AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[8 septembre 1997] Rencontre du troisième type, PV Malia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MAGICOZOOLOGUE
MAGICOZOOLOGUE
AVATAR : Rebecca Hall
MESSAGES : 5

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 18 décembre 1973 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [8 septembre 1997] Rencontre du troisième type, PV Malia Mer 24 Aoû 2016 - 16:29

Pénétrer dans l'enceinte de sorcellerie de Poudlard procure de nombreux frissons dans le corps de l'étudiant qui marche dans les dédales du château ou se promène dans le parc verdoyant. Ce frisson Adelaide le ressent de nouveau en pénétrant une nouvelle fois dans le domaine, mais ce n'est plus vraiment de l'excitation qui la traverse. C'est un sentiment moins joyeux, plus sombre. Le château dégage une aura lugubre que la frêle brune n'avait jamais observée dans ces lieux. C'est quasiment de la peur qu'éprouve la magicozoologiste, cela dit cette peur ne lui procure pas une sensation de "plaisir" comme quand elle se retrouve face à des créatures magiques, non pour la première fois Adelaide se sent mal à l'aise, inquiète. L'ambiance était malsaine, la féerie et magie de sa jeunesse avait disparue pour laisser place à l'angoisse et à l'épouvante. Qu'importe Adelaide ne traversera les allées de Poudlard qu'une ou deux journées par semaine, dire qu'elle espérait plonger à nouveau dans l'allégresse que lui provoquait le château, mais ce sentiment nostalgique n'est plus. L'école est devenue aussi terne et grise que le ministère. La marque des mangemorts pour sûr. Essentiellement connus pour leur hospitalité légendaire, les mangemorts ont laissé la jeune sorcière dormir dans l'immensité du parc avec tout le confort qu'un sans abri peut avoir et encore ces derniers ne dorment pas près de l'une des forêts les plus dangereuses d'écosse. Bien que cela ne la dérange pas le moins du monde de dormir à la belle étoile, l'anglaise aurait juste espérée un minimum de bien séance, elle est tout de même du ministère.

La grande brune s'était installée près du lac aux abords de la forêt pour son premier "week-end" à Poudlard, loin des mangemorts et de toute agitation, s'était un véritable campement scientifique qu'elle avait dressé. Une petite tente, un feu de camp et un petit bureau portatif, rien de bien luxueux, mais largement nécessaire et suffisant pour son travail. Recenser des animaux n'est pas une tâche très difficile, cependant il faut avoir une certaine rigueur dans sa méthode et son travail et surtout ne pas le bâcler. Il suffirait d'oublier une seule espèce et les conséquences pourraient être fâcheuses. Comme cette histoire d'un employé du ministère qui n'avait pas remarqué le nid d'acromantules sous une crevasse. Bilan de l'opération, près du nid un petit terrain de Quidditch pour enfant a été construit et ce ne sont pas les enfants qui se sont amusés... Adelaide devait donc se montrer minutieuse, sa carrière, la vie des étudiants et sa vie était en jeu. Pour sa première journée d'observation Adelaide se contentait d'errer dans le domaine pour noter les endroits où pouvait vivre une quelconque créature. Cette entreprise simple au demeurant se retrouve vite fastidieux dans un lieu tel que Poudlard rempli de trous, cachettes, recoins, crevasses en bref de nids et tanières susceptibles. Le carnet qu'elle avait sur elle vierge au début s'est vite retrouvé recouvert de notes et petits croquis. La tâche allait être bien plus ardue qu'elle ne le pensait.

En passant devant une paroi du château la scientifique observa une légère entaille. Adelaide s'avança alors vers la brèche pour l'inspecter plus en détail. Une étrange odeur se dégageait du trou, comme si un souffle putride s'en échappait. Cette odeur ne signifiait pas qu'il y avait un cadavre d'un animal dans le trou mais, ce qui était plus probable, cela indiquait sans doute un nid. L'inconnu était de savoir déjà s'il y avait bien une bête dedans et si oui à quelle espèce elle appartenait. Dans l'espoir de trouver une réponse et excité par le danger que pouvait procurer cette situation l'anglaise s'avançait vers la fissure pour y glisser la main. Soudain, juste avant de plonger sa petite main dans ce recoin sombre, une petite créature noire s'extirpa des ténèbres à toute allure pour voleter dans le parc. Surprise par la chose volante Adelaide n'eu pas le temps de l'identifier, elle se lança donc à la poursuite du mystérieux animal. La silhouette fine et peu assurée d'Adelaide s'élançant à tout hâte derrière un point noir, devait être un spectacle pitoyable aux yeux des passants, un ballet des plus ridicules. Ses habits amples ajoutaient du comique à la scène avec leurs nombreuses ondulations. Obnubilé par la créature fantastique et les yeux tournés vers le ciel, Adelaide ne vit pas la jeune blonde qui se trouvait face à elle. C'est donc dans un grand fracas que les deux femmes se percutèrent. La mince magicozoologiste retomba sur ses fesses après la collision et resta sonnée, sans savoir ce qui se passait, en regardant dans tous les sens pour tenter de comprendre ce qu'il venait d'arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE5ème année
    SERDAIGLE
    5ème année
AVATAR : Freya Mavor
MESSAGES : 157

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 04/03/1982 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [8 septembre 1997] Rencontre du troisième type, PV Malia Dim 4 Sep 2016 - 21:06

8 Septembre 1997
~
Rencontre du troisième type



Cela faisait une semaine que Malia avait débuter sa cinquième année à Poudlard et jamais encore cela ne s'était aussi mal passé. Le château était devenu froid et repoussant, des Mangemorts y rôdaient partout et chaque faits et gestes semblaient être surveillés. Même les cours n'intéressaient plus la Serdaigle, chaque matière étaient à présent enseignées sous sa forme la plus sombre et ne parlons même pas des cours de Magie Noire qui avaient remplacé ceux de Défense contre les Forces du Mal. Mais le pire parmi toutes ces nouveautés étaient le sort infligé aux Né-moldu transféré dans la maison Nuncabouc. Ils étaient défavorisés, pris comme cobayes en cours et victimes de nombreuses injustices. Plusieurs connaissances et amis de Malia en faisaient partis comme Sam, Louie et Simon. Elles mourraient d'envie de les aider, de se révolter mais elle avait peur des lourdes conséquences que pourraient avoir ses actes si jamais elle tentait quoique ce soit. Elle voulait éviter de se mettre les Mangemorts à dos, craignant qu'ils s'en prennent à elle ou à sa famille. Peut-être qu'elle était faible, peut-être qu'elle était lâche, en tout cas la guerre n'était pas faite pour elle. Et pourtant, la blondinette se sentait prête à se battre mais le moment n'était pas encore venu. Pour l'instant, elle devait se contenter de regarder les gens souffrir sans rien faire pour les aider. Mais, bientôt, elle tenterait quelque chose, elle agirait dans l'ombre sans que les Mangemorts le sachent. Cela risquait d'être difficile et de prendre du temps mais elle y arriverait, elle y croyait. Elle ne resterait pas indéfiniment les bras croisées.

Suffoquant à l'atmosphère glaciale du château, Malia sortait dans le parc encore plus souvent que les années précédentes. La nature avait ce don de lui faire tout oublier dès qu'elle y pénétrait. Ce jour-là encore, elle emplit ses poumons d'air pure et se balada hors des murs de l'école. Arrivée à son coin repère, elle s'assit contre un arbre au bord du lac. Elle sortit un morceau de parchemin, sa plume et son encrier et commença à écrire une lettre à son père.


8 Septembre 1997

Papa,
Comment vas-tu ? Comment va la famille ? As-tu des nouvelles de maman ? Es-tu allé au ministère ? Si oui, comment ça s'est passé ? S'il te plaît raconte-moi tout, j'ai besoin de savoir la vérité, je ne suis plus une enfant...
Quant à moi, je vais bien


*Je lui demande de me dire la vérité et ensuite je lui mens. Non, non, non. Il faut que je m'ouvre à lui cette fois.*


Quant à moi, je vais mal, je me sens impuissante, j'ai peur, Poudlard est devenu un cauchemar.


*Non, ça ne va pas non plus, il va s'inquiéter et il a assez de soucis comme ça. Il faut que je trouve le juste milieu.*


Quant à moi...



Tandis que la sorcière cherchait les bons mots, une ombre qui passa rapidement au-dessus d'elle capta son attention. D'un bond elle se redressa sur ses jambes et tendit le cou pour apercevoir l'oiseau qui venait de la survoler. La jeune fille était passionnée par les créatures et aimé se fondre dans leur milieu pour pouvoir les observer. Alors quand l'une d'elles surgissait de nulle part, c'était une occasion à ne pas manquer. Mais dans son élan elle ne s'était pas rendu compte qu'elle s'était mise au travers du chemin d'une autre sorcière. BOOM. Ce qui devait arriver, arriva : les deux jeunes femmes se percutèrent violemment et se retrouvèrent toutes deux à terre, perdant de vu l'oiseau noir. Une fois le choc passé, Malia se releva, ramassa sa lettre et se tourna vers l'autre victime de ce petit accident. Il s'agissait d'une femme majeure -bien qu'encore très jeune- dont le visage était totalement inconnu. Semblant encore déboussolée, l'adolescente lui tendit une main pour l'aider à se relever. Puis elle se confondit en excuses :

- Veuillez m'excusez, je ne vous avais pas vu, je ne voulais pas... je... excusez-moi...

Confuse et intimidée elle bafouilla quelques mots avant de se rendre compte qu'elle était totalement ridicule. Face aux inconnus, elle était très maladroite et timide et dans une telle situation elle avait envie de se cacher dans le premier trou qu'elle trouverait. Mais, sans écouter les petites voix dans sa tête qui l'incitaient à fuir, elle rassembla tout le courage et la dignité qui lui restaient et se présenta à l'adulte :

- Moi, c'est... euh... Malia Montgomery.

Elle mourrait d'envie de savoir qui était cette mystérieuse femme qu'elle n'avait jamais vu auparavant à Poudlard. Etait-ce une Mangemort, elle aussi ? Non, Malia en doutait. Si cela avait été le cas, elle serait sûrement déjà en petits morceaux. Mais qui était-ce alors ? Une envoyée du ministère pour les surveiller ? Et pourquoi elle semblait pourchasser l'oiseau noir ? Plein de questions trottaient dans le crâne de la blondinette quant à cette inconnue sortie de nulle part. Et parfois sa curiosité surpassait sa timidité, ce pourquoi elle finit par demander :

- Et... Vous êtes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[8 septembre 1997] Rencontre du troisième type, PV Malia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [1er Septembre 1997] Diviser pour mieux régner» [13 Septembre 1997] Teach me all you know» [11 Septembre 1997] Le Géranium Dentu» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ECOSSE; Poudlard & Pré-au-lard :: Extérieur du château :: Parc-