AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Juliet Destown

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
NUNCABOUC6ème année
    NUNCABOUC
    6ème année
AVATAR : Zara Larsson
MESSAGES : 32

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Juon 1981, Guildford, Angleterre
SANG SANG: né(e) de moldus
MessageSujet: Juliet Destown Mer 14 Déc 2016 - 16:40


Juliet Maya Destown
FICHE DE PRÉSENTATION



IDENTITÉ DU PERSONNAGE


PRÉNOM(s) & NOM : Vraisemblablement inspirés par la triste tragédie Shakespearienne des deux amants maudits, elle fut prénommée Juliet par ses parents. Son deuxième prénom est celui de son arrière-grand-mère maternelle, mais Juliet ne l'affectionne pas particulièrement. D'ailleurs, elle n'a jamais compris l'utilité d'avoir un second prénom. Enfin, elle porte avec fierté et reconnaissance le nom de famille Destown.
DATE DE NAISSANCE & ÂGE : La belle est née le 7 Juin de l'année 1981, au Royal Hospital de la ville de Guildford, en Angleterre. Elle est donc âgée de seize années.
ANNÉE : La jeune femme vient de passer ses BUSES, elle rentre désormais en sixième année.
ORIGINE * : Juliet est issue d'une famille de moldus, ce qui ne l'embête pas le moins du monde, sa famille ayant plutôt bien vécu l'apparition d'une sorcière dans la famille.
REJOIGNEZ-VOUS NUNCABOUC? * : Malgré tous ses talents d'actrice et sa volonté de ne pas terminer dans cette maison, Juliet n'a eu d'autre choix que d'être répartie à Nuncabouc à son arrivée à Poudlard pour sa sixième année. Un choix qui ne l'enchante guère, elle qui se voit dès lors privée de contact avec son amie et son petit-ami actuel.
ANIMAL ÉVENTUEL : Frustée de ne pas pouvoir communiquer avec ses proches de manière classique - à la moldue - la jeune femme n'a pas mis longtemps à se décider pour troquer les hiboux de l'école contre sa propre chouette. Prénommée Tigris en référence à sa couleur rousse et blanche qui détonne pas mal des autres espèces, la chouette a la particularité de n'avoir qu'une patte, l'autre ayant été amputée alors qu'elle n'était qu'un oisillon. Cela n'a pas effrayé Juliet, au contraire, et elle s'est parfaitement adapté à la condition particulière de Tigris, en lui évitant les charges lourdes. Affectueuse, la chouette est relativement proche de Juliet et il n'est pas rare de la voir venir picorer dans l'assiette de sa propriétaire lors de la distribution de courrier, même s'il n'y a pas de lettre à livrer.
CLUB(S) : C’est grâce aux différentes activités extra-scolaires que Juliet, au départ démotivée par son entrée dans le monde magique, a pu retrouver foi en ses rêve de gloire et de paillettes. Dès sa première année, elle a rejoint les club de théâtre et de musique, pour ne pas perdre les enseignements qu’elle avait acquis pendant ses dix premières années. Elle s’est également essayé une année au club d’art, avant d’abandonner quand elle prit conscience que son talent de dessinatrice n’était que chimère. C’est également une ancienne membre de la chorale de l’école, qu’elle a fréquenté pendant sa troisième et quatrième année, avant d’en partir lors de l’année 96, les révisions des BUSES étant beaucoup trop chronophages.  
BAGUETTE : Composée d'un bois de pommier et doté d'un crin de licorne en guise de coeur, la baguette de Juliet mesure 26,3 centimètres et est est relativement souple, quelque peu courbée également au deux tiers.
PATRONUS : Elle n'a pour le moment réussi qu'une fois à produire un patronus corporel, qui a pris la forme d'un guépard.

HORS JEU


COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM ? Oh ben ça ... 
ÂGE IRL : La vingtaine.
PERSONNALITÉ ÉVENTUELLE SUR L'AVATAR : Zara Larsson (MP envoyé à un admin, en attente de la réponse!)
EST-QUE VOTRE PERSONNAGE POSSÈDE(RA) UN POUVOIR SPÉCIAL ? Son aptitude à jouer la comédie en permanence suffit amplement  
DÉSIREZ-VOUS ÊTRE PARRAINÉ(E) ?(voir Ici): Je pense que ça ira, merci :)
AVEZ-VOUS LU LE RÈGLEMENT ? :
>


APPARENCE (300 mots)


PHYSIQUE : L’apparence physique occupe une place très importante dans l'esprit  de la jeune femme. Juliet ne laisse pas indifférent quiconque la rencontre, c’est en tout cas son objectif premier lorsqu’elle apparaît en public, que ce soit en cours, hors du château ou même dans la bibliothèque. D’aucun la qualifierait de beauté classique, tout du moins selon les critères communément admis de la société actuelle :  blonde, fine et élancée restant malgré tout proportionnée, peu d’acné pour une jeune de son âge et visage angélique toujours encadré par de jolies bouclettes blondes ou un chignon de danseuse. Juliet a conscience qu’elle a plutôt été bien gâtée par la nature et elle en joue. Elle a appris à travailler son charme, sa prestance, son charisme, tout comme sa voix d’ailleurs. Tout chez elle est calculé.
A première vue, elle peut passer de quelqu’un d’assez matérialiste. Elle considère en effet comme primordiale l’image qu’elle renvoie aux autres de manière générale. Ainsi, elle aime apparaître classe, chic et distinguée, selon ses propres mots. Ce n’est donc pas elle que vous verrez arriver les cheveux en pétard parce qu’elle s’est réveillée en retard pour aller en cours. C’est somme toute une jeune femme coquette qui reste minutieuse, n’hésitant pas à passer du temps pour acheter un vêtement, afin de ne pas le regretter - au grand dam des personnes l’accompagnant faire les boutiques. Cependant, les conditions de vie précaires de Nuncabouc ont rendu compliqué son désir d’apparaître toujours aussi fraîche qu’une rose et elle a bien souvent sauté des heures de sommeil pour être certaine d’avoir accès à une eau chaude. De fait, depuis la rentrée, des cernes conséquentes sont apparues sur son visage, cernes qu’elle peine à camoufler avec des potions et autres crèmes magiques soit disant efficaces pour donner bonne mine.
Si son port de tête et son maintien toujours très rigide peuvent la faire passer pour une fille froide et distante, son visage expressif chasse généralement cet apriori de l’esprit de ceux qui la rencontrent. Joyeuse et amicale d’apparence, lancer la discussion avec elle est chose très aisée et elle donnera toujours l’impression de s’intéresser à vous - si tant est que vous lui soyez utile.
Juliet pousse la recherche de la perfection jusqu’au bout, y compris sur le sujet du sport. Si le Quidditch ne l’a jamais intéressé par son côté trop brutal, elle n’en demeure pas une excellente coureuse et il ne serait pas étonnant de la croiser lors d’un jogging matinal aux abords du château, tandis que la brume matinale ne s’est pas encore dissipée.


PERSONNALITÉ (300 mots)


CARACTÈRE :
De nature curieuse et avenante, Juliet n’est pas du genre à attendre qu’on vienne l’aborder, ce qui peut surprendre les autres de prime abord. A vrai dire, c’est surtout que la jeune femme aime maîtriser une conversation. Il est donc rare, somme toute, qu’elle soit intimidée par autrui ou qu’elle soit en position de faiblesse. Elle arrive assez facilement à cerner un individu et la façon dont l’approcher, pour paraître la moins invasive possible. Elle aime particulièrement appréhender les personnes que certains qualifieraient de solitaires car ils constituent pour elle le plus grand défi. Séductrice, elle se plaît davantage en compagnie de garçons et ne se gêne d’ailleurs pas pour flirter avec ces derniers.
Dans tout ce qu’elle entreprend, elle sait se montrer patiente et persévérante : le monde du cinéma lui a bien appris que tout venait à point à celui qui sait attendre. Ce n’est donc pas elle que vous verrez s’énerver si quelque chose ne fonctionne pas comme elle le souhaite, elle rongera son frein et s’évertuera à trouver la façon la plus ingénieuse de se tirer de situations fort embarrassantes. Juliet ne supporte pas le travail bâclé ou mâché : organisée et parfois presque maniaque, elle peut passer des heures sur un travail pour s’assurer qu’il soit correctement exécuté, ce qui irrite parfois ses amis, qui considèrent que sa recherche de la perfection la pousse parfois dans des retranchements extrêmes.
Juliet a la force de ses convictions et se laisse rarement marcher sur les pieds. C’est une des raisons pour laquelle elle a décidé de rester à Poudlard et de finir les études : l’adversité n’est qu’un défi pour elle. Pour autant, elle sait qu’il ne sert à rien de s’emporter pour des causes perdues d’avance et préférera couper court à une conversation où les deux partis sont sourds aux arguments des autres : de manière générale, elle fuit les conflits qu’elle juge peu constructifs et peu ouverts au dialogue.
Côté défauts, Juliet n’est pas en reste. Désireuse de toujours bien apparaître aux yeux des autres, elle en oublie parfois d’être elle-même et se cantonne au rôle qu’elle a pré-établi. Sa superficialité par rapport à son apparence et sa manie de jouer avec les sentiments des autres ne sont clairement pas du goût de tous, elle a même perdu l’un de ses plus proches amis à cause de ça. Ambitieuse et déterminée comme elle l’est pour réussir, Juliet ne recule  devant rien pour arriver à ses fins, quitte à perdre quelques plumes.
PROJET(S) D'AVENIR :

L’avenir n’a jamais autant été incertain pour la jeune blonde et par les temps qui courent,  difficile de se projeter en tant que sorcière dans un monde qui vous rejette et ne veut pas de vous. Juliet s’est toujours dit qu’elle quitterait le monde magique après ses ASPIC pour tenter sa chance comme comédienne, de préférence à New-York (dont elle admire les comédies musicales) ou directement à Hollywood, misant sur ses quelques rôles mineurs à la télévision. Néanmoins, ayant obtenu des BUSES tout à fait honorables, elle a décidé de ne se fermer aucune porte et continue ses études comme si de rien était - car à Poudlard très peu connaissent son envie de faire de ses loisirs artistiques un métier.



HISTOIRE DU PERSONNAGE (800 mots)


Sept juin 1981, 17h37. C’est précisément à ce moment que Juliet Maya Destown, 3kilos100, décida de pointer le bout de son nez, après 8 mois et 3 semaines passées dans le ventre de sa mère. Si elle était la première fille, Juliet n’était que la cadette d’une fratrie de trois enfants, tous des garçons, issus respectivement des précédentes unions de chacun des parents. A ce titre, il faut avouer que la jeune femme fut sans doute un peu plus protégée que ne l’ont été ses demi-frères et aujourd’hui adolescente, Juliet l’a bien compris et en tire malicieusement avantage dans certaines situations du quotidien, ce qui a évidemment le don d’agacer prodigieusement Arthur, le plus jeune des frères, qui n’a que deux ans de plus qu’elle.
Son enfance fut de celles dont une partie des petites filles rêvent, sans vraiment y croire réellement. Très tôt repérée par un directeur de casting pour ses fossettes de bébé adorable, elle fit ses premiers essais alors qu’elle n’avait pas atteint sa première année et eut la chance de figurer dans la campagne de pub d’une marque de chocolat très connue où son visage de bébé était affiché partout.
Les années passèrent et ses parents, conscient du potentiel qu’elle avait, ne perdirent pas de temps pour mettre toutes les chances de son côté. Cours de comédie, de théâtre, de musique, ils ne comptaient pas leurs sous pour offrir à leur jeune princesse, comme ils l’appellent, les meilleures armes pour avoir la chance de percer un jour dans ce milieu difficile qu’est le cinéma. Bien sûr, ils veillaient malgré tout à écouter les désirs de Juliet, mais cette dernière semblait enchantée d’être le centre de l’attention et d’apprendre de nouvelles choses. Cet emballement de ses parents, Juliet le partageait, non pas pour leur faire plaisir, mais parce que très jeune, elle sentait déjà que c’était la voie qu’elle voulait emprunter. L’enfant ne rêvait pas d’être cosmonaute, maîtresse ou princesse comme ses camarades de classes. Non, elle rêvait d’avoir sa propre étoile à Hollywood et de briller comme tant d’autres femmes avant elle. Grâce à sa persévérance et à celle de ses parents, elle décrocha d’ailleurs plusieurs rôles mineurs dans des sitcoms anglaises. Alors âgée de dix ans, presque tout souriait à l’enfant, qui se voyait déjà en haut de l’affiche dans quelques années (et on peut la comprendre, à cet âge, difficile de mesurer tout ce qui la séparait vraiment d’un succès planétaire). Comme pour noircir l’ombre sur le tableau, quelques incidents étranges émaillèrent sa jeune carrière ; incidents évidemment liés à la découverte de ses pouvoirs magiques, mais dont elle n’avait pas conscience à l’époque. Comment expliquer, par exemple, que sa principale concurrente pour un rôle de chanteuse se trouva muette lorsqu’il fallut chanter pendant l’audition, audition à laquelle Juliet assistait depuis les coulisses ? Comment expliquer également le début d’un feu électrique sur le plateau de tournage où la jeune enfant, mise en difficulté par un texte qu’elle n’arrivait pas à rendre correctement et par les différentes prises qui se succédaient sans donner de résultats ? Des incidents mineurs, somme toute, qui ne lui furent jamais imputés, mais que Juliet savaient au fond d’elle même avoir provoqué ? Un doute l’avait peu à peu envahi : cette sensation d’être différente des autres, qu’elle avait toujours ressenti, n’était peut-être pas dû à son talent mais à quelque chose de plus sombre, de plus étrange, une colère et une frustration en elle qu’elle n’arrivait parfois pas à contrôler.

Vous vous doutez donc bien que la chute fut rude pour la jeune femme lorsqu’elle prit connaissance de ses pouvoirs magiques et des conséquences que cela impliquait - à savoir aller vivre à Poudlard, loin de sa famille, des plateaux de télévision, loin de tout. Elle se rappelle encore la visite de l’homme du ministère, qui l’informait en même temps de ses talents de sorcière et de sa future admission à Poudlard. Contrairement à la plupart des enfants qui pourraient vivre ça comme un rêve, Juliet s’était senti désemparée, démunie, privée d’un futur auquel elle aspirait tant. Elle avait eu beau pleurer, criser, hurler, tout casser dans la maison, refuser de bouger de son lit, rien n’y avait fait : il était décidé que le premier septembre 1992, elle quitterait le monde du cinéma, ainsi que sa famille, pour intégrer l’école de sorcellerie. Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, ses parents ne furent pas déçus ou effrayés de découvrir la vérité à propos de leur fille. Ils l’avaient toujours trouvé étrange, différente et à leur yeux, cela expliquait bien des choses. De plus, ils constataient l’effet pervers que ce monde sans pitié avait déjà eu sur leur enfant, qui pouvait parfois devenir capricieuse ou imbue d’elle-même. L’envoyer dans un pensionnat en compagnie d’autres élèves de son âge, dans un endroit où elle n’aurait aucun repère et aucune vraie connaissance préalable était aussi un moyen de tester son adaptabilité et le côté magique de l’aventure les rendait même enthousiaste. C’est ainsi qu’ils prirent à coeur de l’emmener faire ses premiers achats sur le chemin de Traverse, s’émerveillant bien plus que leur fille du monde qu’ils découvraient et auxquels eux n’auraient jamais réellement accès. Juliet, quant à elle, prit sur elle et tenta bien que mal de s’intéresser à ce qui serait bientôt sa seconde maison. Elle commença à lire des livres relatifs au monde magique et prit un certain plaisir à lire ceux de Gilderoy Lockheart, qu’elle savait être un de ses professeurs au château.

Elle demeura malgré tout peu enchantée par son départ prochain et traîna des pieds au maximum le matin du départ. Pourtant, comme presque tous les autres élèves, elle s’assit dans le Poudlard Express, le 1er Septembre. Son premier trajet se déroula sans accroche, elle sympathisa même avec celle qui deviendrait plus tard sa compagne de dortoir, elle aussi née-moldue et elle aussi fort peu enchantée d’arriver à Poudlard. Si Juliet n’en parle jamais, elle conserve malgré tout au fond d’elle un vif souvenir de son premier voyage vers le château et particulièrement de la traversée en barque, qui fut pour elle son premier contact avec la magie que peut offrir ce monde. En effet, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il fallut rejoindre le château en barque et qu’elle découvrit, ébahie, le château se dessiner. Assise dans l’une des barques centrales, elle se rappelle encore aujourd’hui les frissons qui la parcouraient et l’émerveillement qui était sien alors que le convoi glissait au gré des vaguelettes, sans qu’elle n’aie à ramer pour faire avancer son embarcation.
Cette sensation d’émerveillement fut néanmoins rapidement rompue tout la soirée, entre angoisse de la répartition (d’autant plus que le choixpeaux hésita longuement entre deux maisons avant de l’envoyer finalement vers les Poufsouffle) et découverte de produits culinaires typiquement sorciers et loin d’être franchement agréables (elle reste encore traumatisée par la Dragée Surprise de Bertie Crochu au cérumen qu’un petit plaisantin de quatrième année lui a glissé dans l’assiette).

Les deux années qui suivirent ce premier soir au château n’aidèrent pas la jeune femme à s’acclimater au mieux au monde sorcier qu’elle avait déjà  intégré à reculons. En 1992, les attaques envers plusieurs nés moldus du château et la présence - confirmée en fin d’année - d’un monstre qui hantait le château ne la rassurèrent guère, elle qui frémissait déjà à l’idée même de voir un fantôme. Isolée de sa famille, à qui elle n’écrivait que de rares lettres car ceux ci ne comprenaient pas spécifiquement l’utilité d’un hibou, elle avait du mal à se faire des amis et à tisser de réels connaissances, excepté sa compagne de dortoir. Les clubs de théâtre et de musique étaient encore peu actifs et développés à cette époque, aussi Juliet se décida-t-elle à se renseigner par elle-même sur le monde dans lequel elle vivait, afin d’être moins perdue. Si cela ne la fascina jamais vraiment, elle prit malgré tout plaisir à découvrir les traditions sorcières et les différences de ce monde avec celui des moldus. Lors de sa seconde année, elle prit davantage confiance en elle et fit la connaissance de Lukas, qui demeura pendant très longtemps l’un de ses plus proches amis.

Mais ce n’est que lors de sa troisième année que les choses évoluèrent vraiment pour la jeune femme. A la chorale de l’école, elle rencontra Lilly Adams, une Poufsouffle d’un an sa cadette qui devint peu à peu sa meilleure amie. Les deux jeunes femmes passaient le plus clair de leur temps ensemble, lorsque leurs emplois du temps respectifs le permettaient et ce n’est qu’avec elle que Juliet se sentit véritablement elle-même. Parallèlement, la présence du tournoi des trois sorciers lui permit de sortir de sa zone de confort et de rencontrer de nouveaux élèves, issus de différentes cultures et horizons magiques. C’est à cette époque que germa dans son esprit l’idée de jouer avec les gens, de les tester et de voir ce qu’elle pouvait leur faire croire d’elle, simplement avec son apparence et son comportement. Elle s’aperçut que les gens qui la rencontraient étaient immédiatement à l’aise avec et lui faisaient confiance. C’est ainsi, par exemple, qu’elle réussit à se faire inviter au bal de Noël par un sorcier de Beaubatons, qui la pensait en en cinquième année. Ces jeux de séduction, qu’ils soient amoureux ou amicaux, occupèrent une grande partie de son année, qui se solda tragiquement par la mort de l’un de ses camarades de maison, Cédric Diggory, et par l’annonce du probable retour d’un mage noir, que tous semblaient craindre au plus haut point. Juliet n’avait pas connu le monde sorcier sous Voldemort, mais elle imaginait très bien ce que les gens ressentiraient si Hitler ou Staline revenait à la vie et imposait à nouveaux leur dictature sur le monde. Pour autant, comme tant d’autres, elle eut bien du mal à croire au retour de ce mage noir et elle restait passablement irritée par Harry Potter, qui semblait à son goût avoir un peu trop prit goût à une célébrité non méritée.

Sa quatrième année vit l’arrivée d’un tyran encore pire que Voldemort, aux yeux de Juliet : Ombrage. Dès l’instant où la femme grassouillette à la voix irritante prononça son discours d’introduction, la jeune blonde comprit qu’elle ne parviendrait jamais à apprécier une telle personnalité. Elle s’évertua pourtant à lui plaire du mieux qu’elle put,  non pas par intérêt personnel mais par curiosité : elle voulait pousser jusqu’au bout l’idée d’une personne convaincue par les idées de l’irritable Grande Inquisitrice. Hélas, très vite, Ombrage comprit que Juliet se fourvoyait d’elle et elle ne fut pas tendre avec la jeune femme, qui craint un moment de ne pas valider la Défense Contre les Forces du Mal.  

Sa cinquième année fut sans doute pour elle la plus intense, de tout point de vue. Elle pensait avoir vécu le pire avec Ombrage, mais la montagne de devoirs qui précédaient les BUSES déboulèrent sur elle avec une violence qu’elle ne vit pas venir. Obligée de travailler davantage que les précédentes années, Juliet abandonna la chorale et vit drastiquement l’importance de ses autres clubs diminuer au profit de nombreuses séances de révisions. En parallèle, sa constance prédisposition à jouer la comédie avec ceux et celles qui l’entouraient amenèrent inévitablement vers le clash. Ainsi, alors qu’elle s’était mise en tête de séduire Lukas, ce dernier apprit qu’il ne s’agissait que d’un jeu. Passé ce jour là, il ne lui adressa plus la parole. Pour la première fois, Juliet se sentit quelque peu démunie et ses multiples tentatives pour reconquérir l’amitié du jeune homme ne donnèrent rien. Associés à tous ces bouleversements les terribles événements qui se déroulèrent dans le château - Juliet eu bien peur de perdre sa chouette dans le massacre de la volière - et vous obtenez une année épuisante, où les tensions grandissantes entre les sang pur pro-Voldemort et les autres élèves étaient palpables.
Naïvement, Juliet espéra que cela se calme. Mais la mort de Dumbledore, tué au sein même du château par des mangemorts, mit un terme à ses espoirs. Elle songea pendant tout l’été qui suivit à partir, à s’enfuir loin de ce monde magique qui ne voulait pas d’elle et ne parvint même pas à se réjouir du succès à ses examens. De source sûre, elle savait que l’amie qui partageait son dortoir et dont elle s’était progressivement éloigné avec les années, avait choisi la fuite et qu’elle s’était fait déclarée morte par ses parents, moldus. C’était la première fois qu’une personne de sa connaissance disparaissait et même si elle savait qu’elle n’était pas réellement décédée, cela perturba la jeune femme, qui se demanda si le même sort funeste ne lui serait pas un jour réservé. Fort heureusement, elle était bien entourée, par sa famille et par son nouveau petit ami Matt, qu’elle avait rencontré en séjour d’été. Si elle n’était pas encore totalement sûre de ses sentiments envers lui, Juliet savait qu’elle ne se forçait pas à jouer un rôle avec lui et cela lui plaisait.

Hélas, son envoi à Nuncabouc pour cette sixième année compliqua fortement les choses et les jeunes tourtereaux ont bien du mal à se retrouver ensemble. Juliet a d’ailleurs beaucoup de mal à se faire à la vie dans cette “maison” qui n’en est pas une. Le manque de sommeil et de confort, la mixité des dortoirs et les problèmes que cela impliquait mais aussi l’impossibilité d’avoir recours à la magie en dehors des salles de classe .. Tout cela empiétait sur le moral de la jeune femme, bien qu’elle tente au maximum d’afficher un sourire serein, les plis soucieux de son front ne mentaient désormais plus sur son état d’épuisement mental et physique. Pourquoi le monde s’était-il arrêté de tourner normalement ?


EXEMPLE DE RP (1550 mots)



ON VOUS DEMANDE DE CHOISIR UN SUJET PARMI CEUX-CI :
2/ Suite à une heure de colle injustement donnée, vous devez aider Mrs Pince à trier les livres et les ranger ceux qui vont dans la réserve. Cette dernière vous laisse seul(e) un moment, et alors que vous êtes à votre tâche, un grincement et un tour de clef se fait entendre : la bibliothécaire vous a oublié(e) et enfermé(e) au beau milieu des livres. La bonne nouvelle est que vous avez votre baguette, la mauvaise est que, depuis les balades nocturnes du trio Potter, Granger et Weasley, un Alohomora ne suffit plus pour ouvrir la porte.

Une semaine de retenue pour un mauvais pli sur sa jupe!
Juliet n’en revenait tout simplement pas. Certes, cela n’aurait pas du la surprendre outre mesure : les punitions ingrates et injustifiées tombaient sur les Nuncabouc comme la pluie en Ecosse et si elle avait été jusqu’à présent suffisamment maline pour passer entre les gouttes, elle savait qu’elle ne pouvait y échapper constamment. Evidemment, pour elle qui était toujours aussi apprêtée que faire se peut, c’était un coup dur mais elle se faisait une raison : le préfet qui lui avait donné cette tâche aurait de toute façon trouvé une autre raison. Feignant la contrition la plus totale, elle n’avait pas bronché. Non pas qu’elle aime se montrer soumise, mais elle savait que la moindre rébellion pouvait être punie d’un séjour aux cachots ou chez les Carrow. A moins qu’on ne la prenne comme cobaye pour tester des potions ou des sortilèges … Quitte à choisir, la retenue lui paraissait plus supportable!
Une semaine de retenue, elle le savait très très bien, entachait considérablement son temps libre. Il lui était déjà difficile de tenir les délais qu’imposaient les professeurs pour le rendu des devoirs - la sixième année étant bien plus dense en travail que les précédentes - mais cette retenue compliquait fortement la tâche. Ajouté à cela le fait qu’elle ne verrait probablement ni son groupe de théâtre ni même Matt ou Lilly et vous obtenez une Juliet passablement irritée, fait rare tant la jeune femme contrôle ses nerfs en permanence. Qu’à cela ne tienne, elle s’était donc rendue bon gré mal gré à sa retenue et s’était aperçue que non seulement la tâche de rangement des livres n’était pas la plus ingrate qui soit mais que Madame Pince, assez maniaque et étriquée qu’elle puisse être en ce qui concerne les livres en général, n’était pas la compagnie la plus désagréable du château.
Après quelques jours de retenue, le tout s’était révélé encore plus plaisant : la dimension culturelle induite par la tâche l’avait tout de suite séduite et elle avait découvert de nombreux ouvrages dont elle ignorait jusqu’à présent l’existence. Heureusement malgré tout, elle arrivait à la fin de sa semaine de retenue. Elle avait l’espoir de finir plus tôt, les élèves étant moins enclin à travailler à la bibliothèque un vendredi, alors que la fin de semaine se profilait.
Malheureusement quelle ne fut pas sa désagréable surprise de trouver une Madame Pince agitée et tendue. Visiblement, des élèves turbulents avaient jugé bon de lancer des bombabouses dans les allées de la bibliothèque et s’il n’y avait eu aucun dégât matériel conséquent, de nombreuses traces noirâtres parsemaient le sol et entachaient la propreté presque institutionnelle de la bibliothèque.
“Vous me nettoierez ça avant de commencer, votre rangement” avait déclaré la bibliothèque, tournant brutalement les talons sans laisser le temps à Juliet de répondre. Cette dernière, dont la baguette avait été confisquée à la fin du cours du jour, se doutait bien que cette phrase n’était qu’une maladresse de la part de la bibliothécaire. Aussi préféra-t-elle aller chercher quelques produits d’entretien Recurwitch qui traînaient (heureusement) dans la partie utilisée à cet effet. Elle avait presque terminé sa tâche et nettoyé la bibliothèque quand revient Madame Pince.
Mais enfin, qu’est-ce qui vous a pris de nettoyer de cette manière! Vous êtes une sorcière, bon Dieu, utilisez votre bag… oh!
Alors qu’elle avait relevé la tête avec un visage exprimant la surprise et la gêne, Madame Pince se rendit compte que la tâche qu’elle avait confié à Juliet était impossible, ou tout du moins fortement compliquée par son absence de baguette. La vieille dame rougit, honteuse de sa méprise.
Il n’y a pas de mal, j’aurais réagi comme vous… J’aurais dû vous prévenir avant. Mes excuses, j’espère que ça ne vous met pas trop en retard. ” répondit Juliet, en tâchant de contrôler sa voix pour masquer la frustration qu’avait engendré la remarque de Pince.

Oui c’est vrai .. Enfin je veux dire ….Laissez donc ça et occupez vous de ranger les derniers livres, pendant que je m’occupe de ça et que je règles les derniers détails. Puis, vous pourrez partir, de toute façon c’était votre dernier jour et vous avez bien travaillé ”. avait-elle finit par conclure, alors que le silence qui s’était installé entre elles devenait de plus en plus inconfortable. Toujours sans mot-dire, Juliet se releva, frotta ses mains contre sa cape grise qu’il lui faudrait de toute façon laver car des traces la parsemaient et c’était bien une chose qu’elle avait en horreur. Quelque peu irritée mais conservant un masque d’optimisme sur son visage, la jeune femme s’attela à la tâche en songeant qu’elle aurait peut-être le temps de faire un crochet par la Grande Salle pour manger un bout avant que celle ci ne ferme. Maintenant que sa salle commune était éloignée des cuisines - contrairement à celle des Poufsouffle, elle n’espérait même plus avoir quelque ration supplémentaire.
Alors qu’elle arrivait au dernier livre, qui se trouvait dans la rangée la plus excentrée de la bibliothèque, la jeune femme entendit un bruit sourd de clé et de porte que l’on ferme. Alertée par ce qui semblait être un état d’urgence, la jeune femme se dépêcha de rejoindre la porte, qui de toute évidence avait été fermée à clé.

Madame Pince ? Vous êtes là ?” demanda la jeune femme, avec espoir que ce ne soit qu’un malentendu.
Seul l’écho de ses paroles lui répondit, confirmant bien ses craintes : elle allait devoir passer la nuit dans la bibliothèque.
Seule avec ses démons que constituaient l’enfermement et l’absence évidente de moyens de défense, la jeune femme habituellement calme se mit à paniquer. Certains auraient rêvé de se retrouver dans cet endroit où le savoir coulait à flôt mais ce n’était pas le cas de la jeune femme pour deux raisons : premièrement, elle était dépourvue de baguette, les élèves de sa “maison” n’ayant pas le droit de conserver la leur en dehors des cours. De plus, elle se rappelait très bien les évènements funestes qui s’étaient déroulé dans cette endroit au mois de Mai dernier. La menace semblait éteinte mais elle ne pouvait s’empêcher de penser que deux élèves - talentueux de surcroît - avaient frôlé la mort. Que pourrait-elle donc faire pour se défendre contre un potentiel agresseur ? Elle savait jouer la comédie mais elle était consciente que si un individu avait l’envie de nuire, ce n’était pas son sourire et ses douces fossettes qui l’en empêcherait.
Des frissons parcoururent son corps et elle ses mains tremblotter sans qu’elle puisse les contrôler. Elle ferma les yeux, inspira bruyamment et s’appliqua à se calmer en appliquant la technique de respiration ventrale, telle qu’on lui enseignait au théâtre. Rapidement, elle sentit son coeur retrouver un rythme normal et elle sut qu’elle pouvait dès lors se concentrer pour trouver une solution. Elle énuméra toutes les options qu’elle connaissait pour tenter de se tirer de cette fâcheuse situation. Crocheter la serrure à la moldue ? Elle n’avait rien à sa disposition exceptée sa plume et elle se doutait bien que les enchantements qui protégeaient la porte seraient suffisant à contrer un objet non magique. Faire du bruit pour attirer du monde, voire même accrocher une lanterne à pétrole à la fenêtre pour montrer son existence ?  C’était le risque de tomber au mieux sur Peeves ou Rusard, au pire sur les Carrow, qui se feraient un plaisir de la châtier comme il se doit. Elle ne vit plus qu’une seule solution : rester ici et attendre l’ouverture du lendemain, en espérant que Madame Pince comprendrait sa méprise.

Toujours extrêmement effrayée à l’idée de rester seule de nuit dans cet endroit sordide, elle prit ses affaires et s’assit sur une des tables et se mit d’abord à profiter du peu de luminosité qui lui restait pour s’avancer sur son devoir de Métamorphose. Une fois que la lumière naturelle ne lui permettait plus de travailler convenablement, elle s’installa aussi bien qu’elle le put sur sa chaise et tout en plaçant ses bras en croix sur la table, elle posa sa tête sur ces derniers, avec l’espoir de ne pas passer une trop mauvaise nuit. Hélas, il n'en fut rien. La seule luminosité qu’offrait la lune sur la bibliothèque créait parfois des ombres angoissantes que Juliet prenait à tort pour celles de vraies personnes et souvent réveillée par les craquements sordides dont elle ne connaissait pas la provenance, la jeune femme ne parvenait pas à trouver véritablement le sommeil. Au bout du compte, elle finit par se caler entre deux rayons, tapie dans l'ombre et recroquevillée sur elle-même, quelques livres autour d'elle pour lui servir de vaine défense au cas où elle devrait avoir à se défendre. Elle passa de fait une nuit terrible, alternant phase de cauchemars agités et réveils angoissés.

Quand Madame Pince rouvrit la bibliothèque le lendemain, elle retrouva une élève les yeux bouffis, le corps courbaturé par la mauvaise position que son corps avait adopté la nuit et encore effrayée par l'expérience de solitude et d'impuissance qu'elle venait de vivre.

Mais que faites-vous donc ici ?” demanda-t-elle surprise, avant de réaliser qu’elle avait probablement enfermée l’étudiante dans sa bibliothèque. Juliet n’avait pas trouvé le courage, pour une fois, de feindre la colère. Trop fatiguée par une nuit encore moins reposante que celles qu’elle passait à Nuncabouc (comme si elle avait besoin de ça), elle avait expliqué brièvement l’erreur à la bibliothécaire qui s’était confondu en excuses, et s’était dépêché de rentrer dans son dortoir pour s’y allonger et piquer un somme, qui s’il ne fut pas totalement réparateur, eut au moins comme effet de ne pas l’effrayer davantage. Mesurant chaque jour l’importance de la magie et la nécessité d’être armée si elle devait faire face au danger, l’aventure eut au moins le mérite de la faire réfléchir à de nouvelles manières de se défendre.

 


Dernière édition par Juliet M. Destown le Mer 28 Déc 2016 - 14:03, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NUNCABOUC6ème année
    NUNCABOUC
    6ème année
AVATAR : Zara Larsson
MESSAGES : 32

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Juon 1981, Guildford, Angleterre
SANG SANG: né(e) de moldus
MessageSujet: Re: Juliet Destown Ven 16 Déc 2016 - 15:12

A peine arrivée et je pose déjà des questions embêtantes (au bucheeeer )

J'ai décidé de prendre le sujet deux des RP-contexte mais je me suis rendue compte que ça allait être compliqué pour Juliet d'avoir sa baguette magique puisqu'elle est censée la rendre en dehors des cours. Je suis donc partie du principe qu'elle n'en avait pas mais en relisant la consigne (toujours relire la consigne), j'ai vu que j'étais partie d'un mauvais postulat. Ayant presque terminé mon RP, est-ce que je dois le modifier pour une explication bancale concernant la présence de sa baguette (du type : elle est partie en vitesse après son dernier cours pour son heure de colle et ne s'est pas rendue compte qu'elle ne l'avait pas rendue) ou puis-je adapter le sujet quelque peu pour suivre le contexte du forum ! (sachant que j'aimerais éviter si possible de prendre un autre sujet, celui là m'ayant particulièrement inspiré ) ?

Merci de votre réponse


Dernière édition par Juliet M. Destown le Sam 17 Déc 2016 - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème annéeJe veux pas être ton exMODO
    SERDAIGLE
    7ème année
    Je veux pas être ton ex
    MODO
AVATAR : Shay Mitchell
MESSAGES : 587

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 16 mars 1980, Aviemore, Écosse
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Juliet Destown Sam 17 Déc 2016 - 21:17

Je transfère ta question en coin staff et nous te revenons avec une réponse dès que possible

_________________

« Young but I'm not that bold »
Hope when you take that jump, you don't fear the fall, Hope when the water rises, you build a wall. Hope that you fall in love, and it hurts so bad
The only way you can know is give it all you have. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 9005

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: Juliet Destown Mar 20 Déc 2016 - 22:43

Juliet M. Destown a écrit:
A peine arrivée et je pose déjà des questions embêtantes (au bucheeeer )

J'ai décidé de prendre le sujet deux des RP-contexte mais je me suis rendue compte que ça allait être compliqué pour Juliet d'avoir sa baguette magique puisqu'elle est censée la rendre en dehors des cours. Je suis donc partie du principe qu'elle n'en avait pas mais en relisant la consigne (toujours relire la consigne), j'ai vu que j'étais partie d'un mauvais postulat. Ayant presque terminé mon RP, est-ce que je dois le modifier pour une explication bancale concernant la présence de sa baguette (du type : elle est partie en vitesse après son dernier cours pour son heure de colle et ne s'est pas rendue compte qu'elle ne l'avait pas rendue) ou puis-je adapter le sujet quelque peu pour suivre le contexte du forum ! (sachant que j'aimerais éviter si possible de prendre un autre sujet, celui là m'ayant particulièrement inspiré ) ?

Merci de votre réponse

Re-bonjour,

J'ai répondu à ton MP ;)
Tu peux changer la célébrité sans problème !

Pour répondre à ta seconde question, nous te laissons choisir ce que tu préfères pour l'exemple de RP ;)
- Tu peux tout aussi bien dire que l'exemple de RP se passe l'an passé, avant que Juliet ne soit envoyé à Nuncabouc (et n'ait plus sa baguette).
- Tu peux donner une explication un peu bancale qui explique pourquoi elle la possède à ce moment là.
- Ou tu peux re-adapter un peu le contexte ;)

J'espère que cela t'aidera :)
Comme déjà dit en privé, je te souhaite bon courage pour finir ta fiche. J'ai hâte de la lire !

Si tu as d'autres questions, n'hésites pas ! Nous ne brûlons pas les sorcières aux bûchers !

A très vite !

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NUNCABOUC6ème année
    NUNCABOUC
    6ème année
AVATAR : Zara Larsson
MESSAGES : 32

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Juon 1981, Guildford, Angleterre
SANG SANG: né(e) de moldus
MessageSujet: Re: Juliet Destown Mer 28 Déc 2016 - 13:28

Tout d'abord merci à vous deux pour votre aide et pour vos réponses à mes questions !

J'ai décidé de garder le sujet que j'avais en tête dès le départ (à savoir sans baguette)!

J'en profite également pour annoncer que ma fiche est désormais terminée J'espère qu'elle vous plaira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème annéeJe veux pas être ton exMODO
    SERDAIGLE
    7ème année
    Je veux pas être ton ex
    MODO
AVATAR : Shay Mitchell
MESSAGES : 587

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 16 mars 1980, Aviemore, Écosse
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Juliet Destown Mer 28 Déc 2016 - 16:03

Rebonjour Juliet !

Ta fiche va désormais passer en discussion, nous te demandons donc un tout petit peu de patience et nous reviendrons vers toi dès que possible

_________________

« Young but I'm not that bold »
Hope when you take that jump, you don't fear the fall, Hope when the water rises, you build a wall. Hope that you fall in love, and it hurts so bad
The only way you can know is give it all you have. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    GRAND MANITOU
MESSAGES : 1175

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: Re: Juliet Destown Jeu 29 Déc 2016 - 15:33

Miss Destown, ce sera...

POUFSOUFFLE !

[Mais cette année, tu seras à Nuncabouc !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    GRAND MANITOU
MESSAGES : 1175

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: Re: Juliet Destown Jeu 29 Déc 2016 - 15:33

{ A toi nouveau rictusemprien :

Bienvenue sur notre forum !
Nous avons le plaisir de te compter parmi nos membres aujourd'hui et pour te permettre de démarrer dans les meilleurs conditions possibles, nous voudrions rassembler ici quelques petits indicateurs qui te seront sûrement utiles par la suite !
Première étape : réserve ton avatar ! Si tu veux t'assurer que ta célébrité ne soit pas utilisée par une autre personne, le bottin des avatars est fait pour ça.

Pour réunir tes rps et/ou en proposer, tu peux te rendre dans le coin RP (demande, recensement). De ça, découleront sûrement les relations de ton personnage que nous t'encourageons à alimenter autant que possible (c'est bien pratique quand quelqu'un veut un lien avec ton personnage).

Nous avons mis en place un système de points qui te permet de faire énormément de choses. Pour te récompenser de ta validation, nous t'offrons généreusement 500 points (histoire de ne pas démarrer les poches vides, hé hé).

Si tu veux faire partie de l'équipe de Quidditch de ta maison, tu peux voir les règles de ton capitaine dans le listing qui correspond.

Enfin, si tu as des questions et que tu ne sais pas comment faire, en dehors du fait que tout le monde peut te répondre sur la chatbox ou ailleurs, tu peux poser ta question dans l'aide. Il n'y a pas de questions bêtes, que des réponses constructives ! =) D'ailleurs, un parrain ou une marraine peut t'être attribué si tu en fais la demande dans la partie parrainage. Ce sont des membres à part entière, qui prennent chaleureusement le temps de t'aider dès que tu en as besoin. Ton intégration n'en sera que plus facile donc n'hésite pas !
A ton tour, si tu veux nous aider à nous améliorer, dans n'importe quel domaine que ce soit, nous sommes ouverts à toutes suggestions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE1ère année
    POUFSOUFFLE
    1ère année
AVATAR : Seth Adkins
MESSAGES : 289

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Juliet Destown Jeu 29 Déc 2016 - 16:45

Encore une jaune bon t'es chez nuncabouc pour le moment mais c'est pas grave, bienvenue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème annéeJe veux pas être ton exMODO
    SERDAIGLE
    7ème année
    Je veux pas être ton ex
    MODO
AVATAR : Shay Mitchell
MESSAGES : 587

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 16 mars 1980, Aviemore, Écosse
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Juliet Destown Jeu 29 Déc 2016 - 16:48

Bienvenue à toi sur le forum!

Une nouvelle copine chez les nuncas Je pense qu'on pourra se trouver un lien intéressant

Have fun

_________________

« Young but I'm not that bold »
Hope when you take that jump, you don't fear the fall, Hope when the water rises, you build a wall. Hope that you fall in love, and it hurts so bad
The only way you can know is give it all you have. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE6ème annéeCapitaine de Quidditch
    POUFSOUFFLE
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Chloë Grace Moretz
MESSAGES : 548

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Incertaine // Un lionceau en vue ?
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 16/06/1981 dans les Alpes françaises
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Juliet Destown Jeu 29 Déc 2016 - 17:01

JULIET JULIET JULIET JULIET OMG

J'aime tellement ce PV, je suis trop trop trop contente que quelqu'un la joue enfin Il va nous falloir un lien avec mes deux persos

J'espère que tu vas te plaire sur ce forum, bienvenue en tout cas

_________________
Frail Flower
Je viens du ciel, et les étoiles entre elles, ne parlent que de toi
D'un musicien, qui fait jouer ses mains, sur un morceau de bois
De leur amour, plus bleu que le ciel autour



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Emily Rudd
MESSAGES : 288

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire. Ne comprend pas les sentiments amoureux.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Londres, 01 Novembre 1980
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: Re: Juliet Destown Jeu 29 Déc 2016 - 19:03

Bienvenue parmi nous ! Très jolie fiche ! :) Amuses toi bien sur le forum.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE7ème annéePréfète
    POUFSOUFFLE
    7ème année
    Préfète
AVATAR : Katie McGrath
MESSAGES : 240

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Juliet Destown Jeu 29 Déc 2016 - 19:26

Une coupine jaune !

Bienvenue ici, j'espère que tu t'amuseras !

_________________
"Du chaos naît une étoile"

EVERYONE YOU MEET IS FIGHTING A BATTLE YOU KNOW NOTHING ABOUT. BE KIND. ALWAYS.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE7ème annéePréfète-en-chefMODO
    POUFSOUFFLE
    7ème année
    Préfète-en-chef
    MODO
AVATAR : Lucy Hale
MESSAGES : 1081

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 3 octobre 1979, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Juliet Destown Ven 30 Déc 2016 - 11:50

Encore une fois bienvenue Très hâte d'avoir un lien avec toi, copine jaune ♥

_________________

Carlie E. Peters
« And I’m burning yeah I’m burning, I’m burning so deep that just breathing hurts, I’m melting darling, I can’t let go » © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Juliet Destown Ven 30 Déc 2016 - 16:30

Bienvenue parmi nous :) !
Revenir en haut Aller en bas
NUNCABOUC1re année
    NUNCABOUC
    1re année
AVATAR : Abigail Breslin
MESSAGES : 52

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: né(e) de moldus
MessageSujet: Re: Juliet Destown Ven 30 Déc 2016 - 18:46

Chouette une copine de maison.

Bienvenue parmi nous et j'espère que tu te plairas ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière enseignement
    APPRENTI(E)
    Filière enseignement
AVATAR : Charlotte Free
MESSAGES : 279

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire et Bicurieuse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1 octobre 1976
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: Juliet Destown Ven 30 Déc 2016 - 20:45

Je te souhaite la bienvenue !

Amuse toi bien sur le forum !

_________________
Fen', touille-moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème année
    GRYFFONDOR
    6ème année
AVATAR : Aaron Taylor-Johnson
MESSAGES : 174

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Juliet Destown Sam 31 Déc 2016 - 11:16

Bienvenue, et amuse toi sur le forum! ^^

Du coup... On dit Nuncasouffle ou Poufbouc?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NUNCABOUC6ème année
    NUNCABOUC
    6ème année
AVATAR : Zara Larsson
MESSAGES : 32

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Juon 1981, Guildford, Angleterre
SANG SANG: né(e) de moldus
MessageSujet: Re: Juliet Destown Dim 1 Jan 2017 - 17:38

Merci à tous et à toutes pour vos messages de bienvenue

Kenneth Coughlin a écrit:
Bienvenue, et amuse toi sur le forum! ^^
Du coup... On dit Nuncasouffle ou Poufbouc?
Au vu du caractère de Juliet, je pense pour Poufbouc, ça lui irait à merveille

_________________
LIAR LIAR, SHE'S ON FIRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Juliet Destown

Revenir en haut Aller en bas

Juliet Destown

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Roxy Juliet Montgomery ? Si vous avez des larmes, préparez-vous à les verser.» Haiti Tops Agenda at North American Foreign Ministers' Meeting» A disturbing girl | PV.Juliet» ? Les hommes rêvent du retour plus que du départ. ? JULIET&DONOVAN» DON&JULIET Il suffit parfois d'une seule personne pour se sentir heureux
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Présentations élèves :: Fiches validées-