AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[ Jeu. 20 Novembre 1997] MINI-INTRIGUE : Promenons-nous dans les bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
    INCRUSTE MAN
MESSAGES : 871
MessageSujet: [ Jeu. 20 Novembre 1997] MINI-INTRIGUE : Promenons-nous dans les bois Ven 9 Juin 2017 - 5:21

MINI CONTEXTE : PROMENONS-NOUS DANS LES BOIS

Contexte: Les Carrow demande à un/des préfet(s) d’emmener certains élèves pris en faute dans la forêt interdite pour y accomplir diverses tâches durant la nuit. Tous doivent participer à la tâche, y comprit le(s) préfet(s) accompagnant les élèves, car ils ont été jugés trop « gentils » envers certains élèves qui auraient du être punis plus sévèrement. Leurs tâches consistent à récolter des plantes venimeuses et rares et à capturer certaines créatures magiques dans le but de les utiliser comme cobayes pour des expérimentations à l’école.

Explications : Vous devrez vous organiser pour déterminer qui tentera, à tour de rôle, d’attraper une créature ou une plante magique. Ce joueur devra alors lancer le dé quidditch dans le sujet prévu à cet effet ici . Vous aurez à répartir entre vous 5 tentatives de captures avec lancers de dés. Pour réussir votre mission et ne pas être punis encore davantage par les Carrow, vous devez réussir au moins 3 captures (3 réussites sur 5 lancers).

Date limite pour clore le RP : 10 août 2017
Des points seront donnés pour votre participation à la fin des mini-intrigues.

Participants :
- Stella Rowell
- Aileen Phillipson
- Gabriel Asher
- Nolan Sherman
- Tony Garner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème annéeJe veux pas être ton exMODO
    SERDAIGLE
    7ème année
    Je veux pas être ton ex
    MODO
AVATAR : Shay Mitchell
MESSAGES : 583

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 16 mars 1980, Aviemore, Écosse
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [ Jeu. 20 Novembre 1997] MINI-INTRIGUE : Promenons-nous dans les bois Ven 7 Juil 2017 - 11:28

Stella avait l’habitude d’éprouver un certain niveau d’anxiété sans doute plus élevé que ce qui était ressenti par la moyenne. Quand cela arrivait, son pouls s’accélérait, sa gorge se resserrait, devenant trop étroite pour laisser passer assez d’air pour parler autrement qu’en couinements de souris, ses mains tremblaient et une étrange force semblait transformer son estomac en trou noir, laissant derrière lui une sensation désagréable d’être un aspirateur à onde négatives. Plusieurs banalités pouvaient être en cause : Rencontrer de nouvelles personnes, parler devant un groupe, se faire taquiner par un garçon, ou tout autre situation qui impliquait que l’attention soit portée trop longtemps vers elle. Pourtant, cette année, elle faisait un véritable effort pour surmonter cette anxiété sociale et petit à petit, sa voix était devenue plus imposante, et elle avait même cherché d’elle-même quelques interactions avec d’autres élèves. Ces temps-ci, la nervosité qui l’habitait s’enracinait dans une autre raison : la peur. Elle avait été honorée qu’on lui demande de porter l’insigne de préfète et se sentait responsable de remplir son devoir aussi bien qu’Erin l’avait fait. Le problème n’était ni le petit badge argenté qui brillait sur sa cape lorsqu’elle passait près des flambeaux en déambulant dans le château lors de ses rondes au couvre-feu, ni les chaussures du prédécesseur qu’elle devait remplir.

Le problème était bien ceux qui étaient à la tête de l’école. Ceux qui lui demandaient d’être cruelle envers des élèves innocents. Ceux qui attendaient qu’elle commette le moindre faux-pas. Fille d’auror, c’était bien ironique qu’elle se retrouve dans cette position. Elle avait ses petites théories sur le sujet. Ils voulaient l’avoir à l’œil, la surveiller, s’assurer qu’elle n’ait pas la fougue de son père et qu’elle ne soit pas du genre à prêter main forte à tout mouvement de protestation. Ils la surveillaient dans tout les sens du terme, elle se sentait constamment coincée dans ce château qui lui était si cher, maintenant qu’ils avaient le pouvoir de jouer dans sa tête. Depuis le début de l’année, sa stratégie avait été de se faire le plus discrète que possible, ce qui, en soit,  n’était pas une tâche ardue lorsque l’on s’appelait Rowell, après avoir passé six années à Poudlard à être plus subtile que son ombre.

C’était donc eux qu’elle craignait. Les Carrow et leurs actions. Les Carrow et leurs punitions. Après ce qu’ils avaient fait subir aux élèves, avaient-ils décidé de s’en prendre à elle? Elle tortillait le bout de ses doigts en marchant vers le bureau où elle avait été convoquée, sans explications et sans indications de ce qui l’attendait derrière la porte de cette petite pièce aux allures lugubres. Elle ignorait pourquoi ses membres la faisait continuer à avancer et comment elle parvenait à ne pas être paralysée par toute l’appréhension qui la rongeait jusqu’à la pointe des cheveux. Elle n’eut pas à toquer à la porte où à dire quoi que ce soit. La porte du bureau était ouverte, ils l’attendaient. Une autre préfète qui avait récemment été mise en fonction, Aileen Philipson était déjà assise dans l’une des chaises faisant face au bureau peu invitant. Stella prit place à côté d’elle et écouta, d’une oreille craintive mais attentive. Elles allaient devoir surveiller une retenue… Jusque là, rien d’anormal.

Jusqu’à ce qu’ils ne procèdent à leur laisser savoir en quoi consisterait leur mission, soit, capturer diverses créatures dans la forêt interdite. Des cobayes pour expérimenter « comme il faut » dans leurs cours, apparemment. Rien que de penser d’avoir à faire souffrir une créature magique, Stella avait la nausée.

« Il semblerait, Miss Rowell, que vous fassiez preuve d’un peu trop de …. souplesse. On s’attend donc à ce que vous profitiez de l’occasion pour remettre vos idées en ordre et vous rappeler en quoi consiste votre rôle. » avait commencé l’homme qui lui causait de nombreux cauchemars.

« Assurez-vous que les élèves remplissent leur tâche. Vous avez intérêt à ne pas revenir les mains vides, sinon ce qui vous attend sera bien pire qu’une ballade en forêt! » avait-il ajouté alors que ses yeux s’écarquillaient monstrueusement et que la baguette de sa sœur pointait vers elle de manière menaçante.  

Stella s’était retint de fermer les yeux, dépassée par les évènements.

À la sortie du bureau, Aileen et Stella avait évité d’échanger trop longuement. Stella donnerait l’heure et le lieu de rendez-vous à Tony lorsqu’elle le verrait à leur dernier cours de l’après-midi, et Aileen se chargerait de s’adresser à Gabriel et Nolan. Elles choisirent de leur donner rendez-vous à côté de la cabane d’Hagrid, un repère qui semblait réconforter légèrement Stella.

C’est donc là qu’elle se retrouva, à 19h45, espérant qu’aucun n’élève se soit en retard, ne souhaitant pas se faire reprocher à nouveau de ne pas les punir assez sévèrement. Aileen et elle se chargèrent de leur expliquer ce qu’ils auraient à faire, devant l’air ahuri de certains, et les sourires ironiques des autres.

- Comme vous le savez sûrement déjà, la forêt interdite n’est pas un terrain de récréation. Soyez vigilants, sinon vous risquez de tous nous mettre en danger. Si on ne veut pas que cette retenue se termine mal, on devra tous coopérer.

Nolan Shermann, un grand rouquin, avait apporté ses gants de botanique, comme si il s’était douté qu’une retenue dans les bois aurait certainement un aspect pratique. Elle avait envie de le féliciter, mais elle se ravisa lorsque les paroles des Carrow lui revinrent en tête.

Gabriel la dévisagea d’un regard interrogateur. « On doit aussi vous aider … Sinon ça finira mal pour nous aussi » expliqua Stella en baissant les yeux. Elle vit qu’Aileen ouvrait la marche, sa baguette lumineuse pointée droit devant elle, et elle la suivit, non pas sans appréhension.

_________________

« Young but I'm not that bold »
Hope when you take that jump, you don't fear the fall, Hope when the water rises, you build a wall. Hope that you fall in love, and it hurts so bad
The only way you can know is give it all you have. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE6ème année
    POUFSOUFFLE
    6ème année
AVATAR : K.J. Apa
MESSAGES : 170
MessageSujet: Re: [ Jeu. 20 Novembre 1997] MINI-INTRIGUE : Promenons-nous dans les bois Jeu 27 Juil 2017 - 16:25

Tout à l’opposé de Miss Rowell, l’anxiété glissait sur le dos de Nolan comme la pluie sur celui d’un botruc. Il n’était pas de ceux que l’art de la performance inquiétait et au sujet de ses heures de colles, disons simplement qu’il n’y avait généralement pas de doute possible sur l’aspect méritoire de celles-ci. En bon Poufsouffle, le rouquin avait l’humilité de reconnaître aisément ses torts bien qu’il ne s’en excusait qu’en demi-teinte lorsqu’il était question d’enfreindre une règle visant à sustenter son estomac ou son égo plus maigrelet encore.

À tout coup, c’était possiblement Meredith ou « Good Sir Holbrey » qui avait finalement cédé à l’envie de le voir perdre quelque kilos en suant davantage que la politesse dont il usait pour les acquérir. Fair enough, pour peu qu’ils sachent ces deux-là, les travaux forcés ouvraient l’appétit du rouquin qui serait — sans aucun doute — de retour aux cuisines le soir-même, laissant comme toujours aux autres le soin de respecter les heures visites assignées. Vraiment, Nolan n’eût aucun mal à adresser un large sourire à Aileen lorsqu’elle se présenta à la table des blaireaux pour se faire messagère de la singulière sentence. Déjà, il aimait bien la verte pour sa capacité à dégnomer n’importe quel jardin avec plus d’efficacité que bon nombre de sorciers, puis quelques heures de sommeil en moins et une occasion de voir la forêt la nuit, doublé de la compagnie assurée de Gabriel, voilà une punition qui ne valait pas dut tout son pesant de victuailles dérobés. Un incitatif à la récidive vous dites ? Parfaitement, mais commençons donc par régler le cas de celle-ci de pénitence.

Cours complétés, leçons bien rangées et nuit à peine tombée, Nolan avait donc été rejoindre ses compagnons d’infortune — car il semblait que Tony Garner était également du compte — au premier tournant de la route conduisant à la cabine de leur garde-chasse en cavale. Deux préfètes pour le prix d’une seule, Stella s’y trouvait également en présence de Lady Phillipson et semblait bien nerveuse à l’idée de se glisser dans le sillon faiblement éclairé de son homologue étoilé.

Tout à fait chef, notre collaboration vous est acquise ! l’encouragea Nolan, se moquant tout de même légèrement de la mise en garde aussi bien que de la position tenue par ces demoiselles ; chiens de garde des Carrow ?

Bien que Stella ne sembla pas des plus à l’aise avec son rôle dans le contexte, c’est que Nolan se méfiait de plus en plus des représentants de l’ordre et de leurs petits soldats à Poudlard. Pour être tout à fait honnête, il brûlait d’envie de savoir si c’était Meredith qui avait eu le culot d’envoyer son meilleur ami — aka Asher — au trou et à tout coup, la question finirait bien par échapper à ses lèvres.

Pour le moment toutefois, la pénombre avait bien sûr son petit effet sur le gaillard roux, arrivé équipé de ses gantelets bon marché imitant bien mal la texture des écailles de dragons. Qu’importe, ils n’étaient pas là pour tenter de mettre des magyars à pointes en cage, si ? Du moment où ils ne s’enfonçaient pas trop dans les entrailles de la forêt, ils ne risquaient rien, pas vrai ? Sinon une ou deux bonnes piqûres de Billywig et quelques éraflures dans les bosquets d’orties, ses compagnons et lui rentreraient intacts avec quelques spécimens justes assez remarquables pour le bonheur de leurs rats de tourmenteurs, non ? Voilà, il ne lui restait qu’à se convaincre de tout ça tandis qu’il avançait maintenant.

Oh là, juste là, je crois que ça pourrait être un champifleur ! annonça finalement le sixième en pointant le mince filet de fumée qui émanait d’un taillis à proximité.

Ni un ni deux, il avait bondit hors du sentier en direction de sa trouvaille à confirmer. Sans être phénoménal aux vues de ses propriétés, ce drôle de champignon avait le mérite de mûrir à une vitesse si grandiose que sa cueillette n’était possible que quelques jours dans l’année, de quoi en faire un spécimen convoité. Occupé à fouiller la végétation avoisinante à deux mains, le blaireau oeuvrait à l’aveugle et avait cruellement besoin d’un peu plus de lumière s’il comptait mettre la main sur quoique se soit.

Gabriel trésor, tu veux bien m'éclairer je te prie ? avait demandé Nolan avec le regard narquois d’une jeune biche implorante. On sait tous ici que c’est toi qui a la baguette la plus brillante ! avait-il aussitôt ajouté en agitant ses sourcils broussailleux de haut en bas à répétition.

Quoi ? Il y avait des demoiselles à faire rougir et pour une fois, elles n’étaient pas en position de fuir, mieux valait en profiter. Bon après le truc c’est que tandis qu’il était occupé à composer ses blagues de mauvais bouffon, Nolan ne s’était pas méfié le l’endroit ou il posait les pieds et il s’était enlisé dans quelque chose de gommant qui n’avait pas émis le moindre craquement. Un liquide gluant, épais et légèrement phosphorescent collait désormais à sa chaussure et un petit volcan de fumée s’éleva aussitôt des airs pour y disparaître en même temps que les espoirs de récolte de Nolan. Misère, il avait écrasé le champifleur.

Oh. Fausse alerte, c’était une voltiflor pourrissante en fait. Carry on ! lâcha t-il l'air de rien en réintégrant le rang.

_________________



THERE IS STRENGH IN NUMBERS
« Differences of habit and language are nothing at all if our aims are identical and our hearts are open. » ► ALBUS DUMBLEDORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR5ème année
    GRYFFONDOR
    5ème année
AVATAR : Robbie Kay
MESSAGES : 249

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Libre comme le vent
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Londres, 18 Novembre 1984
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [ Jeu. 20 Novembre 1997] MINI-INTRIGUE : Promenons-nous dans les bois Dim 6 Aoû 2017 - 4:19


Gabriel se demandait pour laquelle de ses bévues on l'avait convoqué. Depuis Novembre, elles étaient devenues nombreuses, la maladresse du grand imbécile étaient revenues en force avec les jours froids. Engoncé dans l'hiver, il avait fallu que, finalement, la peur le quitte pour des idées révolutionnaires. Il s'était habitué à sa laisse et devenait le pire des chiens. Plus "subtil" qu'auparavant et surtout, moins spectaculaire, Gabriel savait que son chemin était encore semé d'embûches. Depuis qu'il s'était mis en tête qu'il devait rejoindre la résistance, la peur l'avait de nouveau complètement quitté pour un comportement plus narquois, à la limite, toujours. Parfois, même, il faisait subir à Meredith des mauvaises blagues qui l'obligeait à le punir. Mais à l'intérieur, les fêlures de son armure morne resplendissaient d'une lumière blanche, presque agressive.

Alors il fut presque amusé de savoir qu'il allait se promener dans la forêt interdite, de nuit. Ce qui le surprit, par contre, ce fut la présence des deux préfètes avec eux. Nolan avait dû encore se faire attraper à manger dans la cuisine. Comme d'habitude. Une promenade ne lui ferait pas particulièrement de mal.  Il fit d'ailleurs l'imbécile avec Stella, ce qui porta aux lèvres du Gryffondor un sourire amusé.

" Aidez nous donc. Je ne suis pas capable de reconnaître une fougère d'un botruc de toute façon, je vais finir pendu par les pieds dès demain dans la grande salle sans vous."

Il marchait une main dans une poche, l'autre tenant sa baguette allumée. Il était presque passif tant il savait que sa compétence en botanique frôlait le troll et risquait surtout de les mettre en danger plus que de les aider. Il comptait secrètement sur Nolan-géant-vert pour faire son boulot à sa place. Ce qui ne manqua pas, quelques secondes plus tard, il fut appelé par le roux pour un brin de lumière, ce qu'il alla fournir avec la plus grande joie en répondant avec un demi rire :

"Le secret de la brillance, c'est que je la cire chaque soir."

Gabriel suivit Nolan dans ses blagues comme un avion de chasse. Quitte à être puni, autant que s'en amuser un peu puisqu'ils étaient seuls au milieu d'une forêt que seuls eux deux avaient déjà dû fréquenter en punition. Il riait tout bas, mais se calma rapidement en voyant le nuage de fumée, prenant rapidement une pause défensive et un air sérieux, qui fondit bien vite quand il remarqua le manque de danger. Bien heureusement pour Nolan, il était bien incapable de comprendre que son ami avait éclaté un des objets de leur quête. Bien décidé à ne pas se faire ennuyer par des sorciers trop mécontents de leur propre vie, il ne voulait pas montrer qu'il n'était quand même pas tout à fait tranquille. Il détestait l'idée que les Carrows aient pu lâcher ici des monstres, juste pour tuer ou blesser des élèves.

"Rien ? Ça passe pas un voltitruc ?"

Il rejoignit le rang avec son ami en continuant de parler.

"Faut leur ramener des trucs utiles en plus ? Pourquoi pas une tarte et un petit pot de beurre, sérieux ?"

Il soupira en secouant la tête. Il marchait à l'arrière, le regard cherchant quelque chose qu'il aurait vu dans les manuels et qui pourrait se trouver être utile sans jamais vraiment y arriver. Il continua alors simplement à suivre, le regard dans le vide, l'air un peu benêt.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [ Jeu. 20 Novembre 1997] MINI-INTRIGUE : Promenons-nous dans les bois

Revenir en haut Aller en bas

[ Jeu. 20 Novembre 1997] MINI-INTRIGUE : Promenons-nous dans les bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]» Promenons-nous dans les bois... [Privé]» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ?» Promenons nous dans le parc ? [PV Warren]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ECOSSE; Poudlard & Pré-au-lard :: Extérieur du château :: Forêt Interdite-