AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

SHAFIQ, Astrid - Apprentie Professeur (DCFM/MN ; Poudlard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
APPRENTI(E)Filière enseignement
    APPRENTI(E)
    Filière enseignement
AVATAR : Charlotte Free
MESSAGES : 269

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire et Bicurieuse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1 octobre 1976
SANG SANG: pur
MessageSujet: SHAFIQ, Astrid - Apprentie Professeur (DCFM/MN ; Poudlard) Jeu 27 Oct 2016 - 22:29

♝Astrid



Shafiq♝

Introduction

• Surnom
As'
• Âge
21 ans
• Date de Naissance
1 octobre 1976
• Lieu de Naissance
Manoir Shafiq, position inconnue
• Lieu de Résidence
Manoir Shafiq, position inconnue
• Origines
Sang-pure
• Particularité(s)
~ Métamorphomage
~ Physique d'adolescente
~ Yeux vairons (bleu et vert)
• Scolarité
~ Ancienne Gryffondor
~ Apprentie Professseur de Magie Noire (3ème année)
• Métier
Mercenaire


On-dit

• Réalité

~ Ordre du Phénix
~ Résistante
~ Anti-Voldemort
~ Infiltrée à Poudlard
~ Droguée
~ Dévergondée
~ Meurtrière

• Rumeur

~ Mangemort, folle, sanguinaire
~ Espionne des élèves, changerait d'apparence pour infiltrer les salles communes
~ Relation excellente avec les Carrow, traquerait les résistants pour eux
~ Aurait peur de se faire violer et de la mort de son frère, d'après un épouvantard




_________________
Fen', touille-moi. ♥


Dernière édition par Astrid Shafiq le Mar 1 Aoû 2017 - 1:38, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière enseignement
    APPRENTI(E)
    Filière enseignement
AVATAR : Charlotte Free
MESSAGES : 269

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire et Bicurieuse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1 octobre 1976
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: SHAFIQ, Astrid - Apprentie Professeur (DCFM/MN ; Poudlard) Jeu 27 Oct 2016 - 22:31


La Noble Maison
♛ Shafiq ♛


Lancelot


Père ; décédé
Pendant de nombreuses années, j'ai cru en vous. J'ai cru en votre enseignement. Bien sûr, vous avez toujours su susciter de fortes émotions chez moi. Tantôt l'amour, tantôt la haine, je ne savais jamais trop où me placer vous concernant, jusqu'à ce que vous veniez me chercher à la coupe du monde de Quidditch. Est-ce que vous aviez tout prévu à l'avance, comme vous aviez tendance à le faire ? Je ne pense pas, mais vous avez su en tirer avantage, n'est-ce pas ? C'était le propre de Lancelot Shafiq, après tout. Aujourd'hui, je ne sais plus que penser de vous. Votre mort a été extrêmement difficile à encaisser pour moi et pendant, longtemps, j'ai cru que Lévine m'avait manipulé dès ma plus petite enfance, pour faire de moi une arme contre vous. Je me rends compte de ma bêtise à présent. Vous voulez savoir pourquoi je dis cela ?

Vous m'avez ordonné de cacher mon don, dès que vous l'avez découvert. Vous m'avez entraîné pour que mon endurance et ma souplesse se développent. Vous m'avez appris à retourner la force de mon adversaire en combat rapproché. Vous avez fait tout cela, au lieu de simplement m'aimer et m'élever, comme n'importe quel père l'aurait fait. J'aime être une mercenaire, c'est un fait et je vous le dois : aider Uther à trouver ses trésors, protéger certaines personnes au péril de ma vie, j'aime cela. Vous m'avez appris de nombreuses choses que j'apprécie encore aujourd'hui et je ne peux me permettre de ressentir l'adrénaline coûler dans mes veines que parce que j'ai reçu votre enseignement... Pourtant, aujourd'hui, à nouveau, je passe de l'amour à la haine : vous m'avez manipulé, du début à la fin, pour faire de moi une arme. Je refuse d'ouvrir les yeux, évidemment et pourtant, Lévine a eu raison de nous débarrasser de vous. Lentement, je redécouvre une vue que j'avais perdue en votre compagnie : c'est étrange de découvrir des membres de cette famille, heureux, sous son règne. Pouvez-vous en dire autant ? Non.


Savina


Mère ; décédée
C'est étrange de constater à quel point une personne que l'on exècre peut parfois nous manquer. Je vous hais depuis aussi longtemps que je m'en souviens. Pendant un temps, vous auriez du m'élever et au lieu de cela, je me suis retrouvée seule à espérer l'apparition d'amis imaginaires. Rarement, j'arrivais à les fabriquer, mais vous étiez toujours là pour que je sorte de mes rêveries. Vous avez été un cauchemar pour moi. Je hais mon père pour m'avoir manipulé, fais de moi une arme, mais vous... C'est encore pire, je crois.

Je regrette presque que Lévine ne m'ait pas manipulé, lui, à la place de mon père. Je regrette presque qu'il n'ait pas fait de moi son arme de prédilection. Vous savez pourquoi ? Parce que j'aurais pu vous tuer de mes propres mains. Et pourtant, malgré cela, vos sarcasmes et vos paroles blessantes me manquent aujourd'hui. Vous me manquez et je vous hais plus encore pour cela.



Lévine


Frère ; PV
Levine... Dois-je te frapper une nouvelle fois ? Dois-je te démontrer que tes plans ne marchent pas avec moi ? Non. Ce que je dois faire, c'est venir te voir et te prendre dans mes bras, une bonne fois pour toute, parce que tu es la dernière personne qu'il me reste, dans ma propre famille. Je ne le ferai pas, j'ai trop peur de ta réaction, mais sache que j'ai l'impression de me réveiller d'un long cauchemar, pour en découvrir un nouveau. J'ai peur de ta mort. Pourquoi ? Pourquoi est-ce que je tiens autant à toi, toi qui a massacré une grande partie de notre famille, quand tu as fait ton coup d'état ? Pourquoi est-ce qu'il fallait que je réalise que je t'aime ? Pourtant, c'est le cas, comme n'importe quelle sœur aimerait son frère, si les deux avaient passé leurs enfances à se serrer les coudes, l'un et l'autre. Je t'aime, toi, le mangemort de service, celui qui joue à tellement de jeux différents à la fois, sur plan physique et intellectuel, que te suivre me parait complètement impossible.

Je te sais pro-sang-pur, mais aimes-tu véritablement ce que tu vois du Seigneur des Ténèbres ? J'en viens à me poser la question, quand je vois à quel point tu sais prendre soin des autres, de notre famille, maintenant que tu es au pouvoir. J'ai du mal à croire que tu aimes ton appartenance chez les Mangemorts. Peut-être que je demanderai à Johann, il saura sans doute me répondre. C'est triste de penser que tu as ta place chez les mages noirs uniquement parce que Père le voulait et, sans doute aussi, parce que tu en avais besoin pour le combattre. Pour combattre Lancelot. Pourquoi tu ne m'as jamais rien dit, d'ailleurs ? Parce que j'étais aveugle ? Tu aurais pu m'ouvrir les yeux sur cet homme. J'espère sincèrement que nos relations vont s'améliorer, même si je n'ose pas me l'avouer à voix-haute. Ce serait rendre cette affirmation bien trop réelle.


Johann Ivanov


Branche tertiaire ; cousin
Johann, Johann, Johann... Le toutou de mon cher frère. Je sais que là où se trouve Lévine, il y a de très grandes chances pour que tu t'y trouves aussi. Pas toujours, encore heureux, mais c'est souvent le cas. Tu es son garde du corps et, pour t'avoir déjà affronté, je sais ce que tu vaux et je n'ai pas vraiment de soucis à me faire pour lui. En dehors de cela... Je ne sais pas trop quoi dire. Je sais notre relation bizarre. Je te déteste cordialement et tu me le rends bien, mais je crois surtout que nous aimons cela. Tu es une sorte de défi à dépasser, constamment. Je me dois d'être meilleure que toi, toujours. Je ne sais pas pourquoi j'en suis persuadée, mais c'est un fait et si je m'entraîne encore aujourd'hui, c'est pour être certaine que tu ne prendras pas d'avance considérable. Nos duels se soldent souvent par des égalités, mais j'arriverai un jour à te surpasser complètement, je n'en doute pas une seule seconde.


Le Boucher


Légende vivante ; PNJ
Le Boucher. Une simple légende racontée aux enfants faisant partie de la famille Shafiq, une comptine racontée pour leur faire peur. "Si tu n'es pas sage, Astrid, le Boucher viendra te chercher" disait Lévine, quand nous étions encore des enfants.

Pour moi, aujourd'hui, de mon point de vue d'adulte, je considère que le Boucher n'est pas qu'une légende. Toute légende est basée sur un fond de vérité. Le Boucher, un être sans visage, sans identité, au mode opératoire bien particulier. Le Boucher, le mercenaire ultime, que tous les membres de ma famille craignent. Le rencontrer signifierait-il ma mort ? Je me le demande. Peut-être que je suis trop curieuse pour mon propre bien, finalement.


Viktor Ivanov


Branche tertiaire ; PNJ
Viktor Ivanov, l'un des rares Ivanov avec qui j'échange des lettres relativement souvent. Tu es connu sous bien des noms, mon ami, mais celui que je préfère reste sans doute l'Horloger. Je ne sais pas pourquoi, mais quand mon père est mort, tu es le premier à être venu vers moi pour me réconforter, pour que je puisse avoir une épaule sur laquelle pleurer, m'appuyer, alors même que je suis incapable de te donner ce que tu attends de moi.

Nous avons déjà pu travailler ensembles sur différentes missions et je dois bien avouer que si tu n'avais pas été là, je ne serai peut-être pas encore là pour y penser. Bien sûr, je sais qu'à cause de moi, l'un des objectifs de mission n'a pas été accompli. Tu aurais dû le savoir, généralement, je fonce dans le tas et je réfléchis après. Encore heureux que tu étais là pour sauver les apparences. Et encore heureux que tu es toujours là, en dehors des missions, pour m'aider à aller mieux quand j'en ai besoin.



Balin Shafiq


L'oncle ; PV
L'un des deux Aurors de la famille. Mon oncle, frère de mon père qui crachait sur la lois comme s'il ne s'agissait que d'un détail idiot et inutile, est devenu Auror. Je sais que nous ne nous connaissons pas vraiment, même si j'apprécie beaucoup votre fils. Un jour, avec de la chance, nous aurons l'occasion de véritablement discuter. Ce jour-là, sache que je serais présente et j'espère que je découvrirai un homme que l'on peut apprécier.


Nalia Shafiq


La tante ; PV
Ma chère tante, la mère d'Alizée et de Jonathan, la seconde Auror de la famille.
Je ne te connais pas et c'est réciproque. Le peu que je sais de toi me fait penser que tu es sans doute la cause de l'intolérance notoire de tes enfants. Je ne sais pas si j'arriverais à t'apprécier si nous nous rencontrions et je dois avouer que l'envie n'est pas totalement présence, même si je ferais un effort, si un jour l'envie de découvrir ta nièce te vient.



_________________
Fen', touille-moi. ♥


Dernière édition par Astrid Shafiq le Mar 1 Aoû 2017 - 1:16, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière enseignement
    APPRENTI(E)
    Filière enseignement
AVATAR : Charlotte Free
MESSAGES : 269

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire et Bicurieuse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1 octobre 1976
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: SHAFIQ, Astrid - Apprentie Professeur (DCFM/MN ; Poudlard) Jeu 27 Oct 2016 - 22:32


☠ Mangemort Phœnix ☠


Harry Potter


Tête-à-claques
Harry, Harry, Harry... T'ai-je déjà dit que j'aurais aimé pouvoir utiliser ta tête comme cognar, parfois ? Je me suis toujours retenu et j'ai bien fait, évidemment. Tu es utile, nécessaire et je sacrifierai ma vie pour toi, car je sais que tu représentes un espoir qu'on ne peut se permettre de perdre. Ce n'est pas pour autant que je t'apprécie vraiment, mais ta présence est moins insupportable qu'au début. Je ne sais même plus vraiment pourquoi je ne te supportais pas, avant. Sans doute à cause de ta célébrité, de tes réussites à chaque instant, mais comment puis-je continuer à te haïr pour ça quand je sais maintenant ce que ça signifie ?

Ma colère, ma haine face à toi sont reconsidérées, petit à petit. Tu ne mérites pas mon mépris, je le reconnais maintenant. Tu n'as rien demandé et je comprends parfaitement que tu ne supportes pas cela. Ce n'est pas pour autant que nous deviendrons un jour les meilleurs amis du monde, mais je suppose que faire un effort ne peut pas me faire de mal.


Bellatrix Lestrange


Commentaire
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis a aliquet nulla. Donec ut massa nunc. Morbi vel fringilla velit. Sed pulvinar ullamcorper mauris. Maecenas viverra est vel vulputate egestas. Nam facilisis pulvinar magna, a luctus diam faucibus non. Vivamus sit amet diam eu nulla porttitor volutpat id tempus nisl. Proin at ipsum nibh. Sed finibus consectetur lectus, vel imperdiet ipsum ornare nec. Ut tincidunt lorem orci, quis pretium risus convallis quis. In interdum sem in leo molestie, eget ultricies purus egestas. Proin nec facilisis mi. Curabitur diam mi, tristique vel nibh non, facilisis blandit odio. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Curabitur auctor enim at rutrum pellentesque. Sed condimentum orci elit, nec finibus tellus porta non. Sed interdum orci sit amet tortor accumsan, auctor porttitor purus dapibus. Mauris ac justo lacus. Donec ultrices fermentum mauris vitae mollis. Cras ultrices, dolor sit amet porta pharetra, nulla ipsum rutrum ipsum, vel gravida erat libero sodales tortor. Aliquam ultricies cursus sapien sit amet tincidunt. Proin convallis, ante sed tempor fermentum, massa justo consequat sem, in consectetur ex enim vehicula nunc. Suspendisse convallis est id nisl dictum ultricies. Pellentesque sit amet placerat erat, at sollicitudin risus. Mauris a gravida mi, id tincidunt elit.



Andreas D. Rowle


Commentaire
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis a aliquet nulla. Donec ut massa nunc. Morbi vel fringilla velit. Sed pulvinar ullamcorper mauris. Maecenas viverra est vel vulputate egestas. Nam facilisis pulvinar magna, a luctus diam faucibus non. Vivamus sit amet diam eu nulla porttitor volutpat id tempus nisl. Proin at ipsum nibh. Sed finibus consectetur lectus, vel imperdiet ipsum ornare nec. Ut tincidunt lorem orci, quis pretium risus convallis quis. In interdum sem in leo molestie, eget ultricies purus egestas. Proin nec facilisis mi. Curabitur diam mi, tristique vel nibh non, facilisis blandit odio. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Curabitur auctor enim at rutrum pellentesque. Sed condimentum orci elit, nec finibus tellus porta non. Sed interdum orci sit amet tortor accumsan, auctor porttitor purus dapibus. Mauris ac justo lacus. Donec ultrices fermentum mauris vitae mollis. Cras ultrices, dolor sit amet porta pharetra, nulla ipsum rutrum ipsum, vel gravida erat libero sodales tortor. Aliquam ultricies cursus sapien sit amet tincidunt. Proin convallis, ante sed tempor fermentum, massa justo consequat sem, in consectetur ex enim vehicula nunc. Suspendisse convallis est id nisl dictum ultricies. Pellentesque sit amet placerat erat, at sollicitudin risus. Mauris a gravida mi, id tincidunt elit.


Dorian S. Gallagher


Le Jaguar
La première fois que nous nous sommes vu, c'était au quartier général de l'Ordre du Phénix, alors même que j'étais vu comme une jeunette qui n'avait rien à faire là, pour beaucoup. Alors que j'étais seule, dans un coin de la cuisine, avant la réunion et que l'on me jetait des regards méfiants, tu as été le premier à m'approcher. Kingsley n'était pas encore arrivé, alors il n'y avait personne pour prendre ma défense, ni même comprendre ma présence. Personne, sauf toi : tu t'es approché et tu m'as serré la main, en te présentant, naturellement, sans prendre en compte les regards et les murmures. Au début. Jusqu'à ce que leurs paroles blessantes finissent par te saouler. Je crois que je n'ai jamais eu aussi peur d'un Auror que ce jour-là. Même Maugrey n'en menait pas large et, il fallait bien se l'avouer, d'un œil extérieur, c'était amusant. Tu leur as expliqué ta façon de penser et si je ne t'avais pas arrêté, j'imagine que vous en seriez arrivé aux poings (surtout avec Sirius, au final, vu qu'il passait son temps à la ramener, et même s'il me manque et qu'il ne faut pas salir la mémoire des morts, je me demande parfois si je n'aurais pas aimé voir ça). Alors que tous les autres m'esquivaient, à cause de mon nom de famille, tu étais le premier à venir me voir dès que nous avions une réunion et, ce, jusqu'à ce que je sois accepté par l'Ordre, une bonne fois pour toute, suite à notre première mission en coopération, qui fut une franche réussite. J'imagine que tu n'as pas tari d'éloge sur mes capacités envers les autres, n'est-ce pas, peut-être même appuyé par Kingsley ? Je ne t'ai jamais remercié pour ça, mais te connaissant, j'imagine que tu m'aurais dit que c'était absolument normal et que les autres étaient justes de gros cons qui ne méritaient pas de nous connaître, n'est-ce pas ?

Je me souviens aussi des entraînements que nous avions, dans l'Ordre. J'ai adoré t'affronter, car tu as cette capacité à t'adapter à ton adversaire qui est plaisante. Combien de fois t'ai-je vu mettre au tapis Sirius, alors même qu'il était un duelliste d'exception (pour preuve, il arrivait à me battre assez facilement et je ne pense pas être une duelliste médiocre, même si je devrais peut-être revoir mon ego, non ?).

Au début, ce n'était que pour l'Ordre. Je ne me rappelle plus ce qui nous a poussé à nous rapprocher en dehors, pourtant, plus vite que je ne m'y étais attendue, nous nous sommes vu en dehors de l'organisation. J'ai appris à te connaître complètement, comme personne dans l'Ordre et je dois avouer tirer une certaine fierté par rapport à cela. Combien de fois avons-nous pris un thé en compagnie l'un de l'autre, alors même que tu prenais une pause dans ton travail ou que moi-même, j'arrêtais d'étudier pour ma formation, n'en pouvant plus ? Tu as également été une épaule sur laquelle j'ai pu pleurer la mort de Cédric, quand tu as appris ce qui m'avait poussé à rejoindre les piafs. Pour ça non plus, je ne t'ai jamais remercié, mais je doute que tu acceptes. « C'est normal ! » Je te vois déjà le prononcer, les sourcils froncés, avant que ton visage s'illumine d'un sourire.

Finalement, pour aller à l'essentiel, je me rends compte que tu es, ni plus, ni moins qu'un ami sur lequel je peux compter. Combien de lettres m'as-tu envoyé depuis que tu sais que j'effectue mon stage à Poudlard ? Je ne les compte plus. Tu as peur pour moi et je le ressens dans tes missives. Ça me fait chaud au cœur, tout comme je sais que je n'ai aucune crainte à avoir quant à une trahison possible venant de toi. Tu es l'un des rares à connaître jusqu'à mon véritable métier, qui peut aller jusqu'à l'assassinat et pourtant, malgré ton propre métier, tu ne m'as pas tourné le dos. Bien au contraire, tu as osé me proposer ton aide, si le besoin s'en fait sentir. Tu sais que l'on appelle cela, dans le jargon populaire, « un pourri » ? Enfin, je ne peux pas m'en plaindre, je sais que ton sens de la justice reste aigu et que tu ne fais ça que parce que je suis, pour toi, une amie. Merci.

Il y a une dernière chose qu'il me faut te dire et je le ferai sans doute la prochaine fois que nous nous verrons... Comment te dire cela ? En temps normal, je ne me serais pas attardée sur une quelconque ressemblance avec un de mes proches, concernant mes élèves, mais le fait est que deux d'entres elles m'ont marqués et, l'une d'elles est... Elle te ressemble. Peut-être pas physiquement, encore qu'elle possède tes yeux, exactement la même couleur, mais elle a une façon de se mouvoir qui m'a fortement fait penser à toi. Je ne sais pas trop encore comment je vais bien pouvoir aborder le sujet, mais... Est-ce qu'il serait possible que ce soit ta fille, sans même que tu ne le saches ?




_________________
Fen', touille-moi. ♥


Dernière édition par Astrid Shafiq le Mer 2 Aoû 2017 - 17:18, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière enseignement
    APPRENTI(E)
    Filière enseignement
AVATAR : Charlotte Free
MESSAGES : 269

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire et Bicurieuse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1 octobre 1976
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: SHAFIQ, Astrid - Apprentie Professeur (DCFM/MN ; Poudlard) Jeu 27 Oct 2016 - 22:32


ℍ Personnel de Poudlard ℍ


Octave Holbrey


Les multiples visages
Êtes-vous Adam ou le serpent, monsieur Holbrey ? Je me suis posée la question la première fois que nous nous sommes véritablement rencontrés. À votre manière de vous mouvoir, la pomme que j'ai dû croquer pour vous contenter, j'ai pensé en premier lieu que vous étiez le diable déguisée. L'êtes-vous ? Peut-être pas foncièrement à mes yeux, pourtant, votre aiguillon a fonctionné : pour preuve l'intérêt que je vous porte encore. Je n'ai pas tâché de résister à l'intense tentation que vous étiez ce soir-là et, à cause de cela, souvent, quand il m'arrive de penser à toutes mes rencontres, à toutes mes connaissances, votre visage, votre sourire me revient en mémoire et je me demande ce qu'aurait été ma réaction si vous m'aviez accosté pour une toute autre raison que mon nom et le second métier que j'exerce.

Je sais, je devine de nombreuses facettes cachées sous différentes couches que vous dissimulaient avec plus au moins de brio. Différents visages que j'aimerais découvrir, si un jour, vous m'en donnez la possibilité. J'ai pu en découvrir quelques-uns, sans doute, car vous m'aviez pensé digne de les découvrir, mais combien en reste-t-il, que vous dissimulez ? Combien d'aspects de votre personnalité aurais-je, je l'espère, la chance d'entrevoir ? Beaucoup trop, pour l'heure, à mon goût, sans même que je parvienne à comprendre le sens de cette envie irrésistible, qui me prend à chaque fois que vos yeux se posent sur moi, que ce soit fugace ou non, de totalement vous percer à jour. Je ne prétends aucunement avoir véritablement une chance d'y parvenir si vous ne le voulez pas, mais j'ai l'espoir d'une relation qui évoluera avec le temps.

Ne pensez pas que je sois idiote, monsieur Holbrey, au point de vous faire confiance sans même vous connaître. Je n'accorde ma confiance que très rarement, mais peut-être qu'un jour, si j'ai la certitude d'une amitié possible ou d'un allié de choix dans mes affaires, je vous l'accorderai. Pour cela, sachez qu'il en faudra faire de même, car je doute franchement avoir gagné la vôtre, que ce soit suite à notre escapade dans les pays nordiques ou encore après une simple danse. Danse qui est parvenu, à elle seule, à me faire oublier les malheurs et le monde cruel dans lequel nous vivons. J'aime mon cauchemar, mais vous parvenez à me faire rêver par votre seule présence... Pourquoi ? J'aimerais le découvrir, mais je n'en ai ni le temps, ni la force, ni même la patience. Un jour, je prendrais peut-être le temps d'y songer, quand tout sera terminé et si, bien sûr, je suis toujours vivante.


Severus Rogue


Le Directeur
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis a aliquet nulla. Donec ut massa nunc. Morbi vel fringilla velit. Sed pulvinar ullamcorper mauris. Maecenas viverra est vel vulputate egestas. Nam facilisis pulvinar magna, a luctus diam faucibus non. Vivamus sit amet diam eu nulla porttitor volutpat id tempus nisl. Proin at ipsum nibh. Sed finibus consectetur lectus, vel imperdiet ipsum ornare nec. Ut tincidunt lorem orci, quis pretium risus convallis quis. In interdum sem in leo molestie, eget ultricies purus egestas. Proin nec facilisis mi. Curabitur diam mi, tristique vel nibh non, facilisis blandit odio. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Curabitur auctor enim at rutrum pellentesque. Sed condimentum orci elit, nec finibus tellus porta non. Sed interdum orci sit amet tortor accumsan, auctor porttitor purus dapibus. Mauris ac justo lacus. Donec ultrices fermentum mauris vitae mollis. Cras ultrices, dolor sit amet porta pharetra, nulla ipsum rutrum ipsum, vel gravida erat libero sodales tortor. Aliquam ultricies cursus sapien sit amet tincidunt. Proin convallis, ante sed tempor fermentum, massa justo consequat sem, in consectetur ex enim vehicula nunc. Suspendisse convallis est id nisl dictum ultricies. Pellentesque sit amet placerat erat, at sollicitudin risus. Mauris a gravida mi, id tincidunt elit.



Prénom P. Nom


commentaire
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis a aliquet nulla. Donec ut massa nunc. Morbi vel fringilla velit. Sed pulvinar ullamcorper mauris. Maecenas viverra est vel vulputate egestas. Nam facilisis pulvinar magna, a luctus diam faucibus non. Vivamus sit amet diam eu nulla porttitor volutpat id tempus nisl. Proin at ipsum nibh. Sed finibus consectetur lectus, vel imperdiet ipsum ornare nec. Ut tincidunt lorem orci, quis pretium risus convallis quis. In interdum sem in leo molestie, eget ultricies purus egestas. Proin nec facilisis mi. Curabitur diam mi, tristique vel nibh non, facilisis blandit odio. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Curabitur auctor enim at rutrum pellentesque. Sed condimentum orci elit, nec finibus tellus porta non. Sed interdum orci sit amet tortor accumsan, auctor porttitor purus dapibus. Mauris ac justo lacus. Donec ultrices fermentum mauris vitae mollis. Cras ultrices, dolor sit amet porta pharetra, nulla ipsum rutrum ipsum, vel gravida erat libero sodales tortor. Aliquam ultricies cursus sapien sit amet tincidunt. Proin convallis, ante sed tempor fermentum, massa justo consequat sem, in consectetur ex enim vehicula nunc. Suspendisse convallis est id nisl dictum ultricies. Pellentesque sit amet placerat erat, at sollicitudin risus. Mauris a gravida mi, id tincidunt elit.



_________________
Fen', touille-moi. ♥


Dernière édition par Astrid Shafiq le Mer 2 Aoû 2017 - 15:15, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière enseignement
    APPRENTI(E)
    Filière enseignement
AVATAR : Charlotte Free
MESSAGES : 269

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire et Bicurieuse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1 octobre 1976
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: SHAFIQ, Astrid - Apprentie Professeur (DCFM/MN ; Poudlard) Jeu 27 Oct 2016 - 22:34


╰☆ Les Adultes ☆╮


Scarlett G. Burton


Une amie, une sœur
« Ma chère Scarlett,

Comment vas-tu ? Personnellement, j'essaie de m'adapter au mieux à la vie à Poudlard. Ce n'est pas facile tous les jours, avec le nouveau régime en place par le Ministère de la Magie, mais je fais au mieux. Je crois que les élèves ont peur de moi, mais comment leur en vouloir ? Je suis une sang-pure et pour m'infiltrer dans Poudlard, j'ai dû jouer de stratagèmes, me faire passer pour une adepte de la politique des mangemorts. Je donne des cours de soutien, d'ailleurs, sous la surveillance d'Amycus Carrow. C'est un... étrange personnage. Je ne l'aime pas et je doute qu'il m'apprécie, mais nous devons travailler ensemble, alors nous essayons de faire au mieux. Ma lignée l'empêche de se montrer trop sévère avec moi, ce qui est un plus non-négligeable, pour les véritables raisons de ma présence au sein du château.

Et toi ? Comment se passe ta formation ? L'idée de devoir refaire une année ne doit pas être simple à accepter, mais c'est peut-être mieux ainsi, non ? J'espère que tu arrives à t'acclimater du nouveau gouvernement. Personnellement, certains jours ça va, d'autre non, mais assez parler de moi. Tes camarades ne te briment pas ? Comme ta mère est née-moldue, j'imagine qu'ils ne doivent pas se gêner pour te le rappeler. Sois forte, un jour, ce cauchemar sera terminé et nous pourrons reprendre des vies paisibles, comme avant.

Nos soirées à Poudlard ou pendant nos études me manquent. Tu me manques. Cela fait un petit moment que je n'ai pas eu de nouvelle de toi et je me demande ce que tu deviens, du coup. Tu as trouvé quelqu'un, depuis la dernière fois où nous nous sommes vues ? Si c'est le cas, j'espère que c'est quelqu'un de bien et qu'il ne te fera pas de mal, sinon je m'occuperais de son cas personnellement. Ce serait cool qu'on trouve un moment pour se voir, nous pourrions discuter de tout ce qui se passe et refaire le monde, comme nous en avions le secret quand nous étions à Poudlard et que les autres nous fuyaient comme la peste.

J'attends ta réponse avec impatience.
Ton amie,
Astrid. »

J'ai relu ses quelques mots et j'ai brûlé la lettre. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Sans doute, parce que, d'une part, cette missive comportait beaucoup trop d'informations compromettantes, ensuite, parce que je ne sais pas si me revoir te plairait véritablement. J'imagine que tu as eu des échos de ce qu'il se passe à Poudlard et tu dois sans doute te demander pourquoi je n'agis pas. J'espère que nous aurons l'occasion d'en discuter de vive-voix, si nous nous voyons et que tu sauras écouter ce que j'aurais à dire à ce moment-là.


Uther Lowe


Mon écrivain
Je pense que pour te dire tout ce que j'aimerais te conter, il me faudrait au moins un ouvrage entier, pourtant, je ne vais me contenter que de ces quelques mots, que tu ne lieras sans doute jamais. Pourquoi je ne veux pas les savoir entre tes mains ? Je ne le sais pas moi-même, sans doute un caprice de ma part, comme j'en ai le secret. Tu le sais maintenant, n'est-ce pas ? Je n'aime pas être prévisible, je n'aime pas être comme tout le monde. C'est sans doute pour cela que, à notre première rencontre, outre la première impression désastreuse que tu m'as faite, je me suis montrée outrageusement enfantine. Inconsciemment, je ne voulais pas que tu te dises d'emblée que j'allais faire l'affaire, je ne voulais pas être la mercenaire envoyée par un auror, qui lui-même ne voulait que tester des capacités que l'on prête souvent à raison à ma famille. J'ai accepté sa requête, non pour toi au début, mais parce que je voulais le remercier de s'être occupé de moi pendant plusieurs heures alors que rien ne l'y obligeait, ainsi que me détacher de l’autorité de mon père. Je voulais m'amuser, également, alors je me suis comportée comme l'adolescente rebelle que j'étais à cette époque, malgré les dangers que nous allions encourir et dont l’existence ne m'était pas inconnue. Je ne t'ai pas fait la meilleure des impressions non plus, n'est-ce pas ? Pourtant, j'imagine que j'ai su te surprendre et te démontrer que l'apparence, l'âge, le comportement d'une personne n'équivalaient en rien ses connaissances et son savoir-faire, tout comme tu m'as prouvé que j'avais des lacunes et que foncer tête baissée dans certaines situations n'était pas toujours la meilleure solution. En une escapade, et même si je ne te l'ai jamais dit, j'ai su rêver à tes côtés. Je suis une femme d'action et je sais qu'avec toi, je n'en manque jamais, alors je ne peux que te dire merci. Merci de m'avoir fait grandir et, en même temps, paradoxalement, d'avoir libéré l'enfant en moi qui ne rêvait que d'être libre.

Aujourd'hui encore, je ne peux que penser à toi avec le sourire. Nos origines, nos classes sociales, nos métiers, même notre première rencontre. Tous nous destinaient à une relation conflictuelle, mais nous voilà amis. C'est assez rare quand j'utilise ce qualificatif, mais je sais pouvoir l'employer en ce qui te concerne. Après tout, comme tu le dis toi-même, une relation de confiance doit aller dans les deux sens. Je pense sincèrement pouvoir te faire confiance, comme j'imagine avoir la tienne. Par ailleurs, cela m'amène à  un autre sujet, assez fâcheux, nous en conviendrons : tu ne sais rien de mes activités en dehors de nos escapades et de mon apprentissage comme professeur. Sans doute, sais-tu que la défense que je rêvais d'enseigner a disparue, remplacée par la magie noire : tu te doutes que je me plie au nouveau régime. J'enseigne ce que je sais aux élèves, concernant cette pratique. Ne dit-on pas que pour combattre un ennemi, il faut connaître ses armes ? Je sais que certains d'entre eux pourraient être enrôlés chez les mangemorts, tout comme d'autres les combattrons : je ne fais aucune distinction, ce ne sont que des enfants et si nous devions un jour en parler, j'espère que tu comprendras mon raisonnement. Je me rends compte également que de par mon sang, mon rang et sans doute mes capacités, il se peut qu'un jour, les mages noirs m'approchent de trop près...

Oui, c'est une bonne manière de terminer, n'est-ce pas ? Je sais que ce que je raconte à cette horrible tendance à ne jamais aller à l'essentiel, alors cette fois-ci, je vais faire court pour la fin : s'il te plaît, Uther, si je me fais enrôler chez les mangemorts, ne me tourne pas le dos. Je connais ton inimitié pour eux et c'est une peur qui me ronge plus encore que l'idée de me faire marquer par le Seigneur des Ténèbres. Je ne veux te perdre à cause d'un tatouage que je n'aurai en aucun cas choisi d'arborer. Si un jour ça devait arriver, je sais que ton aide me serait précieuse pour ne pas totalement sombrer.



Prénom P. Nom


commentaire
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis a aliquet nulla. Donec ut massa nunc. Morbi vel fringilla velit. Sed pulvinar ullamcorper mauris. Maecenas viverra est vel vulputate egestas. Nam facilisis pulvinar magna, a luctus diam faucibus non. Vivamus sit amet diam eu nulla porttitor volutpat id tempus nisl. Proin at ipsum nibh. Sed finibus consectetur lectus, vel imperdiet ipsum ornare nec. Ut tincidunt lorem orci, quis pretium risus convallis quis. In interdum sem in leo molestie, eget ultricies purus egestas. Proin nec facilisis mi. Curabitur diam mi, tristique vel nibh non, facilisis blandit odio. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Curabitur auctor enim at rutrum pellentesque. Sed condimentum orci elit, nec finibus tellus porta non. Sed interdum orci sit amet tortor accumsan, auctor porttitor purus dapibus. Mauris ac justo lacus. Donec ultrices fermentum mauris vitae mollis. Cras ultrices, dolor sit amet porta pharetra, nulla ipsum rutrum ipsum, vel gravida erat libero sodales tortor. Aliquam ultricies cursus sapien sit amet tincidunt. Proin convallis, ante sed tempor fermentum, massa justo consequat sem, in consectetur ex enim vehicula nunc. Suspendisse convallis est id nisl dictum ultricies. aPellentesque sit amet placerat erat, at sollicitudin risus. Mauris a gravida mi, id tincidunt elit.



_________________
Fen', touille-moi. ♥


Dernière édition par Astrid Shafiq le Mer 2 Aoû 2017 - 15:57, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière enseignement
    APPRENTI(E)
    Filière enseignement
AVATAR : Charlotte Free
MESSAGES : 269

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire et Bicurieuse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1 octobre 1976
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: SHAFIQ, Astrid - Apprentie Professeur (DCFM/MN ; Poudlard) Jeu 27 Oct 2016 - 22:35


☯ Mes Élèves ☯


Kenneth Coughlin


Gryffondor
La curiosité est un vilain défaut. Jamais personne ne te l'a dit, n'est-ce pas, Kenneth ? Si cela avait été le cas, sans doute que durant ta première année, après m'avoir vu changer de couleur de cheveux dans la tour de Gryffondor, tu ne serais pas venu me bombarder de question concernant ma faculté. Comme je te l'ai expliqué, je suis métamorphomage et si aujourd'hui, c'est plutôt connu, il fut un temps où tu étais l'un des rares à le savoir. Tes questions, ta façon de t'intéresser à tout sans jamais parvenir à rester en place... Je t'ai trouvé attendrissant, au début, et même aujourd'hui, je sais que je peux compter sur toi. Dire pour autant que tu es un ami ? Je ne sais pas. Je le suis à tes yeux, non ? Pourtant, il existe une barrière énorme entre nos deux mondes et si avec certaines personnes, j'ai su la briser, ce ne fut pas le cas avec toi. Tu as été surpris quand j'ai été nommé au Banquet de Début d'Année par le Directeur de Poudlard, tu me l'as dit toi-même et j'imagine que ce simple fait prouve que j'ai eu raison de ne pas te parler du monde dans lequel je vis. Ce n'est pas un monde de rêve. J'imagine même qu'en réalité, si je devais le comparer à une œuvre littéraire connue de tous, grand comme petit, je le ferai avec le conte d'Alice au Pays des Merveilles, mais en remplaçant le dernier mot. Vois-tu, je suis Alice, j'ai mon lapin et son horloge, la reine de cœur, le chapelier fou... Mais ce n'est pas merveilleux. C'est sanglant, horriblement malfaisant, dérangeant. C'est mal, mais je m'y complais. J'aime ce cauchemar dans lequel je vis constamment, car il me fait avancer et survivre. Suis-je folle ? Sans doute un peu, pour apprécier cela alors que tant détesterait.

Je sais que tu ne comprendrais pas mon raisonnement, mes choix, mais s'il y a bien une chose que je ne peux t'enlever, c'est ton envie de faire le bien autour de toi. J'aurais aimé être ainsi, mais petit à petit, je me rends compte que je m'éloigne simplement et purement des valeurs prônées par l'organisation que j'ai intégré. Des Gryffondor, également, sans doute ou encore même de celle que je voulais adopter. Je n'en suis pas capable, Kenneth. Je suis née dans une pluie carmin, les nuages n'étant que des cadavres. Les ennemis de ma famille, mes ennemis à moi. Je n'ai de camp que celui où je serai libre. Libre de faire ce que bon me semble, même si cela implique l'assassinât. Je m'excuse, Kenneth, de ne pas être celle que tu crois : je ne pourrais t'offrir ma véritable personne.


Ariane Hepburn


Gryffondor
Réfléchir avant d'agir, est-ce que cela vous parle ? Je devrais peut-être vous le graver sur le front ? Réfléchir avant d'agir ! Je devrais peut-être utiliser une plume de sang pour que ce soit gravé dans votre esprit et votre chair ? Peut-être devrais-je vous le chanter dans différentes langues ou encore vous l'envoyer par missive chaque matin ? Je me pose sérieusement la question. Je sais pertinemment, pour me laisser souvent submerger par mes émotions durant un duel, que c'est une erreur qu'il ne faut normalement pas commettre. Agir à l'instinct est une chose, agir par stupidité, inconscience et sans même connaître les effets d'un maléfice que l'on envoie sur son adversaire en est une autre ! Je vous ai sauvé la mise malgré les très nombreuses cicatrices que je garde sur le bras, mais ne croyez pas que je réitérerai l'effort à l'avenir si vous veniez à agir une nouvelle fois sans même essayer d'utiliser un minimum vos capacités intellectuelles. Vous étiez à Gryffondor, non ? Une nouvelle fois, cela prouve que notre maison ne fournit pas les élèves les plus réfléchis, mais vous battez des records d'imprudence, miss ! Atterrir à Nuncabouc ne vous suffit-il donc pas ? Vous devez en plus de cela utiliser un maléfice de magie noire sur l'apprentie, sang-pur de sur-croix, d'Amycus Carrow, devant ses yeux ?! Si vous cherchez à mourir, sachez que la tour d'Astronomie sera ravie de vous y aider, ce sera plus rapide et sans aucune douleur, alors qu'entre les mains d'un mangemort aussi sadique que cet homme, vous risqueriez d'atteindre le Nirvana de la folie avant même d'avoir la délivrance tant attendue.

J'espère sincèrement que la leçon a été retenue, miss, car je ne serai pas toujours présente. Vous êtes à Nuncabouc. Je sais que ce n'est pas juste, mais la politique actuelle ne l'est pas. Faites profil-bas, ne jouez pas à l'héroïne incomprise, par pitié. Aucun professeur n'a besoin de cela en plus de ce qu'il se passe déjà à l'intérieur des murs de Poudlard. Je vous serais donc gré de ne plus faire l'imbécile chronique, miss.



Prénom P. Nom


Poufsouffle
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis a aliquet nulla. Donec ut massa nunc. Morbi vel fringilla velit. Sed pulvinar ullamcorper mauris. Maecenas viverra est vel vulputate egestas. Nam facilisis pulvinar magna, a luctus diam faucibus non. Vivamus sit amet diam eu nulla porttitor volutpat id tempus nisl. Proin at ipsum nibh. Sed finibus consectetur lectus, vel imperdiet ipsum ornare nec. Ut tincidunt lorem orci, quis pretium risus convallis quis. In interdum sem in leo molestie, eget ultricies purus egestas. Proin nec facilisis mi. Curabitur diam mi, tristique vel nibh non, facilisis blandit odio. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Curabitur auctor enim at rutrum pellentesque. Sed condimentum orci elit, nec finibus tellus porta non. Sed interdum orci sit amet tortor accumsan, auctor porttitor purus dapibus. Mauris ac justo lacus. Donec ultrices fermentum mauris vitae mollis. Cras ultrices, dolor sit amet porta pharetra, nulla ipsum rutrum ipsum, vel gravida erat libero sodales tortor. Aliquam ultricies cursus sapien sit amet tincidunt. Proin convallis, ante sed tempor fermentum, massa justo consequat sem, in consectetur ex enim vehicula nunc. Suspendisse convallis est id nisl dictum ultricies. aPellentesque sit amet placerat erat, at sollicitudin risus. Mauris a gravida mi, id tincidunt elit.


Prénom P. Nom


Serdaigle
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis a aliquet nulla. Donec ut massa nunc. Morbi vel fringilla velit. Sed pulvinar ullamcorper mauris. Maecenas viverra est vel vulputate egestas. Nam facilisis pulvinar magna, a luctus diam faucibus non. Vivamus sit amet diam eu nulla porttitor volutpat id tempus nisl. Proin at ipsum nibh. Sed finibus consectetur lectus, vel imperdiet ipsum ornare nec. Ut tincidunt lorem orci, quis pretium risus convallis quis. In interdum sem in leo molestie, eget ultricies purus egestas. Proin nec facilisis mi. Curabitur diam mi, tristique vel nibh non, facilisis blandit odio. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Curabitur auctor enim at rutrum pellentesque. Sed condimentum orci elit, nec finibus tellus porta non. Sed interdum orci sit amet tortor accumsan, auctor porttitor purus dapibus. Mauris ac justo lacus. Donec ultrices fermentum mauris vitae mollis. Cras ultrices, dolor sit amet porta pharetra, nulla ipsum rutrum ipsum, vel gravida erat libero sodales tortor. Aliquam ultricies cursus sapien sit amet tincidunt. Proin convallis, ante sed tempor fermentum, massa justo consequat sem, in consectetur ex enim vehicula nunc. Suspendisse convallis est id nisl dictum ultricies. aPellentesque sit amet placerat erat, at sollicitudin risus. Mauris a gravida mi, id tincidunt elit.


Aileen Phillipson


Serpentard
En cinquième année, vous êtes loin d'égaler vos camarades les plus âgés, mais cela ne vous rend que plus intéressante à mes yeux, car j'ai su déceler en vous un potentiel que vous ignorez, sans aucun doute possible. Vous n'aimez pas perdre et ça se sent. C'est précisément pour ça que je pense sincèrement que vous pourriez vous améliorer au point d'arriver à rattraper vos camarades, tel que Hook ou encore Fawkes. J'espère que j'arriverai à susciter un fort intérêt en vous, plus qu'avec les autres – si ce n'est sans doute Abigail Hook – pour avoir le loisir de vous enseigner encore. J'espère arriver à faire de vous une personne aux connaissances assez poussées pour que vous puissiez vous défendre sans aucune aide et que vos objectifs, nobles ou non, cela ne m'importe peu et ne me regarde en rien, soient atteints en temps et en heure.

Le chemin est long et semé d’embûches, miss, mais si vous vous en donnez les moyens, vous n'auriez rien à envier à vos camarades. J'espère que j'aurais encore le loisir de vous savoir dans ma classe durant les prochains cours. Vous êtes parvenu à m'intriguer assez pour que, si je devais définir mes élèves préférés pour le moment – ce même si c'est contre l'éthique même du métier que j'espère avoir dans le futur – je vous citerais parmi les deux que je choisis sans véritables hésitations.


Abigail Hook


Serpentard
Miss, vous êtes à ce jour l'une des deux élèves qui m’intéressent le plus. Sans doute, seriez-vous plus si je n'avais pas si peu d'élèves durant mes cours de soutien, mais à l'instar de Miss Phillipson, vous avez su me surprendre durant le tout premier cours que j'ai dispensé – puis le second, évidemment, où j'ai été agréablement surprise de vous voir présente. Le duel contre vous a été difficile, non à cause de ma fatigue, mais par l'utilisation que vous avez su faire des sortilèges et votre approche concernant le terrain. Bien sûr, de par votre jeune âge, vous avez commis certaines erreurs, tout comme je peux encore en faire à ce jour. Malgré cela, je n'ai aucun doute que, si vous vous entraîniez sérieusement à nouveau, en parfaisant vos techniques, vous deviendriez une adversaire redoutable. Votre approche concernant la magie en règle générale est intéressante et j'espère avoir le loisir de vous enseigner encore, que ce fut dans ce cadre ou dans un autre.

Je sais que je ne devrais pas avoir d'élève préféré, c'est contre-productif pour un enseignant, mais vous deux, de la Maison Serpentard, avez su susciter en moi une forte curiosité. C'est assez drôle de constater que nous étions dans deux maisons opposées, il y a encore peu. Vous ne le savez sans doute pas, mais j'étais présente lors de votre répartition et aujourd'hui, vous voilà adolescente et moi, votre professeur, bien que je ne sois encore qu'une apprentie. Une question qu'un adulte ne devrait jamais se poser concernant sa charge et, pourtant, qui m'habite, est celle-ci, vous concernant : est-ce que vous m'appréciez ? J'en doute fortement et cela me peine plus que de raison. Vous devez me voir comme la plupart des autres élèves : une folle à la solde d'un Seigneur des Ténèbres que je ne sers d'aucune manière. Je ne peux vous en vouloir, les apparences sont souvent trompeuses. J'espère que vous apprendrez à ne plus vous faire berner ainsi, à l'avenir, même si pour l'heure, je ne peux que soupirer à l'idée que c'est précisément ainsi qu'il faut que la plupart des habitants du château me voient.




_________________
Fen', touille-moi. ♥


Dernière édition par Astrid Shafiq le Mer 2 Aoû 2017 - 13:31, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière enseignement
    APPRENTI(E)
    Filière enseignement
AVATAR : Charlotte Free
MESSAGES : 269

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire et Bicurieuse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1 octobre 1976
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: SHAFIQ, Astrid - Apprentie Professeur (DCFM/MN ; Poudlard) Jeu 27 Oct 2016 - 22:48

Salutations,

Vous, membres de passage sur cette fiche, si l'idée vous tente, n'hésitez pas à me proposer un lien, si vous avez des idées précises. Vous pouvez également regarder dans la liste que je vais mettre en bas, que je recherche, si l'une d'elles vous plait.

Sachez également que si vous n'avez pas d'idées, rien ne vous empêche de venir sans rien... Après tout, quoi de mieux qu'un RP pour commencer à en tisser un ?

Liens recherchés :

Ancien Amour :

Elle se souvenait très bien pourquoi. Après la mort de Cédric, elle avait voulu oublier. L'oublier. Une erreur, bien stupide, elle le savait à présent. Ô, non pas qu'elle n'était pas parvenue à faire son deuil, mais la première méthode n'avait pas été la bonne du tout. Il l'observait, constamment, les yeux rêveurs... Elle s'en souvenait, aussi avait-elle décidé de tenter le coup. Après tout, qu'avait-elle à perdre ? Elle secoua la tête énergiquement. C'était du passé. Rien que du passé. Tout ce qu'elle ressentait en voyant l'homme, à présent, c'était un goût amer dans la bouche. Quand elle pensait qu'elle lui avait offert sa virginité, juste pour lui faire plaisir...

Rival(e) :

La demoiselle grimaça, alors que la personne se trouvait à nouveau devant elle. Son regard parlait pour elle, celui-ci luisant d'une colère contenue, prête à exploser. Ce qu'elle rêvait de lui refaire le portrait à chaque fois que la gueule d'ange apparaissait. Elle se retenait, malgré tout. Ce n'était pas digne d'une adulte et, de prime abord, elle devait se contenir avec les temps actuels. Un grognement roula sur sa gorge quand elle dépassa la personne, se faisant un plaisir malsain de la bousculer, sans aucune douceur.

Meilleur(e) ami(e) :

Le visage d'Astrid s'illumina. Lâchant son sac, la demoiselle ne se contint pas plus, fonçant vers la personne à toute allure avant de lui sauter dans les bras. Une folle. C'était très certainement ce que pensaient les passants en la voyant agir ainsi. Elle n'en avait cure. Tout ce qui comptait, c'était sa présence. Si son frère était le centre de son monde, son ami(e) était le soleil illuminant ses journées.

_________________
Fen', touille-moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: SHAFIQ, Astrid - Apprentie Professeur (DCFM/MN ; Poudlard)

Revenir en haut Aller en bas

SHAFIQ, Astrid - Apprentie Professeur (DCFM/MN ; Poudlard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Professeur Binns» Professeur Gérard V. Étienne est mort. Paix à son âme.» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)» Vioras Shynt [Professeur d'arme & Noble]» Mentor/Apprentie Le Départ!
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Gestion du personnage :: Fiches relationnelles-