AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Cheong & Mathewsen | Une histoire de famille.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Lu Han
MESSAGES : 193

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire - Dégoûté par tout rapprochement
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 12 Avril 1981 - Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Cheong & Mathewsen | Une histoire de famille. Sam 29 Oct 2016 - 3:12



Min Jae Cheong


Tous les secrets des Cheong & Mathewsen
seront énoncés dans cette biographie


◊ Intro ◊
La vie change en fonction des choix que nous prenons. Nos choix engendrent des conséquences et les conséquences engendrent un droit; le droit de faire un nouveau choix et d'en subir, à nouveau, les conséquences. Et ainsi va la vie. Il ne faut pas croire que notre route est déjà tracée. Après tout, le futur n'existe pas. Il ne peut que se déterminer en fonction des choix qui vous allez faire dans le présent. Oh... Vous ne comprenez pas... C'est normal. Et si nous commençons par retourner dans le passé, là où tout a commencé. Min Jae Cheong, sacré garçon. Dommage qu'il soit devenu si... Enfin, ce sera à vous de juger le mot adéquat pour le décrire. Après tout, il serait dommage d'influencer votre perception des choses, ne croyez-vous pas ?
Une fumée noire et épaisse englobait peu à peu le ciel, alors qu'une alarme retentissait bruyamment pour avertir le voisinage que les flammes étaient de retour. Les Cheong, quelle belle et grande famille. Ils s'aiment, se cajolent et fêtent tous les anniversaires ensembles. C'est ce qu'ils croyaient tous, tous ces imbéciles de moldu qui, d'un oeil curieux, ne pouvaient s'empêcher de pénétrer le terrain privé de la famille pour y laisser leurs misérables traces. Ils s'avançaient avec envie, sans se douter que derrière ces photos, ces peintures et ces beaux souvenirs, se cachaient les larmes, le sang et le meurtre. Quelle belle famille ou plutôt, quelle belle mise en scène. Pourquoi toute cette souffrance ? Cela datait d'une autre époque, dès l'arrivée du premier sorcier au sein de la famille. Un couple moldu qui, par malheur, avaient donné naissance à deux enfants si différents. Deux fils, des jumeaux, mais seulement l'un d'entre eux appartenait à ce monde caché, cet univers magique dans lequel baignaient la terreur et le dégoût. Sorcier ou moldu ? Puissant ou faible ? La question ne se posait même pas. Les disputes avaient alors pris place et ce ne fut pas une surprise d'apprendre la rupture du couple quelques années plus tard. Ce fut ainsi que les Cheong s'étaient séparés, divisant les sorciers des moldus pour laisser la haine envahir l'amour qui les guidait autrefois.

Kang Dae Cheong, le premier sorcier, avait quitté la demeure, accompagné par son père qui possédait une certaine fascination envers la puissance de son enfant. Mais, ils n'étaient pas simplement parti sans rien faire, c'était trop facile. Il serait donc fâcheux de ne pas vous faire part que Kang Dae a, le jour de son départ, tué son frère jumeau. Avoir un frère moldu, c'était un déshonneur, une erreur de trop qui engendrait des conséquences au niveau de son nouveau statut social. Supprimer l'existence de cette misérable chose semblait être pour lui une bonne solution. Et alors que le côté moldu de la famille s'évanouissait, les sorciers qui possédaient le nom de Cheong continuèrent d'évoluer, gardant avec eux tous les héritages, sans en laisser une miette derrière eux. La terreur ne repris place que lorsque le père des jumeaux se suicida, quelques années plus tard, en s'ouvrant la gorge à l'aide d'un morceau de miroir que la famille possède toujours aujourd'hui, en plus d'un vieux journal intime. Dans ce cahier se cachaient les mémoires du pauvre homme, ceux se terminant en une simple phrase; il est le diable. Beaucoup diront qu'il était sous l'effet de l'Imperium lors de son suicide, mais qui pouvait prouver ce fait ? Là était la question et ceux qui osaient douter des évènements étaient bien rapidement remis à leur place. Oh, et malgré tout cela, Kang Dae s'offrit une vie de rêve grâce à la fourberie, aux mensonges et au pouvoir, avant de mourir. Il laissa tous ses héritages à son fils, Dong Yul Cheong. Horrible fut ce sorcier qui avait tué son premier enfant dès la naissance, parce que celui-ci était du sexe féminin. Il était inconcevable pour lui de laisser son nom se tâcher par celui d'un autre sorcier. Il eut donc, l'année suivante, un fils qu'il nomma Jae Cheong. Cet enfant changea tout l'aspect horrifiant de cette sanglante famille, par la charité et sa bienveillance. Il avait transformé les ténèbres en rumeurs, le sang en rire et les larmes en sourires. Il donna d'ailleurs naissance à un homme et une jeune femme qui elle, donna naissance à Min Jae Cheong. Malheureusement, Mitch (Min Jae) n'aura jamais connu Jae. Malheureusement, son grand-père a quitté ce monde lors d'un combat avec Dong Yul qui, lui aussi, mourut avec son fils, ne laissant derrière eux qu'un semblant de paix et de réjouissance.


Des parents moldu donnent naissance à des jumeaux. En grandissant, l'un des deux garçons découvre qu’il est un sorcier, ce qui complique donc les choses. Et finalement, une décision est prise; une séparation a eu lieu. Les Cheong avaient le choix et comme la plupart d’entre nous, ils ont opté pour ce qui semblait être le meilleur. Et ainsi, les conséquences arrivèrent. Kang Dae a tué son frère jumeau, parce que celui-ci n'était qu'un moldu, un être infecte qui pouvait tacher sa réputation de sorcier. Si la séparation n'aurait pas eu lieu, croyez-vous que ce meurtre aurait eu sa place ? Impossible de le savoir. Enfin… Pourquoi commencer l'histoire de Min Jae ainsi ? Parce que sans cela, il serait difficile de savoir qui il est réellement. Il est inutile de sortir son pinceau, si la toile n'est pas installée, n'est-ce pas ? Alors... continuons.

Le feu traversait les couloirs et rongeait le bois jusqu'à ce qu'il craque, qu'il tombe et ne laisse de sa présence qu'une poussière insaisissable. Le manoir devait  disparaître, tout devait brûler. C’était le plus vieux souvenir de Min Jae, un évènement datant de lors de ses six ans. Ce fut un instant où, les pieds nus et le sourire aux lèvres, il courait autour d'un bâtiment qui brûlait et qui laissait envoler une fumée noire et épaisse dans le ciel ouvert. C'était lors de l'une de ces chaudes et belles journées qui pouvait offrir la Corée du Sud à sa population grandissante. Et alors que le feu ravageait les environs, il n'y avait que ce petit garçon qui chantonnait tout haut une comptine qui prenait tout son sens. - Au feu, les pompiers, voilà la maison qui brûle ! Au feu, les pompiers, v'là la maison brûlée ! Iseul Cheong, la mère du petit, se tenait non loin de son enfant, sa baguette à la main et un sourcil levé en direction de ce qui se devait d'être; l'héritier de sa famille. - Min Jae Cheong... Maman a dit non pour les comptines moldu. Retourne voir Jack dans la forêt et...  Elle posa ses prunelles contre son enfant, le regardant du haut vers le bas, avant de détourner son regard et de lever les yeux vers les flammes.  

- Dit à ton oncle que l'arbre est vain et qu'il devra mener les couloirs de l'ombre jusqu'au pentacle. Des codes par-dessus des codes, voilà comment le tout allait fonctionner à présent. Il n'y avait plus rien de sincère, plus rien de vrai. Seul le mensonge et la manipulation allèrent avoir leur place. Ne sachant guère quoi répondre, Min Jae recula et, innocemment, il suivit ces dernières paroles que lui offrit sa mère. Oh, il ne savait pas ce qui l'attendait, mais dans son corps, une profonde angoisse et adrénaline l'habitaient. Son oncle, Kwan Cheong, ainsi que son fils; Jack Cheong, attendaient Mitch non loin de la maison. Pendant que Kwan regardait à plusieurs reprises sa montre tout en basculant à peine ses prunelles vers la fumée qui empoisonnait le ciel, il laissa envoler un long et lourd soupir qui cloua le petit Jack sur place. Le gamin se tenait derrière un sapin, la tête penchée et l'esprit ailleurs. Quelques minutes plus tard, Mitch arriva enfin et à peine prononça-t-il la mystérieuse phrase que Kwan leva sa baguette pour lancer un premier sortilège informulé contre Jack, l'endormant ainsi. Lorsqu'il voulut suivre avec Mitch, il s'arrêta d'un coup. Min Jae n'avait pas bougé d'un poil et il s'était même mis à rigoler en voyant son cousin s'écraser contre un mélange de gazons, de feuilles et de terres humides. - Qu'est-ce qui est drôle ? demanda l'oncle en se penchant vers le petit. Min Jae ne fit que le regarder dans les yeux tout en haussant les épaules. Il arrêta d'ailleurs de ricaner. - Ne te gêne surtout pas pour répondre... Vas-y. insista Jack qui avait trop d'espérance en ce qui concernait la réponse que le fils de sa soeur pouvait lui concocter. - J'aime le feu ! cria le petit Mitch tout en levant les bras dans les airs, ce qui n'avait, sans surprise, aucun sens avec la question que l'adulte venait tout juste de lui poser. Les lourds soupirs furent donc de retour et d'un simple coup de baguette, Min Jae s'endormit à son tour. Son réveil, ainsi que celui de Kwan, fut assez brusque. Les deux enfants se firent sauvagement tirer du lit par un homme qu'ils ne connaissaient même pas. Pour tout dire, leur éducation allait maintenant pouvoir commencer.


Voilà... Je crois bien que la toile est installée à présent, pas vous ? Mais si nous parlions maintenant des couleurs à utiliser, avant de commencer à peinturer. Oh, avec le peu que vous pouvez en savoir sur Min Jae, il est impossible pour vous de déterminer quelle teinte lui irait le mieux. Mais, soyons positif... La première étape étant terminée, nous allons donc réellement pouvoir débuter l'histoire de ce jeune et curieux sorcier. Ensuite, vous aurez tout le temps nécessaire pour assembler vos idées. Et à la fin de tout ce qui sera à venir, lorsque les couleurs s'épouseront enfin et que votre perception des choses grandira, vous serez enfin libre de posséder votre propre jugement envers lui. Alors... qu'est-ce qu'on attend ? Allons-y...

_________________
one thousand lonely stars
Louis Bourdaloue ✻ Nous satisfaisons la vérité en faisant usage de l'hypocrisie. Nous ne voulons ni nous connaître, ni être connus. Un de nos soins est de nous tromper, et l'autre; de tromper le monde.



Dernière édition par Leslie Mathewsen le Lun 12 Déc 2016 - 7:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Lu Han
MESSAGES : 193

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire - Dégoûté par tout rapprochement
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 12 Avril 1981 - Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Cheong & Mathewsen | Une histoire de famille. Dim 4 Déc 2016 - 6:44




Premier Chapitre

« Menaçant ou... menacé ? »


Décembre 1990
- Mitch... Debout ! cria une voix perdue au coeur de la forêt interdite. - S'il te plaît, ne me laisse pas ! Ne me laisse pas, t'as compris !? poursuivit cette même voix haletante qui, peu à peu, se brisait sous des sanglots. La rage, la peur et la tristesse englobaient l'atmosphère déjà bien sombre que pouvait offrir la forêt en cette nuit froide. - Tu n'as pas le droit Mitch ! À L'AIDE ! AIDEZ-MOI ! S'il vous plaît...  J'ai besoin d'aide... Je t'en prie Mitch... continua Jack tout en tirant le corps inerte de Min Jae dans la neige, en l'empoignant sous le bras gauche. Il arrivait à l'apporter de cette manière qu'en se servant de l'adrénaline qui l'envahissait. Et alors que le silence semblait être le seul témoin de cette injustice, Jack se laissa enfin tomber au sol. Le dos durement écrasé contre un arbre, il continua d'attirer le corps de Mitch jusqu'à lui. Puis, après avoir enfin compris que c'était terminé, il serra alors son cousin contre son torse pour ainsi lui offrir une dernière accolade, comme s'il était toujours en vie, comme s'il était toujours là pour lui et qu'il n'était jamais parti. - Aidez-moi...

Mardi, 13 Décembre 1983
Irlande | Downpatrick

Ils déménagèrent toutes les années, allant de la Chine à la France, du Canada au Japon puis, finalement; l'Irlande. Et pourtant, ils n'avaient jamais pu rencontrer de nouvelles personnes, si ce n'était que de tous ses enseignants et nouvelles figures d'autorité qui disparaissaient aussi rapidement qu'ils étaient apparus pour jeter un tas d'informations au visage des deux jeunes garçons. Pour tout dire, ils étaient emprisonnés dans les demeures où ils avaient habité, accompagné par cet homme au regard sévère qui menaçait Jack et Min Jae à l'aide de magie noire et de mauvais sortilèges bien lancés. Et durant ces longues années passées sous les ordres de ces enseignants divers et de ces professionnels en domaines de la magie et de son histoire, les deux jeunes enfants apprirent tout ce qu'ils devaient savoir sur le monde des sorciers. La première guerre qui opposait l'Ordre du Phénix à Lord Voldemort leur fit raconter telle une berceuse et ce fut ainsi que Mitch pu comprendre que l'homme qui leur servait de figure à suivre était ce que l'on surnommait comme étant; un Mangemort. Il ne s'était jamais questionné sur la disparition de sa mère, se contentant plutôt de suivre les ordres et de pleurer la nuit, car il savait que l'homme ne supportait pas ceux qui se plaignaient. De plus, à force de réfléchir, Mitch ne savait plus vraiment pourquoi il voulait pleurer. Après tout, il mangeait ses trois repas par jour, apprenait plein de choses, dormait dans un lit confortable et avait du temps pour se reposer le matin, à l'heure du dîner et le soir. Aussi, lui et Jack, ils n'étaient pas réellement choqués face à leurs identités sociales et à leurs destinés. Min Jae était un purificateur, voilà le titre qu'il allait porter. Il avait pour mission de sauver sa famille de ses fardeaux et donc; de supprimer les moldus, les traitres et cracmols. Ainsi, leur famille allait être protégée, purifiée et hors danger.  

Min Jae était couché contre l'herbe froide, le bras levé vers le ciel, tel un enfant tentant d'attraper ce fameux pot de biscuits qui traîne sur le réfrigérateur. À sa main, il tenait une plume au manche rougeâtre brisé, mais tout de même fonctionnelle. L'espoir se lisait dans son regard, mais une douleur inconnue crispait peu à peu son visage de porcelaine. Et alors que deux petits oiseaux s'envolèrent, il put entendre quelques rires nerveux provenant de Jack. Le jeune garçon accomplissait la demande de son cousin. Il avait grimpé sur les branches du plus grand arbre qui était aussi le seul sapin de la cour, allant le plus haut possible pour y rechercher de nouveaux environs. Depuis qu'ils étaient arrivées au Downpatrick, le but premier des deux jeunes apprentis était de découvrir les environs. Ils avaient toujours procédé ainsi. Jack montait le plus haut possible et il décrivait ce qu'il voyait, laissant ainsi Mitch dessiner le tout dans un vieux carnet qu'il enterrait dans la cour, en espérant que l'adulte qui s'occupait d'eux ne s'en rende jamais compte. C'était leur jeu à eux et surtout, le seul passe-temps qu'ils avaient, sans oublier qu'ils étaient curieux. Plusieurs cathédrales se faisaient voir, ainsi que quelques maisons, mais Jack ne se contentait que de décrire une petite église qu'il pouvait entrevoir de face, terminant donc ses diverses descriptions par cette simple information; - Sa hauteur est identique à sa largeur. J'ai oublié de te transmettre cette information, désolé. Mitch se redressa et recommença rapidement son dessin, sur une nouvelle page. Jack descendit à cet instant, se rapprochant de Min Jae pour regarder ce qu'il faisait. - Es-tu sûr que la largeur est similaire à la hauteur ? Mitch secoua négtivement la tête et commença à tracer un carré autour de l'église pour mieux se guider. - Attention, tu as oublié les deux statuettes et la barrière devant les marches. Un silence se glissa entre eux. - Demain, on la recommencera. Parce que là, ce n'est pas une église que tu me décris, mais plutôt, un tombeau. Jack hocha la tête et Min Jae continua de barbouiller, afin de finaliser le tout et gagner du temps. Après un instant, il tendit le cahier vers son cousin et se leva pour se rapprocher du trou qu'il avait creusé la veille, dans la nuit, pour enterrer le livret. Il y retira un sac en plastique qu'il tendit vers un Jack concentré et observateur.  


- Tu crois qu'on pourra, un jour, visiter cet endroit et sortir de cette maison encombrante ? Surpris par ce questionnement, Mitch se permit un sourire en coin. Il prit ensuite le cahier pour le mettre dans le sac de plastique et commencer à l'enterrer. Pour tout dire, selon lui, il n'y avait pas de bonne réponse à cette question, puisque la question elle-même n'avait aucun sens. - Jack, regarde autour de toi. Ne vois-tu donc pas que ce n'est pas la maison qui est encombrante. Lui offrit Mitch en seule réponse puis l'adulte au regard sévère ouvrit la porte pour leur ordonner de retourner à l'intérieur. Min Jae qui faisait, à ce moment, dos à l'adulte, tourna légèrement la tête avant de retourner à Jack. Il n'haussa qu'un sourcil en sa direction, tout en donnant un léger coup de tête vers l'entrée. Ce fut ainsi que Jack se rendit compte que ce n'était pas la maison qui l'empêchait de découvrir ce monde, mais bien cet homme qui, depuis cinq ans, contrôlait sa liberté.




[...]

_________________
one thousand lonely stars
Louis Bourdaloue ✻ Nous satisfaisons la vérité en faisant usage de l'hypocrisie. Nous ne voulons ni nous connaître, ni être connus. Un de nos soins est de nous tromper, et l'autre; de tromper le monde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Cheong & Mathewsen | Une histoire de famille.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Thème 5] Une histoire de famille [mis]» Haunui Shuraba» Histoire de Famille [Solo]» « Une histoire de famille...» ft. Austin H.» Les frères Staal / Une histoire de famille
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Gestion du personnage :: Journaux intimes et biographies-