AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[23 Septembre 1997] Il y a des bonnes... Et des mauvaises surprises.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
APPRENTI(E)Filière défenseServeuse aux Trois Balais
    APPRENTI(E)
    Filière défense
    Serveuse aux Trois Balais
AVATAR : Emma Stone
MESSAGES : 132

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 20 avril 1976, Godric's Hollow
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [23 Septembre 1997] Il y a des bonnes... Et des mauvaises surprises. Dim 20 Nov 2016 - 15:01


Scarlett Burton + Rohan O'Quinn + Amaryllis Douverisa


Septembre. On ne pouvait pas dire que ce mois-ci s’annonçait meilleur que les précédents pourtant. L’espoir continuait de s’amenuiser, et le mal continuait de prendre possession du monde. Le mois d’Août avait apporté son lot d’horreurs, entre l’annonce de la commission des nés-moldus menée par le ministère, et la nomination de Rogue comme successeur de Dumbledore à la tête de Poudlard. Scarlett connaissait les allégations de Potter sur Rogue, au sujet de la nuit de la mort de l’ancien directeur, et elle ne parvenait pas à croire que le professeur de potions ait pu accéder à ce poste comme ça. Ca ne signifiait qu’une seule chose : que l’école était en réalité dirigée par Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom. Elle pensa à Cassidy. Etait-ce également la raison pour laquelle elle était à Poudlard cette année ? Comme les Carrow, pour enseigner l’art d’être un mangemort ? Elle ne voulait pas croire que son amie puisse être à ce point du côté des méchants. Elle avait encore des doutes sur la sincérité de tout ça. Après tout, elle n’était pas la seule dans le monde à avoir une double vie…

Scarlett finissait de nettoyer le comptoir des Trois Balais. Contrairement à ce qu’elle croyait au début de l’été, elle n’avait pas pu abandonner son poste de serveuse. Le Ministère avait refusé de valider sa dernière année de formation, qu’elle devait donc repasser. Etait-ce lié à ses nombreux échecs, lors de l’attaque en Juin, et lors du coup d’état fomenté contre Scrimgeour début Août ? Ou bien parce que le nouveau Ministère surveillait tous les potentiels membres de l’Ordre du Phénix, à savoir sa mère et elle ? Elle penchait plutôt pour la seconde option, et lorsqu’elle avait interrogé Kingsley Shackelbot, ce-dernier semblait être du même avis… Mais il n’en savait pas plus. Elle était frustrée, et en colère. Ca ne l’aidait pas à intégrer pleinement l’Ordre. Mais elle continuait de travailler comme serveuse, ce qui lui facilitait également la tâche. Après tout, comment expliquer à Rohan O’Quinn, qu’elle ne travaillerait plus à Pré-au-Lard, et qu’elle n’était pas serveuse ? Ils avaient décidé de plus ou moins officialiser leur relation après leur rendez-vous terminé en combat début Juillet. Ils se voyaient régulièrement, et continuaient de faire comme si aucun d’eux n’avait de doutes sur l’autre. Après la révélation de Cassidy, Scarlett avait lutté contre son impulsivité pour ne pas confronter le jeune homme aux confessions de son amie. Non, elle avait plutôt profité de leur rapprochement pour continuer son enquête. Elle tentait d’ailleurs encore de se persuader qu’elle ne ressentait rien de spécial pour Rohan, mais elle se voilait la face. Ses sentiments lui faisaient tellement peur qu’elle préférait rester dans le déni. Elle jeta d’ailleurs un regard à sa montre, avant de jeter le torchon qu’elle utilisait dans son coin et récupérer ses affaires sous le comptoir. 17h, sa journée était terminée.

Le village continuait de décliner, les enseignes fermaient les unes après les autres, les sorciers ne venaient plus faire leurs courses. Quelques étudiants de Poudlard trainaient pourtant encore de ci, de là. Il était étonnant que ces sorties aient été maintenues avec le nouvel ordre, mais il fallait croire que les vis seraient progressivement serrées… Elle avisa son reflet dans une vitrine à moitié brisée, pour arranger la grosse écharpe qui lui enserrait le cou, et découvrit une mèche blonde perdue au milieu de sa chevelure rousse. Oups. D’un coup de baguette, la sorcière rectifia le tir. Hors de question que Rohan ne remarque quoi que ce soit. Depuis le changement de gouvernement, Scarlett avait décidé de changer d’apparence au Ministère. Alors elle avait de nouveau recours à la technique développée à Poudlard. Devenir blonde. Sauf à Pré-au-Lard où elle restait naturelle, pour ne pas éveiller les soupçons. Elle ne savait pas combien de temps son subterfuge tiendrait, mais tant que ça pouvait lui permettre de continuer à mener sa vie comme elle l’entendait… Elle avait passé l’été à s’entraîner à changer son apparence pour être opérationnelle à la rentrée. Une chance qu’elle ait toujours obtenu les notes presque maximum à ses examens de dissimulation. Mais elle savait que cette technique ne tolérait pas la moindre erreur. Comme ce qu’il avait failli arriver aujourd’hui… Une fois certaine que tout était bien à sa place, elle reprit sa marche.

Scarlett poussa doucement la porte de la Tête de Sanglier, avant de regarder la salle. Pas de personnes trop louches ou de mangemorts en train de célébrer une nouvelle victoire. La voie était libre. Elle pénétra alors dans le bar, et se dirigea vers le comptoir, derrière lequel se trouvait Rohan O’Quinn, et cette simple vision étira ses lèvres rouges en un sourire joyeux. Où était passé la Scarlett qui se jouait des hommes ? Perdue corps et bien depuis qu’il l’avait sauvée en juillet. Enfin sauvée, c’était un grand mot. Mais il ne s’était pas débarrassé d’elle. Et ça revenait au même. Elle vérifia qu’il n’y avait pas de clients alentours qui attendaient après lui, puis se hissa sur un tabouret pour se pencher par-dessus le comptoir, et poser ses lèvres contre les siennes, rapidement. A pré au lard, ils ne se cachaient plus. De toute façon, depuis que leur petite aventure était parue dans la gazette, les personnes qui ne devaient pas savoir à la base étaient au courant, alors ça ne changeait plus grand-chose désormais…

« Hello, Sweetheart ! Tu as bientôt terminé ? »

Nouveau sourire. Ils avaient prévu de finir plus tôt ce jour-là, pour se promener un peu. Puis Scarlett l’avait invité à venir chez elle le soir, pour changer un peu de la chambre du jeune homme au-dessus du bar, qu’ils avaient tendance à largement squatter depuis deux mois. Une soirée tranquille, qui à priori ne risquait pas de finir en bain de sang. Et pas de risque non plus que sa mère débarque, cette dernière était en fuite depuis la mise en place de la Commission. Née-moldue, Amy risquait Azkaban... Scarlett ne savait pas réellement où elle était, elle avait parfois la chance de recevoir un coup de téléphone, mais ces derniers temps, plus de nouvelles. La jeune femme supportait de moins en moins de vivre seule dans cette grande maison, d’où l’invitation faite au jeune homme. Ca lui ferait également changer d’air comme ça. Elle avait purgé la maison de toute trace de l’Ordre du Phénix, enfermant le tout dans la chambre de sa mère, scellée par un sortilège. Il ne fallait pas prendre trop de risques non plus, elle n’était toujours pas fixée sur les allégeances de Rohan. Bien qu’elle ait pu observer ses bras à loisir à de nombreuses reprises (et d’autres parties de son corps aussi /out/), et qu’elle n’ait pas noté la présence de la marque des ténèbres, ça ne voulait rien dire.

Elle laissa au serveur le temps de finir ses affaires, puis ils sortirent dans le jour qui commençait à décliner. L’automne arrivait, et le temps s’était nettement rafraîchi déjà. Elle passa un bras autour de la taille de Rohan, pour que ce dernier lui transmette un peu de sa chaleur. Il était l’une des rares personnes à qui elle pouvait se raccrocher désormais, malgré tous les doutes qu’elle entretenait à son sujet. Sa mère n’était plus là, son père continuait de la narguer dès qu’il en avait l’occasion, Cassidy se révélait être une personne qu’elle appréciait, mais elle ne pouvait pas non plus avoir confiance en elle, et Astrid, sa plus vieille amie, avait d’autres choses à gérer de son côté également. Alors elle se raccrochait à Rohan comme à une bouée. Préférant oublier qu’elle ne devrait pas.

« Alors, bonne journée ? »

Elle se tourna vers lui pour chercher son regard, tandis qu’ils déambulaient lentement dans la rue principale.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORTServeur à la Tête de Sanglier
    MANGEMORT
    Serveur à la Tête de Sanglier
AVATAR : Jared Padalecki
MESSAGES : 171

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Work in Progress
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: [23 Septembre 1997] Il y a des bonnes... Et des mauvaises surprises. Dim 20 Nov 2016 - 16:54



Les choses avançaient comme elles étaient supposées avancer. Rohan continuait son travail de serveur à la Tête de Sanglier mais savait qu’il n’allait pas tarder à être envoyé à Poudlard. Il ne savait pas vraiment ce qu’il pensait de cette mutation possible. Il avait toujours fait ce qu’on lui demandait jusqu’à maintenant, et cela sans rechigner. Mais maintenant, c’était différent. Il n’était plus tout seul. Non, depuis cette fameuse soirée dans le restaurant londonien, il était officiellement en relation avec Scarlett. Et tout cela lui plaisait largement. Mais il persistait encore quelques doutes au fond de lui qui faisait parfois surface pour le tourmenter. Il c’était légèrement ramolli. Son frère lui avait faire la remarque. Il lui arrivait d’être dans les nuages, de se déconnecter de la réalité pour penser à autres choses. Oui, ce qui lui arrivait était étrange, mais c’était absolument divin et même si le mangemort n’avouerait jamais à une autre personne que sa Rouquine qu’il était amoureux, il l’était bel et bien. Et l’amour avait quelques choses d’effrayant. Mais cela ne l’empêchait pas de faire son travail, tout du moins pour le moment. Comment allait-il dire à sa petite-amie (appelons un chat, un chat) qu’il allait devoir travailler à l’école de sorcellerie qui se trouvait à quelques pas de là ? Il n’y avait pas de bar, rien qui pourrait expliquer tout cela. Il n’allait pas non plus pouvoir cacher ce tatouage qu’il chérissait sur son bras droit éternellement. Il ne pouvait simplement pas. Pas lorsque son maître devenait de plus en plus fort. Pas lorsque le château qui abritait l’école était, enfin, dirigé par les mangemorts. Il n’avait absolument plus aucune raison pour se cacher. Il devait simplement faire ce qu’on lui demandait. Et cela ne saurait trop tarder. Mais en attendant, il était là, fidèle au poste, en plein nettoyage de son bar. Son patron avait trouvé quelqu’un d’autre pour l’aider à tenir l’auberge, ce qui était plutôt agréable, puis que de cette manière, Rohan allait pouvoir profiter de sa soirée avec sa dame. Le brun avait passé l’après-midi à montrer au jeune remplaçant barbus ce qu’il allait devoir faire. Il lui avait dit que, s’il avait besoin d’aide, Jameson pouvait lui donner quelques conseils. Après tout, le vieux bougre était ici comme à la maison. Il était d’ailleurs étonnant qu’il ne dorme pas dans l’une des chambres de l’auberge. Mais cela allait finalement plutôt bien au serveur. Il n’avait pas envie de voir ses nuits dérangées par un vieil homme soules en plein ronflement.

Le jeune homme passa un dernier coup de chiffon alors que la porte d’entrée s’ouvra, faisait sonner une petite cloche installé juste au-dessus. Personne ne manqua la merveilleuse apparition de Mlle Burton au sein de la petite auberge, et surement pas Rohan qui ne quittait pas des yeux cette petite merveille. Le serveur laissa son torchon et alla embrasser sa chère et tendre alors qu’elle-même se frayait un chemin par-dessus le bar. Heureusement que le serveur était plutôt grand, cela facilitait les choses, parfois.

-Hey Sweetie. D’ici deux petites minutes, à peine !

Il adressa un ravissant sourire à Scarlett et se rendit ensuite vers la réserve, ou Bob, son nouveau collègue était en train de remplir les étagères avec les derniers cartons arrivés. Rohan lui indiqua qu’il allait partir et lui demanda une dernière fois s’il avait une question à lui posé, mais rien ne vint hormis un « Bonne soirée ! » sans grand enthousiasme. Le brun haussa les épaules et alla récupérer sa veste dans le vestiaire. Puis il sortit de dernière le bar et retrouva Scarlett. Avant qu’ils ne posent le pied dehors, Rohan eut le temps d’apercevoir un clin d’œil de la part de Jameson. Il ne put s’empêcher de sourire. Tout cela était nouveau pour lui. Il n’avait jamais eu de vraie relation qui se voulait sérieuse comme celle-ci. Il n’avait seulement connu que des coups d’un soirs, voire deux. Mais jamais plus. Il n’avait jamais su pourquoi, il espérait simplement que celle-ci allait encore durer longtemps. Ils étaient ensemble depuis fin juillet… Ils étaient en septembre. Que le temps passe vite lorsque l’on s’amuse !

Rohan inspira un bon coup l’air frais de cette fin de journée de septembre. La chance était avec eux, il avait arrêté de pleuvoir avant le repas du midi. Alors que sa compagne lui passa un bras autour de la taille, Rohan passa le sien autour des épaules de la demoiselle. C’était toujours assez étrange se promener plus ou moins main dans la main avec la serveuse de l’autre bar de Pré-Au-Lard, mais Rohan appréciait ses moments de zénitude et de malice qui lui apportait Scarlett. Il pouvait laisser de côté cette marque qu’il avait sur le bras. Il pouvait laisser sur le côté le sang qu’il avait sur les mains et, avec un peu de recul, ce n’était pas déplaisant.

-Plutôt très bien. Jameson a  failli se battre avec un client. Ça nous a fait de l’animation !

Oui, l’ambiance était plutôt calme et sombre d’ordinaire. Mais cette petite altercation en début d’après-midi c’était terminé autour d’un verre et d’un jeu de carte. Tout était bien qui finissait bien.

- Et toi ? Les élèves ont sorti le nez de Poudlard ?

Il savait bien que les libertés à Poudlard étaient largement réduites depuis le début du mois, mais il n’était pas non plus au courant de tout. Est-ce qu’ils avaient encore le droit de se rendre à Pré-au-Lard ? Rohan l’espérait tout de même. Les élèves aidaient beaucoup les commerçants du coup à s’en sortir. Il poussa un léger soupir lorsqu’il posa son regard sur les quelques boutiques qui avaient fermées le long de la rue principale. C’était presque triste, mais il ne devait pas non plus trop s’attardé la-dessus. Son regard se redirigea en face de lui et se posa sur une crinière blonde, le visage doux, et un léger sourire aux lèvres. Rohan se raidit légèrement pendant quelques secondes avant de reprendre le contrôle. Il espérait que Scarlett n’ait rien remarqué. Mais cette demoiselle accompagnée quelques pas plus loin, était la jeune élève qu’il avait fait brûler quelques temps plutôt. Ces victimes étaient d’ordinairement morte lorsqu’il partait, il ne s’était pas attendue à se retrouver en face d’elle. Peut-être pourrait-il aller manger un petit quelque chose dans un salon de thé qui se trouvait un peu plus loin sur la rue principale, mais il devait pour cela éviter la demoiselle. Il savait qu’elle ne pouvait pas le reconnaître, à cause du masque qu’il portait ce soir-là, mais, il ne savait pas, il avait un mauvais pressentiment.

_________________

EVERMORE


Now I know she’ll never leave me Even as she runs away, she will still torment me, calm me, hurt me, move me, come what may. © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE6ème annéeCapitaine de Quidditch
    POUFSOUFFLE
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Chloë Grace Moretz
MESSAGES : 546

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Incertaine // Un lionceau en vue ?
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 16/06/1981 dans les Alpes françaises
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [23 Septembre 1997] Il y a des bonnes... Et des mauvaises surprises. Dim 5 Mar 2017 - 22:57

Septembre. Le froid de l’automne était déjà bien installé, et le soleil disparaissait de plus en plus tôt. Était-ce une impression, ou le temps s’était-il dégradé bien plus vite que l’an passé ? Tout était plus sombre désormais, et le vent glacial qui obligeait Amaryllis à plisser les paupières ne venait que le confirmer. Elle remonta son écharpe jaune et noir autour de son nez et resserra son manteau par dessus sa robe. C’était la première fois qu’elle retournait à Pré-Au-Lard depuis la rentrée. Une petite sortie simplement en compagnie de Carlie. Les deux jeunes filles avaient d’abord voulu se rendre chez Scribenpenne, mais tout était éteint et une pauvre pancarte indiquait « Closed for now », sans plus d’explications. Elles avaient échangé un regard, mais n’avaient rien dit. Au final, elles s’étaient rabattues sur Gaichiffon et elles étaient ressorties avec un sac chacune. Amaryllis avait acheté deux nouvelles paires de collants en laine, un gilet bien chaud pour les soirées au coin du feu dans la salle commune et un chemisier blanc, tout simple. Et puis elles avaient poussé la porte de Derviche & Bang, parce qu’Amaryllis s’y était fait envoyer un objet. Quelque chose qu’elle ne pouvait pas recevoir directement à Poudlard, ni même aller récupérer au bureau de Poste. Son frère Loup connaissait bien le gérant du commerce, pour y avoir passé de nombreuses après-midis quand il était lui-même à Poudlard. C’était un vieux monsieur, pas très bavard, dont l’unique raison de vivre était la réparation d’objets magiques. Sa boutique était d’ailleurs une véritable caverne d’Ali Baba : un mélange entre objets plutôt traditionnels, comme en témoignait l’étagère rempli de tous types de Scrutoscopes, et inventions totalement novatrices.

« Bon… Bonjour ? » Mr. Derviche était en plein travail sur un objet tellement grand qu’il était obligé d’utiliser un marchepied pour atteindre le dessus. Il grommela un Bonjour, gêné par sa baguette qu’il tenait entre les dents. Amaryllis n’osait pas trop s’imposer, mais le regard encourageant de Carlie l’y poussa. « Je viens récupérer un objet qui vous a été envoyé en fin de semaine dernière. » Le vieux sorcier leva un sourire interrogateur. « Dans une boîte bleue, adressée à Mr. Jonas Worley. » La petite Poufsouffle avait tout, sauf l’air de s’appeler Jonas Worley. Mais normalement, le gérant était prévenu. Il descendit de son échelle et disparut dans l’arrière-boutique. Il revint quelques instants plus tard, avec ladite boite bleue dans les mains. « Ouvrez-le. » dit-il en lui tendant l’objet. Amaryllis jeta un regard inquiet à Carlie. Devait-elle l’ouvrir ici, dans la boutique ? Mais le gérant la regardait avec insistance, alors la petite Poufsouffle souleva le couvercle. Un petit objet rond, argenté, d’une dizaine de centimètres de diamètre. Un motif fleuri ornait l’extérieur. La blonde le saisit et le fit tourner entre ses doigts. Une Glace à l’Ennemi. « Votre baguette. » La sixième année leva un sourire interrogateur. Pour quoi faire ? « Appuyez là sur l’objet et dites votre nom complet. » Mmh. Pouvait-elle vraiment dire son nom devant le gérant ? Et si c’était un piège ? On ne pouvait plus faire confiance à personne maintenant… « Faites-le, et vous pourrez voir que je ne suis pas votre ennemi. » Ça se tenait, comme raisonnement. Non sans une certaine appréhension quand même, Amaryllis appuya sa baguette au centre du miroir de poche. « Amaryllis Félicie Douverisa » Une légère lueur s’échappa du bout de sa baguette et disparu, aspiré par l’objet. « C’est bon ? » Le vieux gérant hocha la tête et la Poufsouffle ouvrit fébrilement le miroir. Deux glaces s’opposaient : l’une reflétait son visage de manière parfaitement normale, mais l’autre ne laissait entrevoir que des ombres indistinctes. Pas de gérant à l’horizon. « Merci beaucoup, Monsieur. » Les deux jeunes filles sortirent de la boutique, et Amaryllis crut apercevoir un sourire sur le visage du vieux monsieur.

« Bon, on va où maintenant ? » Les deux jeunes filles étaient à nouveau en train de se balader dans les rues du petit village sorcier. « Je passerai bien chez Honeydukes, je crois qu’ils ont ces bonbons moldus que Jimmy adore ! » Un sourire étira ses lèvres lorsqu’elle évoqua le jeune Lion. Les Poufsouffles se dirigèrent vers le célèbre magasin de bonbons, quant une chevelure rousse attira le regard d’Amaryllis. « Hey Carlie, c’est pas Scarlett juste là-bas ? » La préfète-en-chef hocha la tête et elles se dirigèrent vers leur amie. La jeune apprentie Auror se baladait main dans la main avec un homme qui avait l’air légèrement plus âgé. Amaryllis était sincèrement contente de voir Scarlett, qu’elle avait toujours admirée depuis qu’elle la connaissait. Mais pourtant, quelque chose n’allait pas. Mais quoi.. ?

« Scarlett ! » Les deux jeunes filles serrèrent la rousse dans leur bras. Cela faisait si longtemps qu’elles ne s’étaient pas vues ! Probablement depuis les dernières vacances de Noël… Mais Carlie l’avait sûrement recroisée à plusieurs reprises depuis.  Amaryllis adressa un sourire poli à l’homme qui l’accompagnait. « Comment tu vas, depuis le temps ? Ta formation se passe bien ? » La petite Poufsouffle avait toujours ce sentiment dérangeant au fond d’elle, mais elle s’efforçait de rester la plus naturelle possible. Elle était ravie de voir Scarlett… Mais elle voulait rentrer, maintenant. Au plus vite. Mais comment justifier ça.. ? Carlie et Scarlett ne comprendraient pas… Et même la petite blonde ne comprenait pas. Et pourtant, ces sensations de peur, d’angoisse, d’oppression étaient bien là. Elle risqua un regard vers le jeune homme. Plutôt pas mal, il fallait l’avouer. Mais lorsqu’elle croisa son regard… Son cœur rata un battement. Elle avait la certitude de le connaître. Elle avait déjà vu ce regard. Ces yeux bleus perçants. Elle le voyait dans ses cauchemards toutes les nuits depuis trois mois.

<3:
 

_________________
Frail Flower
Je viens du ciel, et les étoiles entre elles, ne parlent que de toi
D'un musicien, qui fait jouer ses mains, sur un morceau de bois
De leur amour, plus bleu que le ciel autour



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière défenseServeuse aux Trois Balais
    APPRENTI(E)
    Filière défense
    Serveuse aux Trois Balais
AVATAR : Emma Stone
MESSAGES : 132

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 20 avril 1976, Godric's Hollow
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [23 Septembre 1997] Il y a des bonnes... Et des mauvaises surprises. Dim 28 Mai 2017 - 11:48

Tout en parcourant les rues du village, Scarlett surveillait les gens qui les entouraient, à l’affût du moindre comportement suspect. On n’était jamais à l’abri de rien, et n’importe qui pouvait fomenter un attentat. Et avec les étudiants de Poudlard présents ce jour-là, après ce qu’il s’était passé à l’école avant les vacances d’été, elle préférait ne pas prendre de risques. Ils étaient des cibles faciles, et ça marquerait les esprits. Les mangemorts pouvaient surgir de n’importe où à n’importe quel moment, de même que les rafleurs.

« Plutôt très bien. Jameson a failli se battre avec un client. Ça nous a fait de l’animation ! Et toi ? Les élèves ont sorti le nez de Poudlard ? »

La rousse laissa échapper un éclat de rire en imaginant la scène. Elle aimait bien ce vieux saoulard qu’était Jameson. C’était le genre de personnage pour lesquels elle appréciait la Tête de Sanglier, ces gens peu recommandables mais qui ne baignaient pas dans la magie noire, contrairement aux Mangemorts et autres criminels qui venaient là pour leurs affaires. Peut-être venaient-ils d’ailleurs parce qu’ils savaient que le serveur était l’un des leurs ? Elle réprima un frisson qui fit taire son rire, et plaqua tant bien que mal un sourire sur son visage. Il allait falloir qu’elle ait des réponses à ses questions, et vite, si elle ne voulait pas devenir complètement folle…

« Quelques-uns oui, j’étais étonnée de voir qu’ils avaient encore le droit de venir ici d’ailleurs… Mais ils n’ont pas l’air très heureux. J’ai essayé d’en savoir plus sur ce qu’il se passe dans le château, mais je n’ai pas eu de réponse claire. Ils doivent avoir peur que je sois à la solde du nouveau régime et que je les dénonce aux nouveaux professeurs… »

Un sourire ironique accompagna ses paroles, et elle leva les yeux au ciel pour appuyer l’absurdité. Plutôt mourir que soutenir Rogue et compagnie. Avoir les Carrow comme enseignants était un fait bien plus inquiétant que tout le reste. Ils avaient une réputation suffisamment sombre pour qu’on n’ait pas l’ombre d’un doute sur leurs agissements au sein de l’école. Mais Scarlett était certaine que personne n’entendrait jamais parler de ce qu’il pouvait se passer entre les murs avant longtemps.

Elle sentit Rohan se raidir à côté d’elle, imperceptiblement, et elle scruta la foule peu dense qui les entourait, à la recherche de ce qui aurait pu l’interpeller. Mais elle ne vit rien de suspect. Peut-être que cela venait de ce qu’elle avait dit ? Puis elle aperçut une tête brune bien familière, qui se dirigeait vers eux, accompagnée d’une autre tête blonde qu’elle était surprise de revoir ici. Aux dernières nouvelles de Carlie, Amaryllis était repartie pour la France, pour ne jamais en revenir. Elle savait également qu’elle avait été sacrément amochée lors de la bataille de Poudlard quelques mois plus tôt, mais elle était parvenue à masquer ses cicatrices avec un certain talent, elle devait l’avouer. Elle était heureuse de tomber sur les deux étudiantes, ça faisait un moment qu’elles n’avaient pas eu l’occasion de discuter.

« Scarlett ! »

La jeune femme lâcha Rohan pour serrer les deux Poufsouffles dans ses bras avec chaleur. Elle avait vu Carlie juste avant la rentrée et elle était heureuse de voir qu’elle avait l’air d’aller un peu mieux qu’alors.

« Rohan, voilà Carlie et Amaryllis, qui sont étudiantes à Poudlard. Carlie est une bonne amie de la famille. Les filles, c’est Rohan O’Quinn, le serveur de la Tête de Sanglier. »

Elle croisa le regard désapprobateur de Carlie, qui adressa cependant un sourire chaleureux à Rohan. La demoiselle avait sûrement entendu des choses par son père, qui désapprouvait forcément ce qui était paru dans la gazette à leur sujet, comme tous les autres membres de l’Ordre du Phénix… Mais l’attitude d’Amaryllis l’inquiétait, comme si Rohan lui faisait peur. S’était-il passé quelque chose de mauvais entre eux ? Ou avait-elle entendu des choses ?

« Comment tu vas, depuis le temps ? Ta formation se passe bien ? »

Le cœur de Scarlett manqua un battement, tandis que Carlie regardait son amie avec effarement. citrouille. Vite rattraper le coup. Scarlett éclata de rire, mais même à elle ce dernier sonnait faux. Pourvu que Rohan n’ait rien saisi.

« J’ai fini ma formation de serveuse il y a un moment maintenant ! Ca fait tant de temps que ça qu’on ne s’est pas vues ? »

Mouais, peu satisfaisant, elle pouvait le lire dans le regard de Carlie. Cette dernière haussa imperceptiblement les épaules, l’air de dire que ça ferait quand même l’affaire, et la serveuse se détendit légèrement. Mais Rohan n’était sûrement pas dupe. Tant pis, ce n’était pas elle qui cachait des activités criminelles, elle avait sûrement moins de choses à se reprocher que lui, si les soupçons de tout le monde étaient avérés.

« Mais je vais bien écoute, la vie suit son cours. Pré au Lard est beaucoup moins drôle depuis quelques temps, comme vous pouvez le voir… Mais bon, on a toujours du monde pour venir boire au bar, hein sweety? »

Elle interrogea Rohan du regard en souriant. Il avait l’air un peu mal à l’aise de rencontrer les deux jeunes filles, il était plus avenant que ça d’habitude, il suffisait de voir comme certains de ses clients réguliers l’appréciaient.

« Carlie est la nouvelle Préfète en Chef. J’imagine que ça ne doit pas être tous les jours faciles… Et d’ailleurs félicitations Amaryllis, Carlie m’a appris la nouvelle ! » Elle se tourna vers Rohan « Elle est la nouvelle capitaine de l’équipe de Quidditch de Poufsouffle. Tu jouais au Quidditch à Poudlard toi ? Je ne me souviens plus de t’avoir affronté ou pas… »

Ils avaient quelques années d’écart, et Scarlett n’avait que peu de souvenirs du jeune homme à l’époque de Poudlard. Elle avait plutôt fréquenté Cosgrave, désormais en fuite. Le mangemort recherché aussi bien par les mangemorts que par les aurors. Par les premiers pour avoir déserté leurs rangs, par les seconds pour ses activités illicites. Et Rohan savait peut être des choses, comme ils se connaissaient avec Finnegan.

« En tout cas Ama, si tu as besoin de conseils pour ton équipe n’hésite pas, il doit me rester deux ou trois tactiques de mon époque de capitaine ! »

Elle avait l’impression de trop parler, mais c’était une habitude chez elle. Et la tension dans l’air n’arrangeait en rien les choses. Elle croisa le regard insistant de Carlie, et la rousse haussa les sourcils, interrogateurs.

« Je peux te parler deux secondes Scar ? Papa m’avait demandé de te dire quelque chose ! »

Elle fronça les sourcils et acquiesça, avant de serrer la main de Rohan dans la sienne, brièvement.

« Je reviens vite. Et après on n’a qu’à aller boire un verre tous les quatre ! »

Elle suivit la petite brune, à une distance suffisante pour que leur conversation reste loin des oreilles indiscrètes. Amaryllis semblait minuscule à côté du géant qu’était Rohan, et aussi bien Carlie que Scarlett refusaient de les laisser seuls trop longtemps.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORTServeur à la Tête de Sanglier
    MANGEMORT
    Serveur à la Tête de Sanglier
AVATAR : Jared Padalecki
MESSAGES : 171

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Work in Progress
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: [23 Septembre 1997] Il y a des bonnes... Et des mauvaises surprises. Dim 28 Mai 2017 - 15:40




Le rire de Scarlett résonna dans le cœur de Rohan et tira un sourire charmé à ce dernier : est-ce que Scarlett avait conscience de ce qu’elle provoquait chez lui ? Evidemment, tout n’était pas parfait. Il y avait ces secrets, qui, gardé chacun de leurs côtés, venaient parfois troubler le repos du mangemort. Et pourtant, Rohan oubliait son devoir de serviteur des ténèbres lorsque son regard croisait celui de Scarlett, ou lorsque la main – douce et délicate – de cette dernière venait se glisser dans la sienne. Il avait parfois envie de l’attraper par la taille, de la porter et de l’emmener loin de tout ce qui se passait. Il ne pouvait cependant pas se permettre de quitter son pays tout de suite, il savait très bien ce qui l’attendait s’il venait à disparaître sans raison valable, et s’il y avait bien une chose que Rohan O’Quinn n’était pas : c’était un traître. Il quitta ses pensées pour poser son regard sur Scarlett. Ainsi donc, quelques têtes boutonneuses venaient tout de même participer à la vie du village ? C’était une bonne chose et, nul doute qu’avec ce qui se passait entre les murs épais du château, ces promenades au sein de Pré-Au-Lard étaient de vraies bouffés d’air frais. « Montre-leur que tu n’es pas du côté des méchants ? » suggéra-t-il, en lui adressant un petit sourire. Il ne savait pas en détail ce qui se passait entres les murs de Poudlard, mais il savait que, avec le Professeur Rogue, et les Carrows à la tête de l’établissement, les choses étaient loin d’être agréable. « Enfin, s’ils ont la possibilité de venir à Pré-au-lard, c’est une bonne chose. Nous avons besoin d’eux tout autant qu’ils ont besoin de nous. » dit-il, en promenant de nouveau son regard sur la foule. Car qui, hormis les habitués du coin et les étudiantes de l’école de sorcellerie, permettaient aux différents commerces – tavernes et autres – de gagner leur pain ? Pas grand monde… Quelques voyageurs, de passage, parfois quelques serviteurs de Voldemort, mais rarement.

Et puis, le regard perçant de Rohan croisa cette chevelure blonde et cette bouille d’enfant qui le ramena aussitôt quelque mois en arrière. Pourquoi n’était-elle pas morte, elle ? Et si la jeune Poufsouffle – si sa mémoire était bonne ! – venait à crier sur tous les toits que Rohan avait participé à l’attaque de Poudlard, que se passerait-il ? La foule allait-elle lui sauter dessus ? Scarlett allait-elle accepter de l’écouter ? C’était un risque que Rohan n’avait pas envie de prendre. Il cacha son inquiétude, et se contenta de pousser un petit soupir. En plus de cela, les deux étudiantes connaissaient Scarlett ? Ce n’était pas possible, c’était l’horreur. « Rohan, voilà Carlie et Amaryllis, qui sont étudiantes à Poudlard. Carlie est une bonne amie de la famille. Les filles, c’est Rohan O’Quinn, le serveur de la Tête de Sanglier. » Le serveur observa les deux jeunes filles. S’il ne connaissait pas la plus grande, Carlie, le regard doux de la plus petite lui confirma les faits. C’était bien elle qu’il avait brûlé quelques mois plus tôt et, si Scarlett apprenait ça, il était mort. « Enchanté ! » dit-il alors, en essayant, sans trop y parvenir, de récupérer son naturel de serveur aimable et sociable.

Et puis, Rohan écouta avec grande attention la petite discussion de retrouvaille qui s’installa. Il ne put s’empêcher d’hausser le sourcil à la question d’Amaryllis concernant une certaine formation de Scarlett, qui resta un instant silencieux, avant de rire de nouveau. Le mangemort n’avait pas loupé le regard de la plus ancienne des étudiantes. Il n’écouta pas la réponse de Scarlett. Une formation ? Pourquoi la jeune poufsouffle avait-elle parlé d’une formation. Est-ce que tout cela avait un rapport avec le jour où Rohan – alors sous les traits d’une employée du ministère – avait dû fuir sous la puissance de feu des mangemorts, et de Scarlett ? Le jeune homme ne savait pas, il y avait comme quelque chose d’étrange, quelque chose de pas clair, dans cette histoire. Il laissa ces doutes derrière lui lorsque Scarlett repris la parole. « Mais bon, on a toujours du monde pour venir boire au bar, hein sweety? » dit-elle, un sourire aux lèvres. Rohan répondit en souriant, lui aussi. Ce n’était pas le moment de montrer qu’il ne se trouvait pas tout à fait à son aise dans cette discussion. Si tuer des gens – voire même des enfants ! – ne le dérangeait pas, il semblerait que discuter avec des jeunes membres de son ancienne maison était beaucoup plus délicat. « Oui, les habitués nous amènent un peu de constance.. et de folie, pour certain ! » répondit-il, alors que le visage de son Jameson venait se rappeler à lui. Ah, Jameson ! Un créateur de problèmes et donc, d’occupations.

Et puis, Scarlett fit de plus amples présentations. Une préfète-en-chef ? Rien que ça. Elle devait être ravie de travailler en si étroite relation avec les nouveaux membres du corps enseignant. Et puis, cette petite dame était donc la capitaine de quidditch de son équipe, de Poufsouffle, en plus. Un petit sourire étira les lèvres du serveur à la question de Scarlett. « Non, je suis terrible sur un balais. Aussi agile qu’un troll à qui on doit apprendre les danses de salon. » expliqua-t-il, peu ravie, d’ailleurs, de n’avoir jamais su piloter un balai correctement. L’un de ses plus grands regrets. « Enfin. Toutes mes félicitations à toutes les deux ! » dit-il, en adressant à chacun des étudiantes un petit sourire. Il s’attarda légèrement plus longtemps sur le visage lisse et parfait d’Amaryllis, et ne put que se demander : comment avait-elle fait pour camoufler ces cicatrices qui devaient à présent faire partie de son quotidien ? La magie était capable de beaucoup de prouesses, mais celle-ci restait un mystère. Un moins que la demoiselle ne soit une métamorphe ? Mais si jeune, Rohan avait des doutes.

Et puis, au plus grand regret de Rohan, qui ne rêvait que de l’instant où ils allaient, Scarlett et lui, se poser à la table d’un café pour discuter de tout, et de rien tout en mangeant, sa rouquine s’éloigna avec Carlie, laissant le bourreau et sa victime. Le mangemort posa alors son regard sur Amaryllis, qui n’était pas très grande. Il fallait dire aussi, que Rohan était aussi bien bâti qu’une armoire.. Le mangemort glissa ses mains dans ses poches, et, tout en observant du coin de l’œil Scarlett et Carlie, reporta la majorité de son attention sur Amaryllis. Il ne savait pas si cette dernière l’avait reconnue ou non, mais il ne se voyait pas poser la question. « Capitaine des Poufsouffles ? » répéta-t-il, avant de se rappeler le Quidditch, et l’époque où il avait été le supporter innocent des jaunes et noirs. « J’étais à Poufsouffle aussi, j’espère que vous allez gagner ! » dit-il, sans vraiment y voir de l’importance. Il se moquait de la coupe de Quidditch de Poudlard, tout comme il se moquait des maisons. Etre un Poufsouffle à l’école ne signifiait pas rester la petite bête loyal et douce toute sa vie. « Alors, comment connaissez vous Scarlett, au juste ? » demanda-t-il, dans l’espoir d’en apprendre davantage sur sa rouquine, et surtout, sur cette fameuse formation qu’Amaryllis avait évoqué quelques minutes plus tôt. Entre Poufsouffle, les conversations étaient bien plus aisées, n’est-ce pas ?

_________________

EVERMORE


Now I know she’ll never leave me Even as she runs away, she will still torment me, calm me, hurt me, move me, come what may. © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [23 Septembre 1997] Il y a des bonnes... Et des mauvaises surprises.

Revenir en haut Aller en bas

[23 Septembre 1997] Il y a des bonnes... Et des mauvaises surprises.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [1er Septembre 1997] Diviser pour mieux régner» [13 Septembre 1997] Teach me all you know» [11 Septembre 1997] Le Géranium Dentu» Ce n'est que le nouveau bibliothécaire. [25 Septembre 1997]» [2 septembre 1997] Enfin de retour
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ECOSSE; Poudlard & Pré-au-lard :: Pré-au-lard et autres lieux écossais :: Rues du village-