AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Biographie d'Aslak Loikson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MANGEMORTPhotographe
    MANGEMORT
    Photographe
AVATAR : Adam Driver
MESSAGES : 92

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibaire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 31/10/1966
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Biographie d'Aslak Loikson Lun 5 Sep 2016 - 20:30


Au temps pour moi, soldats !
Base militaire de Kjevik, 1er juillet 1981

Tu n'as pas pleuré lorsqu'on ta forcé à quitté ta demeure familiale, ton univers. La valise ainsi que tous tes effets personnels sont restés là-bas. Tu n'as pu garder sur toi, dissimulé sous tes quelques plis de vêtements, ta baguette. Tu tentes de dissimuler ton angoisse à l'idée qu'ils la trouvent, la brisent et la jettent. C'est tout ce qu'il te reste, tout ce qui fait que tu es toi. Alors, tu restes résolument immobile sur ton siège inconfortable, ne montrant pas que ton postérieur te fait mal à force de rester assit. Tu ne veux rien montrer. Ils ne t'atteindront pas. Jamais. Tu les écoutes d'une oreille distraite et tu essayes de paraître le plus calme possible lorsque tu entends des phrases qui te concernent, découvrant enfin pourquoi ils sont venu te chercher alors que tu n'as rien demandé. Tu comprends que c'est ton père qui s'est fait passé pour toi en leur envoyant une lettre expliquant que tu te trouvais dans une école pour élève difficile comme toi et que tu souhaitais t'engager dans l'armée. Il leur a fait croire que tu es d'humeur changeante et qu'il ne fallait surtout pas t'écouter si jamais tu disais que cette lettre était une idée de ton géniteur.

Tu auras donc beau nier, ce sera inutile.
Ils ne te croiront pas.
Engagement forcé jusqu'au bout.

La voiture fini par ralentir et tu vas un soldat s'avancer jusque vers le conducteur. Proche de toi, tu vois un panneau rouillé où se trouve écrit "militærbase Kjevik". Tu serres les dents. Pas de retour en arrière. Il est trop tard pour t'enfuir. Un coup d'oeil à l'intérieur du véhicule et on vous permet d'avancer. Des murs. Du fils barbelés. Des caméras. Tout est extrêmement bien surveillés et tu as conscience que tu ne pourras pas t'échapper de cette prison. Tu n'es pas un volontaire, tu es un prisonnier. On te force à descendre du 4x4, te fourrant ton sac faire sommairement dans les bras et te poussant vers un genre de bunker aux quelques fenêtres sans volets, mais pourvu de barreaux. A l'intérieur se trouve d'autres adolescents sensiblement plus âgés que toi. Ils te regardent tous d'un œil torve. Tu te diriges vers une couchette, le dos droit et la mâchoire serrée.

L'un d'entre eux s'approche de toi, les bras croisés. Tu l'ignores et cela lui déplaît. Il cherche à te provoquer, mais tu fais tout pour ne pas tourner ton visage, ton regard vers lui. Tu n'entreras pas dans ton jeu. L'idiot c'est lui. Pas toi.

- Garde à vous.

Chacun se met au bout de son propre lit, les bras le long du corps, les jambes serrées et regardant droit devant soi. Tu rechignes à faire de même. Tu n'as jamais voulu être là. Alors tu ne bouges pas, le dos tourné vers le gradé. Gradé qui prend très mal ta petite provocation. Il te demande de rentrer dans le rang, te nommant encore soldat.

- Je suis pas soldat, grognes-tu en norrois. Je n'ai jamais voulu être ici.
- Si tu es là, c'est parce que tu l'as voulu, petite citrouille. Alors tu rentres dans le rang !

Tu te tournes vers lui, colérique.

- C'est vous qui m'avez forcé à venir ici. Je veux pas être soldat. Alors, tu peux faire tout ce que tu veux, mais je rentrerai pas dans le rang. T'as compris ? Petite citrouille ?

Le coups est dur, rapide, violent. Douloureux. Ton souffle est douloureux. La tête te tourne en même temps que tes oreilles sifflent. Tu sens qu'on te prend par les bras, encore une fois, et qu'on te traîne jusqu'à l'extérieur. Jusqu'à un autre bâtiment. Un porte grince. On te balance dans une pièce froide, petite et on t'enferme à l'intérieur. C'est donc ça.

Une cellule d'isolement.


© Nightmare sur Épicode.





_________________
Will you give me the power, Invité ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ringo-netsuai.skyrock.com

Biographie d'Aslak Loikson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Biographie de Desaix» Biographie De Sénarmont» Une biographie édifiante de Sarkozy» Biographie de Jack Krauser» Biographie de Rebecca Chambers
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: Gestion du personnage :: Journaux intimes et biographies-