AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Kristen Stewart
MESSAGES : 878

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la chevelure si bien coiffée d'Elwyn H. Miller
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 septembre 1980, Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Mer 19 Oct - 22:18

TOURNOI DE BAVBOULES




EVENT SEPTEMBRE - 27/09/97



Bras croisés sur la poitrine et moue pincée au visage, Absynthe regardait Joshua Shacklebolt tracer le dernier cercle de craie à ses pieds. Travailler avec ce jeune homme n'avait pas été de tout repos pour la couleuvre qui avait dû se retenir à plusieurs reprises de le gifler. Quand au Gryffondor, il intériorisait depuis maintenant une semaine et semblait prêt à exploser à la moindre remarque négative de la part de l'autre gorgone verte et argent. Le garçon releva le nez pour regarder Tony Garner, lion d'un an son aîné et chef d'équipe de BDE : ce dernier semblait vérifier que tout était bien en ordre avant l'arrivée des participants. Genoux pliés, coudes sur les cuisses, Joshua resta en équilibre sur la pointe de ses orteils encore quelques secondes avant de se relever d'un bond pour épousseter la craie blanche sur l'arrière de son pantalon. Puis, les paupières plissées, il prit exemple sur Garner et regarda tout autour de lui. La cour intérieure du château avait été aménagée en une aire de jeu et des cercles au sol de vingt centimètres de rayon étaient dispersés ci-et-là à côté de petits panneaux rectangulaires qui portaient le numéro des équipes qui n'avaient pas encore été tirées. Le chapeau pointu contenant les papiers où étaient inscrits les prénoms des participants se trouvait sur une table réservée aux membres du Bureau des Étudiants et aux organisateurs volontaires pour le tournoi. Un grand sac de bavboules neuves trônait à côté d'un parchemin en grande partie raturé de la main de Stevenson : l'écriture de Lensie, septième année  de Poufsouffle qui avait le rôle de secrétaire, y avait listé tout ce qui fallait mettre en place. Comme, par exemple, une longue table aux couleurs de l'école sur laquelle les Elfes de maison avaient placé différents jus ainsi que de petits en-cas très appétissants. Avec un sourire charmeur, Joshua avisa Peters, la préfète en chef, qui leur avait prêté main forte : elle aussi lui semblait appétissante.

- Tout est prêt.

Le garçon avisa la couleuvre qui jouait la présidente, mains sur les hanches et sourcils froncés. Elle semblait encore soucieuse, mais le rouge et or avait cru comprendre que ce n'était pas la faute du tournois, mais celle d'un projet plus "ambitieux" et "compliqué à mettre en place" qui ne le regardait pas pour le moment. Ces verts, quand ils pouvaient se donner de l'importance, ah ! Ils n'en rataient pas une !

- Garner, si jamais je me fais asperger par une bavboule... je te préviens que tu vas m'entendre ! le ton était à la plaisanterie, mais l'élève à la peau brune ne pu s'empêcher de froncer les sourcils. Absynthe, moue d'enfant aux lèvres, regardait son chef d'équipe fixement.

- Il n'y a pas beaucoup de monde, ça ne devrait pas dégénérer. lâcha Joshua en croisant les bras sur son torse.
- Et en même temps je m'étonne qu'il y ait des participants...
- Pourquoi ? Au contraire, avec l'ambiance du règne du double C, les gens veulent s'amuser.
- Je n'en doute pas. Simplement que la blague de Tonny -Stevenson coula un regard amusé vers le septième année- au sujet des billes nous a amenés aux Bavboules et que ça m'étonne qu'un jeu aussi...démodé ait fait des inscriptions.
- Démodé ? s'indigna Shacklebolt, en bon joueur de bavboule depuis ses six ans, les poings serrés. La mode, ça va et ça vient. Il n'y a rien de ringard dans ce jeu et tous ceux qui pensent le contraire peuvent aller visiter les géants !

Roulant des yeux, Absynthe lui fit signe de se calmer -ou d'aller visiter les géants lui-même, allez savoir- et, au même moment, les premiers participants arrivèrent. Quand le petit groupe fut au complet, la Serpentard inspira doucement avant de revêtir le masque qu'elle avait porté presque tout son été. En souriant, elle remercia les élèves pour leur participation et déclara que les équipes restantes allaient être tirées au sort après une démonstration des règles du jeu. Pour se faire, elle pria Joshua de bien vouloir prendre la parole et la verte serpenta jusqu'à Garner et Peters.

- Vous serez donc en équipe de deux. Chaque équipe a trois bavboules qu'elle place comme elle le souhaite dans le cercle, le but étant de faire sortir toutes les bavboules adverses en tapant dedans avec celles de l'équipe. Pour savoir qui commence, on tire au sort avec une mornille. Capiche ? Un grand sourire fendit son visage chocolat alors que le garçon fixait la préfète de sa maison. Ses noisettes se baissèrent alors sur la tête blonde de la benjamine du tournoi et l'adolescent sortit une bavboule orange feu qu'il lui mit sous le nez.
Pour ce qui est de l'ordre du jeu et des règles : on ne bouscule pas, on ne triche pas, on ne grille pas le tour de l'équipe adverse et on laisse jouer son camarade. Même si c'est un bouc qui a des puces, pigé ? Absynthe pinça les lèvres et échangea un regard avec son vice-président dont le faciès laissait allégrement deviner qu'il était d'accord mais que la formulation n'était pas la bonne. Et maintenant, la démo. Peters, Stevenson, vous faites mon équipe adverse. Tony, avec moi.

A contrecœur, la verte et argent s'agenouilla aux côtés de sa "partenaire" -non sans lui lancer un regard noir pour lui prouver son affection- et regarda Joshua tirer la mornille qui joua en faveur des filles. La Préfète en Chef commença et l'une des billes des garçons fut propulsée à l’extérieur du cercle, crachant un liquide visqueux ressemblant à du jus de citrouille sur le pantalon du plus jeune des lions.

- Chance du débutant. Vu que vous avez réussi, vous pouvez rejouer. A toi, Stevenson.

Le coup manqua et le tour passa aux garçons. Joshua manqua d'un poil de troll la bavboule à côté de la couleuvre, Carlie enchaîna en poussant l'une des billes vers la délimitation du cercle, mais le coup n'était pas assez fort et, cette fois-ci, Tony éjecta une bille grise qui cracha quelque chose qui ressemblait à un sirop de fraise sur les jupes des deux demoiselles. Joshua, satisfait, releva le nez vers les spectateurs et hocha la tête en souriant :

- Et ainsi de suite jusqu'à ce que les trois bavboules adverses sortent. Vous avez des questions ? Au pire, on passera dans les équipes pour aider si vous ne vous souvenez plus. Bon, on va tirer les équipes !

Le devançant, Absynthe récupéra le chapeau pointu et regarda la glu rougeâtre accrochée à sa jupe. D'un coup de baguette, elle s'en débarrassa avec un Récurvite. D'autres n'auraient pas cette chance. Sa main ivoire aux ongles peints plongea alors dans le couvre-chef pour en sortir un petit papier qu'elle déplia sous le regard attentif de Belmontet.

- Qu'est ce que tu notes ? demanda-t-elle à l'aiglonne en essayant de sourire aimablement. Stevenson avait déjà donné dans les racontars, autant dire que la présence de la bleue et bronze la rendait méfiante. Équipe 1 : Malia Montgomery et -elle se saisit d'un autre papier et le déplia avant de chercher du regard la secrétaire du BDE- Viven Lensie. Équipe 2 : Abigail Hook et Meredith Breckenridge. Abby allait être ravie. Une préfète. Numéro 3, Peters et Tony Garner. En 4, Amanda Ziegler et Jessicayumi Belmontet. Équipe 5, Aileen Phillipson et Fawkes. En 6, McGregor et Burroughs.

Elle énonça les équipes et les laissa se retrouver avant de déplier un parchemin où figuraient les matchs à venir.

- Il y aura un classement final, mais toutes les équipes sont amenées à s'affronter. Les vainqueurs remportent des bons d'achat d'une valeur de 1 gallion, 17 mornilles et 34 noises [soit : 15€/15.17$] chacun pour Honeyducks avec qui nous avons un partenariat depuis peu. Nous transmettrons les noms de l'équipe gagnante et il vous suffira de vous présenter à la boutique à la prochaine sortie Pré-au-Lard. Absynthe se tourna légèrement vers Garner : Et c'est tout, je crois... Oh, oui, bien entendu, nous remercions les volontaires qui nous ont aidés à aménager la cour pour permettre ce tournoi et, si le jeu vous plait, nous vous invitons à rejoindre le club de Bavboule. Bon jeu.






Le Bureau des Étudiants de Poudlard organise un Tournoi de Bavboules qui a lieu dans la cour interne en ce samedi 27 septembre 1997. Les Organisateurs volontaires sont Tony, Carlie et Joshua (PV). L'Animation est par Absynthe (libre à des volontaires également).

------------------------- Les Équipes -------------------------

> Elles ont été tirés aux dés (situation job) sous les grands yeux de Yuyu   Pour tout vous dire, il y a eu deux lancés car le premier avait rangé les deux garçons ensemble, puis les filles par maison. Le second est donc plus diversifié :
1 : Malia Montgomery - Viven Lensie
2 : Abigail Hook - Meredith Breckenridge
3 : Carlie E. Peters - Tony J. Garner
4 : Amanda Ziegler -Jessicayumi Bemontet
5 : Aileen Phillipson - Wayoth Fawkes
6 : Jude McGregor - Samuelle M. Burroughs

> Si vous souhaitez rejoindre l'évent en cours de jeu, il vous suffira de le signaler et de trouver une équipe déjà formée. L'animation durera deux à trois mois irl.
De même, n'oubliez pas de prévenir vos partenaires si vous vous absentez ou si vous souhaitez abandonner le tournoi   On pourra toujours s'arranger.
Pour tout souci de jeu, n'hésitez pas à me contacter ici ou en MP.


------------------------- Le RP -------------------------

> INRP, les Affiches se trouvent dans les Salles Communes (les préfets les ont accrochées suite à la demande d'Ethan Farell, PEC), dans la salle des professeurs et dans la bibliothèque. Vous pouvez réagir à l'inscription de votre personnage en rpant ci-dessous.

> Les réponses de 10 lignes sont autorisées.

> Si vous voulez participer en rpant sans pour autant jouer -passer et voir les joueurs, etc...-, libre à vous d'intervenir avec l'accord de ces derniers    

------------------------- Les Règles du Jeu  -------------------------

> Pour gagner une manche, il faut faire 3 Réussites avec le dé Quidditch. Ici une image pour vous aider

> Lorsque le Dé tir "Echec", c'est à l'autre équipe de jouer ;

> Lorsque le Dé tir "Réussite", l'équipe gagne 1 point + le droit de rejouer MAIS le joueur ayant tiré le "Réussite" ne peut pas rejouer de suite. C'est un autre joueur de l'équipe qui doit continuer.

> INRP Dans le cas d'une Réussite : la bille de l'équipe sort la bille adverse du cercle, cette dernière crache un fluide visqueux sur son propriétaire. La couleur et l'odeur est au choix.
En cas d'Echec : le joueur dit qu'il a tiré à côté, ou qu'il n'a pas tapé assez fort, ou que sa propre bille sort du cercle et qu'il doit la remettre sur la ligne du cercle, ... (bref, dire qu'il n'a pas sorti la bille adverse)


------------------------- Autre -------------------------

> Des points de participation seront attribués à la fin de l'Event.
> Le tournoi débute avec deux matchs ouverts par équipe (je ne veux pas vous faire paniquer   )
> Chaque manche sera lancée par un post avec Absynthe (rappel des règles et des résultats). Si vous souhaitez commencer un nouveau match alors que les autres ne sont pas terminés, contactez-moi ici ou en MP.
> Si vous avez des questions ou besoin de plus d'informations, n'hésitez pas à poster ci-dessous ou à me contacter en privé.


_________________


“Love is the most beautiful of dreams
and the worst of nightmares."






Dernière édition par Absynthe C. Stevenson le Dim 15 Jan - 20:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NUNCABOUC7ème année
    NUNCABOUC
    7ème année
AVATAR : Dylan O'Brien
MESSAGES : 1610

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Besoin de rien, Envie de rien.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 janvier à Londres
SANG SANG: né(e) de moldus
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Ven 21 Oct - 17:38


- Tu m'as quoi ?

Le brun sortit enfin de son mutisme, dévisageant la jaune et noire comme si elle venait de lui avouer un amour inconditionnel pour l'Enormus à Babille. A côté d'elle, Gilson leva à peine le nez de son grimoire de Magie Noire : il ne voulait certainement pas être mêlé à cette histoire d'inscription. Le nom du Serpentard figurait dans la même case que Lana qui avait insisté pour qu'ils participent tous les trois au tournoi. Une petite sortie en famille, quoi. C'était légèrement l'image qu'avait le Nuncabouc en tête : Lana en mère insistante pour renouer avec son adolescent grincheux de fils, traînant dans son sillage le père taciturne qui ne souhaitait pas s'interposer dans le conflit. A la différence, ici, que Wayoth n'était pas le gosse de ses amis et que ces derniers n'étaient pas ensemble.

- Je nous ai inscrit. Tous les trois...
- Dans la même équipe ? insista le décoiffé en grinçant, le regard vissé sur le bois de sa table.

La bibliothèque était relativement calme et les derniers rayons étaient souvent oubliés du reste du public. Pour autant, les trois compères n'étaient pas assis ensemble : le mauve et gris avait préféré se mettre un peu plus loin, assez pour qu'on ne pense pas qu'il copinait avec de vrais sorciers, pas assez pour empêcher Wand de lui adresser la parole. Son pseudo ange gardien le fixait, sourcils froncés, attitude cliché de la reine mère qui attend de sa progéniture qu'elle se plie à sa décision et fasse "des efforts". Visiblement, Lana et Wayoth n'avaient pas été élevé de la même manière : l'une était l'aînée responsable, l'autre le chouchou capricieux.

- Non. Je jouerais pas avec vous. Et tu sais très bien pourquoi. ajouta rapidement l'animagus en un soupire qui anticipait la réaction de sa camarade. La blairelle referma la bouche pour tourner le visage vers Lysander qui trouvait plus que jamais le contenu du bouquin intéressant. Mais ok, je viens. Ça me changera...

Il ne s'attarda pas plus sur la joie retrouvée de sa consœur et le sourire fugace du vert et argent. Fawkes récupéra le sac de cours à ses pieds, balança son bassin vers l'avant pour faire craquer ses omoplates endolories et se dirigea vers la sortie en baillant aux corneilles. Là où d'autres élèves prenaient la direction des dortoirs, l'adolescent se dirigeait vers le bureau d'Alecto Carrows. Son escapade dans la tour Serdaigle n'avait pas été sans conséquences...

~*0*~

Fawkes porta l'intérieur de son coude devant sa bouche afin d'étouffer la toux qui ne le quittait pas depuis la veille. Il avait quitté les puces de Nuncabouc pour les courants d'air d'un couloir du troisième et ne s'en retrouvait que plus malade. Au moins, il dormait un peu mieux et les démangeaisons ressenties dans les combles s'étaient calmées, ne laissant en souvenir que de petites croutes rougeâtre sur ses avant-bras et son dos. Le nez mouchetés de taches de rousseur se baissa sur la démonstration -sa seule satisfaction fut de voir les billes cracher : c'était marrant- en se disant que ses parties dans la cour de l'école primaire et celles qu'il s'apprêtait à jouer différaient seulement dans le fait qu'on ne tirait pas dans un trou -enfin... il aurait fallut creuser les dalles de Poudlard, peut-être que les mecs du BDE n'en avaient pas eu le droit- et que ces "bavboules" répandaient des fluides odorants dans le cas où elles étaient éjectées du cercle.
Il pensait avoir bien compris les règles qui n'avaient, à ses yeux, rien de compliqué... en même temps, comparé au Quidditch qui avait quatre balles ou le tennis où le comptage de points lui échappait encore, les bavboules semblaient plus..."enfantin". Pas trop prise de tête et sans besoin de réfléchir. Un bon jeu pour les Gryffy, quoi.

Coupant court à ses pensées anti-rouge, Stevenson commença à remuer sa main dans un chapeau et appela ceux qui avait choisi d'avoir des équipes tirées au sort. Ce n'est qu'en entendant son propre nom que le garçon haussa un sourcil : il pensait être en solo. Encore quelque chose que Lana avait complètement oublié de lui dire. De son mètre quatre-vingt dix, il la trouva, souriante, à côté du vert et argent qui semblait aussi heureux qu'une pierre tombale. Elle ne lui accorda pas un regard, ce qui fit que l'ex-Serdaigle se retrouva à fusiller du regard sa masse de boucles brunes.

- Phillipson... grogna le coyote en cherchant qui pouvait bien être la personne en question.

Si au moins il avait son odeur...
Mais n'importe quoi ! Fatigué de sa connerie naturelle, le brun roula des yeux en se retenant de maugréer à voix haute : son entrainement intensif avait payé ses fruits puisqu'il arrivait à se métamorphoser quand bon lui semblait -et également quand bon lui semblait pas, mais il travaillait dessus-, mais son esprit animal s'insinuait avec perversion dans celui de l'homme. Il lui arrivait de plus en plus de résonner d'une façon plus...bestiale et radicale, de regretter les avantages de sa forme animagus. Il s'était déjà surpris à grogner sourdement face à une réflexion peu agréable sur son statut de sang. Le jeune homme inspira en se redressant de toute sa hauteur, aux aguets : il fallait se reprendre. Personne au château ne savait.
Et personne ne saurait. Du moins, c'est ce qu'il pensait. L'idée d'avoir déjà été (presque) démasqué par deux étudiants du château de l'avait pas effleurée. L'un d'eux se promenait à quatre pattes une fois par mois, l'autre se trouvait à quelques pas de lui.

Il repéra alors une fille plus jeune que lui qui semblait attendre quelque chose -quelqu'un- et prit un temps pour la détailler de pieds en tête avant de s'approcher. Une part de lui, enfouie tout au fond de sa tête sous une bonne couche d'hormone, prit la voix de son frère pour lui souffler qu'elle était pas mal. 'Fin bon, là dessus, son allégeance serpentesque était encore pour Miss Garner. Il fallait croire qu'il n'avait pas évolué depuis ses six ans : les filles, c'est nul, ça pleure et ça n'apporte rien de bon.

- Phillipson ? Fawkes.

En matière de présentation, il avait fait mieux. Sauf que, voilà, en tant que bon Sang de Bourbe, il n'avait pas à se faire remarquer aux yeux des élèves dont le sang était digne de Poudlard, digne de magie. Un troisième année lui avait déjà demandé de faire un devoir de sortilège à sa place, et il l'avait fait sans râler : il n'allait pas passer ses BUSEs à sa place, c'est lui qui était dans la mouise pour plus tard, pas lui. Ses sortilèges, il les connaissait, la preuve était le joli "O" qui avait orné le devoir du mioche. Au final, c'était assez ironique que des vrais sorciers s'abaissent à demander l'aide de voleur de baguette.
Un sourire discret se dessina sur les lèvres du garçon dont les iris ne se détachaient pas de sa coéquipière. D'un signe de tête, il l'invita à passer devant lui lorsque Stevy le héla.

Note pour Aileen ♫:
 



_________________
Maman, je suis magique !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème annéePréfète
    SERPENTARD
    5ème année
    Préfète
AVATAR : Holland Roden
MESSAGES : 162

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 19 juillet 1982 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Sam 22 Oct - 15:45

Les mains jointes derrière son dos, elle avançait le long des couloirs de Poudlard, se dirigeant vers la cour intérieure. D’humeur joueuse, Aileen avait eu la bonne idée de s’inscrire pour un concours de Bavboules que le BDE organisait pour faire vivre cette école le week-end et inciter les élèves à un peu plus de tolérance. Elle avait inscrit son nom quelques jours auparavant et avait presque aussitôt regretté son geste. En effet, le professeur Chourave leur avait donné un devoir à faire sur la Branchiflore pour lundi et elle n’avait pas encore commencé ses recherches.

Elle ne connaissait même pas les règles de ce jeu démodé et un brin stupide mais elle s’était tout de même inscrite sur les listes. Pourquoi direz-vous … Maria Sheeran et Crystal Carwest, ses deux camarades de Serpentard lui avaient lancée un challenge. Elles étaient amies depuis leur première année à Poudlard et passaient leur temps libre ensemble depuis. Elles la connaissaient mieux que personne dans cette école et, sans savoir le pourquoi du comment, ne l’avait pas laissée tomber quand son père avait sombré dans l’alcool. Elles pouvaient comprendre pourquoi Aileen agissait de la sorte mais ne cherchaient pas à forcer les mots à sortir de sa bouche. Et la jeune femme aimait profondément cela chez elles.

Elles connaissaient toutes les deux son appréhension face à de nouvelles rencontres et surtout conserver des personnes auprès d’elle. Maria l’avait donc mise au défi. Elle devait participer, sans rechigner, à ce concours par équipe sans elles. Et si elle y arrivait, Crystal avait proposé d’être à son service pendant une journée entière. Appâtée par cette idée, Aileen avait donc tout bonnement accepté, de sa gentillesse maladive, sachant pertinemment qu’elle passerait tout simplement la journée la plus longue de sa vie avec des gens insignifiant et qu’elle perdrait son temps à lancer des billes comme une imbécile.

Elle pénétra dans la cour intérieure et se faufila au milieu d’une dizaine d’adolescent appartenant à de diverses maisons. En voyant le nombre de participants, elle ne put que soupirer de soulagement : elle aurait le temps de finir son devoir de botanique avant que lundi arrive. Absynthe Stevenson, la présidente du BDE, était plantée devant un cercle tracé à la craie et discutait avec un jeune homme de Griffondor qu’elle semblait vouloir tuer du regard. Cette jeune femme n’était pas vraiment connue pour son amabilité naturelle mais Aileen l’aimait bien malgré cela. Elle n’était pas hypocrite comme la plupart des élèves de cette école et en plus elle faisait partie des verts et argents. Que demande le peuple ?

Au bout de quelques instants, Joshua, un garçon de sixième année de Griffondord, commença à expliquer les règles des Bavboules avec entrain. Elle comprit le principe très rapidement, c’était très simple et ressemblait fortement à un jeu moldu qu’elle connaissait. Le jet de liquide visqueux et répugnant en moins bien entendu …
Son regard commençait à se balader autour d’elle pendant que Stevenson faisait un tour d’essai avec ses collègues : elle ne voyait qu’une seule participante de Serpentard tandis que les autres maisons étaient beaucoup plus représentées. Elle pouvait aisément comprendre pourquoi … C’était d’une maturité et d’une vulgarité effrayante. Aileen n’aurait jamais pensé participer d’elle-même à ce genre de tournoi. Elle ne put s’empêcher de rire discrètement lorsqu’un violent jet rosé rouge avait quitté la boule grise et explosa sur la jupe d’Absynthe et de sa camarade, nettement moins amusée.
Après leur explication, Joshua annonça qu’ils allaient composer les équipes par un tirage au sort. L’organisatrice plongea sa main manucurée dans un chapeau et en sortit chacun des noms des participants. Aileen baissa les yeux vers ses pieds et se mordit la lèvre intérieure, nerveuse de connaître son coéquipier. Elle espérait tomber sur quelqu’un de bien et qui dans le meilleur des cas l’apprécieraient …

- Equipe 5, Aileen Phillipson et Fawkes. En 6 …

Elle leva brusquement la tête lorsqu’elle entendit son nom sortir de la bouche de l’organisatrice. Fawkes ? Il lui semblait qu’elle avait déjà entendu parler de cette personne mais elle n’avait pas vraiment été attentive à la discussion –pour changer … Stevenson ne semblait pas vraiment l’apprécier par ailleurs. Elle resta plantée à sa place sans bouger tandis que les élèves se mettaient deux à deux, plus ou moins heureux de se retrouver avec leur coéquipier.
Aileen tourna la tête de droite à gauche jusqu’à ce qu’elle voit un jeune homme avancer vers elle, à grands pas. Il passa une main dans ses courts cheveux brun avant de s’arrêter à un mètre d’elle. Il était grand, très grand –un bon mètre quatre vingt dix- et Aileen se semblait ridicule à côté.

- Phillipson ? Fawkes.

Plus courtois, tu meurs. Elle baissa les yeux sur son écusson : un Nuncabouc. Super … Elle n’aimait pas vraiment ces gens-là, pour des raisons qui lui étaient propres : ils ressemblaient trop à des moldus pour elle, cela lui rappelait de mauvais souvenirs de son enfance. Aileen inspira profondément, elle ferait un effort pour le supporter sinon elle perdrait son pari. Et surtout, elle ne voulait pas ternir sa réputation qui était loin d'être blanche comme neige même si au final cela lui importait peu.
Les grands yeux marron du jeune homme étaient plongés dans les siens, ce qui la mettait assez mal à l’aise. Il était un peu plus vieux qu'elle mais elle sentait une forme de folie douce dans son regard qui lui plaisait et lui inspirait une certaine confiance. En plus d'être plutôt agréable à regarder bien entendu ... Fawkes lui sourit sincèrement lorsque Absynthe héla brusquement le garçon : Wayoth. Très étrange comme prénom... Aileen répondit à la présentation en replaçant une mèche rousse derrière son oreille tandis qu'ils s’avancèrent rapidement vers la présidente.

- Appelle moi Aileen, je préfère. Par contre, je te préviens tout de suite, je déteste perdre.

Elle préférait jouer tout de suite franc jeu avec lui, ne pas lui faire parvenir une image erronée d'elle. Les deux jeunes gens s'avancèrent jusqu'à une aire de jeu où se trouvait deux autres élèves qui attendaient patiemment : Abigail Hook et Meredith Breckenridge. Cela allait être une journée intéressante, elle n'en doutait pas.

Note pour Wayoth:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Emily Rudd
MESSAGES : 263

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire. Ne comprend pas les sentiments amoureux.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Londres, 01 Novembre 1980
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Mar 25 Oct - 14:14

Un tour. Deux tours. Trois tours. Abigail jouait machinalement avec son bol de porridge, à l'aide de sa cuillère, ses yeux verts rivés sur sa main droite, qui ne portait plus la moindre marque de son altercation avec un inspecteur, qu'elle avait par ailleurs eu l'occasion de recroiser depuis l'incident. Un soupir franchit ses lèvres fines, alors qu'elle prenait une nouvelle bouchée de nourriture, ne se doutant absolument pas de l'attention que son camarade lui portait. Alexandre, habillé de sa chemise blanche habituelle, ne cessait de fixer sa camarade, qui avait une fois de plus revêtu un pull, à l'effigie d'un groupe moldu quelconque. Elle se fichait éperdument des regards en coin, que lui lançaient certains Serpentards. Un sourire mutin sur ses lèvres, le plus vieux prit une gorgée de son café bouillant, avant de reposer la tasse bruyamment, dans le but de capter l'attention de sa vis-à-vis. Cela eut l'effet escompté, puisqu'elle lui lança un regard qui en disait long. Il l’interpréta comme un «Qu'est-ce que tu fous crétin ? », ce qui n'eut d'effet que le faire sourire d'avantage.

« Tu as remarqué les affiches dans notre salle commune ? Le tournoi.. », commença-t-il, en reprenant sa tasse blanche, pour la porter à ses lèvres. « Tu as l'honneur d'avoir ton nom dessus.. », la phrase fut légèrement atténuée par l'écho du récipient à moitié vide. Mais pas assez pour qu'elle ne parvienne pas aux oreilles de la sixième année, qui sentit la surprise passagère, être remplacée par un sentiment bien familier. De la colère. « Tu as quoi ? Korsakov.. », sa voix était plus grave qu'habituellement, et la tension dans ses muscles semblait sur le point de la faire exploser. Son poing droit se serra, et elle lâcha brutalement son couvert, en repoussant le bol loin d'elle, pour contenir toute envie de le lui lancer en plein visage. « Aller Hook, dédramatise.. », il n'eut pas le temps de finir sa phrase, qu'elle lui envoya un coup de Docs martens dans le tibia, qui le fit grimacer. Sifflant entre ses dents, en reposant aussi doucement que possible son déjeuner sur la grande table, il s'empressa de lui lancer un coup d’œil incendiaire, faisant briller ses yeux gris. Elle était toujours aussi imprévisible, et bien qu'intérieurement heureux de craqueler ce masque d’indifférence que semblait porter sa camarade en toutes circonstances, il n'en était pas moins inquiet quant à sa survie face à cet animal sauvage.

« Hook, Inoue te fixe. », dit-il en dernier recours, en pointant de la tête la table des rouges et or, qui était vide de monde à cette heure-là, à l'exception de quelque matinaux, qui se comptaient sur les doigts d'une main. Aussitôt, les paillettes de rage dans les émeraudes d'Abigail se voilèrent, et elle se risqua à jeter un regard à la dîtes table, les lèvres pincées et les dents serrées. Un sourire victorieux étira celles du plus vieux, qui se permit d'écarter un peu plus le bol de son amie, pour ne pas risquer une représailles plus violente qu'un simple coup. Ne croisant pas les yeux du Inoue cité plus haut, elle retourna son visage redevenu inexpressif en direction de son vis-à-vis, qui ne pouvait pas contenir son début d'hilarité. Elle avait légèrement changé depuis le début de l'année, mais il mettait ça sur le compte de l'agression et des blessures qui en avaient résulté. « T'es vraiment con Korsakov, tu le sais ? », sa voix avait perdu de son mordant, pour redevenir celle qu'il connaissait si bien. « Maintenant, tu veux bien me rendre mon petit-déjeuner, j'ai faim, merci. », et sans un mot de plus, et sans attendre qu'Alexandre daigne réagir, elle se leva, et reprit le bol en porcelaine blanche qui était près du coude du septième année.

« Tu as faim ? Depuis quand tu as faim toi ? », ses sourcils se froncèrent imperceptiblement, mais il secoua la tête avant d'enchaîner, « Ce n'est pas le sujet. Écoutes, ce n'est pas dramatique. Et puis, penses à ce que Stevenson va se dire en te voyant. Elle ne serait pas heureuse de te voir sociabiliser un peu ? », il reprit une gorgée de café noir, en guettant la réaction de la brune. La surprise qu'il lut dans le regard d'Abigail, faisant se dilater ses pupilles, lui arracha un nouveau sourire orgueilleux, alors qu'une fois de plus, dans un élan théâtrale, il reposait sa tasse bruyamment. « Penses-y Hook. », finit-il, en se levant. Il remit sa veste sur ses épaules, et partit d'un pas calme en direction de la sortie de la grande salle. Il avait fait toucher juste, et il le savait pertinemment. Une première minute suivit le départ du russe. Une deuxième. Cinq, où elle resta à fixer la place vide face à elle, la cuillère stoppée à mi-chemin entre sa bouche légèrement entrouverte et son bol de porridge, comme si on lui avait jeté un sort. Ce qui n'était pas loin d'être le cas. citrouille. Elle laissa tomber le couvert, avec une brutalité rare, même venant d'elle, et elle sortit au pas de course, pour retourner à sa salle commune. Une fois devant la fameuse liste, où se trouvait bel et bien son nom, suivit de celui d'une autre personne, dans la colonne de droite. Shawn Inoue. Quoi ?! Rageusement, elle attrapa une plume qui traînait sur la table, et s’apprêta à raturer son nom, et celui du Gryffondor. Son geste se suspendit pour la deuxième fois de la matinée. Un soupir sonore s'échappa de ses lèvres, qu'elle tentait de garder closes. Il fait chier. Sociabiliser hein. La plume s'abattit sur le deuxième nom, le barrant d'une ligne fine. Lentement, un mot fut écrit juste à côté, d'une écriture en italique. Destin.

___________

Jamais elle n'avait joué à un jeu sorcier. C'est révisant mentalement les règles, qu'Abigail remontait des cachots, laissant l'air froid et humide derrière elle. Uniquement en chemise blanche, trop grande pour elle, surmontée d'un sweat AC/DC, cachant sa cravate et verte et argent, elle avançait lentement, faisant résonner ses pas sur les dalles de pierres. Ses doigts fins passèrent dans sa crinière indomptable brune, pour essayer de les lisser un peu. Encore mouillé. Grinçant des dents, la Britannique, s'étira en arrivant dans le hall de l'école. Les yeux mi-clos, et le visage tendu, elle ne remarqua pas le regard du traître comme elle se plaisait à l'appeler. Celui qui avait eu l'audace – ou malheur-, de l'inscrire à ce tournoi pour sorciers ennuyeux à mourir. Il y aurait sûrement des Gryffondor qui plus est. Ceux qu'elle ne pouvait pas apprécier. C'était dans ses gênes. Ils étaient naïfs. Pleins de bons sentiments, qui ne sonnaient que faux aux yeux de la sixième année.

Un nouveau soupir gonfla ses joues blafardes, alors que ses bras retombaient mollement le long de son corps, faisant onduler ses cheveux corbeaux. Sa main passa sur ses yeux encore ensommeillés d'une insomnie qu'elle n'avait une fois de plus, pas réussit à endiguer. Misère. Alexandre passa son chemin bien rapidement, ne s'attardant pas sur la silhouette maigre de sa camarade, qui lui aurait sûrement fracasser le crâne contre le sablier de leur maison, si elle avait eu la chance -ou le malheur pour lui-, de croiser son regard, quelque peu insistant à son égard. Étouffant de justesse un ricanement, en la voyant, de plus, belle soupirer en se dirigeant vers la cour intérieure, il fila dans le sens opposé, rejoignant les cachots. Pourquoi j'ai pas simplement rayé mon nom de la liste ? J'aurais pu échapper à ça. Sur ces pensées, elle croisa les bras, en arrivant à destination. Ils étaient peu, mais tout de même trop aux yeux du corbeau, qui se contenta de rester derrière un grand brun, à la chevelure décoiffée. Du violet. Il ne manquait plus que ça. Son regard croisa celui de l'une des organisatrices, qui s'avérait être Absynthe, et Abigail la salua brièvement de la tête en retour. Tu as intérêt à remarquer mes efforts Absynthe, que je ne me ridiculise pas pour rien, avec un idiot ou une bécasse en guise de coéquipier. Après un bref rappel des règles, qu'Abigail écouta bien plus qu'elle ne l'aurait fait habituellement, elle porta un regard attentif sur le chapeau qui était entre les mains de la Serpentard. Pas un Gryffondor. Pas un gryffondor...

- Équipe 2 : Abigail Hook et Meredith Breckenridge...

Et citrouille. Voilà que son vœu n'avait pas été exaucé. Pour peu, elle en aurait Facepalmé. Ce n'était pas n'importe quel rouge qui plus est. Une préfète, et puis quoi encore ? Fermant les yeux le temps que ses neurones impriment bien l'information, elle prit une grande inspiration. Surtout, ne rien laisser paraître. Ce n'était pas si dramatique, comme aurait si bien dit la cause de ce calvaire futur. Korsakov, tu es un homme mort. Vingt bonnes secondes plus tard, Abigail passa en revue chaque élève, dans le but de trouver celle avec qui elle allait faire équipe, et ce bien à contre cœur. Et elle la trouva. Une tignasse reconnaissable, et un insigne brillant sur la poitrine. Qu'elle le détestait cet insigne, symbole d'autorité, pour ceux qui souffrait d'un affreux complexe infériorité, souhaitant pour la plupart dicter leurs lois, et passant leurs nerfs, sur les autres élèves. Problème avec l'autorité ? Certainement. Rapidement, et les mains dans les poches de son pull, elle franchit les quelques pas, la séparant de Meredith, qu'elle fixa de son éternel regard blasé.

« Breckenridge. Hook. », elle la salua d'un vif signe de tête, en haussant nonchalamment les épaules. Court, net et précis comme présentation. De la main, elle lui indiqua le terrain qui était à quelques pas, quand la voix de Stevenson les invita à s'y rendre. « Passes devant. », toujours aussi aimable. Sociabiliser. Avec un soupir, elle se mit à la hauteur de la rouge, les mains dans les poches, les épaules tendues. « On va gagner, tu ne penses pas ? », bien que le ton restes indifférent, elle faisait un effort surhumain pour faire un semblant de conversation. C'est déjà mieux. Elles allaient gagner. Elle allait s'en donner les moyens, rien pour clouer le bec de cet impertinent de Korsakov.

_________________
Crédit : Octave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Kristen Stewart
MESSAGES : 878

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la chevelure si bien coiffée d'Elwyn H. Miller
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 septembre 1980, Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Mer 26 Oct - 13:44

Règles complémentaires HRP a écrit:
Dans l'optique de donner un rythme de jeu et de ne pas bloquer les matchs, de nouvelles règles ont été ajoutées. Je rappelle que le Tournoi durera trois mois IRL maximum.

> Comme au Quidditch, si au bout de deux semaines, l'équipe qui doit jouer n'a pas répondu, elle cède son tour à l'équipe adverse qui peut donc lancer les dés.

> Après trois "absences" consécutives d'une équipe à un même match -c'est à dire que l'équipe adverse a joué trois fois de suite à la place de l'équipe devant jouer-, on considère que l'équipe absente déclare forfait. L'équipe adverse remporte alors la manche et peut demander l'ouverture d'un autre match.

> A la fin du tournoi, si des matchs ne sont pas terminés, l'équipe qui a le plus de réussite ou, en cas exceptionnels, celle qui s'est le plus investie durant la manche remporte le match.

> La Réussite ne fait pas tout, l'investissement prime. Chaque manche gagné remporte deux points. Une manche perdue rapporte un point. Une manche non jouée ne rapporte pas de points. L’équipe ayant le plus de point gagne le jeu (et donc les 15€ chez HoneyDucks… )

Ma boîte MP est, bien entendu, toujours ouverte si vous souhaitez discuter. De même, un sujet Flood est ouvert si jamais vous avez des remarques, des suggestions ou des questions !
Merci pour votre attention ♫  

_________________


“Love is the most beautiful of dreams
and the worst of nightmares."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR7ème année
    GRYFFONDOR
    7ème année
AVATAR : Logan Lerman
MESSAGES : 146

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 06/02/1980 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Dim 30 Oct - 16:18

C'était le grand jour. Evidemment, comme à chaque fois qu'un événement se préparait, Tony ne tenait plus en place. Il bouillait même d'impatience. A le voir arpenter la cour intérieure avec minutie, on aurait pu se demander quel mauvaise blague il préparait ! Sauf qu'il n'était pas tout seul. Non loin de lui, se trouvaient Absynthe Stevenson et Joshua Shacklebolt. Que faisait-il là ? Ah ah ! Pour la première fois sans doute depuis le début de sa scolarité, Tony s'investissait dans quelque chose d'utile : le Bureau des Etudiants. Oui, cela avait de quoi surprendre, surtout ceux qui le connaissaient depuis son entrée dans l'école. Garner avait la réputation d'être un farceur, un garnement. Un proverbe disait même que sous un Garner, se cachait une crise de nerfs. Voilà l'ambiance ! En clair, il ne faisait pas très sérieux et ne se donnait aucun moyen de changer cette mauvaise image que les autres pouvaient avoir à son égard. Absynthe avait probablement pris sa candidature comme une grosse blague au départ. Mais comme le rouge et or avait copieusement insisté, ben elle avait fini par accepter, en espérant sans doute qu'elle ne regretterait pas son acte de gentillesse éphèmère. Jusqu'à maintenant, elle ne pouvait pas en redire grand chose. Il était étrange, pour ne pas dire hors du commun de voir le jeune homme contrôler avec un air sérieux, le travail de Shacklebolt. Les deux Gryffondor étaient supervisés par Absynthe, qui ne se lassait pas de faire une ou deux remarques bien senties, lorsque ça ne lui convenait guère. Elle était la Présidente, de toute façon, elle pouvait faire ce qu'elle voulait ! Ou presque ! Quand tout fut prêt, Tony se rapprocha de ses deux camarades et resta silencieux, pas très longtemps, hein, rassurez-vous. A vrai dire, il répliqua dès qu'Absynthe l'interpela :

- Garner, si jamais je me fais asperger par une bavboule... je te préviens que tu vas m'entendre !

- Hé, Stevenson, parait que c'est bon pour la peau ! J'ai jamais pu vérifier, mais je me dis que tu ferais une bonne cobaye !


Il lui lança un regard taquin, brillant de malice. On pouvait aisément comprendre ce qu'il se passait dans sa tête. Il se voyait déjà à balancer des bavboules sur sa "chef", juste pour le fun. D'ailleurs, ce qu'elle ignorait, c'est qu'il en avait récupérer un peu pour se faire un stock de munitions. Les Carrow allaient encore morfler... Joshua, un peu terre-à-terre, le ramena à la réalité en expliquant qu'il y avait peu de monde. Le défaitisme des deux élèves agaça un peu Tony qui leva les yeux au ciel. Ok, les bavboules, c'était démodé, mais ils n'allaient pas se plaindre parce qu'ils avaient des inscrits ! Et puis quoi encore ? Bon, certes, ça ne ressemblait pas à la folie furieuse des matchs de Quidditch, on en était même très loin d'ailleurs ! Tony se dit qu'il faudrait probablement mettre de l'ambiance et faire en sorte que l'événement reste dans les mémoires. A nouveau, Absynthe le tira de sa rêverie en évoquant son nom. Il pouffa lorsqu'elle évoqua sa blague sur les billes, que nous ne retranscrirons pas pour ne pas choquer le jeune public. Il hocha la tête tout en écoutant Shacklebolt. Même si les bavboules étaient démodées, il avait raison. L'ambiance dans l'école était tellement pourrie par les Carrow, que les élèves avaient besoin de se divertir, peu importait ce qui animait leur quotidien d'ailleurs. Bon, si ça n'avait tenu qu'à Tony, on aurait fait un énorme parcours piégé dans le chateau destiné aux mangemorts. Mais c'était interdit et puis, l'idée de se prendre un Doloris, au mieux, ne l'emballait pas vraiment. Il avait donc réfréné ses ardeurs, au plus grand bonheur de la Serpentard.

Bientôt, les premiers participants arrivèrent. Tony s'avança, comme ses camarades pour les accueillir avec son grand sourire d'ange, qui cachait en réalité un véritable petit démon. Tous ces visages lui étaient familiers, maintenant qu'il se retrouvait en septième année. Quelques uns l'enthousiasmèrent plus que d'autres comme Yuyu et Carlie. Il ne put s'empêcher de regarder d'un air soucieux les Nunanboucs. Leur sort qui leur avait été réservé l'indignait au plus haut point, il ne comprenait toujours pas pourquoi on avait poussé l'humiliation aussi loin... alors qu'une exclusion aurait été plus radicale mais aussi plus humaine... Ah ben ouais, voilà pourquoi ça avait été fait comme ça... Demander aux Mangemorts un peu d'humanité, non mais franchement ! Quand tout le monde fut présent, Joshua expliqua le fonctionnement. Tony le fusilla du regard lorsqu'il plaisanta sur les boucs à puces. Lui qui aimait rire, ben là, ça l'énervait plus qu'autre chose. Il s'abstint de tout commentaire, se contentant d'écouter la suite et de regarder les visages des participants attentifs. Il fut temps de passer à la démonstration. Les filles commencèrent et quand Joshua vit son pantalon tâché, Tony ne put s'empêcher de se dire que c'était bien fait, pour son karma. Ca c'était pour sa blague sur ces pauvres Nunanboucs, non mais ! Le jeu s'enchaina, il fit une moue un peu déçu lorsque son partenaire rata de près la bille adverse, puis il joua à son tour. Aïe... jupes tâchées. Il regarda Absynthe, ne pouvant s'empêcher de sourire, l'air de lui dire : "Hé t'as vu, je t'ai tâchée ! Alors qu'est-ce que tu vas faire ? Une bataille ? Oh ouais, un bataille, ce serait trop bien, que ça parte dans tous les sens ! Youhou !". On aurait dit un jeune chien prêt à courir dans tous les sens si on lui en laissait l'occasion. La présidente du BDE tâcha de ne pas répondre, pour éviter de lancer la machine folle qu'était un Garner tout excité. Elle enchaina avec le tirage au sort. Il fut satisfait de se savoir dans la même équipe que Carlie ! Une bonne nouvelle puisqu'ils s'aimaient bien. Enfin, disons que Tony avait eu tendance à bien la taquiner par le passé et que même si ça s'était bien arrangé, il continuait un peu, à l'occasion. Alors qu'Absynthe était en train d'expliquer les derniers détails de la compétition, Garner n'en eut cure et se mit à parler à Carlie, sourire aux lèvres.


- Trop bien ! Le duo de choc ! Par contre, t'aurais peut-être du te mettre une charlotte, tu risques de crader tes cheveux, ma p'tite Puffy.


Puffy, c'était comme ça qu'il la surnommait, en relation avec sa maison, Poufsouffle. C'était affectueux, et quand il le mettait dans sa phrase, ça voulait dire qu'il venait de lui dire une vacherie. Ils fonctionnaient comme ça. Il s'interrompit lorsque Stevenson lui adressa un regard. Quoi ? Il n'avait pas parlé si fort que ça ! Il adopta un air innocent et hocha la tête, par réflexe. Il n'avait rien écouté de ce qu'elle avait baragouiné, mais il fallait faire comme si ! Cela sembla fonctionner, puisqu'elle lança le tournoi. Tout guilleret, Tony posa sa main sur l'épaule de Carlie pour la guider jusqu'au terrain. Il était content de faire équipe avec quelqu'un qu'il appréciait !

_________________

Garne(r)ment
Promis, cette fois, ça n'est pas moi ! Je n'y suis pour rien dans ta nouvelle couleur de cheveux... Mouhaha !!! Ce qu'elle est moche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Lun 7 Nov - 22:43

[ 27 Sept 97 ] Tournoi de Bavboules...


feat. Tout le monde

Il arrivait de temps à autre que des événements pour le loisir soient organisés au sein de Poudlard et celui qui allai arriver aujourd'hui en faisait également partie. Aucune chance de ne pas être au courant de la mise en place d'un tournoi de bille explosive salissant les participants de la plus horripilante des façons, en plus de la honte d'avoir perdu. C'était le sujet de conversation principal ces derniers temps, détendant très sensiblement l'atmosphère étouffante des cours et autres. Des affiches d'inscription avaient été placés dans toutes les salles communes pour ceux qui souhaitaient participer. Autant dire qu'Elyas s'y était aussitôt méfié, hors de question de participer à ' ça ', plutôt mourir. Il ne comprenait pas complètement que des gens désirent y aller et jouer aux bavboules. Mais, après tout, c'était un excellent moyen pour certains d'oublier quelques instants leurs conditions. Le Rowle avait été très vigilant auprès des quelques personnes qui pourraient l'y inscrire à son insu comme Joshua, un gryffondor. Il lui avait déjà fait le coup, il y a de cela quelques années, horrible souvenir que celui-ci. Bien que ce dernier semblait ne pas vouloir recommencer, le serpentard avait préféré être prudent. Cela tournait presque à l'obsession chaque année depuis qu'il avait joué à ce jeu pour la première fois. Brrr.. rien que de s'en rappeler, il avait des frissons partout dans le corps...

Il avait remarqué les explosions de certains lorsque d'autre de leur maison leur annoncé qu'il les avait inscrit sur la liste comme la fois où Korsakov l'avait énoncé à Abigail Hook. Une très mauvaise idée d'ailleurs qu'il avait regretté sur le coup vu comment elle s'était vengé et c'était encore gentil. Bref, il avait donc bien surveillé et veillé à que son nom ne s'y trouvait pas écrit. Il fut particulièrement satisfait quand le jour J arriva et qu'il ne fit pas partie des personnes n'ayant plus le choix que de se lancer. Cela n'empêchait pas le vert et argent d'y assistait en tant que spectateur pour remonter son moral en voyant une pauvre âme se faire asperger de la dégoûtante mixture que contenait les composants du jeu. Rien de mieux pour être de bonne humeur pendant au moins une bonne semaine, si on ne vous embêtez pas derrière. Le pire dans tout ça, c'était que les partenaires de jeu étaient choisis par hasard et en général, ce dernier s'arrangeait souvent ( pour ne pas dire toujours ) pour mettre les ennemis ensemble. Si si, je vous l'assure.

Il arriva dans la cour intérieure lorsque les équipes venaient d'être faites et désignées. Il salua les organisateurs du petit concours et commença à vagabonder à distance pour observer comment les jeux se passaient, souriant narquoisement lorsqu'une menace était proférée par l'un des membres sur l'autre s'il ne gagnait pas ou le mot vulgaire que d'autres se retenaient de balancer quand il perdait et se retrouvait éclaboussé. Malgré tout, cela manquait d'ambiance musicale qui pourrai stresser ou aider les joueurs, peut-être même les déconcentrer et rendre le jeu plus dur encore. Souriant méchamment intérieurement, Elyas partit chercher son instrument avant de revenir auprès d'Absynthe qui pourrait l'autoriser ou non à jouer pendant des match si les personnes n'étaient pas contre, il pourrait même faire une ambiance générale. Il attendit que cette dernière est bien finie son premier match et patiente pour le suivant avant d'aller à sa rencontre.

« Bonjour, Stevenson. Désolé de vous déranger mais, je voulais savoir si je pouvais faire un peu de musique pour ambiancer un peu plus le jeu ? » demanda poliment le vert et argent en regardant sa camarade dans l'attente d'une réponse.
014 © Lunay's invention
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Kristen Stewart
MESSAGES : 878

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la chevelure si bien coiffée d'Elwyn H. Miller
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 septembre 1980, Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Dim 13 Nov - 1:25




- Donc il en manque combien ?
- Presque une dizaine...

Les sourcils de la couleuvre se froncèrent en une parfaite imitation de ceux du rouge et or qui semblait bien trop contrarié pour que ce soit de la comédie. Son dernier argument contre l'accusation de la Présidente du BDE avait fait mouche : une fois l'animation terminée, le Bureau des Étudiants était censé offrir les bavboules au club qui n'en avait pas eu de nouvelles depuis presque dix ans. La moue figée sur ses lèvres cerises, Absynthe fit la liste mentale de tous ceux qui avaient eu accès au matériel du Tournoi, puis, comme Sevan quelques mois plus tôt -mais pour une tout autre raison-, elle commença à inscrire les noms sur le dos du parchemin où l'écriture de la secrétaire s'étalait. Dans son dos, Joshua Shacklebolt soupira en voyant la plume tracer son nom. Le garçon grogna quelque chose d’inintelligible avant de prendre congé en se dirigeant vers un groupe qui commençait à se prendre le chou, comme diraient certains.
Est-ce que Stevenson avait l'âme d'un leader ? Pas  du tout. A vrai dire, elle se demandait parfois pourquoi elle s'était proposé en tant que présidente : elle détestait le travail d'équipe (rien d'étonnant lorsqu'on connaissait son degré d'exigence quand elle entamait quelque chose), ne supportait pas se sentir ralentie par cette insupportable sensation de trainer des boulets derrières elle et, au dessus de ça, elle n'aimait pas particulièrement être désignée responsable des imbécilités d’autrui. Autant dire que si elle mettait la main sur ledit voleur, il allait passer un sale quart d'heure, quitte à passer pour la gorgone de service. En plus de la réputation générale de Serpentard, la demoiselle renvoyait souvent l'image que lui avaient forgé une poignée d'élèves du château sans pour autant la connaître, celle d'une personne colérique qui s'enflammait pour peu qu'on l'y pousse, d'une fille froide et tranchante conne l'acier qui s'amusait à souiller la réputation des autres. C'était Sainte Mangouste qui se moquait de la charité.

La plume rageuse termina d'inscrire le nom de "Garner" et traça le P de "Peters" au moment où une présence se fit sentir face à la brune. Relevant son nez en trompette, Absynthe haussa un sourcil en reconnaissant Rowle, Serpentard d'un an de moins et qui, récemment, avait tenu tête à Rogue pour défendre Leslie et la question de son genre. En y repensant, la demoiselle se demanda ce qu'il était advenu de cette histoire de jupe : entre le BDE, la chorale et les problèmes familiaux, elle n'avait pas du tout prêté l'oreille à ce qu'il se passait au château. Elle se rappela alors la raison de son poste de présidente : se vider l'esprit et occuper un maximum de son temps pour ne pas penser à Mère.

- Oui ? demanda la brune en posant la plume qu'elle tenait à côté du parchemin. Elle ne voyat pas bien ce que le garçon lui voulait étant donné qu'il ne participait pas au tournoi et ne faisait pas parti de l'équipe du BDE. Certes, les élèves avaient le droit de venir dans la cours intérieure pour regarder les matchs, mais l'observer elle, c'était loin d'être une activité.
Aussi, à l'entente de sa requête, la jeune fille laissa paraître son étonnement. Ce fut de courte durée, cependant, puisque les sourcils s'abaissèrent aussi vite qu'ils s'étaient élevés. Non pas qu'elle souhaitait dissimuler ce qu'elle pensait, mais le ton employé la glaça en une moue presque sévère. Le vouvoiement additionné à l'emploi de son nom de famille déplaisait fort à la couleuvre qui le fit sentir en prenant un ton plus froid que professionnel, mais certainement pas guindé.
- Nous sommes dans une école, Rowle, non à une soirée mondaine. Je te prierais de bien vouloir arrêter ce jeu avec moi. Je ne pense pas être en supériorité numérique à moi toute seule...

"Azi Stevy, t'as combien de personnalité pour passer du rire aux larmes en si peu de temps ?" "Je ne pleure pas." "Nan, mais façon de parler. T'es cheloue comme meuf." Absynthe chassa cette désagréable entrevue de son esprit. Une chose était sûre avec ce type, c'est qu'il pouvait se montrer d'autant plus agaçant lorsqu'on ne lui répondait pas et qu'il prenait bien trop rapidement confiance en lui. Son changement de dortoir semblait lui avoir insufflé bien plus d'insolence qu'il n'en avait à l'ordinaire.
Avisant l'instrument que Rowle tenait en main, la couleuvre inclina légèrement la tête sur la gauche avant de reporter son regard vert et or sur son camarade de maison :

- Ambiancer ? Les ongles martelèrent le bois de la table où elle était installée alors qu'un sourire narquois naissait sur les lèvres de la jeune fille. Elle ne savait pas à quoi il jouait en voulant se joindre à eux, mais s'il voulait jouer au cavalier alors elle se ferait un plaisir de prendre le rôle d'une tour. Se relevant, elle replaça une mèche derrière son oreille et haussa légèrement les épaules, l'air de dire que peu lui importait.
- Pourquoi pas, du moment que tu ne provoques pas les joueurs. Je ne tiens pas à ce que ce jeu termine en guerre à cause...de la musique, ou du moins d'un violoniste s'acharnant à les déconcentrer. Tu me comprends bien ? Main droite sur la hanche, la gauche en l'air pour désigner le terrain où se déroulait le tournoi, la couleuvre craignait de devoir être plus claire : elle n'autoriserait pas qu'un fils de Mangemort viennent taquiner les élèves, ne serait-ce pour une stupide partie de bavboules.
- Je compte sur toi pour savoir t'arrêter quand bien même on n'ose pas te le demander, Elyas. Parce que, forcément, certains n'oseraient pas. Moue boudeuse. Elle se rassit en lissant sa jupe avant de lui désigner les pichets de jus sur les tables, non loin. Si jamais le buffet te fait envie, n'hésite pas.



_________________


“Love is the most beautiful of dreams
and the worst of nightmares."






Dernière édition par Absynthe C. Stevenson le Dim 13 Nov - 1:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Kristen Stewart
MESSAGES : 878

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la chevelure si bien coiffée d'Elwyn H. Miller
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 septembre 1980, Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Dim 13 Nov - 1:33



POUR LES MATCHS 3, 4 & 5 a écrit:


A noter pour les matchs 3, 4 et 5 :

> Vous pouvez prendre en compte la présence d'Elyas Rowle, 5ème année de Serpentard, qui hère de groupe en groupe avec son violon. Il s'amuse à... disons, envenimer les affrontements en jouant des musiques stressantes pendant les tirs.
Quand je dis "envenimer", il ne donne pas de coups de violons dans les joueurs '-' mmh, non, il joue simplement pour déstabiliser un peu les tireurs et illustrer musicalement ce qu'il peut voir.

> Vous pouvez également réagir sur ce topic si vous souhaitez un "tête à tête" avec ce jeune homme, ou encore venir trouver Absynthe pour toutes demandes. De même, vous pouvez simplement interagir avec un autre participant en dehors des matchs !

> Elyas, pour ne pas perturber les matchs, tu peux poster ici   Merci Ely  

> Et je tiens à rappeler que les interventions des membres ne participants pas au tournoi sont les bienvenues dans ce topic !


Ma boîte MP est, bien entendu, toujours ouverte si vous souhaitez discuter. De même, un sujet Flood est ouvert si jamais vous avez des remarques, des suggestions ou des questions !
Merci pour votre attention ♫  


_________________


“Love is the most beautiful of dreams
and the worst of nightmares."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE7ème annéePréfète-en-chefMODO
    POUFSOUFFLE
    7ème année
    Préfète-en-chef
    MODO
AVATAR : Lucy Hale
MESSAGES : 1036

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 3 octobre 1979, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Dim 13 Nov - 21:58

Un tournoi de bavboules. Il était presque étonnant que le nouveau régime en place au château ait permis une forme quelconque d’amusement aux élèves de Poudlard. Mais dès qu’elle en avait entendu parler, Carlie s’était proposée pour donner un coup de main à l’organisation de l’évènement, et son encadrement. En tant que nouvelle Préfète-en-Chef, elle se sentait la responsabilité de veiller au bon fonctionnement du jeu. Et surtout éviter la moindre perturbation. Elle avait rejoint le reste de l’équipe chargée de l’encadrement en amont de l’évènement, découvrant avec amertume que la composition n’était pas entièrement à son goût. Elle allait devoir composer avec Stevenson pendant plusieurs heures, à son plus grand bonheur. Et le regard de Shackelbot avait toujours le don de la mettre mal à l’aise. Joie. Par chance, elle aperçut bien vite Tony, ce qui lui mit un peu de baume au cœur. La journée ne serait pas si terrible que ça finalement.

Une fois que tout le matériel était installé, les premiers élèves arrivèrent. Toutes les maisons étaient représentées, y compris ces malheureux Nuncaboucs. Le cœur de la Poufsouffle se serrait chaque fois qu’elle croisait un représentant de cette maison. Elle y avait échappé de peu, et n’avait pu se retenir d’envoyer un mot de remerciement à son père qui le lui avait épargné de par son sang, lorsque l’annonce avait été faite. Tandis que Stevenson faisait son petit speech, la préfète en chef observait la foule d’élèves. Tant de visages lui manquaient dans les couloirs du château désormais… Elle repéra des visages chers à son cœur, avec qui elle échangea quelques sourires. Mais leur présence rendait l’absence d’autres encore plus lourde. C’était une année très étrange.

« Pour ce qui est de l'ordre du jeu et des règles : on ne bouscule pas, on ne triche pas, on ne grille pas le tour de l'équipe adverse et on laisse jouer son camarade. Même si c'est un bouc qui a des puces, pigé ? Et maintenant, la démo. Peters, Stevenson, vous faites mon équipe adverse. Tony, avec moi. »

Les sourcils toujours froncés suite à la mauvaise blague de Joshua au sujet des Nuncaboucs, Carlie rendit à Absynthe son regard noir. Ô joie, bis. Carlie s’exécuta cependant, lançant sa bille, qui alla faire sortir l’une de celle de l’équipe adverse. Elle n’était pas une férue des bavboules, mais elle se débrouillait relativement bien. C’était au moins ça de pris, elle ne se ridiculiserait peut-être pas. Moins qu’au match de Quidditch auquel elle avait participé l’année précédente en tout cas.

La démonstration se poursuivit, permettant à chaque élève présent d’intégrer les règles. Puis ce fut le tour de la constitution des équipes. Et le hasard la plaça avec Tony. Enfin, un petit rayon de soleil dans cette journée. Ils allaient bien s’amuser. S’ils ne s’étaient jamais vraiment côtoyés pendant des années, les choses avaient changées lorsque Carlie avait commencé à sortir avec Théo, le grand frère de Tony. Et la jeune femme était devenue la cible des gentilles taquineries du Gryffondor. Même si l’histoire avec Théo n’avait pas duré longtemps, leur relation n’avait pas changée avec Garner n°2. Et c’était une bonne chose.

« Trop bien ! Le duo de choc ! Par contre, t'aurais peut-être du te mettre une charlotte, tu risques de crader tes cheveux, ma p'tite Puffy. »

Carlie adressa l’un de ses sourires éclatants, devenus trop rare depuis le début de l’été, à Tony, en réponse à son enthousiasme. Elle était sincèrement contente de faire équipe avec lui. Elle toucha distraitement les mèches brunes qui effleuraient ses épaules, souvenir permanent de la cabane de Hagrid qui avait pris feu quelques mois plus tôt, avec elle et Erin à l’intérieur, et de sa crise de nerfs suite au décès de Charlotte et Catherine, qui lui avait valu de se couper les cheveux elle-même durant l’été. Et ils n’avaient pas l’air décidés à repousser… Puis elle haussa les épaules.

« Un peu de bave de bavboule n’a jamais fait de mal à personne hein ? Et puis, qui sait ? On va peut-être lui découvrir des vertues assainissantes pour la peau et les cheveux ! »

Elle ponctua sa phrase par un clin d’œil joueur, tandis qu’ils allaient s’installer pour leur premier match. Que le jeu commence.

_________________

Carlie E. Peters
« And I’m burning yeah I’m burning, I’m burning so deep that just breathing hurts, I’m melting darling, I can’t let go » © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Kristen Stewart
MESSAGES : 878

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la chevelure si bien coiffée d'Elwyn H. Miller
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 septembre 1980, Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Mer 14 Déc - 0:29

Simple petit message d'annonce :



Si vous avez des questions au sujet des matchs 4 et 5, n'hésitez pas à vous rendre ici. Ces matchs sont disponibles seulement si vous clôturez de 1 à 2 manches. L'équipe adverse peut très bien commencer (et finir) le match sans vous, pour plus de précisions se rendre sur ce-même topic.

MODIFICATION : Je pensais demander 5 Réussites pour remporter le Match 4, cependant, en raison du rythme du tournoi et du fait que la fin de l'Event arrive à grand pas (01/01/17), j'abaisse ces Réussites à 3. Les autres matchs restent à 3 Réussite pour une Victoire.
Je rappelle que ces deux derniers matchs (4 & 5) ne permettent qu'une semaine d'attente avant que la main ne passe à l'équipe adverse. Les Matchs 1, 2 & 3 restent à deux semaines.

Ce topic restera ouvert deux semaines de plus si vous souhaitez faire réagir votre personnage à l'annonce des résultats du tournoi ou autre. Il sera fermé le 15/01/17.
Il est toujours ouvert "au public"

Je reste à votre disposition sur le topic cité plus haut ou en MP au cas où

_________________


“Love is the most beautiful of dreams
and the worst of nightmares."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème année
    GRYFFONDOR
    6ème année
AVATAR : Jaebum (got7)
MESSAGES : 657

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: ça se mange ?
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 30 mars 1981 à Glasgow
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Dim 18 Déc - 0:06


Dernier couché, premier levé. Telle était la philosophie de Shawn Inoue qui faisait déjà du grabuge à 6 h 19 du matin alors que ses camarades dormaient encore à poings fermés. Il revenait de la douche, nu sous sa serviette et les cheveux dégoulinants d’eau, parce qu’il avait eu la flemme de se sécher convenablement à l'aide d’un sort. Le Gryffondor chantonna d’une voix aiguë tout en lançant des vêtements sur son lit :

Prom'nons nous dans les bois pendant que le troll n'y est pas, si le troll y était il nous mangerait, mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas ! Troll y es-tu, que fais-tu, m'entends-tu ? ♫

-Par merlin, habille-toi !

-Quoi, t’as jamais vu le loup ? ricana-t-il.

Il reprit sa chansonnette de plus belle et empoigna un caleçon avec deux cognards qui se baladaient librement sur le tissu blanc qu’il enfila en prenant une grosse voix tout en se dandinant marshmallow nu : Je mets mon caleçon. Il enfila ensuite ses chaussettes plus de toute fraîcheur qui avaient la même odeur qu’un emmental : je mets mes chaussettes !  Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il enfila d’un bond son pantalon dont la ceinture fouetta l’air d’un coup sec comme un fouet : je mets mon pantalon ! Il trottina ensuite jusqu’à son coffre d’où il sortit une chemise propre qui sentait encore la douce odeur de lessive des elfes, il l’enfila en chantonnant : je mets ma chemise. Il s’arma de sa cravate incroyablement soyeuse au toucher et fit un nœud à l’arrache : je mets ma cravate. Ta gueule Inoue, p*tain ! Enfin, il enfila sa cape de sorcier et bondit sur son lit ce qui fit grincer les lattes : j’arrive ! TA GUEULE !à pas de loup.

Une fois habillé, il avait passé plusieurs minutes à jouer à la bataille explosive sur son lit jusqu’à ce qu’un de ses camarades n’en puisse plus et le vire à coups de pied aux fesses.

C’est en attendant l’heure du  repas qu’il avait découvert l’affiche pour le tournoi de bavboules dans la salle commune des Gryffondor. Les inscriptions se déroulaient aujourd’hui même. C’était une activité inespérée afin d’égayer un peu ce jour morose en lui promettant une belle occupation. Le petit déjeuner avait eu meilleur goût, suffisamment pour qu’il se décide à aller parler à son frère du tournoi. Il abandonna Sian  et s’empressa de chercher son frère du regard. Il l’aperçut en pleine discussion avec trois autres Serpentards : Où est ce laideron ... AH ! Quand on parle du loup, on lui voit la queue ! Voyant son jumeau approcher, Zack indiqua à ses compères de partir devant. Shawn n’avait peut-être pas entendu, mais il devinait l’envers des propos : « mon abruti de frère veut me parler, partez devant je vous rejoindrai » ou « qu’est-ce que me veut mon [insérez insulte] de frère ? ». Et pourtant, malgré la demande de Zack, ses amis ne firent aucun mouvement prouvant une quelconque intention de partir. Ils reculèrent simplement lorsque Shawn arriva à hauteur de Zack qu’il salua à contrecœur.

-Yo, Il jeta un regard noir aux Serpentards, t’as vu pour le tournoi de bavboule ?

Zack qui s’attendait à tout sauf à cette question, eut un instant d’hésitation avant de répondre : - Oui et ? C'est Stevenson qui fait partie des organisateurs donc oui, je suis au courant.

-Tu te souviens gamin quand Gayna nous avait appris à jouer aux bavboules et nous avait même donné quelques-unes des siennes parce qu’on en avait pas ?

Ah Gayna. À la simple formulation de ce prénom, son cœur se remplit de papillons et paillettes en tout genre. Belle, douce, lumineuse et dynamique. Le petit chevreau qu’elle était gamine avait bien changé. Ce n’était plus l’un des sept petits chevreaux, apeuré et tremblant, caché dans la pendule qui demandait au loup de montrer sa patte pour vérifier son identité. À présent, c’était elle le loup à la patte blanche. Elle avait vu ce qui dormait en Shawn, elle savait ce qu’il devenait à la pleine lune. Elle avait eu peur, il s’en souvenait parfaitement bien qu’il était déjà sous forme de loup. Il se souvenait avoir ressenti la peur faire battre le sang à ses tempes, une hypersudation et les tremblements de ses membres. Elle avait crié et cela avait agacé la bête en lui, il avait voulu la mordre, la broyer, la déchiqueter. Il s'était jeté sur elle, mais les chaînes l'avait étranglé et fait tomber. Il avait souhaité goûter son sang, sa chair, la faire sienne, souiller son âme.

C’était le genre d’émotions qu’il ressentait sous forme de loup en présence d’Hommes. Fort heureusement cela était très rarement arrivé. Shawn avait plutôt connu la vie nocturne des animaux lorsqu’il était en loup-garou et les bois la nuit. On pourrait croire qu’une forêt dort la nuit, mais c’est tout l’inverse. Une forêt n’est jamais aussi vivante que lorsque le manteau étoilé s’étend loin au-dessus de nos têtes. Sa conscience « humaine » s’endormait d’un profond sommeil, c’était comme s’il dérivait dans une eau sombre et visqueuse. En contrepartie, sa conscience « loup » s’éveillait plus vive que jamais.

Il ressentait par l’intermédiaire de l’instinct et des sens une palette infinie de couleurs. Avec son oncle à ses côtés, il parcourait de longs kilomètres sans ressentir la moindre fatigue. Encore jeune loup indiscipliné, il apprenait auprès de son oncle. Il se dispersait très souvent et se mettait à courser un tanuki ou un renard apeuré. Il n’avait pas d’instinct meurtrier envers les autres animaux et généralement, il s’amusait simplement à flairer leur piste. Les émotions qu’il ressentait sous forme de loup étaient moins nombreuses que sous forme humaine, mais intensément plus puissante et sincère. La peur, la frustration, la douleur et le bien-être. Il se souvenait notamment de cette fameuse nuit de pleine lune et de l’immense bonheur qu’il avait ressentie alors que lui et son oncle s’étaient stoppés près d’un point d’eau pour s’abreuver. L’eau gelée glissant sur ses poils qu’il avait éjectée en s’ébrouant. Les jeux qu’ils avaient faits avec le cadavre d’un lapin bien sûr son oncle avait toujours le dessus. Sa force était quatre fois supérieure à la sienne, mais il ne lui faisait jamais de mal. Il savait parfaitement contrôler la pression de sa mâchoire sur la nuque du jeune loup. Mais ce que Shawn préférait c’était les interminables courses, sentir ses pattes frapper avec puissance le sol. Les paysages défiler sous sa pupille et humer les nombreuses odeurs autour de lui. Son endurance était impressionnante, il ne s’épuisait jamais et au matin, il se réveillait dans des endroits très reculés dans la montagne. Lieu jamais foulé par des Hommes. (342)


Zack était mal à l’aise de savoir que les autres Serpentards pouvaient entendre la conversation qu’il échangeait avec son frère. Il baissa d’une octave. (BIG Dédicace !!!)

-Tu avais récupéré les plus belles, oui !

-Parce que tu me les avais volées ! Il secoua la tête : bref, tu comptes  y participer ou pas ?

Zack ne répondit pas de suite : -C’est has-been les bavboules. Puis j’ai des trucs à bosser, MOI. Il tourna le dos à Shawn une fois sa phrase terminée.

-Tant pis pour toi !... Rabat-joie. Il regarda s’éloigner son frère derrière ses amis. Regarde-moi ces abrutis, tous à la queue le leu.

Son frère avait vraiment tout du plus âgé des cochons dans le conte les trois petits cochons, celui qui construit sa maison en briques au lieu de s’amuser. Oui, le plus « relou » des  petits cochons, mais le seul capable de construire une maison pouvant résister au loup. Enfin aux yeux de Shawn, c’était simplement le plus stupide des trois puisqu’au final, ces deux autres frères s’étaient bien amusés et avaient fini par venir habiter chez lui. Zack avait toujours été ainsi, dès le plus jeune âge et aussi loin que remonte ses souvenirs, son frère était prévoyant, studieux, sérieux et ennuyeux à mourir. Leur père en plus jeune en somme.

Shawn avait malheureusement inscrit un peu trop rapidement son nom dans la liste et avait fini sur liste d’attente à cause du nombre de participants. Il tira la gueule pendant le discours explicatif de Joshua.

- Vous serez donc en équipe de deux. Chaque équipe a trois bavboules qu'elle place comme elle le souhaite dans le cercle, le but étant de faire sortir toutes les bavboules adverses en tapant dedans avec celles de l'équipe. Pour savoir qui commence, on tire au sort avec une mornille. Capiche . Le prédateur a repéré sa proie et s’avance lentement vers elle, dit-il suffisamment fort pour qu’Abigail l’entende. Pour ce qui est de l'ordre du jeu et des règles : on ne bouscule pas, on ne triche pas, on ne grille pas le tour de l'équipe adverse et on laisse jouer son camarade.  Shawn se stoppa à côté d’Abigail un sourire mutin au coin des lèvres : par contre, t’as vu c’est pas interdit de chanter une chanson à son adversaire, dit-il en ricanant.

Ils enchaînèrent sur une démonstration que Shawn ne regarda pas, car cela l’ennuyait grandement. C’était pas bien difficile de jouer aux bavboules. Il piocha quelques victuailles au buffet et revient se positionner à côté d’Abigail qui soupira. Pourquoi t’as barré ton nom à côté du mien, maintenant je suis sans équipe ! Assume tes envies et ton besoin intarissable d'être à mes côtés, nom d’un dragon ! Il n'en pensait pas un traite mot. Au contraire, le Gryffondor avait plutôt l'impression qu'elle le haïssait.

Bon, on va tirer les équipes !  Shawn se rapprocha pour observer les deux jeunes gens tirer tour à tour les noms des équipes.

Équipe 1 : Malia Montgomery et  Viven Lensie. Équipe 2 : Abigail Hook et Meredith Breckenridge.  Shawn éclata de rire en entendant le nom de sa voisine de table accompagné de celui de la préfète des rouges. Shawn connaissait l’amour de la Serpentard pour les Gryffondors, et encore plus son amour pou l’autorité. Vu l’agacement palpable sur son visage, il s’empressa d’ajouter : allez ne crie pas encore au loup, tu vas peut-être te découvrir une passion pour les  Gryffondors ! ça te fait quoi d’être avec le p’tit chaperon rouge ?

C’était bien évidemment un jeu de mots avec le terme chaperon et la couleur rouge . Mais quelque part, peut-être que leur préfète était plutôt similaire au petit Chaperon rouge, la question était de savoir qui souhaitait la manger elle et sa grand-mère. Les Carrow ?

- Il y aura un classement final, mais toutes les équipes sont amenées à s'affronter. Les vainqueurs remportent des bons d'achat d'une valeur de 1 gallion, 17 mornilles et 34 noises  chacun pour Honeyducks avec qui nous avons un partenariat depuis peu.

Une fois le discours terminé, le tournoi pouvait commencer et Shawn se mit à l’écart pour mieux observer les équipes. Il s’ennuyait profondément. Et le comble fût le moment où un Serpentard se mit à jouer du violon. Cela lui rappelait son jumeau et il se surprit à s'imaginer lui enfoncer le violon dans la gorge jusqu'à l'étouffer.

_________________

♠Shawn' ❝Somebody once told me the world is gonna roll me I ain't the sharpest tool in the shed
She was looking kind of dumb with her finger and her thumb In the shape of an "L" on her forehead. Didn't make sense not to live for fun, your brain gets smart but your head gets dumb.

So much to do so much to see so what's wrong with taking the back streets? You'll never know if you don't go. You'll never shine if you don't glow!❞ -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème annéePréfète
    SERPENTARD
    5ème année
    Préfète
AVATAR : Holland Roden
MESSAGES : 162

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 19 juillet 1982 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Dim 25 Déc - 13:15

- On a fini ?

Aileen s’était tournée vers son partenaire de jeu, s'intéressant brusquement au monde autour d'elle, un peu perdue dans la partie. Il fallait dire que cela faisait un bon moment qu’ils lançaient leurs bavboules. Son ventre commençait même à gargouiller : bientôt 4 heures qu’elle n’avait pas mangée, et cela commençait à se faire ressentir. Ils venaient de terminer leur tout dernier match et se dirigeaient vers la table d’arbitrage pour connaître les résultats finaux et le total cumulés des points. Quelques élèves n’avaient quant à eux pas fini de se mesurer les uns aux autres, lançant les uns à la suite des autres leurs jouets sur le terrain de la cour intérieure. Aileen pouvait même entendre plusieurs petits cris de surprise des élèves se recevant de la bave colorée dessus. Ses propres vêtements étaient recouverts de différentes substances multicolores, et odorantes -il y en avait tellement qu’elle était tout bonnement incapable d’en reconnaître ne serait-ce qu’une seule. La cinquième année sortit sa baguette magique, trop longtemps restée cachée dans sa robe de sorcier, et la pointa vers elle.

- Récurvite. Tout le liquide s’évapora de son uniforme ce qui le rendit aussi propre que lorsque la jeune femme était arrivée. Je ne suis pas sûre qu’on oublie l’odeur de suite, ajouta-t-elle en direction de Wayoth.

Leur relation avait très étrangement évolué au cours de ce tournoi, se trouvant une forte ressemblance avec des montagnes russes. Au début, la jeune femme avait préféré garder ses distances, évitant les discussions pendant plusieurs minutes, et préférant l’observer de loin. Comme le bon serpent qu'elle était. Ils avaient ensuite échangé quelques futilités en tout bien tout honneur. Il avait déjà commencé à l'agacer mais cela restait tout de même supportable. Puis, lors du second match, les choses s’étaient envenimées. Elle n'avait pas manqué de qualitatifs : perturbé, étrange, lourd, ingérable, imprévisible … Enfin bref, tout ce qu’elle détestait sur Terre. Ce sentiment devait être on ne peut plus réciproque ! Quoiqu’il avait eu l’air trop préoccupé pour la remarquer ou même la juger, contrairement à Aileen. Un petit événement l’avait fait légèrement péter les plombs -juste un petit peu- et elle avait fini par s’emporter sur son coéquipier. Prise d’un remord on ne peut plus présent et envahissant, la jeune femme s’était presque aussitôt excusée auprès de lui.

Par la suite, c’était comme si le monde avait commencé à tourner dans l’autre sens : ils s’étaient bien entendu. C’était, à priori, le début d’une nouvelle aire. Bon certes, le bon entendement se limitait à quelques phrases échangées entre deux lancés. C'était tout de même mieux que s'ils avaient passé l'après-midi à se crêper le chignon, ce qu'elle espérait ne plus avoir à subir. Aileen se demandait même si elle ne s'était pas faire un ami -enfin une connaissance à laquelle on parlerait en la croisant dans les couloirs sans vraiment chercher à la voir. Quoiqu’elle doute qu’un Serpentard, qu'importe son nom, s’entende plus qu’une demi-heure avec un Nuncabouc. Ah ces préjugés, toujours des préjugés … L’ambiance actuelle commençait sérieusement à monter au cerveau de la jeune femme, perturbant ses valeurs les plus pures. Aileen n’était pas comme ça : elle en avait trop bavé dans sa vie pour se laisser happer par la pensée collective. Se faire ses idées soit même telle était sa philosophie de vie. Avec « Ne fais confiance qu’à toi-même », bien entendu …

Son regard se tourna vers les quelques élèves qui avaient aussi terminé leur tournoi, compréhensive de leur agacement. Elle espérait juste que le temps allait jouer en leur faveur et que l’horloge tournerait plus vite qu'elle ne le faisait. En imaginant le nombre de devoirs qu’il lui restait à faire, elle était pressée de quitter cette cour. Malgré le fait qu’elle se soit plutôt amusée à lancer ces jouets sur le sol comme une enfant de 10 ans. Elle devait réaliser son œuvre « inconsciente » pour le cours de divination -quoiqu’il lui restait quelques jours avant le 3 octobre-, relire ses cours de la semaine et préparer le cours de potion pour le mardi. Enfin bref, elle était D-E-B-O-R-D-E-E et cette idée de participer à ce tournois ne l’avait pas aidée à avancer. Tous les élèves étaient dans le même bateau, elle ne devait clairement pas être la seule dans cette situation.

- Ils font quoi les autres, nom de Merlin ? La jeune femme observa autour d’elle, comptant mentalement le temps qu’ils mettraient à terminer leurs matchs. Ils comptent leurs cheveux ou quoi ? On doit attendre combien de temps, d’après toi, avant de pouvoir partir ? On a d’autres choses à faire …

« C’est pas compliqué de lancer trois boules si ? »

La cinquième année avait pleinement conscience de son comportement de fille pourrie gâtée et futile mais l'ennui commençait sérieusement à la dévorer … Et le froid se faisait aussi sentir de plus en plus. Un nuage gris venait de couvrir le soleil, masquant ces doux rayons chauffants qu’Aileen affectionnait tellement. Un bon temps de septembre comme elle les détestait. Prise d’un frisson, elle descendit ses manches remontées jusqu’à ses poignets. Elle regarda la grande horloge situé en haut du bâtiment : désespérée, elle se rendit compte qu'il allait falloir qu'elle trouve un moyen de s'occuper. Et au plus vite! La jeune femme se tourna vers Wayoth, prise d'un soudain élan de sociabilisation. Ce n'était pas son truc d'habitude, faire le premier pas, mais dans ce cas précis, elle ne voyait pas d'autres échappatoires ... Son ennui était proche de celui qu'elle ressentait en cours d'Histoire de La Magie et cela ne présageait jamais rien de bon.

- Bon, vu qu’on a une éternité … Un second frisson parcourra son dos, dressant les poils de ses bras sous sa robe. A pourrir ici. C’est quoi ta fameuse danse là ... Une Fawsienne ? Je me souviens plus du nom ... Dont tu m'as parlé tout à l'heure ...

Quitte à patienter, autant tuer le temps.

Note Way':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Kristen Stewart
MESSAGES : 878

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la chevelure si bien coiffée d'Elwyn H. Miller
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 septembre 1980, Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Dim 1 Jan - 23:13

- C'était le dernier match ! déclara fièrement la blondinette en adressant un sourire radieux à la présidente qui traçait les derniers résultats annoncés sur le parchemin qui servirait pour le compte rendu à la prochaine réunion.
- Merci Jane.

La brune fronça alors les sourcils en commençant à compter les victoires et défaites pour chaque équipe, élisant ainsi celle qui remporterait les bons d'achat d'une valeur de 1 gallion, 17 mornilles et 34 noises [soit : 15€/15.17$] valables sur les confiseries Honeyduks. Avec Halloween qui approchait, Stevenson se félicitait d'avoir négocié ce partenariat : le propriétaire comptait également sur son aide pour relancer la consommation dans sa boutique étant donné que Pré-au-Lard n'attirait plus trop les touristes venues en Écosse. Sous la surveillance de partisans de Vous-Savez-Qui et de quelques Détraqueurs, le village avait même été déserté de certains de ses habitants.

Certaines équipes attendaient en discutant, d'autres gravitaient autour du buffet qui se vidait progressivement -avec l'aide de Shawn- et Rowle avait arrêté le violon lorsque la dernière manche s'était clôturée. Il y avait eu des affrontements plus rapides que d'autre -mais tout aussi salissants- et des élèves patientaient depuis un moment déjà là où d'autres s'amusaient encore à raconter leurs exploits aux bavboules.
Absynthe termina son calcul où se mêlaient abandons, matchs non-joués et match prolongés à cause d'une égalité, puis elle se redressa en rebouchant son encrier. Après un regard aux alentours, elle se rendit compte que Joshua avait disparut et ne put que s'en sentir agacée : elle qui pensait lui donner la parole pour inviter les élèves à rejoindre le club de Poudlard... Bien, elle se débrouillerait seule !

- S'il vous plait... Je vais annoncer les noms des vainqueurs du tournoi. Le brouhaha se fit moins dense. Bien. Tout d'abord, je souhaiterais vous remercier pour votre participation : je pense pouvoir parler au nom du Bureau en affirmant que nous avons été agréablement surpris d'avoir autant de participations en sachant que toutes les années sont plus ou moins occupées par les devoirs à rendre. J'ai dit "plus ou moins", Shawn. ajouta la couleuvre, l'oeil malicieux, en voyant la réaction du lion. Un grand merci à ceux qui se sont porté volontaire pour aménager la cour. Pour ceux à qui le tournoi a donné des envies de Bavboules, sachez que les inscription au club sont toujours d'actualité, et ce jusqu'à début novembre. Le club va également bénéficier d'un nouveau matériel puisque le BDE, qui a financé l'achat, compte lui reverser. D'ailleurs, ... Un tic d'agacement fit tressauter le sourcil de la brune qui ne laissa rien paraître dans sa voix. Elle avait l'impression d'être à l'une de ces soirées mondaines auxquelles elle avait assisté cet été. Pour aborder le sujet qui fâche, le vol est proscris et, si je ne m'abuse, puni par le règlement. Je conseille à la personne qui s'est permise de faire main basse sur un sac de Bavboules de le rendre dans la journée si elle ne souhaite pas que les professeurs Carrow, qui ont...accepté de veiller au bien du déroulement de l’Évènement, ne sévissent. Si je suis dans l'impossibilité de leur confirmer le retour des objets volés, ils m'ont avertie que des participants du tournoi seront tirés au sort afin d'être puni.

Tiré au sort.
Le rictus d'Alecto Carrow revint en mémoire à la demoiselle qui s'humecta les lèvres : c'était tout vu, le "sort" choisirait forcément des Nuncabouc. Visiblement, certains avaient l'esprit vif puisque des murmures de protestation se firent entendre. Ce n'était pas son idée à elle. Elle ne cautionnait pas non plus cette idée de torture gratuite, loin de là... Mais au lieu de faire un sourire d'excuse pitoyable, la Serpentard se redressa en pinçant les lèvres.

- Le professeur Alecto Carrow s'est porté garant de cet événement et à son bon déroulement. Il ne tient qu'au voleur d'envoyer un hibou au BDE pour rendre le tout. L'école a un droit de regard sur les dépenses du Bureau des Étudiants.

Par Merlin, avaient-ils oublié que le château n'était plus baigné par l’insouciance et les joies de l'adolescence ? Chaque paroles et chaque actes avaient des répercutions.

- Sur une notre plus gaie, je vais donc passer à la remise des bons chez Honeyduks. Avec un enchainement de victoire très surprenant, c'est l'équipe quatre qui l'emporte : Jessicayumi Belmontet et Shawn Inoue. Amanda Ziegler est retourné dans son dortoir après le petit incident de tout à l'heure, mais elle bénéficiera également de votre victoire. Je vous laisse donc vous approcher pour récupérer vos biens... Les noms des trois vainqueurs venaient d'apparaitre sur les billets qu'elle tendit à Belmontet et Shawn. Celui d'Amanda lui parviendrait en hibou le lendemain matin. Je vous souhaite un bon après-midi.

Edit : j'avais inversé des scores... du coup, ça change des résultats. MERCI EL !

- Euh... Absynthe...
- Oui ? soupira la couleuvre en se tournant vers la Serdaigle qui tenait alors le parchemin dans sa main, un sourire contrit aux lèvres.
- Tu as d'autres bons, au cas où...? Voyant que la brune ne comprenait pas : Elwyn a trouvé une erreur dans ton calcul.
- Elwyn ? Miller ?
- Tu en connais d'autre, d'Elwyn ? s'amusa la blonde en roulant des yeux.

Le regard vert et or de la Serpentard chercha la silhouette du garçon qui se tenait plus loin, comme s'il venait de s'écarter de Jane. Pourquoi ne pas venir lui dire lui-même ? Une petite voix lui souffla que le Serdaigle craignait sûrement qu'elle lui colle une gifle, mais elle l'ignora et gonfla les joues d'agacement. Non pas que se tromper dans les résultats la vexait, elle assumait complètement ne pas être douée avec les chiffres, mais savoir que le jeune homme n'avait même pas daigné lui montrer son erreur à elle...
Fusillant la nuque caramel du regard, Stevenson reporta son attention sur les corrections apportées. Puis, elle releva prestement le nez avant de héler un second groupe qui avait, lui aussi, gagné un bon.

- Phillipson ! Fawkes ! Attendez. Après une bête erreur de calcul, il se trouve que vous remportez également le tournoi en égalité. Félicitation !

Et une fois encore, les noms d'Aileen et Wayoth apparurent magiquement sur le papier cartonné.



Par Absynthe C. Stevenson (Présidente du BDE, Organisatrice)

ÉVÉNEMENT :

27/09/97
Cour intérieure du château
Tournoi de Bavboules



ÉQUIPES :


1 : Malia Montgomery - Viven Lensie
2 : Abigail Hook - Meredith Breckenridge
3 : Carlie E. Peters - Tony J. Garner

4 : Amanda Ziegler -Jessicayumi Belmontet - Shawn Inoue
5 : Aileen Phillipson - Wayoth Fawkes
6 : Jude McGregor - Samuelle M. Burroughs



RÈGLES POUR LES POINTS  (HRP) :


> 1 match non joué = 0pt
> 1 match gagné avec 3 réussites = 2 pts
> 1 match joué ou gagné par défaut = 1pt



RÉSULTATS :





> MATCHS 1 :

E6 (1pt) / E1 (1pt)
E5 (2pts) / E2 (1pt)
E4 (2pts) / E3 (1pt)
> MATCHS 2 :

E2 (1pt) / E1 (1pt)
E3 (2pts) / E6 (1pt)
E5 (2pts) / E4 (1pt)
> MATCHS 3 :

E4 (2pt) / E1 (0pt)
E6 (1pt) / E2 (1pt)
E3 (2pts) / E5 (1pt)
> MATCHS 4 :

E3 (0pt) / E1 (0pt)
E4 (2pts) / E2 (0pt)
E5 (2pts) / E6 (0pt)
> MATCHS 5 :

E5 (1pt) / E1 (0pt)
E3 (0pt) / E2 (0pt)
E4 (1pt) / E6 (0pt)



POINTS PAR ÉQUIPES :



1 (Montgomery - Lensie) : 1+1+0+0+0 = 2 pts
2 (Hook - Breckenridge) : 1+1+1+0+0 = 3 pts
3 (Peters - Garner) : 1+2+2+0+0 = 5 pts
4 (Belmontet - Inoue) : 2+1+2+2+1 = 8 pts
5 (Phillipson - Fawkes) : 2+2+1+2+1 = 8 pts

6 (McGregor - Burroughs) : 1+1+1+0+0 = 3 pts





HORS JEU :
Merci à tous pour vos participation à cet Event ♫ Les Gains PP seront attribués un peu plus tard étant donné que vous pouvez continuer à participer sur ce topic jusqu'au 15/01/17.
Vous pouvez également donner vos impressions sur l'Event en vous rendant sur le sujet flood prévu à cet effet. Critiques négatives ou positives sont les bienvenues !
Si jamais vous trouvez une erreur de calcul de ma part ou ne comprenez pas une victoire/défaite, n'hésitez pas à me contacter sur ce même sujet ou en mp  


_________________


“Love is the most beautiful of dreams
and the worst of nightmares."






Dernière édition par Absynthe C. Stevenson le Lun 2 Jan - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD7ème année
    SERPENTARD
    7ème année
AVATAR : Andrew Garfield
MESSAGES : 49

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire endurci
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 19/01/1980 Canterbury
SANG SANG: né(e) de moldus
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Lun 2 Jan - 0:00

Hors jeu:
 

Heureusement pour lui, les équipes avaient été attribuées au hasard et sa partenaire n’avait jamais pointé le bout de son nez. Lysander ne s’était pas attardé sur les raisons possibles de cette démission – dans le contexte actuel, ça pouvait littéralement aller de la surcharge de travail à un état trop catastrophique pour poser le pied en-dehors de l’infirmerie. Il avait joué la moue de l’adolescent déçu, poliment décliné la proposition de Lana de demander à ce qu’il soit incorporé dans son équipe en disant que ce ne serait pas juste pour les autres, et promis de rester l’encourager. Oui, somme toute, on pouvait appeler cela une belle esquive du problème. Il rit sous cape en pensant que Wayoth n’avait pas eu cette chance mais un coup d’œil vers le terrain où le jeune homme livrait son premier match avait suffi à le rassurer : il avait beau être entouré de deux Serpentards et d’une préfète qu’on disait peu commode, il se montrait toujours égal à lui-même. A savoir assis à côté d’une demoiselle en jupe, n’hésitant pas à faire de grands gestes malgré que sa compagne soit visiblement peu réceptive. Mais pouvait-on en attendre plus d’une verte et argent ?
Le jeune homme la connaissait de vue, comme à peu près tous ceux qui passaient du temps à la bibliothèque ou dans la salle commune pour autre chose que faire des concours de lancers de boulettes de papier, mais sans plus. Il espérait que la coopération entre ces deux-là se ferait sans heurt, mais à entendre leurs exclamations c’était mal parti. Il roula des épaules pour les détendre et reporta son attention sur le match que disputait la blairelle, fronçant le nez sous l’odeur de troll malade qui s’était répandue autour de son équipe. Les quelques curieux qui avaient entouré le duo de participants avait connu une migration stratégique à laquelle il s’était efforcé  de résister : l’avantage d’être du côté des perdants, c’est qu’on avait plus d’espace. Il ferma les yeux un instant pour se concentrer et lança un sortilège informulé pour filtrer les odeurs qui lui parvenaient.
Oui, c’était de la triche, mais le sorcier avait bonne conscience : si c’était ça ou risquer un regard noir de la part de Lana à chaque grimace, c’était bien peu cher payé.

La jeune fille n’était en général pas rancunière, mais ses pieds le démangeaient déjà de fuir cet attroupement bruyant sans rajouter à cela de fâcher celle qu’il allait vraisemblablement suivre toute la demi-journée du tournoi. Ou au moins une bonne partie. Une bonne moitié. Suffisamment de temps. Evidemment elle le surprit alors qu’il divaguait, le regard fixe comme s’il était absolument concentré sur le match qui s’était terminé depuis déjà plusieurs minutes. Elle avait tenté de le surprendre malicieusement, s’avançant lentement vers lui avant de lui sauter dessus pour lui faire un câlin gluant et puant. Il ne se rendit compte qu’à la dernière seconde de son manège et seul un heureux réflexe lui permit de sauter de côté le temps de lancer un Recurus à la va-vite.
Il avait mal dosé son sort et la jeune fille se retrouvait propre comme un sou neuf, mais il valait mieux ça que le contraire… Elle ne renonça pas à son attaque pour autant : portée par son élan, elle referma son étreinte sur lui pour le poulpiser avec enthousiasme. Contraint à l’immobilité par sa poigne mais baguette toujours en main, il résista à l’envie de lui rappeler l’origine de l’expression en se disant que si elle ne pouvait plus jouer, faute de main, elle aurait un prétexte tout trouvé pour lui demander de la remplacer. Il subit donc l’aspiration de son énergie et remit sa veste en place quand la jaune et noire fit un pas en arrière : maman Lana avait refait sa réserve de bonne humeur – elle seule savait où elle allait la chercher en lui, mais c’était Lana -, il pouvait presque voir de petits éclairs briller autour d’elle, écho des étoiles dans ses yeux.
Il lui sourit : elle avait l’air heureuse et, au fond, c’était le plus important. Si l’original et le renfermé étaient là sur son ordre et n’attendaient pas grand-chose de l’évènement, elle voulait en faire un bon moment pour eux trois. Mission accomplie pour elle et apparemment en bonne voie pour leur compagnon, il n’allait pas faire son difficile en rechignant pour un câlin.

Il suivit la brune et sa partenaire, une petite bleue et bronze, durant les deux premières rencontres, mais s’éclipsa à la troisième en désignant le terrain où leur Serdaigle favori disputait son troisième round. Le sorcier ne voulait pas l’inquiéter, mais avait saisi au vol la démarche raide et le masque figé d’affichait l’aigle déchu. Le duo de la blairelle jouait de mal chance, c’était un fait, et il valait mieux qu’elle ne saisisse pas les regards appuyé qu’il jetait au terrain d’à côté pour ne pas ajouter à son malheur : elle pouvait se montrer tout sourire dans l’adversité, mais s’inquiétait vite et avait tendance à partir facilement en croisade pour défendre ses proches. Il se dégagea du cercle de spectateurs d’un pas glissant qu’il voulait nonchalant et s’incrusta dans celui adjacent, profitant de ce que l’odeur mêlée de la menthe et de la citrouille ait aminci le cercle d’admirateurs de l’équipe verte et mauve. C’était au tour de Wayoth de jouer et sans doute remarqua-t-il son approche car après un beau tir il se remit en tailleur par terre. C’était peut-être suffisant pour un observateur extérieur qui pourrait mettre sur le compte de leur défaite son air refrogné, mais le jeune homme l’avait trop souvent observé pour passer à côté des pâtes d’oie qui naissaient au coin de ses yeux, signe de sa crispation.
Le nouvellement décoloré avait un problème, mais il ne pouvait pas faire grand-chose, mise à part accéder à sa demande de nettoyage discrètement alors que tous les regards se portaient sur l’équipe adverse, de loin favorite malgré le liquide qui venait les tâcher suite à la réussite de leurs concurrents. Le sort jeté partait d’un bon sentiment mais ne fut pas d’une grande utilisé était donné qu’il se retrouva de nouveau bien vite couvert d’une mixture odorante : sa position basse avait malgré tout quelques désavantages. Malheureusement pour eux – ou heureusement, peut-être, cela dépendait de l’état de Wayoth – le tir de la blairelle aux cheveux courts termina la partie sur un score sans appel, et ils se dirigèrent vers le stand où se tenait Absynthe. La verte et argent au caractère bien trempé menait le danse avec une efficacité qui était tout à son honneur, mais n’avait apparemment pas étendu son impartialité de juge à ses remarques dont elle abreuvait les divers participants.
Avec elle cependant, il ne s’en faisait pas trop : leurs caractères étaient tels qu’ils ne pouvaient pas s’empêcher de se tirer la bourre, mais au moins chacun des deux répliquait à armes égales. Leurs échanges venimeux étaient au moins la preuve que le jeune homme n’était pas mourant…

Il fit un crochet pour voir comment se passait le match de son amie, mieux d’après les applaudissements qui fusèrent suite à un tir de la petite Serdaigle, et fut accosté alors qu’il rejoignait le terrain du quatrième match de l’équipe Phillipson-Fawkes. L’intruse était en fait une petite mauve et grise, couverte de suffisamment de mixtures différentes pour que la couleur en devienne indescriptible et il ne voulait pas imaginer l’odeur, bénissant le sort qui tenait toujours, qui cherchait un sorcier ayant le droit de porter sa baguette pour bénéficier d’un Recurus. Il eut un peu mal au cœur en la voyant arriver comme une fleur, non pas parce qu’il savait qu’il devait lui dire de passer son chemin, mais bien parce qu’il était certain que d’autres le feraient de manière bien moins élégante. Pour beaucoup, le tournoi marquait une trêve dans la bizarrerie du monde qui était désormais le leur, comme un pouce levé dans un jeu aux règles bien plus complexes que les bavboules, mais il savait bien qu’il n’en était rien : le changement avait eu beau être brutal et sans demi-mesure, il était bien là. Et il allait falloir qu’elle aussi l’apprenne, vite.
" Ecartes-toi, tu pues. Tu n’auras qu’à prendre une douche, avec un peu d’effort ça partira.
Sibaw ! Viens, ils nous attendent pour commencer ! "
Un autre bouc aux couleurs de flamant rose s’était à moitié précipité à leur encontre. Même menton, mêmes yeux et mêmes tâches de rousseur, il suffisait d’un regard pour s’apercevoir qu’ils étaient frères et sœurs, au plus cousins : ils avaient eu de la chance d’être dans la même équipe. Ou alors ils avaient choisi avec sagesse de se présenter le jour même comme équipe constituée… Dans tous les cas, il approuva d’un petit geste sec du menton l’intervention de l’aîné avant de se détourner pour rejoindre son objectif. Il devait se faire violence pour ne pas vérifier si quelqu’un avait surpris leur échange, et repassait en boucle de film de la minute écoulée pour voir s’il n’avait pas laissé échapper quelque chose.
Il marqua un temps d’arrêt en s’apercevant que les participants se séparaient alors même qu’il arrivait : d’après les murmures enjoués que s’échangeaient les observateurs l’équipe 5 avait fait un massacre en éliminant les joueuses des combles avant même qu’elles n’aient pu toucher une bavboule. Il ignora les commentaires comme quoi « la verte avait fait tout le boulot » et les « on ne pouvait pas vraiment en attendre plus de deux fausses sorcières » pour ne voir que la joie partagée des deux participants qui se dirigeaient d’une démarche royale vers le bureau des étudiants. Bon, visiblement ces deux-là s’en sortaient bien et avaient fini par trouver un terrain d’entente, il n’avait pas à s’inquiéter outre-mesure.

Il prit le temps des derniers matchs pour lui, s’installant dans un coin d’où il avait une vue dégagée d’une bonne partie de la cour intérieure, notamment sur la table du bureau des étudiants : il ne voulait pas rater les résultats. Il profita de la petite bulle qui l’entourait pour souffler un peu, observer les groupes qui se formaient, les échanges de messes basses et de regards : l’atmosphère était somme toute bonne enfant. L’autorité qui brillait par son absence y était sans doute pour beaucoup, et la ride du lion s’imprima malgré lui sur son front : qu’avaient de si important à faire les Carrow ou leurs larbins pour ne pas pointer le bout de leur nez à une réunion d’étudiants ? Ils n’étaient pas vraiment du genre à occuper leur week-end par des parties de cartes, et la quiétude ici voulait inévitablement dire des ennuis ailleurs, et sérieux si des Mangemorts hauts placés y étaient convoqués.
Il tendit l’oreille au concert de violon qu’offrait le jeune et doué Rowle : il avait beau ne pas trop apprécier son sens de l’humour concernant le commentari musical de certaines situations, il devait reconnaître le doigté de l’artiste et se surprit même à battre la mesure sur certains accords. Quelques équipes avaient fini leurs matchs et se retrouvaient non loin d’Absynthe, absorbée par son rôle d’organisatrice, et il eut le plaisir de compter parmi eux de duo vert et mauve qui discutait apparemment plus sereinement qu’au début de leur relation. L’humanité n’était peut-être pas perdue. L’air était chargé des exclamations de surprise, jets colorés et odeurs détonantes, et il eut une petite pensée pour ceux qui allaient devoir ranger derrière l’enthousiaste et  redoutablement salissante foule. Les organisateurs pouvaient être heureux de leur événement, qui avait eu le mérite de former quelques duos improbables et il se fit la réflexion que ce genre d’événements, innocents en apparence, était peut-être bien ce qu’il fallait pour que l’école ne sombre pas.
Il reçut comme elle vint la tape sur le sommet du crâne que lui infligea Lana : oui, il ne pouvait pas s’empêcher de faire son rabat-joie.

Il se rattrapa en la suivant avec un sourire vers la table qui concentrait à présent la moitié de la population de la cour : l’annonce des résultats était proche. Et l’heure du repas également, si on en croyait le nombre d’estomacs qui réclamaient leur dû : nul doute qu’après ça le petit buffet ne serait plus aussi négligé – quoiqu’un rouge et or rattrapait galamment le retard pris dans ce domaine. Heureux les prévoyants qui s’étaient déjà servis, car la concurrence allait être rude… Une bénédiction pour lui qui pourrait filer à l’anglaise en abandonnant la jaune et noire aux bons soins des petits fours pour réconforter ses parchemins en manque d’attention : la première dissertation d’Alchimie de l’année n’allait pas se faire toute seule.
Le discours d’Absynthe doucha néanmoins l’enthousiasme de la plupart des participants : plus doux était le rêve et plus brutal serait le réveil. Que quelqu’un ait osé voler des bavboules pendant une rencontre étudiante choquait beaucoup de monde mais on pouvait trouver bien des raisons. Hélas la cour ouverte aux quatre vents n’était pas propice aux contrôles et l’avertissement ainsi lancé était une des meilleurs solutions pour augmenter leurs chances : il n’y avait vraisemblablement que deux solutions, soit la conscience du voleur se réveillait, soit ils jouaient d’une chance de cocu. Dans les deux cas il ne pouvait pas vraiment aider mais espérait vraiment que les mauves et gris qui avaient eu le courage de s’exposer en s’inscrivant ne subiraient pas les conséquences de cet acte malhonnête.
Il se laissa entrainer vers l’équipe seconde au score et leur adressa un hochement de tête appréciateur et un mot de félicitations du bout des lèvres, laissant parler ses yeux dans la seconde où ils croisèrent ceux de Wayoth. Il décrocha la moule jaune et noire de son rocher mauve et gris malgré ses précédentes résolutions et la raccompagna dans la Grande Salle, où le repas allait bientôt commencer : la nuit s’annonçait plus courte que prévu, mais il fallait bien que quelqu’un rappelle à la blairelle que le monde n’était pas rose… Et pour cela il était tout désigné, lui qui passait une bonne part de son temps à broyer du noir.


Dernière édition par Lysander Gilson le Jeu 5 Jan - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8867

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Mer 4 Jan - 23:45

Citation du message.  
« Quand tu es petit les étoiles sont plus éloignées et les rêves plus grands. Tu dois sauter pour attraper une pomme à un arbre, arracher quelques cerises. Tu as mille victoires. »
( Grégoire Delacourt )
----------------------------------------------------------------------------------

- S'il vous plait... Je vais annoncer les noms des vainqueurs du tournoi.

Ils n'avaient pas eu le temps de terminer leur dernier match. Comme d'autres joueurs. Ils avaient tous quitté les terrains de jeux et patientaient au milieu de la cour intérieure. En attendant les résultats, ils s'étaient occupés de diverses manières. Sortant sa plume et son carnet, la Serdaigle s'était quant à elle, faufilé dans la foule. L'oreille discrète, elle était prête à recueillir des témoignages qui pourraient lui être utile, lorsqu'elle rédigerait un article sur l'évènement sportif.

Néanmoins, elle s'était immobilisée lorsqu'Absynthe Stevenson était revenue vers eux. Attentive et assidue, la Serdaigle avait noté quelques mots sur son carnet lorsque la Serpentard avait évoqué la disparition de bavboules. Y avait-il vraiment un voleur dans la foule ? Plusieurs regards se croisèrent, espérant repérer celui qui avait osé agir avec aussi peu de respect... Un élève risquait d'être victime de sortilèges impardonnables par sa faute ! Et si cette idée faisait frissonner la sixième année, elle n'osa rien dire...


- Sur une notre plus gaie, je vais donc passer à la remise des bons chez Honeyduks. Avec un enchainement de victoire très surprenant, c'est l'équipe quatre qui l'emporte : Jessicayumi Belmontet et Shawn Inoue. Amanda Ziegler est retourné dans son dortoir après le petit incident de tout à l'heure, mais elle bénéficiera également de votre victoire. Je vous laisse donc vous approcher pour récupérer vos biens... Je vous souhaite un bon après-midi.

Sérieusement ? Elle avait gagné ?
Alors qu'elle récupérait sa récompense, un peu étonnée, la jeune fille peinait à croire qu'elle avait réellement remporté cette compétition. Stevenson avait parlé d'
"un enchainement de victoire très surprenant" et c'était le cas de le dire. Elle n'aurait jamais pensé être aussi bien classé au début du tournoi. Elle ne pensait pas être douée. Elle était surtout très chanceuse.
Elle n'en restait pas moins heureuse.
Lorsqu'elle leva les yeux, elle croisa le visage de son partenaire, Shawn Inoue.


- SHAWN ! On a gagné !

Et sans plus attendre, elle l'étreignit avec énergie. Elle avait agi sans réfléchir et sans aucune retenue.
Jusqu'ici, c'était le garçon qui l'avait toujours serré contre lui après une victoire.


- Merci d'avoir été mon partenaire. Merci d'avoir remplacé Amanda. Je suis heureuse d'avoir fais ta connaissance...

[Et encore merci Absy pour cette animation ! C'est vraiment plaisant de participer à une animation en tant que simple joueur, sans avoir à penser à l'organisation derrière ! Donc merci pour ton énergie ♥]

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NUNCABOUC7ème année
    NUNCABOUC
    7ème année
AVATAR : Dylan O'Brien
MESSAGES : 1610

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Besoin de rien, Envie de rien.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 janvier à Londres
SANG SANG: né(e) de moldus
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Jeu 5 Jan - 14:42


- On a fini ?
- Euh...

Le jeune homme observa le terrain où ils venaient de disputer leur cinquième match : des fluides colorés et odorants souillaient les dalles de la cour intérieure tout comme les tenues des victimes de réussites explosives. Dans un état second, l'ex-Serdaigle leva ses iris vert de gris vers sa coéquipière. Lui accroupi, elle debout, ils échangèrent un regard perdu : ils avaient très peu échangé durant cette manche, se contentant de gestes ou d’œillades comme seul outil de communication et, maintenant que les tirs s'étaient enchaînés, le retour à la réalité était déconcertant. Une des équipes venait de remporter le match, mettant un terme à celui-ci, et ils pouvaient dorénavant attendre sagement le nom de l'équipe gagnante du tournoi.

- Récurvite.

L'adolescent se releva et ses genoux craquèrent sourdement. Papillonnant des cils, Wayoth chercha à revenir sur terre et tourna légèrement la tête pour constater que d'autres parties se déroulaient -certaines équipes n'en était qu'à leur début de match tandis que, comme eux, Belmontet et Junior se libéraient de leur dernier match-. Le brun porta machinalement deux doigts à sa tempe qui l'avait fait souffrir en début de tournois : ça semblait aller mieux. Au fond de lui, l'animal somnolait.

- Je ne suis pas sûre qu’on oublie l’odeur de suite

Un sourire malveillant fleurit sur les lèvres du garçon alors qu'il dévisageait la blonde vénitienne. Décontracté, il passa ses mains croisées derrière sa nuque avant de ricaner :

- Moi qui croyais que les cachots avaient à peu près la même odeur. A force d'être renfermé, tout ça... Parce que, à Serpentard, à moins de vouloir provoquer une inondation, on ne pouvait pas aérer les pièces en ouvrant les fenêtres. C'était une blague "de Serdaigle", mais on considérait que si les Serpentard étaient aussi bêtes (pour la plupart), c'était à cause du manque d'oxygène frais dans leurs dortoirs. La boutade pouvait également s'appliquer pour les jaunes, quand aux rouges...le manque d'oxygène n'y était pour rien dans leurs neurones atrophiés.
Il s'obligea tout de même à pencher la tête sur la droite, sourire aux yeux, pour faire comprendre à la jeune verte qu'il plaisantait. Ils étaient repartis sur de bonnes bases, autant ne pas s'attirer ses foudres en fin de tournois : qui savait la façon dont elle pourrait lui rendre, mais à choisir il préférait éviter de se faire alpaguer par les Carrow pour une raison obscure. Les accusations sans justifications devenaient monnaie courante et Wayoth avait déjà vu Rusard chopper une élève de Nuncabouc par le bras pour la simple raison qu'elle n'était pas coiffée. D'ailleurs, le jeune homme se demandait comment le concierge avait gardé sa place au château : les rumeurs prétendaient qu'il était Cracmol -c'est ce qu'avait laissé entendre Ronald Weasley lors d'une réunion de l'AD-, mais rien n'avait été confirmé. Pour seules preuves, Gareth, Bradley et Wayoth avaient relevé que le vieux con n'utilisait pas la magie devant eux pour nettoyer le sol dégueulassé par les élèves mais préférait une serpillère, et qu'ils ne l'avaient jamais surpris avec une baguette à la main. Il en allait de même pour Hagrid, le garde chasse et professeur (soit-disant) de Soin aux Créatures Magiques qui, de part son hybridation, avait fuit Poudlard. Vu ce qu'il lui était arrivé lors du pseudo règne d'Ombrage, il avait bien fait. Après, peut-être que dans son cas de mi-géant, il n'avait pas développé de pouvoirs magiques en plus de sa force surhumaines, mais l'ex-Serdaigle en aurait été surpris : Hayden Cornwell, ancien camarade de dortoir, était mi-vélane et possédait une baguette, lui. De plus, il avait cru comprendre que le garde-chasse avait été élève au château.

- Ils font quoi les autres, nom de Merlin ? Ils comptent leurs cheveux ou quoi ?

Surpris, Fawkes pivota vers sa partenaire avant de détourner son attention sur les autres équipes qui galéraient à clôturer leurs matchs. La vue de Lana se trémoussant sur place suite à la victoire de sa coéquipière lui arracha un sourire de gosse. Elle était con...

- 'Sont pas doués. commenta simplement le décoiffé en fourrant ses mains dans les poches de sa robes de sorcier.

Ne pas trop s'avancer, ne pas dire ce qu'il pensait : même une blague pouvait être déformée et retournée contre lui. Aussi, le garçon se contenta d'hausser les épaules en affichant une mine contrite : il ne savait pas du tout ce qu'ils étaient supposé faire en attendant et l'absence de Stevenson à sa table n'aidait en rien. Elle était passé où, cette pétasse ? Fatigué de sa position debout, l'adolescent s'accroupit jusqu'à poser ses coudes sur ses genoux : là, il était certes trop bas pour voir le monde qui l'entourait mais la position avait quelque chose qui le rassurait et le faisait se sentir un peu plus sur le qui-vive. Inconsciemment, se rapprocher de son animal lui donnait plus d'assurance.
Relevant son nez moucheté de taches de rousseurs vers sa partenaires de jeu, Wayoth la dévisagea sans une once de gêne. Il aurait pu couler un regard discret, chose qu'il aurait fait il y avait de cela quelques mois, mais l'observer à la dérobé lui semblait être une perte de temps. Le décoiffé ne comprenait pas, ne la comprenait pas. Aussi, il la détaillait en cherchant à comprendre ce qu'il s'était passé entre eux au cours du tournoi. On ne pouvait cacher leur mauvais début, mais la brusque évolution avait pris Wayoth au dépourvu. S'il restait méfiant, il ne pouvait s'empêcher de se questionner au sujet du retournement de situation lors de la fin du deuxième match : elle s'était excusée. De quoi ? Pourquoi ? C'est quoi ton problème, nom de Merlin ? Têtus, ils l'étaient tous les deux : là où Aileen avait accusé le garçon de s'être assis juste à côté d'elle au lieu de se trouver un autre endroit -au lieu de venir sous sa jupe-, Wayoth considérait que c'était la jeune fille qui s'était rapproché de lui alors qu'il avait posé son train arrière à une distance tout à fait respectable des gambettes de la demoiselle. La différence entre eux était que l'adolescent était si buté qu'il n'avait même pas songé à s'excuser de son commentaire déplacé. Phillipson, elle, l'avait couillonné en lui disant qu'elle regrettait de lui avoir passé un savon et pourtant, vu l'odeur, il avait bien besoin d'un savon !.

Il l'observa frissonner et les iris vert de gris glissèrent des mèches vénitiennes jusqu'au poignet droit qu'elle recouvrait de sa manche pour cacher la chair de poule naissante. Il n'avait pas vraiment froid, lui, mais il ne lui vint pas une seconde de lui proposer sa cape : d'une, c'était la sienne, de deux, il n'imaginait pas une seule seconde la jeune Serpentard l'accepter. Au lieu de ça, il profita qu'elle ait le nez en l'air pour détailler les lèvres ourlées et pleine, remonter sur les joues, puis les cils qui masquaient ses yeux lorsque les paupières s'abattaient. Wayoth ne détourna pas le regard lorsqu'elle tourna la tête vers lui et surpris son observation de scientifique sur une souris de laboratoire : il se contenta d'hausser légèrement les sourcils, la laissant interpréter ce signe comme bon lui semblait. Et puis, alors qu'elle ouvrait la bouche pour s'adresser à lui, il se demanda si elle était jolie. Sûrement, oui. Il avait toujours eu un soucis avec les critères de beauté, mais il était sûr qu'elle devait faire son petit effet auprès des mâles du château.

- Bon, vu qu’on a une éternité …

Elle frissonna et le décoiffé eut un petit sourire amusé.

- T'as juste froid ou c'est la perspective de passer une éternité avec moi qui te met dans cet état ? minauda-t-il, goguenard, avant de prendre une bouille malicieuse digne d'un enfant de cinq ans.
C’est quoi ta fameuse danse là ... Une Fawsienne ? Je me souviens plus du nom ... Dont tu m'as parlé tout à l'heure ...
- Ah bah merci, Philly. Mon nom est Fawkes, pas Faws. Du coup, c'est la danse Fawkesienne. Il se redressa et ses genou craquèrent une nouvelle fois. L'arthrose. expliqua-t-il, comme s'il était un grand père. Il eut un petit ricanement à se retrouver face à elle comme ça : face à son mètre quatre vingt-dix, elle était minuscule. J'avais pas remarqué que tu étais aussi p'tite. C'mignon. Faut manger plus de soupe, hein... Un éclat de voix à leur gauche : une équipe venait de terminer son match. C'est une danse de la victoire qu'on fait dans ma famille. De moldu. précisa-t-il sur le ton de la conversation mais sans oublier de guetter la réaction de la verte.

En toussotant, il regarda autour de lui histoire de ne pas non plus s'afficher de trop : autant, une danse de la victoire devant une ou deux personnes -bordel, que Lana aimait imiter cette danse...Lys', un peu moins-, ça allait, mais pas devant l'école entière ! Une fois assuré de ne pas être le centre du monde, il tortilla des fesses tout en faisant mine de mélanger quelque chose dans un chaudron énorme devant lui. C'était ridicule, mais cette danse avait été créé par son oncle et sa mère alors qu'ils étaient ado et, à regarder les VHS de leurs jeunesses, la génération de Wayoth l'avait reprise au point que même les potes de ses frères la pratiquaient.


- Voilà, voilà ! A toi. déclara le brun en se grattant la nuque, subitement gêné de ce qu'il venait de faire devant la cinquième année. Et puis, il venait aussi de remarquer le regard de Gilson sur lui : si le vert et argent allait répéter ce qu'il venait de voir à leurs amie jaune, il en avait pour tout un interrogatoire avec, en prime, un mini crise de jalousie. Lana était son amie depuis la première année et la demoiselle avait eu du mal à digérer qu'il refuse de se mettre dans son groupe pour le tournoi. Barf, il se rattraperait bien un moment ou un autre.

N'aillant pas vu Stevenson revenir, le son de sa voix le fit sursauter et il se retourna à demi pour la fixer avec des yeux ronds comme des rapeltouts. Elle revenait d'où, comme ça ?
La suite sabota complètement son morale retrouvé et le jeune homme détourna les yeux de la présidente du BDE pour soupirer de lassitude. Le vol. 'Tain, déjà que c'était assez puni par les profs AVANT l'arrivé de Rogue à la direction, alors là... Lèvres pincées, le brun releva le regard pour compter le nombre de Nuncabouc qui avaient participé à l'événement : combien de chance avait-il pour que le choix des Carrow ne se porte pas sur lui ? Les iris vertes de gris se posèrent sur deux mauves et gris qui gardaient la tête basse tandis que le plus âgé semblait compter quelque chose sur ses doigts. Peut-être pensaient-ils à la même chose que lui.

- Avec un enchainement de victoire très surprenant, c'est l'équipe quatre qui l'emporte : Jessicayumi Belmontet et Shawn Inoue. Amanda Ziegler est retourné dans son dortoir après le petit incident de tout à l'heure, mais elle bénéficiera également de votre victoire. Je vous laisse donc vous approcher pour récupérer vos biens...
- Ah phok... murmura le décoiffé en se penchant à l'oreille de sa partenaire. On arrive deuxième à un point près, c'trop con. Pas déçue ?

Mais il n'eut pas le temps d'enchainer puisqu'une tornade de couleurs sentant un mélange de choux et de barbe-à-papa lui sauta sur le dos en lui agrippant les épaules. S'il identifia rapidement les chaussures de son amie autour de sa taille, il n'osa bouger : combien de fois lui avait-il dit de ne plus faire ça ? Elle voulait s'attirer des embrouille ou quoi ? Le regard de Lysander croisa le sien. Un clignement et un hochement de tête. Il s'agita, mal à l'aise, et le petit singe sur son dos descendit pour aller serrer la main de Phillipson.


- Bravo ! Mon équipière et moi, on était vraiment trop nuls ! Un Car-Nage ! Hein Lysou ? Oh, Way, ce que tu pues !
- Parle pour toi. marmonna le garçon en croisant les bras sur son torse l'air renfrogné, le regard lourd de sous entendu : elle ne devait pas agir comme ça en public !

Visiblement, Lysander comprit le message plus rapidement que la blairelle et l'emporta dans son sillage sous prétexte de se rendre à la grande salle. Adressant une moue désolée et un soupire à sa partenaire pour l'intervention de Lana, Wayoth proposa à la vipère de les suivre d'un geste de la main, mais alors qu'il ouvrait la bouche, c'est une autre voix qui se fit entendre :

- Phillipson ! Fawkes ! Attendez. Après une bête erreur de calcul, il se trouve que vous remportez également le tournoi en égalité. Félicitation !
- Fais genre, Stevy... Il inclina la tête sur la droite, l'air passablement blasé. Fallait pas qu'un bouc soit sur le podium officiel, c'ça ? T'as attendu que les gens partent pour...
- Je te coupe tout de suite, Fawkes. C'est une erreur de calcul que Miller a corrigé. Si tu veux, tu n'as qu'à lui demander. Après... Elwyn ? Nan mais il apprenait rien de ses conneries, lui, il fricotait encore avec Stevy ? Une beigne, ça lui suffisait pas ? Le ton cassant devint subitement un murmure et la couleuvre esquissa un sourire pour Phillipson : Je dois avouer que je ne sais pas comment ça aurait été vu. Peut-être qu'il vaut mieux rester discret étant donné ce que j'ai pu entendre comme commentaires durant vos matchs.

Amertume. En un sens, elle avait peut-être raison. Le garçon coula un regard vers sa partenaire : durant leurs derniers matchs gagnés, nombre de spectateurs avaient sous-entendu qu'Aileen réussissait là où le Nuncabouc devait sûrement tricher. Donc, non, un né moldu ne pouvait pas gagner un tournoi de bille sorcier... OK.
Bon, au moins, ils avaient leurs bons pour les friandises. Stevenson s'éloignait déjà pour ranger le matériel avec les autres volontaires. Faisant face à sa coéquipière, il se gratta la nuque, le regard fuyant.

- Du coup... Ouais. Il ne savait pas quoi dire. C'était cool en tout cas, content d'avoir été ton prof de danse pour cet aprem'. A plus ? Mais, genre, ils allaient pas se faire un petit rendez-vous pour aller acheter les bonbecs ensemble. "A plus", à plus, ta gueule, Wayoth ! Bon courage pour tes d'voirs à faire et bonne douche. Après un petit signe de la main, ils se séparèrent dans les couloirs.



Note Aileen : J'ai mis mille ans à répondre   la joie de perdre la moitié de sa rep et de ne pas avoir la foi de recommencer Du coup, je pensais qu'on allait pouvoir échanger plus, mais d'ici le 15/01, je ne sais pas  
Merci pour ce partenariat de foliiie  



_________________
Maman, je suis magique !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéePréfetMODO
    SERDAIGLE
    6ème année
    Préfet
    MODO
AVATAR : Kai (exo)
MESSAGES : 3194

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En état d'ivresse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/01/1981-Bristol
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Dim 8 Jan - 0:19


Ahaha qu'est-ce qu'on s'amuse, Oh non Stevenson m'a vu !

-Elwyn !, le Serdaigle n’entendit pas immédiatement la voix du jeune homme qui venait de l’interpeller, Oh ! Le préfet !

-Hein ?

Extirpé brutalement de ses pensées chaotiques, il chercha du regard d’où venait le cri. Un brun ultra mince courrait dans sa direction en faisant de grands gestes, un livre à la main. Il reconnut Connor, un de ses voisins de dortoir. Oui Connor ?

- Tu ne saurais pas où est Fay, je dois lui rendre son livre sur le tarot.

Il y a donc d'autres gens qui s'intéressent aux tarots ?

-Je vais la voir justement, elle m’a dit être allée regarder le tournoi de bavboules géré par des trolls.

Connor ricana : j’te suis alors !

Les deux Serdaigles descendirent de la tour en discutant, c’était principalement Connor qui faisait la conversation et Elwyn répondait par monosyllabe. L’attention du jeune homme était très capricieuse ces derniers jours, principalement en cours ou en présence de ses amis. Il était clair que quelque chose accaparait son esprit, mais la grande question était : quoi ? Selon Fay, il devait être amoureux, mais elle essayait certainement d’imaginer le scénario le moins pire qui soit.

-Et sinon, ça va avec Isaac ?

Elwyn arqua un sourcil et fixa le jeune homme sans comprendre où il voulait en venir. - Oui, je suppose qu’Isaac va bien ! Pourquoi ?

-Non, mais je veux dire vos petites affaires personnelles là, le soir... Quoi que ça fait un bout de temps que je vous ai plus entendus !

-AH ! Un souvenir de lui et d’Isaac dans le même lit à cause d’une araignée rejaillit des méandres de sa mémoire. Elwyn avait bondi sur son camarade en criant et en réveillant la moitié du dortoir, dont Connor. Non, mais c’est pas du tout ce que tu crois !

Ils approchaient de la cour intérieure, là où se déroulaient les matchs. Le tournoi semblait toucher à sa fin, car les joueurs étaient rassemblés autour de Stevenson. Connor ricana en voyant la brune : c’est pour ça que t’étais avec Stevenson, elle est aussi plate qu… Elwyn se jeta sur Connor et plaqua sa main sur la bouche du Serdaigle pour le faire taire avant qu’Absynthe puisse l’entendre. Tais-toi Connor !

Sa relation  était  assez dégradée avec la jeune femme depuis le coup de la forêt, inutile d’envenimer la chose. Nous n’avons jamais été en couple elle et moi, donc le sujet est clos ! Le ton d’Elwyn était si sec qu’il fit taire Connor dans l’instant. Le brun dévisagea Elwyn de haut en bas, il semblait analyser ce qui était vrai et faux dans ce qu’il venait de lui dire.

-Vous parlez de quoi ? Fay surgit dans leur dos et les agrippa aux épaules.

Quelque chose, trouver quelque chose. Ne pas lancer le Poudlard express de Fay en marche sur le sujet de Stevenson. Il prit la parole avant Connor : de mon rôle de préfet ! Il fixa Connor puis Fay, oui, de ce que je fais de mes journées, haha. Rien de bien passionnant en somme.



-D’ailleurs, en vrai… C’est quoi ton job ? Hormis te pavaner dans les couloirs, s’entend. Elwyn lui donna un coup d’épaule amical qui fit rire la demoiselle. Il reprit la parole et son sérieux :

-Oh, trois fois rien. Généralement, je dois aider les premières années de Serdaigle, ou pas, à trouver leur chemin, les guider s’ils sont perdus ou s’ils n’arrivent pas à trouver l’énigme de notre heurtoir. Mais ça, ça varie selon les jours parfois absolument personne n’a besoin de mon aide, parfois je suis sollicité de partout.  C’est assez fatigant, parce que parfois j’ai juste envie de rentrer me reposer, mais c’est mon rôle d’aider les étudiants, tu vois ? Alors, je me force, sans parler de mes tours de garde le soir, alors ça c’est carrément chiant. Je déteste faire l’auror !  Mais sinon, on a une super douche privée, mais j’ose pas me laver dedans parce que ça fait un peu prétentieux, mais d’un autre côté, je suis en paix et ça c’est quand même cool parce qu’il y en a qui s’amuse à te balancer des sorts sous la douche et qui trouvent ça drôle. Elwyn soupira en repensant à certaines mauvaises surprises dans les douches, et d’autres pas si mauvaises. Automatiquement il revit Maya complètement nue sous ses yeux et ses joues s’embourbèrent. Le poids de son corps, la caresse de ses mains et la douceur de sa peau. Tout était ancré dans sa chair et le faisait facilement replonger (surtout la nuit). Il se reprit aussitôt : sinon les préfets se font des rapports et ils… Fay, tu m’écoutes ?

Il se tut en se rendant compte qu’il avait endormi Fay avec ses explications et qu’elle ne l’écoutait plus depuis un moment. Une vague de colère le submergea, mais elle se brisa sur le barrage de son self-control.

-Regarde-moi l’autre qui se pavane, sale fangieux !

Elwyn n’avait pas besoin de suivre les prunelles de Fay pour savoir qui elle fusillait du regard et d’ailleurs il n’avait aucune envie de se noyer dans les yeux émeraude de la victime de son gourou.

Connor coupa court à l’échange : - au fait Miller, t’as fait un truc à tes cheveux depuis la rentrée non ?

Fay éclata de rire et se rapprocha de Connor : t’as vu ça, il est tout beau ! Et  figure-toi que c’est depuis qu’il sort avec Livingstone !

-Non, celle qui a perdu son œil ? Elle sortait pas avec Hayden ?

-Exactement ! Mhm, elle l'a lâché pour Elwyn.

Elwyn rougit à la simple entente du prénom de la demoiselle, enfonçant son cas déjà désespéré : mais n’importe quoi !

 -Il lui a donné rendez-vous au musée et comme de par hasard son ex la laideronne Stevencloche y était ! Je te jure que j’avais jamais vu Elwyn aussi bien pomponné et coiffé ! Les deux Serdaigles dévisagèrent le jeune homme qui ne savait plus où se mettre. N’importe quoi !

-Stanley était présent et il te confirmera mes dires ! hey mais c'est mon livre ça ! Pourquoi les pages sont toutes déchirées ! Elle s'avança vers Connor et lui arracha le livre des mains. Il ne confirmera rien du tout !

- Tu me l'as passé dans cet état ! Fay haussa les épaules. Mais il m’a dit qu’il n’est jamais sorti avec Absynthe !

Fay fit claquer sa langue contre son palais : c’est le genre de truc qu’on préfère cacher, tu sais. Elle fit une moue contrite : comme le fait d’avoir un loup-garou dans sa famille, tu vas pas le crier sur les toits ! Bah là c’est pareil. Personne n’irait se vanter d’avoir fricoté avec Stevenson ! Y a que le Poudlard express qui n’y est pas passé dessus.

- Mais vous allez vous taire, oui ! Il soupira et se rapprocha de Jane suivi de près par les deux Serdaigles. La pianiste était en train de zieuter la feuille des résultats, Elwyn la salua et lui demanda ce qu’elle faisait. Sans arrière-pensée, il avait survolé les calculs et résultats, car le prénom de Way avait attiré son attention. Son équipe était arrivée en deuxième position, mais un calcul rapide lui fit réaliser que quelque chose ne tournait pas rond. Il le fit savoir à la demoiselle qui lui expliqua que ce n’était pas elle, mais Absynthe qui avait fait le calcul. Il n’en fallut pas plus pour pratiquement faire naître un ulcère chez le jeune homme. Tout de suite, Elwyn se sentit diminuer, il ne voulait surtout pas qu’Absynthe apprenne qu’il venait mettre son nez dans ses calculs, il s’imaginait d’ici ce que la demoiselle dirait en l’apprenant : « toujours à vouloir jouer au monsieur-je-sais-tout. Occupe-toi de tes affaires pour changer, disparais ! ». Il aurait voulu prévenir Jane, mais trop tard elle était déjà au côté d’Absynthe. Elwyn, en homme courageux, tourna immédiatement le dos aux deux jeunes femmes et fit face à Fay qui le dévisageait sourcil arqué et Connor qui faisait des grands signes de main en direction d’un lion.

Le lion en question se prénommait Shawn et il était en sixième année lui aussi, sorti d’une longue convalescence.
Elwyn le salua d’un signe de tête. Le Gryffondor s’accouda sur l’épaule d’Elwyn : - Hoo Connor, tu es venu me féliciter pour ma victoire ?


-Si tu m’avais dit que tu comptais participer, je me serais inscrit !

-ça va, je te dérange pas ? demanda Elwyn agacé par sa proximité non désirée.


Shawn le dévisagea de haut en bas : non non t’inquiète ! Elwyn se dégagea en soupirant. Au Gryffondor on ne dit pas ce qu’ils doivent faire, hein !

Shawn ricana : entre autres. Puis je fais ce que je veux…surtout sans jamais dire où je vais pour éviter de me faire pincer par un préfet ! Je veux faire ce qu’il me plaît, tu vois ? Être libre !

Elwyn arqua un sourcil, comme s’il avait que ça à faire que de courir après les pseudos rebelles rouge et or. Ce type a une tête de mule. Si tu confonds la liberté avec l’anarchie…J’peux plus rien pour toi.

-T’es bien un Serdaigle

-Vive les clichés. Adieu le lionceau, je ferme le débat, dit-il en s’éloignant.  Il ne put qu’entendre Shawn dire à Connor comme si Elwyn n’avait jamais discuté avec lui : -j’voudrais déjà être à la fin des examens ! ça me saoule !

C’est alors qu’il revit mentalement Jane et Absynthe. Mince, je suis sûr qu’elle va m’en tenir rigueur, pour changer… Il s’éloigna les épaules basses en se demandant à quel moment il n’avait pas merdé avec la Serpentard. Une petite voix lui répondit : probablement jamais. Il fut rapidement rejoint par Fay qui comptait bien lui faire son rapport anti-Stevenson.

_________________

Excitate vos e somno
Liberi mei
Cunae sunt non
Liberi fatali, somnus est non
Surgite - Inventite
Veni hortum veritatis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème année
    GRYFFONDOR
    6ème année
AVATAR : Jaebum (got7)
MESSAGES : 657

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: ça se mange ?
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 30 mars 1981 à Glasgow
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Mer 11 Jan - 0:11


Lorsque Shawn avait proposé à Jessicayumi de prénommer leur duo : les griffons, il s’était attendu à ce qu’elle lui fasse remarquer qu’il parlait trop ou qu’il la fatiguait. C’était généralement ce que les gens lui disaient ou au moins lui faisaient comprendre, mais la demoiselle ne réagit pas du tout de la même façon.


- Pourquoi pas, oui. C'est une bonne idée. Partons sur les Griffons.

Il se stoppa et pivota vers elle, incrédule : une bonne idée ?! Lentement un immense sourire avait marqué ses joues et il s’était précipité sur le terrain. Oui, oui haha une bonne idée, répéta-t-il tout guilleret. C’est également avec cette énergie nouvelle qu’il fit un petit jeu de mots avec pitiponk, certain qu’il ferait l’unanimité. Il avait raté son tire, mais cela ne l’avait empêché de sourire à sa partenaire en lui souhaitant bonne chance. Rien ne devait ternir un sourire et surtout pas un tournoi.

La demoiselle s’exclama alors d’une voix douce :

- Tu débordes toujours autant d'énergie, dis-moi ?

-Toujours !  Je suis tombé dans une potion de goutte désopilante, gamin. Depuis, j’ai toujours trop d’énergie à revendre ! Au grand malheur des autres.

-On t'a déjà dis que tu étais comme un rayon de soleil ?

Un… Si c’est Shawn qui menait la dance depuis le début du duel en trimbalant et enlaçant la demoiselle au gré de ses caprices, elle venait de retourner la situation en le prenant au dépourvu. Non, on ne lui avait jamais dit qu’il était chaleureux comme un rayon de soleil. Généralement les filles de son âge ou les adultes avaient deux types de réactions en sa présence : roulement des yeux ou soupirs. Shawn recevait rarement des compliments aussi agréables et cela lui fit énormément plaisir. Une douce chaleur envahit chaque parcelle de son corps lui donnant des ailes et le sentiment d’avoir un feu d’artifice dans le cœur. Cet étrange sentiment le déconcerta pendant quelques secondes où il ne sut pas quoi dire ou faire. Shawn reprit, toutefois, rapidement du poil de la bête et se rapprocha de la demoiselle un sourire carnassier aux lèvres : quoi ?  Tu es amoureuse de moi ? Je comprends… Mais pour le moment, on a un match à gagner ! Il la poussa doucement vers le terrain.

C’était sa façon d’étouffer son malaise, de faire face à ce compliment qu’il était incapable d’encaisser. Lui qui était si peu habitué à en recevoir. Au final, si leur échange était un match, la demoiselle venait de gagner la manche. La Serdaigle rata son coup, certainement à cause de la remarque complètement déplacée de Shawn et la voix d’Absynthe annonçant la fin du tournoi se fit entendre.

-Quoi déjà !! Mais je commençais à peine à m’amuser, bougonna-t-il en trainant les pieds. Shawn aurait aimé faire une ou deux parties de plus, comme les enfants, il ne savait jamais s’arrêter. Il suivait Jessicayumi et s’exclama : - Hey regarde ! J’ai pas reçu une seule tâche sur moi en vrai !!! Il tourna sur lui-même en écartant les bras, si c’est pas beau ! On a tellement bien géré que j’ai même pas été sali.

Tous réunis au centre de la cour, ils attendaient les résultats. Sa partenaire s’était éloignée avec un calepin et Shawn s’était lentement, mais surement rapproché d’Abigail, dans son dos. Elle ne l’avait pas senti approcher et une fois à un mètre de distance, il s’éclaircit volontairement fort la gorge pour qu’elle se retourne.

-AbiiiiiiiGAil, dit-il d’une voix mielleuse en se balançant d’avant en arrière. Tu n’oublieras pas notre petit tête à tête à Pré-au-lard j’espère, parce que je compte pas oublier. Tu as vu comme j’ai géré n’empêche, haha c’était impressionnant de classe ! Il avança volontairement son visage près du sien et plongea dans ses yeux aux feux éteints : alooors, il arqua un sourcil, ça fait quoi de se faire battre par un « abruti de Gryffondor » ? Leurs visages étaient plus qu’à une trentaine de centimètres : wo ! J’avais jamais fait gaffe que tes yeux étaient aussi verts, s’exclama-t-il en se redressant ce qui fit reculer son visage du sien.

Bien.  

Ah  ça commence ! Il se rapprocha de Stevenson tout en la dévorant du regard. C’était l’heure des résultats. Tout d'abord, je souhaiterais vous remercier pour votre participation, Merci à vous !, je pense pouvoir parler au nom du Bureau en affirmant que nous avons été agréablement surpris d'avoir autant de participations en sachant que toutes les années sont plus ou moins occupées par les devoirs à rendre. Shawn pencha la tête sur le côté en faisant une grimace, il allait faire une réflexion, mais Absynhe lui coupa l’herbe sous le pied : J'ai dit "plus ou moins", Shawn.

Il éclata joyeusement de rire et aurait volontiers tapé dans le dos d’Absynthe comme il l’aurait fait à un pote pour lui signifier : trop drôle !, mais la demoiselle était trop loin. Me voilà rassuré !

Absynthe révéla alors que des bavboules avaient été volées.  Il dévisagea plusieurs de ses camarades et des vagues de murmures passèrent dans les rangs. Shawn s’exclama en ricanant : - QUI EST LE NUNCABOUC CRÈVE LA DALLE QUI A CONFONDU LES BAVBOULES AVEC DES BERTIES CROCHUES !

Après cette petite remontée de bretelles, les résultats tant attendus tombèrent :
- Sur une notre plus gaie, je vais donc passer à la remise des bons chez Honeyduks. Avec un enchainement de victoire très surprenant, c'est l'équipe quatre qui l'emporte : Jessicayumi Belmontet et Shawn Inoue. Amanda Ziegler est retourné dans son dortoir après le petit incident de tout à l'heure, mais elle bénéficiera également de votre victoire. Je vous laisse donc vous approcher pour récupérer vos biens...  

-YEAAAAAAH, s’écria Shawn en faisant des bonds tel un kangourou hyperactif, son bon de réduction tendu comme un trophée. Il croisa le regard de sa partenaire et alors qu’il allait l’apostropher, elle se jeta sur lui en criant :

- SHAWN ! On a gagné !

Elle l’enlaça sous le regard de plusieurs curieux. Pris au dépourvu, il s’empressa de l’enlacer comme il l’avait fait pour les autres matchs : - Les griffons ont tout déchiré !!!

- Merci d'avoir été mon partenaire. Merci d'avoir remplacé Amanda. Je suis heureuse d'avoir fais ta connaissance...

-Oh eh bien euuuh… AH ! Il donna une tape un peu forte dans le dos de la demoiselle et l’envoya valser vers l’avant : c’est rien, haha, c’est euh… cool ! Le plaisir était pour moi.  Ouais, une équipe du tonnerre alors euh… merci à toi aussi. Haha. Si l’occaz’ se présente Jess’, faudra se refaire une ptite partie !

Il vit alors Connor lui faire de grands gestes et s’avança vers son ami en compagnie de deux autres Serdaigles. Un échange s’ensuivit avec le préfet ennuyeux des Serdaigles et son départ fût un véritable soulagement pour le Gryffondor.

-Connor, j’crois que j’ai une touche avec une des votres !

-Toi pff... avec qui ?

- Jessicayumi, tu connais ?

-Celle qui bosse pour la gazette ?... Mec, tu rêves  encore, paraît qu’elle et Neville sont ensemble ou en tout cas comme si !

Alors que la discussion battait son plein, Shawn n’avait pas vu Zack qui l’observait depuis un moment d’un air renfrogné. Son jumeau était parti lorsque Jessicayumi avait sauté au cou de Shawn et avait shooté dans une bavboule oubliée qui avait explosé sur ses chaussures rependant une odeur d’épinard.

_________________

♠Shawn' ❝Somebody once told me the world is gonna roll me I ain't the sharpest tool in the shed
She was looking kind of dumb with her finger and her thumb In the shape of an "L" on her forehead. Didn't make sense not to live for fun, your brain gets smart but your head gets dumb.

So much to do so much to see so what's wrong with taking the back streets? You'll never know if you don't go. You'll never shine if you don't glow!❞ -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème annéePréfète
    SERPENTARD
    5ème année
    Préfète
AVATAR : Holland Roden
MESSAGES : 162

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 19 juillet 1982 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Mer 11 Jan - 19:57

- J’avais pas remarqué que t’étais aussi p’tite. C’mignon. Faut manger plus de soupe, hein …

Aileen s’amusa de sa remarque : effectivement, son un mètre cinquante-six ne lui avait jamais permis de voir au travers d’une fenêtre un peu en hauteur, ce qui avait toujours amusé son entourage, mais cela ne l’empêchait pas de savoir se battre et de rivaliser avec des plus grands. Elle avait été la plus grande de sa classe jusqu’à ses 10 ans, puis, brusquement, elle avait arrêté de grandir : un vrai complexe pour elle qui aurait adoré dépasser les cent-soixante centimètres. Toutefois, elle ricana, serrant un peu des dents pour ne pas assombrir leur brève relation. Elle n’aimait pas vraiment les gens qui la taquinait alors qu’ils ne se connaissaient pas plus que ça. En plus de cela, elle le suspectait secrètement d'essayer de la draguer un tout petit peu -hey oui aussi sympathique soit-il un garçon de 17 ans reste un garçon de 17 ans- mais elle fit comme si de rien n'était.

- C’est une danse de la victoire qu’on fait dans ma famille. De moldu.

La jeune femme croisa les bras pendant la micro-pause su'avait marqué son interlocuteur après son dernier mot, comme s’il attendait quelque chose. Elle n’avait jamais rien eu contre les sang-de-bourbes, et les préférait aux sorciers de famille purs qui se pensait beaucoup plus légitimes et manquaient de modestie. Et il n’en manquait pas à Serpentard. Son propre père était un moldu, et malgré le fait qu’elle aurait préféré que sa mère tombe sur un sorcier pour éviter tout ses désagrément de la vie, elle ne se sentait pas moins méritante que les autres élèves. Elle avait d’ailleurs de bien meilleures notes qu’eux, et elle ne se gênait pas pour le leur faire remarquer.
Après avoir brièvement balayé la cour intérieure du regard, le Nuncabouc balaya ses bras en faisant des cercles extrêmement larges juste devant lui. Cela provoqua à la jeune femme un rire qu'elle ne pouvait pas empêcher : cette dance était assez drôle pour cela mais pas assez ridicule pour que son hilarité soit prise pour de la moquerie. Posant sa main sous son nez pour cacher ses dents qui l'avait toujours gênée depuis sa tendre enfance, Aileen recula de quelques pas, sans pouvoir détacher son regard du jeune homme.

- Tu dois avoir le rythme dans la peau ! déclara-t-elle une fois qu’il eut terminé.
-Voilà, voilà ! A toi.

En arrêtant progressivement de ricaner, Aileen posa ses yeux sur lui, qui semblait étonnement gêné, ce qui entraîna un léger sourire sur les lèvres de la jeune femme. C'était peut-être une des premières fois, depuis qu'elle le connaissait, qu'il se comportait de la sorte : c'était assez cocasse. Par contre, une question lui trottait dans la tête : Il était sérieux ? Non ? ... Oh si peut-être ... Quoiqu'il en soit, ce n’était pas le genre de choses qu’elle aimait faire en public. Avec de -très- bonnes copines dans une salle vide pourquoi pas. Mais dans une cour pleine d’étudiants vicieux et cruels, cherchant la moindre raison, même infime, pour lancer des rumeurs stupides, sans queue-ni-tête, c'était hors de question. Elle tenait tout de même à sa dignité. Oh et puis mince, il y avait de grande chance pour qu’ils ne s’adressent plus la parole alors pourquoi ne pas s’amuser. Et puis, elle n’allait pas le laisser se ridiculiser tout seul, après tout ils restaient en équipe pour encore quelques minutes.

- Seulement parce que c’est toi !

La jeune femme se tourna et balaya, à son tour, la cour du regard, veillant à ce que personne ne les observe fixement. Malheureusement pour elle, la plupart des matchs étaient désormais terminés et l'endroit grouillaient d'habitants. Prise d'un courage insoupçonné jusque-là, elle s'éloigna de quelques centimètres de Wayoth. Par la suite, et très rapidement avant qu'on ne la remarque -et surtout avant que son courage ne s'estompe-, la jeune femme tenta de mimer les gestes de Wayoth de façon bien moins synchronisée, prenant soin de rendre cela plus glamour et passable aux yeux des autres élèves. Oui, effectivement, elle avait toujours cette peur du regard des autres. Après un temps qu’elle pensait équivalente à celui de son coéquipier, elle s’arrêta de tourner ses bras comme une imbécile. Elle était sûre qu'on l'avait vue et elle appréhendait.
La voix d’Absynthe retentit soudain dans les airs, faisant se retourner l’apprentie danseuse dans sa direction. Alors qu’elle commençait son discours concernant le tournoi, Aileen n’écoutait que d’une oreille, cherchant du regard les quelques personnes qu’elle connaissait plus ou moins pour savoir s’ils avaient l’air confiants. Elle entendait tout de même quelques mots clefs. Bien sûr qu’elle allait se jeter sur le club de Bavboules … Elle avait tellement le temps et l’envie de passer des heures à lancer des boules avec des premières années. Du vol ? Mais qui pouvait bien aller voler un sac de billes puantes ? Quelqu’un qui s’apprêtait à faire une mauvaise blague sûrement … Son attention reprit surface lorsque l’organisatrice annonça les vainqueurs du jour.

- Avec un enchainement de victoire très surprenant, c’est l’équipe quatre qui l’emporte : Jessicayumi Belmontet et Shawn Inoue. Amanda …

Le sourire qui s’était joyeusement dessiné sur ses lèvres, disparu aussitôt, tout autant que son attention. Comment avaient-ils pu perdre un tournoi comme celui-là ?! Lancer des Bavboules était à la portée d’un enfant de 5 ans, elle ne comprenait pas … Ils avaient pourtant gagné la majorité de leur matchs ce qui n’était pas très logique. Comptant mentalement ses potentiels points, elle se rendit vite compte que Shawn et Jessicayumi avaient vraiment cartonné à ce tournoi. Déception, cette vieille amie ...

-Ah phok. On arrive deuxième à un point près, c’trop con. Le garçon s’était approché de son oreille assez doucement pour qu’Aileen puisse le voir venir. En tout cas, elle n’avait pas sursauté plus tôt dans le tournoi : peut-être commençait-elle à s’habituer, en quelques sortes, à sa présence et à sa manière de communiquer parfois. Elle arrivait presque à sentir sa propre odeur corporelle s’émanant des horribles senteurs qui couvraient son uniforme. Effectivement, comme elle l'avait entendu précédemment, ce n’était pas des plus agréables. Pas déçue ?

Si elle était déçue ? Bien sûr qu’elle était déçue ! Ils avaient manqué la première place à un poil de fesses, pour être polie : un lancer ! Dès son plus jeune âge, elle avait adoré la compétition, quittant toute contenance et modestie lorsqu’elle gagnait. Cependant, quand le talent n’était pas là et qu’elle perdait, elle devenait une toute autre personne : agaçante, agressive et mauvaise, elle savait que cela lui pourrissait la vie mais elle ne pouvait pas se contrôler. C’était plus fort qu’elle. Cela venait probablement de son père qui avait passé une bonne partie de son enfance à dire que le monde n’avait pas de place pour les perdants et que seuls ses derniers pensaient que c’était la participation qui comptait. Une idée qui avait fait son chemin dans la tête de la jeune femme, jusqu’à la grignoter de l’intérieur. Elle se souvenait de la phrase fétiche que son père passait son temps à lui répéter : « Être second c’est être le pire des perdants. Personne ne se souvient des seconds ! Tu es dans l’ombre du meilleurs et tout le monde le sait. ».

La jeune femme commença à ouvrir la bouche pour lui répondre lorsqu’une jeune femme, plus âgée qu’elle, du nom de Lana quelque chose -Aileen n’avait pas vraiment la mémoire des noms-, se lança sur le dos d'un Wayoth on ne peut plus surpris. Les deux jeunes femmes ne s’étaient jamais vraiment adressées la parole mais elle avait entendu parler d’elle par des étudiants dans sa salle commune. Tandis que ce dernier se débattait avec la jeune femme, Aileen s'octroya un bref instant pour tourner le regard vers l’équipe complètement rose de Nuncabouc. Elle observa de loin McGregor à côté de sa coéquipière, en se cachant derrière la silhouette de son partenaire. Elles s’étaient affrontées lors d’un de leurs matchs et Aileen l’avait totalement ignorée, préférant la snober pour éviter un énième conflit. Elle n’aimait pas cette fille et connaissait pertinemment son amour de la compétition, d'une valeur presque égale à la sienne. Par conséquent, elle espérait franchement qu’elle perde ce tournoi : juste pour lui faire les pieds.

La jeune femme se concentra une nouvelle fois sur Wayoth avant que Jude ne la remarque, tandis que l’amie de son partenaire, les pieds sur la Terre ferme, lui tendit la main. Prise d’un élan de sympathie, la serpentarde la lui serra brièvement en regardant l’écusson de son uniforme : un blaireau. Aileen ne connaissait pas personnellement beaucoup de personnes de cette maison mais le peu de gens qui la composait pouvaient se résumer en ses quelques mots : une bande de bonne poire, sans réelle personnalité et surtout trop gentils. Non effectivement, Aileen n’avait pas une bonne image des Poufsouffles. Mais pour sa défense, elle ne demandait qu’à changer d’avis.

- Salut. Oui. Elle n’était pas très douée pour les rencontres.
- Bravo ! Mon équipière et moi, on était vraiment trop nuls …

Aileen ne l’écoutait pas, et s’était arrêtée au premier mot, plantant ses yeux vers ses chaussures. Bravo ? B-R-A-V-O ?! Ils avaient perdu, de quelques points peut-être, où pouvait être la joie là-dedans ? Elle ferait mieux d’aller féliciter les gagnants au lieu de lui rappeler de sa piètre prestation. Remarquant qu’elle avait quitté Terre, elle remonta les yeux vers Wayoth qui lui proposa de suivre ses camarades d’un geste de la main. Aileen n’était pas très chaude à l’idée de cette perspective mais elle se dit qu’elle ferait mieux de changer d’attitude si elle ne voulait pas que sa réputation de Reine des Glaces ne s’assombrisse. La voix de Stevenson lui sauva la mise :

- Phillipson ! Fawkes ! Attendez. Après une bête de calcul, il se trouve que vous remportez également le tournoi à égalité. Félicitations.
- Non sérieux ?! En tournant brusquement la tête vers Wayoth, Aileen n’en croyait pas ses oreilles. Je ne m’y attendais pas à celle-là.
- Fais genre, Stevy … Fallait pas qu’un bouc soit sur le podium officiel, c’ça ? T’as attendu que les gens partent pour …
« Oh les Nuncaboucs et leur éternel besoin de passer pour des victimes … »


Aileen n’écoutait pas ce que l’organisatrice de ce tournoi disait ensuite, elle était tellement contente. S’il n’y avait pas eu autant de monde autour d’eux, elle aurait sauté dans les airs en s’accrochant aux épaules de son coéquipier. La jeune femme était devenue quelqu’un de totalement différente, comme si le diable qui la possédait s’était fait expulser par le plus optimiste des enfants. Ses dents se desserrèrent, tout comme ses bras ; son sourire réapparu et ses cordes vocales se dilatèrent perdant la tension qui s’était fait le long de son corps. Elle était tellement contente.

- Je dois avouer que je ne sais pas comment ça aurait été vu. Peut-être vaut mieux rester discret étant donné ce que j’ai pu entendre comme commentaires durant vos matchs.
- T’inquiète ! Déclara-Aileen en faisant un geste pour repousser virtuellement les mauvaises ondes, après qu’Absynthe ait quitté leur conversation. Nos techniques resteront confidentielles. On a gagné c’est génial !
- Du coup … Ouais. C’était cool en tout cas, content d’avoir été ton prof de dance pour cet aprem’. A plus ? En s’avançant vers les couloirs pour retourner à sa salle commune, Wayoth à ses côtés, la jeune femme acquiesça de la tête en souriant. Bon courage pour tes d’voirs à faire et bonne douche.
- Merci beaucoup à toi aussi ! A bientôt, ajouta-t-elle alors que son ancien partenaire était déjà loin d’elle.

En regardant le ticket que lui avait tendu Absynthe, elle ne put s’empêcher de sourire : le plus drôle dans tout cela était qu’elle ne mangeait presque pas de confiseries. Ça la faisait grossir rapidement -le mauvais côté d’avoir un métabolisme lent par rapport aux autres- et elle ne se sentait pas très bien après en avoir dégusté. Aileen courut à moitié en descendant les marches, pressée d’aller retrouver les amies qui l’avait convaincue de participer. Les filles n’allaient jamais vouloir la croire. Une fois arrivée au niveau des cachots, la jeune femme les vit sortir du grand portrait qui servait de porte à leur salle commune. A peine avaient-elles eu le temps de la remarquer, qu’elle se jeta sur elles présentant fièrement son ticket devant elle.

- Devinez qui a gagné le tournois : c’est bibi !

HJ : Note Way':
 

_________________

“The hardest thing about "everything happens for a reason" is waiting for that reason to show up.”
― Karen Salmansohn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Emily Rudd
MESSAGES : 263

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire. Ne comprend pas les sentiments amoureux.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Londres, 01 Novembre 1980
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Dim 15 Jan - 15:05

Pourquoi s'était-elle inscrite déjà ? La raison était sortie de la tête d'Abigail, tandis que les matchs s'enchaînaient, laissant sur son pull noir, des tâches qui ne partiraient qu'avec un Recurvite, mais dont l'odeur persisterait. La mine renfrognée, elle passa sa paume sur son ventre, dans le but d'atténuer l'orange qui venait de s'ajouter à une autre couleur. Son nez en trompette se retroussa, au moment où les effluves grimpèrent le long de ses narines. Après deux lancés magnifiques de la part de son équipe, elle avait pensé, bêtement certes, qu'elles feraient un carton plein. Une victoire, comme elle en voulait, pour un tournoi dont elle ne voulait finalement pas, ou tout au moins plus. L'amusement des premières minutes, laissa place à un agacement profond, qui se traduisait par des soupirs répétés venant de la verte et argent. Au lieu d'une victoire sans fausses notes, elles avaient récolté une défaite magistrale, et assistées à une remontée spectaculaire, un sursaut d'orgueil de la part de leurs adversaires durant le premier match. Elle reconnaissait néanmoins le talent certain dont ils avaient fait preuve, et les félicita d'un simple mouvement de tête, lançant tout de même un regard neutre au Nuncabouc, qui se permit une fantaisie, une remarque, qu'elle ne commenta pas. Korsakov, son protecteur ? La voilà, qui l'imaginait vêtu d'une armure flamboyante, d'un bouclier, sur lequel brillerait des armoiries prestigieuses, dont elle ne connaîtrait pas la signification, maniant une épée faîtes d'un acier impeccable, reflétant les rayons du soleil, alors qu'il la brandirait en direction des cieux, au moment de pourfendre un dragon, ayant paradoxalement la tête d'un élève de l'école. Cette rêverie incongrue, lui arracha un sourire amusé, avant qu'elle ne suive sa coéquipière en direction de leurs prochains matchs.

Si la défaite contre l'une de ses homologues de Serpentard et le garçon dont elle avait déjà occulté le nom de sa mémoire, lui parut presque honorable, celle que lui infligea Shawn Inoue, son cauchemar personnel, lui resta en travers de la gorge. En plus d'avoir été aspergé par une Bavboule, rencontrant malencontreusement la patte griffue du chat obèse de sa camarade de chambre, elle avait dû supporter la vantardise dont faisait preuve le Gryffondor, sans trouver une occasion de répondre, d'une manière aussi cinglante que possible. Elle avait assisté impuissante à leur humiliation, par celui qu'elle ne pouvait s'empêcher de détester, et d'apprécier à la fois. Non, décidément, l'allure de pourfendeur de dragon, à laquelle avait été associée Alexandre un peu plus tôt, prit une autre forme. Il était un bourreau. Celui qui traînait une lourde hache, laissant derrière lui, un sillon creusé dans la terre, avant de rabattre une capuche, provenant d'une lourde cape sombre, dans le but de cacher son visage lors de l'un de ses prochains méfaits. Non seulement, le rouge et, or, était venu auprès d'elle, avant le coup d'envoi, si l'on peut dire, la déconcentrant, mais il mettait à exécution la victoire qu'il lui avait promise. Elle n'avait pas eu le cœur de lui expliquer la situation, son inscription cachée, et la rature volontaire de son nom sur la liste. Passer du temps en sa compagnie ? Ils en passaient déjà suffisamment aux yeux de la jeune fille. Et voilà, qu'elle venait de perdre un pari, lancé à la volée par celui-même, qui profitait de chaque occasion, pour venir l'assommer de paroles inutiles, et inintéressantes, qu'elle n'avait ni approuvé, ni réfuté.

« Un rendez-vous hein ? », marmonna-t-elle, plus pour elle-même, que pour sa voisine, qu'elle suivait en direction du buffet, en pointant sa baguette sur ses habits, pour leur retirer toutes traces, de ces malheureux incidents. Une fois près de la table, elle se saisit d'un morceau de gâteau au chocolat, qu'elle croqua précautionneusement, s’attendant à un haut-le-cœur, qui ne vient finalement pas, son estomac se délectant de son seul repas de la journée. « Breckenridge, c'est ça ton nom ? », apostropha-t-elle sa coéquipière, qui était restée non loin d'elle, pour observer les derniers affrontements. « On gagnera la prochaine fois. », elle reprit une bouchée de la sucrerie, à la suite de cette promesse, avant de s'avancer vers Elyas Rowle, dont le pincement aigu sur les cordes d'un violon mal accordé, commençait à lui donner la migraine. « Rowle, si tu n'arrêtes pas de jouer de ton truc, je ferais en sorte que ton archer atterrisse dans un endroit qui n'est pas approprié pour son utilisation. », lui dit-elle d'une voix tranquille, en passant à sa gauche, sans pour autant s'arrêter pour attendre une quelconque réponse. S'il s'arrêtait, elle le saurait de toute façon. Son regard se posa sur Absynthe, qui restait en retrait en compagnie d'une blondinette, qu'elle ne connaissait que de vue. Abigail croisa le regard vert de son amie, et son visage se fendit d'un maigre sourire, avant qu'elle ne se faufile entre deux spectateurs, pour rejoindre son bourreau, qui attendait à quelques mètres, les bras fermement croisés contre son torse.

« Toi, tu vas tellement me le payer. », siffla-t-elle, en allant à sa rencontre, avant de s’apercevoir qu'il venait d'être rejoint par une silhouette familière. Zack Inoue. Le pas de la sixième ralentit, avant de se stopper, ses émeraudes figeaient sur le jumeau de son cauchemar ambulant. « Qu'est-ce qu'il fout là lui ? », se demanda-t-elle à haute voix, avant que ses pensées ne soient abrégées par un raclement de gorge à son intention. Un soupir lui échappa, avant qu'elle ne se retourne sur la vision d'un Shawn fier de lui. « Qu'est-ce que tuAbiiiiiiiGAil » l'interrompit-il, ce qui lui arracha un sifflement mécontent, tant par l'utilisation de son prénom, que par tout ce qu'elle pouvait lui reprocher. « Tu n’oublieras pas notre petit tête à tête à Pré-au-lard j’espère, parce que je compte pas oublier. - On ne peut pas dire non plus, que tu m’aie réellement laissé le choix de refuser ta charmante invitation Inoue., lui répondit-elle d'une voix neutre, où se laissait deviner un certain sarcasme.

«  Tu as vu comme j’ai géré n’empêche, haha c’était impressionnant de classe ! »

« Qui n'aurait pas vu ça ? », un sourire en coin étira ses lèvres, alors qu'elle croisait les bras, avec l'étrange impression d'assister à un spectacle, où dans le rôle du bouffon, sur lequel l'on lançait des tomates au Moyen-Âge, était interprété par son interlocuteur. Il ne lui manquait plus qu'un chapeau ridicule, orné de clochettes, qui tinteraient à chacun de ses mouvements, comme ceux qu'il était en train de faire. Il devrait faire du théâtre. Au moins, j'aurais une bonne excuse pour lui jeter des Bavboules au visage. C'est quoi ton parfum préféré ? Poubelle, ou peau de banane ? Il avança son visage, courbant légèrement l'échine pour être à sa hauteur, mais elle n'amorça aucun mouvement de fuite, se contentant de soutenir le regard, qui s'était planté dans le siens. « Aloooors. », son sourcil s'arqua, et par mimétisme, elle en fit de même. « Ça fait quoi de se faire battre par un « abruti de Gryffondor » ? », lui demanda-t-il, avec le sourire d'ahuri qui était devenu sa marque de fabrique. Ça faisait quoi ? Mal à l'ego assurément, si l'on en jugeait du pincement de lèvres de la sixième année. « Aussi mal que le coup que tu prendras si jamais je t'entends encore une fois te vanter. », rétorqua-t-elle instantanément, en réduisant la distance de leurs visages d'une dizaine de centimètres, avec un rictus narquois, et fier. « Wo ! J’avais jamais fait gaffe que tes yeux étaient aussi verts », s'exclama Shawn sans préambules, avant de se reculer. « Qu-quoi ? », hoqueta Abigail sous la surprise, en se reculant à son tour de plusieurs pas, ses pommettes se colorant en rouge, qu'elle cacha avec ses longues mèches corbeau. Ses yeux, voilà bien, une chose à laquelle, elle ne s'attendait pas, venant de lui plus particulièrement. « Inoue... - Bien ! », elle baissa alors la main qu'elle avait tendue en direction du bras de l'asiatique, qui se détourna en direction d'Absynthe, qui allait annoncer les résultats. Un soupir à fendre l'âme secoua les épaules de la Hook, qui resta en retrait, écoutant la tirade d'une oreille distraite, son nez pointait vers le ciel nuageux. « Il fait chier. », lâcha-t-elle, une fois qu'il ne fût plus à porter de voix. Elle attendit patiemment, s'attendant à être bonne dernière, avec la préfète, ce qui fut le cas, sans grande surprise.

« Grande perdante ma chère Hook, comme c'est dommage. », entendit-elle dans son dos.
« Garde ton ironie pour ceux que ça intéresse Korsakov. », elle pivota dans sa direction, ancrant ses prunelles émeraudes, dans celles orageuses du septième année. « Saches que tu risques de perdre ton deuxième hibou, si tu me refais un coup pareil. », l'informa la Hook, d'une voix posée, ne récoltant qu'un éclat de rire de la part du concerné, qui balaya la menace d'un revers de main. « J'ai eu assez du premier poulet grillé Hook, je te remercie. », un haussement de sourcil accueillit sa répartie, avant qu'elle ne se décide à tourner son regard vers l'asiatique qui se tenait droit à ses côtés, fixant un point dans son dos, qu'elle supposa justement être son frère. Le premier, tandis que Zack Inoue, ne restait que le second. Et sans un mot à son égard, lui accordant le même respect qu'à une chaussette sale, elle se dirigea en direction de son jumeau, bientôt suivit par Alexandre, qui la regardait faire avec un étrange sourire, qu'il était impossible à déchiffrer. « Inoue. J'aurais un truc à te montrer. Je te ferais signe quand j'aurais le temps. ». La fourmi ferait l'effort d'être prêteuse, si la cigale cessait de chanter. Ignorant l'éclat idiot qui faisait briller les yeux du Gryffondor, elle passa son chemin, finissant par la même occasion de manger son morceau de gâteau, dont les miettes brunes furent chassées de ses lèvres d'un revers de main expert. « Tu es dure avec lui, tu as vu sa tête quand tu l'as ignoré ? », lui lança le plus vieux, en marchant à sa droite. « Je m'en contrefous. », lui rétorqua Abigail, en ignorant royalement le regard furieux qui s'était braqué entre ses omoplates. « En attendant, j'ai bien besoin d'une cigarette, et d'une bonne douche. », elle tira sur son pull, dont l'odeur commençait à attaquer ses parois nasales. Son ami pouffa, avant de lui tendre sa veste parfaitement coupée. « Allez, c'est ma tournée. Profites-en, tu l'as bien mérité. »

Elle avait perdu oui. Mais finalement, peut-être que le destin avait cherché à lui montrer une chose, à laquelle, elle n'avait pas prêté attention ? Non sans un dernier regard à l'attention de deux rouges et, or, et d'une Serpentard, la Hook se laissa entraîner hors de la Cour, les mains dans les poches, laissant pendre sur ses épaules, une veste noire de costume, qui ne pouvait qu'appartenir à son voisin, dont la conversation, commençait déjà à l'ennuyer. Ça sera quoi la prochaine étape ?

_________________
Crédit : Octave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SERPENTARD6ème année
    SERPENTARD
    6ème année
AVATAR : Kristen Stewart
MESSAGES : 878

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la chevelure si bien coiffée d'Elwyn H. Miller
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 septembre 1980, Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97) Dim 15 Jan - 20:46

TOURNOI DE BAVBOULES




FIN DE L'EVENT SEPTEMBRE - 27/09/97



Au risque de me répéter, je souhaitais vous remercier pour vos participations à cette animation   et j'espère que vous vous êtes bien amusés avec cet évent rp, que ce fut dans le jeu en lui même, dans le principe du tournoi inséré en contexte de "terreur", ou encore en échangeant avec vos partenaires et adversaires.
Pour ma part, j'ai tout autant aimer organiser que participer et, si jamais vous avez l'envie d'organiser un petit truc rp mais que vous ne savez par où commencer, n'hésitez pas à me poser des questions toussatoussa.

Le comptage de points à été fait et sera bientôt affiché afin que les participants reçoivent les pp gagnés à la sueur de leurs...doigts !
Si vous voyez des erreurs de calcul, n'hésitez pas à le signaler comme Absynthe, il m'arrive d'être fortement fâchée avec les chiffres....

Un post dans ce topic rapportait 500 PP
Une Réussite aux dés rapportait 450 PP
Un Échec aux dés rapportait 300 PP

J'ai déjà signalé à Gringotts le montant de chaque versement à effectué

> Malia Montgomery : + 900 PP
> Viven Lensie : + 300 PP

> Abigail Hook : + 2 350 PP
> Meredith Breckenridge : + 750 PP

> Tony Garner : + 2 600 PP
> Carlie Peters : + 2 450 PP

> Shawn Inoue : + 2650 PP
> Jessicayumi Belmontet : + 4 550 PP

> Aileen Phillipson : + 4 650 PP
> Wayoth Fawkes : + 4 450 PP

> Samuelle Burroughs : + 1 650 PP
> Jude McGregor : + 1 500PP

> Elwyn H. Miller : + 500 PP
> Lysander Gilson : + 500 PP
> Elyas Rowle : + 500 PP
> Absynthe C. Stevenson (hors organisation, post pour Ely) : + 500 PP

Preuves calculs:
 

_________________


“Love is the most beautiful of dreams
and the worst of nightmares."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97)

Revenir en haut Aller en bas

[T] - EVENT SEPTEMBRE - LE TOURNOI DE BAVBOULES ! (27/09/97)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Tournoi Haguenau 40K - 10-11 septembre 2011 - 3000 pts» Event !! Tournoi, premier tour [The Rainbow's Girls VS Sadique Empire]» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: La pensine :: Sept. 1997 - Août 1998 :: Sujets terminés-