AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Kristen Stewart
MESSAGES : 890

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la chevelure si bien coiffée d'Elwyn H. Miller
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 septembre 1980, Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Mar 23 Mai 2017 - 12:59



Andrée L. de Kerimel
Maya Livingstone
Elwyn H. Miller
Aileen Phillipson



~ PIÑATAS ! ~

Le Jeu a écrit:


• Sont sphériques et aux couleurs de la soirée (noir, blanc, or, bleu nuit) + Portent le chiffre de votre groupe
• Utilisation des dés Quidditch ici
Huit Réussites pour ouvrir la piñata (sucreries, jeux sorciers, ...). Pas de conséquences en cas d'Échec
• Tous les membres du groupe doivent taper dedans au moins une fois (Réussite ou Echec)
• Ne pas jouer deux fois de suite
• Possibilité de demander à un membre du Groupe V (Octave, Cassidy, Doraleen, Lysander et Absynthe uniquement) de venir jouer (pas deux fois le même pour un même groupe)
• Les réponses de 10 lignes sont autorisées.

• EDIT : Parce qu'El a toujours raison, il a trouvé comment vous dégommerez les piñatas. J'hésitais entre des battes de Quidditch et la baguette... La solution : Pour frapper la piñata, votre personnage devra faire léviter la batte de quidditch. Yeux bandés, évidement.


Bon Jeu !

_________________


“Love is the most beautiful of dreams
and the worst of nightmares."






Dernière édition par Absynthe C. Stevenson le Lun 31 Juil 2017 - 16:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD1ère année
    SERPENTARD
    1ère année
AVATAR : Ava Acres
MESSAGES : 260

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/04/1986 à Rennes
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Jeu 25 Mai 2017 - 1:35




Dans la Grande Salle, le silence laissa aussitôt place à des exclamations enjouées et à des murmures parfois circonspects. Les Première Année de Serpentard étaient surexcitées : Fanny pépiait en sautillant et les autres avaient les yeux qui brillaient. Leur groupe, et grand bien leur fasse, semblait leur plaire beaucoup.
 
Andrée fit la moue dans son coin. Elle n’était pas très loin d’elles mais à l’instar du début de soirée, elle ne voulait pas se mêler à leur conversation. Pas envie, pas d’humeur. Personne ne l’avait prévenue qu’il y allait avoir des groupes ; oh, bien sûr, elle se doutait bien que la soirée serait animée. Elle avait pensé à diverses possibilités qui l’avaient plus ou moins rebutée –concours de déguisement qu’il serait prévisible d’organiser, danses sur des musiques lugubres et sinistres, défis d’ingurgitation de bonbons aux saveurs particulières peut-être… Mais dans sa tête, c’étaient des activités solitaires auxquelles elle pourrait facilement se soustraire. Dans tous ses scénarios, sa soirée consistait à rester assise sur une chaise le long d’un mur à siroter une boisson et à picorer dans les assiettes. Peut-être effectuer quelques pas de danse si la musique s’y prêtait, mais toujours dans la plus grande des solitudes.
 
Elle ne voulait pas parler ce soir. Le loup la gênait, la robe la grattait, les plumes la piquaient –tout l’agaçait, en fait. Ce n’était certainement pas l’obligation de se traîner une bande d’élèves masqués qui allait la dérider.
 
Elle laissa son regard balayer la foule mouvante et se résigna tout à fait. Elle n’avait pas le choix, n’est-ce pas ? Si elle se défilait, il était certain que ça allait se remarquer et les Carrow se feraient un plaisir de s’occuper personnellement de son cas. Et puis son déguisement, bien qu’inconfortable, lui avait demandé trop de sacrifices pour qu’elle arrête tout maintenant –à commencer par ces foutues lentilles qui lui donnaient l’impression d’avoir les yeux crevés.
 
Qu’avait dit Absynthe déjà ? « Groupe trois : Andrée de Kerimel, Maya Livingstone, Elwyn Miller et Aileen Phillipson. » Elle ne remettait pas la moitié des noms que la jeune femme avait énoncés, ce qui s’avérait plutôt positif –elle était d’ores et déjà presque sûre de ne pas finir avec des Première Année avec qui elle ne s’entendrait pas. Il y avait Aileen, qui l’avait plus ou moins prise sous son aile. Si elle avait été tout à fait honnête, Andrée aurait dit qu’elle avait eu de la chance –elle songea juste que c’était moins pire qu’attendu. Elle aurait pu tomber sur, totalement au hasard, cette enflure de Ziegler ou ce crétin de Selwyn.
 
Elle soupira, encore, et entreprit de se frayer un chemin parmi les corps collés qui lui obstruaient la vue. Les filles de son dortoir étaient encore en train de parler. Les têtes la dominaient et elle se retrouva plusieurs fois collée contre des dos et des poitrines qu’elle ne connaissait pas. S’il y avait un avantage de fuir la compagnie d’autrui, c’était bien qu’on était rarement oppressé ainsi contre son gré. Très vite, Andrée se trouva mal-à-l’aise et son dos se couvrit de sueurs froides. Elle ne savait même pas où était cette chose numéro trois qu’elle devait trouver. La panique menaça de l’ensevelir complètement.
 
Elle détestait les fêtes. Vraiment.
 
Elle accueillit avec une reconnaissance sans doute exagérée la bouffée d'air frais qui vint à elle lorsqu’elle s’échappa de la masse humaine. Dans son dos, les étudiants avaient pris des allures de démons aux tentacules ondulants. Leurs costumes leurs donnaient des silhouettes menaçantes et leurs visages souvent masqués la renvoyèrent aux contes qu’Émilie et elle se racontaient à Halloween lorsqu’elles étaient plus jeunes. Elle croisa le regard torve de Carrow. Elle frissonna. Soudainement, elle ne se sentit plus du tout en sécurité.
 
Ce fut avec un soulagement inattendu que ses yeux se posèrent sur la… piñata attribuée à leur groupe. D’un pas leste, elle s’empressa de la rejoindre. C’était un objet étrange, sans forme particulière et marqué d’un trois géant –impossible de le louper. Le BDE devait particulièrement tenir au thème de la soirée car elle était recouverte de ses couleurs phares sur l’ensemble de sa surface.
 
Andrée hésita un moment sur la marche à suivre. Visiblement, tout le monde était encore en train de chercher son groupe et c’était plus ou moins le chaos au milieu des élèves. Elle se demanda s’il était très correct d’attendre le reste du sien assise par terre et décida que de toute façon, elle se fichait de leur avis. Et puis sa tête tournait encore un peu à cause de son bain de foule forcé, alors elle avait bien le droit de s’accorder un peu de répit –d’ailleurs, ce droit, elle se l’octroierait elle-même. À nouveau furieuse contre le monde entier et plus particulièrement contre ces stupides bourrins qui avaient idiotement décidé de s’amuser comme des crétins à une fête particulièrement débile, elle se mit brusquement en tailleur et vida d’un trait son verre déjà presque vide.
 
Elle ne décrocherait plus un mot de la soirée –c’était encore ainsi qu’elle se sentait le plus à l’aise. Et lorsque les autres arrivèrent, elle fit bien attention de rien ne faire pour engager la conversation.





HJ:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéePréfetMODO
    SERDAIGLE
    6ème année
    Préfet
    MODO
AVATAR : Kai (exo)
MESSAGES : 3272

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En état d'ivresse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/01/1981-Bristol
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Jeu 25 Mai 2017 - 17:50


Elwyn broyait du noir dans son coin, au moins il ne faisait pas tache dans le décor qui n'arborait que des couleurs sombres. Il avait osé saluer Absynthe, mais il n’avait pas pu aller jusqu’au bout et lui poser la question qui lui brûlait les lèvres. Probablement parce qu’elle était aux côtés d’un autre Serpentard et que Ruth n’était pas loin, mais au fond ce n’était que des excuses et il le savait. S’il n’avait pas pu exprimer ce qui le hantait depuis la lecture de la lettre, c’était principalement parce qu’il n’en avait pas eu le courage et ensuite parce qu’elle n’avait pas eu la réaction escomptée. Elle n’avait eu aucune réaction particulière et semblait plus intéressée par son t-shirt mal mis que par sa présence.

La scène tournait en boucle dans son esprit comme pour se moquer de lui. Il revoyait Absynthe, sa voix cassée quand il l’avait saluée, sa réponse décontenancée. Il avait été ridicule, pour changer, et regrettait presque son geste. Les deux loups se battaient à présent dans sa tête, l’un clamait que ce déguisement n’était pas grand-chose, qu’il pouvait fermer les yeux et profiter de la fête, qu’il devrait même être content et reconnaissant de ce choix, que ce soit un hasard ou non. Qu’il  y avait plus grave dans la vie et surtout plus important.
L’autre en revanche hurlait de colère et réclamait des explications. Il jugeait ce choix injuste, méchant et même moqueur. Il ne supportait pas la douleur et culpabilité qui naissaient dans son cœur lorsqu’il se rendait compte qu’il déambulait dans cette tenue. Il affirmait que cela ne pouvait pas être un hasard, que c’était voulu, fait pour blesser. Elwyn ne savait pas quelle voix écouter, mais la première se faisait de plus en plus inaudible au fil des minutes.

Une chose était sûre, il en voulait terriblement à Absynthe, mais il ne savait pas exactement ce qu’il lui reprochait.

- Bonsoir. Elwyn qui était adossé contre un mur se redressa à l’entente de cette voix plus que familière. Tout d'abord, merci à tous d'être venu aussi nombreux et de vous être prêté au thème de la soirée qui est, vous l'aurez sans doute compris, la Mort.

Peut-être que ce n’était qu’un concours de circonstances et que tu t’emballes pour rien ? Elle t'a bien dit que tu n'avais pas vraiment d'importance.

Oui, mais elle n'a rien répondu quand tu lui as dit que c'était elle qui t'en donnait trop ! Non, impossible. C’est forcément un choix voulu de sa part !

Tu n'en sais rien. Je ne suis pas stupide pour autant !

De toute façon, il n’y a qu’un moyen de le savoir : lui demander !


Le Bureau des Étudiants vous souhaite un Joyeux Halloween.  Elwyn croisa les bras en dévisageant Absynthe et ses amis. La demoiselle enchaîna sur des remerciements platoniques envers la personne des Carrow. Le préfet fixa la foule rassemblée avant de ramener son attention sur la couleuvre. Comme vous avez pu le constater, des sphères de papier mâché aussi appelé Pi...ñatas - ont été suspendues. Il repéra les différentes sphères qui pendaient depuis le ciel étoilé. A vous de découvrir ce qu'elles contiennent, probablement des détraqueuers ou des couteaux qui vont s’abattre sur nous, ronchonna-t-il ; mais avant, je vais nommer les groupes qui ont été formés. Il se pourrait bien que vos costumes aient un léger rapport entre eux.

Elwyn se dirigea vers le buffet afin de s’hydrater (un frisson d’agacement parcourut ses veines à l’entente du mot « déguisement »), il ne pensait pas avoir été inclus dans un des groupes puisqu’il avait, en quelque sorte, été obligé de participer de par son statut de préfet. Il allait prendre un verre lorsqu’Absynthe prononça son nom juste après celui de Maya. Quoi ? Il était dans le même groupe que Maya, mais qui étaient les deux autres. Il n’avait pas écouté le premier prénom et « Aileen » ne lui disait rien donc ce n'était certainement pas une Serdaigle.

Le jeune homme chercha du regard la sphère portant le numéro III. Elle se trouvait derrière un groupe de poufsouffle. La musique débuta tandis qu’il se frayait un chemin parmi les déguisements lugubres de ses camarades. Il pensait arriver en premier, mais quelle ne fut pas sa surprise de découvrir une première année assise en tailleur. C’était la même jeune fille qu’il avait observée un peu plus tôt auprès des Serpentards, elle devait donc appartenir à cette maison.

-Hello, la salua-t-il en souriant. Joli costume ! Il se stoppa à sa hauteur. Enchanté, moi c’est Elwyn Miller.

Elwyn était vraiment soulagé de se retrouver avec une première année et une tête connue, il ne restait plus qu’à découvrir le visage de la fameuse Aileen. Les premières années étaient beaucoup moins embêtantes que les filles de son âge. D’ailleurs, la demoiselle avait l’air peu loquace, voire même un peu gênée et renfrognée. Il aperçut Maya s’approcher du coin de l’œil et perdit toute confiance en lui.

-Oh Maya, salut… C’est cool qu’on soit ensemble. Je veux dire dans le même groupe !! Et puis, tu étais batteuse pour Serdaigle alors tu vas gérer Maya ! Tu manies super bien les battes... Enfin euh… Il n’eut pas le temps de s’enfoncer plus, car la quatrième demoiselle s’était immobilisée non loin du trio. Il la salua également d’une petite voix, sans son uniforme impossible de savoir de quelle maison elle venait : -Hello, moi c’est Elwyn.

Pourquoi était-il tombé dans un groupe de filles uniquement ? La poisse ne finirait-elle donc jamais par le lâcher ?

-Je suppose qu’on peut commencer. Il se pencha pour ramasser le bandeau. Andrée n’avait vraiment pas l’air très à l’aise, aussi il lui expliqua : -Si tu veux je peux commencer, si tu te sens pas de le faire en premier.  C’est un simple sort de lévitation, normalement c’est l’un des premiers qu’on étudie donc tu ne devrais pas avoir de problème.  Un deuxième sourire naquit sur ses lèvres, mais avec son déguisement il devait juste être effrayant à regarder. Et puis, ce n’est pas grave si tu rates. Il attendit une approbation des deux autres demoiselles et enfila le bandeau avant de pointer sa baguette sur la batte. Faites attention les filles que je vous frappe pas quand même… Elwyn était aussi doué avec une batte qu’avec les filles.

- Wingardium leviosa, prononça-t-il d'une voix claire. Le premier sort qu’il avait appris alors qu’il n’imaginait même pas qu’un monde de sorciers pouvait exister. Le début de sa nouvelle vie et la fissure avec ses parents.

Il tenta de visualiser mentalement la distance et la position de la sphère avant d’asséner un coup d’un mouvement sec du poignet. Et,... visiblement Elwyn était plus doué avec une batte qu'avec les filles.


'Dé Quidditch' :


La batte rencontra une surface solide. Il retira son bandeau et fixa la sphère légèrement amochée. Wo, j'ai eu de la chance. Il tendit le bandeau vers les trois filles, qui veut se lancer ?


HJ:
 

_________________

Excitate vos e somno
Liberi mei
Cunae sunt non
Liberi fatali, somnus est non
Surgite - Inventite
Veni hortum veritatis


Dernière édition par Elwyn H. Miller le Sam 10 Juin 2017 - 8:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème annéePréfète
    SERPENTARD
    5ème année
    Préfète
AVATAR : Holland Roden
MESSAGES : 165

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 19 juillet 1982 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Ven 26 Mai 2017 - 19:59

Lorsqu’elle entendit la voix amplifiée d’Absythe, Aileen s’approcha de la foule d’élèves qui s’étaient ameutée autour de la jeune femme : les couleurs phares décrétées par cette dernière étaient maîtresses tout autour d’elle. Chacun des individus dans cette salle avaient respecté le dresscode. Elle commença son discours d’ouverture de la soirée, qui semblait relativement classique. Sans grande prise de tête. La seule chose qui la gênait était les remerciements envers les Carrow : la blague du siècle. Il fallait être à moitié maso pour dire des choses aussi sympathiques de personnes qui l’avait clairement torturée plusieurs jours auparavant. Les voix criardes qu'elle avait entendu ce soir là retentissaient dans son esprit tels une vague de souvenirs douloureux. Aileen tourna alors son regard vers Alecto, l’homme qui l’avait transformée en chèvre l’espace d’un instant. A la vision de son air ravi, la jeune femme sentit un violent frisson parcourir le long de son dos. Elle baissa les yeux aussitôt, effrayée du fait qu'il puisse la voir. Parfois, Aileen rêvait de se venger et de l’accrocher à une branche du saule cogneur. Ainsi, il pourrait le frapper et le balancer dans toutes les directions. Voire, s’il tombait, l’écraser … Enfin bref, elle avait tout prévu.

- Groupe trois : Andrée de Kerimel, Maya Livingstone, Elwyn Miller et Aileen Phillipson.

 En entendant les noms des personnes qui seraient avec elle lors de cette animation, elle ne put qu’exprimer son contentement d’entendre le nom de la petite vipère. Elle l’aimait vraiment bien cette petite. Par contre, concernant les deux autres, elle n’avait jamais été leur adresser la parole et ne put que s’amuser du fait qu’elle ferait encore des rencontres de personnes de son âge au bout de cinq années passées à Poudlard. Il lui semblait que ces deux personnages étaient à Serdaigle -elle avait dû les croiser dans les couloirs une ou deux fois. Il fallait dire qu’elle n’était pas grande fan des aiglons, souvent trop fayots à son goût. Seuls Elliot et Miranda avaient su porter grâce à son cœur. Ce qui la surprit par contre c’était de n’être tombée que dans un groupe cent pour cent vert bleu. La bonne coutume aurait voulu que leurs équipes reflètent une certaine diversité, ce qui n’était pas vraiment le cas. D’un côté cela la rassurait et l’arrangeait. Elle ne se voyait pas passer une soirée tranquille avec une armée de Griffondor au QI inférieur à la moyenne.
 Après que la présidente du BDE les ait libérés, elle laissa son amie en la saluant puis s’avança en direction de la pinata de son groupe composé à 75% de filles. Elle passa devant les sphères numéro un, deux et trois avant d’atteindre la sienne. Elle pouvait dorénavant la voir avec bien plus de précision que précédemment : un sac sphérique aux couleurs de la soirée tanguait au-dessus du sol. On pouvait remarquer le chiffre de leur groupe marqué dessus, immanquable. Andrée était déjà présente, assise en tailleur sur le sol à quelques pas de leur sac. Elle ne parlait pas et Aileen ne chercha pas à la solliciter à se sociabiliser, comprenant tout à fait. Comment s’amuser alors qu’ils avaient passé une soirée psychologiquement et physiquement invivable ? Certes elle ne cessait de se répéter mais cela la dépassait. Elle prit tout de même l'initiative de lui faire un petit clin d’œil complice pour qu'elle sente qu'elle était là pour la soutenir.

- Hello, moi c’est Elwyn.
- Aileen. Répondit-elle sans grand engouement en direction de son interlocuteur. Enchantée, ajouta-t-elle en sa direction et en incluant la fameuse Maya pour se présenter à son tour. Serpentard. Elle ne savait pas si elle devait préciser sa maison, mais elle décida qu’elle le ferait tout de même, dans le doute.
- Je suppose qu’on peut commencer.

 Aileen se positionna non loin de la pinata, juste à côté de Maya, histoire de ne pas passer pour une totale associable et regarda le seul garçon de leur équipe. Avant de frapper dans le sac avec la batte, il prit quelques minutes pour rassurer la petite Andrée. C’était très gentil de sa part. Peut-être trop gentil après tout, cela pouvait cacher quelque chose. Le côté paranoïaque de la jeune femme ressortait de plus en plus. Elwyn s’installa non loin de la pinata et passa le bandeau autour de sa tête, dorénavant aveuglé.

- Faites attention les filles que je vous frappe pas quand même …

 Sur ces mots, la jeune vipère recula d’un pas, question de sécurité. Elle ne voulait pas risquer de se prendre un coup de batte dans la tête et de se retrouver avec un énorme bleu et un ticket aller simple pour l’infirmerie. Elwyn lança le sortilège sur la batte qui se souleva au-dessus du sol. Il prit quelques secondes avant de projeter son arme contre le sac sphérique. Après le choc, il retira le bandeau.

- Wo, j’ai eu de la chance. Qui veut se lancer ?
- Je peux ? demanda alors Aileen en direction des deux filles de son équipe.

 La jeune fille, pas réellement patiente, se saisit du bandeau que leur tendait Elwyn après avoir attendu une lueur de réponse de leur part. Il fallait être plus rapide après tout. Elle se positionna à une distance mesurée de la pinata, cherchant à mémoriser sa position. Aileen mit ensuite en place le bandeau devant ses yeux, en faisant bien attention à ne pas mettre en péril son maquillage. Elle n’avait pas passé autant de temps dans la salle de bain pour le démolir aussi vite.

- Wingardium leviosa, énonça-t-elle distinctement en faisant le fameux moulinet du poignet.

 Elle sentit que son sortilège avait été effectif car elle ressentit comme un poids au bout de sa baguette magique et prit quelques secondes de réflexion avant de changer la trajectoire de l'objet en direction présumée de la pinata.


'Dé Quidditch' :
   

 Malheureusement pour elle et sa fierté, elle n'entendit ni ne sentit aucun choc lorsqu'elle envoya sa batte vers l'avant. Seul le son clair de l'objet roulant sur le sol de la grande salle se fit entendre. Aileen n'aimait ni perdre ni louper son coup, même lors de ce genre de petits jeux. Elle souffla alors doucement pour ne pas que les autres l'entende -autant éviter pour passer pour la rabat-joie de la soirée. Après avoir enlevé son bandeau, elle se tourna vers ses coéquipiers, histoire de ne pas la jouer solo dans cette animation, et leur fit une petite moue déçue. Elle n'avait clairement pas le compas dans l’œil, et encore moins lorsqu'il était fermé. Sa batte avait roulé à bien des mètres et avait faillit percuté un des encadrants qui rodaient dans le coin. Fort heureusement pour elle, il n'avait rien calculé à son atteinte à sa sécurité.

- Accio batte, lança-t-elle vers l'objet pour la rapprocher, d'un air dépité avant de se tourner vers ses coéquipiers, son bandeau à la main. Qui veut ces choses ?

HJ :
 

_________________

“The hardest thing about "everything happens for a reason" is waiting for that reason to show up.”
― Karen Salmansohn


Dernière édition par Aileen Phillipson le Ven 26 Mai 2017 - 20:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD1ère année
    SERPENTARD
    1ère année
AVATAR : Ava Acres
MESSAGES : 260

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/04/1986 à Rennes
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Lun 29 Mai 2017 - 19:49

Le premier à arriver fut un garçon plus vieux qu’elle aux yeux bridés. Il n’avait pas l’air méchant mais pas spécialement extraverti non plus. Andrée se demanda un instant s’il allait juste s’installer pour attendre les autres sans rien dire, mais il la salua en souriant après l’avoir dévisagée peut-être une seconde de trop. « Joli costume », dit-il. Lui-même était vêtu d’habits moulants noirs qui devaient être affreusement inconfortables. Andrée tenta de lui retourner son sourire mais seule une grimace parvint à étirer ses lèvres. Elle devait avoir le regard vide d’un cocker un peu paumé. « Enchanté, moi c’est Elwyn Miller.
 
- Andrée », dit-elle simplement, et elle se leva parce qu’il était extrêmement impoli de rester assis en présence de personnes debout. Et puis cela la rendait encore plus petite qu’elle ne l’était déjà.
 
Elle s’était à peine redressée qu’une autre fille arrivait déjà. Elle aussi était beaucoup plus âgée qu’elle, peut-être de l’âge d’Elwyn, et Andrée eut tout de suite l’impression d’être vraiment trop jeune pour intéresser son groupe. Elle douta même un instant qu’ils l’acceptent –peut-être lui demanderait-ils de quitter la Grande Salle le plus vite possible pour arrêter de les embêter, parce qu’elle gâcherait tout, parce qu’elle n’était qu’un bébé de Première Année… Elle se recula imperceptiblement alors que le jeune homme accueillait la nouvelle venue avec des paroles curieusement empruntées –pour ne pas dire totalement gênées. Elle s’appelait Maya.
 
Enfin, Aileen arriva et Andrée fut sincèrement ravie de connaître au moins un visage amical parmi toutes ces têtes inconnues. Elle lui adressa une petite mimique, sans doute censée l’encourager, mais elle n’eut pas vraiment d’effet : Andrée se sentait toujours aussi effrayée par les deux autres. Son malaise s’accentua lorsque le jeune homme lança le début du jeu et elle se trémoussa sur elle-même. « Si tu veux je peux commencer, si tu te sens pas de le faire en premier. » La fillette leva brutalement la tête vers Elwyn. Une douleur sourde monta dans sa nuque mais elle tenta de ne pas la montrer. « C’est un simple sort de lévitation, normalement c’est l’un des premiers qu’on étudie donc tu ne devrais pas avoir de problème. Et puis, ce n’est pas grave si tu rates.
 
- Je raterai pas », marmonna Andrée, mais elle s’écarta tout de même avec reconnaissance de la piñata. Elle s’autorisa même un hochement de tête de remerciement et d’un début de sourire envers le jeune homme. Le problème, et pas des moindres, c’était qu’elle était très médiocre en Sortilèges et qu’elle était loin d’être sûre de réussir ce qu’on lui demandait –mais ça, Elwyn ne pouvait pas le savoir et il serait très injuste de lui en vouloir pour ça. Elle l’observa nouer le bandeau autour de ses yeux et fit bien attention d’ignorer la boule de stress qui naissait dans son estomac.
 
Ses yeux suivirent le mouvement fluide de la batte avec une fascination morbide. Pour un peu, elle se serait attendue à voir la sphère se déchirer en d’élégants lambeaux de papiers –au lieu de ça elle se contenta de tanguer, un peu égratignée sur sa surface. Son regard était toujours fixé sur la boule qui se balançait encore lorsqu’Aileen prit le relai. Malheureusement, l’arme passa à trente bons centimètres de la piñata et Andrée se mordit les lèvres pour garder le visage inexpressif : si même Aileen échouait, elle était sûre de rater son coup.
 
« Accio batte », fit la jeune femme. Elle leur tendit le matériel d’un air consterné : « Qui veut ces choses ? » Elle ne sut jamais pourquoi, mais Andrée esquissa un pas vers Aileen et avant même qu’elle n’ait complètement réalisé ce qu’elle faisait, elle déposait son loup à terre pour pouvoir attacher le bandeau autour de sa tête. Le nœud lui résista un moment et elle pesta devant sa propre incompétence mais elle finit par parvenir plus ou moins à ses fins.
 
Elle récupéra à tâtons sa baguette qu’elle avait coincée dans sa manche et visa la batte en fonction de l’endroit où elle pensait l’avoir déposée. « Wingardium Leviosa », dit-elle, très appliquée. Elle sut tout de suite qu’elle avait échoué car elle ne ressentit aucun flux magique circuler dans son corps. Et en effet, lorsqu’elle souleva son bandage pour admirer la catastrophe, l’arme était toujours à l’exacte place à laquelle elle l’avait laissée. Andrée jeta un œil en arrière pour vérifier que les Carrow ne viendraient pas la punir. Ils étaient occupés un peu plus loin et les piètres performances d’une Première Année ne les intéressaient visiblement pas.


'Dé Quidditch' :

 
En reportant son regard sur la piñata immobile, la honte de l’échec se mélangea à la rage de l’injustice en un tourbillon confus de pulsions primaires et de réactions insensées. Elle attrapa la batte et la claqua sur le sol avec un pauvre cri de frustration –cependant, le bruit mou que le bâton eut lors de son contact avec le sol et le hurlement étouffé qu’Elwyn poussa n’étaient vraiment pas ce qu’elle avait prévu. Les joues d’Andrée se colorèrent instantanément et elle ouvrit de grands yeux consternés. « Je- je, pardon, je », bégaya-t-elle, toute fureur envolée. Instinctivement, elle s’accroupit et frotta avec vigueur la chaussure du jeune homme sans songer un instant qu’elle pouvait être ridicule. « Je voulais pas, j’ai pas fait exprès. »
 
Elle ramassa la batte qui traînait à quelques centimètres du pied, manqua d’éborgner Elwyn dans sa précipitation et enleva le bandeau qui enserrait toujours sa tête : « Vous pouvez les prendre, on dirait bien que ça n’a pas marché. »




Dernière édition par Andrée de Kerimel le Ven 2 Juin 2017 - 18:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème année
    SERDAIGLE
    7ème année
AVATAR : Lily Collins
MESSAGES : 3370

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Plus compliqué que prévu
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Ven 9 Juin 2017 - 14:14

- Bonsoir.

- Sans toi ça aurait pu l'être…

- Tout d'abord, merci à tous d'être venu aussi nombreux et de vous être prêté au thème de la soirée qui est, vous l'aurez sans doute compris, la Mort.


Maya bougonna quelque chose qui pouvait s'apparenter à ceci :


-  Dans ce cas laisse moi t'étouffer avec ces beignets, sitôt dit, sitôt avalé. Les énormes beignets fourrés au chocogrenouille finirent dévorés par les coups de dents rageurs de Maya.

- Comme vous avez pu le constater, des sphères de papier mâché aussi appelé Pi...ñatas - ont été suspendues

- Si seulement c'est toi qu'on avait pu y suspendre, ricanna t-elle en léchant le chocolat sur ses doigts.


A vous de découvrir ce qu'elles contiennent, youpi des ballons arc en ciel et des licornes qui chient des papillons pailletés lança Maya sarcastique en observant du coin de l’œil les Carrow. Avec eux dans les parages, on pouvait être sûr que ce n'était rien d'agréable. Peut-être des tracts sur la meilleure manière de dépecer un moldu ? Si la méthode était applicable aux couleuvres squelettique, ça intéressait la Serdaigle.

mais avant, je vais nommer les groupes qui ont été formés. Il se pourrait bien que vos costumes aient un léger rapport entre eux.


- Nianiania… Par Merlin que quelqu'un lui lance un silencio, maronna Maya en s'essuyant discrètement les mains sur la nappe du buffet.


La jeune fille tourna résolument le dos à l'estrade et donc à Absynthe qui s'apprêtait à énoncer les différents participants et leur groupe. Elle en profita, au contraire, pour lorgner le buffet. Il fallait au moins lui reconnaître ça à l'anorexique, elle avait du goût côté sucreries. Elle imaginait très bien Shawn ratiboiser la totalité de ce qui s'y trouvait. Tiens d'ailleurs ou était passé Royal Canin ?

Maya leva la tête du bol de gnomes au poivre (une puis deux poignées plus tard) et rechercha le Gryffondor du regard. Elle ne parvint pas à mettre la main dessus mais rien d'étonnant là dessus, tous étaient déguisés et elle n'avait aucune certitude qu'il se trouvait ici. C'est alors qu'elle entendit son prénom. Bon. Ok. Andrée ? Aucune idée de qui était ce garçon ni de quelle maison il venait. Elwyn. Aileen.

WOW ! Minute ! E.L.W.Y.N ?


* Heu non… Il doit y avoir une erreur… On ne parle pas du même Elwyn là ?!*

* Parce que tu en connais beaucoup des Elwyn dans cette école ? A part un asiatique avec une belle paire de...*

* STOOP !*

* Bah quoi ? Ne fais pas genre tu n'as rien vu hein ! *

* C'est pas ce que j'ai dit ! Juste je préfère éviter d'y repenser là tout de suite*

* Ok. Et sinon, tu te souviens de comment c'était en le touchant ? *

* J'AI DIT STOOP *



Maya n'avait plus si faim tout à coup. Elle déglutit péniblement et hésita à prendre la poudre d'escampette. Manque de pot,on l'avait déjà aperçu entrer dans la Grande Salle et l'un des Carrow arpentait sournoisement la salle pour se mettre en position devant les grandes portes. Maya était sûre que ce serait un merveilleux prétexte de voir un élève quitter aussi vite la soirée pour lui apprendre les règles du savoir vivre. Légèrement parano sur les bords, elle prit une minute pour réfléchir : un doloris ou Elwyn ?

Maya poussa un soupir et se mit à la recherche de sa piñata et donc des autres participants de son groupes. Ils étaient tous arrivés. Suelement, Maya ne repéra pas le garçon, André . Il n'y avait au sol qu'un tas informe, un truc bizarre avec de drôles de plumes. C'était légèrement flippant surtout quand ça respirait.


- Heu… Salut…


Elle prit soin d'éviter le truc par terre.


-Oh Maya, salut… C’est cool qu’on soit ensemble.

* Hein ? !!!! *

-  Je veux dire dans le même groupe !!

*Ah…….*

- Et puis, tu étais batteuse pour Serdaigle alors tu vas gérer Maya !

* Ouais enfin ça c'était quand j'avais mes deux yeux..*

- Tu manies super bien les battes...

* PARDON ?!!*

* C'est pourtant clair. Il dit que tu manies très bien les ba… *

* J'ai entendu la première fois !*



- Enfin euh…


Maya contempla Elwyn avec de grands yeux. Elle était incapable de répondre quoi que ce soit et dû se concentrer pour fixer le visage peinturluré de son préfet sans que ses yeux ne dérive vers sa braguette. Au bout de longues secondes qui lui semblèrent des heures, Maya réagit.


- Ah heu… Ouais… Je vais essayer mais je ne garantis rien. Au fait, reprit-elle à la cantonade en profitant de l'occasion pour tourner le dos à Elwyn.  Vous n'avez pas vu ce fameux André ? Il manque bien quelqu'un non ? On n'est que trois…


Maya les désigna : Elwyn, elle même et Aileen qui venait d'arriver.  L'un d'eux lui désigna discrètement le tas de plumes au sol comme étant « Andrée, qui n'était d'ailleurs plus assise depuis son arrivée mais sa taille de lilliputienne ne lui rendait pas justice.


- Oh ! Pardon ! J'ai cru que tu étais un garçon. André… Andrée… C'est un prénom mixte et je… heu… vais m'arrêter là parce que je m'enfonce profondément, marmonna t-elle d'une voix étouffée. Heu… Donc moi c'est Maya, essaya t-elle avec plus d'entrain mais vu les regards que lui lançaient les deux Serpentard, autant s'arrêter définitivement là.


Elle fît un pas en arrière et regretta son choix de ne pas avoir choisi dès le départ le doloris. En fait, Wayoth était un petit veinard. Les Nuncaboucs n'avaient pas été conviés. Il n'avait pas à endurer tout ça. Maya regarda du coin de l’œil Elwyn s'attaquer en premier à la piñata et réussir du premier coup, ce qui étonna Maya.


- Et ben… Je ne te savais pas aussi adroit. Tu aurais pu tenter tes chances aux sélections de Quidditch. On a eu de bien pires éléments que ça.


Et au même moment où elle lui glissait ces quelques mots, Aileen s'essaya à son tour et râta lamentablement sa cible. La gêne de Maya redoubla d'intensité. Aileen avait sûrement entendu ce qu'elle avait confié à Elwyn et peut-être aurait-elle mal interprété ses propos ? Dans tous les cas, elle avait réussi l'exploit de se griller avec la moitié de son groupe en moins de trois minutes. Record.

Maya fît mine de rien et regarda successivement en bas, à gauche, en haut puis à droite. Oui, elle roula des yeux (1 point pour vous). Finalement Andrée s'essaya à son tour et malgré des efforts évidents, échoua tout aussi pathétiquement que sa consœur. Pourtant, cet échec avait éveillé la compassion de Maya. Étonnamment ce petit bout de couleuvre lui rappelait ses propres débuts avec une baguette. Elle aussi rencontrait – encore aujourd'hui- de grandes difficultés avec cet artefact magique. La petite brute jeta la batte au sol de colère, et écrasa le pied d'Elwyn. Maya retint à grande peine d'éclater de rire et sentit la tension accumulée s'éloigner.


- Ne t'inquiète pas Andrée, ce n'est pas grave. Il faut que tu te concentres vraiment sur le sortilège que tu veux lancer. Il ne suffit pas juste de le prononcer, il faut aussi le vouloir.


Maya prit le bandeau, grimaça en le plaçant sur l'unique œil qui lui restait et utilisa à son tour sa baguette pour faire léviter la batte. Parfois, il vaut mieux commencer par appliquer à soi même ses propres conseils. Maya ne fît guère mieux qu'Andrée. Elle fît même pire en réalité. La batte lévita effectivement dans les airs, mais au lieu d'aller frapper la piñata elle alla directement frapper la tête de l'un de ses coéquipiers pendant que l'autre l'évitait de justesse en se baissant.


'Dé Quidditch' :



- Oups….


Maya retira son bandeau et prit un air contrit. Décidément quand elle portait le Sinistros, ce n'était pas à moitié.


- Bon évidemment… Si tu ne vises pas comme moi… Ben tu t'attaques aux êtres vivants… Heuuu… Qui veut réessayer ?

_________________
Maya Livingstone


♥♥:
 


Dernière édition par Maya Livingstone le Ven 9 Juin 2017 - 14:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéePréfetMODO
    SERDAIGLE
    6ème année
    Préfet
    MODO
AVATAR : Kai (exo)
MESSAGES : 3272

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En état d'ivresse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/01/1981-Bristol
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Sam 10 Juin 2017 - 9:23


Elwyn s’était présenté à la première année qui lui avait révélé son prénom : Andrée. Elle s’était redressée, mais restait de très petite taille surtout face au mètre quatre-vingt du jeune homme. La demoiselle semblait grognon ou très timide, difficile à savoir, et ce n’est pas les maigres tentatives du Serdaigle pour discuter avec elle qui changèrent la donne. Elwyn allait tenter une nouvelle approche, mais lorsqu’il vit Maya s’avancer vers leur groupe, il perdit absolument toute contenance comme un bloc de glace fondant au soleil. Plein e bonne volonté, il essaya de la complimenter par rapport à ses prouesses passées de batteur, mais ne réussit qu’à s’enfoncer un peu plus. À croire que la discussion avec la demoiselle devait forcément faire référence au passage douche de cet été. Passage qu’il aurait souhaité oublier, en vain. Le dernier membre du groupe se présenta plus ou moins au même moment :  

- Aileen. Enchantée, Serpentard.

Il se força à sourire, mais intérieurement le jeune homme se disait surtout qu’il aurait pu deviner sa maison tant elle avait l’air aussi sympathique qu’une porte de cachot (caractéristique particulière des demoiselles Serpentard). Serdaigle, déclara-t-il même si elle devait s’en ficher comme de sa dernière chocogrenouille.


Ah heu… Ouais… Je vais essayer mais je ne garantis rien. Au fait…Vous n'avez pas vu ce fameux André ? Il manque bien quelqu'un non ? On n'est que trois…

Elwyn dévisagea Maya puis la petite Andrée et n’osa rien dire de peur de rajouter une couche. Voyant qu’un silence pesant s’installer, il désigna d’un coup de tête la jeune demoiselle en priant pour que Maya comprenne le message. Ce qui n’était pas gagné vu les problèmes de conversation du jeune homme avec la gent féminine.


- Oh ! Pardon ! J'ai cru que tu étais un garçon. André… Andrée… C'est un prénom mixte et je… heu… vais m'arrêter là parce que je m'enfonce profondément. Un rire nerveux s’échappa d’entre les lèvres d’Elwyn qui cherchait des yeux un moyen de détourner la conversation. Heu… Donc moi c'est Maya.

Les jeunes gens ne se connaissaient pas et le dialogue avait du mal à se mettre en place. Voyant qu’Andrée semblait toujours aussi gênée, il tenta de la rassurer concernant le jeu et fut le premier à se lancer avec la pinata. À dire vrai, il pensait se rater et ainsi montrer que ce n’était pas si grave de ne pas y arriver, mais contre toute attente, il réussit son coup. Lui-même n’en revenait pas.


- Et ben… Je ne te savais pas aussi adroit. Tu aurais pu tenter tes chances aux sélections de Quidditch. On a eu de bien pires éléments que ça.

Un sourire naquit sur ses lèvres, c’était bien la première fois qu’on lui faisait un compliment sur le quidditch, d’habitude il était surtout ridicule. Elwyn ne s’était jamais intéressé au Quidditch ni suivi de match, mais il avait plusieurs fois entendu des moqueries sur l’équipe catastrophique des aigles. Maya devait probablement faire référence à l’ancienne équipe des Serdaigles, bon dernier du classement, mais premier pour la coupe des maisons. Rien de surprenant là-dedans. Il essaya de plaisanter :

-Peut-être que si on ne volait pas sur des balais à pleine vitesse et à des dizaines de mètres au-dessus du sol, j’aurais pu être bon…


Aileen rata la cible de peu, mais Elwyn n’osa pas la réconforter de peur qu’elle morde (spécialité des Serpentards ou d’Absynthe ?). Quand ce fut au tour d’Andrée, il l’encouragea, mais la demoiselle ne réussit pas mieux. De rage elle jeta la batte au sol, tout aurait pu se passer pour le mieux sauf que ladite batte atterrit sur le pied d’Elwyn qui fit un bon en poussant un cri étouffé. Le choc, heureusement, fut amorti grâce aux bottines qu’il portait avec son déguisement. Plus de peur que de mal.

La jeune fille bégaya des excuses et se jeta sur ses chaussures. « Je voulais pas, j’ai pas fait exprès. »

Elwyn qui n’aimait pas la voir ainsi s’accroupit et lui attrapa le bras qu’il tira pour la redresser : t’inquiète c’est pas grave, haha…heureusement que j’ai des grosses bottines, sinon j’aurais perdu un orteil. Ses propos ne semblèrent pas plus la rassurer que ça.

Elle ramassa la batte et lorsqu’elle se redressa, Elwyn évita de justesse la batte. Visiblement elle voulait sa mort : « Vous pouvez les prendre, on dirait bien que ça n’a pas marché. »

- Ne t'inquiète pas Andrée, ce n'est pas grave. Il faut que tu te concentres vraiment sur le sortilège que tu veux lancer. Il ne suffit pas juste de le prononcer, il faut aussi le vouloir.


-Oui, Maya a raison, la prochaine fois sera la bonne ! Aie confiance !


Ce fut ensuite au tour de Maya de tenter sa chance et de rater, Elwyn était plus sur le qui-vive à cause de ce qui lui était arrivé aussi il put éviter la batte qui passait prêt de sa tête,

-Aileeen att… et qui vient frapper Aileen occupée à regarder un autre groupe.


-…ention. Ça va ? demanda-t-il en grimaçant.


-Je crois vraiment qu’on a le sinistros sur nous… Il fixa Maya puis ses deux autres coéquipières pour voir si sa blague avait fait son petit effet. Au moins, il avait oublié Stevenson et son déguisement de sombral et il s’amusait sans se prendre la tête. C’était déjà un exploit.


Prenant le bandeau des mains de Maya, il l’enfila et se positionna face à la sphère : - Allez, je retente !

La batte lévita jusqu'à la pinata, mais il frappa trop tôt.


'Dé Quidditch' :


-C'était bien la chance du débutant la première fois, dit-il en tendant le bandeau à la suivante.

_________________

Excitate vos e somno
Liberi mei
Cunae sunt non
Liberi fatali, somnus est non
Surgite - Inventite
Veni hortum veritatis


Dernière édition par Elwyn H. Miller le Sam 10 Juin 2017 - 15:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD1ère année
    SERPENTARD
    1ère année
AVATAR : Ava Acres
MESSAGES : 260

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/04/1986 à Rennes
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Sam 10 Juin 2017 - 21:13


« Au fait… Vous n’avez pas vu ce fameux André ? » Andrée leva la tête et fixa la jeune femme dans les yeux. Elle ne la regardait pas et ne semblait même pas l’avoir remarquée. Sa moue suspicieuse lorsqu’elle était passée à côté d’elle lorsqu’elle était encore assise lui revint en mémoire et elle retroussa les lèvres. « Il manque bien quelqu’un non ? On n’est que trois…

- Je suis ici », fit Andrée froidement. Au même moment, Elwyn la désigna d’un mouvement de tête discret. Il n’avait pas l’air très à l’aise et à vrai dire, si ladite Maya ne l’avait pas autant contrariée, elle aurait été incroyablement gênée elle-aussi. Je ne savais pas que j’avais l’air si masculine, grinça-t-elle pour elle-même, mais elle n’osa rien dire et se contenta de pincer les lèvres à l’extrême.

« Oh ! Pardon ! J’ai cru que tu étais un garçon. André… Andrée… C’est un prénom mixte et je… » La jeune femme avait l’air de patauger pour se trouver des excuses et Andrée leva un sourcil. « Heu… vais m’arrêter là parce que je m’enfonce profondément », finit-elle très rapidement. Quelqu’un rit, peu charitable, et Andrée les fusilla tous de ses yeux noirs. Elle était presque sûre qu’il venait d’Elwyn, mais sans certitude complète elle préférait encore épancher sa mauvaise humeur sur tout le monde. « Heu… Donc moi c’est Maya.

- Sans blague », grogna-t-elle. Elle laissa néanmoins Elwyn la rassurer en se mordant les lèvres tandis que son appréhension remontait en flèche. C’était simple : elle avait l’impression que tous ses membres s’étaient liquéfiés. Elle n’était pas sûre de réussir à lever sa baguette et encore moins à lancer un sort qu’elle était habituellement incapable d’exécuter.

Elwyn se porta volontaire pour commencer et il réussit avec brio son lancé de batte. Il eut même l’air d’impressionner Maya, ce qu’Andrée aurait trouvé très vexant à la place du jeune homme – après tout, qui pouvait se permettre de douter des capacités de quelqu’un, même si ladite personne était son ami ? Aileen prit le relai et elle échoua. Lorsque la fillette tenta sa chance à son tour, et même si elle n’avait pas beaucoup d’illusions sur sa capacité à réussir, l’échec eut un goût amer et rance et elle balança sa batte un peu plus loin, bien trop furieuse pour la situation. Horrifiée, elle se jeta aux pieds d’Elwyn. « Je voulais pas, j’ai pas fait exprès », geignit-elle. Un peu plus loin, elle donnait sans doute l’impression de supplier le jeune homme, de se prosterner devant lui ou quelque autre bêtise plus ou moins humiliante.

Elle le sentit agripper son bras et la tirer vers le haut. Il était tellement grand qu’elle du se mettre sur la pointe des pieds pour parvenir à suivre le mouvement. « T’inquiète c’est pas grave, haha… Heureusement que j’ai des grosses bottines, sinon j’aurais perdu un orteil. » Elle écarquilla un peu plus les yeux. Il se moquait peut-être d’elle – et l’agacement faillit remonter en flèche – mais l’idée qu’elle ait pu être la cause d’une fracture de doigt de pied et, de cause à effet, que les Carrow puissent apprendre l’incident, l’horrifia plus que de raison. Elle recula vivement et tendit le matériel dans le vide.

« Ne t’inquiète pas Andrée, ce n’est pas grave », dit Maya. Des restes de rire flottaient encore sur son visage. Si elle avait été de nature expansive, elle aurait sans doute répliqué vertement. Malheureusement, ou heureusement selon les points de vue, elle était juste rancunière et ça ne suffisait assurément pas pour déverser sa frustration devant public. « Il faut que tu te concentres vraiment sur le sortilège que tu veux lancer. Il ne suffit pas juste de le prononcer, il faut aussi le vouloir. » Elwyn renchérit, plein de confiance. Andrée lui adressa un sourire crispé qu’elle voulut reconnaissant. Pour illustrer ses propos, Maya se saisit de la batte et du bandeau qu’Andrée abandonna avec joie. Elle rata lamentablement sa cible et le jeune homme faillit se faire décapiter. À la place, se fut Aileen qui la réceptionna en pleine figure.

Peu charitable, Andrée fit la moue. Je ne sais pas à quel point tu t’es concentrée, mais visiblement pas assez. Même un aveugle viserait mieux que toi. Son regard navigua sur l’unique œil de la jeune femme et elle échappa un rire nerveux. En plus d’être d’une incroyable mauvaise foi, elle était méchante. Elle esquissa un pas en direction d’Aileen – décidemment, ce jeu risquait d’être meurtrier. « Ça va ? », demanda-t-elle presque au même moment qu’Elwyn sans plus s’approcher.

« Allez, je retente ! », dit-il. Par réflexe, Andrée recula un peu. Même s’il avait réussi la première fois, ils avaient accumulé tellement d’échec qu’elle n’avait plus vraiment confiance. Et en effet, il rata sa cible. La batte frappa dans le vide et tomba dans un bruit clair sur le sol carrelé. La fillette soupira, dépitée. Ils n’étaient pas prêts d’ouvrir leur piñata.

À nouveau mue par une force inconnue – en fait, c’était plutôt qu’elle détestait être inactive, et ce même si elle l’était dans un lieu qu’elle aurait voulu fuir le plus loin possible – elle se pencha pour ramasser la batte et récupérer le bandeau aux mains d’Elwyn. « Je vais réessayer », dit-elle simplement pour parer à d’éventuelles interrogations. Les paroles de Maya lui revinrent en tête et elle arbora une mine concentrée. Cette fois, elle réussirait.


Le bandeau sur ses yeux lui bouchait efficacement la vue. Les bourdonnements des conversations autour la rassurèrent un peu, mais elle devait bien avouer que l’obscurité ambiante, à l’instar de son premier essai, ne la mettait pas vraiment à l’aise. Appliquée, elle prit bien soin de reproduire le mouvement de baguette qu’ils avaient appris quelques semaines plus tôt et de prononcer distinctement la formule magique. Elle fit de son mieux pour penser le plus fort possible au sortilège, mais son obsédante cécité temporaire faisait comme une tâche brune sur un mur blanc qui ne s’effaçait pas : elle ne s’oubliait pas. Encore une fois, aucun flux magique ne prit possession de son petit corps.

Rageuse, elle ne prit pas la peine de dénouer le bandeau pour le retirer. Tout était la faute de ce stupide bandeau qui lui volait sa vision – Merlin savait comme elle tenait à ses yeux. Elle tritura ses bords effilés avec des gestes nerveux. « Normalement je suis meilleure que ça », lâcha-t-elle en toute mauvaise foi, dépitée. Un abominable bruit de déchirure se fit entendre et bientôt ne pendirent plus que deux morceaux de tissus inertes. Ils semblaient bien trop petits pour être rattachés ensemble autour de la tête que quelqu’un. « Oh, euh… » Andrée balaya ses équipiers du regard. Ses joues rougirent à la vitesse de l’éclair et elle se mordit les lèvres. « C’est pas de ma faute, il était trop fragile. »





Dernière édition par Andrée de Kerimel le Sam 10 Juin 2017 - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème annéePréfète
    SERPENTARD
    5ème année
    Préfète
AVATAR : Holland Roden
MESSAGES : 165

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 19 juillet 1982 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Mar 13 Juin 2017 - 23:38

Aileen observait sa jeune amie tenter de frapper cette foutue pinata. A dire vrai, elle n'y arrivait pas. Et la jeune Serpentarde ne le vivait pas très bien. Les autres avaient beau essayer de la rassurer, elle ne restait pas moins incroyablement gênée. Aileen aurait aimé l'aider, la soutenir un peu mais elle ne voyait pas en quoi répéter des paroles similaires à celles des autres allait la conforter dans son échec. La jeune femme n'était pas plus douée que cette petite. Tandis que Maya discutait avec Andrée, le regard d'Aileen vrillait à droite à gauche à la recherche de son amie, histoire de voir si elle s'en sortait mieux qu'elle. Ce qui la rassurait était que tous les groupes avaient l'air de galérer autant qu'eux. Les voir tenter de viser leur sac avant de s'aveugler puis le fait qu'ils manquent leur cible parfois à plusieurs mètres était hilarant à observer.

- Aileeen att… Malheureusement, l'appel d'Elwyn ne fut pas assez précoce pour que la jeune femme puisse éviter la batte de Quidditch rencontrer sa joue droite. Le choc ne fut pas extrêmement violent, mais Aileen sentait qu'elle allait se retrouver avec un magnifique marque bleu-violette d'ici quelques minutes. ...ention. Ça va ?
- Ca va, demanda également la jeune Andrée.
- Comme quelqu'un qui vient de se prendre un morceau de bois de deux kilos sur la tête, répondit-elle tandis que son assaillante commença à parler avec Andrée. Merci de vous en soucier. A dire vrai, elle aurait préférer que ce soit cette Serdaigle qui s'excuse mais elle appréciait tout de même le geste du préfet. Heureusement que j'ai les os solides.
- Je crois vraiment qu’on a le sinistros sur nous …

Aileen ne releva pas ses paroles, trop occupée à se masser la joue quelque peu endolorie, elle ne pouvait pas être plus d'accord. Quelle belle équipe de bras cassées ...

- Bon évidemment… Commença alors à dire Maya en retirant son bandeau de devant ses yeux. Si tu ne vises pas comme moi… Ben tu t'attaques aux êtres vivants… Heuuu… Qui veut réessayer ?


Elwyn se sait alors du bandeau et tenta de reproduire l'exploit qu'il avait effectué quelques minutes auparavant. Dorénavant Aileen ne faisait plus que suivre avec passion les faits et gestes des membres de son équipe, trop effrayée de se recevoir un projectile dans l'autre joue. Comme un bonne nouvelle n'arrivait jamais seule, le Serdaigle manqua à son tour sa cible.

- On t'a contaminé avec nos talents de tireur je crois, s'amusa Aileen pour tenter de devenir une partenaire plus aimable.
- C'était bien la chance du débutant la première fois.
[color=#7fffd4- Je vais réessayer. [/color]
- Aller Andrée, on est avec toi, l'encouragea Aileen, décidément d'humeur causante.

La jeune fille se saisit du bandeau et retenta un coup. Malheureusement, elle n'arrivait pas à soulever cette batte et commençait à s'agacer.

- T'inquiète pas Andrée, c'est rien du tout. la rassura Aileen d'une voix qui se voulait posée.
- Normalement je suis meilleure que ça, s'exclama-t-elle en essayant de retirer son bandeau. Cependant, ce ne fut pas un unique mais deux morceaux de tissus qui se retrouvèrent dans ses mains. Oh, euh ... Ce n'est pas de ma faute.

En voyant le regard gêné de sa jeune camarade, Aileen ne pu s'empêcher de tenter de cacher son hilarité, sachant que cela pourrait avoir de mauvaise conséquence sur l'interprétation que s'en ferait Andrée. Décidément, elle allait tout leur faire.

- Ca se répare vite ce truc, ne t'inquiète pas. Aileen se saisit du -des- bandeau en tissu et sortit sa baguette magique. Réparo lança-t-elle ensuite. Les fils commencèrent alors à se lier à nouveau formant à nouveau l'objet détruit. C'est facile, ni vu ni connu.

Leur groupe était une catastrophe. Entre eux quatre, il n'y avait même pas moyen qu'un seul d'entre eux ne frappe cette foutue pinata. S'ils continuaient comme cela ils allaient y rester jusqu'en décembre. Prise d'un certain instinct de revanche, Aileen s'avança vers le sac et plaça le bandeau sur les yeux. Elle décida dorénavant d'y aller totalement à l'improvisation. Au feeling comme on disait. La jeune femme se saisit de sa baguette et fit léviter la batte qu'elle lança d'un geste bref, pour s'en débarrasser, vers- à peu près- la cible.


'Dé Quidditch' :


Elle sentit tout de suite que les choses ne se passait pas comme prévu. Son instinct ne lui intimait aucune réussite dans sa frappe. Elle enleva alors le bandeau et ne put cacher sa honte. La batte n'avait pas du tout atteint la cible. Mais alors là pas du tout. Elle y était même bien loin. L'objet était resté bien en place à ses pieds. Elle ne savait pas ce qu'elle avait lancé ... Peut-être rien après tout. Aileen parcourut sa trajectoire présumé des yeux et découvrit le-dit objet au pied d'Amycus Carrow. Fort heureusement pour elle, il ne remarqua pas ce nouvel élément. Ce qu'elle avait lancé était en réalité un ballon qui n'était pas très loin d'eux. Comment avait-elle réussi à viser cet objet au lieu de son arme ? Impossible à savoir. En tout cas, elle savait qu'elle ne pouvait plus compter sur son intuition.

- Il y a pas à dire, on est extrêmement doués! s'exclama-t-elle en se tournant vers ses camarades de médiocrité. Si quelqu'un veut se lancer ... On ne peut pas faire pire, je crois!

_________________

“The hardest thing about "everything happens for a reason" is waiting for that reason to show up.”
― Karen Salmansohn


Dernière édition par Aileen Phillipson le Mer 14 Juin 2017 - 9:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème année
    SERDAIGLE
    7ème année
AVATAR : Lily Collins
MESSAGES : 3370

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Plus compliqué que prévu
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Jeu 15 Juin 2017 - 21:52

Bon… Maya avait peut-être commencé un peu fort cette soirée, elle n'avait pourtant bu que deux flûtes de sirop de fleurs de sureau et elle se sentait tout à fait en état de rentrer sur son balai. Prendre Andrée pour un tout petit garçon, agresser successivement les deux autres membres du groupe (même si l'un avait pu éviter le choc) et prodiguer d'extraordinaires conseils sur comment réaliser un sortilège, et le foirer tout autant que les autres… Non décidément, chaudron la potion !


-Peut-être que si on ne volait pas sur des balais à pleine vitesse et à des dizaines de mètres au-dessus du sol, j’aurais pu être bon…

- Boarf, tu as déjà testé le vol à dos d'Abraxan. Le balai à côté c'est de la gnognotte, fît Maya avec un sourire.


Il ne lui fallut qu'un quart de seconde pour comprendre son erreur. Juste après le premier vol d'Elwyn sur Tagada cet été, un peu de bouse après, un certain événement humide les avait irrémédiablement rapprochés. Collés. Serrés. Limite incrustés l'un dans l'autre. En tout cas la main de Maya avait bien attrapé quelque chose…. Bref !! Elle tenta aussi bien que possible d'éviter de revenir sur le sujet et profita des échecs des deux autres membres pour changer totalement de sujet.

Deux échecs plus tard, un orteil estropié, un bandeau déchiqueté, une tête abîmée, la batte retrouva les mains de Maya.


-Je crois vraiment qu’on a le sinistros sur nous…

- Normalement je suis meilleure que ça,

- Il y a pas à dire, on est extrêmement doués!

- Hey ! Je sais que je suis déguisée en Sinistros mais bon… Ce n'est pas ma faute, je suis sûre que ça vient d'ailleurs, protesta Maya en coulant un regard mauvais en direction de l'autre couleuvre occupée à se pavaner avec son groupe d’hurluberlus. Allez je me lance…

Elle positionna le bandeau sur son œil mort, comme ça elle avait encore plus l'air d'un pirate et s'apprêta à relancer le maléfice. Alors que ses lèvres s'écartèrent pour prononcer la formule magique, elle se retient et fronça les sourcils. Maya abaissa le bras tenant sa baguette et se tourna vers son groupe tout en écartant légèrement le bandeau de son unique œil valide.


- Hum… Quand même, baissez-vous …. Juste au cas ou…


Elle se détourna d'eux, repositionna son bandeau et inspira profondément. Bon allez, cela faisait des mois qu'elle n'avait pas manié une batte (d'ailleurs, d'habitude elle ne se servait que de sa main pour ça :cennyd : ) mais elle devait bien avoir encore quelques réflexes !! Au pire, le truc c'était de visionner ce que vous détestiez le plus pour l'éliminer….


'Dé Quidditch' :


Maya lorgna une fois encore Absynthe  et repositionna son bandeau. L'envie la démangeait depuis bien trop longtemps de lui enfoncer cette batte dans ****.


* Nianianian… Regardez là… Comme elle pavane… Bon ok elle ne PAVANE pas comme ces pouffes mais quand même ! Son costume à ELLE, n'est pas aussi grotesque que le mien ! Je suis sûre qu'elle l'a fait exprès… Saleté de vipère sans dent. Si je pouvais je te défoncerais avec cette batte… Bon ok, je te tirerais plutôt les cheveux et mettrais de la bouse de Dragibus dans tes draps mais voilà quoi ! Je… je… JE T'AIME PO !!!! *


Et BIM !


Maya s'était réellement concentrée, ou bien était-ce un coup de chance à la Edgard ? En tout cas, la batte lévita parfaitement dans les airs et rencontra sa piñata pour lui éclater le troufion (bah elle pensait à StevensBOUSE en même temps…).


- Waw ! Fizwizbiz par Merlin ! S'exclama Maya en tirant sur son bandeau encore plus étonnée que les autres par sa réussite. Ca marche vraiment, ajouta t-elle pour elle même en faisant référence à sa technique d'attaque. Bon à qui le tour ? Allez courage on va lui faire sa fête à cette Pinne- Hâtta !

_________________
Maya Livingstone


♥♥:
 


Dernière édition par Maya Livingstone le Jeu 15 Juin 2017 - 21:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéePréfetMODO
    SERDAIGLE
    6ème année
    Préfet
    MODO
AVATAR : Kai (exo)
MESSAGES : 3272

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En état d'ivresse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/01/1981-Bristol
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Ven 16 Juin 2017 - 22:23


Maya semblait aussi dangereuse qu’Andrée lorsqu’elle tenait une batte dans les mains. Au lieu de frapper sa pinata, elle frappa la joue d’Aileen. Elwyn évita de justesse le coup, mais n’eut pas le temps de prévenir sa coéquipière. Le mal était fait, elle allait avoir un joli bleu.

- Comme quelqu'un qui vient de se prendre un morceau de bois de deux kilos sur la tête. Le Serdaigle grimaça en  la fixant même s'il trouvait sa remarque hilarante. Merci de vous en soucier. Heureusement que j'ai les os solides.

Ne sachant pas quoi ajouter, il parla de leur malchance probablement à cause du sinistros et retenta sa chance, en vain.

- On t'a contaminé avec nos talents de tireur je crois.

Le jeune homme avait d’abord pensé qu’Aileen était une Serpentard à la Milicent, méchante et moqueuse, mais visiblement il s’était trompé et revit son jugement. Elle avait de l’humour et n’était pas si harpie que certaines de ses consœurs. Les concernées se sentiront visées. Les préjugés c’est mal.

Il sourit à sa réflexion et conclut que c’était probablement la chance du débutant.

Maya, Aileen et Elwyn tentèrent de réconforter la première année voire de l’encourager, mais tout ce qu’ils arrivèrent à faire naître sur le visage de la Serpentard ce fut un sourire crispé. Elle retenta le coup, mais rata à nouveau. Cette défaite semblait miner la demoiselle dont l’humeur empirait au fil des secondes. Sa colère et déception étaient palpable lorsqu’elle s’exclama :

« Normalement je suis meilleure que ça. Suivi d’un bruit de déchirure, elle venait d’abîmer le bandeau. Elle avait de la force, c'était presque effrayant. Verte et surpuissante lorsqu'elle s'énerve, une Hulk dans la force de l'âge. Elwyn fixait la demoiselle qui avait énormément de mal à contrôler ses émotions. Elle avait dû faire exploser la baraque lors de ses premières manifestations magiques vu son tempérament. Un rouge discret colora ses joues : « Oh, euh… » . « C’est pas de ma faute, il était trop fragile. »

Ce fut au tour d’Aileen de la réconforter en réparant le bandeau d’un coup de reparo.

- Ca se répare vite ce truc, ne t'inquiète pas.  C'est facile, ni vu ni connu.

Elwyn fixait la scène sans rien dire, le jeu était beaucoup plus difficile qu’il n’y paraissait. Cela demandait de l’adresse et une véritable maîtrise de sa baguette.

- Il y a pas à dire, on est extrêmement doués!  Si quelqu'un veut se lancer ... On ne peut pas faire pire, je crois!

-Haha, tant qu’on ne tue pas quelqu’un ou frappe un enseignant, ça devrait aller… Elwyn pensait particulièrement aux Carrow qui ne laisseraient jamais passer une occasion de terroriser les élèves et asseoir leur pouvoir. L'impero sous forme de chèvre restait coincé dans sa gorge. Maya reprit la batte en main et Elwyn recula d’un bon mètre, sait-on jamais. Le bruit sec de la batte rencontrant la pinata se fit entendre et Elwyn sautilla sur place en applaudissant :

-Yeah Maya, je crois que t’as repris le coup d’main !

- Waw ! Fizwizbiz par Merlin !  Ca marche vraiment,

-De quoi ? Tu as une méthode pour réussir ? C’est quoi ? dit-il en s’avançant vers elle pour lui prendre le bandeau des mains. Bon à qui le tour ? Allez courage on va lui faire sa fête à cette Pinne- Hâtta !

Un sourire crispé naquit sur ses lèvres à l’entente de sa dernière exclamation : et donc c’était quoi ta technique ? demanda-t-il en enfilant le bandeau.

La demoiselle répondit nonchalamment : - J'ai juste imagé un truc qui m'exaspère et moi en train de l'éclater. Essaie pour voir !

Un silence de quelques secondes prit place avant qu’il ne réponde : « un truc qui m’exaspère… », ok je vais essayer.

Il ne bougea pas pendant plusieurs autres secondes, ne sachant pas quoi choisir parmi les choses qui l’exaspéraient. Qu’est-ce qui m’exaspère ? Être réveillé au milieu de la nuit. Devoir me justifier pour tout et rien. Mon déguisement. Fay qui mange la bouche ouverte. Les ronflements de Connor. Mon déguisement. Stanley qui me met des vents quand il n’a pas envie de répondre à une question. Les filles. Les rumeurs. Mon déguisement. Absynthe. Moi. L’encre qui fait des pâtés sur mon parchemin. La housse de couette ultra galère à mettre. Mon déguisement. Les Carrow. Yong shik qui ne répond qu’à ce qu’il a envie. Son fils qui m’évite.

Il visualisa la tête de Yong shik armée de son sourire en coin : « Tu connais le chemin de retour gamin ». Bon sang qu’il l’agaçait ! Sa voix, son air supérieur, TOUT !  Dis l’orphelin, tu aimerais voir à quoi ressemble ta mère ? et porta son coup « tu vas voir à quoi ressemble un coup de pied au marshmallow pauv’ type ! »…

'Dé Quidditch' :


Il retira le bandeau et écarquilla de grands yeux. Il venait de frapper la sphère qui tanguait de droite à gauche.

-Yes ! ça marche super bien ta technique Maya, s’écria-t-il tout guilleret.

Il tendit les mains pour faire un high-five, mais peut-être qu'il allait juste se prendre un vent monumental. En tout cas une chose est sûre : les Serdaigles gèrent.

_________________

Excitate vos e somno
Liberi mei
Cunae sunt non
Liberi fatali, somnus est non
Surgite - Inventite
Veni hortum veritatis


Dernière édition par Elwyn H. Miller le Sam 17 Juin 2017 - 10:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD1ère année
    SERPENTARD
    1ère année
AVATAR : Ava Acres
MESSAGES : 260

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/04/1986 à Rennes
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Sam 17 Juin 2017 - 11:59


Les grommellements rageurs d’Aileen la firent grimacer : il était évident qu’elle avait mal et il avait été stupide de demander. Andrée ne pouvait pas la blâmer de râler. « Heureusement que j’ai les os solides », ajouta-t-elle néanmoins, et la fillette admira un instant sa capacité à ne pas leur en vouloir. Si elle-même avait été victime d’un gourdin un peu trop téméraire, il était clair qu’elle aurait fait la gueule pendant le reste de la soirée – encore plus qu’à ce moment-là, s’entend. Andrée alla se poster aux côtés d’Aileen en espérant que sa présence l’aiderait à se remettre du choc.
 
Elwyn balança la batte sur la piñata et, malgré ses espérances, échoua. L’enfant préféra ne pas s’attarder sur l’aspect ridicule de leur groupe. Elle essaya à son tour et ne fut, encore une fois, pas capable de soulever la batte. De rage, elle finit elle ne sut comment par déchirer le bandeau qui les aveuglait. Aileen, sans doute compatissante, tenta de la consoler – Andrée la regarda avec méfiance lorsqu’elle s’aperçut que la Serpentard se mordait les lèvres. De rire, d’agacement ou de gêne ? Le mystère restait complet mais il valait mieux pour elle qu’elle n’essaie pas de cacher une quelconque hilarité : les nerfs de la fillette étaient déjà bien éprouvés. « Reparo », fit Aileen quand elle eut récupéré une expression à peu près neutre. « C’est facile, ni vu ni connu. »
 
Ce fut ensuite son tour et Andrée s’en éloigna prudemment. Comme de coutume, elle rata son coup. Le sang de la plus jeune commençait vraiment à bouillir dans ses veines. Qu’avait-elle fait à Merlin pour qu’elle se retrouve avec un groupe d’incompétents pareils ? Elle, elle avait au moins l’excuse de la jeunesse. L’excuse de la jeunesse et, il fallait le dire, sa nullité désolante en Sortilèges – mais ça, elle n’était pas prête de leur avouer. Elle coula un regard inquiet sur l’ensemble de la Grande Salle mais personne ne faisait attention à eux. Elle eut juste le temps d’apercevoir une batte voler vers une élève recouverte par sa cape noire avant de détourner les yeux pour qu’on ne la prenne pas à parti.
 
Maya se saisit à son tour de l’arme. « Je sais que je suis déguisée en Sinistros mais bon… » Elle regarda ailleurs. « Ce n’est pas ma faute, je suis sûre que ça vient d’ailleurs. » Et en suivant ses yeux, Andrée se rendit compte qu’elle fixait méchamment la présidente du BDE. Elle fronça les sourcils : qui n’aimait pas la présidente du BDE ? Après tout, c’était bien elle qui avait organisé cette si merveilleuse et si réussie soirée, c’était bien elle qui leur avait attribué ces déguisements si faciles à réaliser – ils avaient ça pour eux qu’ils étaient originaux -, c’était bien elle qui avait su convaincre les Carrow de leur laisser la Grande Salle le temps de la nuit. Andrée se demanda un instant si son plaidoyer était vraiment flatteur pour Absynthe Stevenson et haussa les épaules.
 
Maya leva le bandeau de son œil valide : « Hum… Quand même, baissez-vous, juste au cas où… » Il était inutile de préciser que la fillette avait déjà reculé de deux bons mètres avant que la jeune femme ne pense à les avertir. Elle remit le bandeau en place et se concentra. Ses traits se crispèrent et ses sourcils se froncèrent considérablement. La batte s’éleva gracieusement dans les airs et vint percuter avec force la piñata qui se balança d’avant en arrière sous le choc. Elle était encore loin d’être brisée, mais les égratignures sur le papier semblaient déjà un peu plus visibles. « Waw ! Fizwizbiz par Merlin ! Ça marche vraiment ! », s’écria Maya.
 
Andrée laissa malgré elle le début d’un sourire mutin étirer ses lèvres. « Sans doute qu’on pourra partir avant l’année prochaine, dans ce cas », ironisa-t-elle. Le groupe n’était pas suffisamment intimidant pour qu’elle ne se sente incapable de paroles acides.
 
Elwyn récupéra le bandeau. « C’était quoi ta technique ? », demanda-t-il en l’enfilant. Peut-être que la réussite de Maya l’avait mis en confiance ou peut-être pas, mais il paraissait motivé.
 
« J’ai juste imaginé un truc qui m’exaspère et moi en train de l’éclater. Essaie pour voir ! » Un silence méditatif plana quelques instants et le jeune homme se mit en place. Il demeura immobile un moment qui parut très long à Andrée. Ses traits crispés, sa mâchoire serrée, ses sourcils froncés, tout portait à croire qu’il appliquait les conseils de Maya : et en effet, lorsque la batte s’envola et percuta la piñata avec violence, la fillette fut forcée de constater qu’il y avait peut-être un fond de bon sens dedans.
 
Tout à sa joie, Elwyn leva sa main, sans doute pour que Maya puisse la taper. Andrée leva un sourcil incrédule. En s’appliquant pour se donner l’air blasé et pour que le début d’optimisme qu’elle sentait monter devant leurs deux victoires consécutives ne prenne pas le dessus, elle s’en approcha pour récupérer le matériel. Méfiante, elle prit bien garde à placer l’arme juste entre elle et la piñata et vérifia la solidité du bandeau avant de l’enfiler.
 
« Cette fois, si je rate… » Elle ne finit pas sa phrase mais il était évident qu’elle n’aurait pas été très positive. Elle espéra que les autres ne l’aient pas entendue. Elle s’était suffisamment rendue ridicule pour la soirée et être vue comme quelqu’un refusant la défaite – même si, pour être honnête, elle passait déjà pour la pire des mauvaises joueuses – n’était pas dans l’ordre de ses priorités.
 
Quelque chose qui me frustre, qui m’exaspère, qui m’agace et qui me donne envie de le dégommer, se répéta-t-elle comme un mantra. Comme une évidence, le visage de Ziegler lui apparut et elle se revit en train de tirer les cheveux de la jeune Serdaigle. S’il y avait bien quelque chose ou quelqu’un capable de la mettre hors d’elle, c’étaient bien cette imbécile. Toutes les fois où elle l’avait humiliée dans les couloirs avec sa bande de copine, toutes les fois où elle s’était arrangée pour avoir le gain de cause aux dépends d’Andrée, toutes les fois où elle s’était sentie si importante qu’elle n’avait pas hésité à user des pires bassesses ou cruautés envers la petite Serpentard…
 
 
Elle fronça les sourcils et un rictus mauvais déforma son visage. « Wingardium Leviosa », scanda-t-elle comme une automate. Cette fois, elle sentit nettement la magie affluer vers le bout de sa baguette. Elle leva son bandeau un peu trop tôt, un grand sourire plaqué sur la visage, et la magie reflua aussitôt : la batte s’était soulevée d’un pauvre centimètre.
 
Ses traits s’affaissèrent immédiatement. « Salazar m’en veut », gémit-elle en se laissant tomber au sol. Les larmes menaçaient de monter. Jamais l’échec ne lui avait paru si humiliant. « Merlin m’en veut aussi. » Elle poussa la batte et le bandeau du pied. Les grandes silhouettes des membres de son groupe la dominaient de toute leur hauteur. Elle se mordit les lèvres pour refouler ses pleurs et fit de son mieux pour se composer l’expression la plus neutre de son répertoire.






Dernière édition par Andrée de Kerimel le Sam 17 Juin 2017 - 12:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Kristen Stewart
MESSAGES : 890

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la chevelure si bien coiffée d'Elwyn H. Miller
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 septembre 1980, Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Mer 28 Juin 2017 - 18:48

Citation :
Absynthe C. Stevenson a écrit:

• Possibilité de demander à un membre du Groupe V (Octave, Cassidy, Doraleen, Lysander et Absynthe uniquement) de venir jouer (pas deux fois le même pour un même groupe)

Je me permets d'intervenir sous PNJ pour relancer o/ (et peut-être vous aider, en espérant que mon Réussite sur le premier groupe n'était pas mon seul le la journée...)
Ici, vous avez un garçon de Gryffondor. Il vient crâner devant le harem de Miller. Ce n'est pas un de mes PV, mais j'avais l'envie subite de jouer avec les nerfs du préfet (pour changer).


La sphère gisait au sol, ouverte en deux comme un cadavre sur lequel on se serait acharné alors qu'il baignait déjà dans son sang. Pas que le Gryffondor avait eu l'occasion de voir des cadavres durant sa courte vie, mais son cousin, un moldu, n'avait pour passion estivale que de se vautrer dans le canapé pour regarder un écran où s'enchaînaient des feuilletons où la brigade magique version moldu essayait de retrouver des assassins. Le professeur Carrow avait sûrement raison en affirmant que c'était des êtres primitifs, parce que son cousin et son oncle -lui aussi moldu- raffolait de ce genre de conneries.

Le garçon arracha la tête de l'ours en guimauve en un coup de dent, et un mini feu d'artifice explosa, comme giclant en dehors du petit corps de la friandise. Fièrement, le rouge et or fit le constat qu'ils étaient le seul groupe a avoir terminé la mise en charpie de la Piñata, aussi, il commença à se balader pour voir ce que ça donnait ailleurs.

- T'es en quoi au juste ? Il venait de s'arrêter derrière un garçon tout de noir vêtu qui se retourna alors. Son visage lui était vaguement familier, peut-être qu'il s'était déjà croisé, et, moqueur, le Gryffondor avisa la sphère presque intacte. Pousse-toi, la chauve souris !Et il bouscula au passage une gamine couverte de plume avant de nouer le foulard sur ses yeux. Avant quoi, il adressa un clin d’œil à la Banshee qu'il reconnaissait comme étant Phillipson. Il leva et abaissa sa baguette avant de la relever en direction de la Piñata et balança son bras comme il l'avait fait avec son propre groupe.

- Et BIM ! scanda le jeune homme, rassuré par le son de la batte se fracassant contre le papier mâché. Aussitôt, il retira le bandeau, tout souriant, et posa une main sur sa hanche tandis qu'il faisait tournoyer sa baguette dans ses doigts de l'autre. Prenez-en de la gr...

Mais le dodu Sinistros lui coupa la chique : la fille avait voulu récupérer la batte en un Accio et l'objet était passé entre les jambes du jeune homme qui se retrouva le souffle coupé. Parce que cette batte en bois venait d'en rencontrer une autre... Tant bien que mal, le Gryffondor s'éloigna du groupe qui semblait avoir pris le plis de taper dans tout ce qui bougeait à proximité de leur Piñata.


'Dé Quidditch' :





Je ne m'attendais pas à une réussite, du coup, pour ne pas donner à vos persos des envies de meurtres, je termine en le ridiculisant '-' J'espère que tu apprécieras, Maya !  

_________________


“Love is the most beautiful of dreams
and the worst of nightmares."






Dernière édition par Absynthe C. Stevenson le Mer 28 Juin 2017 - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Kristen Stewart
MESSAGES : 890

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la chevelure si bien coiffée d'Elwyn H. Miller
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 septembre 1980, Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Mer 28 Juin 2017 - 19:25

HALLOWEEN




EVENT OCTOBRE - 31/10/97 22:00 au 01/11/97 02:00



- [...] deuxième fois ce soir qu'un membre de l'équipe pédagogique se fait sauvagement agresser sous prétexte de ce jeu, Miss Stevenson.

Oui. Bien fait. Pensa narquoisement la Catrina en suivant du regard la direction que l'Inspecteur lui désignait Miss Rowle, un peu plus loin. L'expression passablement ennuyée qui se peignit sur son visage était plus due au fait que l'employé du Ministère la tenait pour seule responsable à cette erreur alors que ce n'était pas elle qui l'avait fait léviter dans la Grande salle, mais bien Douverisa : yeux bandés, elle n'avait juste pas visé la batte servant à frapper la Piñata, mais bien l'adulte qui avait fait un vol-plané sans pour autant subir trop de dommage : armé de sa baguette, l'Inspecteur avait amortit sa propre chute et s'était empressé de retrouver le responsable.

- Si je puis me permettre, vous ne devriez pas lui serrer l'oreille comme cela. Madame Pomfresh risque de ne pas apprécier la visite tardive d'un élève blessé. La nuit du dix-sept octobre avait suffit. Je vais faire en sorte que ça ne se reproduise plus. Et elle coula un regard furtif vers la harpie à ses côtés. Derrière elle, le Vampire avait la batte et le foulard en main : le représentant du Ministère venait de réclamer une sanction afin que le Sphinx ne s'en sorte pas aussi facilement que l'Inférius qui avait jeté sa batte sur l'apprentie potionniste. Alors qu'il s'éloignait en continuant de tenir Douverisa par le lobe, le groupe des Êtres ou non-Êtres se retrouva réduit au nombre de deux : Garner avait, quand à lui, été envoyé à l'infirmerie après avoir ingéré une quantité de Fizwizbiz qui l'avait fait léviter au dessus du sol.

- Vous n'allez pas continuer à deux... La Serpentard regarda autour d'elle avant de désigner le groupe de Ruth et Zack à Coughlin : Tu n'as qu'à aller avec eux. Hormis Inoue, personne ne semble savoir viser. Compliment involontaire en faveur de son collègue Serpentard. Et pour vous, Miss Shafiq...- elle détourna les yeux du collier immonde que l'apprentie portait au cou- Vous pouvez, si vous le souhaiter, rejoindre Ab-Hook, rejoindre Hook, Trown et... Et les deux autres dont elle se fichait éperdument. Trown était de sa maison, elle ne pouvait ignorer son nom et son visage.
- Miss Shafiq ? Absynthe attendit que la sang pure lui fasse face pour continuer sa requête. Inconsciemment, elle chercha à trouver des similitudes avec Alizée et se mordit les lèvres. On m'a dit que vous saviez faire apparaître des barrières de protection... Serait-ce possible d'en dresser autour de chaque groupe afin d'éviter les blessés ? Du moins, des séparations qui annulent tous sortilèges les franchissant, sans pour autant empêcher un corps de les traverser ? Merci.

Sitôt fait, la présidente du BDE se dirigea vers le Detraqueur de la soirée afin de l'avertir du cas de Douverisa qu'il ne fallait sûrement pas laisser trop longtemps en compagnie de l'Inspecteur humilié.
Absynthe ignorait que, après sa quatrième danse, Coughlin quitterait, lui aussi, la salle pour avoir été surpris par la directrice de Gryffondor, les lèvres trempant dans de l'hydromel. Que ce verre soit à lui ou non, qu'il en ait bu une gorgée ou une lampée, cela valait la même chose : la consommation d'alcool avait été interdite aux mineurs, sans exception. La Gryffondor allait donc être ramenée à sa salle commune par le professeur Selwyn qui n'avait pas encore eu l'occasion de taper dans la boule en papier mâché.



Oui, je fais que de petites rep pourries. Je vous bouse.  









~ EN RÉSUMÉ... :

• Afin de ne pas bloquer les participants se retrouvant seuls, les groupes ont été réformés. Ainsi, Astrid Shafiq rejoint Lina, Edward, Heather et Abigail.
> 22h35 : Tony Garner fait une overdose de fizwizbiz et commence à léviter. Il est envoyé à l'infirmerie.
> 23h07 : En plein milieu d'une partie de Piñata, Amaryllis Douverisa a fait une énorme boulette : au lieu de faire léviter sa batte, le Poufsouffle a envoyé un Inspecteur dans les airs. Sanction au choix du joueur hors Event, mais l'élève est obligé de quitter la Grande Salle avec ledit Inspecteur avant de rejoindre sa salle commune.
> Suite à cet incident, Absynthe demande à Shafiq de dresser des barrières de protection entre chaque groupe : il n'est désormais plus possible d'abimer un participant n'appartenant pas à votre groupe (mais entretuez-vous si vous le souhaitez   )
> 00h6 : Après avoir dansé sa quatrième valse avec Malia, Kenneth Coughlin a été surpris à consommer de l'hydromel (seul alcool de la soirée) alors qu'il est mineur : après avoir reçu le sermon du professeur McGonagall, il est conviée à regagner sa salle commune.
> Le professeur Selwyn sera chargé de raccompagner les trois élèves et ne pourra pas profiter de sa soirée pour montrer ses compétences face à un adversaire en papier mâché.

• L'animation se terminera en même temps que l'Event, soit le 31 juillet 2017.



Si questions ou remarques, ma boîte MP et le sujet flood sont ouverts.


~ LIENS UTILES

Me mp (Absynthe)
Signaler une Absence (Flood)
Faire une Suggestion, une Remarque, poser une Question (Flood)


~ BON JEU ! ~



_________________


“Love is the most beautiful of dreams
and the worst of nightmares."






Dernière édition par Absynthe C. Stevenson le Mer 28 Juin 2017 - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Kristen Stewart
MESSAGES : 890

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la chevelure si bien coiffée d'Elwyn H. Miller
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 septembre 1980, Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Mer 28 Juin 2017 - 19:26

Pas de changement

_________________


“Love is the most beautiful of dreams
and the worst of nightmares."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème annéePréfète
    SERPENTARD
    5ème année
    Préfète
AVATAR : Holland Roden
MESSAGES : 165

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 19 juillet 1982 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Dim 2 Juil 2017 - 19:06

- Salazar m’en veut. Merlin m’en veut aussi.

Voyant sa jeune amie sur le sol, visiblement triste de ne pas arriver à toucher le sac décoré, Aileen s’approcha d’elle et s’accroupie juste à ses côtés. Elle n’était pas tellement une personne protectrice d’habitude, mais la voir aussi déçue lui donnait envie de la prendre sous ses écailles.

- On est aussi nulle l’une que l’autre on dirait. La jeune femme tentait de dédramatiser, même si elle aussi ne vivait pas très bien le fait de pas avoir réussi une seule fois ses attaques. On va pas se laisser humilier par ces aiglons, tu ne crois pas ?

Au moment où elle tournait la tête pour voir où se trouvaient ses camarades de jeu, un jeune homme, qu’Aileen reconnu comme étant de Griffondor, s’élança vers leur groupe. En le voyant arriver, la vipère se releva brusquement, comme prête à s’échapper à l’affut de la moindre menace qui pourrait nuire.

- T’es quoi au juste ? Il s’arrêta juste derrière Elwyn, puis porta son regard espiègle vers leur pinata. Cela ne lui allait rien de bon. Pousse-toi la chauve-souris ! Brusquement, il bouscula Andrée et plaça le bandeau devant ses yeux. Un clin d’œil. Sérieusement …

« Si tu te crois stylé à faire ton kéké, c’est loupé gamin »

Aileen leva les yeux au ciel, blasé par ce genre de comportement. Avant qu’elle ne puisse répondre quoique ce soit, il posa le bandeau devant ses yeux et frappa d’un grand coup contre leur sac de frappe. S’il n’avait pas été aussi arrogant, la jeune femme aurait pu être impressionnée. Mais son attitude avait gâché tout le charme qu’il aurait pu avoir. A la place, elle serra ses poings comme sa mâchoire, histoire de se maitriser de ne pas le virer à coup de pied aux fesses.

- ET BIM ! Ah priori, la modestie n’était pas non plus une de ses qualités. Prenez-en de la gr …

A croire que Merlin avait entendu ses prières.

- Oh quel dommage, s’amusa Aileen, sans cacher sa jubilation, tandis qu'il quittait leur environnement. Ils se croient meilleurs que tout le monde ses griffons, sérieusement …

Sans rajouter de commentaire supplémentaire, elle se saisit de la batte, la posa juste devant elle. Elle voulait tenter la technique de Maya : quitte à être désespérée … Qu'avait-elle dit déjà ? Ah oui. « J’ai juste imaginer un truc qui m’exaspère et moi en train de l’éclater. » Avant de positionner le bandeau juste devant ses yeux, elle tenta de visualiser la chose qu'elle détestait le plus actuellement. C'était facile. Le corps si particulier d'Alecto Carrow prit la place de la pinata dans son esprit. Elle mourrait d'envie de le frapper depuis des jours et des jours.


'Dé Quidditch' :


Aileen leva sa baguette et jeta la batte vers sa "cible". Elle n'entendit aucun son de choc, ni rien de bien semblable. Décidément, les deux serpentes étaient de très bonnes représentantes de leur maison ... Agacée, elle retira son bandeau et rangea sa baguette magique, sans même un regard sur l'endroit où avait atterri son projectile. Comment pouvait-on être aussi mauvaise ?

- C'est bon, je vous regarde, je n'y touche plus. Ça commence à me gaver. Au début, elle avait voulu essayé de faire passer cela pour de l'humour mais son tempérament de mauvaise perdante la rattrapa. Bien entendu, elle ne s'arrêtera que lorsque les bonbons réfugiés dans ce sac seraient à terre, mais sur le moment elle était très déçue de sa performance. Surtout déçue qu'un griffondor d'un QI inférieur arrive à toucher son but. Quelle honte personnelle.

_________________

“The hardest thing about "everything happens for a reason" is waiting for that reason to show up.”
― Karen Salmansohn


Dernière édition par Aileen Phillipson le Dim 2 Juil 2017 - 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème année
    SERDAIGLE
    7ème année
AVATAR : Lily Collins
MESSAGES : 3370

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Plus compliqué que prévu
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Dim 2 Juil 2017 - 21:05

HJ : Effectivement Maya me dit dans l'oreille qu'elle a grandement apprécié cette joute de baguette



Étonnamment penser défoncer la tronche de Stevensbouse avait eu l'effet escompté. Maya avait enfin réussite à viser cette satanée chose suspendue. Bon, peut-être pas suffisamment pour la détruire mais grâce aux précédents coups des autres participants, elle avait contribué à l'amoché davantage. Bientôt elle devrait céder à leurs assauts.


- Ouais ! S'exclama Maya tout sourire en contemplant la réussite de son camarade bleu. T'es vraiment doué toi !


Elle claqua la main levée d'Elwyn, probablement avec un chouya trop d'enthousiasme vu la grimace que fît son ami. Maya se tourna vers les autres filles, et attendit. Elle sentit aussitôt son sourire glisser de son visage en constatant un nouvel échec du truc miniature qui bougonnait. Elle échangea un discret regard avec Elwyn et fît une moue. Ah bah décidément, c'est clair qu'ils n'étaient pas sortis du chaudron à ce rythme là.


- Par Merlin et après on ose dire que Serdaigle s'est retrouvé à sa juste place en bas du classement au Quidditch, chuchota discrètement Maya à l'oreille d'Elwyn avec sa main pour dissimuler le mouvement de ses lèvres.

Si les deux autres n'avaient probablement pas entendues son commentaire, elles avaient certainement dû apercevoir leurs messes basses. Idéal pour renforcer la cohésion d'une équipe non ?! Mais voyant l'air véritablement meurtri de la petite, Maya se sentit mal. Aussi tenta t-elle de la consoler à sa manière.


- Heu…. Allez courage voyons ! Reprit à haute voix Maya en essayant de feindre l'optimisme. La chance va forcément tournée, et tu y étais presque en plus ! Ne te déconcentre pas Andrès !


Et oui, Maya avait bel et bien écorché le prénom d'Andrée, pour changer. Mais avant que la petite ait eu le temps de répliquer quoi que ce soit, un intrus vint se mêler au groupe. Une espèce de petit m'as-tu vu qui lui rappelait désagréablement un jeune chien fou.


- Royal Canin ? Demanda Maya au garçon perplexe.


Mais vu l'indifférence complète que ce dernier lui afficha, ce n'était visiblement pas Shawn Inoue. Non, c'était quelqu'un d'autre et elle ne parvenait pas à l'identifier sous cet accoutrement. En tout cas, elle en saisit suffisamment pour comprendre qu'il l'agaçait. Cette façon de se pavaner, de se moquer (oui bon d'accord, elle avait plus ou moins fait pareil trois minutes plus tôt mais elle c'était DISCRETEMENT), et surtout cet air satisfait de lui, mettait Maya en rogne. Elle sentit sa main se crisper autour de sa baguette.

Qu'il dégage ! C'est bon tout le monde n'avait pas le même niveau surtout quand on avait le sinistros sur soit ! Mais non, ce dernier décida de monter la potion et poussa Andrée dans sa hâte de les épater par son talent. C'en était trop. Maya grogna et rattrapa la batte d'un accio en visant cette fois un tout autre endroit que la piñata. BIM. Gagné. Le vantard en avait même le souffle coupé.


- Tu permets ? On était en train de jouer. Maintenant tu dégages si tu ne veux pas que cette batte rencontre ton entrée des artistes, menaça Maya en positionnant ses poings sur ses hanches rebondies.


L'intrus pesta, injuria copieusement Maya et le tout le groupe au passage mais s'éclipsa aussitôt ramenant la tranquilité. Maya inspira profondément et expira. Elle savait que ce qu'elle venait de faire était dangereux. A la fois pour elle, pour le pauvre type (éventuellement si elle s'était loupée) mais aussi pour ses coéquipiers. Elle jeta un bref coup d'oeil aux Carrow. C'est bon. Ils ne regardaient pas dans sa direction et n'avaient visiblement rien suivi de leurs échanges.

Ils semblaient beaucoup plus accaparés par un Tony Garner en plein lévitation dans les airs. Maya secoua la tête, ça, c'était une sur consommation de fizwizbiz à tous les coups. Experte en la matière, et pour avoir notamment effectué environs 728 lévitation par ce biais depuis ses 4 ans, Maya reconnaissait tous les signes avants coureurs. Elle espérait seulement que cette andouille ne profite pas de son état pour se permettre des gestes insolents au corps enseignant bloqués en dessous de lui. C'était typique des abrutis de Gryffondor.

Aileen prit le relais et tenta sa chance mais malheureusement les Serpentard semblaient destinés à se montrer de plus en plus médiocres. Maya soupira.


- Allez ne perdez pas espoir les filles ! Maya regarda Andrée, fronça légèrement les sourcils et secoua la tête. Non c'est bon, c'était bien une fille, elle avait eu un léger doute l'espace d'un instant. Ne laissez pas cet abruti vantard vous saper le moral, vous pouvez y arriver. Concentrez vous !


Maya prit le relais, enfila à son tour le bandeau et fît léviter la batte.



'Dé Quidditch' :



Et HOP. Maya réitéra son coup d'essai. On commençait tout juste à sentir à travers ses derniers échanges que Killer Bee était de retour, l'an dernier elle avait été pour ainsi dire l'unique membre de l'équipe de Serdaigle à réussir toutes ses entreprises au cours du matche Serdaigle/Serpentard. Sevan avait d'ailleurs conservé un joli cocard à cause de ses talents de batteuse.


- Tenez, imaginez que c'est cette andouille que vous visez. Vengez-vous ! Et puis, ce n'est pas grave si ça ne marche pas. Le principal c'est de s'amuser !

_________________
Maya Livingstone


♥♥:
 


Dernière édition par Maya Livingstone le Dim 2 Juil 2017 - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD1ère année
    SERPENTARD
    1ère année
AVATAR : Ava Acres
MESSAGES : 260

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/04/1986 à Rennes
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Dim 2 Juil 2017 - 22:57



L’attention d’Aileen la touchait, vraiment, mais elle ne réconforta pas Andrée pour autant. D’abord parce qu’elle se sentit vaguement coupable de se plaindre alors que son aînée n’avait réussi aucun de ses tirs non plus alors même qu’elle était plus âgée, et ensuite parce que des paroles chaleureuses n’avaient jamais résolu aucune situation de conflit – au contraire même. Elle hocha tout de même la tête pour la forme en lorgnant vers Maya et Elwyn qui chuchotaient en les regardant de biais : le regard noir, elle prit bien soin de détourner la tête d’un air dédaigneux. Pour qui ils se prenaient ceux-là ? Son menton tremblait encore un peu cependant et cela devait lui retirait le peu de crédibilité qu’elle parvenait à afficher.
 
Elle entendit vaguement Maya l’encourager. « Ne te déconcentre pas Andrès ! », dit-elle tout sourire, et Andrée aurait pu vous le jurer plus tard, ou même sur le moment d’ailleurs : elle tenta vraiment de se contenir mais l’accumulation des humiliations de la soirée commençaient à peser lourd sur ses nerfs de petite fille un peu trop susceptible.
 
Au lieu de souffler bien fort pour évacuer la tension, comme elle aurait du le faire si elle avait été plus raisonnable – comme elle l’aurait fait si elle n’avait pas été tant blessée dans son orgueil –, elle se leva d’un bond et pointa d’un doigt furieux la jeune femme : « C’est quoi ton problème à la fin ? D’abord tu m’ignores comme si j’étais qu’un déchet sur le côté, ensuite tu me prends pour un garçon, et pour finir tu dis même pas correctement mon prénom, alors que bon, quand même, Andrée c’est pas si difficile à prononcer, à moins que tu sois complètement stupide ? Tu sais, soulever une batte et l’envoyer sur une boule débile en papier, c’est pas ce que j’appelle de l’intelligence ! Et puis d’abord, Andrès, c’est quoi ce nom ? C’est masculin encore, pas vrai ? T’es bouchée ou juste aveugle ? » Elle fixa méchamment son œil invalide. « On t’a jamais dit que c’était malpoli de mépriser à ce point les autres ?! » Elle ferma la bouche et reprit sa respiration. Ne pas reprendre sa respiration lors de tirades comme celle-ci pouvait s’avérer éprouvant – de plus, l’adrénaline qui descend était toujours fatiguant pour elle.
 
Comme si Merlin lui en voulait personnellement, un tiers personnage fit son arrivée en grande fanfare. Il avait la démarche d’un paon et le torse bombé. « T’es en quoi au juste ? », lâcha-t-il, et sa voix avait la désagréable intonation de celui qui se vante pour rabaisser le plus petit. L’insupportable borgne qui leur servait de coéquipière l’interpella d’une drôle de manière mais le jeune homme ne fit pas mine de lui prêter attention. Andrée fronça les sourcils en le voyant s’approcher d’elle. « Pousse-toi la chauve-souris ! » Il la bouscula d’une épaule. Trop choquée pour réagir, la fillette se contenta de trébucher sur le côté en le regardant avec des yeux ronds. Il attrapa le matériel qu’on leur avait confié et d’un geste beaucoup trop assuré au goût de l’enfant, il envoya valser la batte contre leur piñata. « Et BIM ! », s’écria-t-il.
 
Il ajouta quelque chose, mais sa phrase fut trop vite interrompue par le cri de pure souffrance qu’il poussa. Il termina sa vocalise par un gargouillis écœurant. « Tu permets ? On était en train de jouer. » Malgré elle, Andrée acquiesça vigoureusement. Le jeune homme s’éloigna en pestant, les jambes curieusement écartées. Il n’avait plus rien de l’arrogant personnage qu’il avait montré juste auparavant et repartit littéralement la queue entre les jambes si vous me permettez cette expression pas du tout adaptée à l’âge d’Andrée. Pour enfoncer encore un peu plus le clou et dans un réflexe de pure puérilité, Andrée lui tira la langue tandis qu’il s’éloignait.
 
« Oh, quel dommage ! Ils se croient meilleurs que tout le monde ces griffons, sérieusement… », cracha la jeune femme de Serpentard en se saisissant à son tour de la batte.
 
Andrée faillit ajouter quelque chose de très acide à l’encontre des Serdaigle pour rendre sa monnaie de sa pièce à Maya qui regardait l’autre partir, un air profondément satisfait sur le visage. À la place, la fillette décida qu’elle avait fait assez de vague pour la soirée – du moins, elle sut se montrer raisonnable cette fois-ci. Elle se contenta d’un faible : « Non mais c’était qui, celui-là ? », le visage plus fermé que jamais. Elle s’assit à même le sol alors qu’Aileen retentait sa chance.
 
Tout à son application à ruminer ses idées sombres et ses envies de meurtres envers Maya, elle ne vit rien de ce qui agiter les responsables de la fête et certains autres groupes pas très éloignés du leur. Notamment, et non des moindres, un élève vraisemblablement masculin qui flottait à plusieurs mètres du sol. Si elle en avait été témoin et si elle avait été de meilleure humeur, Andrée aurait adoré en faire l’expérience elle-aussi. Malheureusement, elle n’avait premièrement pas mangé assez de Fizwizbiz, deuxièmement elle ne savait pas qu’il fallait en manger pour léviter ainsi et troisièmement… Troisièmement, elle était pour le moment plus occupée à retenir ses pulsions meurtrières que de chercher un moyen de voler.
 
Comme il fallait s’y attendre, et Andrée grinça les dents avec acidité en pensant à la réputation qu’elles donnaient toutes les deux à Serpentard, Phillipson rata lamentablement son coup. La fillette se mordit les lèvres, mi-furieuse mi-désolée pour elle. Si quelqu’un ici pouvait comprendre ce que ça faisait de ne cesser d’échouer eh bien… eh bien c’était elle. « C’est bon, je vous regarde, je n’y touche plus », lâcha-t-elle avec colère. Andrée ne pouvait la blâmer : n’avait-elle pas craqué quelques minutes plus tôt, elle aussi ?
 
Elle fusilla du regard leur coéquipière qui tenta de les remotiver. L’hésitation que l’enfant vit clairement passer sur son visage n’aida pas. À tous les coups, elle a encore oublié mon prénom. Est-ce que j’oublie le sien, moi ? C’était pas comme si elle le lui avait répété toute la soirée, évidemment ; c’était pas non plus comme si elle lui avait crié dessus une dizaine de minutes plus tôt à peine pour lui demander, non la prier, de faire un peu plus de cas de son misérable prénom. Elle savait bien qu’il était mixte, elle savait bien qu’il était français de surcroît, mais tout de même, ce n’était pas les deux syllabes les plus difficiles à retenir ! « Montre-nous ce que tu sais faire, plutôt », dit-elle froidement en priant de toutes ses forces pour qu’elle échoue elle aussi. « On verra si tu fais toujours autant la maligne. » À ce moment-là, elle la trouva presque aussi détestable que cette stupidité sans nom qui était venu les narguer un peu plus tôt.
 
Andrée la maudit sur deux ou trois générations lorsque l’arme toucha finalement la piñata. « Y en a qu’on de la chance », grommela-t-elle tout bas. Si c’était possible, la bonne humeur apparente de la jeune femme l’irrita encore plus : elle n’avait même pas l’air de lui tenir rigueur de ses précédentes provocations.
 
Rageusement – ça commençait à devenir une habitude de perdre son calme, dans ce château –, elle attrapa la chute de tissu que lui tendait gentiment Maya et envoya valdinguer le gourdin de pied pour qu’il vienne se positionner entre elle et la boule en papier. Évidemment, elle le frappa trop fort et elle dut le replacer elle-même pour ne pas prendre le risque de l’envoyer à des kilomètres de là une fois sa baguette en main. Malgré tout encore un peu volontaire, et surtout désireuse de se montrer sous un nouveau jour pour ne pas qu’ils restent sur cette image de fillette aigrie et maladroite, elle ferma les yeux et tenta d’expirer toute la rancœur qui commençait à la ronger. Elle savait déjà que la colère était un frein à la concentration.
 
Sans même songer à appliquer les conseils de Maya, surtout parce que la première fois ils ne lui avaient pas porté chance, elle traça lentement le geste réglementaire dans les airs. Dans sa voix, elle insuffla toute la conviction qu’il lui restait en réserve – il n’y en avait pas beaucoup, il fallait l’avouer, mais elle fit de son mieux pour en trouver un peu dans les recoins oubliés de son esprit.
 
 
Comme la fois précédente, elle sentit le flux magique parcourir ses membres et filer vers le bout de sa baguette magique. Elle faillit abaisser son bandeau pour observer le spectacle, curieuse, mais elle se retint à temps en se souvenant qu’elle n’était pas suffisamment douée pour se permettre de visualiser autre chose que les effets de son sortilège.
 
Elle entendit un vague sifflement dans l’air, un bruit sourd contre la paroi de quelque chose de plus ou moins solide et le claquement mat de la batte contre le sol carrelé. Tremblante et sans vraiment y croire, elle se rendit la vue, son arme toujours tendue devant elle. La piñata, en effet, se balançait lentement d’avant en arrière. Elle ne put empêcher de soupirer largement de soulagement. Juste à temps, elle retint le rire qui lui vint spontanément. « Eh bien, on dirait qu’il ne faut pas forcément vouloir se venger », dit-elle en déviant discrètement son regard vers Maya. « Je n’ai pas une seule fois pensé aux Carrow, ni au garçon de tout à l’heure, ni même à Amanda. »
 
J’aurais pu penser à toi, par contre, ça aurait sans doute fonctionné, pensa-t-elle méchamment en fixant le Sinistros. Mais ça, elle fit bien attention de le garder pour elle.





Dernière édition par Andrée de Kerimel le Dim 2 Juil 2017 - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéePréfetMODO
    SERDAIGLE
    6ème année
    Préfet
    MODO
AVATAR : Kai (exo)
MESSAGES : 3272

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En état d'ivresse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/01/1981-Bristol
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Lun 3 Juil 2017 - 22:15


La technique enseignée par Maya avait parfaitement fonctionné et la pinata se balançait de droite à gauche sans toutefois avoir révélé son contenu aux élèves. Il tendit ses mains vers Maya qui vint frapper dedans en le complimentant. Il ne s’attendait pas à ce que la jeune femme ait autant de force. Le bruit et la douleur cuisante le prirent totalement au dépourvu. Il se força à sourire en essayant de dissimuler ses paumes douloureuses et rouges derrière son dos. Elle s’était avancée vers lui afin de faire des messes basses qui gênèrent le jeune homme plus qu’autre chose.

- Par Merlin et après on ose dire que Serdaigle s'est retrouvé à sa juste place en bas du classement au Quidditch.

Un sourire figé aux lèvres, il acquiesça en priant pour que les deux serpents n’entendent pas ce qu’elle venait de dire. Manque de pot, la plus jeune les fixait d’un regard mauvais (plus mauvais que son regard ordinaire, s'entend). Elwyn n’aimait pas du tout être  au centre des histoires et il aurait préféré disparaître plutôt que d’entendre Maya se trompait de prénom. Quelqu’un qui ne la connaissait pas risquait de penser qu’elle le faisait exprès. Et parfois même lui il se demandait si elle ne faisait pas exprès.

- Heu…. Allez courage voyons ! La chance va forcément tournée, et tu y étais presque en plus ! Ne te déconcentre pas Andrès !

Il n’en fallut pas plus à la boule de nerfs pour se lever et pointer un doigt accusateur vers Maya. Elle était hors d'elle et tremblait presque de rage.

« C’est quoi ton problème à la fin ? D’abord tu m’ignores comme si j’étais qu’un déchet sur le côté, ensuite tu me prends pour un garçon, et pour finir tu dis même pas correctement mon prénom, alors que bon, quand même, Andrée c’est pas si difficile à prononcer, à moins que tu sois complètement stupide ? Tu sais, soulever une batte et l’envoyer sur une boule débile en papier, c’est pas ce que j’appelle de l’intelligence ! Et puis d’abord, Andrès, c’est quoi ce nom ? C’est masculin encore, pas vrai ? T’es bouchée ou juste aveugle ? » Comme dans un match de tennis, les prunelles d’Elwyn passaient de Maya à Andrée.  La petite savait frapper où ça fait mal, ce n'était pas très sympa de parler de l’œil mort de Maya aussi directement. Il se tenait à l’écart de la dispute et aurait bien aimé se métamorphoser en colonne pour ne pas avoir à assister à cette scène. « On t’a jamais dit que c’était malpoli de mépriser à ce point les autres ?!

La première année transpirait la colère par tous les pores de sa peau, il ne comprenait pas comment on pouvait se mettre dans un tel état, comment on ne pouvait pas être capable de contrôler ses émotions grâce à sa raison. Il en avait vu de toutes les couleurs lors de sa première année à cause de son physique, mais jamais il n’était entré dans une telle colère et pourtant ce qu’il avait vécu était bien pire que des loupés de pinata ou un prénom écorché. Les Serpentards avaient beau critiquer les Gryffondors, ils se ressemblent atrocement. C’était risible. Le jeune homme serra les poings en écoutant le venin de la vipère se déverser sur l'aiglonne. Absynthe ou Andrée, même combat. En fait, toutes les Serpentards étaient issues du même moule. On tape et ensuite on discute. On crie, on pleure et on réfléchit ensuite. Nos colères prennent des proportions ridiculement énormes et retombent aussi vite pour regretter dans la minute. Des tempêtes qui frappent au hasard sans tenir comptes des dégâts qu'elles laissent derrière elles. La rancune endormie du jeune homme resurgit face aux caprices d’Andrée (merci Andrée !). Ô le problème n’était pas Andrée, mais plutôt l’image et les souvenirs qu’elle lui véhiculait. Certes Maya n’avait pas fait preuve d’une grande délicatesse, mais tout de même il n’y avait pas de quoi s’excitait de la sorte.

Il s’avança vers la petite brune et s’adressa d’une voix douce, mais sèche : -Hé, Andrée calme-toi, pourquoi tu te mets dans un tel état ? Je ne pense pas que Maya voulait te mépriser ou quoi que ce soit de ce genre. Tu sais, elle retient à peine le prénom des gens de sa maison. Il jeta un coup d’œil à Maya, oui c’était une pointe gratuite. Il essayait surtout de calmer le mini Hulk et il considérait cette anecdote de mauvais prénom comme de l'histoire ancienne. Il ne lui en voulait plus, ou presque plus. Elle m’a appelé Edgard pendant plusieurs mois et… qu’est-ce que… Son attention avait été attirée par un Gryffondor qui bombait le torse tout en s'avançant vers leur groupe.

« Pousse-toi la chauve-souris ! » Il bouscula Andrée qui trébucha sur le côté.

-  Ça va pas ? Tu te crois où ? s’exclama Elwyn en dévisageant froidement l’insupportable tête à claques qui venait avec une aisance déconcertante et agaçante frapper avec succès la pinata.


- Royal Canin ?

- Royal Canin ? Tu connais cet énergumène ?

- Tu permets ? On était en train de jouer. Maintenant tu dégages si tu ne veux pas que cette batte rencontre ton entrée des artistes.

Elwyn ne devait pas rire, car son statut de préfet l'obligeait même à réprimander Maya pour sa conduite provocatrice. Il n’en fit rien et eut du mal à contenir un sourire moqueur en voyant la batte frapper les fesses du prétentieux qui disparut sans demander son reste.

-Oh, quel dommage ! Ils se croient meilleurs que tout le monde ces griffons, sérieusement… », s’exclama Aileen avant de tenter sa chance et de se rater.

-Et après on dit des Serdaigles…

La rouquine semblait totalement découragée par ce jeu et Elwyn pouvait comprendre. Il n’y avait rien de plus frustrant que de se rater à chaque fois que l’on tente quelque chose. Il n’avait pas les mots pour réconforter, alors Maya s’en chargea malgré l’appréhension d’Elwyn (Maya n’a pas toujours les mots qu’il faut), elle ne fit pas de gaffe cette fois-ci.

- Allez ne perdez pas espoir les filles !  Ne laissez pas cet abruti vantard vous saper le moral, vous pouvez y arriver. Concentrez vous !

« Montre-nous ce que tu sais faire, plutôt . On verra si tu fais toujours autant la maligne.
   
Andrée en voulait toujours à Maya, mais après tout c’était une enfant de 11 ans. Y avait-il plus têtue qu’une gamine de Serpentard de 11 ans hormis une adolescente de Serpentard de 16 ans ? Il en doutait. Sa consœur retenta sa chance et frappa violemment la pinata qui se tortilla sur place.

- Tenez, imaginez que c'est cette andouille que vous visez. Vengez-vous ! Et puis, ce n'est pas grave si ça ne marche pas. Le principal c'est de s'amuser !

« Y en a qu’on de la chance »


Sans demander qui voulait participer, elle arracha presque le bandeau des mains de Maya et prit le tour d’Elwyn qui la laissa faire et l’observa silencieusement. Andrée se concentra et frappa ENFIN dans la pinata qui commençait à sérieusement se déformer sur un côté.  Un trou était visible et des bouts de sphère étaient même tombés au sol.


« Eh bien, on dirait qu’il ne faut pas forcément vouloir se venger », Il leva les yeux au ciel. Elle n’avait pas vu la tête qu’elle faisait avant de mettre le bandeau, on aurait dit qu’elle allait tuer quelqu’un. Il avait envie de dire "non, il suffit de rager", mais préféra ne pas la provoquer outre mesure. « Je n’ai pas une seule fois pensé aux Carrow, ni au garçon de tout à l’heure, ni même à Amanda. »


-Bien joué ! dit-il en la fixant. Il tendit sa main vers elle pour récupérer le bandeau. Maintenant tu vas pouvoir chasser ton humeur de centaure. Il attrapa le bandeau sans la quitter des yeux. Le ton n’était pas méchant, il énonçait juste un fait. Il lui faudrait une sacrée dose de mauvaise foi pour nier qu’elle avait un foutu caractère. Mais n'est-ce pas l’apanage des Serpentards, d’être des menteurs de mauvaise foi ? Prouve-moi que j’ai tort, ma chère Andrée, pensa-t-il. Non, il n’avait pas peur d’une première année et de ce qu’elle pouvait penser de lui. Elle ne se gênait pas pour déverser sa mauvaise humeur, alors il n’avait aucune envie de prendre des gants. Amanda, la première année à Serdaigle ? Elle est adorable pourtant, non ? Ou tu parles d’une autre Amanda ?Adorable avec lui certainement, mais il n’avait jamais vu le côté chipie et parfois même peste de la petite blonde.

Bon allez, je me lance ! dit-il las. Si le jeu l’avait amusé au départ, à l’heure actuelle il en avait juste marre et souhaitait ouvrir cette foutue pinata pour enfin retourner s’isoler dans un coin de la Grande salle ou mieux, que cette fête se termine. Il fit léviter la batte et hésita pendant quelques secondes.

À qui je pense cette fois ? Le visage très précis d’une demoiselle de son année apparût.

Non, ce n'est pas elle que tu as vraiment envie de frapper, n'est-ce pas ? C'est un autre Serpentard que tu haïs au fond de toi. Non. Lui, il a une mère qui l'aime et prend soin de lui. Il vient d'une famille aisée et influente. Tu détestes sa politesse, son calme, ses uniformes parfaitement repassés, son sérieux, sa voix surtout lorsqu'il chante. Une voix parfaite par rapport à ta voix de crapaud. Il est intelligent, riche, doué à l'école, il vient d'une famille qui l'aime et il est respecté. Bien évidemment que tu souhaites le frapper plus que quiconque.

Non !
Elwyn porta un coup.


'Dé Quidditch' :


Tu as tort. Un sourire naquit sur ses lèvres. Stanley est mon ami.

_________________

Excitate vos e somno
Liberi mei
Cunae sunt non
Liberi fatali, somnus est non
Surgite - Inventite
Veni hortum veritatis


Dernière édition par Elwyn H. Miller le Lun 3 Juil 2017 - 22:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème annéePréfète
    SERPENTARD
    5ème année
    Préfète
AVATAR : Holland Roden
MESSAGES : 165

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 19 juillet 1982 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Sam 8 Juil 2017 - 18:03

- Allez ne perdez pas espoir les filles !  Ne laissez pas cet abruti vantard vous saper le moral, vous pouvez y arriver. Concentrez vous !

Les deux Serpentards la fusillèrent d'un même geste automatique du regard : qui était-elle au juste pour leur dire de se concentrer ? Aileen était à deux doigts de reprendre son tour pour "accidentellement" lancer la batte dans sa direction. N'était-ce pas ce que leur coéquipière avait fait quelques minutes plus tôt ? Ce ne serait que partie remise après tout. Elle ne voulait même pas lui adresser la parole, lui donner la moindre importance.

- Montre-nous ce que tu sais faire plutôt. On verra si tu fais toujours la maligne.
- Tenez, imaginez que c'est cette andouille que vous visez. Vengez-vous ! Et puis, ce n'est pas grave si ça ne marche pas. Le principal c'est de s'amuser !

"C'est toi que je vais imaginer à la place de ce sac de mes deux, ça sera sûrement efficace."

Elle ne pouvait qu'acquiescer avec les paroles de sa jeune amie si pleine de sens à ce moment là. Cette Maya commençait sincèrement à lui taper sur le système et son self-control devenait de plus en plus difficile à maintenir. En voyant leur "camarade" viser correctement, Aileen ne put s'empêcher d'être très déçue qu'elle ne rate pas son coup. Cela aurait été un bon retour du bâton qu'elle n'aurait pas manqué de faire remarquer.

- Un coup de chance.

Son ton était tout sauf sympathique et elle ne s'en voulait même pas. Si il y avait bien quelque chose qui l'agaçait, c'était bien les vantards, les donneurs de leçons à gogo. Aileen savait qu'elle était une vrai douille en cette soirée, elle n'avait clairement pas besoin qu'on le lui répète et qu'on l'enfonce encore plus dans le trou. Andrée se saisit du bandeau et le plaça rageusement devant ses yeux, tandis que sa camarade verte l’encourageait mentalement de toutes ses forces. Croisant ses doigts derrière son dos, elle observa la petite se placer devant le sac de frappe. "Aller Andrée. Montre lui de quoi tu es capable." Tel ne fut pas sa joie lorsqu'elle vit la batte frapper violemment sa cible. Elle était tellement ravie de son exploit qu'elle s'avança vers elle pour la féliciter. Elle évitait peut-être ainsi que la maison Serpentard se prenne la pire taule de leur vie, ce qui jusqu'à maintenant avait été on ne peut plus compliqué.

- Eh bien, on dirait qu’il ne faut pas forcément vouloir se venger. Je n’ai pas une seule fois pensé aux Carrow, ni au garçon de tout à l’heure, ni même à Amanda.

Aileen avait clairement conscience d'avoir l'attitude d'une cheerleader ridicule mais elle s'en fichait pour le moment. Elle était contente qu'elle ait pu avoir une chance de rabaisser le caquait de leur "partenaire" de jeu. Ce n'était clairement pas le comportement le plus sportif qu'elle connaissait mais à ce moment précis elle s'en fichait. Elle fut stoppée dans son excitation par leur autre camarade bleu.

- Bien joué ! Maintenant tu vas pouvoir chasser ton humeur de centaure.
- Redescends d'un cran toi. Un nuage noir, rendait ses yeux encore plus sombres qu'ils ne l'étaient, passa devant ses yeux, lançant des éclairs d'une violence incontrôlée. Sa tension allait exploser, son sang battant contre les parois de ses capillaires gonflés par la détestation de ses partenaires. Non mais vous vous prenez pour qui, vous, ce soir ? Quitte à passer pour une rageuse autant que ce soit pour de vraies raisons. Entre toi qui donne des leçons à tout bout de champs et toi qui te permet de juger une plus jeune. Bravo ! Par Merlin, qu'est-ce que ça m'agace...

Après cela, elle était sûre de s'être fait des ennemis, et elle s'en fichait comme de la superficie de Londres. C'était sorti tout seul ... Surtout que ce dernier était préfet donc elle était à peu près sûre de se retrouver face à des représailles. Elle avait peut-être été trop loin ... Et puis mince, ils l'avaient bien cherché et c'était juste hors de question qu'elle s'excuse. Si jamais elle le rencontrerait dans le futur, elle ferait juste comme si de rien n'était. Ce n'était pas le dernier qu'elle agressait verbalement, et ce ne serait sûrement pas le dernier. Essayer de chercher des noises à Andrée, cela la mettait hors d'elle-même. Surtout que c'était eux qui essayaient de les titiller depuis me début de ce jeu. Où alors sa paranoïa devenait un vrai problème à sa sociabilisation au sein du château ? Ce n'était clairement pas une idée à rayer de la carte.
Après avoir discuter rapidement d'une certaine Amanda avec la jeune vipère, Elwyn tenta à son tour d'achever leur sac de frappe. Ce fut peine perdue, à sa plus grande joie qu'elle dissimula. Sans dire un mot, et pressée d'en finir histoire de fuir de satané jeu tout droit sorti des griffes de Vous-Savez-Qui, elle se saisit du bandeau. Elle plaça son arme juste devant elle avant de placer le morceau de tissu noir juste devant ses yeux, en essayant de ne pas penser au fait qu'il ait touché nombre de crânes transpirants.

- Wingardium Leviosa, articula-t-elle en agitant sa baguette magique en la tournant et en abaissant. Elle avait agit sans réfléchir à une personne en particulier mais au buffet qui les attendait lorsqu'ils termineraient ce jeu. La rage lui donnait fin qu'est-ce qu'elle y pouvait.


'Dé Quidditch' :


Elle entendit un bruit qu'elle n'avait jamais entendu lorsqu'elle jouait auparavant. Surprise, elle releva de quelques centimètres son bandeau afin de laisser uniquement un seul œil découvert. Le résultat de son lancer la laissa sur les fesses, tellement peu habituée à voir la batte juste devant la pinata, après l'avoir frappée. Le sac semblait à deux doigts de se fissurer, au bout de sa pauvre vie. Ignorant ses deux autres partenaires, elle se dirigea vers Andrée et enlevant précipitamment son bandeau. Cette réussite au lancer lui avait rendue, certes, un semblant d'humeur acceptable, sa frustration disparue, mais elle n'était toujours pas prête à changer son attitude avec eux.

- Enfin, s'exprima-t-elle en direction de son amie. Elle tendit la main tenant le morceau de tissu vers l'avant pour que la personne suivante s'en saisissent sans qu'elle croise son regard. Par Merlin je n'y croyais plus.

_________________

“The hardest thing about "everything happens for a reason" is waiting for that reason to show up.”
― Karen Salmansohn


Dernière édition par Aileen Phillipson le Sam 8 Juil 2017 - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéePréfetMODO
    SERDAIGLE
    6ème année
    Préfet
    MODO
AVATAR : Kai (exo)
MESSAGES : 3272

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En état d'ivresse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/01/1981-Bristol
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Dim 9 Juil 2017 - 17:38


L’ambiance et la cohésion déjà au plus bas du groupe se détérioraient au fil des minutes. Ce que les Serpentards pouvaient être mauvais perdants sans parler de leur esprit d’équipe proche du zéro absolu. Le pire dans tout ça, c’est que les plus désagréables ce ne sont pas les garçons de Serpentards, mais bien les filles. Orgueilleuses, butées, capricieuses et râleuses (qui a dit attachantes ?). Tout pour plaire. Vous la sentez l’ironie ?

- Un coup de chance, commenta Aileen lors de la réussite de Maya.

Il rongea sn frein en silence en grinçant des dents. Voilà pourquoi il détestait les sports ou activités en groupe, il y avait toujours des personnes pour venir plomber gratuitement l’ambiance de par leur égoïsme et leur comportement exécrable. Le jeu devenait littéralement une torture pour le préfet entre les jérémiades d’Andrée (qui avait l’excuse de l’âge) et la mauvaise foi d’Aileen. Elwyn se demandait si toutes les Serpentards étaient aussi désagréables. En se questionnant à ce sujet, il se souvint de l’échange datant d’hier entre Fay et Stanley.

-Stan, j’y pense

Stanley ne prit même pas la peine de dissimuler son soupir d’ennui. Y a aucune fille qui te plaît dans l’école ? Genre vraiment aucune ?



- Je t’ai déjà dit que non.

-Pas même chez les Serpentards ?

-Surtout pas chez les Serpentards. Si tu veux éviter les ennuis, ne fréquente pas les filles de ma maison.

Fay avait ricané en fixant Elwyn l’air de dire : tu entends j’espère ?

-Tu préfères les Serdaigles, avoue ?

- Non. Je n’aime pas les animaux.

-HÉ MAIS !!

Il comprenait tellement son ami. Plus que jamais en cet instant.

Andrée réussit enfin à toucher la pinata et Elwyn pria pour que son humeur s’améliore. Il la félicita et plaisanta sur son humeur, alliant ses pensées à ses paroles. Il espérait vraiment que grâce à cette réussite la fin du jeu se déroule sans crise de nerfs et prise de bec inutiles. Pensez-vous, c’était sans compter sur l’intervention de la deuxième Serpentard. Quelle plaie !


- Redescends d'un cran toi.

Elwyn pivota vers elle choqué par la haine qui scindait par tous les pores de sa peau. Qu’avait-il dit ou fait encore ? Il n’avait pourtant pas l’impression d’avoir été méchant ou mesquin. Pourquoi tous ses échanges avec les Serpentards finissaient de la même façon ? Il était las, las et fatigué de discuter avec des portes de prison.

- Pardon ?

Non mais vous vous prenez pour qui, vous, ce soir. Entre toi qui donne des leçons à tout bout de champs et toi qui te permet de juger une plus jeune. Bravo ! Par Merlin, qu'est-ce que ça m'agace...

Il serra les poings et lui tourna totalement le dos en soupirant afin de prendre le bandeau et la batte et terminer au plus vite cette séance de torture. L’indifférence est un « vas te faire voir » en costume de soirée comme on dit. Il rata sa cible, sans grande surprise. La rage bouillonnait en lui face au comportement détestable et hystérique de leurs « coéquipières ». Il tendit le bandeau à bout de bras comme si le simple fait de toucher sa main pouvait le brûler. Quelle personne détestable. Et dire qu’il avait pensé qu’elle était plus sympathique que ces semblables, grossière erreur. Non seulement, elle était agressive, mais en plus elle mentait et déformait la réalité. Une hystérique.

Tandis qu’Aileen prenait place face à la pinata, les pensées d’Elwyn s’activaient. Il n’avait envie que d’une chose : partir. Que faisait-il encore là à jouer avec des personnes qui le détestent et lui font savoir ? Il y a d’autres personnes qui l’apprécient et qui le revalorisent alors pourquoi perdre son temps avec ces gens-là ?

- Enfin. Par Merlin je n'y croyais plus.

Nous non plus, pensa-t-il mauvais. À quoi bon rester dans ce groupe et se prendre la tête avec des personnes qui n’en valaient pas la peine ?

-Je vous laisse, s’exclama-t-il dans le plus grand des calmes alors que Maya s’armait de la batte. Honnêtement, je suis là pour m’amuser pas me prendre la tête ou supporter les crises de nerfs des uns et des autres. Je ne suis pas un punching-ball. Si elles venaient d’un milieu de sorciers, elles ne comprendraient pas, mais il n’en avait cure. De toute façon, avec ce genre de personnes, discuter était totalement inutile. Elles ne s’excuseraient pas ni n’avoueraient leurs torts. Il n’avait jamais les bons mots, la preuve avec Absynthe alors plutôt que d’envenimer la situation avec des débats inutiles autant aller à l’essentiel.

Il pivota le buste vers Andrée : -Désolé, si tu as cru que je te jugeais ou, peu importe, ce n’était pas le cas. Sur ce, amusez-vous bien. Clairement, personne ne s’amusait dans ce groupe. À qui la faute ? On se demande.

Il s’avança vers Maya et lui sourit: excuse-moi de te lâcher, ce n’est pas contre toi, mais j’en ai ras le bol de subir les caprices et sauts d’humeur des filles de Serpentard. Ça me fatigue. Bon courage !


Sans jeter le moindre regard aux demoiselles, il s’éloigna en direction du groupe avec Jane qu’il apostropha d’un sourire chaleureux :

-Oh vous avez presque ouvert votre pinata ! Génial !

Ne perds pas ton temps avec les gens qui te méprisent. Profite des gens qui t’apprécient.


--Elwyn quitte le groupe III--

HRP : Merci pour ce rp plein de rebondissements et de prises de tête. Je vous ai ajouté à mes liens Andrée et Aileen.

Au plaisir ou non-plaisir de se retrouver en rps.

_________________

Excitate vos e somno
Liberi mei
Cunae sunt non
Liberi fatali, somnus est non
Surgite - Inventite
Veni hortum veritatis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème année
    SERDAIGLE
    7ème année
AVATAR : Lily Collins
MESSAGES : 3370

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Plus compliqué que prévu
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Dim 9 Juil 2017 - 18:46

Chose étonnante, le petit machin à plumes se mit à piailler et à taper du pied. Maya fronça légèrement les sourcils pour essayer de saisir les deux ou trois paroles qu'elle parvenait à discerner dans cette cacophonie suraiguë.


* Par Merlin plus c'est petit et plus ça glapit !*


-Hey oh ! On se calme le Billywig !! Réduis ta conso de patacitrouille tu vas nous pondre une butternut à ce rythme ! 


Maya la contempla en secouant la tête de droite à gauche, l'air stupéfait. Si jeune et déjà si agressive. Pas de doute, le choixpeau avait bien fait son job en la refourguant dans la maison des mégères, sans cœur et sans ami. Maya ne voyait vraiment pas ou était le problème. C'était petit, asexué, moche, bougon, et parfaitement incompétent. Ça répondait aussi bien à la description d'un garçon à Serpentard que d'un Poufsouffle. L'erreur était parfaitement humaine.


- La chance n'a rien à voir la dedans ptite teigne. Ça s'appelle le talent, un jour peut-être quand ta tête et tes chevilles auront dégonflées tu pourras apprécier ce concept, répliqua Maya acerbe en croisant les bras sur la poitrine.


Elle n'avait peut-être pas tout saisi sur son discours un instant plus tôt, mais certaines brides telles que « T’es bouchée ou juste aveugle ? » ou « […] tu sois complètement stupide » avaient largement suffit à l'agacer. Ajoutez à cela l'intervention de l'autre tâche rouge, il ne valait mieux pas chercher Maya. La petite jouait à un jeu dangereux. La Serdaigle n'aurait jamais volontairement agressé une petite, mais son comportement et son insolence valaient une petite remise à niveau. Elle, elle n'était que de la chair fraîche qui devait au moins le respect à ses aînés.  Sale gosse va.

L'intervention d'Elwyn permit à Maya de refréner ses ardeurs. En serait-il autant de la part de l'autre truc sur pattes ? La jeune fille ne fît aucun commentaire sur « Edgard », mais esquissa un sourire malicieux à l'évocation de ce prénom et de ce qu'il représentait pour les deux aigles. Après tout, même son père qui avait reçu Elwyn cet été en saisonnier, s'était également trompé sur son prénom. Edgard, Elwyn, Ernest, c'était du kiffkiff bourrico non ?

La suite prit des allures irréalistes. C'était un jeu. Un simple petit jeu de rien du tout et les deux vipères, bouffies d'aigreur face à leurs échecs répétés, passèrent leurs nerfs sur les deux Serdaigle qui au contraire, semblaient exceller dans le domaine. Tout alla très vite. Aileen réussit son coup mais en profita pour déverser sa bile au passage. Elwyn encaissa et ne prit vraiment pas bien ces remarques pour finalement les abandonner toutes les trois. Maya le regarda partir avec de grands yeux étonnés (enfin surtout un) sans parvenir à trouver les mots pour le retenir.

Une fois ce dernier éclipsé, elle sentit la colère monter en elle. Elle se tourna lentement vers les deux gamines qui se trouvaient derrière elle et arracha la batte des mains d'Aileen.


- Vous. Toutes les deux. Je vous promets que ce qu'il vient de se passer là maintenant, vous allez le regretter. Si Elwyn n'a pas osé utiliser ses pouvoirs de préfet pour vous remettre les idées en place, moi ça ne me fera ni chaud ni froid de faire du reste de votre année un véritable calvaire.


Elle avait débité ces quelques mots avec un ton mesuré mais glacé ce qui ajoutait une touche légèrement angoissante à son discours.


- J'ai déjà été confronté à bien pire que deux petites pestes dans votre genre, et si moi j'y ai perdu un œil, le type en face y a laissé sa peau. Rappelez vous de ça lorsque vous vous croirez en sécurité ou en paix. Parce que c'est à ce moment là que moi, je frapperais.


Au cas ou ce n'était pas très clair.. On peut s'attaquer à l'abeille mais pour Maya, personne n'avait le droit de blesser Elwyn de la sorte. Sauf elle à la rigueur (et l'autre bouse là..). C'était complètement démesuré comme discours, stupide, puérile mais depuis la bibliothèque, Maya n'était plus tout à fait la même. Un rien pouvait lui faire perdre les pédales et quand on avait des gênes de schizophrénie, cela ne sentait pas très bon…

Pour accentuer ses paroles, Maya utilisa la batte sans avoir recourt à la magie et l'envoya de toutes ses forces en direction de la piñata.


'Dé Quidditch' :



La batte loupa bel et bien la mascotte à demi éventrée dans les airs mais par contre rencontra fort bien le crâne d'Andrée sur lequel il s'abattit fortement. Sur ce, Maya tourna les talons et quitta le groupe à son tour à la recherche d'Elwyn.


HJ : Maya quitte également le groupe
Désolée Andrée, j'ai tiré au sort chez moi et ... Bah... Tu as VRAIMENT la poisse :D
J'ai beaucoup aimé rp avec vous et j'espère que l'avenir nous permettra de nous mettre sur la tronche AVANT qu'on nous attrape pour nous étriper

_________________
Maya Livingstone


♥♥:
 


Dernière édition par Maya Livingstone le Dim 9 Juil 2017 - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD1ère année
    SERPENTARD
    1ère année
AVATAR : Ava Acres
MESSAGES : 260

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/04/1986 à Rennes
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Lun 10 Juil 2017 - 0:26


Les larmes, ces traitresses qu’elle fuyait depuis toujours avec acharnement, menaçaient une fois de plus de sortir. Cette fois, rien à voir avec la tristesse, la douleur ou l’humiliation. La colère – oui la rage -, ce sentiment si destructeur qui semblait prendre le dessus ce soir-là, balayait toutes ses résolutions et elle craignit un instant de ne pas se contrôler. En plus de la fatigue psychologique, physique et morale qu’elle ressentait un peu plus chaque jour, en plus du malaise qui montait en elle à cause de toutes ces figures masquées qui évoluaient autour d’elle depuis le début de la soirée, en plus des échecs qu’elle essuyait depuis le début de ce jeu stupide, elle devait supporter les railleries de cette - elle n’avait pas de qualificatif suffisamment fort dans son vocabulaire – de pacotille qui le faisait exprès en voyant qu’elle allait péter les plombs.
 
D’une minute à l’autre et encore plus violemment que précédemment. Car, soyons d’accord, hurler sur les gens n’était qu’un moindre mal : si Maya s’y prenait correctement, Andrée pouvait l’attaquer physiquement. Sans doute que les remarques verbales sur sa semi-cécité étaient plus blessante pour la jeune femme, mais ça la fillette était trop jeune pour s’en apercevoir. Trop jeune et sans doute trop aveuglée par ce qu’elle assimilait à de la haine, par ce qui en réalité n’était que sa frustration exacerbée mêlée à, il fallait l’avouer, un poil d’agacement envers Maya, pour le remarquer.
 
Stupide fille.
 
Pour sa défense, alors que l’adrénaline commençait déjà à retomber et que les barrières contre ses pleurs faiblissaient de seconde en seconde, les erreurs de Maya sur son sexe et son prénom avaient fait remonter l'École Noire comme elle l’avait un jour surnommée, qu’elle s’appliquait chaque jour un peu plus à oublier. Son doudou déchiré par les autres enfants, elle brimée par les insultes des petits qui ne comprenait pas cette étrangère inconnue qui avait débarqué dans leur école, les regards méchants qui pleuvaient lorsque son accent français se faisait un peu trop entendre… Sa solitude à l’école, les maîtresses qui fermaient les yeux, elle qui pleurait chaque soir dans son lit et qui s’enfermait dans les toilettes pour échapper à ses petits camarades… Ce qui avait fait l’enfer d'une partie de sa scolarité, ce qui l’avait définitivement fragilisée socialement parlant et ce qui lui avait fait perdre toute la confiance qu’elle avait pu acquérir pendant ses plus jeunes années, c’était ce qui était remonté par saccade à chaque fois que Maya lui sortait quelque chose susceptible de la heurter. C’était ce qu’elle avait eu peur de revivre et c’était ce qu’elle voulait fuir le plus loin possible, pour toujours et à jamais. Elle ne voulait plus se sentir nulle, inutile, ingrate et ne méritant pas de vivre – parce que c’était ce qu’ils lui avaient fait comprendre : elle était différente et donc, par conséquent, n’aurait jamais du mettre les pieds dans leur école, dans leur vie, dans leur monde. Et si quelqu’un comme Maya qui ne la connaissait ni d’Ève ni d’Adam se permettait de la mépriser ainsi, de l’insulter ainsi, alors c’était que le cauchemar pouvait réapparaître aussi vite qu’il était né la première fois, n’est-ce pas ?
 
Laborieusement, Andrée renifla pour ne pas pleurer. Alors qu’elle s’apprêtait à se détourner et à chercher un moyen de ne pas laisser son visage s’inonder d’eau, Elwyn fit quelques pas dans sa direction. Elle soutint bravement son regard mais elle eut la désagréable impression d’avoir baissé de quatre ou cinq mètres dans son estime. La colère, un peu calmée par tous ce qu’avait réveillé Maya, remonta en elle comme un volcan vous ne la calmerez jamais. « Hé, Andrée, calme-toi, pourquoi tu te mets dans un tel état ? 
 
- T’as vu toi-même comme elle est », répliqua-t-elle sèchement. « J’t’y verrais bien, moi, si on lui répétait cinq fois comment tu t’appelles et que malgré ça elle continue à confondre ! »
 
Maya eut le cran de lui balancer sa bile à la figure en la traitant de Billywig et la fillette manqua de s’étouffer. C’était elle qui passait sa vie à l’insulter et c’était Andrée qui devait se calmer ? Décidément, la Terre était plate et ne tournait plus bien rond ce soir-là. Elwyn prit le parti de continuer son discours presque apaisant, malgré la froideur qui demeurait dans ses intonations : « Je ne pense pas que Maya voulait te mépriser ou quoi que ce soit de ce genre », et Andrée prit bien soin de lui envoyer le regard le plus meurtrier qu’elle avait en réserve. Si, en premier lieu, elle l’avait trouvé plutôt sympathique pour un Serdaigle, comparé à Ziegler en tous cas, elle était en train de radicalement changer d’avis : les bleu et bronze étaient visiblement tous les mêmes. « Tu sais, elle retient à peine le prénom des gens de sa maison. Elle m’a appelé Edgard pendant plusieurs mois et… » Très stupidement il fallait l’avouer, la fillette cligna plusieurs fois des yeux tandis que l’information faisait son chemin.
 
Plusieurs pensées tournoyèrent en même temps. La première, ce fut que Maya voulait très certainement se moquer d’Elwyn au tout début et que c’était pour ça qu’elle l’avait appelé Edgard tout ce temps – et que s’il croyait le contraire, c’était qu’il était bien naïf. La deuxième, ce fut qu’Edgard c’était assez ridicule comme prénom et qu’il ne fallait surtout pas pouffer de rire sous peine de s’attirer l’antipathie définitive du jeune homme. La troisième, et ce fut celle qui eut le plus de poids sur Andrée, ce fut qu’il était tout de même bien plus âgé qu’elle, qu’il avait l’air à peu près dix fois plus raisonnable également et qu’il savait sans doute mieux qu’elle de quoi il parlait. Comme un ballon de baudruche, l’enfant eut l’impression de se dégonfler de l’intérieur – colère, orgueil, tout partit aux oubliettes pour ne laisser qu’un vague sentiment de culpabilité et la brûlure d’une honte cuisante. Pour ne pas trop perdre la face, elle gonfla les joues et fit la moue : « C’est quand même pas une raison », marmonna-t-elle très puérilement. Pour autant, elle évita soigneusement de regarder Maya dans les yeux et grogna tout bas un vague « Désolée » de très mauvaise foi – c’était particulièrement gênant et elle détestait plus que tout s’excuser, spécialement lorsqu’elle se savait en tord. De tout son cœur, elle espéra que la jeune femme ne l’entendit pas.
 
Un abominable petit vantard de Gryffondor fit une entrée fracassante dans leur cercle de jeu en bousculant Andrée. Elle eut tout juste le temps d’entendre Elwyn protester qu’elle trébucha sur le côté. Sans trop d’espoir, elle espéra comme une enfant que ce soit sa défense qu’il ait prise, même si c’était évident qu’avec toute la bonne mauvaise humeur qui régnait cela ne fut sans doute pas le cas.
 
Lorsque Maya se saisit à nouveau de la batte et du bandeau, Andrée pria sincèrement et de toutes ses forces pour qu’elle échoue un bon coup et qu’elle ne les regarde plus avec cet air condescendant. Si Elwyn n’avait sans doute pas tord sur l’histoire des prénoms, elle doutait très sincèrement qu’elle ne considérât pas les Serpentard, après ces multiples échecs, comme des attardés de la baguette magique. Oh quelle vengeance cela serait si elle ratait sa cible alors qu’elle se vantait presque d’être bien meilleure qu’elles deux ! Une vengeance dans laquelle elle n’aurait même pas à se mouiller – car il était évident qu’Andrée n’était pas très douée pour monter ses plans de riposte toute seule. Malheureusement pour elle, et sans doute heureusement pour l’égo de Maya car la fillette ne l’aurait pas loupée autrement, la batte frappa avec violence la piñata et Andrée ne put s’empêcher de lâcher le commentaire le plus sarcastique qu’elle avait en réserve. Elle sourit presque en entendant Aileen cracher presque la même chose au presque même moment.
 
Mais évidemment, parce que Maya n’aurait pas été elle si elle s’en était abstenue – du moins, c’était ce que pensait Andrée -, elle choisit ce moment pour riposter – enfin ! « La chance n’a rien à voir là-dedans, p’tite teigne », et la fillette leva les yeux, entre l’exaspération et la lassitude. « Ça s’appelle le talent, un jour peut-être quand ta tête et tes chevilles auront dégonflé tu pourras apprécier se concept.
 
- Pardon ? », s’offusqua la fillette. Elle avança jusqu’à se trouver à dix pauvres centimètres de son aînée. Si habituellement elle s’en serait abstenue – par prudence aurait-elle dit, par peur aurait-on dit -, le colère lui faisait doucement perdre tout sens du raisonnable. « Madame* passe sa soirée à se vanter de ses réussites, madame* passe sa soirée à chuchoter dans notre dos – tu crois que je t’ai pas vue tout à l’heure ? – et madame* se permet de nous donner des leçons de modestie ?! » Elle se retourna vivement en fixant successivement Elwyn et Aileen. « Pas vrai ? » Et comme ce n’était sans doute pas une bonne idée de prendre à parti le jeune homme alors qu’il avait pris la défense de l’autre quelques instants plutôt, elle planta ses prunelles dans celles de la Serpentard : « Pas vrai ? », insista-t-elle.
 
Rageusement, elle se saisit à son tour du matériel et la batte frappa de toutes ses forces la boule en papier. Andrée, avec une certaine ironie, pensa que le mieux était encore d’évacuer la colère : c’était ce qu’elle avait tenté de faire et visiblement, cela ne fonctionna pas trop mal. Elwyn, en grand orateur et médiateur qu’il avait l’air d’être, tenta une boutade un peu maladroite – du moins, elle espéra que ce fût une boutade : « Bien joué ! Maintenant tu vas pouvoir chasser ton humeur de centaure. »
 
Si l’enfant eut un début d’esquisse de sourire, car malgré tout réussir à finalement frapper dans la piñata avait évacué un peu de son trop-plein de colère – et qu’aussi elle ne voulait pas s’énerver contre lui, puisque visiblement c’était le seul à faire des efforts pour que ça se passe bien -, ce ne fut clairement pas le cas d’Aileen qui eut un regard un peu trop effrayant pour la petite fille. « Redescends d’un cran, toi », dit-elle d’une voix sourde devant le regard interloqué du Serdaigle. Un mouvement pour l’apercevoir, une parole d’incompréhension. « Non mais vous vous prenez pour qui, vous, ce soir ? Entre toi qui donnes des leçons à tout bout de champ », Andrée serra les dents en espérant que cela suffise à faire passer le moment plus vite, « et toi qui te permets de juger une plus jeune… Bravo ! Par Merlin, qu’est-ce que ça m’agace… » La fillette posa une main sur son bras pour la dissuader d’aller plus loin en priant tous les dieux qu’elle connaissait – et Salazar et Merlin par la même occasion – de ne pas finir victime de la colère de la jeune femme.
 
Il lui semblait qu’avec une furie nommée Maya à ses trousses, elle donnait déjà pas mal de sa personne. Surtout qu’Aileen était l’une des rares à lui prêter attention et cette amitié, elle ne tenait pas spécialement à la perdre.
 
Comme pour les forcer à oublier l’incident, Elwyn reprit la parole d’un ton neutre : « Amanda, la Première Année à Serdaigle ? » Andrée plissa les yeux en acquiesçant, méfiante. S’il osait lui dire qu’il la trouvait sympa… « Elle est adorable pourtant, non ? Ou tu parles d’une autre Amanda ? »
 
La petite Serpentard fit sincèrement de son mieux pour éviter de grincer les dents et, si l'on jugeait l’agressivité dont elle pouvait faire preuve lorsqu’on lui parlait de Ziegler ou depuis le début de la soirée, elle s’estima s’en sortir plutôt bien. « Je n’utiliserais pas le mot adorable, en fait. Manipulatrice, geignarde et méchante ça me paraît un peu mieux. » Évidemment, elle ne s’attarda pas sur le fait que c’était exactement l’image qu’elle avait du leur envoyer pendant toute la durée de ce jeu stupide.
 
Comme pour confirmer ses pensées, le Serdaigle se saisit du bandeau et de la batte avec toute la démotivation qu’il était possible de montrer en l’espace de cinq secondes. D’un air tout sauf enjoué, il émit un faible « Bon allez, je me lance », et Andrée croisa les doigts pour qu’il réussisse – leur truc en papier mâché semblait bien fragilisé, depuis tout à l’heure. Et lorsque le garçon rata sa cible et afficha malgré tout un faible sourire, Andrée ne comprit simplement pas.
 
Comment pouvait-il être heureux de perdre dans une ambiance comme celle qui dominait leur groupe ? Elle était tellement choquée qu’elle répéta même la question à voix basse en espérant que personne ne l’entende. Enfin, après tout, ils la prenaient déjà pour une mauvaise joueuse professionnelle, alors ça ne lui porterait sans doute pas préjudice ; tout le monde avait eu le temps d’apprécier leur cohésion de groupe remarquable, de toute façon.
 
Finalement, ce fut le tour d’Aileen de retenter sa chance. Lorsque l’arme percuta la boule et lorsqu’elle l’aperçut se balancer doucement sous le choc, son visage se détendit imperceptiblement. La chose était presque massacrée et il ne leur faudrait certainement qu’un choc supplémentaire pour qu’elle se vautre complètement. « Enfin ! », dit-elle, un peu plus légère, en direction d’Andrée. Celle-ci leva un pouce. « Par Merlin, je n’y croyais plus. 
 
- Le jeu commence enfin pour nous deux », lui répondit la fillette. Elle récupéra le bandeau des mains de la plus grande et se retourna vers Elwyn dans l’intention de les lui proposer. S'ils pouvaient ne serait-ce que terminer leur jeu dans une entente un peu moins catastrophique, elle s’estimerait très satisfaite. Ce fut d’ailleurs pour cela que le jeune homme fut le premier auquel elle pensa : elle n’était pas sûre de vouloir se remettre à crier contre Maya.
 
Malheureusement, il la devança avec des airs de tout sauf de personne s’apprêtant à taper sur une piñata. « Je vous laisse ! Honnêtement, je suis là pour m’amuser et pas me prendre la tête ou supporter les crises de nerfs des uns et des autres. » Andrée ouvrit la bouche comme un poisson plusieurs fois de suite. « Je ne suis pas un punching-ball », asséna-t-il comme une punition.
 
« Mais-je-mais-pas-du-tout-
 
- Désolé si tu as cru que je te jugeais ou, peu importe, ce n’était pas le cas », continua-t-il vers la fillette. Elle secoua frénétiquement la tête en espérant lui faire comprendre qu’elle ne pensait pas du tout ça. « Sur ce, amusez-vous bien. » Il adressa quelques mots d’excuse à Maya – les seuls qu'il daigna de prononcer, soit dit en passant – et l’enfant vit rouge. Si elle avait un instant hésité à vouloir blâmer Aileen à laquelle elle n’aurait de toute façon jamais osé rien dire de méchant, puisqu'après tout c'était celle qui avait crié sur Elwyn, il ne fit désormais plus aucun doute que tout était la faute de cette horrible harpie.
 
Maya la harpie, ça sonnait bien n’est-ce pas ?
 
Et justement, Maya la harpie fit volte-face vers elles deux en leur arrachant leur matériel pourtant si bien gardé tandis qu’Andrée papillonnait bêtement – encore une fois – des paupières. « Vous. Toutes les deux. » L’enfant tressaillit et un frisson, qu’elle assimila à un soupçon de frayeur, lui parcourut l’échine. C’était qu’elle en imposait avec son œil invalide, l’autre borgne ! D’une voix plus tranchante que jamais, elle les menaça – et oh comme elle lui flanqua la frousse, à ce moment-là ! La peur était un sentiment qu’elle gérait très mal, à l’instar de la colère. Sauf que si cette dernière pouvait la pousser à dépasser ses capacités d’enfant, la première avait tendance à la paralyser complètement.
 
Lorsque Maya termina son petit discours, elle sut qu’elle viendrait sans doute hanter certains de ses cauchemars comme avaient déjà l’immense honneur de le faire les deux Carrow. La haine suintante de ses mots et la menace presque perceptible qu'elle dégageait étaient proprement terrifiant. « Tu- Je- T’as pas le droit de toute façon », dit-elle d’une voix étranglée et étrangement ridicule. Elle se détourna pour ne plus avoir à supporter, ou au moins à observer, la colère froide de la jeune femme. Quelle était la probabilité qu’elle impressionne cette étudiante vraisemblablement aussi sujette à la rage qu’Andrée et apparemment beaucoup plus dangereuse ?
 
Elle n’eut pas vraiment le temps d’identifier le sifflement bizarrement sourd qu’elle perçut brièvement – trop vite, la douleur fusa. D’abord dans sa tête, à l’endroit précis où quelque chose de gros, de lourd et de mastoc l’avait percutée – là où ça faisait le plus mal sur l'arrière du crâne -, et puis tout partout. Dans ses membres, dans ses veines et dans ses lèvres qu’elle mordit de toutes ses forces pour ne pas hurler.
 
Un observateur extérieur aurait sans doute apprécié la dextérité avec laquelle Maya envoya l’arme, la force et la détermination qu’elle mit dans son geste, la puissance et la précision qu’entraîne sans doute beaucoup de pratique dans le lancé de batte en bois le spectateur extérieur aura sans doute cru que tu visais Andrée. Andrée, elle, n’eut pas l’occasion d’admirer tout ça : en réalité, son monde ne se résumait qu’à la douleur qui pulsait dans ses tempes et dans sa nuque, à sa vision curieusement noircie et indistincte, au bruit terriblement sourd et accentué de la foule qui continuait à s’amuser dans la Grande Salle.
 
Un instant, elle songea à faire la morte sur le carrelage et à ne jamais se relever. Après tout, ce serait une bonne solution : Aileen serait là pour donner l’alerte, Maya serait punie pour avoir tué une élève à coup de lapidation par gourdin et Elwyn s'en voudrait même peut-être de s’en être allé et d’avoir laissé une telle catastrophe arriver. À la place et dans la plus grande des lucidités, l’enfant bredouilla quelque chose d’incompréhensible – même elle n’était pas sûre de ce qu’elle raconta. Puis elle reprit, laborieusement : « Mal… Sang », ajouta-t-elle lorsqu’elle avisa les traces de sang déjà presque sèches sur sa main droite. Elle se leva en titubant. « C’est pas… du jeu », dit-elle. Et elle se rassit à moitié avachie sur le sol, parce qu’elle avait beaucoup trop mal pour tenter de frapper cette stupide piñata qui avait foutu leur soirée en l’air.


*En français dit par Andrée. Elle a tendance à revenir à sa langue maternelle quand elle est énervée.




HJ:
 

______________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD7ème année
    SERPENTARD
    7ème année
AVATAR : Andrew Garfield
MESSAGES : 57

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire endurci
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 19/01/1980 Canterbury
SANG SANG: né(e) de moldus
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Dim 23 Juil 2017 - 18:08

Absynthe C. Stevenson a écrit:


• Possibilité de demander à un membre du Groupe V (Octave, Cassidy, Doraleen, Lysander et Absynthe uniquement) de venir jouer (pas deux fois le même pour un même groupe)

Comme Aileen ne revient pas avant le 27 et pour pouvoir clore le sujet proprement tu peux réessayer d'ouvrir la piñata =) et ne te fais pas mal =p

Pour information:
 


La soirée ne commençait pas si mal. Il arrivait relativement bien à éviter les Carrows et, mis à part un début d’attaque à l’entrée du détraqueur, cela lui permettait d’être relativement tranquille : être responsable du banquet demeurait un travail assez peu exigeant. Pas besoin de parler à quiconque, aucune catastrophe potentielle en-dehors de la pénurie de petits fours et pour seul devoir de veiller à ce que les plats soient remplis équitablement et que le verre des plus jeunes ne le soit que de jus de citrouille.
Non, son seul véritable ennemi était la chaleur étouffante qui régnait sous son masque et la raideur de sa nuque sans cesse croissante : un bon vieux déguisement à la moldue avait ses inconvénients et il commençait à être dégoûté de toutes les boissons présentes. Renonçant à son anonymat, il se mit en quête d’un endroit où poser son pesant accoutrement et l’évidence se présenta à ses yeux : sous la table. C’est ainsi que, soulevant un coin de nappe, il poussa la tête de chacal qui heurta ce qui, après inspection, se révéla être une malle étrangement familière mais absolument étrangère au BDE…

- Mais qu’est-ce que…

Avant qu’il n’ait pu mettre une pensée dessus une main s’abattit sur son épaule, le faisant sursauter.
Il se retourna vers un petit homme grassouillet et moustachu qui n’était pas sans rappeler Hercule Poirot et portait par-dessus sa cape noire et rouge de vampire l’insigne des inspecteurs.

- Matériel pédagogique. N’y touche pas et va plutôt t’occuper du pugilat qui couve, déclara-t-il d’une voix atone mais sans échappatoire en désignant le groupe 3 autour de sa piñata dans lequel visiblement l’ambiance était à l’orage.

Lysander balaya la salle du regard : Ruth était occupée à faire les yeux doux à un garçon dont le nom lui échappait et Absynthe… Absynthe n’était sans doute pas le meilleur choix diplomatique pour aller calmer Aileen, de ce qu’il en avait vu. La poigne se resserra et il sut que volontaire ou non n’était plus la question. Il adressa de vagues paroles et un signe de tête à l’inspecteur et se dirigea vers le lieu du conflit.
Voyant la batte vrombissante s’élever et filer vers la plus jeune du groupe, il accéléra et dégaina sa baguette, trop tard hélas pour éviter la collision : s’ils avaient voulu permettre aux élèves de se défouler ce n’était certainement pas de cette façon… Il retint pour la signaler à Absynthe l’apparence de la responsable qui quittait le groupe à grand pas et, pour le moment, décida de s’occuper de la petite victime qui, à moitié avachie sur le sol, semblait confuse et au bord de l’implosion.
Lysander la reconnut en s’agenouillant près d’elle : c’était une première année de Serpentard qui, s’il en croyait ses observations lors de la réunion qui avait agité la salle commune quelques jours plus tôt, avait vécu deux premiers mois particulièrement difficile à Poudlard : pas étonnant qu’elle craque. Il posa une main rassurante sur son épaule alors qu’elle bredouillait des paroles à peine intelligibles et, lançant discrètement un dôme de protection autour de leur duo pour éviter une catastrophe de plus – et tant pis pour son autre partenaire qui était tenue à l’écart – écarta doucement ses cheveux pour voir l’étendue des dégâts.
Le sorcier poussa un discret soupir : plus de peur que de mal pour cette fois-ci. Il désigna à Aileen la table des victuailles avec l’ordre évident de ramener un verre de jus de citrouille à la petite et lui prit la main pour y effacer les petites traces de sang qu’elle regardait avec un regard à la fois absent et vaguement désespéré.

- Ce n’est rien de grave, ne t’inquiète pas je m’en occupe tout de suite, lui dit-il d’un ton qu’il voulait rassurant mais avec un sourire un peu crispé.

Il lâcha sa main pour tenir doucement sa tête et, lentement et avec le plus d’application qu’il puisse montrer dans ces circonstances, prononça un episkey qui reconstitua la peau et effaça la bosse naissante, réarrangeant quelque peu la chair ce qui ne se fit pas sans douleur pour la patiente.


- C’est bon, c’est passé, tu te montres courageuse. La première fois que j’ai joué à ce jeu on m’a cassé un doigt et il a fallu plus d’une heure pour me calmer ! ajouta-t-il sans préciser qu’à l’époque il ne connaissait pas le poussos et qu’il avait mis plus d’un mois à guérir et pouvoir rejouer de la flûte, une petite catastrophe.

Lysander prit le gobelet des mains d’Aileen fraîchement revenue pour le tendre vers la serpenteau : sa concentration sur le sort de soin avait dissipé le dôme et il la laissa s’approcher en gardant un œil sur le duo. Il contempla également l’objet suspendu à un pas : si un tel coup l’avait atteint nul doute qu’il aurait volé en éclat et alors peut-être l’issue de cet échange aurait-elle été différente… Le jeune homme soupira derechef et décrocha la piñata d’un difindo informulé, la rattrapant au vol pour la poser devant les deux serpents.

- On va la jouer différemment : elle n’est pas loin de craquer, alors à toi de l’achever ! A mains nues, comme une petite guerrière, fais-toi plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD1ère année
    SERPENTARD
    1ère année
AVATAR : Ava Acres
MESSAGES : 260

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/04/1986 à Rennes
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Dim 23 Juil 2017 - 22:51


Elle sentit plus qu’elle ne vit quelqu’un s’accroupir tout près d’elle et elle ferma les yeux en supposant que c’était Aileen qui, enfin, se décidait à intervenir. La main qu’elle posa sur son épaule la détendit tout à fait et cela l’aida à se calmer : à présent qu’on la protégeait, elle serait en sécurité.
 
Quelques secondes à peine passèrent et déjà la douleur refluait. Peut-être était-ce l’intervention de son aînée qui apaisait ses nerfs ou peut-être était-ce juste le choc qui n’avait pas été si violent que ça ; quoiqu’il en fût, Andrée se sentit un peu ridicule d’avoir réagi si violemment. Personne ou presque ne faisait attention à elles et la fautive ne reviendrait jamais l’aider – ou, encore mieux, lui présenter ses excuses. Sa blessure, bosse ou égratignure, qu’ils l’appellent comme ils le souhaitaient, ne saignait plus et la cacophonie dans ses tempes s’était mise en sourdine – en bref, elle avait encore exagéré, comme d’habitude. Elle s’en tirerait sans doute avec un œuf à l’arrière du crâne et peut-être une migraine le lendemain matin, mais assurément rien de vraiment très grave.
 
Elle cligna des yeux encore humides et amorça un mouvement pour se redresser. Dans sa tête, le boucan reprit et elle renonça à ses projets – à savoir, se saisir de la batte et poursuivre Maya la harpie à travers toute la Grande Salle. Bon, peut-être qu’elle aurait eu du mal à accomplir la deuxième partie de son plan, mais elle aurait au moins tenté d’en finir avec cette piñata de malheur. Elle n’avait jamais joué à ce genre de jeu auparavant et très sincèrement, elle aurait préféré ne jamais s’y risquer. Parce que premièrement, elle s’était révélée bien plus mauvaise joueuse que ce à quoi elle s’était attendue, et deuxièmement les résultats avaient été désastreux pour tout le monde, physiquement et socialement parlant.
 
À la place, elle préféra tourner la tête vers sa bienfaitrice. Et au lieu des cheveux vénitien d’Aileen qu’elle s’attendait à trouver, ce fut la crinière châtain de… de qui ? « T-toi ? », fit-elle en réprimant les sanglots retardataires qui virent parasiter sa voix. C’était un jeune homme de Serpentard à qui elle n’avait jamais vraiment parlé ; elle l’apercevait, parfois, dans sa Salle Commune, au détour d’un couloir ou dans le parc. Mais fidèle à elle-même et parce qu’elle n’en avait pas vraiment vu l’utilité jusqu’à présent, elle ne lui avait jamais adressé la parole. Elle ne se souvenait même pas lui avoir lâché un jour les « Bonjour » dont elle l’aurait gratifié si elle avait vraiment été polie. Et puis la dernière fois qu’elle avait entendu le son de sa voix, c’était pendant le désastre qu’avait été leur dernière réunion de Serpentard – une soirée qui en fait n’avait servi qu’à déchaîner les haines et les passions au sein d’une Maison qui se prétendait soudée. Connaissait-elle seulement son nom ? Andrée fronça les sourcils ; non, rien ne lui venait.
 
Il n’était pas déguisé et arborait de jolies blessures de guerre sur le visage. La fillette, désireuse de conserver un peu de dignité, s’efforça de ne pas se déboîter la nuque alors qu’il examinait sa propre bosse pour le dévisager. « Ce n’est rien de grave, ne t’inquiète pas, je m’en occupe tout de suite », entendit-elle tout près de son oreille. Elle lui peignit dans son esprit un air très concerné qui l’enchanta plus qu’elle n’aurait voulu l’admettre. « Episkey », murmura-t-il ensuite.
 
La douleur qui fusa là où la batte l’avait frappée fut plus vive qu’attendu. La fillette se mordit très fort les lèvres pour ne pas gémir, pour ne pas montrer une fois de plus son insupportable faiblesse, pour prouver que les Première Année aussi pouvaient être courageux malgré tout ce que disaient les plus grands. Elle passa la main sur la nuque et constata avec surprise qu’il ne résidait aucune trace des combats de la soirée. « Merci », dit-elle simplement, dubitative.
 
« C’est bon, c’est passé, tu te montres courageuse », fit-il comme pour abonder dans le sens de ses précédentes pensées. Comme s’il parlait à un enfant de cinq ans, aussi. Andrée gonfla des joues pour marquer son mécontentement, mais elle avait trop peur qu’il ne s’en aille déjà pour dire ce qu’elle avait sur le cœur. À la place, elle dodelina mollement de la tête. « La première fois que j’ai joué à ce jeu on m’a cassé un doigt et il a fallu plus d’une heure pour me calmer ! 
 
- Tes coéquipiers devaient être des barbares », maugréa la fillette en se disant que le terme convenait tout à fait à ses propres compagnons d’infortune. Elle cherche Aileen du regard et son visage s’affaissa lorsqu’elle s’aperçut qu’elle était partie. Peut-être qu’elle aussi avait fini par en avoir marre d’elle ? Peut-être que ses pleurs et ses jérémiades avaient eu finalement raison d’elle et qu’elle avait décidé de l’abandonner à son sort ?
 
Au moment où elle perdait complètement espoir de la revoir, et où par la même occasion elle finissait tout à fait de se dégoûter de toute forme d’amitié, la jeune femme revint avec un gobelet qu’elle tendit au Serpentard. Le jeune homme, prévenant, le lui donna. Andrée ne mit pas longtemps à identifier le jus de citrouille et le descendit d’une traite. « J’avais soif », lâcha-t-elle, rassénérée de s’être trompée. Un peu honteuse aussi, parce qu’elle se rendait compte qu’elle avait jugé Aileen sans aucun fondement. « Merci », elle pencha sa tête sur le côté, comme pour réfléchir à ce qu’il convenait de dire, « à tous les deux. »
 
Ils eurent un sourire qu’elle qualifia – ou espéra ? – de bienveillant et le jeune homme décrocha la piñata à moitié défoncée. Au sol, elle était encore plus pathétique : toute cabossée, la peinture bleue et or s’écaillait par endroits et le chiffre était presque totalement effacé. La fillette fit la moue, pas tellement sûre de vouloir retenter sa chance. « On va la jouer différemment : elle n’est pas loin de craquer, alors à toi de l’achever ! » Elle leva des yeux suppliants vers le visage de son aîné et il se dépêcha d’ajouter : « À mains nues, comme une petite guerrière, fais-toi plaisir ! »
 
 
« Ok… », répondit-elle, pas vraiment enjouée. Elle s’avança à quatre pattes vers l’objet de tous ses maux et leva ses bras haut au-dessus de sa tête. Elle les laissa bien vite retomber cependant, pas très sûre d’avoir le droit. « Mais je croyais qu’on devait n’utiliser que la batte et le bandeau… » Un regard rassurant d’Aileen et un hochement de tête encourageant du jeune homme la décidèrent et elle tenta de balancer ses hésitations au placard ; et en effet, lorsqu’elle porta le premier coup à la boule de papier mâché, ses craintes puériles lui parurent bien superficielles. Elle se prit immédiatement au jeu et oublia tout ce qui l’entourait pour se concentrer sur ce qu’elle faisait : frapper, le plus fort possible, le plus violemment possible. Elle ne tenta même pas d’imaginer la tête de Maya la harpie à la place de la piñata – et pourtant, seul Salazar savait comme cela lui aurait fait du bien. Le simple fait de cogner quelque chose était incroyablement salvateur, merveilleusement libérateur aussi, et même si elle y avait pensé elle n’aurait sans doute pas voulu gâcher ce moment de satisfaction personnelle pour une vengeance qu’elle ne pourrait au final même pas concrétiser.
 
La boule céda au bout de cinq coups et les bras maigrelets d’Andrée retombèrent le long de son corps. Essoufflée, elle contempla avec délectation le papier défoncé. À l’intérieur elle pouvait deviner toute sorte de friandises et de cadeaux – entre autres des ballons-gommes et des Chocogrenouilles, les bonbons dont elle raffolait le plus -, mais ce n’était pas l’idée de la récompense qui la mettait en joie. Non, en réalité, c’était plus le fait d’avoir fini par vaincre le démon de la soirée, avec ses petites mains et sans cracher sa haine – enfin, à la fin – qui la comblait.
 
Elle leva des yeux brillants, plein de fierté et d’un chouïa de reconnaissance, et esquissa même un petit sourire. « On l’a finalement eue. » Elle se releva sans se préoccuper de sa robe à présent complètement sale. « On l’a eue, et c’est moi qui l’ai cassée », ajouta-t-elle, pleine de suffisance et de malice.
 
Il était drôle comme Andrée pouvait être lunatique – mais bon, n’était-ce pas le lot de tous les enfants de onze ans ?


HJ:
 
_______________________





Dernière édition par Andrée de Kerimel le Lun 24 Juil 2017 - 1:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Kristen Stewart
MESSAGES : 890

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la chevelure si bien coiffée d'Elwyn H. Miller
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 septembre 1980, Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !! Lun 31 Juil 2017 - 16:11

ÉVENT TERMINÉ !
(Piñata ouverte par les soins de mini Hulk...)


Andrée : 7
(2 Hpñ + 3 Échecs + 2 Réussites)
Aileen : 4
(3 Échecs + 1 Réussite)
Elwyn : 5
(1 Hpñ + 2 Échecs + 2 Réussites)
Maya : 4
(2 Réussites - 2 Échecs)
Wayoth (PNJ) : 1
(Réussite)
Lysander : 1
HPñ

_________________


“Love is the most beautiful of dreams
and the worst of nightmares."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !!

Revenir en haut Aller en bas

[T] - [8] - [EVENT OCTOBRE] GROUPE III : PIÑATA ♫ !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» échange du pitrouille event octobre 2014» Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]» Le Monde tourne. [Event, 1er groupe Grand Line]» [EVENT] Riot - Groupe 1» [EVENT] Riot - Groupe 2
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: La pensine :: Sept. 1997 - Août 1998 :: Sujets terminés-