AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
    INCRUSTE MAN
MESSAGES : 871
MessageSujet: [Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition ! Mar 9 Mai 2017 - 23:13

MINI CONTEXTE : UN SOIR AU BAR

Contexte: La soirée paraissait bien ordinaire dans le bar « O’Globuleux  » de l’allée des embrumes où vous vous trouvez. Jusqu’à ce qu’un rafleur débarque. À vous de déterminer si vous tentez de prendre la fuite, de venir en aide au rafleur, de passer inaperçu, ou de venir à la rescousse de ceux qui sont dans le pétrin.

Explications : Afin de déterminer si vous réussissez ou non vos actions (que ce soit pour lancer un sort, vous défendre ou pour tout autre action pertinente), lancez le dé Quidditch à chaque tour directement dans ce sujet et adaptez votre réponse en fonction du résultat obtenu au lancer du dé.

Participants :
- Jake Cleaver
- Scarlett Burton
- Rohan O’Quinn
- Doraleen Fynch
- Sam Dewey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORTServeur à la Tête de Sanglier
    MANGEMORT
    Serveur à la Tête de Sanglier
AVATAR : Jared Padalecki
MESSAGES : 171

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Work in Progress
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: [Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition ! Dim 14 Mai 2017 - 16:55




A croire que Rohan et Scarlett ne faisaient que boire des verres. Ils ne faisaient pas que cela, évidemment, ils discutaient, se promenaient, certes, ils ne faisaient pas de manèges ni ne mangeaient de barbe à papa, mais ils ressemblaient à n’importe quel jeune couple. Ils s’amusaient, s’échangeaient des petits regards amoureux – lorsque personne ne les regardait ! – et aimaient tout particulièrement se retrouver autour d’un verre. Et le Whisky n’était plus assez exotique ! Alors Rohan avait trouvé mieux, l’O’Globuleux. « L’endroit n’est pas très distingué, mais ils servent les meilleurs cocktails que je n’ai jamais bu ! » expliqua alors le mangemorts, en attrapant la main de sa petite amie pour transplaner des rues de Pré-au-Lard à l’entrée de l’allée des embrumes. Ce n’était pas le meilleur endroit pour emmener sa petite amie, mais Rohan savait déjà qu’elle était capable de se prendre en main toute seule. Et puis, même sans cela, les larges épaules qu’ils avaient dissuadaient bien nombres de personnes de venir les embêter. Ajoutons à sa carrure d’armoire à glace, un regard aussi noir que le cœur du seigneur des ténèbres, et Scarlett était en de très bonnes mains.

Le sorcier ouvrit la porte pour laisser passer sa rouquine devant lui et l’un des serveurs – un vieux type barbus dont l’accent écossais abimait les oreilles de Rohan – leur indiqua une table au fond du bar sur laquelle le couple s’installa. Rohan prit la place qui lui permettait d’observer la porte, plus par réflexe qu’autre chose. Et puis, même s’il était du côté de Lord Voldemort, ce n’était pas encore connu de tous, et il n’avait aucunement l’intention d’avoir des problèmes, pour quelques raisons que ce soit. Il attrapa l’un des cartes et se mit à chercher quelle boisson il allait prendre, lorsque son regard fut attiré par une silhouette et des yeux bien connus. Bloody hell, qu’est-ce que Doraleen Finch foutait là ? Et qu’est-ce qu’il lui avait pris, à lui, d’emmener Scarlett dans un endroit pareil ? « Si rien ne te convient, on peut toujours aller chez moi. Après tout, faire des cocktails, c’est aussi mon métier. » assura-t-il, en reposant son regard sur la rouquine. « Et le tiens. » ajouta-t-il, puisqu’elle aussi, était serveuse. Et oui, et comme ça, pas besoin de discuter avec ces collègues mangemorts en compagnie de sa petite amie qui n’était encore guère au courant des activités sanglantes du sorcier.

_________________

EVERMORE


Now I know she’ll never leave me Even as she runs away, she will still torment me, calm me, hurt me, move me, come what may. © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
    MANGEMORT
AVATAR : Gemma Ward
MESSAGES : 85

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire. as always.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 6 mars 1971, en Scandinavie.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition ! Jeu 25 Mai 2017 - 17:41

Un soir bien froid comme il faut accueillit Doraleen à son apparition près d’une des entrées vers l’Allée des Embrumes. Tellement de rumeurs couraient sur cette partie du Chemin, et pour cause, l’air y était saturé de vapeurs purulentes, de magie noire et d’illégalité. Elle aimait bien cette ambiance, elle y était totalement à son aise. Elle avait beau avoir l’air d’une jeune pureté, elle était en vérité aussi blanche qu’une brebis qui se roule dans la boue. Son regard accrochait celui des miséreux, des impurs, des vendeurs au marché noir, et ils se comprenaient. La jeune femme avait l’infini avantage de pouvoir sortir de leur monde pour en intégrer d’autres, plus lumineux, plus pervers encore, aussi ne se sentait-elle pas prisonnière de la folie de l’Allée mais emplie de satisfaction en détaillant ses passants. Beaucoup d’entre eux faisaient peur à voir, pourtant elle les trouvait beaux. Elle ne leur parlait pas bien sûr, il n’était pas question de se mêler à leurs affaires, mais elle appréciait l’endroit et les magasins. Il existait même des cafés très respectables dans lesquels elle aimait passer de temps en temps. La Pomme Empoisonnée, par exemple, abritait un excellent pianiste.

Ce n’était pourtant pas sa destination du jour. La Finch avait fait l’inventaire de ses possessions, et elle s’était rendue compte qu’elle manquait de certaines potions aux effets peu recommandables. Elle n’était pas capable de refaire elle-même ces breuvages, et Toms était comme de fait exprès en mission en Inde. Elle détestait manquer de quelque chose d’aussi important qu’une potion de Lèche-Flamme, ou de l’essence de Mimbulus. Leurs effets étaient pour le moins … morbides, et leur vente était donc très réglementée. Pour ce genre de situations, Doraleen avait des contacts : elle a tout de suite pris rendez-vous avec son fournisseur. Mais celui-ci étant visiblement « indisponible » (comprenez hors circulation), elle avait été redirigée vers un petit sorcier du nom de Cleaver. D’après ce qu’elle savait de lui, il sortait à peine du berceau de Poudlard. Et il s’adonnait déjà à de telles activités que le trafic de potions ! Il lui plaisait déjà. S’il se montrait convaincant, elle pourrait même envisager d’en faire son nouveau fournisseur.

Ses talons claquant sur le pavé, elle poussa la porte de leur lieu de rendez-vous, le bar de l’O’Globuleux. L’endroit était banal, sans particularité, mise à part la forte odeur d’alcool qui se dégageait de tous les meubles. Un lieu de perdition comme tant d’autres. Dora commanda un bourbon, et s’installa au bar. En balayant l’endroit du regard, elle eut l’agréable surprise de tomber sur un visage familier. Rohan O’Quinn ! Un jeune homme plein de ressources avec qui elle avait partagé une mission et une soirée arrosée. Quand il la vit à son tour, ses sourcils se froncèrent, et la Finch en déduisit que le plaisir n’était pas partagé. Pas étonnant, vu qu’il était accompagné d’une jeune femme qui avait tout l’air d’être sa petite amie. Hohoho, sa petite amie ? Voilà qui devenait intéressant. Elle avait encore un peu de temps avant l’heure du rendez-vous. Autant s’amuser un peu. Attrapant le bourbon du bout des doigts, elle descendit de son tabouret avec grâce et s’approcha du couple en leur adressant un petit sourire en coin. La jeune femme la remarqua et ne cacha pas sa surprise quand Doraleen s’arrêta près d’eux et se pencha sur Rohan pour lui donner une petite tape sur la tête. Elle aurait pu paraître affectueuse, si son regard n’était pas rempli d’une malice si arrogante.

« Rohan ! Je te défends de m’ignorer comme cela, c’est très impoli de ta part. Après tout ce qu’on a vécu ensemble … j’attendais au moins un petit bonjour. »

Elle n’avait pas accordé un regard à la jeune femme depuis son arrivée, alors quand elle posa enfin ses yeux bleus glacier sur elle, elle soigna son effet. Ses traits se firent curieux et attentifs, toujours un brin moqueurs. Elle ne masquait pas le jugement et la hauteur de son regard, histoire de provoquer un peu la fierté féminine de l’autre.

« Tu es bien accompagné ma foi. Elle est très charmante, mais bien silencieuse. Timide peut-être ? »

Ô, douce allégresse que de troubler le courant charmant d’une relation trop bien portante. Du moins, c’est ce qu’elle déduisait du regard brillant que chacun posait sur l’autre. L’ennui poussait à de telles impolitesses ! En attendant une réponse, elle trempa ses lèvres dans le bourbon et fut étonnée de sa sophistication. Un véritable délice.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière défenseServeuse aux Trois Balais
    APPRENTI(E)
    Filière défense
    Serveuse aux Trois Balais
AVATAR : Emma Stone
MESSAGES : 134

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 20 avril 1976, Godric's Hollow
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition ! Mar 30 Mai 2017 - 1:07


Le mois d’Octobre n’avait pour le moment rien apporté de plus que les mois précédents. Pas de massacres supplémentaires, pas plus de disparitions inquiétantes qu’il n’y en avait eu jusque-là, pas de nouvelles lois sur l’extermination des nés-moldus. Du moins pour le moment, et Scarlett se préparait à toute éventualité. Comme tous les samedis, elle travaillait aux Trois Balais. Le reste de la semaine, elle était au centre de formation, à refaire sa dernière année. Et les choses avaient beaucoup changées depuis celle qu’elle avait connue l’année précédente. Mais pas en bien. On sentait l’influence du nouvel ordre dans les enseignements prodigués, et Scarlett sentait nettement que ça les arrangerait qu’il n’y ait plus d’aurors en formation. Bientôt, il faudrait également se soulever contre leurs professeurs. Mais elle se tempérait toujours en se disant que son sort n’était probablement pas pire que celui des étudiants de Poudlard. On ne savait pas grand-chose de ce qu’il se passait entre les murs du château, mais l’inquiétude grandissait. Dans quel état les étudiants ressortiraient-ils de leur année entre les mains des serviteurs de Celui-Dont-ON-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom ?

Rohan était venu la chercher à la sortie de son service. Ils avaient pour habitude de se retrouver pour aller boire un verre, puis d’aller au restaurant ou de rentrer chez l’un ou chez l’autre. Ils menaient leurs petites vies de jeunes adultes en couple, peu soucieux du monde qui les entourait, comme dans leur petite bulle protégée par un amour naissant. Et pourtant, il y avait tous ses secrets entre eux. Scarlett en connaissait certains et avait de sérieux doutes sur les autres, mais Rohan les percevait-il lui aussi ? Se doutait-il de quelque chose ? Si c’était le cas, il cachait son jeu aussi bien qu’elle ne le faisait. Cela faisait maintenant plus de deux mois que Cassidy lui avait révélé cette vérité qu’elle ne voulait pas croire au sujet de son petit ami, et Scarlett n’avait toujours pas trouvé le courage de le confronter, se trouvant toujours de fausses excuses et se contentant de vivre au jour le jour cette relation nouvelle, chose qu’elle ne connaissait pas jusqu’alors. Elle préférait se voiler la face plutôt que se faire souffrir elle-même. Toujours pas étonnant que l’Ordre du Phénix soit peu enclin à officiellement l’accepter dans leurs rangs. Cependant, elle sentait le vent tourner ces derniers temps, et elle avait l’espoir que le vent tournerait. Ils avaient besoin d’elle, ils ne pouvaient plus se contenter de faire les fine bouches, au vu de leur faible effectif.

Ils transplanèrent jusqu’à l’allée des embrumes, au grand étonnement de Scarlett. Comme s’il n’y avait pas suffisamment de bars à Londres, ou n’importe où ailleurs dans le Royaume-Uni. Il fallait qu’il la traine là, dans cette rue à si mauvaise réputation. Elle-même n’y avait encore jamais mis les pieds. Elle espérait sincèrement que Rohan n’y avait pas ses habitudes. Mais probablement pas, sinon il ne prendrait pas le risque de se faire trahir par une quelconque connaissance. Elle avait cependant déjà entendu parler du bar par certains de ses clients les moins recommandables, et elle suivit docilement le serveur. Ils s’installèrent à une table relativement excentrée, et Scarlett consulta la carte, à la recherche de son bonheur. Les cocktails ne manquaient pas d’originalité, et faire un choix s’avérait compliqué, surtout s’ils étaient aussi bons que ne le prétendait Rohan.

« Si rien ne te convient, on peut toujours aller chez moi. Après tout, faire des cocktails, c’est aussi mon métier. Et le tiens. »

La jeune femme releva les yeux pour les poser sur Rohan, inquisiteurs. Il n’avait pas l’air très à l’aise tout à coup, lui qui pourtant donnait si bien le change d’habitude. Elle ouvrit la bouche pour lui demander si tout allait bien, quand son regard se posa sur une femme à la beauté froide qui s’arrêta à leur hauteur. Blonde, glaciale, au regard presque féroce. Scarlett frissonna imperceptiblement, envahie par un mauvais pressentiment. Elle l’avait déjà vue, elle la connaissait. Mais d’où ?

« Rohan ! Je te défends de m’ignorer comme cela, c’est très impoli de ta part. Après tout ce qu’on a vécu ensemble … j’attendais au moins un petit bonjour. »

Incrédule, Scarlett en lâcha la carte qu’elle tenait toujours entre ses mains. Rohan et cette jeune femme devaient bien se connaître au vu de son comportement, et le serveur ne semblait toujours pas enchanté de la voir. Une ex un peu collante ? Etait-elle en droit de ressentir cette pointe de jalousie qu’elle sentait naitre ? Après tout, elle-même avait une sacrée collection à son actif, et ce n’était pas comme s’ils se côtoyaient depuis longtemps tous les deux. Mais il semblait y avoir plus.
Lorsqu’elle croisa le regard de la blonde, Scarlett eut comme un flash. Le souvenir de ce visage derrière une baguette, qui lui lançait un sortilège. D’autres voix, des cris. Puis elle se souvint. Le coup d’Etat au Ministère. Cette femme faisait partie des assaillants. Appartenait-elle aux Mangemorts ? Ou était-elle seulement une opportuniste pro-Voldemort ? Elle aurait plutôt penché pour la première solution. Et de fait, qu’elle soit aussi intime avec Rohan était une pierre de plus apportée à l’édifice de ses suspicions. Elle sentit son cœur s’emballer dans sa poitrine, tambouriner dans ses tempes. Elle se sentait mal. Elle savait qu’il était temps de mettre les choses au clair, et que repousser l’échéance ne ferait qu’aggraver la douleur qu’elle ressentirait lorsqu’elle apprendrait la vérité. Parce qu’elle avait de moins en moins de doutes à ce sujet.

« Tu es bien accompagné ma foi. Elle est très charmante, mais bien silencieuse. Timide peut-être ? »

Elle ne prit conscience du bourdonnement dans ses oreilles que lorsqu’il disparut, au profit des intonations mielleuses de la jeune femme. Elle devait se ressaisir, afin de tirer profit de la situation. Elle pourrait peut-être en apprendre plus si elle la jouait finement. Scarlett leva les yeux au ciel, un sourire ironique plaqué sur ses lèvres.

« Oh non, j’aime seulement savoir à qui j’ai à faire avant de parler. » Elle se tourna vers Rohan. Il n’allait pas s’en sortir aussi facilement celui-là. « Vous semblez bien vous connaître, je suis ravie de rencontrer l’une de tes amies. Pourquoi tu ne me la présentes pas ? »

Elle reporta finalement son attention sur la blonde, qu’elle jaugea avec aussi peu de discrétion que la dernière l’avait fait avec elle-même. Elle était de ces beautés dérangeantes dont on avait du mal à se détourner, et elle avait ce côté effrayant de celles qui aiment le pouvoir. Rien de bon n’émanait d’elle, et Scarlett sentait le danger sur chaque cellule de sa peau. Elle tendit finalement sa main à l’intruse, presque ingénue.

« Je m’appelle Scarlett. »

Et elle lui adressa un sourire éclatant, tout en soutenant son regard. Elle craignait que la femme ne l’ait également reconnue, et elle savait qu’elle jouait gros. Si son activité sortait, elle ne donnait pas cher de sa peau dans ce bar. Et Rohan serait sûrement le premier à ouvrir le feu. Elle avait trop joué, elle avait peut-être perdu. Tant pis, elle était prête. Il était peut-être enfin temps d’arrêter de se cacher.

'HJ':
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORTServeur à la Tête de Sanglier
    MANGEMORT
    Serveur à la Tête de Sanglier
AVATAR : Jared Padalecki
MESSAGES : 171

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Work in Progress
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: [Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition ! Jeu 1 Juin 2017 - 16:03



Le regard inquisiteur que posa Scarlett sur lui, et la silhouette de la mangemort qui se rapprochait pas à pas du jeune couple tira une petite grimace à Rohan. Comment allait-il gérer ça ? Il ne savait pas. Il n’avait pas envie de savoir. Après tout, peut-être Doraleen allait se contenter de la saluer, simplement, sobrement, et le laisserait tranquille après, qui pouvait bien le savoir, après tout ?  Cependant, le petit sourire au coin que le sorcier discerna sur les lèvres de sa collègue ne lui prédit rien de très bon. « Rohan ! Je te défends de m’ignorer comme cela, c’est très impoli de ta part. Après tout ce qu’on a vécu ensemble … j’attendais au moins un petit bonjour. » Le sorcier laissa échapper un petit grognement, comme un chat déranger en pleine sieste. Etait-elle vraiment en train de lui faire la morale ? Alors qu’il était avec quelqu’un ? Alors qu’il était accompagné ? Rohan voulut attraper un verre – quel qu’en soit le contenu ! – mais rien ne se trouvait sur la table, puisqu’ils n’avaient pas encore commandé. Comment, exactement, était-il supposé survivre à ça s’il n’avait pas la possibilité de s’hydrater la gorge et de s’endormir le palais ? Rohan se contenta alors de murmurer un « Bonjour » agacé. Est-ce que Doraleen avait décidé de lui casser les pieds ? Avait-elle envie de rendre les choses encore plus étranges ? Il était évidemment que maintenant, Scarlett allait avoir des doutes sur ces allégeance, si elle n’en avait pas déjà ? Il décelait, parfois, quelques interrogations dans le regard flamboyant de sa petite amie, mais rechignait – tout autant qu’elle – à mettre les choses aux claires. Et si cela signifiait la fin de leur histoire ? Non, décidément, Rohan O’Quinn n’était pas assez courageux pour ça.

La mangemort se tourna ensuite vers Scarlett, et Rohan posa aussi son regard sur elle, réprimant – bien difficilement, un petit ricanement. Scarlett ? Timide ? Ahah. Perdu. Ce fut d’ailleurs un petit regard amusé qui passa de la serveuse des Trois balais à la glaciale et dangereuse Doraleen Finch lorsque la première prit la parole. Du Scarlett dans toute sa splendeur, fière et sûre d’elle. Est-ce que Rohan s’inquiétait réellement de la tournure des évènements ? Avait-il simplement peur de la force de Doraleen, ou du feu de Scarlett ? C’était assez dur à dire.

Rohan arrêta toutefois de sourire bien rapidement lorsque Scarlett se tourna vers lui. « Vous semblez bien vous connaître, je suis ravie de rencontrer l’une de tes amies. Pourquoi tu ne me la présentes pas ? » Il cessa donc de sourire, et son regard passa de Scarlett à Doraleen – ravie d’être venu faire n’importe quoi – et son verre qui n’existait toujours pas. « Sweetie, je te présente Doraleen Finch, que j’ai rencontré à Liverpool lors d’une.. » petite pause. Mission secrète ? Vol d’un coffre moldu ? « ahem. D’une soirée arrosée. » dit-il finalement, sans réellement mentir, mais en omettant quelques informations importantes. S’il devait avoir une discussion avec Scarlett sur son côté mangemort, ce n’était surement pas dans un bar aussi miteux et publique que celui-ci. Et ce n’était surement pas une bonne idée d’avoir une collègue mangemort en témoin. Ahem, non, s’il n’avait pas encore réfléchi à la façon dont il devait aborder le sujet, ce n’était déjà pas comme ça qu’il imaginait la chose. Oui coucou, Doraleen et moi, on a volé une vieille. Elle a aidé dans la destitution de l’ancien ministre, et moi je m’amuse à tuer et torturer des étudiantes. Non, décidemment, Rohan ne pouvait pas aborder la chose de cette façon. Il ne pouvait pas aborder la chose tout court, s’il voulait que son couple avec Scarlett perdure, et, aussi étrangement que tout cela puisse paraître, l’envie était grande. Etait-il en train de devenir un gros ours chamallow ? Peut-être, peut-être pas…

Scarlett repris ensuite la paroles en déclinant son nom à la mangemort, tout en lui souriant à pleine dent. Euh, Ahem, avait-elle conscience de ce qu’elle était en train de faire ? Sourire – de son plus beau sourire, en plus ! – à la mort, au froid ? Rohan passa une main dans ces cheveux, dans un petit geste de nervosité, avant d’attraper la carte des boissons et de se lever. « Je vais aller nous chercher à boire. » dit-il simplement, en souriant aussi naturellement que possible à Scarlett, avant de poser son regard noisette sur Doraleen. « Je vois que tu es déjà servi, tant mieux. » souffla-t-il à la mangemort une pointe d'agacement dans la voix, clairement, elle n'était pas la bienvenue. Il se dirigea ensuite vers le bar pour prendre sa commande. Rohan n’était pas un lâche, ni un couard, enfin, pas en temps normal, mais les femmes rendaient les choses toujours plus compliquées et dramatique. Alors il commanda deux cocktails – il commençait à connaître les gouts de Scarlett – tout en faisant tourner en boucle dans son esprit toutes les façons dont la conversation allait se finir. Est-ce que Scarlett allait se fâcher ? Est-ce que Doraleen allait se lasser du sourire flamboyant de la rousse ? Et si, qu’est-ce qu’il allait faire ? De quel côté allait-il se mettre ? Les mangemorts.. ou Scarlett ?
 

_________________

EVERMORE


Now I know she’ll never leave me Even as she runs away, she will still torment me, calm me, hurt me, move me, come what may. © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DE LA BRIGADE DE POLICE MAGIQUE  Rafleur
    MEMBRE DE LA BRIGADE DE POLICE MAGIQUE
    Rafleur
AVATAR : Tom Hardy
MESSAGES : 57

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 28 Mai 1967
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition ! Ven 2 Juin 2017 - 20:57

L'allée des Embrumes.Un endroit réputé aussi bien pour la diversité des individus qui l'arpentaient que pour l'odeur pestilentielle qu'y s'en dégageait. Entre les rats qui tentaient de traverser les rues en passant entre les jambes et les quelques sorciers quelque peu effrayants, difficile de savoir qui puaient le plus. Sam détestait venir dans cet endroit. Il avait l'impression de faire le boulot de sous-fifres, des rafleurs pas bien intelligents à qui l'on demandait juste de casser la gueule aux personnes un peu trop sûres d'elles. Or il avait travaillé dur dans l'optique principal d'éviter ce genre de boulot. Un boulot d'abrutis.
Quelques heures avant, son chef lui avait envoyé un post-it ensorcelé. Toujours très doué en sortilèges son œuvre s'était écrasée en plein sur le bureau de Sam et n'avait cessé de vouloir s'échapper avant qu'il ne l'immobilise d'un coup de baguette. Après l'avoir rageusement déplié, il avait poussé un juron intérieur. C'était vraiment une rue immonde à visiter.

Il alla chercher le dossier correspondant à sa nouvelle mission dans la grande bibliothèque qui contenait toutes les missions complexes (que tout le monde évitait) puis s'habilla de manière à ne pas trop se faire remarquer. Impossible de savoir si son visage était reconnaissable dans les divers villages environnants mais une chose était sûr, de nombreux habitués de l'allée des Embrumes avait forcément eu affaire à lui à un moment donné. Que ce soit à l'époque de la police « normale » qu'aujourd'hui en tant que rafleur, Sam avait toujours rempli ses objectifs avec brio. Sans chichi ni discussion à rallonge, sans se plaindre ni graisser la patte, il avait son petit bout de chemin en faisant le moins de bruit possible. Le silence est reine de la tranquillité. Un jeune sorcier avait un jour juré de lui faire la peau lorsqu'il lui avait passé les menottes (soit bien avant que les sortilèges violents de capture soient autorisés). Il releva le col de son long manteau gris sombre et sortit de son bureau en saluant d'une main l'un de ses collègues qui prenait une pause café.

« Préviens le boss, j'y vais, je le verrai demain »

Sam économisait toujours sa salive, même avec ses collègues. En fait surtout avec ses collègues. De toute façon celui à qui il venait de s'adresser allait sûrement oublier l'information d'ici quelques secondes. Les autres rafleurs s'entendaient bien entre eux et faisaient souvent des descentes musclées pour s'amuser, sous couvert des lois qui à présent autorisaient cette répression. Sam avait rapidement choisi, lors de l'avènement du seigneur noir, de se faire discret et de viser un poste de rafleur moins à l'encontre de ses principes. Il n'avait jamais eu d'ambition ni de passion, mais le métier de flic l'avait séduit … jusqu'à présent.
Il sortit du grand bâtiment et  prit le chemin de la taverne O'Globuleux. Regardant encore une fois le visage féminin sur le parchemin, il tenta de retenir les traits de son visage. Aucun nom n'était signalé, pas d'âge ni d'occupation professionnelle. Une parfaite inconnue que Sam était chargé de retrouver. L'objectif était de rester en retrait, simplement la localiser pour par la suite récolter plus d'informations sur ses activités. Il n'avait même pas jeté un œil à son dossier (qui semblait de toute façon bien maigre), aussi partait-il totalement ignorant. Enfin il ne risquait pas grand chose, après tout il ne devait pas chercher l'affrontement.

Une fois arrivée devant le lugubre bar, Sam grogna et fronça le nez. Il aurait préféré prendre son verre habituel dans son bar habituel, encore une soirée gâchée. Forçant ses pas, le rafleur pénétra dans la taverne.

Les yeux plissés Sam analysa l'environnement. Quelques ivrognes continuaient de boire en riant grassement, d'autres dormaient à moitié sur leur chaise. Que du beau monde ! Cela lui changeait du café très huppé dans lequel il s'était infiltré quelques jours auparavant pour suivre un certain Monsieur Fox, traqué par un mercenaire mal luné. D'ailleurs il n'avait pas encore rempli sa part du contrat qu'ils avaient passé ensemble ... La vie de rafleur est pleine de surprises.
Aussitôt, il reconnu un homme dont le visage lui était familier. Il s'agissait du serveur des Trois Balais, un lieu où Sam aimait passer beaucoup de temps. Tout deux n'avaient jamais réellement discuté, après tout lui-même n'était pas un grand bavard. Il le suivit alors qu'il se dirigeait vers le bar et l'intercepta pour capter son attention.

« Salut ».

Il se mit bien dans son champ de vision afin de ne pas passer inaperçu. Déplacement bien inutile lorsque l'on sait l'imposante taille du rafleur. Le serveur devait très certainement connaître sa qualité de rafleur, on dit souvent que rien n'échappe aux barmans. En attendant sa réponse il jeta un œil derrière le serveur, pour tenter de deviner d'où il venait, simple habitude d'enquêteur. Deux femmes étaient installées un peu plus loin et les observaient. L'une d'elle en particulier retînt son attention, il semblait l'avoir croisé quelque part … mais où ?

Sans quitter du regard cette table, il sortit la photo de sa cible nouvelle et la porta à l'attention du serveur, en essayant d'éviter que d'autres n'aperçoivent son manège.
La discrétion était très importante dans son travail de traque, et il s'agissait également d'une question de sécurité dans cette allée mal famée ...

"Regarde ... ça te dit quelque chose ?" espérant qu'il coopère facilement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
    MANGEMORT
AVATAR : Gemma Ward
MESSAGES : 85

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire. as always.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 6 mars 1971, en Scandinavie.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition ! Lun 26 Juin 2017 - 16:34

Doraleen se demandait encore pourquoi elle avait engagé la conversation. Beaucoup d’ennui, sans doute, mêlé à un besoin de compliquer une situation trop simple à son goût. Et puis c’était si drôle de voir le visage de son ex-partenaire se décomposer ainsi, passant du charmeur assuré à la bête de proie montrant les dents ! Il avait suffi d’un regard pour que Rohan comprenne qu’elle allait les asticoter. Et après avoir répondu à son salut, trahissant son profond agacement, il se tourna vers sa compagne qui prenait à son tour la parole.

« Oh non, j’aime seulement savoir à qui j’ai à faire avant de parler. » Le sourire de la Mangemort s’élargit, alors que son regard de glace entrait en collision avec le feu de son interlocutrice. « Vous semblez bien vous connaître, je suis ravie de rencontrer l’une de tes amies. Pourquoi tu ne me la présentes pas ? » Impassible, Dora riait pourtant intérieurement en entendant ces mots, et en captant l’expression de Rohan qui semblait tout sauf à l’aise face à la question. Ce visage gêné semblait insinuer l’idée que peut-être, la jeune femme ne savait rien des activités de Rohan, en dehors de sa débauche de bar habituelle. Et comme de fait, il n’en fallut pas plus pour qu’il se trahisse à la blonde qui face à tant de maladresse ne put retenir un ricanement. « Une soirée arrosée oui … oui c’est cela. Mouvementée à souhait. Très rentable. » Pas besoin d’enfoncer le clou pour l’instant, la vérité jaillirait d’elle-même bien assez tôt. Hors de question de gâcher l’effet d’éloquence par une impatience puérile !

« Je m’appelle Scarlett. »

Ce qui était certain, c’était que Rohan avait de très bons goûts en matière de femmes. La jeune rousse qui lui faisait face avec une expression mi amusée, mi arrogante, dégageait une aura d’indépendance et de force de caractère intéressante. Et cet aplomb donnait du relief à son joli sourire aimable et étrangement menaçant. Elle semblait vouloir dire : « approche toi de mon mec et je te découpe », ce qui contrastait joliment avec son petit minois. Dora saisit délicatement la main qu’on lui tendait et la serra, adoucissant ses traits et offrant un joli sourire à sa voisine.

« Ravie de te rencontrer. J’attends une connaissance qui devrait arriver bientôt, alors je me permets de troubler un peu votre rendez-vous, histoire de ne pas me retrouver seule au bar comme une désespérée. » La Finch s’installa gracieusement sur une des chaises, croisa ses longues jambes de mannequin et but une petite gorgée de son bourbon. Rohan s’éclipsa sous prétexte d’aller chercher à boire, et les deux jeunes femmes se retrouvèrent face à face. Le visage expressif de Scarlett rappelait définitivement quelque chose à la Nordique, il semblait s’associer à plein d’idées dans son esprit, des situations, des lieux … mais lesquels ? Elle n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Si elle n’était pas au courant des activités de Rohan, c’est qu’elle ne travaillait pas pour le ministère ou les Mangemorts en général. N’était-elle pas serveuse aux Trois-Balais ? Oh, mais si. Bien sûr qu’elles s’étaient déjà croisées. Plusieurs fois, même.

« Cela m’attriste de voir que Rohan ne me porte plus vraiment dans son cœur … Un tel changement d’attitude est assez déconcertant. J’ai pourtant l’habitude de le voir à la Tête de Sanglier, et jamais il ne m’avait snobée ainsi. Ce doit être à cause de toi, il ne veut pas te rendre jalouse. » Doraleen accompagna sa tirade d’une jolie moue inquiète, puis d’un regard plein de complicité pour la jeune femme. « Profite bien de lui. »

La blonde attendit la réponse de la rousse, et voulut rétorquer, mais son regard fut attiré par un nouvel arrivant. Elle mit très peu de temps à le reconnaître, et sa vue lui tira une petite grimace de dégoût. Le vieux Dewey avait travaillé un temps avec elle au Ministère, et il n’avait jamais manifesté le moindre intérêt pour elle et ses attraits. Aimable comme une porte de prison, l’inspecteur. Que diable faisait-il ici ? En tous cas, l’endroit se remplissait un peu trop de Mangemorts à son goût, et visiblement au goût de Rohan qui se faisait à nouveau aborder, et trahissait à nouveau sa déconvenue. Le pauvre, lui qui semblait avoir choisi un coin discret pour être avec sa copine sans attirer l’attention, c’était raté. Il aurait dû l’emmener dans un petit salon de thé mièvre, il n’aurait croisé personne de gênant !

« Dit-donc, drôles de fréquentations. » fit remarquer la Finch, consciente qu’elle-même n’était absolument pas fréquentable. Elle remarqua avec amusement que le Rafleur, se désirant discret en parlant bas, décalait l’attention qu’on aurait pu porter à son visage ou sa voix, sur ses mains visiblement pleines de secrets. Il montra un bout de papier, peut-être un nom ou une photo en catimini à Rohan. Doraleen sourit et but une gorgée, avant de lâcher un petit murmure.

« Que de secrets échangés dans l’ombre … »

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERVEUR CHEZ O'GLOBULEUXMODO
    SERVEUR CHEZ O'GLOBULEUX
    MODO
AVATAR : Jared Leto
MESSAGES : 1054

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 11 avril 1979, Londres
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: Re: [Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition ! Mer 12 Juil 2017 - 5:00

­La lune de cette soirée d'Octobre se cachait derrière un voile de nuages grisâtres. Jake tira sur sa clope. Se cacher? Les nuages pouvaient tout aussi bien être une prison de fumée, un étau opaque qui se fait de plus en plus étouffant. Jake étira ses lèvres, le sourire laissant un goût amer sur le bout de sa langue. Il pouvait admirer la lune avec un regard ne cherchant qu'à être séduit par le beau, par l'étrange, mais il devait admettre qu'aujourd'hui, il ne faisait que de la projection. Imposteur, Impur, Souillure. Sang-de-Bourbe. Ces mots, ils étaient siens maintenant. Si Jake se donnait le luxe des majuscules, il n'y avait là rien de bien reluisant. Ces titres, c'étaient des taches enfouies sous sa peau, des étiquettes greffées sur son dos, des cibles clouées sur son visage. Il avait évité Azkaban de peu, sauvé par un concours de circonstance, mais pas avant qu'un ''sang-de-bourbe'' soit étampé sur son dossier et sa baguette cassée en deux. Les rues et ruelles de l'Allée des Embrumes, ces commerces marginaux et ces bâtisses abandonnées étaient devenues sa cachette. Sa cachette et sa prison. Si près de l'ennemi, Jake s'était cru invisible, mais tranquillement, il sentait un piège se refermer sur lui. Un brin paranoïaque peut-être? Jake laissa sa clope tomber au sol et l'écrasa d'un coup sec du talon. Paranoïaque ou non, there was business to get down to.

Jake poussa la porte du O'Globuleux, un rien de nervosité au fond du ventre. Et si on le reconnaissait? Il avait laissé pousser ses cheveux, laissé sa barbe envahir son visage. Il avait changé la couleur de ses yeux d'un coup de baguette, passant du bleu perçant à un brun banal, morne. Personne ne s'attendait à le voir, personne ne chercherait la ressemblance avec le petit serveur tout droit sorti de Poudlard qui avait travaillé ici durant l'été. Le serveur qu'ils avaient tous traîné de force devant la commission d'enregistrement du ministère. Bande de traîtres. Jake avait confiance en lui, en les précautions qu'il avait pris. Le seul petit détail qui alimentait sa nervosité, c'était Elle, cette Miss Finch. Elle était apparue à la boutique du Vieux, le vieil apothicaire et potioniste pour qui Jake travaillait. Elle avait demandé ''Cleaver''. Jake n'était qu'un intermédiaire pour le Vieux qui refusait maintenant presque tout contact humain avec sa clientèle. Pourtant, l'ex serpentard n'avait jamais divulgué son nom. Par précaution, et une telle précaution n'était pas rare dans une business plus ou moins légale. Comment en était-elle venue à prendre connaissance de son matronyme? Du bouche à oreille amorcé par le Vieux qui ne savait pas tenir sa langue? Jake en mettrait sa main au feu. Elle, toutefois, saurait-elle se montrer plus... discrète?

Jake se laissa choir à une table plus ou moins occupée. Un type lui faisait dos, pris dans un débat animé par l'alcool et un peu d'égo mal placé. Un type bruyant et gesticulant. Ça détournerait l'attention. Les pupilles aiguisées de Jake coururent le long des silhouettes qui occupaient le O'Globuleux. Silhouette fine, cheveux blonds éclatants, et peau d'ivoire, la Doraleen ne serait pas bien difficile à trouver. Jake espérait seulement qu'elle ait résisté à une quelconque ardeur théâtrale, laissant longue cape noire à capuchon bien sagement à la maison.  

Eh bien. Te voilà. Le minois aux traits enfantins se dévoila au milieu d'un groupe d'individus auxquels Jake accorda peu d'attention. Son estomac se noua. Il y avait quelque chose de dérangeant chez cette Doraleen Finch. L'excitation se mêlait à la nervosité de marchander avec elle. Prunelles fixes et aux aguets, il attendit patiemment qu'elle tourne le regard en sa direction. D'un signe nonchalant de la main, il l'avertit de sa présence et l'invita doucement à sa table.

_________________

« I am a question to the world, not an answer to be heard, or a moment that's held in your arms. And what do you think you'd ever say? I won't listen anyway. You don't know me, and I’ll never be what you want me to be. » I'm still here
#AlwaysBetterThanYou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière défenseServeuse aux Trois Balais
    APPRENTI(E)
    Filière défense
    Serveuse aux Trois Balais
AVATAR : Emma Stone
MESSAGES : 134

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 20 avril 1976, Godric's Hollow
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition ! Mar 25 Juil 2017 - 9:45

« Sweetie, je te présente Doraleen Finch, que j’ai rencontré à Liverpool lors d’une.. ahem. D’une soirée arrosée. »

Scarlett tentait tant bien que mal de garder son sang-froid. Elle sentait que quelque chose de louche se tramait, Rohan n’avait jamais adopté cette attitude avec elle jusqu’alors. Elle sentait que la présence de la dénommée Doraleen le dérangeait, et le poids de leurs secrets pesait dans l’air environnant. Et toujours cette pointe de jalousie qu’elle ressentait, et qui la dérangeait. Elle n’était pas habituée à dépendre d’une personne ainsi, à ressentir ces choses-là. Au fond d’elle, elle était terrifiée. Et l’idée même de tomber amoureuse comme elle était probablement en train de le faire, l’effrayait bien plus que la perspective de fréquenter un mangemort. Elle n’aimait pas le ton affable avec lequel la blonde argumentait le commentaire de Rohan sur la soirée. Il s’était passé quelque chose, et Scarlett se demandait si c’était réellement entre eux qu’il s’était passé quelque chose. Son esprit galopait allègrement, imaginant différentes missions qu’ils auraient pu remplir ensemble, ou des situations dans lesquelles ils auraient pu se trouver, et cela lui donnait presque la nausée. Elle espérait sincèrement se faire uniquement des films… Elle devait se ressaisir. Elle ne voulait pas donner la satisfaction à la blonde sculpturale de l’avoir ébranlée au point qu’elle ne parvenait plus à le cacher.

« Ravie de te rencontrer. J’attends une connaissance qui devrait arriver bientôt, alors je me permets de troubler un peu votre rendez-vous, histoire de ne pas me retrouver seule au bar comme une désespérée. »

Scarlett lui répondit par un sourire sans joie. Doraleen savait bien qu’elle les dérangeait, et elle semblait y prendre plaisir. Scarlett se sentait mal face à celle qu’elle avait identifié comme l’une des responsables de la chute de Scrimgeour, et elle luttait pour conserver son masque. Ca ne voulait pas dire qu’elle devait se montrer amicale avec l’étrangère. Même si elle était dangereuse. Mangemort ou pas, tant que Rohan était avec elle, elle ne risquait rien. Du moins, elle voulait y croire. Mais ce dernier prétexta rapidement aller commander leurs boissons. Bien. Elle n’en revenait pas de la lâcheté dont il faisait preuve en la laissant avec son ex trop collante. Ou son ancienne acolyte. Peu importe qui elle était. Elle était seule désormais. Seule avec cette reine des glaces, mortellement dangereuse. Par chance, celle-ci ne semblait pas la remettre aussi bien qu’elle l’avait fait. Peut-être Scarlett survivrait elle à cet entretien. Elle vrilla le dos de Rohan de son regard froid, espérant qu’il sentait les flèches qu’elle lui lançait lui transpercer le dos. Ne pouvait-il donc pas se débarrasser de Doraleen plutôt ? Ou alors, contrairement à ce qu’elle pensait, il n’avait rien à cacher. Parce que si la jeune femme était effectivement une coéquipière, il prenait le risque de se faire trahir. Elle avait mal à la tête à force de se triturer les méninges…

« Cela m’attriste de voir que Rohan ne me porte plus vraiment dans son cœur … Un tel changement d’attitude est assez déconcertant. J’ai pourtant l’habitude de le voir à la Tête de Sanglier, et jamais il ne m’avait snobée ainsi. Ce doit être à cause de toi, il ne veut pas te rendre jalouse. Profite bien de lui. »

Scarlett reporta son attention sur la blonde, examinant son visage avec attention. Elle lui adressa finalement un sourire, chaleureux, et pourtant elle sentait qu’il annonçait à Doraleen de faire attention. Elle s’engageait sur un chemin dangereux, et la nature sanguine de Scarlett éclatait souvent sans prévenir. Si Rohan n’avait pas eu les cacarinettes de l’envoyer paître, elle-même ne serait pas aussi gentille. Et pourtant, elle continuait de sourire, comme si elles étaient deux amies qui parlaient d’un garçon qui leur plaisait, telles deux lycéennes.

« C’est étrange oui, je ne l’ai jamais vu agir ainsi avec personne jusqu’à maintenant… Peut-être ne garde-t-il pas un si bon souvenir de votre… soirée arrosée ? » Elle joua un instant avec ses mèches rousses, s’amusant de la grande différence physique qui la séparait de l’autre femme. Si Doraleen transpirait la froideur, Scarlett pouvait, elle, être comparée à une boule de feu. Et le feu gagne contre la glace, c’est bien connu, non ? « Mais bon, je ne vois pas de quoi je pourrais être jalouse. »

Elle sous-entendait bien sûr que chacun avait son propre passé et ses démons. Mais si Doraleen voulait le prendre comme une attaque personnelle, libre à elle. La porte du pub qui grinça sur ses gonds la distraya un moment, et elle observa Doraleen suivre des yeux le nouvel arrivant. La serveuse étudia sa physionomie, comme elle l’avait appris lors de sa formation. Elle semblait connaître le nouvel arrivant, et Scarlett pria pour qu’il s’agisse du rendez-vous de la demoiselle. Mais au vu de sa grimace, elle en déduisit que ce n’était pas le cas. Encore manqué. Elle haussa un sourcil à la remarque que la reine des glaces lui fit, comprenant qu’elle parlait de Rohan. Scarlett se retourna sur sa chaise, surprenant son petit ami en train d’étudier quelque chose que le nouvel arrivant lui montrait. Un frisson parcourut son échine. Elle avait entendu parler de ces gens qui recherchaient les personnes en fuite. Les raffleurs comme ils se faisaient appeler, et qui échangeait leurs proies contre de l’or. Avaient-ils affaire à ce genre d’individu ? Et si une raffle s’organisait dans ce bar, elle savait qu’elle ne pourrait pas rester les bras croisés sans rien faire. Peut-être était-il réellement de mettre un terme à cette couverture ? Et Doraleen avait raison, même si ça tuait Scarlett de devoir le reconnaître… Si Rohan fréquentait ce genre de personnes… Toutes les preuves accablantes lui tombaient dessus, et elle refusait encore de les voir. Au fond d’elle, une lueur d’espoir subsistait, bien qu’elle devienne aussi fragile qu’une flamme en pleine tempête désormais… Elle se retourna, et reposa son regard sur Doraleen, qui avait l’air de se délecter de la situation.

« Que de secrets échangés dans l’ombre … »

Scarlett fronça les sourcils. Elle se sentait de plus en plus mal à l’aise, et voulait seulement quitter ce bar. Tant pis pour les si bons cocktails, ils reviendraient une autre fois. Mais elle sentait le danger monter. Aucun né-moldu n’aurait l’idée de venir dans ce bar, surtout dans les circonstances actuelles, mais on ne savait jamais. Après tout, elle-même n’aurait normalement jamais mis les pieds dans ce bar…

« Tu connais cet homme, qui parle avec Rohan, je me trompe ? »

C’était plus une affirmation qu’une question, sa façon à elle de dire qu’elle savait observer. Et s’il s’agissait bien d’un raffleur, il était peut-être réellement temps de prendre la poudre d’escampette. Puis la porte du pub s’ouvrit de nouveau, et Scarlett se retourna pour voir le nouvel arrivant. Elle le reconnut vaguement pour l’avoir déjà vu aux trois balais. Il semblait jeune, comme sorti de l’école depuis peu. Elle l’observa s’installer du coin de l’œil, et aperçut le geste qu’il fit vers elles. Puisque Scarlett n’avait rendez-vous avec personne, il était fort à parier que le jeune homme soit la personne que Doraleen attendait. Enfin, il la libérait d’elle, ils pouvaient partir. Avec un dernier sourire affable, la jeune femme se retourna vers son interlocutrice.

« Je crois que ton rendez-vous est arrivé. Passe une belle journée. »

Puis sans plus attendre, elle se releva et tourna les talons en direction de Rohan. Il était temps qu’ils sortent de là. Lorsqu’elle arriva à sa hauteur, elle posa une main sur son bras. Discrètement, elle jeta un œil à l’affiche que montrait l’inconnu, et son cœur manqua un battement. Elle resserra son étreinte sur le bras de Rohan, enfonçant ses ongles dans sa peau, prise d’angoisse. C’était comme se regarder dans un miroir. Mais elle n’avait pas de raisons d’être recherchée… Puis les détails infimes lui sautèrent aux yeux… Les cheveux plus épais, la forme et la couleur des yeux différentes… Les seuls détails qui faisaient que sa mère et elle n’étaient pas des copies conformes, les seuls détails qu’elle avait hérités de son père. Elle déglutit, espérant que Rohan et l’inconnu ne croyaient pas que c’était elle. Puis elle adressa un sourire aimable à l’assemblée, affichant une fausse sérénité, et s’adressa à Rohan d’une voix calme.

« Doraleen a enfin retrouvé son rendez-vous » elle indiqua la table où se trouvait le jeune homme entré précédemment. « Tu as réussi à commander ? »

Ils ne pouvaient pas fuir comme des voleurs devant un raffleur, ç’aurait été comme si ils avaient eu quelque chose à se reprocher. Mais une fois qu’il se serait éloigné, ils pourraient y aller.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORTServeur à la Tête de Sanglier
    MANGEMORT
    Serveur à la Tête de Sanglier
AVATAR : Jared Padalecki
MESSAGES : 171

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Work in Progress
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: [Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition ! Jeu 27 Juil 2017 - 10:16



Rohan n’était, semble-t-il, pas assez courageux pour affronter la glace qu’était Doraleen et le feux qui brulait dans les prunelles de Scarlett, puisqu’il avait fui vers le bar. Pourtant, l’idée de laisser sa petite-amie en compagnie de la mangemort scandinave ne lui disait rien qui vaille. Mais, les deux femmes n’étaient pas très loin, et le jeune homme les observaient d’un regard très attentif : au moindre problème, il accourrait et un choix très important devrait être effectué. Scarlett ou Doraleen ? La vie ou la mort ? Les mangemorts ou les autres ? Le sorcier passa l’une de ses grosses mains dans sa chevelure brune avant de passer sa commande. Rohan profita de sa fuite au bar pour observer un peu les personnes qui se trouvait à l’O’Globuleux. Si l’endroit n’était pas très agréable à l’œil – ou au nez, parfois – il restait tout de même assez plein. L’homme ne doutait pas le moins du monde que la moitié des personnes présentes devaient être à la solde du mage noir, comme lui. Il se mit à espérer que cela soit faux. Et si certains membres de la rébellion venaient se réfugier ici ? Ce n’était clairement pas une bonne idée : les rafleurs parcouraient les rues tout autant que la campagne à la rechercher de leur cible. Peut-être que, bientôt, Rohan allait les rejoindre. Ou peut-être allait-il être envoyer en renfort à Poudlard ? Il ne savait pas encore. Pour l’instant, sa couverture tenait toujours. Il n’était toujours qu’un barman de Pré-Au-Lard, un barman sans histoire. Le jeune homme sentait cependant que les choses n’allaient pas tarder à changer. Il sentait que tout allait évoluer, dans le bon, ou le mauvais sens, il n’était guère en mesure de le dire, mais, il n’allait pas rester tranquille très longtemps.

Le regard de Rohan quitta Scarlett et Doraleen pour aller se poser sur l’homme qui venait de passer la porte du bar. S’il ne lui avait jamais trop parlé, Rohan savait de qui il s’agissait : Sam Dewey, rafleur. Il l’avait surement croisé à Poudlard, lors de leurs études, mais n’avait que peu de souvenir de ces camarades de classes. « Salut ». Le mangemort lui répondit d’un signe de tête, alors que le serveur venait – enfin ? déjà ? – de poser sa commande sur le bar. Guère impressionné par la grande taille de son interlocuteur – Rohan était aussi taillée comme une armoire à glace ! – le serveur était simplement un peu agacé que la vue lui soit cachée. En effet, il n’avait plus le moyen d’observer Scarlett et Doraleen. Mais, Rohan n’allait pas chercher des ennuis à Sam pour ça. D’ailleurs, l’enquêteur lui posa une photographie magique sous le nez et lui demande s’il connaissait cette dame. Le mangemort attrapa l’image entre ses doigts et détailla avec application les traits de la dame. Une étrange sensation lui parcouru l’échine. La forme des joues, la formes des lèvres et le regard brulant que dardait la femme sur l’objectif du photographe lui rappelait étrangement quelqu’un, mais, n’ayant guère envie de découvrir qui, il reposa la photo et répondit d’un ton calme et serein. « Non. Ça ne me dit rien. » Le mangemort ne prêta pas attention à la porte du bar qui s’ouvrait de nouveau sur une personne plus jeune, et repris. « Qui est-ce ? » demanda-t-il, curieux. Il ne savait pas si le rafleur allait lui répondre, il l’espérait au moins un petit peu. Oh, si Rohan était au courant du statut de l’homme, ce dernier devait être au courant du sien. Et une évidence lui transperça l’esprit : les rafleurs étaient en dessous, hiérarchiquement, des mangemorts, n’est-ce pas ? Rohan, qui était tout en bas de l’échelle des serviteurs de Voldemort possédant la marque des ténèbres devaient, à un moment donné, bien être au-dessus de quelqu’un ? Le sorcier n’en savait rien, il se moquait d’ordinaire de ce genre de choses.

Et puis, Scarlett le rejoint au bar, posa sa main sur son bras, avant d’y enfoncer ces ongles. Rohan ne dit rien, il resta de marbre. C’était ce qu’il fallait, devant un rafleur. Il ne savait pas ce qui se passait dans l’esprit de sa compagne, mais il allait certainement lui poser la question, plus tard. Il fallait, pour l’instant, qu’il l’emmène loin d’ici. Si lui-même n’avait rien à craindre de tout ce « beau monde », il n’en était surement pas identique pour elle. Oh, lui pouvait bien décider d’ignorer les doutes qu’il avait à propos de la jolie rouquine, il était presque certain que Doraleen – qui venait de trouver un nouveau jouet, bien jeune d’ailleurs ! – ou Sam, n’était pas enclin à dénier la moindre incertitude. « Doraleen a enfin retrouvé son rendez-vous » lui dit-elle alors. « Très bien. » répondit Rohan, soulagé d’avoir quelqu’un en moins à se préoccuper. « Commandés, et réceptionnés ! » dit-il, en fourrant entre les mains de Scarlett un cocktail coloré, avant d’adresser un sourire contrit à son ancien camarade de Poufsouffle. « J’espère pour toi que tu vas bientôt la retrouver. Je ne suis pas certain, cependant, que tu la trouveras ici. » dit-il à Sam, avant de poser sa main libre en bas du dos de Scarlett pour la pousser délicatement vers leur table. La rouquine lui cachait quelque chose, il avait la marque sur le bras. Il se pencha alors un peu, pour lui murmure quelques mots au creux de l’oreille : « Est-ce que tu la connaissais ? Scarlett, si c’est le cas, il faut que tu me le dises. » Oui, il fallait qu’il sache, parce que Sam n’était pas aveugle, il avait surement remarqué quelque chose. Ou peut-être avait-il simplement ressentit la tension qui irradiait du corps de la serveuse. Décidemment, cette idée était la pire idée que Rohan avait eu durant toute son existence.
 

_________________

EVERMORE


Now I know she’ll never leave me Even as she runs away, she will still torment me, calm me, hurt me, move me, come what may. © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DE LA BRIGADE DE POLICE MAGIQUE  Rafleur
    MEMBRE DE LA BRIGADE DE POLICE MAGIQUE
    Rafleur
AVATAR : Tom Hardy
MESSAGES : 57

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 28 Mai 1967
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition ! Jeu 3 Aoû 2017 - 23:04

Il n'était pas tard mais Sam avait hâte de rentrer chez lui. La journée avait été longue et en enchaînant sur une perquisition, il ne pouvait jamais savoir quand il pourrait retrouver son lit. Dans la vieille taverne miteuse, presque tous les visages lui étaient familiers, dont une bonne majorité était des pochtrons déjà répertoriés comme étant de pauvres erres qui ne feraient pas de mal à une mouche. Même à un taux exceptionnellement haut dans le sang, le simple fait de hausser la voix les effrayait. Sam était plutôt satisfait de voir que dans cette taverne ce soir, peu d'individus pourraient potentiellement lui poser problème -notons d'ailleurs que pour lui un simple début de conversation qui ne l'intéressait pas était source de problème.
Le rafleur avait quelques souvenirs de Rohan. Des souvenirs principalement liés à leurs années d'études à Poudlard. Jamais les deux hommes n'avaient discuté de manière constructive, mais Sam n'avait pas souvenir d'embrouille avec lui. C'était une bonne chose, et il était assez amusant, quoique triste au vue des événements actuels, de voir la différence de parcours professionnel et possiblement personnel. S'ils avaient lié une amitié de quelque force que ce soit, le changement radical d'époque aurait-il eu raison de leur lien ? L'ex-Poufsouffle n'avait gardé presque aucun contact avec ses anciens camardes mis à part Andrew, son ami de toujours. Durant un instant en observant les traits du visage de Rohan, il se demanda ce qu'était devenu tous les autres sorciers de sa tranche d'âge. Cette pensée lui donna le vertige et il prit une nouvelle fois conscience du fait que les temps passés étaient à présent révolus.

Rohan répondit négativement à sa requête et cela, d'une certaine manière, le rassurait presque. La femme sur la photo magique, qui semblait fixer le rafleur et lire dans ses pensées, n'était pas une cible à prendre à la légère. Sam n'avait que survoler le dossier, mais il se souvenait clairement que les informations dont disposait le Ministère à son propos étaient assez maigres, pas suffisantes pour faciliter une capture. Et d'un seul coup d’œil à ce visage déterminé, il avait deviné que cette femme n'était pas du genre à se laisser faire. Loin de là.

« Qui est-ce ? »

Ne sachant que répondre Sam haussa les épaules et fit un signe de tête en guise de remerciement. Suivant ses habitudes il avait décidé de commencer son enquête dans un des bars les plus fréquentés des environs. Statistiquement il avait toujours réussi, après quelques discussions avec les clients, à trouver une piste intéressante ou au moins à en éliminer certaines un peu floues. Peut-être que cette stratégie de fonctionnerait pas cette fois. Gagné par une sorte de conscience professionnel, le rafleur décida de glaner encore quelques informations ça et là dans le bar avant de rentrer chez lui.

« Peu importe, finit-il par dire en reportant son attention sur Rohan. Merci en tout cas. »

Pratiquement au même moment une jeune femme apparu dans son champ de vision, aux côtés de Rohan. Sam redressa la tête et analysa ce nouveau visage. Bien entendu il ne lui était absolument pas inconnu puisqu'il s'agissait d'une des serveuses des Trois-Balais. Il laissa les deux personnes parler entre eux et repéra par la même occasion une chaise de libre au comptoir. Parfait.

« J’espère pour toi que tu vas bientôt la retrouver. Je ne suis pas certain, cependant, que tu la trouveras ici. »

Avec un sourire qui se voulait des plus agréables possible, Sam remercia une nouvelle fois Rohan et ils se séparèrent là. Il y avait du vrai dans ses propos, il était fort possible que cette femme qu'il traquait ne fréquente pas ce genre d'établissement. Le voilà revenu au point de départ pour son enquête : de petites informations quasi-inutiles et un visage féminin fort, marquant, semblant presque le défier. Il rejoignit cette chaise libre qu'il avait ciblé rapidement et s'y installa. Commandant un verre, il se cacha des regards indiscrets et regarda à nouveau la femme sur cette photo magique. A vrai dire une dame avec d'agréables traits et un regard dur, trahissant une force de caractère. Sam sentit que cette nouvelle affaire allait durer un long moment et qu'il ne s'agirait sûrement pas de la coincer au coin d'une rue. Certes Sam aimait les défis, c'était une manière de se sortir de son quotidien et d'avoir un peu de challenge qui puisse le sortir du marasme abrutissant du bureau des rafleurs. Mais il n'oubliait pas l'objectif bien moins noble de sa tâche et cela suffisait à assombrir sa motivation. Il n'y a rien de noble dans sa traque, lorsque l'on sait vers quoi elle aboutit. Perdu dans ses pensées il porta le verre à ses lèvres et laissa son regard balayer la pièce. Il repéra à nouveau Rohan, toujours en compagnie de cette demoiselle fort charmante. Malgré son air visiblement inquiet, il y avait quelque chose qui titillait son attention. Une attirance physique ? Pourquoi pas, mais Sam avait banni depuis quelques années la romance de ses priorités. Alors pourquoi son regard ne pouvait se décrocher de ce visage d'ange ?

Une bouffée d'air brûlant lui transperça alors les poumons et il manqua de s'étouffer dans son verre. Lentement, ses yeux descendirent vers la feuille de parchemin qu'il tenait d'une main sur laquelle le visage de sa cible s'étalait . Cette ressemblance ….
ce ne pouvait être une coïncidence. Perturbé par ce qu'il venait de découvrir,
le rafleur se ratatina sur sa chaise et jeta un nouveau coup d'oail autour de lui.
Un autre visage connu apparu alors, celui de Jake Cleaver. Serveur dans cette taverne nommée O'Globuleux, Sam l'avait également croisé de temps en temps,
avec quelques échanges brefs tels que "sers-moi un verre", "merci", "il fait beau demain ?", "bonne soirée". A nouveau son cerveau se mit en marche à plein régime et se fut comme si le parchemin sur lequel s'étalait le visage de Jake se collait à la figure du serveur. Sam se souvenait des quelques mots qui concluaient le dossier de Jake : "A rechercher et surveiller de près, possible échanges d'informations avec les rebelles". Pauvre homme, peut-être n'avait-il finalement rien fait de tel.
Mais ce n'était pas à Sam de juger la transparence d'un sorcier. Son boulot était de traquer, localiser et ramener au Ministère les individus dans un état suffisamment potable pour permettre l'interrogatoire. Foutu job à la con.

En tous les cas il n'était plus temps de rester sur sa chaise à siroter en attendant que rien ne se passe. Deux cibles, c'était une chance qu'il ne fallait pas laisser passer. La jeune femme n'était pas vraiment une cible mais Sam, forgé par ses nombreuses missions, avait toujours placé sa confiance en son instinct. Ces traits physiques semblables ainsi que la démarche mal-assurée de la demoiselle depuis qu'elle l'avait vu ne pouvaient pas être ignorés. Intérieurement, il tenta d'élaborer une stratégie bâtie sur la volonté de ne pas faire dans l'esbroufe. Ce serait stupide de se lever brutalement, dégainer son matricule et foncer sur lajeune femme ou Jake avec un air dominant, bien que cela collerait bien avec son gabarit.
Le plus tranquillement possible, Sam termina son verre marshmallow-sec et se leva de sa chaise. Fixant la demoiselle, il se dirigea vers la table où se trouvait également Rohan. Il s'avança de façon à ce que si l'une des personnes voulaient partir, il pourrait l'intercepter. Hélas, sa corpulence n'était pas faite pour l'approche silencieuse et inaperçue. Du coin de l'oeil il surveillait également Jake qui venait de s'installer à une table. Seul. Sûrement attendait-il quelqu'un.
Une fois arrivé à la table, Sam s'éclaircit la gorge suffisamment bruyamment pour attirer l'attention.

"Excuse-moi de revenir t'embêter Rohan, dit-il en direction du jeune homme avant de se tourner vers la demoiselle, bonsoir m'dame".

Après un instant d'hésitation, il se décida à entrer directement dans le vif du sujet. Inutile de tourner autour du pot, cela ne pouvait qu'empirer la situation. Sam s'imagina trouver en Rohan une aide conséquente pour la délicate tâche qui l'attendait à présent. Il sortit la photo de sa poche et la posa devant la jeune femme, puis il s'adressa à elle tout en regardant Rohan.

"A tout hasard, vous connaissez cette personne ?"

Sam n'avait pas envie d'en rajouter plus, de toute façon, sa seule réaction, même infime, serait suffisamment explicite. Et Sam en sa qualité de rafleur, était en mesure de pouvoir arrêter une personne sur une simple supposition. Ouais, la dictature, ça permet d'aller plus vite quand même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
    MANGEMORT
AVATAR : Gemma Ward
MESSAGES : 85

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire. as always.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 6 mars 1971, en Scandinavie.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition ! Lun 14 Aoû 2017 - 18:28

« Mais bon, je ne vois pas de quoi je pourrais être jalouse. »

Doraleen laissa s’échapper un joli ricanement en réaction à la répartie de sa voisine. Rohan s’était entiché d’une véritable furie, elle se sentait navrée pour lui. Son attention cependant n’était plus posée sur Scarlett, mais fixée sur Sam Dewey et son échange de murmures avec O’Quinn. Du peu qu’elle savait du rafleur, rien de follement excitant, mais des histoires suffisamment sombres pour qu’elle garde un œil sur ce nouvel arrivant. Il cherchait donc quelqu’un ? Son regard balayant le bar semblait l’indiquer. Elle n’aimait pas les descentes de rafleurs, ça tournait toujours au vinaigre, parce qu’on pouvait être sûr qu’un sympathisant de l’Ordre se trouvait à proximité pour tout gâcher. Pas plus tard qu’hier, sa coéquipière à la peau olivâtre, Zenitia, s’était trouvée en difficulté lors d’un simple contrôle de baguette. Deux sorciers s’étaient interposés entre elle et sa cible – qu’elle n’avait même pas prévu d’abîmer, c’est dire. Ca s’était terminé en grabuge, Toms avait dû se déplacer, les deux contrevenants avaient été blessés, capturés et la cible originelle s’était évaporée. Que Dewey cherche dans ce bar n’était pas innocent. Il n’était pas spécialement bien fréquenté, ce qui offrait aux forces des ténèbres des dizaines d’yeux dociles, prêts à vendre leurs informations.

« Tu connais cet homme, qui parle avec Rohan, je me trompe ? » Sans se retourner, Doraleen reprit une petite gorgée de bourbon, l’air détaché. Que cherchait-elle à prouver, la petite rousse ? Elle doutait que cette question soit parfaitement innocente, ou motivée par une seule inquiétude pour son compagnon. Elle ferait mieux de rester à sa place, ou bien elle finirait par se salir les mains. A moins que ? « On ne peut rien te cacher à toi … » fit-elle d’une voix dégoulinante d’ironie. « Je le connais de réputation. Mais un conseil ma jolie, évite de le contrarier avec des remarques aussi impertinentes que celles que tu viens de me servir. Il n’est pas aussi tolérant que moi. » Elle lui jeta un petit coup d’œil empli de jugement, puis se détourna à nouveau, son sourire moqueur plus large encore. En fait, elle n’en savait rien, mais cette chance de l’avertir à demi était trop tentante. Assez pour qu’elle en rajoute une couche. « Tu sais quoi, évite de lui parler tout court. Toute ton attitude incite à la provocation, ça va causer ta perte. » Enfin, un jeune homme poussa la porte du bar, l’air affairé, et Dora reconnut à son attitude que c’était lui qu’elle attendait. D’ailleurs, il s’installa à une table déjà occupée par un badaud, et la chercha des yeux. Quand il la vit, il lui fit le signe discret qu’elle attendait pour se manifester.

« Good talk, pretty. Take care. »

Elle n’en pensait pas un mot, mais mieux valait rester aimable, surtout qu’elle l’avait suffisamment menacée comme cela. Dora se leva, véritable concentré de grâce juvénile, puis sans un regard de plus à son interlocutrice comme pour lui signifier tout le bien qu’elle pensait d’elle (ou plutôt, tout ce qu’elle pensait d’elle, c’est-à-dire pas grand-chose) elle quitta la table. Alors qu’elle slalomait joliment entre les tables sans un mouvement de trop, elle fit volontairement un petit détour par le bar d’où Rohan s’était séparé de Dewey pour rejoindre sa petite-amie. Le rafleur s’y trouvait encore. Elle ralentit seulement un peu, un sourire glacé flottant sur ses lèvres.

« Toujours une joie de te croiser, Dewey. » Faux, mais nécessaire. Car en même temps qu’elle passait, aussi légère qu’une ombre, elle effleura son épaule et en profita pour poser ses yeux sur la photo qu’il tenait entre les doigts. Elle ne trahit rien de son étonnement en reconnaissant ou croyant reconnaître la petite rousse trônant aux côtés de Rohan. La gamine serait donc une cible ? Merlin tout puissant, dans quel bourbier s’était encore fourré O’Quinn … Elle soupira, exaspérée. « Ne me mêle pas à tes affaires. » Elle avait autre chose à faire. A commencer par finir son verre. Pourtant, l’esprit empli des scénarios probables résultant de cette révélation, elle en fut rapidement réduite à une inévitable conclusion : elle allait devoir intervenir. D’une manière ou d’une autre, elle n’allait pas pouvoir faire son petit marché noir tranquille. Sauf si Sam réussissait à régler la chose à l’amiable, ce qui paraissait impossible au vu de l’implication partagée de Rohan dans cette histoire. La barbe.

« Bonsoir, Mr Cleaver. » Elle était arrivée à sa destination, son visage de porcelaine délesté de toutes les pensées bousculant son esprit. Elle devait faire en sorte de quitter cet endroit avant que ça explose, prétexter un changement de programme. Elle ne voulait pas être impliquée dans cette embrouille qui ne la concernait pas du tout, et qui ne lui apporterait que des ennuis. Sans compter qu’elle rencontrait son nouveau fournisseur, elle ne voulait pas qu’il lui file entre les doigts, les gens de son espèces étaient trop souvent incompétents pour qu’elle perde celui-là et soit forcée d’en trouver un autre. Son intérêt ce soir était de rester hors des ennuis et de prendre soin de ce discret et précieux jeune homme.

« Merci de t’être déplacé, tu me rends bien service. » D’abord, se le mettre dans la poche avec des sourires sincères, mesurés, des paroles simples et reconnaissantes. « Tu es bien jeune par rapport au précédent. J’espère que je ne place pas ma confiance en n’importe qui ! » fit-elle, mi-sérieuse, mi-rieuse. Deuxième étape, lui faire comprendre qu’elle était une cliente exigeante avec une semi-menace voilée, tout en restant très détachée. Son apparence aidait en général à faire passer la pilule. Elle s’était placée de sorte à surveiller la discussion des trois protagonistes de l’action à venir, prête à bondir et transplaner lâchement en empoignant son jeune fournisseur. Celui-ci, d'ailleurs, semblait assez détendu pour une première rencontre - ou pas ? - avec une Mangemort. Elle ne cachait pas vraiment son grade, l'avait même souvent utilisé comme moyen de pression détourné sur le Vieux avant son fâcheux désistement. Mais celui-ci ... il semblait être d'une autre trempe. Un peu chétif peut-être, et négligé, mais il avait la tête de l'emploi. Elle espérait sincèrement pour lui qu'il soit à la hauteur de ses attentes. Elle baissa la voix sans bouger, la même expression sur le visage mais une flamme nouvelle dans les yeux.

« Reste sur tes gardes, la situation derrière nous me semble tendue. Un sort perdu est si vite arrivé ... »

Spoiler:
 

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition !

Revenir en haut Aller en bas

[Sam. 11 Octobre 1997] MINI-INTRIGUE - O'Perquisition !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» ? MINI-INTRIGUE N°1 - des vivres pour la survie (inscriptions closes)» Mini intrigue ♕ Le Colin Maillard» Mini Intrigue :: Lie To Me» Mini Intrigue :: The Calling Dead» MINI-INTRIGUE N°3 ? journée randonnée. (complet)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANGLETERRE :: L’allée des Embrumes :: O' Globuleux-