AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
POUFSOUFFLE1ère année
    POUFSOUFFLE
    1ère année
AVATAR : Trouvé sur Pinterest
MESSAGES : 40

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Étranges troubles gastriques lorsque la perspective est envisagée.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 29 Août 1986, à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Sam 3 Juin 2017 - 13:26


OLIVER GRADE
FICHE DE PRÉSENTATION



IDENTITÉ DU PERSONNAGE


PRÉNOM(s) & NOM : Oliver Grade.
DATE DE NAISSANCE & ÂGE : :  29 Août 1986, 11 ans.
ANNÉE : 1ère année
ORIGINE * : (sang mêlé, sang pur ou né moldu)  Sang-mêlée,  né d’un sorcier Sang-pur de réputation, et d’une mère moldue, issus tous deux des contrées de Grande Bretagne.
REJOIGNEZ-VOUS NUNCABOUC? * : (concerne essentiellement les nés moldus) Nein, son sang n’est impur qu’à moitié, et son père a une réputation de Pro Sang-Pur, il est donc irradié de cette maison ;) .
ANIMAL ÉVENTUEL : (chat OU hibou OU crapaud OU rat) Petite Chouette effraie –ou l’Effraie des clochers- remarquable par de perçants yeux d’or. Par ailleurs, l’origine de sa race fait l’éloge de son nom : Clochette.
CLUB(S) : Au cours de l’année qui se profile, le régime totalitaire des Ténèbres s’impose à Poudlard, et l’école n’est plus synonyme de prospérité et de quiétude pour ses plus jeunes habitants. En effet, les premières années demeurent les plus démunies quant à la gouverne des Carrows, et l’art d’apprendre à se défendre leur ai refusé. Ainsi, finalement convaincu par sa sœur, Oliver  saisit l’opportunité de rejoindre bon gré mal gré l’armée de Dumbledore, afin de prouver sa valeur, et de se protéger.  
BAGUETTE : Bois de Saule, Crin de Licorne, 22,6 centimètres, relativement rigide.
PATRONUS : On laisse supposer une marmotte, car Oliver, n’est pas en âge de faire apparaître un quelconque patronus !

HORS JEU


COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM ? Google est mon amiiii ! :’D
Votre réponse
ÂGE IRL : 16 printemps, héhé !
PERSONNALITÉ ÉVENTUELLE SUR L'AVATAR : Image trouvée sur Pinterest, j’espère que ça passera :/
EST-QUE VOTRE PERSONNAGE POSSÈDE(RA) UN POUVOIR SPÉCIAL ? On espère, un jour la Légilimencie, mais pas pour l’instant.
Attention, celui-ci ne pourra être 'joué' qu'une fois la demande faite: cf. règlement et le listing "Dons et Pouvoirs"
DÉSIREZ-VOUS ÊTRE PARRAINÉ(E) ?(voir Ici):
AVEZ-VOUS LU LE RÈGLEMENT ? : Tout bon
>


APPARENCE (300 mots)


PHYSIQUE : Oliver est un enfant dont la silhouette svelte et élancée se trouve bien proportionnée sur le reste de ces membres, tout aussi grands, comme à l’exemple de ses pieds et ses mains. Pourtant, son anatomie dépassant de toute une hauteur de tête la plupart des enfants de son âge, sa taille se trouve amoindrie par une allure voutée et ses épaules rentrées. Penaud, comme s’il subissait une longue tirade de réprimandes, ce profil d’enfant victime comme roué de coups, lui permet de se fondre dans la masse, sans se faire apostropher de quelconque moqueries, ou remarques.

Oliver est également remarquable par une épaisse masse de cheveux roux en bataille, érigés sur son crâne comme un casque protecteur. Pourtant, si sa chevelure camouflait les naissants boutons d’acné, qui pigmentaient la surface de son front, il dût admettre que la couleur insolite qui le recouvrait n’excluait pas les remarques. Dans un large panel de comparaisons laborieuses, nous pouvons ainsi noter : « Le renard » , « Poil de Carotte », « P’tite tête de balais brosse », ou encore « Roux comme un Weasley », pour la version sorcière. Mais au contraire, Oliver ne cherche pas à dissimuler la présence de sa chevelure comme pour sa taille omniprésente, car il a appris à l’accepter, tout en faisant fi des moqueries, pour cette fois. De plus, son poil roux demeure indomptable, et il lui porte donc un désintérêt total.

Ainsi, sur un visage fin et aminci, de doux traits harmonieux viennent le revêtir. Sa peau pâle et fragile, allergique au soleil, fait apparaître une multitude de tâches de rousseurs, sous sa lumière. Cette pigmentation, recouvre ainsi deux hautes pommettes, s’étendant sur l’arrête d’un nez en trompette, tout en soulignant d’une arabesque discrète l’amande de ses yeux. Par ailleurs, la couleur azur dont ses yeux sont teintés, dénotent la pâleur de sa peau, tandis que la douceur exprimée invite à l’approcher.

Sa chevelure chatouille l’arc de ses sourcils presque inexistant, et sont par de très rares moments sollicités par l’émotion ressentie.  Samuel préfère la dissimuler, au derrière d’un rictus moqueur, étirant sur ses joues de petites fossettes discrètes.

Sur le sujet de son style vestimentaire, Samuel n’a que très peu à exprimer, car il préfère de loin se fondre dans la masse, par le port d’un habit simple et confortable. De plus, en s’alliant avec la paresse du matin, il ne peut guère choisir un vêtement plus laborieux que son uniforme scolaire.

PERSONNALITÉ (300 mots)


CARACTÈRE :
Oliver, a toujours eût comme désir premier de devenir un héros, et que ses proches et sa famille rappelle sa mémoire en tant que tel. Prouver sa valeur et se faire valoir pour ce qu’il est et non pour ces antécédents familiaux, sont deux ambitions qui se voulait être rythmées par un cours de vie abondant et énergique, afin de les réaliser.
Mais que croyez-vous ? Ce n’est pas facile devenir un  héro ! Surtout lorsque notre principale activité est de s’adonner à rester le fessier enfoncé, dans un pouf moelleux, le corps dégoulinant sur son pourtours, tout en se bidonnant d’une blague vaseuse d’un magazine avarié. En effet, Oliver voulait devenir un héros connu et respecté de tous, mais sa paresse maladive l’obligeait plus que de coutume à reporter ses projets au lendemain.

Agir pour le bien d’autrui, ou même agir tout court, n’étaient en effet, guère ses maîtres mots. Non pas qu’il soit malveillant ou qu’il jouisse d’une quelconque satisfaction devant une personne souffrant du Doloris ! Disons qu’il préfère faire fi de toutes ses horreurs, pour mieux se contenter de son repos matinal prolongé. En effet, Oliver est également continuellement épuisé, la raison étant aussi obscure que les premières paroles qu’il divulguait au saut du lit. Les yeux levés au ciel, sa sœur et sa mère se trouvaient de façon régulière déconcertées par ce comportement nonchalant. Car au meilleur de sa forme, le rouquin les apostrophaient d’un bâillement arrogant, d’une réponse informulé, ou d’un haussement d’épaules peu intéressé, lorsque l’une d’entre elles se proposaient à une activité familiale.

Avec ça, Oliver demeurait relativement réticent au changement, et se répugnait d’imaginer que l’on puisse nuire à sa petite tranquillité bien fondée. Car les chamboulements apportaient avec eux leurs lots de doutes et d’angoisses, qui se ravissaient d’appesantir le moral. Et comme il le laissait le deviner, Oliver n’aurait pas été le héros qui aurait de par sa force apaisé les mœurs, mais aurait été au contraire, emporté avec eux. Seule idée de changement qui dérogeait à la règle était l’acquisition de la lettre pour Poudlard, qui confirmerait son entrée à l’école de magie, pour les sept ans à venir. Mais la réception de cette Lettre-là, aurait fait jaser n’importe qui, Moldus compris !  Par ailleurs, lui, qui ne manquait pas magie, aurait été au contraire bouleversé de ne pas se voir courir les bancs du célèbre collège sept ans durant au côté de sa sœur !

Par ailleurs, Oliver, peureux de nature ne manquait aucune occasion de s’angoisser. Et face au danger, il préférait rester sur ses réserves, et ne divulguer aucune émotion. Comme s’il n’avait jamais quelconque rapport sur la trame environnante. Il était d’ailleurs de coutume que le jugement ingrat des enfants restait complètement arbitraire quant à ce qu’il décelait de lui. Souvent, lorsque leurs yeux brûlants d’antipathie sondaient son âme, tel un Légilimens accompli, Oliver se hasardait à deviner la teinte de leur venin : Simplet, lâche, fragile ou encore faible, pouvaient-ils penser. Et quand bien même il reflétait l’impression d’en être hors d’atteinte, son cœur semblait s’étouffer sous les convulsions de l’étau qui le resserrait chaque fois qu’il dût y concéder. Car dans ces moments de doutes, peut-être était-il faible, simplet et lâche ?   Oui, tout laissait croire que le rouquin restait comme beaucoup d’enfants de son âge, méfiant et inquiet vis-à-vis du jugement d’autrui pouvaient lui porter. Les moqueries subies plus jeune étant de mise, Oliver serac prêt à mettre en doute la bienveillance de son prochain, persuadé qu’on l’approche pour le mettre à mal. Ainsi, privilégié sera celui à qui il aura prêté confiance et confidence, car son choix demeure très sélectif dans son choix d’amis, et ne fait pas parti de ceux que l’on dupe facilement. Par ailleurs, petite question ? Avez-vous déjà vu un héros que l’on oublie de remarquer ? Paradoxal, non ?

Ensuite, se laisser aller aux aléas oniriques qu’offrent les rêves, est pour lui source pure de libération et pour sûr un domaine dont il ne cessera jamais de se délecter. Dans son imaginaire, les méfaits étaient abolis par le joug d’une seule de ses paroles. Il combattait pour ce qui lui semble être juste avec véhémence et un courage, qu’on ne lui a jamais connu. Son rang était anobli d’une cape pourpre lourdement porté sur ses frêles épaules tandis que son crâne était couronné du symbole monarchique, dont les diamants incrusté de l’orfèvrerie lui assurait une tenue précaire. Se tenant comme un digne roi aux milieux de son peuple, tranchant l’ampleur de la foule celui-ci est respecté pour ses œuvres charitables, tandis que les yeux brillants des plus jeunes suivent ses pas, le long du tapis rouge s’étendant à perte de vue. Oliver aimait vaquer dans ses rêveries, car celles-ci lui faisait oublier ses vices, au profit d’un profil vertueux dont il se languissait.

Seul domaine de prédilection qui suscitera l’admiration serait son aplomb à réussir dans sa tâche à accomplir, tous travaux confondus. Souvent intransigeant avec lui-même, son sérieux perdure tout du long de son travail, et se reflète par une écriture souvent soignée et méticuleuse, ne supportant pas qu’une seule rature vienne entacher son œuvre. De plus, il se refusait un travail qui optimiserai son temps libre, et ne rendra son devoir une fois qu’il sera jugé « parfait », après avoir été étudié des heures durant, pour le confirmer. Et bien qu’il ne soit pas partisan de ceux qui se libèrent de leur fardeau plus tôt que de coutume, Oliver ne s’éprendra jamais à quelconque tricherie. Car il préférera toujours des félicitations sincères quant à son propre travail écrit de sa propre plume, à défaut d’écouter une tirade glorifiant l’effort de son voisin !

De plus, Oliver, étant un enfant organisé, il tire bons nombres de ses réussites scolaires. Aussi, le garçonnet aime que les choses soit accomplies comme elles sont entendues d'être faites. Comme déjà décrit plus, il est à savoir que le changement de programme n'est pas sa tasse de thé !

Enfin, Oliver était quelqu’un qui contrairement à de nombreux sorciers plus âgés, assumait pleinement ses origines. La diversité de son sang lui promettant une éducation de la même envergure, il put ainsi avoir une vision d’ensemble beaucoup plus élargie, en comparaison de ceux qui ne se suffisaient d’un seul monde. De plus, il n’était pas plus partisan du système hiérarchique des mangemorts que de ceux qui soutiennent avec véhémence la fierté moldue. Car, au cours de son enfance, il apprit à mettre un pied dans chaque monde, à s’initier aux différentes manières de vivre, pour mieux les apprécier par la suite. Après tout, qui n’aimait pas les repas nourrissants de grand-mères moldues ?  Mais par ailleurs, fidèle à lui-même, il s’était promis de toujours défendre la cause de ses origines.  
PROJET(S) D'AVENIR :

Un projet d’avenir est plutôt difficile à élucider pour un enfant de 11 ans, toute origine confondue, n’est-ce pas ?  Oliver n’a pour l’instant qu’une description très réduite du panel de métier qui peut s’offrir à lui, sans avoir commencé son éducation magique, dans l’école de sorcellerie. Et pour autant que sache, trouver son projet d’avenir n’est pas sa préoccupation principale, au point de s’y intéresser. Pour lui son seul désir est qu’un jour, sa personne soit accueillie en héros, et applaudie pour ses exploits. Une vision floue mais enfantine, en somme. Mais sur un pied d’égalité, je dirai Auror, peut-être pour se fier à ses désirs.



HISTOIRE DU PERSONNAGE (800 mots)


Approchez, approchez ! Nain et géant, ouvrez les yeux tout grands ! Petites questions d’usage avant d’entamer notre récit : Vous méfiez-vous des apparences ? Ou restez-vous sur votre jugement premier ? Car certaines histoires vous prierez de garder l’œil avisé quant à l’aura de vos fréquentations.

En apparence, le couple Grade reflétait l’idylle banale que convînt une rencontre qui l’était tout autant. En effet, durant les années 70, le monde sorcier se conformait à la mode des bals musettes, lesquels étaient devenus synonyme de festivités et d’abondance. Réputé pour festoyer en grande communauté, le ministère avait accordé, à tort ou à raison, d’abroger les protections anti-moldu dont se munissait les salles des festivités. L’idée avait ainsi parcourue les landes Irlandaises Moldue, qui amena avec elle son lot de convives enclin à festoyer.

Les réjouissances prévalant les premières amourettes, Warren Grade avait alors accusé le coup, pour approcher son objet de convoitise. D’un revers de main, il avait alors replacé son nœud papillon dans son col de chemise, et avait adopté la démarche chaloupée de ceux qui ne manque pas de style. C’est alors qu’éprise de son discours, se conformant à la bienséance d’un homme galant, Helena lui pardonna ses piètres pas de danse, qui l’eût incommodé, tout au long de la soirée. Aussitôt courtisée, Warren tempéra pour une séduction à la baguette ; l’apothéose de la soirée fût métamorphosée en un bouquet de rose, dont l’attention l’a fit chavirer.

Et les années découlèrent, non sans raffermir leur relation, du simple bouquet de rose, à la nursery qui ornait la décoration d’une chambre d’enfant. Un effluve de quiétude parfumait le cour de vie du couple en ce temps-là ; le fruit de leur amour, évoluant sous couvert de la membrane amniotique, semblait lier leur cœurs de fils invisibles, s’entrecroisant tel un corset serré. Hélas, le bonheur demeurait profitable dans la mesure où l’infortune pouvait y tracer ses limites. En effet, Warren avait mis un point d’honneur à façonner l’éducation sorcière de son enfant. Car il nourrissait ainsi l’espoir, de voir le blason de Serpentard, redoré par son fils ainé, à son entrée à Poudlard. De plus, Helena avait assuré que son fils portera avec brio les couleurs des serpents, dont le vert et argent mettaient en valeur l’émeraude de ses yeux.

Seulement, l’enfant grandissant semblait au cours de son évolution, ne dévoiler aucun trait de particularité magique. Par plusieurs fois, son père avait volontairement placé son enfant en situation de danger, afin de tester son instinct de survie, et magique de surcroit. Hélas, toutes tentatives se soldèrent en échecs cuisants, où sa propre magie fut sollicitée pour sauver l’enfant, sans quoi il n’aurait su que mourir, dans ses chutes. Son fils semblait dénué de pouvoirs magiques. Autrement dit, il était un Cracmol, comme le désignait l’argot sorcier, pour les gens de son espèce. Le réduisant à l’état médiocre de rat d’égout, à l’approche de ses onze ans, il sustentait son fils d’une amertume que rien ne pouvait calmer.

Son fils ne faisait guère l’éloge de la famille Grade, et ne se pliait pas aux traditions que lui conféraient ses origines. Par cela, le garçonnet se trouva puni par cet affront ; roué de coups, lorsque sa mère franchissait le pas de la porte, mutilé de sortilèges s’il osait le dénoncer, et les séquelles ayant trouvé racine, d’un esprit sénile et abâtardi, sous le joug totalitaire d’idées arrêtées.

C’est la veille de la naissance de ses cadets, que l’aîné trouva la mort, le coup de grâce ayant été porté sous la puissance de l’impardonnable qu’il vaut mieux éviter de citer. Les autorités sorcières conduiront ses méfaits derrière les barreaux. La presse avait, quant à elle, étaya les nuances de son crime, sous une série de colonnes, où la rédaction acérée incriminait également les Grade d'avoir dissimulé sous leur toit, un potentiel « tueur d'enfants ». Les gros titres réfutant la présence des Grade au sein de la communauté sorcière, dissuada la petite famille d'y rester. A charge de deux nourrissons, orphelins de père de surcroît, Helena ne voulut guère s'encombrer des fautes meurtrières de son mari. Préférant se reclure dans les landes moldues Londoniennes, afin de superviser l'éducation de ses enfants, loin des péripéties sorcières, et leur assurer un avenir qui ne serait pas témoin de l'amalgame porté sur un nom de famille.

Par ailleurs, Helena n'eut jamais à soustraire à ses enfants le crime de leur père, quoi que romancé selon l'âge qu'ils arboraient, leur mère estimait qu'ils devaient acquérir les méfaits de l'histoire, pour mieux en tirer profit.  Après tout, cette histoire, apportant son lot de tristesse, était témoin de leur patrimoine, lequel, personne ne pouvait nier. Cependant, le crime de Warren Grade avait souillé à tout jamais, la parure d'un cœur pur, qu'il avait naguère charmé. Ainsi, le deuil se jumelant à une souffrance certaine quant à la perte de son enfant, révélait un récit ponctué de larmes, lorsque la description de son funeste souvenir fût à évoquer. Il était par ailleurs, difficilement supportable pour Oliver, de supporter l’attrait émotif de sa mère. Impuissant face à un état dont il ne comprenait guère les nuances, mais assez présent pour qu'il ne puisse le nier, à défaut d'un désir de paix.    

En effet, les jumeaux possédaient tous deux, une personnalité qui leur était propre ; se déliant ainsi de la gouverne criminelle de Warren Grade, qui avait tendance à teinter des paroles avisées de leur mère, lorsqu'elle le citait.

Pour commencer, ce fût dans une chambre d'un hôpital moldu, que naquirent les jumeaux Lindsay et Oliver, apportant avec eux la chaleur typique de l'aboutissement du mois d’août, en cet été 1986. Désireuse de déployer sa voix à pleins poumons, la nouvelle née, emplissait la pièce de son cri strident de lionceau affamé, à gorge déployée. Tandis que son frère, glouton, tétait avec voracité son breuvage nourricier, s'extirpant de la mamelle maternelle, sous la cadence de suçotements incessants. Une fois apaisés de leur maux, leur mère s'était alors délecté de la quiétude qui imprégnaient leur visage de nourrisson, dénotant des funestes moments qui avaient précédés.    

A l'école primaire moldue, Oliver avait toujours reflété l'image d'un élève moyen mais néanmoins sérieux, dont les capacités se trouvaient, dans la plupart du temps amoindries, par sa seule paresse d'âme.  Mais lorsqu'un sujet titillant sa curiosité se déclarait, on découvrait alors un garçon épris de bonne volonté, s’arrachant à un désir de perfection insoupçonné, dans le rendu de son travail. Et étrangement, il laissait souvent deviner qu'il pouvait se révéler tout aussi capable et assidu, que sa sœur, dans une tâche à accomplir, comme un désir de prouver sa valeur. A vrai dire, on le soupçonnait de jalouser sa jumelle pour ses attraits mêlant chaleur, énergie et impartialité, dans son comportement. Pourtant, il réfutait son accent prononcé pour les études, avide de savoir, et de l’en faire partager, pour une cause parfaitement  pédante. A son contraire Oliver, se satisfaisait parfaitement de ses maigres connaissances, tout en taisant leur présence !

Aussi,  souvent pointé du doigt par l’ingratitude caractéristique juvénile des élèves, son physique allongé et roussi, par les gênes Irlandais, était révélateur d’une soudaine inspiration aux moqueries, à son égard. Victime de leurs jugements, Oliver révéla rapidement la faiblesse d’esprit de taire sa répartie, au profit du silence, lui conférant l’allure d’un mime. Et quel mime ! Passé maître dans l’art de celui se fond dans les foules, afin d’avoir la paix, le rouquin proférait toujours une certaine méfiance à l’égard de ceux qui venait à sa rencontre. Bien loin de manquer de verve pour se sociabiliser, Oliver préférait se dissimuler dans l’ombre de sa sœur, à l’abri des soucis. De plus, ils demeuraient, malgré une relation fraternelle ponctuée de disputes, inséparables.

La première manifestation de magie. Celle d’Oliver se déclara lorsqu’il eût frôlé les sept ans et demi. L’imagination étant redorée au profit de son jeune âge, Oliver dévoilait celle-ci au cours de jeux, toujours plus farfelus les uns que les autres. Histoires dont il se désignait comme le héros principal, pour la plupart, sa première manifestation de magie ne devait pas déroger à la règle ; Égaler l’âme d’un héros. Ainsi, le dos drapé d’une cape de fortune, attaché en un nœud grossier, en son devant, Oliver baptisait chaque pièce de sa maison, d’un haut poing brandit de triomphe. A ses dires, il avait vaincu de la seule force de ses coups, le grand dragon de Komodor, faisant la fierté de sa mère. Mais tandis qu’il s’apprêtait à dévaler les escaliers, claironnant sa victoire à qui voulut l’entendre, un des pans de sa cape entreprit à le faire trébucher, sur la première marche. Soudain éprit de l’étau drapé qui emprisonnait ses longues jambes, son voyage fut promis à être saucissonné le long de la descente des escaliers. Mais alors que sa chute resserrait un peu plus l’étreinte du tissu, à chaque marche, sa peur de prise de vitesse ne manqua pas d’être hurlée. Soudain, une force méconnue l’extirpa de l’emprise du drap, déliant ses jambes en glissant paresseusement le long de celles-ci. Les yeux fous, mais les jambes libérées, Oliver n’avait pu quitter du regard sa cape de fortune, qui testait la gravité, en lévitation à quelques centimètres du sol. Lequel elle rejoignit, écroulée, une fois le rythme cardiaque d’Oliver apaisé. Bien qu’incrédule face à cela, son humeur avait été maîtresse de la force ayant maintenu son assaillant dans les airs. Et témoin de la scène, sa mère devina sans peine ce que définissait une « première manifestation de magie ».

Malgré la preuve formelle qu’il ne manquait pas de magie, Oliver avait professé tout l’été que la lettre de Poudlard n’arriverait jamais à son destinataire, faute de puissance magique.  Et quelle ne fût pas sa joie, lorsqu’il eût tenu les bras tremblants d’émotion, la feuille de parchemin qui accueillait de ses salutations distingués, sa prochaine rentrée à l’école de sorcellerie ! Lorsqu'il fallut, le fournir en habits sorciers et en manuels scolaires, Oliver s’était agrippé à sa liste de courses, se refusant à acheter ses affaires selon le commerce qui se présentait. Préférant la fiabilité du plan qui s’érigeait sur son parchemin, Oliver était soucieux d’oublier un élément essentiel, passé sous silence, mais bien présent sur sa liste. Il s’était par ailleurs, exalté de l’ambiance sorcière qui avait émané du Chemin de Traverse. Pourtant, sa pleine découverte ne lui avait pas insufflé les sombres moments s’érigeant dans l’ombre. En effet, Oliver ne pouvait distinguer la déclinaison du peuple sorcier foulant les rues, d’une année à l’autre. De plus, malgré la cacophonie habituelle amoindrie, elle demeurait assez présente, pour paraître vraisemblable. Oliver, avait fait fi des détails, préférant admirer le bois précieux qui taillait la forme exiguë de sa baguette de Saule. Après tout, ce n’était pas tous les jours, que l’on s’offrait sa première baguette, de chez Olivander, de surcroît !

EXEMPLE DE RP (1000 mots)



ON VOUS DEMANDE DE CHOISIR UN SUJET PARMI CEUX-CI :
7/ Mettez en scène votre personnage dans une situation de votre choix en pensant "ouverture de RP". En cas de validation, vous pourrez poster votre test RP comme un sujet libre et attendre qu'un membre vous réponde.

Le 1er Septembre 1997 s’annonçait pluvieux. En effet, le ciel assombri de furieux nuages grisonnants alourdit en eau, semblait s’appesantir de leur poids, menaçant son assistance de libérer son lourd fardeau pluvial, qui promettait un déluge conséquent. Bien qu’habitué au ronronnement colérique du tonnerre et aux pluies diluviennes qui s’en échappait, le peuple Britannique avait malgré lui troqué une ambiance monotone, aux allures chagrines que leur dictait le ciel. Sous couvert de parapluies, le Londres Moldu était animé par les pas rapides qui foulaient le pavé avec empressement, créant dans leur sillage, une tranchée dans la brume opaque qui les assaillaient.

Aujourd’hui, Oliver Grade et sa sœur jumelle Lindsay, tous deux ayant dépassé leurs onze printemps depuis peu, devaient supposément faire leur rentrée à la célèbre école de sorcellerie Poudlard, d’ici quelques heures. Hélas, le trafic routier demeurait se tenir à l’arrêt, et le vrombissement régulier du moteur s’étendait sur la longueur et testait la patience fébrile d’un Oliver pressé. Et si par malheur, le train l’oubliait sur le quai ? Après tout, même si tout sorcier se devait de savoir qu’il eût une place chez les sorciers, cela n’excluait pas qu’un compartiment exclusif lui était réservé. De plus quel que soit le motif ou la durée de son retard, la locomotive ne s’ajustera pas de son heure d’arrivée, et son espoir d’ériger sa première année, serait réduit aux volutes de fumée qui s’en échappait. Sous l’angoisse, son pas tapotait le sol meuble à moindre effort, battant la mesure du temps qui s’écoulait, où les précieuses secondes, se réduisaient au profit d’un temps précieux qu’Oliver aurait préféré conserver.

Avec ça, une ambiance morne flottait sur eux telle une épée de Damoclès, prête à fondre sur leur carcasse, leur ôtant la vie, de sa lame aiguisée. Oliver déglutit avec difficulté à cette idée.  Seule Lindsay, sa sœur semblait se plier à la joie festive et coutumière, que conviait une première rentrée, à une école de Sorcellerie de renom. Le précédant d’une place, sa sœur semblait avoir jeté son dévolu, sur une de ses connaissances moldues, qui abondait dans le voisinage. Tandis que l’on décelait sa petite voix fluette dissimulée sous le ronronnement du moteur, Oliver devina avec amusement que sous ses revers agités, et son récit entrecoupé d’hésitation,  sa sœur testait la manière la plus habile de retranscrire les nuances insolites de son futur pensionnat, où elle logerait sept ans durant, sans faire loucher sa voisine. Et bien qu'elle s’attarda plus que de nécessaire sur la description du château lorsqu'un vocabulaire moldu, plus adéquat, se faisait prier, son auditrice ne manquait pas de se languir du récit, les yeux pétillants d'émerveillement et d'envie. Tandis que le visage de sa sœur se ornait d'un petit air supérieur agaçant, le torse bombé de fierté, Oliver préféra lui concéder une oreille attentive ; une étourderie gage d'inattention valait parfois des conséquences irréparables. Et Oliver s'imaginait avec angoisse, la gamine moldue du voisinage claironné a qui voulait l'entendre qu'elle tenait parmi ses plus proches amies, une sorcière étudiant la magie, à  Poudlard, école de sorcellerie. Bien que sa sœur et lui  avaient étés élevés par sa mère moldue, celle-ci n'ignorait pas la Loi du Secret, qui séparait le monde Moldu du magique ; Si, un simple bouche-à-oreille venait à rompre la Loi, lui et sa famille se trouverait poursuivie ! Raflée ! Zigouillée ! Mais contre toute attente, Oliver dût convenir que son récit n'était souillé  d'aucun argot sorcier préjudiciable. Faute de quoi, le rouquin en apprécia même ses vertus instructives ; Jamais, ne lui aurait venu à l'esprit que Poudlard couvait une multitude de passages secrets en son sein ! Quoi que, au contraire de sa sœur, Oliver ne se languissait guère de vouloir les sillonner, en guise d'escapade nocturne.

Pourtant, si sa sœur semblait en joie de quitter son foyer, Oliver, quant à lui, se trouva dénué, abandonné, déserté, de toute l'euphorie qui l'eût accommodé, la  veille de son départ. A présent, son bras  se pressait compulsivement contre celui de sa mère, tandis que sa tête s'était  balancée, pour trouver repos sur l'épaule de Mrs Grade, profitant des derniers effluves maternels, parvenant à son odorat. Malgré sa réticence à quitter les jupons de sa mère, il demeurait, à moindre mesure, incapable de détremper ses joues de larmes sous l'émotion. Et seul Merlin savait son envie de se libérer de sa tristesse tant la perspective de quitter Mrs Grade, le rongeait. Seule unique preuve témoignant de son manque, s'étalait sur une répétition compulsive de la demande suivante :

- Tu m'écriras tous les jours hein, Maman ?

Ce à quoi, elle avait répondu par l'affirmative, accordant, à son enfant un sourire généreux qu'elle lui réservait, avant de le prier de lui donner la main, lorsqu'ils montèrent dans le bus le matin même.

Par ailleurs, sa mère avait décrété que l'autocar était le moyen le plus sûr d'arriver à bon port, sans danger, à défaut d'être doué d'une grande lenteur passive sous le joug du trafic routier. De plus, sa nature de moldue ne lui prêtait pas les capacités nécessaires à la vision des transports sorciers -tel que le Magicobus, ainsi proposé- à l'inverse de ses enfants. Et pour ne rien arranger, Lindsay avait laissé entendre dans sa messe basse à l'insigne de son frère, qu'un voyage en Magicobus, leur assurait un rendu complet de leur dernier repas, à son sortir. Par la suite, de sombres événements, dont le respect de la bienséance fût limitée, surent se produire, et Mrs Grade demeura à l'avenir intraitable quant au transport à prendre : Interdiction de laisser ses enfants seuls vagabonder des les rues londoniennes, à bord d'un bus, certes magique, déniant le respect des limitations ! Et pis que tout cela, elle ne désirait d'aucune façon, que la honte leur soit promulguée à la vue de leur vêtements souillés, de vomi, ayant tout juste gravi le marche-pied du train.

Bien que Oliver convînt l'idée qu'un allé en Magicobus lui assurerait ses vertus purgatoire, celui-ci avait l'avantage d'être rapide, et à l'heure. Et sa présence dans le transport moldu, lui  certifiait qu'à bord du Magicobus, aucun de ses passagers ne l'apostropherait d'un regard dédaigneux, à son égard. Certainement plus concentré à ne pas se laisser aboutir par des hauts les cœurs à répétition rythmant le voyage, que le bagage de son voisin. En effet, quelques sièges derrière lui, une vieille dame semblait s'offusquer qu'un volatile soit passager de l'autocar. Ses yeux alourdis par une paupière ridée, firent osciller un regard méfiant entre sa chevelure et la cage reposant sur ses genoux, comme si elle voulut établir un lien quelconque entre les deux. Oliver se pressa contre sa mère, torturé à l'idée que la vieille dame trouve la juste réponse à son identité. Malgré tout, il éprouva une certaine difficulté à admettre que sa chouette puisse déranger d'une quelconque manière : La tête dissimulée sous son aile, Clochette -sa petite chouette hulotte- semblait profiter d'un songe qui l'animait d'une quiétude hypnotique.

Soudain, sauvé par le gong, l'embrayage se déclara, et le véhicule fila droit dans l'allée dégagée.

Lorsque King's Cross les accueillit, les vingt minutes restantes, leur fit presser le pas dans l'allée. Sur le chariot mis à disposition des enfants, les valises les valises s'entrechoquaient menaçant leur équilibre précaire et se confondaient en soubresauts, lorsque les roues foulèrent une série de pavés, qui précédaient le hall d'entrée. La foule abandonnait sur les quais, et par plusieurs fois bousculées, Oliver tentait de contourner les obstacles avec précaution, qui lui prêtait lenteur et peu d’efficacité. Il se sentir absorbé dans un bourdonnement assourdissant dont le peu de repère qu'il lui interdisait de s'en repentir. Soudain, la main bienveillante de sa sœur lui chipa le poignet et l'extirpa de la foule. Le guidant dans son sillage, la présence du chariot aida à trancher la foule en deux, afin de les mener vers la voie 9 3/4. Étrangement l'interstice entre les deux voies, semblait déserté de la population environnante. Leur retard leur avait-il fait défaut ? Ou était-ce la place qui s'abrogeait de la présence moldue ?

Pourtant, sa mère était bien là, les dépassants de toute sa hauteur, les couvant d'un regard mêlant fierté et émotion. Elle semblait soudainement prendre conscience que la présence de ses chérubins lui seraient retirés durant de longs mois, où sa seule compagnie serait la solitude. Mais Oliver, guère charitable, trépignait  devant la course du « Tic-Tac » effréné des aiguilles, parcourant le cadran plus vite que de coutume. Celles-ci  annonçaient, par ailleurs un temps réduit pour monter à bord du train. Plus qu'un petit quart d'heure restant, à présent.

- Votre père serait si fier de vous, commença-t-elle d'un air chagrin, lequel menaçait une fuite imminente de larmes, dans le reflet de ses yeux.

Lindsay semblait plein d'empathie sous le regard peiné de sa mère, et lui prit doucement la main, comme pour la rassurer. Oliver quant à lui, se trouva dépourvu de bons sentiments à l'égard de sa mère, et se lorgnait de la voir exprimer sa tristesse devant eux. Non pas, qu'il ne soit pas doté d'une quelconque empathie, mais son impuissance devant les pleurs de sa mère lui était d'autant plus insupportable que de retarder sa rentrée de un an, pour un simple retard injustifié. Fort heureusement, Mrs Grade se rétablit de son état, et prit disposition à se mettre à leur hauteur.

- Promettez-moi de vous faire sages dans votre nouvelle école, insista-t-elle, et faites l'éloge de vos dons, avec de bonnes notes, d'accord ?

Les deux enfants acquiescèrent lentement, soupesant le pour et le contre de ses paroles. Oliver, quant à lui, doutait que ses pouvoirs puissent faire l'éloge de notes appréciables. Après tout, que pouvait-on obtenir d'un gamin, dont la magie spontanée se limitait à rompre chaque objet de valeur ?

- N'oubliez pas de m’écrire, pour me prévenir du choix de votre maison. Et par extension, répondez à mes courriers, Maman s'inquiète vite, vous le savez.

Elle embrassa du bout des lèvres, les fronts bombés de ses jumeaux. Aussitôt elle étreignit  une dernière fois leur silhouette d'enfant contre son cœur. Lorsque Oliver se trouva lovée contre elle, une douce chaleur vînt onduler autour sa peau, évoluant sur lui comme une caresse vivifiante. Et étrangement, Oliver quitta rapidement le bras maternel, car très peu sujet à la tacticité, le rouquin préférait sa propre initiative quant à la demande d'affection désirée. De plus, il sentait loucher sur eux les regards incrédules des passants revendiquant les lieux et les gestes inappropriés, par de soupirs agacés.

- Bien, j'imagine que vous savez comment aller au train. Je ne vous retarde pas plus longtemps, faites bon voyage les enfants !

Lorsque sa mère déplia ses longues jambes, pour s'y dresser, Oliver regretta soudainement d'avoir quitté son étreinte, pour ne pas en avoir plus profité. Sa mère serait loin de ses yeux durant de longs mois, et une lettre hebdomadaire ne remplaçait jamais une présence. Le garçonnet embrassait ainsi d'un regard lointain la silhouette gracieuse de sa mère, se profiler du décor ferroviaire, à présent bien en peine de quitter King's Cross. Il était comme contredit par ses devoirs et ses envies.

- Bon, tu te dépêches Olive ? Lança Lindsay, comme pour le sortir de ses rêveries. Les poings serrés sur les manches du chariot à bagages, sa sœur semblait armée pour affronter le mur de la voie 9 3/4, qui les précédaient.  
- Ne m'appelle pas comme ça ! Grommela-t-il, tu sais bien que Maman a dit que tu…
- Maman est partie Oliver, signifia-t-elle d'un regard appuyé, lourd de sous-entendus. Bon, je me charge des valises, tu prends Clochette et Pouet Pouet ?

Avant de charger ses bras du fardeau animal, Oliver préféra scruter d’un regard attentif, le départ imminent de Lindsay. Sa course effrénée, fût telle que ses courtes jambes, parcourent en quelques foulées, la distance qui les séparait du mur se dressant tel un totem, devant eux. Oliver se demanda, par ailleurs, si son aplomb à courir le long de l’allée ne se justifiait pas, d’un manque de force concret, pour pousser le chariot alourdi de bagages. Mais lorsque sa sœur fût dissimilée au travers du portail de fortune, qui semblait l’avoir engloutie, Oliver ne put que lui consentir un applaudissement de félicitations. Après tout, il ne doutait pas moins de la solidité de la barrière, que de l’état de crêpe saveur Patacitrouilles, qui pouvait s’en résulter.

Soudain, le miaulement désuet caractéristique de Pouet Pouet, le ramena à ses engagements. L’animal, placé dans une caisse de voyage, prévue à cet effet, semblait vouloir faire ployer le bagage selon le désir de ses mouvements, tant sa corpulence le privait de mobilité adéquate. Comment un chat pouvait-il épouser la forme rectangulaire d’une caisse de transport, par seule sa silhouette opulente ? Peut-être oubliait-il trop souvent que le régime alimentaire, riche du félin ne se constituait uniquement que de pigeon, de rouges-gorges, et autres tétrapodes de taille proportionnelle. Oliver ne doutait même plus de ses penchants cannibales à l’égard ses pairs. De plus, qui appelait son chat Pouet Pouet ? Il fallait admettre que le prénom relevait du ridicule !

Finalement, le rouquin crut bon de se dépêcher : les aiguilles de l’horloge pointait une dizaine de minutes précédent, l’heure dite de rendez-vous, et le gros matou feulait l’envie de se délecter de Clochette, abondante de chair fraiche.

A la suite de sa sœur, il se plaça bien droit –quoique légèrement déséquilibré- face à la barrière, portail de fortune, qu’il affrontait. A l’instar de Lindsay, Oliver préféra courser le long de l’interstice, sans se troubler de questions. Bien que, malgré tout, il hésitait entre l’état de crêpe saveur Patacitrouille, ou rouleau de printemps façon Dragées de Bertie Crochue écrasé, à son arrivée. Encore une fois, Lindsay avait prêté son intelligence au profit d’une œuvre astucieuse : s’armer du chariot à bagages promettait à la fois de vérifier de sa nature sorcière, ainsi que de protéger ses arrières de l’édifice qu’elle avait approché, si la première raison demeurait invalidée. Ainsi, son hypocrite de sœur, l’avait pourvu de se charger de leur animaux de compagnie respectifs, et le haut de son crâne pointait dangereusement la face de pierre vieillie de la barrière, dans sa course.

Soudain, une force incongrue, s’abattit contre son gré, sur son épaule. Pris ainsi soudainement de court, les deux cages de transports lui furent ôtées des mains, pour mieux décrire un vol plané nuancé de fantastiques arabesques, dans les airs.  Le choc de de la chute qui s’en découla, se révéla, à moindre mesure, bien moins artistique que la prestation précédente : Des hululements de terreurs mêlés à de furieux battements d’ailes, présageant une tentative de fuite, brisaient la cacophonie habituelle de la gare. A cela s’ajoutaient une myriade d’yeux curieux, se délectant avec jubilation de la scène. Oliver aurait aimé pouvoir se dérober de l’emprise féroce de son agresseur, afin de rejoindre sa chouette et filer, mais sa force révélait une étreinte semblable à un garrot, révélant ses veines, pour mieux le piquer.

- Pouvez-vous m’expliquer dans quelle intention voulez-vous foncer dans ce mur, jeune homme ?  

Le chef de gare, dont la moustache grisonnante indiquait un âge avancé, sollicitait le regard du rouquin d’un sourcil haussé de doute, et d’un revers agité de la poigne qu’il lui exerçait. Son autre bras était tenu en rigueur de la présence d’une dame âgée, qui modestement vêtue pointait sur Oliver, un index arthrosé. C’est alors qu’il reconnut avec horreur, les paupières ridées qui recouvrait les mirettes acérées d’une grand-mère qu’il le semblait tout autant. Les yeux ronds, Oliver toisa incrédule  la silhouette replète dont-il avait déjà fait connaissance, par un jeu de regards, à bord du bus. Comment l’avait-elle aperçu ? Un simple hasard ? Ou paraissait-il tellement douteux, au point de l’avoir persuadé de le suivre dans son sillage ? Pourtant, son heure d’arrivée, était horaire d’affluence sur les quais, et la foule avait abondé sur son passage. Hors la vieille dame soutenait une démarche incertaine, une fois démuni de sa canne, qui la soutenait. De plus comment avait-elle trouvé le temps de trouver assistance du chef de gare ? Pour les raisons précédentes, Oliver resta coi face à ses interlocuteurs.

- Répondez jeune homme, le rabroua le chef de gare.
- Je ne sais pas, monsieur. Je me suis certainement trompée d’allée, mentit –il, prenant contenance d’un haussement d’épaules, qui se voulut persuasif.
- Bien sûr vous le savez !  Vous me mentez, surtout ! Explosa-t-il, perspicace. Votre sœur, était si je ne m’abuse, à vos côtés, avant de foncer elle-même droit dans ce mur ! Qu’avez-vous à dire ? Qu’elle en soit passée au travers ?

Oliver ne put retenir un gloussement nerveux, qu’il tenta en vain de dissimuler, sur son visage égayé. Offensé, le chef de gare, resserra son emprise, où des séquelles commençaient à être devinées. Après tout comment pouvait-il expliquer à ce charmant vieil homme, que son sarcasme se révélait authentique ? Comment lui transmettre l’idée qu’un retard serait mal venu, pour grimper à bord du train ? Comment lui révéler, que son origine ne lui permettait de voir ce que dissimulait l’édifice, entre les voix 9 et 10 ? Comment ôter le sourire sardonique dont s’était épris le visage de la vieille dame -présageant un gain de vengeance- sous la révélation supposée de sa nature sorcière ? Oliver se trouvait dans une impasse, dans sa course contre le temps.


Dernière édition par Oliver Grade le Ven 9 Juin 2017 - 19:46, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE7ème annéePréfète-en-chefMODO
    POUFSOUFFLE
    7ème année
    Préfète-en-chef
    MODO
AVATAR : Lucy Hale
MESSAGES : 1042

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 3 octobre 1979, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Sam 3 Juin 2017 - 16:49

Bonjour jeune homme, et bienvenue sur Rictusempra Tout d'abord, bon courage pour ta fiche, n'hésite pas à faire un up sur ta fiche lorsqu'elle sera terminée !

Cependant, nous allons te demander de changer le pseudo de ton personnage. En effet, nous avons déjà une Samuelle et un Sam sur le forum, et nous n'acceptons pas les doublons pour éviter de confondre les personnages. Dès que tu en auras trouvé un autre, fais nous le savoir et un admin changera ton pseudo :)


_________________

Carlie E. Peters
« And I’m burning yeah I’m burning, I’m burning so deep that just breathing hurts, I’m melting darling, I can’t let go » © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
POUFSOUFFLE1ère année
    POUFSOUFFLE
    1ère année
AVATAR : Trouvé sur Pinterest
MESSAGES : 40

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Étranges troubles gastriques lorsque la perspective est envisagée.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 29 Août 1986, à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Sam 3 Juin 2017 - 17:48

Hello ! Merci pour l’accueil, je suis hyper contente de pouvoir poster ici !:D

Ah, le prénom ! Pardon, pardon je savais pas qu'il fallait éviter les prénoms doubles Bon d'acc' c'est noté, je réfléchirai à un autre nom pour mon petit perso', et je vous préviens dès que possible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE1ère année
    POUFSOUFFLE
    1ère année
AVATAR : Trouvé sur Pinterest
MESSAGES : 40

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Étranges troubles gastriques lorsque la perspective est envisagée.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 29 Août 1986, à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Mer 7 Juin 2017 - 15:17

Coucou !

Juste un petit Up, pour signaler que ma fiche est désormais achevée ! N'hésitez pas à me prevenir si je dois ajouter/ Modifier quelque chose qui m'aurait échappé

Des Bisous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéePréfetMODO
    SERDAIGLE
    6ème année
    Préfet
    MODO
AVATAR : Kai (exo)
MESSAGES : 3272

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En état d'ivresse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/01/1981-Bristol
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Mer 7 Juin 2017 - 23:21

Bonsoir et bienvenue   ,

Ton avatar n'est pas au bon format (trop petit) :
Citation :
Votre avatar ne peut dépasser les dimensions 200*450 et votre signature ne peut dépasser les dimensions 550*250 ceci afin d'éviter les déformations de page. Notez que votre avatar ne doit pas être trop petit (minimum 200*320)
. En effet, il ne mesure que 200*300, il va donc falloir en trouver un autre.

Tout le reste semble en ordre, je passe donc ta fiche en discussion et nous reviendrons vers toi le plus vite possible.

_________________

Excitate vos e somno
Liberi mei
Cunae sunt non
Liberi fatali, somnus est non
Surgite - Inventite
Veni hortum veritatis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
POUFSOUFFLE1ère année
    POUFSOUFFLE
    1ère année
AVATAR : Trouvé sur Pinterest
MESSAGES : 40

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Étranges troubles gastriques lorsque la perspective est envisagée.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 29 Août 1986, à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Mer 7 Juin 2017 - 23:54

Coucou et Merci !

Ah me semblait bien que l'avatar était bien plus petit que ceux des autres ! xD Bon alors je cours modifier ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    GRAND MANITOU
MESSAGES : 1171

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 17:59

Extrêmement travailleur, modeste et naïf, ta place est à...

POUFSOUFFLE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    GRAND MANITOU
MESSAGES : 1171

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 18:00

{ A toi petit nouveau rictusemprien :

Bienvenue sur notre forum !
Nous avons le plaisir de te compter parmi nos membres aujourd'hui et pour te permettre de démarrer dans les meilleurs conditions possibles, nous voudrions rassembler ici quelques petits indicateurs qui te seront sûrement utiles par la suite !
Première étape : réserve ton avatar ! Si tu veux t'assurer que ta célébrité ne soit pas utilisée par une autre personne, le bottin des avatars est fait pour ça.

Pour réunir tes rps et/ou en proposer, tu peux te rendre dans le coin RP (demande, recensement). De ça, découleront sûrement les relations de ton personnage que nous t'encourageons à alimenter autant que possible (c'est bien pratique quand quelqu'un veut un lien avec ton personnage).

Nous avons mis en place un système de points qui te permet de faire énormément de choses. Pour te récompenser de ta validation, nous t'offrons généreusement 500 points (histoire de ne pas démarrer les poches vides, hé hé).

Si tu veux faire partie de l'équipe de Quidditch de ta maison, tu peux voir les règles de ton capitaine dans le club qui correspond.

Enfin, si tu as des questions et que tu ne sais pas comment faire, en dehors du fait que tout le monde peut te répondre sur la chatbox ou ailleurs, tu peux poser ta question dans l'aide. Il n'y a pas de questions bêtes, que des réponses constructives ! =) D'ailleurs, un parrain ou une marraine peut t'être attribué si tu en fais la demande dans la partie parrainage. Ce sont des membres à part entière, qui prennent chaleureusement le temps de t'aider dès que tu en as besoin. Ton intégration n'en sera que plus facile donc n'hésite pas !
A ton tour, si tu veux nous aider à nous améliorer, dans n'importe quel domaine que ce soit, nous sommes ouverts à toutes suggestions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéePréfetMODO
    SERDAIGLE
    6ème année
    Préfet
    MODO
AVATAR : Kai (exo)
MESSAGES : 3272

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En état d'ivresse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/01/1981-Bristol
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 18:05

Bienvenue

Ed a eu raison, tu n'aurais pas dû rigoler des Pouffy

_________________

Excitate vos e somno
Liberi mei
Cunae sunt non
Liberi fatali, somnus est non
Surgite - Inventite
Veni hortum veritatis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
POUFSOUFFLE7ème annéePréfète
    POUFSOUFFLE
    7ème année
    Préfète
AVATAR : Katie McGrath
MESSAGES : 227

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 18:18

Hehe un nouveau Poufsouffle ! J'te souhaite officiellement la bienvenue ici.




_________________
"Du chaos naît une étoile"

EVERYONE YOU MEET IS FIGHTING A BATTLE YOU KNOW NOTHING ABOUT. BE KIND. ALWAYS.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Emily Rudd
MESSAGES : 271

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire. Ne comprend pas les sentiments amoureux.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Londres, 01 Novembre 1980
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 18:28

Modeste et naïf... surtout la dernière partie au final.

Bienvenue parmis nous !

_________________
Crédit : Octave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière enseignement
    APPRENTI(E)
    Filière enseignement
AVATAR : Charlotte Free
MESSAGES : 267

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire et Bicurieuse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1 octobre 1976
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 18:29

Bienvenue à toi, jeune Poufsouffle. J'espère que tu te plairas ici !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème année
    SERDAIGLE
    7ème année
AVATAR : Lily Collins
MESSAGES : 3370

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Plus compliqué que prévu
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 19:09

Bienvenue

Tu aurais pu tomber encore plus mal et finir à Poufsouffle !

*regarde sa couleur*

...... Ah...

Bon bah ! Bon courage ! ET bon jeu !

_________________
Maya Livingstone


♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 498

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Celibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 19:09

Bienvenue par ici Ravie de voir un nouveau blaireau, c'est que y'a un petit manque chez les jaunes et noirs, en ce moment Amuse toi bien ici

_________________
stand by me + When the night has come and the land is dark and the moon is the only light we'll see. No, I won't be afraid. No, I won't be afraid just as long as you stand, stand by me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE6ème année
    POUFSOUFFLE
    6ème année
AVATAR : K.J. Apa
MESSAGES : 147
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 19:25

Tu sais ce qu'on dit Oliver...

Les grands sorciers discutent des idées ;
les enchanteurs moyens discutent des événements ;
les petits magiciens discutent des autres.

...

Surtout, faut pas les écouter, nous on est grave ravi de t'accueillir et les autres sont juste jaloux parce que c'est nous qui sommes les plus près des cuisines en ces temps de rationnement.

BIENVENUE !

_________________



THERE IS STRENGH IN NUMBERS
« Differences of habit and language are nothing at all if our aims are identical and our hearts are open. » ► ALBUS DUMBLEDORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE1ère année
    POUFSOUFFLE
    1ère année
AVATAR : Trouvé sur Pinterest
MESSAGES : 40

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Étranges troubles gastriques lorsque la perspective est envisagée.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 29 Août 1986, à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 19:35

Oh que vois-je, que vois-je ? Une 'tite répartition, avec des qualités méconnues qui plus est ! :O Merci à tous pour ces charmants accueils ! :D

C'est vrai Elwyn, je pourrais me moquer seulement que de 3 maisons sur 4 maintenant
M'enfin c'est pour le ravitaillement en jaunes alors 8) Et chuuuuut Maya, le jaune c'est une couleur qui me va à ravir u.u Malia, je vois pas de quoi tu parles

VIVE LA BOUFFE NOLANN !


Dernière édition par Oliver Grade le Ven 9 Juin 2017 - 19:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD7e annéeAdmin colérikikique mais qui se soigne
    SERPENTARD
    7e année
    Admin colérikikique mais qui se soigne
AVATAR : Barbara Palvin
MESSAGES : 3817

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire, et très sélective
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 31/12/1981, LONDRES
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 19:36

Bienvenue Oliver !

Passe de bons moments parmi nous

_________________

 


There's more to me than you ever will know
Down here where the rest of us fell

Obsession has begun
Possessed by destruction
How did I get so low?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE5ème année
    SERDAIGLE
    5ème année
AVATAR : Freya Mavor
MESSAGES : 262

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 04/03/1982 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 20:58

Oliver Grade a écrit:
Malia, je vois pas de quoi tu parles    
C'est drôle ça, parce que je n'ai pas encore parlé ...  

Mais je m'y mets :

Bienvenue pour de bon Oliver ! Tu vois, la choixpeau n'a pas du tout tardé, tout pile deux jours comme moi ! Chanceux que nous sommes..  

Et le jaune te va très bien !   Même si cette couleur fait fade à côté du bleu ...

_________________

There's a scream inside that we all try to hide, we hold on so tight, but I don't wanna die, no.
I don't wanna die

   
I'll shout it out like a bird set free

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Kristen Stewart
MESSAGES : 890

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la chevelure si bien coiffée d'Elwyn H. Miller
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 septembre 1980, Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 21:48

Malia Montgomery a écrit:

Et le jaune te va très bien !   Même si cette couleur fait fade à côté du bleu ...

Eh bien, moi, je te voyais bleu ou rouge dommage pour toi
J'espère que tu vas te plaire parmis nous et que le gang des 1ère année va t'accueillir en te tirant (mon correcteur de portable qui me corrige en "tyran"... Révélateur ?) les cheveux, en te faisant un bisous sur la bouche ou autre rituel qu'Andrée a mis en place (coucou Andrée ♥)

_________________


“Love is the most beautiful of dreams
and the worst of nightmares."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE1ère année
    POUFSOUFFLE
    1ère année
AVATAR : Trouvé sur Pinterest
MESSAGES : 40

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Étranges troubles gastriques lorsque la perspective est envisagée.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 29 Août 1986, à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 21:58

Oups Malia, je t'aie confondu avec Abi, mille excuses, héhé Mais merci, bien que je ne sois pas toutafé d'accord pour le bleu, le jaune lui va à ravir ! :D

Absynthe : Rouge ou Bleu ? Serdy or Gryffy ? Alors là, je m'y attendais pas ! M'enfin, bon disons que les poufsouffles sont l'entre deux, dans un choix difficile

QUOI !? Bisous sur la bouche façon bien baveuse ? J'ai loupé un épisode ? D:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Kristen Stewart
MESSAGES : 890

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la chevelure si bien coiffée d'Elwyn H. Miller
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 septembre 1980, Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 22:03

Bien baveuse ? J'ai rien mentionné de tel

_________________


“Love is the most beautiful of dreams
and the worst of nightmares."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE1ère année
    POUFSOUFFLE
    1ère année
AVATAR : Trouvé sur Pinterest
MESSAGES : 40

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Étranges troubles gastriques lorsque la perspective est envisagée.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 29 Août 1986, à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 22:19

Boaf, tu sais on est pas a ça près !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE1ère année
    SERDAIGLE
    1ère année
AVATAR : Ashley Gerasimovich
MESSAGES : 103
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 22:38

Yeah, comme je suis heureuse de cette validation, un première année

Bienvenue officiellement, je suis sûre que tu vas t'éclater ! Joli fiche, personnage intéressant, que du bon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE1ère année
    POUFSOUFFLE
    1ère année
AVATAR : Seth Adkins
MESSAGES : 287

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Ven 9 Juin 2017 - 22:56

WOUUUUUU un copain de dortoir bienvenue chez les jaunes le rouquin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème annéeJe veux pas être ton exMODO
    SERDAIGLE
    7ème année
    Je veux pas être ton ex
    MODO
AVATAR : Shay Mitchell
MESSAGES : 565

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 16 mars 1980, Aviemore, Écosse
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Sam 10 Juin 2017 - 15:33

Bienvenue sur rictu Un roux de plus à poufsouffle !? Ma foi les espèces rares se multiplient

_________________

« Young but I'm not that bold »
Hope when you take that jump, you don't fear the fall, Hope when the water rises, you build a wall. Hope that you fall in love, and it hurts so bad
The only way you can know is give it all you have. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème annéePréfète
    SERPENTARD
    5ème année
    Préfète
AVATAR : Holland Roden
MESSAGES : 165

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 19 juillet 1982 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Sam 10 Juin 2017 - 17:51

Bienvenu parmi nous petit ... *tousse* Poufsouffle

Amuse toi bien sur rictu et au plaisir de te croiser somewhere over here !

_________________

“The hardest thing about "everything happens for a reason" is waiting for that reason to show up.”
― Karen Salmansohn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD1ère année
    SERPENTARD
    1ère année
AVATAR : Ava Acres
MESSAGES : 260

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/04/1986 à Rennes
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Sam 10 Juin 2017 - 18:31

J'imagine que je suis obligée de te souhaiter la bienvenue même si t'es à Poufsouffle... Mais gaffe, copine pas trop avec Ed ou tu t'assures le mépris d'Andrée !

(Absy, ça me outre que tu oses imaginer qu'elle pourrait retenter l'expérience désastreuse du bisou... Andrée a sa fierté !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE1ère année
    POUFSOUFFLE
    1ère année
AVATAR : Trouvé sur Pinterest
MESSAGES : 40

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Étranges troubles gastriques lorsque la perspective est envisagée.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 29 Août 1986, à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Sam 10 Juin 2017 - 21:11

YOUHOOOOOU ! Ahem...Merci pour l'accueil ! Avec les compliments et les sous-entendus peu élogieux sur les Pouffy, hum ?

Un jour, les roux domineront le monde Stella, j'en suis sûr xD
Andrée : T'inquiètes, tant que tu renouvelle pas la tentative de bisous...'3'
Amanda : Merciii, c'est trop gentil ! Au plaisir de faire un Rp en ta compagnie 8)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8927

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Dim 11 Juin 2017 - 20:58

Bienvenue à toi !
Je sens qu'on va bien s'amuser avec toi !

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE7ème annéePréfète-en-chefMODO
    POUFSOUFFLE
    7ème année
    Préfète-en-chef
    MODO
AVATAR : Lucy Hale
MESSAGES : 1042

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 3 octobre 1979, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée] Dim 11 Juin 2017 - 23:05

DU JAUUUUUUUUUNE

Bienvenue ici jeune blaireau, et surtout bienvenue dans la plus belle de toutes les maisons ! J'espère que tu passeras du bon temps ici

_________________

Carlie E. Peters
« And I’m burning yeah I’m burning, I’m burning so deep that just breathing hurts, I’m melting darling, I can’t let go » © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée]

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'Oliver Grade, un héros paresseux. [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Présentation d'Oliver Queen [Validée]» présentation de demi lovato» Modèle de présentation» Ma présentation ! (Phyllali)» Présentation de Logan Echolls
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Présentations élèves :: Fiches validées-