AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
PERSONNEL DE POUDLARDProfesseur de sortilèges
    PERSONNEL DE POUDLARD
    Professeur de sortilèges
AVATAR : Chris Hemsworth
MESSAGES : 23

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1er mars 1962. Londres.
SANG SANG: pur
MessageSujet: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Lun 6 Mar 2017 - 0:19




Tiberius W. SELWYN
FICHE DE PRÉSENTATION



IDENTITÉ DU PERSONNAGE


PRÉNOM(s) & NOM : Il se prénomme Tiberius, Walden et il appartient à la famille Selwyn.
DATE DE NAISSANCE & ÂGE : Il est né le 1er mars 1962. Il est donc âgé, en octobre 1997, de 35 ans.
ANNÉE : Cela fait bien longtemps qu'il n'est plus élève. Mais du temps où il se trouvait à Poudlard, il appartenait à la Maison Poufsouffle.
ORIGINE * : C'est un Sang-Pur. Il appartient à la famille Selwyn et il est le frère cadet du célèbre Mangemort.
METIER: Il a longtemps été attiré par l'enseignement et il exerce aujourd'hui comme Professeur en Sortilèges.
AUTRE : Il n'en est pas membre, mais il soutient discrètement l'Ordre du Phénix.
BAGUETTE : Sa baguette est faite en noyer noir et possède, en son coeur, une plume de phénix. Elle est droite et rigide. Elle mesure 25 centimètres de long.
PATRONUS : Le patronus de Tiberius est un magnifique renard blanc, dont le pelage immaculé est particulièrement brillant.

HORS JEU


COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM ? J'y suis déjà inscrit sous Tony J. Garner.

ÂGE IRL : 30 ans.

PERSONNALITÉ ÉVENTUELLE SUR L'AVATAR : Chris Hemsworth

EST-QUE VOTRE PERSONNAGE POSSÈDE(RA) UN POUVOIR SPÉCIAL ?
Occlumens (j'effectuerais la demande dans le sujet approprié).

DÉSIREZ-VOUS ÊTRE PARRAINÉ(E) ?
Non, merci. ^^

AVEZ-VOUS LU LE RÈGLEMENT ? :


TEXTE PERSONNEL (1500 mots)

- Exhaustaqua !

Une lueur jaune jaillit de la baguette et éclaira la surface grise du miroir. En un clin d'oeil, la buée, qui le recouvrait, s'évapora, dans un léger bruit d'aspiration. En l'absence d'eau ruisselante, les choses apparaissaient de façon bien nette sur cette surface métallisée. Deux paupières se soulevèrent et révélèrent deux yeux en amande, à la couleur du ciel d'hiver. Ce bleu clair, intense, glacé avait quelque chose de particulier. Il était perçant, insistant et il donnait à son propriétaire une froideur naturelle. Il mettait de la distance avec les autres, naturellement, parce qu'il inspirait la sévérité. Il était affable, mystérieux et imperturbable. Bien malin, celui qui parvenait à y lire la moindre émotion, sans que son propriétaire n'y consente. Au dessus de ces yeux, hérités du père Selwyn, deux sourcils épais et droits surlignaient ce regard. Ils donnaient la désagréable impression que rien ne pouvait lui échapper, pas même les plus petits détails. Rien de plus malaisant pour son interlocuteur. Il savait en jouer, pour asseoir une forme d'autorité et pour éloigner les personnes au caractère trop curieux, trop invasif.

Tiberius se regarda plus en détail dans le miroir. Le temps l'avait marqué, comme beaucoup de gens. Il le voyait, désormais. A force de plisser les yeux, de prendre des airs songeurs et concentrés, des pattes d'oies s'étaient formées. Deux rides fines demeuraient désormais sur la peau pâle de son front, autrefois lisse et sans imperfection. Dans un premier réflexe, Tiberius examina sa chevelure pour y déceler l'existence de cheveux blancs. Mais allez donc chercher cela dans une épaisse chevelure blonde, qui détachée vous arrivait au niveau des omoplates ! Autant chercher de l'intelligence chez un troll ! A cette pensée, le jeune homme, du moins l'était-il encore un peu dans sa tête, esquissa un petit sourire. Aussi surprenant que cela pouvait paraître, oui, il souriait et même plus souvent que son regard insensible ne le laissait imaginer ! Sa bouche était plutôt large, cerclée de lèvres fines, à la texture rose pâle. Lorsqu'elle s'étirait, elle dévoilait des dents blanches, parfaitement alignées. Une certaine franchise. Cela, il le tenait de sa mère, car les Selwyn avaient toujours eu une dentition bien pourrie, gâtée et malheureusement fragile. Les mauvaises langues diront que cela fait partie des vieilles tares généalogiques ! L'expression de joie se dissipa comme elle était venue, laissant réapparaître cette expression naturelle peu aimable et stricte.

Il passa une main dans sa barbe épaisse, bien que taillée, qui recouvrait, telle une pelouse, la partie inférieure de son visage et les trois quarts de son cou. Le poil, dru, fonçait un peu par endroits. L'ensemble lui donnait un air mature et sérieux. Il contrastait avec la forme anguleuse et plutôt carrée de son visage, comme s'il ne possédait qu'une vocation : adoucir ses traits. Tiberius cligna doucement des yeux. Il avait beau vieillir, il aimait toujours autant ce qu'il voyait. Le narcissisme des Selwyn, conté en légende depuis des générations, ne l'épargnait guère. Il se trouvait charmant et il en jouait, auprès des femmes. Ce n'était guère un hasard si à trente-cinq ans, il demeurait toujours célibataire. Son cœur peinait à trouver une attache, en partie à cause de son enfance. Pourtant, au fond de lui, il ne pouvait s'empêcher de se soumettre au jeu de séduction, pour flatter son égocentrisme héréditaire. Il appréciait le fait d'attirer une femme, un peu comme la lumière d'une ampoule attire le papillon de nuit. Cependant, comparé au reste de la famille, et notamment à son frère, il ne devenait pas aveugle, imbu de sa personne. Tiberius possédait l'humilité de sa mère. S'éloignant du miroir, positionné à l'entrée de sa demeure, il ouvrit la porte pour rejoindre le monde extérieur. Ce monde sombre, dans lequel il tâchait de rester à sa place, de préférence dans l'ombre, sans créer de vague, sans provoquer d'affrontements inutiles. Il n'ignorait pas que le Seigneur des Ténèbres régnait désormais en maître, ni que son frère, avait été libéré de la prison d'Azkaban. Et s'il y avait bien une chose qu'il voulait s'épargner, c'était de croiser ce sinistre abruti sur son chemin. Même sa soeur aînée, comme la grande majorité des Sangs-Purs, soutenait Voldemort. Ici bas, en cette période ténébreuse, il ne pouvait guère compter sur son propre sang.

***

- Tiberius, s'il te plait mon chéri, ouvre cette porte...

Blotti au fond de sa chambre, dans une quasi obscurité le jeune garçon à la tête blonde se balançait nerveusement sur son lit. Seules ses prunelles bleues brillaient, à cause des larmes qu'il avait versé. Le blanc de ses yeux avait rougi, lui aussi. Le verrou fermé à clé, il se pensait en sécurité. Et il n'avait pas tout à fait tort. De l'autre côté de l'épaisse porte en bois, sa mère attendait patiemment qu'il accepte de la laisser entrer. Il suffisait qu'elle sorte sa baguette, qu'elle envoie une Alohomora pour pénétrer dans sa bulle. Pourtant, elle n'en faisait rien, elle se sentait déterminée à s'asseoir sur une chaise et à attendre, tout près de la porte. De ses trois enfants, Tiberius était celui avec lequel elle possédait le plus d'affinités et pour lequel elle éprouvait beaucoup d'affection. Oh bien sûr, elle aimait l'aînée, qui était plutôt intelligente. Elle accrochait moins avec le frère de Tiberius, car celui-ci n'était guère démonstratif et prenait son mari comme un exemple. Les câlins, les gestes d'amour s'associaient à une forme de faiblesse. Un garçon ne devait ni pleurer, ni compatir. Ça, c'était le rôle des femmes. La vieille tradition restait invariablement de mise chez les Selwyn, comme chez la plupart de sorciers de sang-pur, à la généalogie réputée. Et la réputation justement, c'était quelque chose de particulièrement sacré. Le petit Tiberius qui pleurait en silence, sans un sanglot, l'apprenait durement.

- Tiberius...

Le garçon s'essuya rapidement les yeux et finit par se lever. Il ouvrit la porte, sans hésitation, d'un geste précis. Aussitôt que sa mère fut à l'intérieur, il la verrouilla à nouveau et retourna se recroqueviller sur le lit. Elle s'assit à côté de lui et d'un geste maternel, doux, elle lui caressa ses cheveux, déjà un peu longs, à l'époque. Tiberius appréciait ce geste. Il lui faisait oublier sa peine, son angoisse. Evidemment, ça ne suffisait pas à apaiser ses doutes, à enfermer ses questions...

- Ca va aller...

- Je le suis vraiment n'est-ce pas ? Je suis vraiment un cracmol ?

Il y eut un moment de silence. Leurs regards se croisèrent. Il n'y avait pas besoin d'être devin pour voir que le garçon était désespéré. Sa mère le blottit contre elle et le berça doucement. Elle ne savait pas ce qu'elle pouvait lui répondre. A l'heure actuelle, aucun pouvoir magique ne s'était manifesté chez lui. Et quand on a l'âge de huit ans, c'est problématique, surtout quand on appartient à la noble famille Selwyn. Cela lui valait le rejet de son père, un homme qui de toute façon, restait extrêmement affable et dur. Et puis, surtout, le pire, il y avait les moqueries répétées de son frère. Elles provoquaient un désastre en son for intérieur, car Tiberius, comme la plupart des petits derniers, admirait son aîné et le voyait tel un "dieu". Chaque injure le blessait et lui faisait perdre ses moyens. Il se sentait meurtri, peiné de décevoir et de n'être qu'un bon à rien. La seule qui ne manifestait à son égard que de l'indifférence c'était sa soeur, mais en même temps, il avait plus de dix années d'écart, il était donc normal qu'elle se soucie peu de lui et de ses problèmes.

- Cracmol ou non, tu es quelqu'un de bien et de talentueux Tiberius. Tu trouveras ta place, j'en suis certaine.

On sentait bien qu'elle était en proie au doute. En réalité, en 1970, il ne faisait pas bon d'être sans pouvoir magique. Depuis quelques mois, le Seigneur des Ténèbres et ses partisans montaient en puissance. Son mari et ses deux autres enfants ne cachaient plus leur sympathie pour les idées de Voldemort. La présence d'un être inférieur pouvait compromettre la sécurité de tous. Même si elle aimait Tiberius, elle ne pouvait se résoudre à le voir souffrir ou à l'imaginer Dieu savait où, humilié. Dans une coin de sa tête, elle préparait déjà un plan B. Elle prévoyait de le faire adopter, en catimini, par des moldus, si jamais les choses s'annonçaient mal et que la magie ne se manifestait pas chez lui. Evidemment, elle espérait n'avoir jamais à s'y résoudre. Parce que cela la détruirait. Pourtant, elle n'avait pas vraiment le choix... Elle préférait que Tiberius vive une vie heureuse, plutôt que d'être la risée de sa propre famille. Elle continua à le bercer, jusqu'à ce qu'il s'endorme d'épuisement. Il avait vidé toutes les larmes de son corps.

Comme Tiberius semblait avoir un sommeil agité, elle resta avec lui, pensive. Depuis sa naissance, elle tâchait de lui apprendre de belles choses. Et cela fonctionnait bien. Seulement, le petit garçon peinait à se concentrer. Son esprit, impétueux, partait dans tous les sens. Ce n'était guère étonnant puisqu'il dormait très peu. Ses nuits restaient animées par des cauchemars, parfois des insomnies. Au fond, il était un angoissé de nature, toujours désireux de donner le meilleur de lui pour obtenir quelques compliments de son père. Autant demander à un troll de compter... En vérité, Felicity Selwyn apprenait beaucoup de ce petit être. Malgré toute la cruauté de son paternel et de son frangin, il continuait à se battre, il persévérait. Et surtout, il ne perdait jamais ses nerfs, pas même sous les insultes, les quolibets. Son intuition l'amenait à croire qu'il serait un sorcier puissant. Seulement voilà, la réalité, en cet instant précis, présageait du contraire. Une larme roula sur sa joue et elle l'essuya aussitôt. Elle se détestait pour ce qu'elle était prête à faire. En abandonnant Tiberius, elle le savait, elle abandonnerait son âme. Voilà huit années que le garçon illuminait son quotidien. Sans lui, elle se retrouverait bien seule, avec son mariage quelque peu forcé pour préserver la pureté de sang de leur famille. Dehors, la pluie se mit à tomber et à taper doucement sur le carreau. Même le ciel pleurait. De quoi vous donner le bourdon davantage !

***

- Bois d'ébène, ventricule de dragon... oui, ça devrait convenir...

Ollivander, dont les cheveux blonds n'avaient pas encore les marques de l'âge, tendit une baguette à Tiberius. Ce dernier la saisit avec délicatesse, sous le regard sévère de son père et narquois de son frère. Il régnait dans la boutique une pression assez manifeste et une chaleur étouffante. En fait, depuis quelques minutes, le jeune garçon ne se sentait pas bien. Il sentait un noeud sur son estomac. Sa tête commençait à tourner, dans de terribles vertiges. Pour aller mieux, un seul remède : sortir. Pourtant, il résista à l'envie et ne bougea pas d'un millimètre. Cela faisait la quinzième baguette qu'il essayait. Aucune n'avait convenu. Par chance, Ollivander s'avérait aussi tenace que lui. Et dire qu'il n'aurait pas du se trouver là. Jusqu'à il y a quelques mois, il était considéré comme un Cracmol. La magie ne s'était manifestée qu'après que Tiberius ait succombé à une colère noire contre son frère aîné. Toutes les vitres de la maison avaient explosées, provoquant un véritable chaos ambiant. A n'en point douter, si cet acte inconscient avait été un sortilège, il aurait fait très mal ! Le pire, dans l'histoire, c'est que le jeune garçon pensait tirer de cet incident des éloges et des compliments de la part de son géniteur. Ce ne fut que reproches d'avoir cassé les carreaux et dédain. Peut-être une prochaine fois, espérait-il, blessé. Il ne résignerait jamais. En fait, on ne pouvait pas dire que la chance l'accompagnait. Tout ce qu'il entreprenait ne réussissait jamais du premier coup. La preuve, encore, avec cette baguette magique. Et celle-ci qui ne fut pas la bonne non plus. Une gerbe d'étincelles éclata dans ses doigts. Il laissa tomber le bout de bout magique et recula de quelques pas alors qu'Ollivander se précipita pour ranger l'objet. Pour son père, cela en fut trop :

- Ce petit manège va encore durer longtemps ? Donnez-lui un hochet et que l'on en finisse !

- Cela n'est pas si simple...

- Alors simplifiez et en vitesse ! Nous avons assez perdu de temps pour un incapable !

Tiberius serra les poings et osa un regard noir vers son père. La réponse fut directe et sans équivoque. Il reçut une gifle qui laissa une marque rouge sur sa joue. Les larmes lui montèrent aux yeux. Chaque fois, il se sentait touché en plein coeur par la froideur de son paternel. Pourtant, il faisait tout pour correspondre à son idéal, il restait sage. Il se montrait travailleur, discret, disponible. La manifestation tardive de ses pouvoirs magiques n'y changeait rien. Aux yeux du patriarche Selwyn, il restait en seconde zone, loin devant les talents innés de son frère. Celui-ci observait la scène avec ses lèvres retroussées sur ses dents tordues. Il se fendait la poire. Il aimait le voir humilié. Il s'agissait en réalité de jalousie à son égard, rien d'autre et cela conduisait à la pire des perfidies. Ollivander parut quelque peu choqué par cet excès de violence.

- Assez ! Je ne perdrais plus de temps en palabres ! Vous avez cinq minutes. Si dans cinq minutes, ce bon à rien n'a toujours pas de baguette, il ira faire un séjour à Sainte Magouste, pour récurer les pots de chambre à la main !

Furieux, il sortit, suivi de près par l'aîné. Lorsque Ollivander et Tiberius se retrouvèrent seuls, un silence s'installa. Ce fut le jeune garçon qui le brisa, en baissant la tête, l'air sincèrement navré :

- Je suis désolé de vous prendre autant de temps.

- Le temps n'est jamais perdu, mon garçon. Pas ici. Mais je dois reconnaitre que tu me donnes du fil à retordre.

- Cela ne sert à rien... je crois que je ne suis pas fait pour la magie.

Tiberius avait la voix brisée. Cela lui coûtait tellement de dire cela... et pourtant, à quoi bon continuer maintenant ? Sans baguette, pas de magie. Pour la première fois, il sentait épuisé, au pied du mur, incapable de le franchir. Il fut intrigué par la réponse d'Ollivander qui eut un regard vague et marmonna :

- Oh non... je pense qu'il s'agit du contraire.

Soudain, son visage s'illumina, laissant le garçon perplexe. Il ne saisissait pas bien où le commerçant voulait en venir, là !

- Mais... oui ! Bien sûr ! C'est une évidence ! Rien d'autre ne peut convenir !

Tiberius haussa un sourcil, avec sévérité. Perdait-il la tête ? Avec une dextérité certaine, Ollivander grimpa en haut d'une échelle pour prendre un étui. Il se ravisa et échangea avec un autre juste à côté. Il descendit, un peu fébrile, comme s'il venait de faire une découverte extrêmement importante :

- C'est celle-ci, ça ne peut être qu'elle.

A nouveau, Tiberius prit l'objet avec beaucoup de précaution. Cette fois-ci, pas d'étincelles. Il sentit une aura se propager le long de son bras, une chaleur agréable, surprenante. Ollivander trépignait d'excitation. Une fois encore, il avait trouvé et pourtant ça n'avait pas été simple. Tiberius observa le bout de bois, dont il appréciait le contact à chaque nouvelle seconde.

- Bois de noyer noir, taillé et vernis sur 25 cm, composé d'une plume de phénix. Ce ne serait pas aisé. Elle est impétueuse, puissante et demandera beaucoup de travail et de maîtrise pour vivre convenablement. Sa rigidité et sa droiture seront des atouts de précision et de canalisation magique. Utilise-la avec parcimonie et à bon escient. Cette baguette n'aime pas que l'on doute.

- Mais... je ne pense pas pouvoir...

- Une baguette choisit toujours son sorcier, jeune homme. Souviens-toi en ! Toujours ! Mais s'il te plait, fais attention, garde toujours en mémoire qu'elle sera ta partenaire. Elle ne te suivra pas si tu n'es pas sincère, si tu cherches à la tromper. Elle lit dans ton coeur et se nourrit de ton intégrité. Si tu mens, elle le saura.

- Mais je ne comprends pas... comment peut-elle savoir ?

- Elle sait, c'est tout. Reste toi-même, ne t'abandonne pas à la facilité.

Il y eut un petit grincement de porte, indiquant qu'un nouveau client était entré dans la boutique. Ollivander donna l'emballage à Tiberius. Celui-ci la rangea dans son étui et sortit de quoi payer ce premier achat. Il lui restait pas mal de choses à acquérir encore, sur le Chemin de Traverse. Mais il venait de faire le plus long et surtout le plus important... Dehors, alors qu'il rejoignait son père et son frère, dans l'Allée des Embrumes, où ils adoraient traîner, les mots d'Ollivander résonnèrent dans sa tête. La baguette serait donc capable de lire en lui ? Comment était-ce possible ? Les questions affluèrent, sans réponse. Il était juste certain d'une chose : jamais il ne la trahirait. Ce n'était ni dans sa nature, ni dans son intérêt. Il ne se doutait pas encore que cette acquisition avait changé toute sa vie.

***

- Tu as intérêt à aller à Serpentard et ne pas nous faire honte une fois de plus !

Tels furent les derniers mots prononcés par le père Selwyn à Tiberius, sur le quai de la gare. Des mots qui résonnèrent en écho dans son esprit. Depuis quelques jours, dans ses cauchemars, il était envoyé dans l'une des trois autres maisons. Il y allait donc avec un noeud au ventre et une profonde angoisse. Comme si elle lisait dans un livre ouvert, sa mère le prit par la main et l'accompagna jusqu'au wagon en l'aidant à monter ses affaires. Une dernière étreinte, discrète, pour ne pas provoquer les moqueries puis un coup de sifflet strident se fit entendre. Les portes se fermèrent, une par une annonçant le départ. Le Poudlard Express se mit en branle, dans un sacré vacarme. Tiberius multiplia les signes de main destinés à sa mère jusqu'à ce qu'elle ne soit plus visible. Transportant ses valises seul, et décidément, trop lourdes, le jeune garçon longea les compartiments, tous déjà pris. Il finit par en trouver un de libre, tout au bout, sinon ça n'était pas drôle ! Il y entra et s'installa discrètement. Sur la banquette en face, une jeune fille semblait dormir à poings fermés. Elle avait des cheveux d'un brun éclatant et assez beau, il devait bien l'admettre. Innocemment, il posa ses yeux bleus sur son visage. Elle semblait apaisée, mais fatiguée. Il s'assit en regardant le wagon d'un oeil intéressé. Étrange de constater que ce train, en dépit de son âge, était impeccable, bien entretenu. Combien d'elfes de maisons travaillaient dedans ? Des tas, très certainement ! Chez les Selwyn, les elfes de maison étaient légions. Il faut dire que la famille tenait cela de ses racines, de son histoire. Posséder restait une preuve de noblesse, en quelque sorte, une affirmation de leur supériorité. Et malgré la cruauté des actes infligés aux domestiques, Tiberius n'y voyait rien d'anormal. Il avait grandi là-dedans... Punir un elfe pour un travail imparfait, c'était banal. Il n'était pas éveillé sur de nombreuses choses et Poudlard remédierait à cela.

- Friandises ?

Il fut interrompu dans ses pensées par une dame d'un certain âge, transportant un chariot rempli de marchandises. Tiberius n'avait pas faim. Pourtant, il regarda les multiples friandises et répondit :

- Tenez, je veux bien un assortiment pour tout cet argent...

D'accord, il manquait une formule de politesse, mais quand il donna tout son argent à la dame, celle-ci ouvrit de grands yeux et s'abstint de toute réponse cinglante. Elle commença à préparer un assortiments de dragées surprises, de chocogrenouilles et d'autres gourmandises, qu'elle mit dans un sachet. Elle hésitait parfois, sans doute parce qu'elle se demandait si c'était bien pertinent de gaspiller ce pécule dans des frivolités pareilles. Mais elle poursuivait, en haussant les épaules. En définitive, ça n'était guère son problème ! Elle attaqua le deuxième sachet, puis un troisième... La jeune fille présente dans le wagon se réveilla sur cette scène, avec un air dubitatif. Au quatrième sachet, il y eut un silence particulièrement pesant. Enfin, lorsque la dame eut terminé le dernier sac et qu'elle le lui donna, Tiberius le tendit à la jeune fille.

- Celui-ci est pour toi.

Elle ouvrit de grands yeux, plein de surprise. La dame au chariot, constatant qu'elle ne pourrait pas faire affaire, reprit sa tournée dans le reste du wagon, laissant les deux enfants seuls.

- Et tu vas manger tout le reste ?

Tiberius se mit à rire.

- Oh, non ! Je ne suis pas très sucré... je préfère le bacon grillé, à choisir, mais elle n'en vendait pas.

- Mais dans ce cas, pourquoi tu as acheté tout ça ?

- Parce que si je garde de l'argent, mon frère va me forcer à le lui donner. Alors que les bonbons, ça lui est interdit par mon père à cause de ses caries. Et comme il fait tout ce que dit mon père, il n'y touchera pas.

La jeune fille fut silencieuse pendant quelques secondes. Elle ne savait pas quoi dire, aussi, se laissa-t-elle aller à une réflexion à voix haute :

- C'est... stupide... si tu les manges pas, et qu'il ne peut en manger, tu vas les jeter ?

- Je pensais les offrir à ma maison, en fait... un peu comme un cadeau... de bienvenue... mais... euh... ce n'est pas une bonne idée à ton avis ?

- Ahh !!! Mais si ! Là, oui ! Enfin, je trouve ça un peu trop généreux, non ?

- C'est ma première année, je veux bien faire...

- Moi aussi, c'est ma première. Mais je n'ai pas prévu d'offrir des bonbons aux autres. Je me dis que ça ferait... comment dire, too much, tu saisis ? Enfin bon, tu fais comme tu veux ! Merci beaucoup en tout cas ! C'est très gentil ! Je m'appelle Vicky et toi ?

Elle ouvrit le sachet et prit un chocogrenouille, en s'enfonçant sur la banquette.

- Tiberius. Mais tu peux m'appeler Tiber.

Et la conversation s'engagea, animée par les rires. Pour la première fois de sa vie, sans doute, le jeune garçon se sentait bien. Ses angoisses se retrouvaient entre parenthèses, pour quelques instants. Il apprit que la jeune fille était une né-moldue. Elle ne possédait aucun sorcier dans sa famille. Cette information aurait pu tout changer, mais Tiberius se rappelait des mots cruels de son père vis à vis des gens qui n'avait pas d'ascendance pure. Ici, personne ne pouvait lui dicter l'attitude à adopter. Alors, il se promit intérieurement que quelle que soit sa maison, il ne se perdrait pas. Au fond, il espérait ne pas finir à Serpentard, pour éviter son aîné mais s'il y atterrissait, il se garderait bien de participer à cette haine contre les nés moldus, ou les cracmols. Comme il l'avait annoncé, son frère entra dans le compartiment pour le racketter mais il ne trouva rien d'autre que les sucreries. Il sortit, furieux, en marmonnant qu'il le lui paierait. Comme Vicky semblait intriguée par cette tension "fraternelle", elle posa de multiples questions. A chaque fois, le garçon botta en touche, en se contentant de ne donner que de maigres détails. Il ne voulait pas qu'on le juge sur sa famille mais sur lui-même. Étaler ses affaires sales dès à présent, l'idée était mauvaise, vraiment.

Le train finit par ralentir puis par s'arrêter alors qu'ils arrivèrent à Poudlard. L'endroit était féerique, mieux que dans tout ce qu'il avait imaginé. En apercevant le château, aux fenêtres illuminées, il resta admiratif. Rien ne collait aux descriptions de son frère, qui avait volontairement noirci le tableau parce que dire du mal de l'école, cela plaisait au paternel. Et que dire de l'intérieur ? Lorsqu'ils entrèrent dans la bâtisse chargée d'histoire, on leur demanda d'attendre dans le hall. Comme chez lui, les portraits s'animaient. Vicky, elle, qui n'était pas du tout habituée à la magie, poussait des petits soupirs d'admiration sur tout ce qu'elle regardait. Pédagogue, Tiberius lui expliqua comment fonctionnaient les portraits, entre autres petites merveilles magiques. Il y avait d'autres né-moldus, qui portèrent une attention particulière à ses explications. Tiberius aurait pu continuer des heures, à parler de ce qu'il avait lu, de ce qu'il connaissait, en partie grâce à sa mère mais il fut coupé dans son petit exposé, par Rusard qui les conduisit dans la Grande Salle. A la table des Serpentards, son frère le fixa, en faisant mine de trancher sa gorge. Bien que le geste n'ait été que provocateur, il fit remonter les pires doutes. Il fallait être raisonnable et accepter que sa famille ne connaissait qu'une seule maison, les verts et argents. Point final.

Le temps fut long avant que ça ne soit son tour. Les élèves étaient appelés par ordre alphabétique. Vicky fut l'une des premières à passer. Elle fut envoyée à Serdaigle. Inconsciemment, il espérait l'y rejoindre. Il l'aimait bien cette fille. Elle était gentille, ouverte d'esprit, un peu trop curieuse, mais sans méchanceté. Le courant passait plutôt bien entre eux. Son tour arriva enfin. Stressé, il s'assit sur le tabouret alors qu'on lui posa le Choixpeau Magique sur la tête. Puis ce fut le silence. Comme s'il lisait dans son esprit, le couvre-chef lui murmura :

- Tu voudrais aller à Serdaigle... mais tu n'y seras pas à ta place, Selwyn... A Serpentard non plus... POUFSOUFFLE !

De la table concernée, des applaudissements montèrent. Mais Tiberius ne se sentait pas bien... La tête lui tournait. Poufsouffle... Naturellement, ses yeux se posèrent sur son frère qui jubilait. Leur père allait être furieux et sans doute qu'il venait de perdre la seule opportunité de le rendre fier. Les larmes lui montèrent aux yeux, mais il croisa le regard de Vicky, qui applaudissait elle aussi. Ces yeux noisettes vinrent lui mettre du baume au coeur. Il se dirigea vers la table des Poufsouffle où on l'accueillit avec chaleur et sympathie. En quelques minutes, il s'y sentit comme chez lui. En cadeau, il leur donna les sachets de bonbon. Le geste fut accueilli de façon très positive. Le banquet commença, dans la joie et la bonne humeur. Cette nuit-là, Tiberius dormit paisiblement, comme si enfin, il avait trouvé sa place dans ce monde fait de magie.

***

Les mauvais rêves sont parfois comme le mauvais temps. Ils s'éternisent. Tiberius eut la chance de se réveiller en sursaut. Son coeur battait à tout rompre dans sa poitrine. Il regarda le dortoir, à la recherche de n'importe quoi pour se calmer. Ses yeux se posèrent sur ses camarades, qui dormaient à poings fermés. Leur respiration régulière possédait quelque chose d'apaisant. Il retrouva un souffle régulier. Il se leva de son lit. Il n'était plus le petit garçon un peu fébrile du début de sa scolarité. Il avait grandi. Sa carrure autrefois frêle s'était élargie. Aujourd'hui, il dépassait la plupart de ses camarades d'une tête, une belle revanche, bien qu'il ne s'en serve pas à mauvais escient. Il s'approcha de la fenêtre ronde pour y admirer le ciel dégagé, parsemé d'étoiles. Ce soir, la lune ne brillait pas. Cela rendait la nuit plus sombre et plus mystérieuse. Il resta quelques minutes à observer avec attention les constellations. Au bout d'un moment, il sentit du mouvement derrière lui et se retourna. Un jeune garçon de son âge s'était réveillé. Il s'agissait de son meilleur ami, Philius. Ils s'adressèrent un sourire et jetèrent un oeil aux autres. Il régnait ici un calme absolument olympien, un mélange de douceur et de paix. D'un signe entendu, ils sortirent du dortoir pour regagner la salle de commune de leur maison. L'endroit ne ressemblait à aucune autre salle de Poudlard. Le plafond, bas, avec de multiples poutres apparentes, apportait un charme certain. On se serait cru dans une sorte de taverne, chaleureuse, au milieu de laquelle un feu de cheminée venait réchauffer les coeurs des élèves. Les deux amis s'installèrent près de la cheminée, après avoir récupéré quelques brioches piquées la veille dans les cuisines.

- Toujours le même cauchemar ?

- Oui... le même... sauf que cette fois-ci, j'ai raté mes BUSES et je suis envoyé par mon père dans un centre pour sorciers ratés et faibles...

- T'es loin d'être faible, Tiber ! Tu sais faire une multitude de choses avec ta baguette, c'est impressionnant !

Tiberius haussa les épaules, modeste. Il était vrai que ses aptitudes en sortilèges notamment, impressionnaient beaucoup de monde, même les professeurs.

- J'aurais encore besoin de ton aide pour réviser certaines choses, d'ailleurs... J'ai du mal avec le sortilège de Flambios.

- Tu ne laisses pas ta main retomber suffisamment, en fait. Regarde, tu fends l'air, tu tournes, et là, tu retombes.

Toujours désireux de faire une démonstration et d'aider Philius, il sortit sa baguette et exécuta le sortilège en question. Puis, méthodique, il aida son ami pendant plusieurs minutes. Lorsqu'il s'avéra que le jeune homme arrivait enfin à faire le sort correctement, ils se jetèrent sur les brioches pour les dévorer. Un proverbe dit que lorsqu'il y a du silence autour d'une table, cela signifie que le repas est délicieux. En l'occurrence, jusqu'à ce qu'il ne reste plus une miette, aucun des deux garçons ne prononça un mot. Il devait être trois heures du matin. Le silence régnait dans la salle et de façon générale dans le château. Sur un guéridon, se trouvait l'exemplaire de la Gazette du sorcier de la veille. Hormis quelques faits divers relatant de certaines disparitions, il ne s'y passait rien de passionnant... Tiberius but une gorgée d'eau avant de rompre le silence.

- Et toi, tu ne dormais pas ?

- Non... je repensais à notre deuxième année, quand ton frère et sa bande ont essayé de me prendre mes mornilles... Je me demande toujours pourquoi tu m'as défendu.

- Parce qu'on est amis. Et aussi parce que mon frère est un sombre crétin.

- Un crétin plus fort que nous... et moins scrupuleux aussi.

- De toute façon, tu aurais fait pareil si les rôles avaient été inversés, pas vrai ?

- C'est sûr ! Mais je me dis que si y'avait pas eu ton troll de frère, on ne serait pas devenus si proches.

Tiberius hocha la tête, plus par réflexe que par conviction. Philius avait intégré Poufsouffle la même année que lui. Et le lendemain de la répartition, lorsque dans la Grande Salle, Selwyn avait reçu une beuglante humiliante de son père, il avait immédiatement fait partie de ses soutiens. Voilà l'origine de leur amitié. Certes, que Tiberius prenne le parti de son ami plutôt que de son frère pouvait surprendre. Pourtant, même enfant, il se montrait loyal et dévoué. Il concéda :

- Tu sais, je m'en fous que tu sois un né-moldu. Ma famille a beau être de Sang-pur, je me sens davantage proche de la tienne ou de celle de Vicky que des Selwyn. Ce nom me fait même un peu honte... Autant que je leur fais honte.

- Ne dis pas ça, je suis sûr qu'au fond, ils doivent t'aimer.

- Mon père me hait... pendant des années, il était persuadé que je serais un cracmol. Je ne te parle même pas de la déception de me savoir à Poufsouffle... Toute la famille est toujours allé à Serpentard. Ma soeur est une sorte de diva prétentieuse, je ne la connais pratiquement pas... Quant à mon frère... il n'a jamais été là pour moi, tout juste prompt à m'enfoncer. Je pense que je ne serais jamais vraiment celui qu'ils attendent. Et tu veux que je te dise ? Je m'en moque.

- Un jour, tu seras Ministre de la Magie ! Tu parles bien !

- Tu rêves !

Ils se regardèrent en souriant puis la conversation bascula sur le Quidditch, un sujet qui les passionnaient. Ils étaient tous les deux batteurs dans l'équipe des jaune et noir. Ils se sentaient particulièrement fiers de cela, d'ailleurs. Ils ne jouaient pas pour la compétition mais par amour du sport. De toute façon, Poufsouffle ne brillait pas vraiment, cette année. Ils étaient derniers dans le classement, malgré leurs efforts et une équipe assez soudée.

- J'ai lu que la Compagnie des Balais Universels était en difficulté. A mon avis, ça s'annonce mal pour eux...

- Oh ? C'est vrai ? J'ai toujours mon Etoile Filante dans mon vestiaire !

- Je pense qu'ils ne vont pas tarder à mettre la clé sous la porte. Dommage, leurs balais étaient plutôt sympas pour des premiers prix.

Tiberius avait la chance d'appartenir à une famille riche. Ainsi, tout son matériel scolaire était neuf, d'origine. Ce qui n'était pas le cas de Philius ou de Vicky. Bon, ils avaient déjà acheté leurs balais, mais ils n'étaient pas à l'abri d'une panne, ou d'un déclassement. Au fond, ça n'était pas grave. Si jamais ils avaient des difficultés à payer, Selwyn les aiderait. L'argent que lui donnait sa mère, il ne l'utilisait que rarement pour lui-même. Il était fréquent qu'à Pré-au-Lard, il offre une tournée. Et puis, depuis peu, il achetait des petits objets mignons pour Vicky. Au fond, il aimait beaucoup cette fille et cela dépassait l'amitié. Pour le moment, personne ne le savait. Il ne voulait surtout pas que ça se sache, il attendait de voir si elle éprouvait la même chose. Contrairement aux autres adolescents de son âge, Tiberius ne possédait pas un physique particulièrement ingrat. Il attirait même l'attention. A vrai dire, dans cette période où ses hormones commençaient à être en folie, il éprouvait bien du mal à ne pas se retourner lorsqu'une jolie élève passait près de lui. Cette attitude expliquait sans doute que Vicky n'ait jamais fait le premier pas. Quoiqu'il en soit, la séduire serait compliqué tant qu'il laisserait son côté frivole prendre le dessus.

***

- Tiberius, je m'attendais à ce que vous reveniez un jour à Poudlard.

- Professeur Dumbledore, c'est un honneur !

- Je vous en prie, appelez-moi Albus, épargnons-nous les formalités, je ne suis plus votre Professeur. Asseyez-vous.

Tiberius s'exécuta. Il s'était habillé avec une attention tout particulière pour cet entretien d'embauche. Il portait une robe de sorcier bleu marine, parfaitement ajustée. Cela avait demandé un travail conséquent au couturier, d'ailleurs. Avec ses deux mètres et sa carrure bien taillée, il avait du retoucher l'habit pour l'adapter. Quant aux chaussures, inutile de préciser que pour trouver sa pointure, il avait du faire plusieurs boutiques. Résultat : il était élégant, rayonnant même. Ses cheveux blonds comme les blés, coupés courts à cette époque, étaient peignés en arrière, à la rockeur. Sa barbe, soigneusement taillée, le vieillissait un peu. Il y tenait pour se donner un peu plus de consistance. Après avoir quitté Poudlard et réussi ses ASPICS, il avait suivi une formation pour enseigner la magie. Désormais âgé de 25 ans, il pouvait travailler, diplômes en main mais surtout énergie et conviction dans le coeur !

- Je crois me rappeler que vous aimez la bièaurbeurre n'est-ce pas ?

- En effet...

Dumbledore lui adressa un regard espiègle par dessus ses lunettes en demi-lune. Tiberius sentit ses joues rougir mais garda ses yeux dans les siens, pour ne pas paraître décontenancé. Il savait à quoi le directeur faisait référence. Du temps de sa jeunesse, Selwyn avait organisé une fête de victoire à Pré-au-Lard pour la victoire de Poufsouffle au Quidditch, en tant que Capitaine. C'était lors de sa dernière année. Et évidemment, à force de boire, il avait été dans un bien piètre état. Mrs Pomfresh s'en rappelait encore ! Elle avait usé et abusé de sortilèges "recurvite" pour réparer les dégâts. Cette fois-là, il avait bénéficié de l'indulgence de Dumbledore, alors Directeur. L'épisode avait tout de même fait le tour de l'école et même lors du passage ses ASPICS, les examinateurs y avaient fait allusion, le mettant dans l'embarras. Que le Directeur lui parle de cela maintenant, alors qu'ils avaient un entretien d'embauche de prévu, voilà qui compliquait légèrement les choses... Pourtant, depuis des années, Tiberius avait appris à fermer son esprit. Il ne faisait pas bon, pour un sorcier de sang-pur d'être du mauvais côté de la ligne, quelques années auparavant. Son frère, tout comme son père et sa soeur d'ailleurs avaient fait le choix de rejoindre Voldemort, en tant que Mangemorts et soutiens moraux. Et tous deux considéraient que le jeune homme épousait lui aussi les idées du Seigneur des Ténèbres. Pourtant, il en était tout autre. Sa vraie nature, il avait du la protéger pour ne pas connaître un destin funeste et pour avoir la paix, aussi. Dans la guerre, il n'avait pas combattu, il était resté en retrait, éprouvant pour les événements un désintérêt complet. Avec aplomb, il reprit la parole :

- Comme je vous l'ai écrit dans ma lettre, je souhaite acter ma candidature auprès de votre école pour y enseigner les sortilèges.

- Oui, oui, j'ai bien lu votre lettre Tiberius. Je dois reconnaître que cela ne me surprend pas. Vous avez toujours été pédagogue. Philius ne tarissait jamais d'éloges à votre sujet.

A l'évocation de celui qui était son meilleur ami, Tiberius tiqua. Touché... Il continua de soutenir le regard du Directeur, qui poursuivit :

- J'ai été navré d'apprendre sa disparition. C'était un jeune homme brave, plein d'énergie et très travailleur.

Selwyn resta silencieux. Il aurait voulu ne pas aborder ce sujet, pas maintenant, pas ici. La perte de Philius l'avait dévasté. Il en portait toujours des cicatrices fraîches. Et il s'en voulait de ne pas avoir été présent lorsque les Mangemorts avaient attaqué. Ce soir là, il était trop occupé à batifoler avec une demoiselle pour prendre conscience du drame. Et le destin, une fois encore ne l'avait pas raté. Dumbledore le fixait, comme pour déceler une trace d'émotion ou lui tirer les vers du nez. Il sentait l'insistance de sa présence dans sa tête. Il reprit, d'une voix neutre :

- Il repose en paix. Quoiqu'il en soit, vous avez beaucoup de qualités qui conviendraient à cette école. Toutefois... le nom de Selwyn reste hélas porteur de mauvaises choses et de mauvais souvenirs... je ne suis pas totalement certain qu'il soit rassurant pour les parents d'élèves...

Douche froide pour Tiberius, qui cette fois laissa échapper la surprise et la crainte sur son visage. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait. Allait-il payer pour son nom de famille, une famille qui n'avait jamais été là pour le soutenir, à l'exception de sa mère ? Un peu décontenancé par cette réponse, il s'éclaircit la gorge, qui commençait à se serrer :

- Les actes de mon frère me sont étrangers, je ne suis pas lui.

- C'est vrai. Mais la vérité, Tiberius, c'est que vous êtes quelqu'un de secret, et qu'il m'est difficile de savoir où vous vous situez.

Le regard de Dumbledore se fit perçant. Tiberius continua de le soutenir, mais il bouillait intérieurement. Il sentait la présence du Directeur dans son esprit. Elle n'était pas intrusive, juste attentive, alerte sur tout ce qu'il pourrait se passer. Et Dumbledore fut servi. Sentant la situation s'échapper, Selwyn céda à cette colère sourde qu'il renfermait depuis tant d'années, il reprit, blessé :

- Où je me situe ? En dehors d'Azkaban ! Cela devrait vous suffire ! Je suis ici, je suis là, devant vous ! Ne m'ignorez pas parce que je suis un Selwyn ! Et ne me faites pas payer les actes de mon père et de mon frère ! Je ne suis pas eux ! J'ai travaillé, sans relâche, pour réussir, j'ai consacré mon temps et mon énergie pour arriver à faire autre chose qu'à récurer des pots de chambre à Sainte Mangouste ou à assassiner des moldus pour le plaisir de me sentir supérieur ! Je n'ai pas démérité ! Je n'ai jamais cédé à la facilité ! Et je n'ai jamais renoncé ! Vous ne me ferez pas renoncer ! Mais épargnez-moi ce prétexte absurde ! J'estime que je vaux mieux que cela !

Dumbledore resta calme quand il répondit :

- Effectivement, votre détermination et votre scolarité sont exemplaires. Vous avez raison, vous méritez que l'on vous fasse confiance. Il faudra toutefois vous préparer à ce que ce ne soit pas le cas de tout le monde.

- Est-ce vraiment important de plaire à tous ? Je ne postule pas pour être lisse et adulé. Je postule car je pense avoir toutes les compétences et la capacité d'apprendre à des sorciers l'usage des sortilèges et des enchantements.

- Je ne le nie pas, Tiberius. Pour ce qui est des compétences, le Professeur Flitwick sera apte à en juger. Je peux vous offrir un poste d'assistant auprès de lui pour un an. A l'issue de cette période, s'il vous considère comme compétent, alors je me fierais à son avis et vous intègrerez le corps professoral de cette école.

- Je n'y vois aucun problème, je ne décevrai pas.

Tiberius se leva. Il s'était calmé et l'heure était venue de finir cet entretien. Il détourna le regard et le posa sur un petit coffret en argent. Devant son expression légèrement médusée, Dumbledore demanda :

- Y a-t-il problème ?

- Ce coffret ressemble étrangement à celui dans lequel ma mère rangeait ses bijoux. Tous les membres de la famille Selwyn ne sont pas des Mangemorts, vous savez. Elle ne partageait pas les idées de Vous-Savez-Qui. Et elle a été la seule à croire en moi. Pensez-vous vraiment que j'insulterai sa mémoire ?

Ils se fixèrent une nouvelle fois. Le regard de Tiberius avait changé. Ses yeux pourtant d'un bleu glacé semblaient habités par une certaine tristesse. De là à parler de larmes... le jeune garçon angoissé avait bien changé en grandissant. La mort de Philius, celle de sa mère, l'avaient endurci. Il s'était construit une carapace solide, dans laquelle il se renfermait. Dumbledore le salua en lui tapant doucement sur l'épaule, comme l'aurait fait un ami pour lui montrer une forme de soutien, d'empathie. Jamais Selwyn ne se serait attendu à vivre un tel entretien pour son embauche. La colère passée, il n'avait désormais plus qu'un objectif, réussir dans sa mission d'apprenti et devenir enseignant.

***

- Partis Temporus. Est-ce que cette formule parle à l'un ou l'une d'entre vous ?

Tiberius attendait tranquillement que l'un des élèves lève la main pour répondre. Assis sur son bureau, il dispensait un cours aux septièmes années. Derrière lui, sur le tableau noir, était écrit à la craie blanche, la date du jour : le 15 avril 1989. Dans l'assistance particulièrement attentive, une main se leva. Énergique, Selwyn prit la parole :

- Ah ! Bill ! Allez-y !

- Je crois qu'il s'agit d'une formule pour créer un passage au travers d'une protection magique.

- Parfait ! Pour cette bonne réponse de Weasley, j'accorde 5 points à la maison Gryffondor.

Il se mit debout avança jusqu'au milieu de la salle. D'un geste habile de sa baguette, Tiberius utilisa le sortilège du Protego pour former un bouclier.

- Vous vous souvenez tous du sortilège de protego, qui permet, selon la formule de couvrir un objet plus ou moins gros, voire une zone toute entière. Je vous avais expliqué que l'objectif de ce sort était de protéger de toute intrusion. Et bien, sachez-le, il n'est pas infaillible, loin de là. Outre le fait que vous puissiez détruire la protection avec les maléfices adaptés, il existe un moyen de contourner et de passer outre cette barrière. Comme vous pouvez vous en douter, plus le bouclier est puissant, plus il demandera en concentration et en énergie. Mais ce n'est pas le seul danger. Si jamais le passage venait à se fermer, alors que vous vous trouvez à l'intérieur, les conséquences seraient aussi terribles qu'un transplanage raté. Et il ne resterait plus à vos proches qu'à récupérer les morceaux !

Il ne put retenir un sourire et sa blague provoqua quelques réactions d'amusement parmi les élèves. Tiberius agita sa baguette et créa un portail, dans lequel il passa son bras. Celui-ci ressortit d'un autre portail à l'intérieur du bouclier. Tout en maintenant sa baguette fermement dans sa main, il agrandit l'ouverture pour pouvoir s'y glisser à l'intérieur. Alors qu'il était littéralement coupé en deux, il expliqua :

- L'utilisateur de ce sortilège devra faire attention à deux choses. Tout d'abord, il ne peut pas voir ce qui se trouve que l'autre côté du portail. Il peut s'agir d'une pièce déserte comme d'un enclos à dragon. Auquel cas, il servira de dessert à la brave bestiole. C'est comme ça, que voulez-vous. Pas de magie sans risque !

De nouveaux rires émanèrent de l'assemblée. Selwyn traversa le portail et se retrouva entièrement dans le bouclier. D'un mouvement assuré, il annula le sortilège du portail et supprima le bouclier.

- Enfin, la deuxième et dernière chose dont il faut impérativement vous rappeler. Traverser le portail comme je l'ai fait altère votre puissance magique. Vous vous retrouvez divisé en deux, une partie à l'intérieur et l'autre à l'extérieur. Si le passage ne dure que quelques dixièmes de secondes, vous ne devez pas vous surestimer. Plus le portail est gros, plus il vous demandera de la concentration. Avez-vous des questions ?

Il balaya la salle du regard. Les élèves se faisaient studieux. Tiberius aimait travailler avec les sixièmes et septièmes années. Il les trouvait plus impliqués, plus à l'écoute. Logique, puisqu'ils assistaient à ce cours volontairement, dans le cadre de leur orientation professionnelle. Actant que personne n'avait de précision à demander, il agita sa baguette à de multiples reprises, pour faire apparaître des paniers de fruits et de légumes. Puis il dirigea sa baguette sur le tableau où la craie se mit à écrire l'exercice :

- Bien ! Passons maintenant à la pratique ! Vous allez faire des équipes de deux. L'un de vous sera à l'intérieur du bouclier, l'autre à l'extérieur. Le but est de faire entrer les fruits et les légumes un par un pour les donner à votre camarade. Nous allons commencer par ces objets si vous le voulez bien. Je doute que cette école ait besoin d'un nouveau Nick-Quasi-Sans-Tête !

Prudence restait mère de sûreté, en effet. Cette fois, les rires furent un peu plus discrets et contrits. Savoir que l'on risquait d'être taillé en pièces lors d'un exercice n'avait rien de réjouissant. Les groupes se mirent en place et regardèrent Tiberius faire le geste et prononcer la formule pour utiliser le sortilège. Comme à son habitude, il passa après chaque élève pour distribuer conseils et astuces. Ceux qui étaient en difficulté purent bénéficier de son aide tout au long du cours. Le Professeur Selwyn s'exprimait avec aisance et pédagogie. On sentait sa passion à chaque minute.

***

- Edward Selwyn !

Les yeux bleus de Tiberius s'assombrirent alors que le jeune garçon s'avança vers le tabouret. Rogue lui lança un regard attentif, comme s'il cherchait à établir quelle était le lien entre le professeur et le désormais élève. Sans doute qu'il releva l'extrême froideur avec laquelle l'adulte fixait l'enfant. Un fait rare, puisque d'ordinaire, celui qui enseignait les sortilèges, en complément du Professeur Flitwick, se révélait assez ouvert et enthousiaste. Un peu trop au goût du nouveau Directeur de Poudlard. C'est cela qui rendait la réaction de Tiberius étrange. Pourtant, pour ceux qui connaissaient la famille Selwyn, tout devenait logique. Edward était son neveu, le fils de son frère. Et s'il y avait bien une personne avec laquelle il ne s'entendait pas, c'était lui ! L'arrivée du garçon fit remonter, malgré lui, des souvenirs douloureux.

"Sale cracmol" ! "T'es bon à rien, comme les moldus" ! "Donne-moi tout ton argent ou je te casse en deux" ! "Quand papa va apprendre que tu t'acoquines avec des Moldus, tu vas prendre cher" ! "Dégage de là, c'est pas pour les blaireaux puants ici" ! "Alors cracmol ? T'as perdu ta môman" ? "T'as de la chance que le Maître apprécie la famille, parce que sinon j'aurais fait de toi un exemple depuis longtemps ! T'as pas ta place ici, tu l'as jamais eu" ! "Faites pas attention, c'est la tâche de la famille ! Il fait mumuse avec sa baguette parce qu'il croit toujours que c'est un hochet" ! A mesure que les mots résonnaient dans sa tête, Tiberius serrait les poings. Si fort qu'il explosa littéralement le verre dans sa main. Le Professeur Chourave qui se trouvait à côté de lui sursauta. Il fit mine de sourire mais cela ressemblait davantage à un horrible rictus. Et franchement, ça n'était pas très rassurant !

Il regarda le jeune Edward, qui ressemblait à son frère. A ce moment précis, il n'éprouva que de la haine pour ce garçon. Encore un Selwyn qui allait finir à Serpentard, devenir une ordure de la pire espèce, comme son paternel. On lui mit le Choixpeau sur la tête et celui-ci ne tarda pas à lui donner tort en s'exclamant : Poufsouffle ! Comme frappé par la foudre, Tiberius regarda son neveu rejoindre les jaunes et noirs. La haine disparut presque aussitôt, laissant la place à une totale incrédulité. Etait-il en train de rêver ? Le fils de son frère, envoyé ailleurs qu'à Serpentard ? Un élan de jubilation le gagna. Voilà un pied de nez inespéré et grandiose ! Un véritable coup de maître du destin ! Ce crétin allait enrager, surtout qu'il avait été extirpé d'Azkaban et qu'il ne pourrait rien manquer de tout cela. A défaut d'être habité par l'amour de sa progéniture, il le considérerait comme une atteinte à sa fierté.

Selwyn continua de fixer ce bonhomme qui venait de le surprendre complètement. Il avait appris sa naissance par son père, lors d'un échange particulièrement houleux. Et depuis, il avait complètement ignoré son existence. De toute façon, Edward ne savait sans doute pas qu'il avait un oncle. Cette répartition allait-elle changer la donne ? Peut-être que oui, peut-être que non. Après tout, Tiberius n'avait eu aucun problème à vivre éloigné de toute sa famille ces dernières années. La présence du gamin n'allait rien transformer... quoique... dans son regard filtrait déjà de l'intérêt. Edward venait, sans le savoir, d'accomplir un grand pas et de gagner un once d'admiration de la part de son oncle.

_________________

Tiberius W. Selwyn
Dans les ténèbres,
la seule chose qui te préserve,
c'est ta ténacité.
Alors oublie tout le reste,
et travaille dur.


Dernière édition par Tiberius W. Selwyn le Mer 29 Mar 2017 - 23:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMESAdmin charmeur
    EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMES
    Admin charmeur

AVATAR : Elijah Wood
MESSAGES : 9676

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: obnubilé malgré lui par une indomptable rouquine
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 05/01/79, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Mer 8 Mar 2017 - 13:50

Coucou,

Ta fiche semble en ordre. Elle passe maintenant en discussion donc encore un peu de patience ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    INCRUSTE MAN
MESSAGES : 873
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Sam 25 Mar 2017 - 16:01

Navré pour ce retard énorme ! Pardon, pardon !
Ne soyez pas trop sévère professeur !

Tu es validé bien sûr !

Il n'y a qu'un petit détail, qu'on souhaiterait soulever.
L'AD est faite par les élèves et pour les élèves. Elle est supposément une association secrète. Que ton personnage soutienne l'OP ne nous pose pas de souci, mais pour ce qui  est de l'AD nous souhaitions souligner ce point.


Dis-nous si tu as bien accès au coin pour les adultes :
http://www.rictusempra.org/f97-coin-cache-adultes

Bon jeu  

{ A toi valeureux adulte rictusemprien :

Nous avons le plaisir de te compter parmi nos membres aujourd'hui et pour te permettre de démarrer dans les meilleurs conditions possibles, nous voudrions rassembler ici quelques petits indicateurs qui te seront sûrement utiles par la suite !
Première étape : réserve ton avatar ! Si tu veux t'assurer que ta célébrité ne soit pas utilisée par une autre personne, le bottin des avatars est fait pour ça. Pour avoir une idée de qui tu pourrais croiser dans les couloirs du Ministère ou des lieux magiques divers et variés, tu peux aller jeter un coup d'oeil aux listings en tous genres

Pour réunir tes rps et/ou en proposer, tu peux te rendre dans le coin RP (demande, recensement). De ça, découleront sûrement les relations de ton personnage que nous t'encourageons à alimenter autant que possible! (c'est bien pratique quand quelqu'un veut un lien avec ton personnage).

Nous avons mis en place un système de points qui te permet de faire énormément de choses. Pour te récompenser de ta validation, nous t'offrons généreusement 500 points (histoire de ne pas démarrer les poches vides, hé hé).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE1ère année
    POUFSOUFFLE
    1ère année
AVATAR : Seth Adkins
MESSAGES : 289

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Sam 25 Mar 2017 - 16:04

Preum's !

Yay ! enfin :D bienvenue tonton

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 9037

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Sam 25 Mar 2017 - 16:05

On avait assez avec un Selwyn !

Bienvenue !
Hâte d'être en cours !

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème année
    GRYFFONDOR
    6ème année
AVATAR : Jaebum (got7)
MESSAGES : 691

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: ça se mange ?
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 30 mars 1981 à Glasgow
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Sam 25 Mar 2017 - 16:17

Rebienvenue à notre nouveau professeur

PS : je t'ai ajouté à la liste des SP.

_________________

♠Shawn' ❝Somebody once told me the world is gonna roll me I ain't the sharpest tool in the shed
She was looking kind of dumb with her finger and her thumb In the shape of an "L" on her forehead. Didn't make sense not to live for fun, your brain gets smart but your head gets dumb.

So much to do so much to see so what's wrong with taking the back streets? You'll never know if you don't go. You'll never shine if you don't glow!❞ -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème année
    SERDAIGLE
    7ème année
AVATAR : Lily Collins
MESSAGES : 3383

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Plus compliqué que prévu
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Sam 25 Mar 2017 - 16:41

Chic un nouveau prof !

Re-bienvenue parmi nous

_________________

Entre et mon ♥ balance
♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème annéeJe veux pas être ton exMODO
    SERDAIGLE
    7ème année
    Je veux pas être ton ex
    MODO
AVATAR : Shay Mitchell
MESSAGES : 606

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 16 mars 1980, Aviemore, Écosse
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Sam 25 Mar 2017 - 16:54

Enfin un prof qui est pas désagréable à regarder

Rebienvenue

_________________

« Young but I'm not that bold »
Hope when you take that jump, you don't fear the fall, Hope when the water rises, you build a wall. Hope that you fall in love, and it hurts so bad
The only way you can know is give it all you have. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE1ère année
    POUFSOUFFLE
    1ère année
AVATAR : Seth Adkins
MESSAGES : 289

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Sam 25 Mar 2017 - 16:56

Stella Rowell a écrit:
Enfin un prof qui est pas désagréable à regarder

ça, c'est l'effet Selwyn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNEL DE POUDLARDBibliothécaire
    PERSONNEL DE POUDLARD
    Bibliothécaire
AVATAR : James McAvoy
MESSAGES : 475

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Pas vraiment seul, mais presque.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 10 Août 1964
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Sam 25 Mar 2017 - 17:33

De la beauté, de la blondeur, des nuages de muscle, et en plus, t'es plus vieux. Je ne peux que être heureux.

Bienvenue

Marvelous:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SERPENTARD1ère année
    SERPENTARD
    1ère année
AVATAR : Ava Acres
MESSAGES : 350

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/04/1986 à Rennes
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Sam 25 Mar 2017 - 17:47

Ça tombe bien, les sortilèges c'est ma matière préférée !
Bienv'nue professeur :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière scientifique et médicale
    APPRENTI(E)
    Filière scientifique et médicale
AVATAR : AnnaSophia Robb
MESSAGES : 366

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Prise, par lui. Mais chut.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 16/06/1975, Inde
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Sam 25 Mar 2017 - 19:01

ENFIN UN ADULTE (et un collègue à torturer) ! Fabuleux.
Marque des Ténèbres contre Partisan de l'OP... Miam. ça promet.

Bienvenue cher professeur, bienvenue...  

_________________

Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR DE POUDLARDMangemort
    DIRECTEUR DE POUDLARD
    Mangemort
AVATAR : Alan Rickman
MESSAGES : 189

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureux frustré de très longue date
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 janvier 1960, dans une petite ville moldue sans intérêt
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Sam 25 Mar 2017 - 19:21

Un nouveau cobaye, hum, collègue, c'est merveilleux ça. Bienvenue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NUNCABOUC7ème année
    NUNCABOUC
    7ème année
AVATAR : Dylan O'Brien
MESSAGES : 1564

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: né(e) de moldus
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Sam 25 Mar 2017 - 19:47

Un deuxième Selwyn ! Ça se reproduit vite ces p'tites bêtes là
Re-bienvenue !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Emily Rudd
MESSAGES : 291

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire. Ne comprend pas les sentiments amoureux.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Londres, 01 Novembre 1980
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Sam 25 Mar 2017 - 20:48

Rebienvenue professeur aux airs de Vikings !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
NUNCABOUC7ème année
    NUNCABOUC
    7ème année
AVATAR : Vanessa Marano
MESSAGES : 365

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 22/10/1979 en Angleterre
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Sam 25 Mar 2017 - 20:59

Ouiiiii enfin validé ! Félicitations pour ta validation

J'ai vraiment aimé le personnage, je suis fan Et puis le style d'écriture est génial aussi, bref c'était super agréable à lire

Du coup... Bienvenue tonton-inconnu ?

_________________

Hey brother, there's an endless road to rediscover. Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker. Oh, if the sky comes falling down, for you there's nothing in this world I wouldn't do.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR5ème annéePréfète
    GRYFFONDOR
    5ème année
    Préfète
AVATAR : Saoirse Ronan
MESSAGES : 771

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire. Bisexuelle.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 15 mars 1982, à Plymouth.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Dim 26 Mar 2017 - 1:08

Ta patience est récompensée !
Rebienvenue parmi nous, j'ai hâte de pouvoir dire que j'ai croisé un dieu dans les couloirs *-*

_________________
when I find myself in times of trouble
mother Mery comes to me
et souvent la haine touche sa joue est arrache ses veines, alors il n'y a plus de souffrance et seulement la bête qui s'agite au creux de son ventre dans l'automne aride et la tempête

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème annéePréfète
    SERPENTARD
    5ème année
    Préfète
AVATAR : Holland Roden
MESSAGES : 161

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 19 juillet 1982 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Dim 26 Mar 2017 - 13:28

Hooo un Thor sur Rictusempra

Félicitation pour ta validation !!

_________________

“The hardest thing about "everything happens for a reason" is waiting for that reason to show up.”
― Karen Salmansohn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNEL DE POUDLARDProfesseur de sortilèges
    PERSONNEL DE POUDLARD
    Professeur de sortilèges
AVATAR : Chris Hemsworth
MESSAGES : 23

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1er mars 1962. Londres.
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Jeu 30 Mar 2017 - 0:14

JKR a écrit:
Il n'y a qu'un petit détail, qu'on souhaiterait soulever.
L'AD est faite par les élèves et pour les élèves. Elle est supposément une association secrète. Que ton personnage soutienne l'OP ne nous pose pas de souci, mais pour ce qui  est de l'AD nous souhaitions souligner ce point.


Dis-nous si tu as bien accès au coin pour les adultes :
http://www.rictusempra.org/f97-coin-cache-adultes

Méga-oups ! Je pensais avoir retiré ça de ma fiche lorsque je l'ai relue ! C'est chose faite !
Donc je confirme, pour éviter tout doute, Tiberius n'est pas membre de l'OP mais il le soutient, discrètement. ^^

Et je confirme également que j'ai bien accès au coin pour les adultes.

Edward Selwyn a écrit:
Preum's !

Yay ! enfin :D bienvenue tonton

Preum's ? Je n'en attendais pas moins pour un Selwyn respectable !



Jessicayumi Belmontet a écrit:
On avait assez avec un Selwyn !

Bienvenue !
Hâte d'être en cours !

Eh bien maintenant tu en auras deux, Yuyu ! xD
Allez, quoi, souris ! On est quand même de beaux spécimens, Edward et moi !  

Shawn Inoue a écrit:
Rebienvenue à notre nouveau professeur

PS : je t'ai ajouté à la liste des SP.

Yeaaah ! Merci !

Maya Livingstone a écrit:
Chic un nouveau prof !

Re-bienvenue parmi nous

Merci Maya ! <3

Stella Rowell a écrit:
Enfin un prof qui est pas désagréable à regarder

Rebienvenue



Edward Selwyn a écrit:
Stella Rowell a écrit:
Enfin un prof qui est pas désagréable à regarder  

ça, c'est l'effet Selwyn

Parlons plutôt de l'effet Tiber, car la beauté chez les Selwyn, en règle générale, c'est un peu comme le charme du poireau sur la joue de Mme Michu. xD

Octave Holbrey a écrit:
De la beauté, de la blondeur, des nuages de muscle, et en plus, t'es plus vieux. Je ne peux que être heureux.

Bienvenue

Marvelous:
 

Merci, merci !

Mais j'ai pas oublié que tu as refusé ma main tendue, Holbrey !



La chasse est ouverte.

Andrée L. de Kerimel a écrit:
Ça tombe bien, les sortilèges c'est ma matière préférée !
Bienv'nue professeur :D

Excellent ! Hâte de te voir assister à mes cours, Padawan !
Toi et moi, nous dominerons le monde !!!

Cassidy N. Rowle a écrit:
ENFIN UN ADULTE (et un collègue à torturer) ! Fabuleux.
Marque des Ténèbres contre Partisan de l'OP... Miam. ça promet.

Bienvenue cher professeur, bienvenue...  

Et pas n'importe quel adulte, siou plait !
Si vous êtes disponible, M'dame, que diriez-vous d'aller boire un verre demain soir ?

Severus Rogue a écrit:
Un nouveau cobaye, hum, collègue, c'est merveilleux ça. Bienvenue.


Merci, M'sieur le Directeur.  

Wayoth Fawkes a écrit:
Un deuxième Selwyn ! Ça se reproduit vite ces p'tites bêtes là
Re-bienvenue !

Le talent, cher Wayoth, le talent !


Abigail Hook a écrit:
Rebienvenue professeur aux airs de Vikings !

Merci !

Ariane Hepburn a écrit:
Ouiiiii enfin validé ! Félicitations pour ta validation

J'ai vraiment aimé le personnage, je suis fan Et puis le style d'écriture est génial aussi, bref c'était super agréable à lire

Du coup... Bienvenue tonton-inconnu ?

Merci ! ^^
J'ai modifié quelques passages pour ajouter l'existence de la mère d'Ariane, en tant qu'aînée de la fratrie Selwyn. Je suis resté succinct étant donné la différence d'âge entre Tiberius et elle. Mais en tout cas, les bases du lien sont posées !

Hâte de découvrir que tu es ma nièce ! Mouhahaha ! Avec Edward, vous allez être les fossoyeurs de cette lignée Selwyn !!!

Meredith Breckenridge a écrit:
Ta patience est récompensée !
Rebienvenue parmi nous, j'ai hâte de pouvoir dire que j'ai croisé un dieu dans les couloirs *-*

Pour cette flatterie si joliment exprimée, j'accorde 500 points à ta maison. xD

Aileen Phillipson a écrit:
Hooo un Thor sur Rictusempra

Félicitation pour ta validation !!

Merci Aileen !

_________________

Tiberius W. Selwyn
Dans les ténèbres,
la seule chose qui te préserve,
c'est ta ténacité.
Alors oublie tout le reste,
et travaille dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème année
    GRYFFONDOR
    6ème année
AVATAR : Aaron Taylor-Johnson
MESSAGES : 174

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Jeu 30 Mar 2017 - 1:14

Félicitation Beberius Selwyn et bienvenue sur le forum. Au plaisir d'assister au cours pour vous raser la barbe avec un sort par inadvertance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE7ème annéePréfète
    POUFSOUFFLE
    7ème année
    Préfète
AVATAR : Katie McGrath
MESSAGES : 260

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Jeu 30 Mar 2017 - 10:31

(re)Bienvenue monsieur le professeur !

_________________
"Du chaos naît une étoile"

EVERYONE YOU MEET IS FIGHTING A BATTLE YOU KNOW NOTHING ABOUT. BE KIND. ALWAYS.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNEL DE POUDLARDProfesseur de sortilèges
    PERSONNEL DE POUDLARD
    Professeur de sortilèges
AVATAR : Chris Hemsworth
MESSAGES : 23

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1er mars 1962. Londres.
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée) Jeu 30 Mar 2017 - 22:44

Kenneth Coughlin a écrit:
Félicitation Beberius Selwyn et bienvenue sur le forum. Au plaisir d'assister au cours pour vous raser la barbe avec un sort par inadvertance.


Ou bien de tondre ta jolie tignasse par accident.  
Merci !

Lina H. Kaveline a écrit:
(re)Bienvenue monsieur le professeur !

Merci !

_________________

Tiberius W. Selwyn
Dans les ténèbres,
la seule chose qui te préserve,
c'est ta ténacité.
Alors oublie tout le reste,
et travaille dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée)

Revenir en haut Aller en bas

Tiberius W. Selwyn - Tiber, pour vous servir ! (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Dark',pour vous servir...» Alicia Roussel, pour vous servir ~ Terminée ~ Je sais c'est mal {OK}» Beorn, Roi des Beornides, pour vous servir [Terminée]» ? Shina la sorcière, pour vous servir~ [Terminé]» Pour vous remonter le moral
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Présentations adultes :: Fiches validées-