AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[6 octobre 1997] Y'a quelque chose, dans son regard... (Ft. Lina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
GRYFFONDOR7ème année
    GRYFFONDOR
    7ème année
AVATAR : Logan Lerman
MESSAGES : 143

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 06/02/1980 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [6 octobre 1997] Y'a quelque chose, dans son regard... (Ft. Lina) Dim 12 Mar 2017 - 22:21

Un peu rêveur, Tony jeta un coup d'oeil par la fenêtre. Le mois d'octobre avait apporté sa grisaille habituelle. Dehors, il bruinait, de façon continue, depuis le matin même. De quoi déprimer à mort ! Le jeune homme n'aimait pas trop la pluie, surtout, celle là, qui ressemblait plus à du crachin qu'autre chose. Heureusement, les Carrow et Rogue n'avaient pas décidé de les faire travailler dehors aujourd'hui ! Sans doute venaient-ils de vivre leur premier éclair de lucidité ? Ou d'intelligence, c'est au choix ! Bref, sans Dumbledore, Poudlard n'était plus pareil. Il régnait un sentiment profond d'insécurité dans l'enceinte du château. Seulement un mois s'était écoulé depuis la rentrée. Tony haïssait tous les cours, sauf celui de McGonagall, c'est dire ! Il n'avait pas envie de travailler, et la rage l'habitait continuellement. Il bouillait de voir certains de ses camarades à Nunanbouc. Il essayait de faire comme si de rien n'était, pourtant, on sentait que ça le titillait d'aller casser du Mangemort, en mode kamikaze. A cela s'ajoutait les cours de magie noire où chaque fois qu'il lançait un sort, il sentait son âme se souiller. Et puis, inutile de parler de l'ambiance générale... Rien ne valait son foyer. D'un autre côté, ce ne serait pas dans son genre de se planquer. Ca non... il avait trop de courage et trop de caractère pour ça. Rester là, ça lui donnait l'opportunité de se battre de l'intérieur. Et quand bien même, ces chances de victoire restaient aussi minces qu'une tranche de bacon, il se moquait complètement de sa faire attraper ! Mais, étant donné que ça serait sa dernière année, ici, il comptait bien réitérer l'exploit de Fred et Georges Weasley : mettre une pagaille absolue dans tout le bâtiment. Et pour l'instant, il fallait préparer plusieurs munitions. Dans une cachette, bien à l'abri des regards, Tony alimentait un véritable stock. Des pétards, des boules puantes, des bavboules, de la bouse de dragon... plein de petites joyeusetés ! Mais pour l'instant, motus !

Oui, aussi épatant cela pouvait-il paraitre, Tony se taisait. Même mieux : il se trouvait à la bibliothèque ! Il y avait beaucoup d'élèves d'ailleurs. On sentait que la pluie calmait tout le monde. Sauf Garner... car s'il se taisait pour éviter de se faire assassiner par la pimbêche de Madame Pince, il n'arrêtait pas de bouger sur sa chaise, en regardant autour de lui. Il aurait bien aimé jouer au Quidditch... quoique... Brave était dans l'équipe. Voilà qui n'arrangeait pas leur relation, déjà sacrément délétère ! Un peu plus loin, il repéra un groupe de Serpentards et l'envie le démangeait de leur envoyer une bonne vieille vanne sur l'utilité d'être dans une bibliothèque lorsqu'on ne savait pas lire. Heureusement qu'il fit abstention ! Imaginez un peu la bagarre dans cet endroit ! Et la colère mémorable de la gardienne des lieux ! Brrr... il fut parcouru d'un frisson et enfonça son cou dans son col roulé. En une semaine, les températures avaient sacrément chuté ! Et Tony sortait d'un bon rhume qui lui avait valu une lettre de reproches de sa mère. Il jeta un oeil à la jeune femme qui se trouvait en face de lui. Lina Kaveline. Elle aussi, elle vivait sa dernière année. Et elle était imperturbable, à chercher dans les bouquins présents devant elle. Sans s'en rendre compte, Garner la regarda attentivement. Pendant six ans, ils se croisaient dans les couloirs, dans les cours, ils se disaient bonjour, échangeait un peu, mais sans plus. Depuis septembre, les choses évoluaient. Ils n'en étaient pas à leur premier bînome, sauf que cette fois, ils devaient mener une recherche ensemble et faire un devoir commun. Le Professeur Slughorn, leur demandait de travailler sur les champignons toxiques et leur utilisation dans le cadre de la confection de poisons, comme le voulait désormais le Ministère. Une tâche ardue, parce que ni lui, ni elle, n'avait le fond suffisamment sombre pour envisager de faire du mal à des gens qui n'avaient strictement rien demandé.

Lina possédait quelque chose qui commençait à le fasciner. Une curiosité dans laquelle il se retrouvait complètement. Il appréciait sa bonne humeur aussi. Et puis son sourire... son regard... Plus le temps passait et moins il pensait à Brave. Le belle Poufsouffle suscitait une sensation de bien-être. Il aimait passer du temps avec elle, même si c'était pour étudier. Il entendit le grattement de sa plume sur le parchemin, régulier, continu. Et celui-ci ne fut interrompu qu'au bout de quelques instants. Tony se rendit compte qu'elle le regardait. Il était sensé bosser ! Il prit la plume et par maladresse, fit gicler l'encre sur son pull blanc. D'un coup de baguette il enleva les tâches, et fit mine de se concentrer. En vérité, il n'était pas du tout dans leur devoir. Beaucoup trop de choses le préoccupaient. Il changea une nouvelle fois de position sur sa chaise et finit par dire, à voix basse :

- Tu savais que chez les moldus, les champignons étaient utilisés comme hallucinogènes ? Ils en prennent et ils voient des éléphants bleus, des licornes ! C'est peut-être ça qu'on devrait mettre dans la potion. Et en verser trois gouttes dans le verre des Carrow... Tu imagines ? Ils verraient des moldus--dragons leur courir après ! Hahaha !

Tony ne manquait pas d'imagination, ni d'humour. Et c'était bien ça le problème ! N'empêche, qu'en matière de moldus, il s'y connaissait pas mal. Il était toujours heureux de glisser une anecdote à ce sujet.

_________________

Garne(r)ment
Promis, cette fois, ça n'est pas moi ! Je n'y suis pour rien dans ta nouvelle couleur de cheveux... Mouhaha !!! Ce qu'elle est moche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE7ème annéePréfète
    POUFSOUFFLE
    7ème année
    Préfète
AVATAR : Katie McGrath
MESSAGES : 261

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [6 octobre 1997] Y'a quelque chose, dans son regard... (Ft. Lina) Lun 13 Mar 2017 - 1:54



Elle avait l'impression que la moitié de l'école s'était réunie à la bibliothèque. De nombreux élèves de cinquième et septième année étaient là, pour préparer leurs examens. Il y avait également beaucoup de premières années : c'était le début de leur études, et pendant l'été ils avaient sans doute énoncé tout un tas de bonnes résolutions pour la rentrée à venir. On était début Octobre, ils y croyaient encore. Mais Lina savait que pour la plupart, ils ne retourneraient ici qu'à la fin de l'année pour les examens terminaux. En attendant, la pièce était presque surchargée, et certaines fenêtres étaient pleines de buée. D'ailleurs, un peu avant que Tony n'arrive, elle avait dessiné un soleil avec son index. Le pauvre avait une bien triste mine désormais.
Lina enleva l'écharpe à l'effigie de sa maison qui couvrait son cou délicat. Elle reprit sa plume noire et or et recommença à écrire sur son parchemin. Avec sa main droite elle tourna la page d'un vieux livre. Sa main gauche continuait son travail laborieux, sans interrompre son rythme. Ses majuscules étaient presque calligraphiées, le reste de ses lettres étaient attachées ensemble, une écriture cursive, très légèrement penchée, en avant : « Le Philtre du Calice de la Mort est un poison particulièrement redoutable et porte le nom du principal ingrédient qui le compose. L'amanite phalloïde, ou calice de la mort est une espèce de champignons vénéneux non magique. Elle fait partie de la famille des Amanitaceae, et plus précisément du genre des amanites. L'amanite phalloïde est considérée comme l'un des champignon vénéneux les plus dangereux : elle endommage notamment le foie et les reins, et les moldus ne lui connaissent aucun antidotes ». Lina posa sa plume pour se relire. C'est à ce moment – là qu'elle se rendit compte qu'elle n'entendait pas la plume de Tony gratter son parchemin. Elle leva les yeux vers lui, sceptique. Lui aussi la regardait.
Elle connaissait vaguement Tony, depuis sa première année, comme elle connaissait tout un tas d'autres élèves pour avoir eu des cours communs avec eux. Lina ne savait pas rand chose de lui : ils étaient nombreux dans sa famille. La sorcière connaissait de vue son frère aîné, Théo et sa sœur Kiarah. Elle savait aussi qu'il était sorti quelques temps avec Brave Rosier. Mais en somme, c'était tout. Elle voyait le jeune Gryffondor comme un plaisantin qui ne se prenait pas au sérieux. Ce n'était un point négatif aux yeux de Lina. Bien sûr, il avait parfois un côté agaçant, mais il avait toujours fait rire Lina. C'est en partie pour cela qu'elle n'avait pas été gênée à l'idée de se retrouver avec lui pour travailler sur ce devoir. Elle espérait simplement avoir une bonne note. Lina avait toujours eu d'excellentes notes en potions. Elle n'avait pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin.
Il reprit vit, d'un coup. Peut – être se sentait – il coupable d'avoir abandonné la jaune et noire a leur devoir commun ? Malheureusement pour lui, il fit preuve d'une grande maladresse, renversa son encrier et tacha son tee – shirt. La jeune femme couvrit sa bouche de sa main blanche pour étouffer un rire. Avec sa baguette, Tony arrangea les dégâts. Il s'agita un instant sur sa chaise. La sorcière le regarda, un sourire en coin, son regard émeraude remplit de malice.  

« Tu savais que chez les moldus, les champignons étaient utilisés comme hallucinogènes ? Ils en prennent et ils voient des éléphants bleus, des licornes ! C'est peut-être ça qu'on devrait mettre dans la potion. Et en verser trois gouttes dans le verre des Carrow... Tu imagines ? Ils verraient des moldus--dragons leur courir après ! Hahaha ! ».

Quoi ? Ses lèvres peintes en rouge formèrent un rond parfait. Non, Lina ne le savait pas. Sa née – moldue de mère s'était bien gardée de lui dire ça. Mais maintenant qu'elle y pensait, c'était plutôt logique, parce qu'elle savait grâce à sa mère qui aimait lui raconter des histoires farfelues que certains moldus qui se prétendaient chaman ou autres consommaient en fait des plantes soit disant pour communiquer avec « l'autre monde » ou pour faire des prophéties... Par contre, pour ce qui était d'en mettre dans la potion, la Poufsouffle préférait éviter, même si la vision des Carrow terrifiés par des monstres qui n'existaient nul par ailleurs que dans leur tête, amusait franchement la jeune femme. Il fallait admettre que l'entreprise, bien que créative, était dangereuse. Lina se pencha en avant pour se rapprocher du jeune homme.

« Je ne savais pas exactement pour les champignons. Mais je savais qu'ils prenaient des plantes, je pensais à des herbes, mais j'en sais rien, en fait. Lina tourna vers elle un des livres qu'ils avaient choisis avec Tony. Avec son index, elle tapota une page traitant des champignons vénéneux sauteurs principalement utilisés pour un poison nommé Le Mélange Malveillant. Et je trouverais ça très drôle d'en donner un peu au Carrow, et je t'assure tu aurais ma reconnaissance éternelle si tu le faisais, mais ce n'est pas tout à fait le sujet du devoir, hein ».

Incapable d'être fâchée contre une personne comme lui, Lina lui fit un clin d’œil. Son attention se redirigea vers le livre qu'elle tenait de sa main droite. Les amanites tue – mouches... Encore une amanite, mais celle – ci, en plus d'être toxique était psychotrope. Elle sourit en pensant aux hallucination dont Tony venait de parler. Ce champignon entré dans la composition de la Potion Vert Émeraude.  Elle releva la tête en replaçant une mèche rebelle derrière son oreille : son chignon avait faiblit au cours de la journée et des cheveux commençaient à s'échapper, l'air de rien.

« Mais si tu tiens absolument qu'on parle d'hallucinations, il y a ce champignon non magique... »

Elle appuya sa proposition d'un sourire et d'un regard complice.

_________________
"Du chaos naît une étoile"

EVERYONE YOU MEET IS FIGHTING A BATTLE YOU KNOW NOTHING ABOUT. BE KIND. ALWAYS.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR7ème année
    GRYFFONDOR
    7ème année
AVATAR : Logan Lerman
MESSAGES : 143

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 06/02/1980 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [6 octobre 1997] Y'a quelque chose, dans son regard... (Ft. Lina) Lun 13 Mar 2017 - 23:39

Tout content d'avoir pu apprendre un truc utile à sa camarade, Tony afficha un large sourire. Ce n'était pas présomptueux, il ne le prenait pas de haut. Il affichait simplement sa joie d'avoir pu être "utile". Et bien évidemment, comme Lina lui répondit, il se sentit invité à poursuivre. Sauf que Garner, une fois qu'il était lancé, il ne parvenait plus à s'arrêter. Dans sa tête, déjà, il imaginait comme créer la potion, la verser dans le verre des Carrow sans se faire repérer et savourer le spectacle, à l'abri en sécurité, mais aux premières loges. Avec un peu de chance, le duo terrible allait prendre Voldemort pour un Moldu et lui balancer un Avada Kedavra ! Le pied ! Ou alors, ils se feraient dégommer par le Seigneur des Ténèbres. Au final, tout le monde dans ce château gagnerait au change ! Le jeune homme fut complètement absorbé par cette réflexion au combien existentielle, tant et si bien qu'il regarda Lina d'un air béat, alors qu'elle lui montrait du doigt une anamite tue-mouche. Toujours en mouvement sur sa chaise, Tony commença à se balancer et une lueur passa dans ses yeux. Le genre de lumière qui indique d'un mauvais plan Garner est en cours d'élaboration... Comme si soudain, le diable l'avait habité, il déchira un morceau de parchemin et commença à y écrire dessus. Contrairement à Lina, ses lettres étaient serrées, fines, peu lisibles. Il n'avait jamais été très doué pour la calligraphie et comme la plupart des garçons, il accordait très peu d'importance à la beauté des lettres. L'essentiel, c'est qu'il arrive à se relire ! Quand il eut fini de griffoner, il glissa le morceau de parchemin au fond de sa poche et prit un autre livre, dans lequel il chercha pendant quelques secondes, avant de poser lourdement le bouquin sous le nez de Lina et de pointer du doigt un champignon aux couleurs bleutées. Tout content, il ajouta :

- Panaeolus cyanescens !!! C'est mon père qui m'a montré ces champignons lors de nos balades en forêt ! Si tu le frottes, il devient bleu, comme sur la photo ! C'est ça qu'il me faut ! Et je sais où en trouver ! Dans la forêt interdite ! Bon... seul problème, c'est que ça ne pousse qu'en été après de grosses averses... Ou alors, je transplane jusqu'à Hawaï, j'en récupère et je reviens discrètement ici ! Je sais déjà comment je vais le faire boire aux Carrow ! En passant par les cuisines ! Tu connais bien les lieux, toi, pas vrai ? Ta salle commune est juste à côté ! Tu me feras visiter que je prenne mes répères ?

Il était tout excité à cette idée. Tony ne se rendait pas compte du danger que représentait son entreprise. Même le simple fait d'y songer avait de quoi inquiéter sa camarade. Il fut stoppé net dans son enthousiasme par un "CHUT" sonore émanant sans doute de Madame Pince. Piqué au vif, Garner fit une grimace ignoble mais silencieuse à l'attention de la bibliothécaire. Il mit son livre de côté. Et il commenta, ronchon :

- Et je vais peut-être en mettre dans la tisane de cette vieille pimbêche au passage...

C'est alors qu'il vit l'amanite tue-mouche. Ce champignon là, il l'avait déjà vu avec son père, justement. Benny Garner aimait bien se balader avec sa femme et ses enfants. Et il répondait à leur curiosité, à leurs multiples questions. Tony prit soudainement conscience que désormais, personne ne lui fournirait de réponses. La mort de son père lui revint comme une claque dans la figure. Son visage passa de la joie extrême à la tristesse, à une vitesse impressionnante. Machinalement, il prit un parchemin et se mit à le noircir, sans un mot. Frénétique, sa plume frottait sa surface dans un bruit vif et saccadé. Il écrivait vite, même s'il fallait s'y reprendre à plusieurs fois pour le lire convenablement. Il s'arrêta soudain et regarda l'extérieur, où la pluie continuait à s'écraser sur le carreau. Ce temps le déprimait. Une nouvelle fois, il se demande ce qu'il faisait là, assis dans cette bibliothèque s'il détestait pour son silence et son sérieux. Dans cette école, où tout partait dans tous les sens. Voilà qu'au lieu de combattre les forces du mal, il se voyait obligé de pratiquer la magie noire ! L'étude des moldus avait été remplacée par des techniques pour les attaquer... Qu'est-ce qu'il faisait ici ? La seule chose qui le motivait, c'était de semer la zizanie et de rendre la vie des Mangemorts et leurs alliés impossible ! Il soupira, moins discrètement qu'il ne l'aurait voulu. Il aurait aimé retrouver son grand frère, Théo. Avec lui, il avait ses réponses. Il se sentait bien, rassuré. Il lui ouvrait la voie. Garner changea encore de position sur sa chaise. Décidement, il ne tenait pas en place. Il finit par reprendre le fil et montra son parchemin à Lina :

- Il faudrait vérifier, mais je ne crois pas m'être trompé dans les dosages de la recette. J'avais déjà lu quelque chose sur la potion vert émeraude. Je ne sais plus dans quel livre... il faudrait vérifier.

Il lui jeta un coup d'oeil. En la regardant, l'élan de mélancolie qui l'avait pris au corps et occupé pendant plusieurs minutes, sembla disparaitre. Ah voilà, il savait pourquoi il était là ! Parce que Lina le faisait se sentir mieux ! Bien plus que les autres, que ses amis. Elle avait ce petit sourire, ces petites expressions qui mettent du baume au coeur. Garner jeta un coup d'oeil rapide autour d'eux et après un client d'oeil et un sourire malicieux, il fouilla dans sa besace et en sortit un flacon et deux timbales.

- J'ai toujours du jus de citrouille avec moi ! C'est bien pratique pour se concentrer ! Tu en veux ?

Et juste en face d'eux, écrit en caractères énormes, se trouvait une panneau : "INTERDICTION FORMELLE DE MANGER ET DE BOIRE !!!". Sans aucun respect pour ce règlement, Tony se servit discrétos du jus de citrouille dans sa timballe et il en fit de même pour Lina. On était en droit de se demander comment il faisait pour ranger autant de choses dans son sac ! Garner but quelques gorgées qui laissèrent une moustache orange. Sans s'en rendre compte, il ajouta :

- Tu crois que la potion vert émeraude est un bon sujet ? Imagine si on nous oblige à la boire, pour vérifier son efficacité... Ces ordures en seraient bien capables !


Renfrogné, il serra les poings. Si on sentait sa haine des Mangemorts ? A peine ! En même temps, vu qu'ils avaient tué son père, ça n'avait rien d'étonnant !

_________________

Garne(r)ment
Promis, cette fois, ça n'est pas moi ! Je n'y suis pour rien dans ta nouvelle couleur de cheveux... Mouhaha !!! Ce qu'elle est moche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE7ème annéePréfète
    POUFSOUFFLE
    7ème année
    Préfète
AVATAR : Katie McGrath
MESSAGES : 261

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [6 octobre 1997] Y'a quelque chose, dans son regard... (Ft. Lina) Mer 29 Mar 2017 - 15:38

Elle reconnu l'éclat caractéristique dans les yeux de Tony, cette espèce d'étincelle de vie qui venait de passer signifiait clairement que les petites cellules grises du Gryffondor s'étaient mise en marche pour établir un plan. D'un coup, il déchira un bout de parchemin et le noircit e son écriture un peu brouillonne. Lina ne parvint pas à déchiffrer ce qu'il y inscrivait. Frustrée, elle le regarda mettre la papier dans sa poche. Elle se retint de dire que si tous les détails de son plan était écrit sur le parchemin, il serait plus prudent de mieux le cacher. Circonspecte, elle pinça ses lèvres rouges. Il ouvrit un livre et le feuilleta un instant, avant de lui montrer un champignon de couleur bleue, qu'elle ne connaissait pas.

« Panaeolus cyanescens !!! C'est mon père qui m'a montré ces champignons lors de nos balades en forêt ! Si tu le frottes, il devient bleu, comme sur la photo ! C'est ça qu'il me faut ! Et je sais où en trouver ! Dans la forêt interdite ! Bon... seul problème, c'est que ça ne pousse qu'en été après de grosses averses... Ou alors, je transplane jusqu'à Hawaï, j'en récupère et je reviens discrètement ici ! Je sais déjà comment je vais le faire boire aux Carrow ! En passant par les cuisines ! Tu connais bien les lieux, toi, pas vrai ? Ta salle commune est juste à côté ! Tu me feras visiter que je prenne mes répères ? »

La sorcière entrouvrit la bouche. Ses yeux s'étaient très légèrement écarquillés. Il était étonnant que Tony puisse croire que son plan était réaliste. D'abord, il était impossible de transplaner dans l'enceinte de Poudlard. Il faudrait donc qu'il attende les vacances de Noël. Et puis de toute façon, Hawaïi était bien trop loin, transplaner sur de telles distances était beaucoup trop dangereux, tout le monde savait ça ! Et avait – il déjà été là – bas ? Parce que sinon il lui serait compliqué de visualiser un endroit où arriver. Enfin, passer par les cuisines n'était pas stupide, mais Lina était pratiquement sûre que les plats et les boissons des Mangemorts étaient goûtés par des elfes de maison.

« Euh... »

C'était tout ce qu'elle fut capable de dire : une onomatopée, rauque. Elle aurait voulu le raisonner, mais elle n'eut pas besoin de le faire. Mme Pince avait entendu Garner s'exciter sur son plan. Son « Chut ! » avait fendu l'air, et l'enthousiasme de Tony avait brusquement disparu. Manifestement agacé, le Gryffondor émit l'hypothèse d'empoisonner la bibliothécaire : une pierre, deux coups. La jaune et noire lui sourit. Pauvre Tony. Voilà qu'il boudait un peu maintenant. Son regard glissa vers l'amanite que Lina lui avait montré quelques instant plus tôt, et son visage se transforma. Ses sourcils se froncèrent, marqué par la douleur. L'expression de Lina devint plus sérieuse. Que se passait – il tout d'un coup ? Elle mordilla sa lèvre, inquiète. Sans oser rien dire, elle le  regarda une nouvelle fois écrire sur son parchemin. Il releva la tête pour contempler l'extérieur. Lina, elle, détaille son visage. Ses yeux bleus semblaient bien ternes. La tristesse apportait une dureté toute nouvelle à son visage. Il semblait beaucoup plus vieux d'un coup, peut – être un peu aigri, aussi. Ça ne lui allait pas vraiment. Tony était fait pour être heureux.

« Il faudrait vérifier, mais je ne crois pas m'être trompé dans les dosages de la recette. J'avais déjà lu quelque chose sur la potion vert émeraude. Je ne sais plus dans quel livre... il faudrait vérifier. Il se tut un instant. La tristesse dans ses yeux sembla s'effacer, progressivement. Lina lui sourit, et hocha la tête pour lui signifier qu'elle vérifierait. Même si elle n'avait pas de doutes sur les capacités de Tony. J'ai toujours du jus de citrouille avec moi ! C'est bien pratique pour se concentrer ! Tu en veux ? »

Il était interdit de manger ou de boire en ce lieu. Mais Lina n'avait pas le cœur de lui refuser quoi que ce soit. Il semblait être beaucoup mieux maintenant, et elle ne voulait pas le décevoir.

« Oui, bien sûr ! ».

Tony dégaina deux timbales, qu'il remplit du fameux liquide orangé. Lina prit son verre et le porta à ses lèvres.

« Tu crois que la potion vert émeraude est un bon sujet ? Imagine si on nous oblige à la boire, pour vérifier son efficacité... Ces ordures en seraient bien capables !
- J'y ai déjà pensé figure – toi... Elle te fera voir des choses horribles, et elle sans doute difficile à supporter. Mais au moins, elle ne te tuera pas. Ce doit être une des seules potions non mortelle capable de contenter les Carrow... ».

Lina releva les yeux vers Tony. Ce qu'elle venait de dire était très sérieux, pourtant, elle le voyant, elle dû se retenir très fort d'exploser de rire. Elle emprisonna sa bouche entre ses deux mains pour étouffer son rire. Il lui fallut quelques instants pour se calmer. Après avoir repris contenance, la sorcière pointa du doigt le visage de son camarade.

« Le jus de citrouille te fait une formidable moustache ! »

Elle lui fit un clin d’œil avant de se pencher pour ramasser son sac. Elle fouilla dedans quelques secondes avant de sortir un mouchoir qu'elle lui tendit.

_________________
"Du chaos naît une étoile"

EVERYONE YOU MEET IS FIGHTING A BATTLE YOU KNOW NOTHING ABOUT. BE KIND. ALWAYS.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR7ème année
    GRYFFONDOR
    7ème année
AVATAR : Logan Lerman
MESSAGES : 143

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 06/02/1980 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [6 octobre 1997] Y'a quelque chose, dans son regard... (Ft. Lina) Sam 15 Avr 2017 - 23:26

Dnas l'esprit de Tony, bien que l'idée de faire boire des poisons aux élèves soit possible, ça restait quand même un prétexte pour critiquer les Carrow. A aucun moment il ne prenait la mesure du danger qui résidait désormais dans Poudlard. Torturer les élèves ? Leur faire boire des potions pouvant leur causer des dommages, il pensait que jamais ça n'arriverait. Sans doute parce qu'il ne réfléchissait pas au mal que certains pouvaient générer pour asseoir une autorité. Au mieux, s'attendait-il à des heures de retenue tendues. Garner conservait une parcelle d'innocence, malgré le meurtre de son père et l'assassinat de Dumbledore. En tout cas, il essayait de ne pas se perdre dans la peur et de ne pas sombrer dans la haine absolue. Chaque jour qui passait rendait la tâche très difficile. Cela étant, le Professeur Slughorn n'avait rien à voir avec Rogue. Il était un peu moins fanatique, plus préoccupé par ce qu'il enseignait à ses élèves que par la pureté de leur sang ou les mutilations qu'il pourrait leur infliger. Restait à savoir si l'influence des Carrow ne serait pas plus forte que son apparence gentillesse.

En tout cas, Garner aimait bien son professeur et les potions en règle générale. Il avait certes, des gestes maladroits et pas toujours très ordonnés, mais il avait de l'intérêt pour la matière. Le plus dur, là, à l'instant présent c'était de se concentrer. Il commençait à avoir un peu mal au crâne, en plus... à tous les coups il couvait quelque chose. Il se massa le haut du crâne, tout en écoutant la réponse de Lina. Chaque fois qu'elle parlait, il ne pouvait s'empêcher de boire ses paroles. Elle marquait un point. L'avantage de la potion vert émeraude, c'est qu'elle ne pouvait pas les tuer. Et ils en fabriqueraient en petit quantité, au pire, pour s'épargner une trop grosse souffrance. Enfin, ça c'était à supposer qu'ils finissent par la boire, ce qui n'avait rien de garanti. Il hocha la tête convaincu. Il ne remarqua pas que la jeune Poufsouffle se retenait de rire. En fait, il bloqua sur elle, comme si soudainement tout l'univers s'arrêtait de tourner. Elle avait de jolis traits, un regard rieur, expressif, dans laquel il aurait pu se perdre pendant des heures. Etait-il en train de tomber amoureux ? Non ! Bien sûr que non, se disait-il, rejetant l'évidence d'un revers de main. Hélas, il niait une évidence, comme beaucoup de gens, sans doute. Lina le ramena brutalement sur terre en lui parlant de jus de citrouille et de moustache. Et elle sortit un mouchoir. C'est à ce moment là que Tony comprit de quoi elle parlait. Dans un réflexe bien masculin qui aurait fait hurler sa mère, il s'essuya avec sa manche, tâchant au passage le tissu. Ses joues devinrent écarlates. Ca, ça n'était pas normal ! D'habitude, il riait aux éclats... mais la situation ne possédait rien d'habituel. Il s'agissait de Lina quoi !

- Oups... euh... désolé...

Il plongea aussitôt son regard dans un livre. Vite, vite, vite, changer de sujet ! Attirer son attention sur autre chose et en urgence !!! Tony feuilleta rapidement les pages et dans un geste un peu trop brutal, il déchira légèrement une page. Arf... Si Pince ou Holbrey débarquait, il allait se faire crucifier sur place ! Tony Christ... son esprit fertile trouva une blague à faire, pour déconner, mais... non... pas ici, pas à cet instant. Sans la regarder, il reprit :

- Alors... euh... du coup, il va nous falloir ces ingrédients... ça ne va pas être simple... Au pire, j'irais en voler dans la réserve de Chourave. Elle doit bien avoir un petit stock sympathique ! Et puis, vu qu'on est en groupe, et que tu es dans sa Maison, je ne pense pas qu'elle t'en veuille si elle venait à faire le rapprochement !

Il caressa doucement son menton où quelques poils courts commençaient à se battre en duel. Merci l'adolescence pour ce cadeau tellement esthétique !

- Ou alors... on peut aussi lui demande gentiment... mais c'est moins marrant !

Il fit une petite moue rien qu'à l'idée qu'ils fassent ça dans les règles de l'art. Tony ne voulait qu'une chose : l'adrénaline. Il aimait le risque et puis il avait le diable au corps. Même quand il s'agissait de choses toutes simples, il cherchait le moyen de défier l'autorité. Un comportement plutôt immature et surtout très dangereux cette année. Ce qu'il ignorait, à cet instant précis, c'était que toutes ses bêtises allaient retomber sur le dos de ses camarades. A aucun moment, son esprit ne s'y préparait.

- Et si on laissait un peu tomber tous ces bouquins pour... je sais pas... faire quelque chose d'autre ? On pourrait aller manger un morceau... je commence à avoir faim.

Et puis surtout, il se sentait un peu fatigué. A nouveau, il n'arrêtait pas de bouger sur sa chaise, incapable de tenir en place.

_________________

Garne(r)ment
Promis, cette fois, ça n'est pas moi ! Je n'y suis pour rien dans ta nouvelle couleur de cheveux... Mouhaha !!! Ce qu'elle est moche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE7ème annéePréfète
    POUFSOUFFLE
    7ème année
    Préfète
AVATAR : Katie McGrath
MESSAGES : 261

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [6 octobre 1997] Y'a quelque chose, dans son regard... (Ft. Lina) Dim 14 Mai 2017 - 16:43

Elle laissa sa main se poser sur la table, le mouchoir blanc toujours entre ses doigts fins. Il s'était essuyé avec sa manche. Le geste lui avait arraché un sourire en coin. Son naturel avait un côté réconfortant. Tony Garner ne pouvait être que Tony Garner. Il était toujours lui – même, assumant chaque facette de sa personnalité.
Elle aurait espéré l'entendre rire, mais non. Ses joues se couvrirent de quelques petites plaques rouges. Pauvre lion, il était gêné ! Attendrie, la sorcière lui fit un clin d’œil après qu'il lui eut adressé des excuses inutiles. Avec une espèce de frénésie, la Gryffondor se précipita sur le premier ouvrage à sa portée. Il déstabilisa Lina. Elle avait l'impression de passer à côté de quelque chose d'évident. Un très léger bruit de papier attira son attention. Il venait de déchirer une page. Par réflexe, Lina leva la tête à la recherche du bibliothécaire. Elle ne le vit pas, cependant, et son absence lui fit de l'effet. Où était – il ? Elle fronça délicatement ses sourcils. Elle aurait adoré apercevoir sa  silhouette. Oui juste sa silhouette. C'était suffisant, elle n'en demandait pas plus.

« Alors... euh... du coup, il va nous falloir ces ingrédients... ça ne va pas être simple... Au pire, j'irais en voler dans la réserve de Chourave. Elle doit bien avoir un petit stock sympathique ! Et puis, vu qu'on est en groupe, et que tu es dans sa Maison, je ne pense pas qu'elle t'en veuille si elle venait à faire le rapprochement ! »

Pardon ?. Sa voix l'avait brutalement ramenée à une autre réalité. Elle cligna des yeux. Son esprit c'était quelque peu égaré. Elle regarda le parchemin entre ses mains, le mouchoir qu'elle avait sorti, le menton de Tony qu'il se caressait, l'air pensif.  Ah oui. Le devoir de Potions, c'était ça. La potion verte émeraude. La préparation. Les ingrédients. Oui, oui. Bien sûr.

« Ou alors... on peut aussi lui demande gentiment... mais c'est moins marrant ! »

Lentement, le cerveau de la jaune et noire daigna rebrancher les bons câbles entre eux.  Ah, Garner, qui imaginait toujours des plans abracadabrantesques. Mais en même temps, c'était cet enthousiasme qui faisait tout son charme, alors il était bien difficile de lui en vouloir. Lina lui décocha un nouveau sourire.

« Eh bien... Comme tu l'as dit, je suis dans sa Maison, alors je pense qu'effectivement, on peut lui demander. Moins marrant, mais plus sûr. Et puis je n'aimerais pas faire ça dans son dos ».

Et c'était vrai. Le Professeur Chourave répondrait favorablement à sa demande, c'était évident. Il aurait été déloyal de la voler, alors même que ce n'était pas nécessaire. Jamais Lina n'aurait pu s'y résoudre, même pour faire plaisir à Tony. Et puis... Que se passerait – il  s'ils se faisaient attraper ? Lina craignait les Carrows, même si elle était prête à assumer ses convictions. Le moment venu il faudrait faire les choses avec l'art et la manière.

« Et si on laissait un peu tomber tous ces bouquins pour... je sais pas... faire quelque chose d'autre ? On pourrait aller manger un morceau... je commence à avoir faim ».

Il avait la bougeotte, c'était évident. La Poufsouffle jeta un coup d’œil à sa montre. Ils n'étaient pas restés très longtemps dans la bibliothèque, mais ils avaient su être efficace. Mentalement, Lina dressa une liste de ce qu'il lui restait à faire. Le devoir de Potions, c'était bon, elle avait terminé ses exercices pratiques en Enchantement la veiller. Il lui fallait encore écrire une conclusion pour sa dissertation en Métamorphose.  Il lui restait encore quelques jours pour son devoir de Divination. Il était nécessaire qu'elle révise pour l'Histoire de la Magie – sa moyenne devait absolument augmenter –, mais elle aurait le temps de faire ça ce soir...

« Pourquoi pas... ! Tu sais où tu veux aller ? »

Sans attendre sa réponse, Lina roula ses rouleaux de parchemins et les rangea dans son sac. Elle glissa ensuite sa plume dans son étui, avant de mettre la boîte dans la poche avant de son cartable. Elle se leva et prit les deux livres qui se trouvait sous son nez pour aller les ranger dans les rayons auxquels ils appartenaient. Elle se retint de jeter un coup d’œil au bureau d'Octave, puis elle retourna s’asseoir. Avec méthode, elle attrapa son écharpe et l'enroula autour de son cou blanc. Même s'ils restaient à l'intérieur du château, les couloirs étaient victimes de nombreux courants d'air, et elle ne voulait pas tomber malade. Elle reprit le mouchoir qu'elle rangea dans son poche.

« Je te suis Tony Garner ! »

Lâcha t-elle avec son enthousiasme habituel. Son sourire révéla ses dents blanches. Finalement, elle était ravie à l'idée de pouvoir passer quelques instants insouciants avec le rouge et or. Il avait eu une brillante idée.

_________________
"Du chaos naît une étoile"

EVERYONE YOU MEET IS FIGHTING A BATTLE YOU KNOW NOTHING ABOUT. BE KIND. ALWAYS.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [6 octobre 1997] Y'a quelque chose, dans son regard... (Ft. Lina)

Revenir en haut Aller en bas

[6 octobre 1997] Y'a quelque chose, dans son regard... (Ft. Lina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» ? Y a quelque chose dans son regard, d'un peu fragile et de léger, comme un espoir... ? Jill» [6 octobre 1997] Y'a quelque chose, dans son regard... (Ft. Lina)» (m) y a quelque chose dans son regard.» - Que voudriez-vous graver sur votre tombe ? - Quelque chose de court et simple, comme : Je reviens dans 5 minutes.» Dans chaque femme il y a quelque chose de bien, mais vous devez l'introduire vous même !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ECOSSE; Poudlard & Pré-au-lard :: Dans les étages :: Bibliothèque-