AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[2 Septembre 1997] La commission d'enregistrement des nés-moldus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
PERSONNEL DE POUDLARDProfesseur de potions
    PERSONNEL DE POUDLARD
    Professeur de potions
MESSAGES : 61

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: [2 Septembre 1997] La commission d'enregistrement des nés-moldus Ven 19 Aoû 2016 - 16:41


Dolores Ombrage jubilait. Promue au rang de Chef de la Commission d'enregistrement des nés-moldus, elle supervisait l'interrogatoire des sorciers dont l'origine restait douteuse. Tâche qu'elle avait accepté sans la moindre hésitation. En effet, on lui connaissait une faible indulgence pour les non-sorciers ou pour les sorciers dont la condition n'était, à son sens, pas convenable. Ainsi les nés moldus, loup-garou, centaures et autres hybrides étaient à ses yeux une abomination. Peu fiables, il fallait des lois strictes pour les encadrer et les empêcher de pratiquer la magie. Certes, les méthodes du mage noir étaient un peu drastiques, mais la fin justifiait les moyens. De plus, elle bénéficiait maintenant de larges pouvoirs, et son salaire avait quasiment doublé. Ombrage posa délicatement sa petite cuillère après avoir remué son thé. Elle porta la tasse rose bonbon à ses lèvres et but par petites gorgées en regardant son bureau d’un œil satisfait. Devant elle, une affiche de l’Ennemi Numéro Un représentait Potter. Bientôt, toutes les affiches seraient accrochées partout dans la communauté des sorciers. Son regard fut alors attiré par l’horloge accrochée au mur. L’heure était venue. Dolores prit une pile de documents d’identité et sortit de son bureau. Elle verrouilla la porte, et lâcha son célèbre « hum hum » en contemplant d’un air satisfait l’œil d’un bleu électrique fixé sur son judas. Là où il était, Fol’ Œil n’en avait plus besoin.  

Ombrage se dirigea vers l’ascenseur, direction les entrailles de la terre. La cabine s’enfonça dans le sol, où il faisait de plus en plus sombre et froid. Les portes s’ouvrirent sur un couloir parcouru de courants d’air glacials. Une dizaine de personne levèrent la tête dans sa direction, la mine assombrie. Dolores leur adressa un large sourire qui la fit ressembler encore davantage à un crapaud. D’un mouvement de baguette, elle fit apparaître une fumée argenté qui, rapidement, se transforma en chat. Aussitôt l’air devint plus chaud, et les ombres reculèrent sur son passage, se refermant après son passage pour mieux engloutir les sorciers qui patientaient. Elle pénétra finalement dans une pièce circulaire plutôt petite, composée d’un modeste tribunal. La Commission d'enregistrement des nés-moldus avait été créée peu de temps après la nomination du nouveau ministre de la magie. Tous les sorciers douteux avaient reçu une convocation afin de clarifier leurs situations et leurs origines. Ceux qui refusaient de se rendre à la commission d'enregistrement étaient poursuivis par les Rafleurs, et amenés de force pour comparaitre devant une justice plus que douteuse. La plupart d’entre eux étaient alors envoyés à Azkaban après avoir vu leur baguette détruite.

Les détraqueurs envahirent aussitôt la pièce en évitant soigneusement le patronus en forme de chat qui faisait les cents pas devant Ombrage. La première sorcière fit son apparition, et prit place sur une simple chaise qui trônait au centre de la pièce. Dolores prit le temps de chercher le bon document, se délectant de l’air stressé et nerveux de la née moldue qui lui faisait face.

- Madame Galloway, c’est bien ça ? Demanda-t-elle d’une voix mielleuse. Nous allons pouvoir commencer.
- B… bien.
- Quel âge avez-vous ?  
- 47 ans, mais…
- Avez-vous fait des études à Poudlard ?
- Oui, j’ai étudié chez les Poufsouffle, mais…
- Avez-vous quelqu’un dans votre vie ?
- Oui, je suis mariée, mais quel est le rapport ? Demanda-t-elle d’une voix tremblante.
- Ce n’est pourtant qu’un vulgaire moldu, un simple… vendeur de fruits ? Demanda Ombrage en lâchant un rire. Vous avez deux filles qui étudient à Poudlard, c’est bien ça ?
- Effectivement, elles ont toutes deux 15 et 17 ans, et sont à Serdaigle. Mais…
- Vous travailliez au ministère de la magie autrefois non ?
- Je n’ai aucune nouvelle, déclara Galloway, au bord des larmes. Je ne reçois plus leurs lettres, j’ai beau leur en envoyer, je ne reçois aucune réponse. Avez-vous des nouvelles venant du château ?
- Répondez à la question Miss Galloway, trancha Dolores.
- Oui j’y travaillais il y a encore quelques jours, au département de régulation des créatures magiques. Mais j’ai été licenciée.
- Naturellement, en vue de votre ascendance, nous ne pouvons prendre le risque de travailler avec de vulgaires voleurs, expliqua Ombrage avec un rire léger.
- Des voleurs ?
- Évidemment, nous ne sommes pas stupides, nous savons que vous avez dérobé des pouvoirs magiques à un sorcier. Alors dites-moi Miss Galloway, à qui avez-vous pris cette baguette ?
- Mais à personne, je l’ai acheté à Monsieur Ollivander lorsque j’avais onze ans.

Ombrage leva les yeux au ciel. Bien entendu, ils lui servaient tous cette excuse. Mais elle ne se laisserait pas duper si facilement. Elle lui adressa un sourire indulgent, faussement compatissant.

- Bien sûr, acquiesça Ombrage comme si elle s’adressait à un enfant. Avez-vous la moindre preuve qu’un sorcier ait pu faire partie de vos ascendants ?
- Bien sûr que non, je suis la première sorcière de la famille, mais…
- Bien, j’en ai assez entendu, j’ai tout ce qu’il me faut. Merci Miss Galloway, nous vous recontacterons prochainement.
- Attendez, je n’ai rien fait de mal. Rendez-moi ma baguette, je vous en prie. Que se passe-t-il à Poudlard ?
- MERCI, Miss Galloway, vous pouvez disposer.

Ombrage fit un geste dédaigneux dans sa direction. Galloway protesta, mais déjà les détraqueurs s’avançaient vers elle, l’obligeant à quitter la pièce. Dolores griffonna quelques notes au bas de la feuille de renseignement, puis releva la tête, un sourire satisfait étirant ses lèvres. La journée s’annonçait excellente.

- Suivant, minauda-t-elle.

-------
EXPLICATIONS DU RP :
Ce RP est ouvert à tous les sorciers, principalement les nés-moldus et autres sorciers dont l'origine pourrait soulever des questions. Vous avez la possibilité de jouer des membres de votre famille sous Méfaits Accomplis, pour avoir accès au compte, faites-en la demande au staff.

Vous pouvez bien entendu interpréter Dolorès Ombrage pour mener à bien l'interrogatoire. Vous pouvez reprendre les questions proposées, ou en ajouter, vous avez carte blanche.

L'action se déroule le 2 septembre 1997, lors de l'infiltration au ministère de la Magie par Harry Potter, Ron Weasley et Hermione Granger. Ils viennent perturber la commission car le médaillon-Horcruxe était en possession de Dolores Ombrage. En s'échappant, ils permettent aux nés-Moldus présents sur les lieux (qui attendent de passer l'interrogatoire ou qui devaient être incarcérés à la prison) de s'échapper aussi.

Vous avez jusqu'au 16 Octobre 2016.

A la fin de votre RP, nous vous demandons de répondre par oui ou non à la question "Voulez-vous que le staff influence l'avenir de votre personnage en fonction de vos réponses ?".
Si vous dites non, vous décidez vous-même du sort de votre personnage.
Si vous dites oui, le Ministère de la Magie (alias le staff) vous contactera par hibou pour vous donner une réponse. Si vous avez été convainquant, votre personnage récupère sa baguette et peut reprendre sa vie quotidienne. Dans le cas contraire, le Ministère vous annonce que votre baguette a été détruite et que vous allez être arrêté. En HJ, nous vous laisserons le choix entre fuir, rejoindre les résistants ou l'ordre du phénix. Vous pouvez aussi être victime de chantage (par exemple le ministère lui propose de lui laisser la vie sauve en échange de ses services en tant qu'espion).
C'est l'occasion de permettre à chacun d'avoir sa propre petite intrigue ou une ligne directrice à suivre.
Evidemment si le résultat ne vous convient pas, vous êtes libres de refuser.

Bon jeu à tous !
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERVEUR CHEZ O'GLOBULEUXMODO
    SERVEUR CHEZ O'GLOBULEUX
    MODO
AVATAR : Jared Leto
MESSAGES : 1054

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 11 avril 1979, Londres
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: Re: [2 Septembre 1997] La commission d'enregistrement des nés-moldus Dim 16 Oct 2016 - 2:26

Des sanglots étouffés, mais pourtant si audibles, résonnaient comme la trame sonore de cette journée maudite. Il y avait ceux des autres, bien sûr, comme le témoignait le soubresaut de leurs épaules. Jake en avait toutefois un bien particulier au fond de l'oreille, familier même. Il était probablement le seul à l'entendre. C'étaient des pleurs d'un autre jour, d'un autre temps. Il la revoyait presque, recroquevillée dans son lit, après l'avoir chassé d'un sourire et d'un traditionnel ''je vais bien, ne t'inquiètes pas''. Foutus détraqueurs. Jake serra le point. Le désespoir soulevait sa rage, et c'est peut-être elle qui l'empêchait de se laisser abattre.

Jake avait d'abord ri en recevant sa ''convocation'' du bec d'un hibou. La commission d'enregistrement des nés-moldus, ce n'était pas très subtil comme stratagème. Un peu plus et on lui demandait de se coudre une étoile sur le torse. Jake avait froissé la lettre en une boule de papier, et l'avait réduite en cendres d'un coup de baguette magique. Jamais il ne se présenterait à cette commission. Il n'était pas suicidaire. Il fallait être particulièrement stupide pour y aller docilement. Obéir au Droit et à l'Ordre, très Richesterien comme approche.

Jake avait d'abord ri, mais sa témérité ne tarda pas à venir le frapper en plein visage. L'allée des embrumes n'était peut-être pas le meilleur refuge pour un né-moldu en ces temps troubles. Jake n'était pas sûr de ce qui l'avait trahi exactement, mais la journée venue, ils furent trois à l'accompagner bien gentiment jusqu'aux portes du ministère. Ça l'apprendra à se croire invincible... Il était définitivement trop exposé à l'influence des gryffondors. Nicho, et puis Tori... Et même cette saleté de Garner. Jake se demanda vaguement si cet arriéré de rouge et or se réjouissait à le savoir entre les griffes du ministère.

« Jake Cleaver. » Jake lâcha un soupir de résignation, avant de se décoller du mur et de se diriger vers la salle d'interrogatoire. Il n'y avait aucun échappatoire, aucune fuite réalisable possible. Autant affronter Ombrage la tête haute et le regard fier. De toute façon, ses mots avaient toujours été ses armes les plus aiguisées. Jake serra une nouvelle fois les poings pour se donner de la force, et secoua la tête pour faire taire ses pénibles sanglots au fond de son crane.

« Monsieur Cleaver. » Ombrage jeta un coup d’œil à son dossier et étira son large sourire de crapaud. « Fraîchement sorti de Poudlard, c'est bien cela? » Jake acquiesça, encore droit sur sa chaise en bois. « Et provenant de serpentard... Un né-moldu? » Son minois afficha une moue de franche surprise et Jake faillit lever les yeux au ciel. Elle lui avait enseigné quoi, deux ans auparavant? « Faut demander au choixpeau, c'est lui qui a choisi. » Ombrage plissa le regard et Jake sentit l'ombre des détraqueurs peser davantage sur ses épaules. Son échine fléchit. Il courba le dos. « Serpentard est une noble maison. Il est impossible que... Le choixpeau est un vieil objet, il est possible qu'il ait mal... » Ombrage se tut un instant, et éclaircit sa gorge avant de poursuivre. « Je lis ici que vous avez été élevé par une... moldue? » Le ton puait le dédain. « Oui... Ma mère. » Jake ne comprenait pas le but de cet interrogatoire. Si elle avait la réponse à toutes ses questions, pourquoi se donnait-elle la peine de les poser? C'était une vulgaire perte de temps. Mais peut-être qu'elle se plaisait à le voir plier sous l'emprise des détraqueurs. Peut-être qu'il n'y avait vraiment aucune voie de sortie. Peut-être qu'il était là uniquement pour assouvir les plaisirs sadiques d'une femme sexuellement frustrée. Jake porta les mains à son visage. Il aurait dû être plus prudent. Il n'aurait jamais dû poser cette question à sa mère. Les sanglots envahirent son esprit à nouveau. Fils ingrat.

« ... père? » Jake releva un regard égaré. What? « Et qu'en est-il de votre père? » La voix était clairement agacée. « Mon père? » L'agacement laissa sa place à un petit rire lutin. « Oui, oui. Votre père. Vous lui avez volé ses pouvoirs magiques? » Jake était abasourdi devant tant d'absurdité. C'était quoi cette histoire? « Je... J'ignore qui est au mon père. Je ne sais pas s'il était un sorcier ou non. » Sa mère avait toujours enseveli le secret sous une tonne de larmes. Il y avait bien cette photo que Charlotte lui avait montrée. Cet homme qui lui ressemblait comme deux gouttes d'eau, et qui se trouvait dans les registres de l'école... Un sang-pur. Mais c'était de la pure fabulation... « Très bien. Si ce n'est pas à lui que vous avez volé vos pouvoirs magiques, c'est à quelqu'un d'autre. Un simple détail. » Jake laissa à nouveau tomber son visage entre ses mains. Il s'était fait avoir comme un idiot. Il aurait dû prétendre, il aurait dû inventer une histoire, n''importe quoi. Un incompétent. Un moins que rien.

Un frisson remonta le long de sa colonne vertébrale. Il faisait froid. « Et qu'est-ce que ceci? » Jake leva les yeux pour mieux tomber sur un... « Briquet? » Son briquet? Ombrage plissa des sourcils agacés. « Un contenant à flammes. » corrigea-t-elle. « Une babiole moldue qu'on a récupérée de vos affaires personnelles laissées à l'entrée. » ... Jake se sut aussitôt condamné. Un silence tomba dans la salle. « Vos allégeances sont claires, monsieur Cleaver. Je n'ai plus rien à ajouter. » Ombrage ferma son dossier d'un coup sec. Oh God!


-> Je vous laisse choisir son sort :3

_________________

« I am a question to the world, not an answer to be heard, or a moment that's held in your arms. And what do you think you'd ever say? I won't listen anyway. You don't know me, and I’ll never be what you want me to be. » I'm still here
#AlwaysBetterThanYou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière déplacement
    APPRENTI(E)
    Filière déplacement
AVATAR : Kevin Zegers
MESSAGES : 1107

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: NÉ(E) MOLDU(E)
MessageSujet: Re: [2 Septembre 1997] La commission d'enregistrement des nés-moldus Dim 16 Oct 2016 - 14:29

Le 2 Septembre 1997.
Bon nombre de sorciers avaient reçu un courrier les invitant à se rendre à la commission d'enregistrement des nés de moldus. Différentes rumeurs circulaient sur cet entretien et l'ancien Poufsouffle ne savait pas comment déceler celles qui étaient véridiques à celles qui étaient mensongères. Quoiqu'il en soit, le jeune homme n'avait pas envisagé un seul instant faire preuve de rébellion, lorsqu'il avait reçu sa propre convocation. Non, non, il ne se risquerait à aucune absentéisme. Tout ce qu'il souhaitait au fond, c'était pouvoir continuer sa vie "paisible", sans qu'on ne le dérange.
C'est pourquoi, il s'était rendu ce 2 septembre 1997 au Ministère pour répondre aux différentes questions qu'on souhaitait lui poser... tout en étant persuadé (ou en espérant très fort ?) que cette entrevue n'aurait aucune influence sur son avenir. Ah ! Naïveté ! Ou doit-on parler d’imbécillité ?

Le jour J, il ne sentait pas très bien. Les détraqueurs présents dans la pièce ne l'aidaient pas à évacuer le stress qu'il ressentait. C'était même tout le contraire. Il se sentait accablé et avait l'impression que toute forme de joie l'avait quitté. Aussi, Damien avait été plus que surpris lorsqu'il avait découvert que Dolores Ombrage présidait la commission d'enregistrement.
Il l'avait eu comme enseignante durant sa septième et dernière année de scolarité à Poudlard. Comme la quasi totalité de l'école, à ce moment là, il avait rapidement détesté son professeur de défense contre les forces du mal. Si par chance, il n'avait jamais été en retenue en sa compagnie, il  avait entendu parlé de ses plumes "buveuses de sang". Par conséquent, il savait d'avance que la sorcière ne serait pas évidente. Oh non !

Mal à l'aise, il ne cessait de tourner la tête, gardant toujours un œil sur les détraqueurs qui l'angoissait grandement... Il n'aurait jamais été en mesure de produire un patronus...


-  Vous êtes Damien Swart c'est bien ça ? demanda Dolores Ombrage.

Il hocha la tête pour toute réponse.

- Quel âge avez-vous ? poursuivit elle.
- Je vais avoir 19 ans d'ici quelques jours. Le 20 septembre. J'ai terminé ma scolarité à Poudlard l'an passé. Maintenant, je suis en formation pour devenir moniteur de transplanage.

Le jeune homme ignorait s'il répondait correctement. Devait-il développer plus ? Ou rester à l'essentiel ? Il souhaitait en finir rapidement avec cet entretien sans pour autant faire mauvaise impression.
Une nouvelle fois, il leva les yeux aux plafond, pour vérifier que les détraqueurs ne s'étaient pas rapprochés de lui.


-  Où avez-vous grandi ?
- J'ai grandi à Poole, une ville portuaire au sud du pays avec mon père et ma mère.
-  Avez-vous fréquenté des sorciers dans votre enfance ? Y-a-t-il eu dans votre entourage, une personne à qui vous auriez pu voler la magie ?

La question le choqua et Damien resta un moment interdit. Avoir volé la magie ? C'était une idée absurde ! Si tant bien même, il -ou quelqu'un d'autre- l'aurait voulu, comme cela serait-il possible ? Dans son esprit, c'était juste irréalisable, mais peut-être qu'il était ignorant...

- Euh... Non... Comme je vous disais à l'instant, j'ai grandi dans une ville moldue. A Poole. Avec mes parents. Et lorsque j'étais gosse je jouais avec d'autres enfants moldus. Ma première manifestation magique a même eu lieu en présence de mes amis et je... je...

La présence des détraqueurs le tourmentait. Il était empreint d'un grand désespoir. Sa première manifestation magique ne lui rappelait pas de bons souvenirs. Longtemps il avait été déstabilisé et n'avait su quelle était sa place entre le monde des sorciers et celles des moldus. Il ne se sentait réellement bien dans aucun des deux. Alors parfois il lui arrivait de regretter sa chance. Il aurait préféré avoir une enfance "normale", sans magie, comme ses camarades et petits voisins. Ne jamais découvrir qu'il avait des pouvoirs magiques... Sa vie aurait plus facile, il en était persuadé. Mais non, il était là aujourd'hui, à devoir justifier quelque chose qui lui échappait.

- Jamais, je n'aurais pu voler la magie à quelqu'un. Déjà parce que je n'ai jamais rencontré dans mon enfance de personnes possédant des pouvoirs... Et je pensais que c'était impossible... voulut-il poursuivre pour donner plus de poids à son témoignage.
-  Merci monsieur Swart, le coupa sèchement Dolores.  Inutile de poursuivre. Ce sera suffisant.

Un peu déconcerté, l'adulte leva les yeux vers elle. C'était terminé vraiment ? Mais comment ça... ? Il était déboussolé et n'arrivait plus à formuler la moindre phrase cohérente.
Une énième fois, il observa les détraqueurs qui se trouvaient au dessus de sa tête. Un frisson parcourut tout son corps.


--> Comme Cleaver, je vous laisse décider de mon pauvre sort.

_________________
« Il y a des choses qui ne
s’expliquent pas.
»


"Troll en Divination, Piètre en Histoire de la Magie et en Botanique et Désolant en Potion. Mr Swart, vous pensez réussir votre vie professionnelle, avec de tels résultats ?" Pomona Chourave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [2 Septembre 1997] La commission d'enregistrement des nés-moldus

Revenir en haut Aller en bas

[2 Septembre 1997] La commission d'enregistrement des nés-moldus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [1er Septembre 1997] Diviser pour mieux régner» [13 Septembre 1997] Teach me all you know» [11 Septembre 1997] Le Géranium Dentu» Ce n'est que le nouveau bibliothécaire. [25 Septembre 1997]» [2 septembre 1997] Enfin de retour
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANGLETERRE :: Ministère de la Magie-