AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Septembre 1997] I Believe I Can Fly [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 498

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Celibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [Septembre 1997] I Believe I Can Fly [PV] Dim 19 Mar 2017 - 17:00



Samedi 20 Septembre 1997 – Terrain de Quidditch

La vie au château était bien différente de ce dont il avait l’habitude, mais Jimmy ne baissait pas les bras. Son moral en avait évidemment prit un coup, comme tout le monde, mais il refusait de s’avouer vaincu. Il passait moins de temps sur sa guitare, et plus de temps avec Amaryllis ou sur le terrain de Quidditch, à réfléchir à une manière efficace d’entraîner son équipe rouge et or. Il était hors de question d’être moins efficace que leur capitaine précédente : Charleen Mahone. Elle avait dirigé cette équipe d’une main de fer et Jimmy avait repris le flambeau pour sa sixième année. Allait-il s’en sortir ? Pol lui disait que oui, Sir Nicholas aussi, mais il doutait, un peu. Il n’avait peut-être pas la carrure d’un capitaine de Quidditch ! Il n’aimait pas particulièrement donner des ordres, il avait toujours été le suiveur. Les choses avaient cependant changé, et Jimmy aussi, il serra le manche de son balai dans l’un de ses mains et se dirigea, déterminé vers le terrain de Quidditch de l’école, en espérant éviter l’un des nouveaux surveillants, n’ayant guère l’envie de se justifier ou de se faire rabrouer, ou autre chose.

Il ne croisa que Sir Nicholas, en plein discussion avec Le Moine Gras, et les salua d’un signe de tête avant de rejoindre l’extérieur. Il courait presque, pour rejoindre la pelouse verte du stade. Il passa rapidement dans les vestiaires pour récupérer la malle contenant les balles nécessaires aux jeux et l’ouvrit. Il observe le Souaffle, comme si ce dernier allait lui donner une réponse à sa question silencieuse. Il quitta cependant rapidement sa méditation silencieuse et attrapa la balle dans ses bras. Il joua avec un petit moment, ayant pris soin de poser son balai contre la malle pour ne pas le laisser traîner dans l’herbe et continue sa réflexion. En réalité, il attendait quelqu’un, et ne souhaitait pas commencer tout seul.

Après quelques minutes, il aperçut au loin, dans un uniforme Jaune et Noir, le Poufsouffle qu’il attendait. Amaryllis n’allait pas lui en vouloir de lui piquer le temps d’une après-midi les membres de son équipe, n’est-ce pas ? « Salut Nolan ! » s’exclama-t-il, en lançant le Souaffle à son camarade. Nolan n’était pas seulement membre de l’équipe de Quidditch des Poufsouffles, il était aussi un bon camarade de Jimmy. Le rouge et or lui avait d’ailleurs apprit quelques accords de guitare et les deux sixièmes années avaient passé quelques moments sur ce même terrain de Quidditch, en espérant faire entrer le jaune et noir dans l’équipe de sa maison. « Tu vas bien ? J’espère que tu n’as pas eu de problèmes pour venir ! » continua Jimmy, alors que son ami arrivait à sa hauteur. « Merci d’être venu ! Ce sera comme au bon vieux temps ! » s’amusa-t-il, avant de réaliser que le bon vieux temps n’était pas si éloigné que cela.. « Enfin, ce sera comme l’année dernière, quoi. Si j’avais su, j’aurais plus profité que ça et j’aurais arrêté de faire des grasse matinée tous les week-ends ! » déclara-t-il, un sourire aux lèvres, ses prunelles brunes brillant de nostalgie. Allaient-ils vraiment passé toutes l’année comme ça ? Sous le joug des mages noirs et de leurs manières peu scolaires de régler les problèmes ?  

« Alors ! Prêt à voler ? » demanda-t-il à son ami, tout en enfourchant son balai. « On pourrait commencer par quelques passes, et enchaîner après avec quelque chose de plus… pointus ? » proposa-t-il ensuite, impatient de trouver quelque chose pour occuper son esprit.


_________________
stand by me + When the night has come and the land is dark and the moon is the only light we'll see. No, I won't be afraid. No, I won't be afraid just as long as you stand, stand by me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE6ème année
    POUFSOUFFLE
    6ème année
AVATAR : K.J. Apa
MESSAGES : 147
MessageSujet: Re: [Septembre 1997] I Believe I Can Fly [PV] Ven 24 Mar 2017 - 6:19

Installé à califourchon sur le banc du vestiaire, Nolan observait d’un air septique la grande armoire de chêne dont il venait tout juste de tirer les battants. Quelques vieux comètes et brossdurs s’y reposaient depuis quelques mois maintenant et une fine couche de poussière en couvrait même les manches vernis, mais ce n’était pas ce qui troublait l’esprit du rouquin. Non, ce qui le laissait perplexe, c’était plutôt la variété de choix parmi les équipements de protection disponibles et spécifiques à chacune des positions sur le terrain.

Parce que bon, Jimmy avait bien parlé d’exercices variés, mais tout énervé qu’il était à la pensée de pouvoir enfin enfourcher un balais de nouveau, No avait complètement oublié de demander quel type de cobaye était attendu au menu ce jour-là.

Bon bah, je prends un peu de tout et que Merlin nous garde ! dit-il en fixant l’immense tête de blaireau inanimé posé au sol sur sa droite.

En vérité, le Poufsouffle était bien seul dans le vestiaire — phénomène appelé à se reproduire vu l’alignement jaune et noir projeté cette saison — mais il s’amusait de croire que leur mascotte officielle écoutait tout ce qu’on pouvait lui raconter. Il se releva ainsi d’un bond avant d’ouvrir un grand sac de toile ou il fourra un peu au hasard les items suivants ; une paire de protège-tibias à lacer, une batte défoncée aux couleurs de sa maison, un casque de gardien qui avait vraisemblablement servi au cours de la première guerre des sorciers, des coudières comme neuves, des lunettes repousse-pluie, ses propres épaulettes de sport et finalement, une paire de gants rembourrés. Après avoir bien tendu le fil qui gardait l’ouverture de son baluchon improvisé, il le chargea d’une main par-dessus son épaule pour ensuite attraper le premier balais à sa portée de l’autre. Prochain arrêt ; le terrain de Quidditch !

Si tôt avait-il posé un pied sur le gazon vert de l’arène qu’une balle de cuir rouge lui siffla aux oreilles, l’obligeant ainsi à larguer sa cargaison pour mieux se saisir du projectile. Pas de doute, le nouveau capitaine du rouge et or était en forme ! Nolan lui renvoya donc ses salutations à la même vitesse que son souaffle.

Moi ? Des problèmes ? Attends, je ne suis peut-être pas la plume la mieux taillé du collège, mais si je ne dois retenir qu’une chose de mes cinq dernières années de scolarité, c’est sera bien quels passages emprunter quand on souhaite éviter les ennuis !

Et ces jours-ci, les ennuis ont étrangement une étoile épinglé à leur gilet… songea t-il en méditant à l’attitude d’une certaine lionne dont il préférait taire le nom en présence de Jimmy.

Ou bien peut-être quand on souhaite satisfaire une fringale nocturne, ce qui revient sensiblement au même quand on y pense… conclua t-il plutôt en mimant railleusement une réflexion profonde. D’ailleurs, tu ne serais pas passé d’abord par la Grande Salle à tout hasard ? Je vole d’ordinaire un peu mieux avec un croissant ou deux dans l’estomac, mais je suis prêt à faire le sacrifice de mon petit-déjeuner par solidarité pour ton prélassement matinal avorté !

Souhaitant faire la démonstration de sa bonne volonté, No se détourna un moment à la recherche de son balais tandis que Jimmy tapait déjà du pied pour prendre un peu d’altitude, mais la proposition de son ami le stoppa net dans son envie d’aller chatouiller ou un deux nuages. Il porta une main en visière afin de mieux situer Jim, puis posa l'autre sur sa hanche comme pour souligner l'arrêt du jeu.

Attends un peu, tu entends quoi par pointus ? Ils ont quand même pas ajouté d’épines aux cognards si ?

Sans attendre de réponse du lion, le titulaire tout neuf de l’équipe des blaireaux s’avança vers l’imposante malle ouverte qui trônait en plein centre du terrain, un air vaguement troublé au visage. Par « ils », le Poufsouffle entendait bien sûr la nouvelle administration du collège, celle-ci ne lui inspirant guère plus confiance qu’une poignée de scroutt à pétards naissants. Les Carrows avaient-ils le droit — le pouvoir ? — de modifier les règles d’un sport déjà curieusement dangereux ?

À première vue, les deux sphères métalliques cuivrées demeuraient semblables en tout point à celles de son souvenir, mais les apparences étaient bien souvent trompeuses lorsqu’il était question de magie.

Tu… les as déjà testés ? Je veux dire, depuis la rentrée ?

Et le souaffle lui, ils l'ont rendu explosif à ton avis ? On repassera pour la bravoure hein...

_________________



THERE IS STRENGH IN NUMBERS
« Differences of habit and language are nothing at all if our aims are identical and our hearts are open. » ► ALBUS DUMBLEDORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 498

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Celibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Septembre 1997] I Believe I Can Fly [PV] Ven 12 Mai 2017 - 11:03



En cet fin de mois de Septembre, après cette rentrée placée sous le signe de l’obscur, du doute et de l’incertitude, Jimmy était enfin sur le terrain de Quidditch. Il appréciait l’air pur qui lui montait aux narines, se délectait d’une petite brise qui venait chatouiller ses joues, et surtout, adorait la présence de Nolan à ses côtés. Le Poufsouffle ne perdit d’ailleurs pas son temps en bavardage, et lui répondit qu’il avait de quoi éviter les problèmes, notamment pour aller manger en plein milieu de la nuit. Oui, les jaunes et noirs avaient cette merveilleuse chance d’être au niveau des cuisines. Ils avaient donc moins de risque que les autres de se faire attraper lorsque leurs estomacs les poussaient vers l’antre le plus magique de Poudlard. Le rouge et air arbora alors un air désolé. « Je suis désolé non. Je suis directement venu ici ! » s’excusa-t-il, n’ayant guère eut l’envie de parcourir les dalles de la grande salle, de discuter avec les membres de sa Saison ou encore de poser les yeux sur l’un des Mangemorts. Non, il était directement venu fouler la pelouse verte du terrain de Quidditch. « Mais, on ira se rattraper au déjeuner ? Je suis sûre qu’on aura un bon repas ! » assura-t-il, parce que oui, cette partie-là n’avait pas changé, pour lui, tout du moins.

Jimmy se demandait parfois pourquoi il n’était pas dans la maison des Nunaboucs. Après tout, sa mère était moldue, et son père absent depuis un certain temps. Alors qui lui avait réellement donné cette chance d’être Capitaine de Quidditch de sa maison ? Qui l’avait empêché de rejoindre la nouvelle maison ajoutée aux quatre principales ? Il ne savait pas, et ne voulait pas savoir. Ce sujet était délicat, et les choses délicates, il n’aimait pas trop ça.

Et puis, Jimmy, impatient de s’envoler, tapa du pied pour faire décoller son balai magique. Il s’arrêta cependant aussi sec pour écouter la question de Nolan. Des pointes ? Sur les cognards ? Ces créatures du démon étaient déjà assez diaboliques comme ça, pour quelle raison les auraient-ils rendus encore plus affreuses ? Le Gryffondor ne savait pas, mais sa curiosité était piquée. Alors il redescendit rapidement au niveau du sol, et se posa près du Poufsouffle, son balais en main, son regard noisette posé sur la malle ouverte sur les balles de Quidditch. « Je pense pas qu’ils iraient perdre leur temps à changer les balles de Quidditch, tu sais.. » raisonna alors Jimmy, alors que ses yeux ne décelaient absolument aucun changement sur l’aspect des cognards de Poudlard. A la nouvelle question du Blaireau, Jimmy posa son regard sur lui, avant de le reposer sur les balles. « Hmm. Non, je n’en ait pas encore eu l’occasion. Et je ne suis pas certain que les autres capitaines les aient vérifiés. » fit-il remarquer. Il passa alors une main dans ses cheveux, et réfléchit. Au bout d’une demie seconde de réflexion, une idée merveilleuse lui vint en tête. « Tu sais quoi ? On devrait les tester nous même ! On n’est jamais trop prudent ! » Oui, et si les Serpentards c’étaient rendus compte d’un quelconque changement concernant les balles de Quidditch – ce qui était assez surprenant, puisque qu’il ne s’était pas rendu compte de la présence d’une Serdaigle dans leur vestiaires l’an passé – ils n’auraient surement pas prit la peine de prévenir les autres capitaines.

Jimmy posa alors son balai à côté de la malle, et attrapa les deux battes qui accompagnaient les balles. « Tiens, prends ça, tu vas en avoir besoin. » dit-il, en tendant l’une d’elle à Nolan. Un sourire étirait les lèvres de Jimmy : Oh, tout ça était terriblement excitant ! Il empoigna fortement sa propre batte, avant de glisser un petit regard en direction de son camarade. « Tu es prêt ? » Et sans réellement attendre une réponse de la part de Nolan, le Gryffondor libéra l’un des cognard de la boîte, qui s’envola rapidement en râlant, avant de revenir vers le petit duo, qui, arme aux points, étaient prêt à vérifier que tout était normale.

[Je te propose de tiré un dé pour la suite des évènements ♥ Je crois que c'est le dé Quidditch qui donne les résultats Echec/Réussite :
Echec : Nolan réussit à taper dans le cognard, mais l’envoie droit sur Jimmy, qui n'a pas le temps de lever sa batte, et BAM, dans le ventre. Aouch.  
Réussite : Nolan réussit parfaitement bien à taper dans le cognard, et la balle repart dans les cieux. En plus, pas de piques en vu! Elle a l’air normale, non ? Faudrait réessayer une seconde fois !   ]

_________________
stand by me + When the night has come and the land is dark and the moon is the only light we'll see. No, I won't be afraid. No, I won't be afraid just as long as you stand, stand by me.


Dernière édition par Jimmy J. Kent le Jeu 8 Juin 2017 - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE6ème année
    POUFSOUFFLE
    6ème année
AVATAR : K.J. Apa
MESSAGES : 147
MessageSujet: Re: [Septembre 1997] I Believe I Can Fly [PV] Jeu 1 Juin 2017 - 15:45

À la question du festin qui suivrait l’entraînement, Nolan avait tout juste hoché la tête à l’affirmative sans réelle amplitude ni aplomb. Sa religion — le Poufsoufflerisme ? — lui interdisait de toute façon de se soustraire à un repas aussi essentiel alors c’était bien gentil de la part de Jimmy de proposer, mais le déjeuner des champions allait de soi ; il n’avait jamais été question de faire autrement. Remarquez, peut-être bien que le jaune allait se laisser tenter par une petite virée à la tablée du rouge et or ce midi-là, question de voir de quel filet de porc et autres sauces aux poivres les lions pouvaient bien se chauffer. C’était une invitation en bonne et due forme après tout ? Non parce que si les né-moldus — désormais rassemblés chez les chèvres — n’avaient pas droit aux mêmes plats ni aux mêmes portions qu’eux, c’est dire que le menu variait peut-être bien d’une maison à l’autre aussi ? STOP! suffit Nolan, cesse de penser à ton estomac et ses gargouillements et concentre toi un peu sur ce qui se passe sur le terrain !

Par chance, Jimmy était justement de retour sur le plancher des vaudelunes et concentré à se faire une tête sur cette problématique d’inspection du matos.

De toi à moi, s’ils avaient suffisamment de temps à tuer pour nous pondre une nouvelle maison et un nouveau code de conduite, on a peut-être échappé de justesse à une saison de marelle en remplacement du Quidditch.

Un sourcil surélevé par rapport à jumeau, le ton de Nolan oscillait désormais entre la moquerie et l’ironie, lui qui ne comprenait pas très bien la pertinence de l’ensemble de ces changements imposés par le Ministère et les Carrows. Non mais qu’est-ce qu’on s’en balance des ancêtres des autres à la fin, du moment où ils sont aptes à tenir une baguette et produire la moindre étincelle, ce sont des sorciers et puis c’est tout. Penché légèrement au-dessus de la malle qu’il avait lui-même ouverte et préparé, le capitaine lui, ne semblait toutefois pas plus inquiet qu’un hippogriffe en plein orage à l’idée d’affronter des balles trafiquées, ce qui était peut-être d’autant plus inquiétant ? L’assurance du lion commençait à chatouiller drôlement l’égo du rouquin, qui en serait presque venu à douter de son propre courage dans les circonstances. D’ailleurs, il allait bientôt se retrouver avec une batte entre les pattes et un avertissement de se tenir sérieusement prêt à en faire usage, alors c’était trop tard pour jouer les couards.

Écoute, ce n’est pas ce que j’avais en tête en te demandant si tu les avais inspectés d’abord, mais je suppose que j’ai ce que je mérite pour avoir oublié que je m’adressais à un Gryffondor !

Dès que le cognard siffla à ses oreilles, Nolan oublia tout de ses soupçons d’altérations illicites et resserra lui aussi sa prise sur sa batte, prêt à en découdre puisqu’il le fallait. En un sens, il est vrai que l’exercice avait quelque chose d’excitant quoique dangereux puisque exécuté sans aucun filet ; pas de professeurs ni d’assistance pour leur venir en aide en cas de dérapage. Ce fichu boulet de cuivre semblait d’ailleurs doté d’un sixième sens pour flairer le manque d’assurance de ses victimes potentielles puisque ce fut sur le blaireau qu’il jeta son dévolu au moment de charger. Un pivot et un bon swing plus tard, BANG, le cognard ne s’en trouvait pas moins renvoyé à l’horizon d’où il jaillissait tout juste. Fier comme une jeune licorne devant son premier crottin, le sixième année devait avoir les narines aussi dilatés que ses pupilles qui n’arrivaient plus à se détacher de ce point au loin.

Insatisfaite qu’on ait coupé court à sa volonté d’assommer de l’humain, la petite furie de cuivre ne fit qu’une arabesque rapide dans le ciel avant de foncer à nouveau vers le sol, avisant cette fois de l’autre joueur à sa disposition, Jimmy Kent lui-même. Les deux adolescents n’eurent guère le temps d’échanger plus qu’un regard que le cognard était déjà sur eux, préférant leur servir une mise en échec musclé plutôt que de bénéficier de l’inverse.



Ici, vos choix de dé Quidditch Messire Kent :

RÉUSSITE : Jimmy réussit à taper le cognard avec force. Frustrée de cet échec répété, la balle de cuivre décide donc de foncer vers les tourelles des gradins cette fois, forçant ainsi les garçons à enfourcher leurs balais pour la poursuivre.

ÉCHEC : Jimmy peine un peu à trouver le bon angle pour taper dans le cognard et le renvoi directement sur la malle ouverte, ce qui a pour effet de briser la sangle du second cognard désormais libéré lui aussi !  

Good luck buddy ! 

_________________



THERE IS STRENGH IN NUMBERS
« Differences of habit and language are nothing at all if our aims are identical and our hearts are open. » ► ALBUS DUMBLEDORE


Dernière édition par Nolan Sherman le Mar 6 Juin 2017 - 12:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Septembre 1997] I Believe I Can Fly [PV] Jeu 1 Juin 2017 - 15:45

Le membre 'Nolan Sherman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Quidditch' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 498

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Celibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Septembre 1997] I Believe I Can Fly [PV] Jeu 8 Juin 2017 - 12:06



Tandis qu’une douce brise venait se mêler dans le chevelure épaisse et bien coiffée du capitaine des rouges et ors, ce dernier posa un regard sur son camarade de Poufsouffle. Le jeune homme n’avait pas tort : tellement de choses avaient changées, depuis la rentrée. Cette nouvelle maison, tout d’abord, qui plaçait les nés-moldus dans une terrible situation ! Ces nouveaux cours, qui en faisait tourner de l’œil plus d’un. Et surtout, ces nouveaux enseignants qui faisaient frissonner Jimmy de la tête au pied à chaque fois qu’il en voyait un, de loin ou de près. Après tout, les Carrow étaient imprévisible, et Jimmy n’était guère enclin à découvrir ce qu’ils étaient capables de lui faire pour simplement marcher dans les couloirs en milieu de journée. Et si, ça aussi, était devenu un crime ? Enfin, pour l’instant, le rouge et or n’avait pas de quoi se plaindre. Il mangeait à sa faim, dormait au chaud et pouvait encore se promener assez librement dans les dédales de couloirs de Poudlard. Et, surtout, il n’était pas capitaine de l’équipe de marelles, mais bien de Quidditch. Sans savoir si ce titre lui conférait un certain statu auprès du corps enseignant, les choses avaient légèrement changées au sein de sa saison. « Un concours de Marelle. Ça les ennuierait trop.. Et puis, ça ne fait pas très sorcier. » dit-il en terminant sur une imitation ridicule et rapide de l’un des nouveaux professeurs.

Un sourire étira les lèvres du Gryffondor à la remarque de son camarade d’année. Certes, Jimmy était un Gryffondor, mais, il était un Gryffondor raisonné. Enfin, presque.. « Oh, je ne suis pas le pire des Gryffondor. Dans le genre tête brûlée, y’en a tout un tas d’autres qui pourraient te proposer des activité bien pire que celle-ci.. » dit-il, en souriant, après lui avoir tendu la batte. Oui, qu’est-ce que les autres Gryffondor pouvaient bien proposer de pire que de s’affronter à un cognard dans l’optique de savoir si ces objets enchantés étaient truqués, ou non ?  Etrangement, Jimmy ne voyait pas. Mais,de tout façon, il fallait se concentrer sur le Cognard, pour éviter un possible problème. Ahem.

Lorsque la balle cuivrée arriva au niveau de Nolan, ce dernier, d’un coup parfaitement bien exécuté, renvoya la balle dans les airs. Jimmy n’eut même pas le temps de le féliciter que le cognard se dirigea vers lui. Le Gryffondor pouvait même l’entendre grogner de frustration. Les mains du sixième année raffermirent leur prise sur la batte et bois, et, dans un regard emplis de détermination, Jimmy tapa dans l’objet qui retrouva le chemin du ciel assez rapidement. Mais, cette fois-ci, la balle, qui grognait toujours bruyamment, ne revint pas, et se dirigea vers les tourelles des gradins. « H*ly cr*p » jura Jimmy, surpris pas la réaction très étrange du cognard. « Voilà qu’il ne veut plus nous tuer ! Normalement, ces balles-là ne veulent qu’une chose : nous écraser, nous réduire en bouillie ! » dit-il, ébahis. Nolan avait raison, ces balles avaient bien un problème ! Bien plus minime que ce qu’il avait pensé plus tôt, mais, un problème tout de même. « Well, t’es prêt pour aller la chercher ? » demanda Jimmy, en enfourchant son balai, batte en main. Même si le cognard avait, semblait-il, une crise d’existence, il ne fallait surement pas le sous-estimer. « Easy, on l’attrape, et on la remet dans la caisse. Comme ça, on pourra vérifier le Souaffle. On va éviter de libérer le Vif-d’or, c’est un coup à le perdre, et j’ai pas envie de passer mes nuits dans les cachots. » expliqua-t-il, alors que Nolan venait de le rejoindre dans les airs, à quelques mètres seulement au-dessus de la pelouse. Dans un sourire, Jimmy prit la même direction que le cognard. Il n’était pas difficile de repérer la balle grognon, qui tournait autour de la tourelle qu’occupait les professeurs et ne devaient attendre qu’une chose : eux.

Nouveau dé, cher Chevalier Sherman :
Réussites : Oooh, le cognard est bien ramolli, et Nolan et Jimmy parviennent à le récupérer avec très peu de problème, surement un bleu, ici ou là.  
Echec : Le cognard se réveille lorsque les deux sorciers enfourchent leur balais, mais, au lieu de venir les détruire eux, il vient s’écraser contre le coffre des balles et libère le deuxième cognard, ainsi que le vif d’or. Euuuh, y’a pas un attrapeur, dans le lot ? Eh non !  

_________________
stand by me + When the night has come and the land is dark and the moon is the only light we'll see. No, I won't be afraid. No, I won't be afraid just as long as you stand, stand by me.


Dernière édition par Jimmy J. Kent le Jeu 8 Juin 2017 - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Septembre 1997] I Believe I Can Fly [PV] Jeu 8 Juin 2017 - 12:06

Le membre 'Jimmy J. Kent' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Quidditch' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE6ème année
    POUFSOUFFLE
    6ème année
AVATAR : K.J. Apa
MESSAGES : 147
MessageSujet: Re: [Septembre 1997] I Believe I Can Fly [PV] Jeu 8 Juin 2017 - 12:58

Parfois, Nolan en venait à se demander quelle genre de pommade Jimmy pouvait bien utiliser pour que sa coiffe tienne tête — sans rire — à l’éventail complet des conditions météorologique anglaises. Ça devait être une de ces lotions très chère qu’on ne trouvait qu’auprès des marchands ambulants du Chemin de Traverse, du genre qui allie la consistance de la bave de limace séché et le doux parfum d’une branche de muguet fraîchement cueillie. Pas étonnant qu’il soit parvenue à gagner les faveurs d’Amaryllis, bien peu de prétendants arrivait à la cheville du capitaine en matière de prestance tout-terrain et assurément pas Nolan avec ses éphélides anarchiques qui lui donnait naturellement un air tout barbouillé. Jaloux le blaireau ? Alors là pas du tout (ou si peu), mais il était certainement prêt à décoller et prouver qu’il savait au moins tenir une batte à peu près correctement.

Easy ? Mais bien sûr, c’est qu’on est tous nés avec des cognards accrochés à nos hochets ici non ?

Un rictus aussi résigné que sincèrement enthousiasme avait bien sûr suivi sa réponse à Jimmy. Sur le fond déjà, il était bien d’accord avec le capitaine rouge et or ; pas question de libérer un truc que deux paires d’yeux ne suffisent pas à localiser et ainsi souscrire eux-même à la punition mémorable que les Carrows n’hésiteraient pas à leur infliger pour… abandon de matériel ? Bien qu’il ne l’ai pas lu, le Poufsouffle était persuadé qu’un truc à la même sauce devait bien se trouver dans leur nouveau règlement bidon.

Sur la forme cependant, Nolan croyait plutôt que le cognard devait simplement avoir détecté une présence autre que la leur, car qui n’avait encore jamais profiter de l’absence de surveillance à cette heure pour entrainer sa douce (ou son beau bien sûr) dans une escapade intime à l’abri des regards ? Ni une ni deux, il avait donc tapé bien fort du pied en abîmant du même fait — et sans scrupules — le gazon si précieusement entretenu par Mrs Bibine. Direction ; les gradins !

Ayant instinctivement emprunté le sillage de Kent, Nolan arriva en second au sommet de la grande tour des professeurs, là ou un cognard malpoli les attendait amoureusement ; soit dans l’espoir de rapprochement physiques, aussi douloureux soient-ils ! La réponse attendue fut d'ailleurs immédiate, Jimmy lui asséna sans hésiter un premier coup de batte, bien en direction du sol et par le fait même du blaireau, qui réitéra en coûtant encore quelques mètres d’altitude à leur assaillante cuivrée. Le reste de l’échange fut toutefois plus chaotique, le cognard désorienté les forçant à raser plusieurs palissades de cèdre en multipliant les collisions et les détours.

C’est finalement à quelques mètres tout juste de la malle que les deux joueurs se délestèrent simultanément de leur batte respectives afin de profiter de la prochaine offensive de la balle tueuse pour la remettre bien au chaud sous ses sangles. Il va s’en dire, la manoeuvre coûta quelques ecchymoses à Jimmy, mais c’est au balais archaïque de Nolan que le cognard infligea le plus de dommages et tandis que le capitaine retrouvait son souffle en achevant de boucler les courroies de sécurité requises, le rouquin entamait une évaluation des dégâts.

Déjà, son cale-pied gauche manquait à l’appel, ce qui expliquait sans l’ombre d’un doute ses problèmes directionnels dans la dernière descente. Le droit, abattu par la perte de sa meilleure moitié, n’en menait visiblement pas large. À l’arrière, des étincelles aux teintes inquiétantes se dégageaient des brindilles hirsutes et la tête du balais pointait quasiment à l’Ouest.

Hum, comment dire, à moins que tu ne sois particulièrement doué pour les sortilèges d’urgence, je t’annonce que le reste de l’entraînement devra probablement se faire au sol.

D’un air et d’un ton faussement solennel, le blaireau mit un genoux à terre pour soulever délicatement l’instrument de ses deux mains, paumes ouvertes vers le ciel, tel un viking prêt à offrir son arme en offrande aux dieux.

Merlin, ait pitié de ton humble serviteur et rappelle le auprès de toi afin qu’il vole vers des horizons meilleurs !

Pas peu fier de sa blague, son regard implorait tout de même Jimmy de tenter quelque chose puisqu’il avait lui-même avait abandonné sa baguette au vestiaire. C’est que Nolan se savait doué pour encaisser les coups et il n’avait pas du tout les moyens de visiter régulièrement Ollivander, pas plus que de s'offrir un balais tout à lui d’ailleurs.


Les possibilités qui s’offrent à vous Sir Kent :

RÉUSSITE : Jimmy a bien sa baguette à portée de main et d’un agile sortilège, il parvient à rectifier l’alignement du manche du balais ainsi qu’à lisser les brindilles de sa paille, mais le laissant toujours avec un cale-pied manquant.

ÉCHEC : Hélas, Jimmy a également préféré laisser sa baguette en sûreté ou alors, le sortilège dont il tente de faire usage échoue et laisse Nolan avec un balais en lambeaux.

… et maintenant, le souaffle hein ? 

_________________



THERE IS STRENGH IN NUMBERS
« Differences of habit and language are nothing at all if our aims are identical and our hearts are open. » ► ALBUS DUMBLEDORE


Dernière édition par Nolan Sherman le Ven 7 Juil 2017 - 19:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Septembre 1997] I Believe I Can Fly [PV] Jeu 8 Juin 2017 - 12:58

Le membre 'Nolan Sherman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Quidditch' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 498

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Celibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Septembre 1997] I Believe I Can Fly [PV] Lun 3 Juil 2017 - 19:23



Jimmy souri en réponse au commentaire de son camarade de la matinée. Allons bon ! Ce n’était qu’un petit cognard, rien de bien méchant ni effrayant ! Les Carrow ‘s eux, étaient effrayant. Le cognard n’était qu’une balle ensorcelée qui avait des problèmes sociaux, voilà tout. Et puis, ils étaient chanceux, l’objet ensorcelé était tout seul, puisque son compère grognait d’ennuie dans la malle. De toute façon, ils n’avaient pas le choix : ils devaient rapidement récupérer la balle, avant que celle-ci ne détruise quelque chose, ou vienne taper sur la tête d’un nouvel enseignant. Nul doute que les surveillants allaient punir le Lion et le Blaireau avec grande fermeté : autant dire que Jimmy était très, très motivé pour récupérer la balle. Alors, il tapa du pied pour s’envoler tout en se marmonnant quelques mots d’encouragement à lui-même. Oh, s’il avait une relation particulièrement agréable avec le Souaffle, et qu’il trouvait le Vif d’Or aussi mignon qu’un petit niffleur endormi, les cognards n’ont jamais eu ces faveurs. Non, ces balles rebelles étaient du domaine de Gabriel ou Catherine. Sa gorge se serra au souvenir de sa camarade rouge et or et il se secoua la tête pour se reconcentrer sur des pensées moins tristes.

Au moment même où Nolan se retrouva au côté du capitaine des lions, ce dernier raffermi la prise qu’il avait sur sa batte et tapa avec toute la force dont il était capable sur la balle, qui perdit alors en altitude. Le Poufsouffle recommença l’expérience et le Cognard en liberté perdit davantage de hauteur. Mais, se rapprochement auprès de la terre ferme ne semblait pas faire plaisir à la balle qui fit voler les deux sorciers aux ras des palissades, au milieu des poutres qui entouraient le terrain. Depuis quand les cognards étaient poursuivis par les poursuiveurs ? N’était-ce pas l’inverse, normalement ? Peut-être avait-il simplement besoin de se défouler, allez savoir ! Jimmy ne se perdit pas davantage dans ses réflexions, il ne souhaitait qu’une chose : récupérer le fuyard, et le remettre dans sa boite.  Ce fut d’ailleurs près de la malle que les deux garçons réussirent à récupérer l’objet sauvage. Après un « Maintenant » claire et sans appel, les deux sixièmes années parvinrent à faire glisser – Jimmy ne comprenait pas encore comment ils avaient fait ! – le cognard dans son nid. Le rouge et or termina de boucler « l’animal » et se laissa choir sur le sol, pour récupérer son souffle. Il avait l’impression d’avoir couru un marathon moldu. Il passa une main dans ces cheveux – pour s’assurer qu’ils étaient encore bien là – avant de reposer son attention sur son camarade.

Jimmy poussa un petit sifflement : ce cognard – qui faisait bouger la totalité de la malle, surement furieux d’avoir été attrapé – avait fait bien des dégâts sur le balai de Nolan. Jimmy quitta son repos pour se remettre sur ces pieds, dans un petit grognement : il allait certainement avoir une quantité impressionnante de bleus, mais, au moins, son balai était intact. « Un entraînement au sol ? Oh non. Ce serait dommage d’en rester là, maintenant qu’on sait que les cognards sont aussi inoffensif et mignon qu’avant ! » dit-il, amusé par ses mots, et par la mise en scène de Nolan. « Si tu crois que Merlin nous entend de là ou il est.. » dit-il, avant de sortir sa baguette d’un air triomphant. Il retint un petit soupir de soulagement lorsqu’il constata qu’elle était encore en un seul morceau, et la dirigea vers l’épave qu’était devenu le balai de son ami. « Regarde-ça, mon cher Nolan ! » s’exclama-t-il avant de prendre sa mine la plus concentrée possible. Le sortilège de réparation qu’il connaissait fonctionna plutôt bien puisque, hormis le cale-pied gauche, toujours manquant, le reste du balai ressemblait maintenant à un vrai balai. « Je suis incapable de changer un oiseau en verre à pied, mais pour réparer un balai – ou une guitare, c’est sensiblement pareil ! – tout va bien ! » se réjoui-t-il, grand sourire. « Par contre, je suis désolé pour ton cale-pied, mais il faudra le réparer d’une autre manière. Tu sais où tu l’as perdu ? Enfin, il doit surement être en bouilli à l’heure qu’il est.. » dit-il, en rangeant sa baguette dans une poche de sa veste de Quidditch. « Est-ce que tu penses être capable de voler ? On doit encore tester le souaffle. T’imagine s’il se met à siffler comme un serpent dès que quelqu’un le touche ? Ou s’il essaie de nous mordre parce qu’on est nous ? » demanda-t-il, pourtant pas le moins du monde inquiet par les changements qui auraient pu avoir lieu concernant sa balle favorite.

Comme pour influencer la décision de son ami, Jimmy attrapa le souaffle dans ces mains. Il se lança en l’air de quelques dizaines de centimètres, avant de le récupérer de ces dix doigts. Une grimace déformant ces traits et un petit « Oh la la ! » inquiet accompagna l’envoie de la balle vers son compère. Est-ce qu’elle mordait ? Est-ce qu’elle chauffait ? Pas le moins du monde. Du moins, pas pour Jimmy.


[HRP : Pas de dés cette fois-ci ! A toi de voir si tu veux que Nolan évite la balle, ou la rattrape et constate que Jimmy se moque un peu :D ]

_________________
stand by me + When the night has come and the land is dark and the moon is the only light we'll see. No, I won't be afraid. No, I won't be afraid just as long as you stand, stand by me.


Dernière édition par Jimmy J. Kent le Lun 3 Juil 2017 - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Septembre 1997] I Believe I Can Fly [PV] Lun 3 Juil 2017 - 19:23

Le membre 'Jimmy J. Kent' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Quidditch' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Septembre 1997] I Believe I Can Fly [PV]

Revenir en haut Aller en bas

[Septembre 1997] I Believe I Can Fly [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [1er Septembre 1997] Diviser pour mieux régner» [13 Septembre 1997] Teach me all you know» [11 Septembre 1997] Le Géranium Dentu» Ce n'est que le nouveau bibliothécaire. [25 Septembre 1997]» [2 septembre 1997] Enfin de retour
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-