AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Septembre 1997] Une lueur d'espoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
POUFSOUFFLE2ème année
    POUFSOUFFLE
    2ème année
AVATAR : Kristina Pimenova
MESSAGES : 151

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 3 Octobre 1984 - Hôpital Édouard Herriot - France
SANG SANG: né(e) de moldus
MessageSujet: [Septembre 1997] Une lueur d'espoir Mar 12 Juil 2016 - 19:06




En ce bel après-midi, Aurore revenait de la bibliothèque où elle avait passé quelques temps pour faire des devoirs et faire des recherches pour ses cours. Les Poufsouffle n'étaient pas travailleurs pour rien. En effet, la persévérance était un de leur mot d'ordre et la jeune blairelle ne loupait aucune occasion pour se le rappeler. De plus, vu la nouvelle autorité qui avait été proclamée par Severus Rogue, elle avait intérêt à se donner le meilleur d'elle-même au risque de s'en prendre plein la figure. Aurore n'avait en aucun cas envie de ramener des mauvais points à sa Maison. Ainsi, elle marchait d'un pas pressé pour rejoindre sa Salle Commune afin de se décharger les bras de tous ces parchemins et ouvrages de sorciers peu connus, mais qui pourtant avaient écrit des choses qui allaient vraisemblablement l'aider. Parfois, on trouvait un véritable joyaux alors qu'on ne s'y attendait pas. Ça se trouve, il y avait un infiltré parmi les Mangemorts qui allait les aider, qui sait ? Mais il y avait toujours un rebondissement, une lueur d'espoir alors qu'on se croyait être au fond du trou. Comme si quelqu'un d'invisible avait entendu nos prières et nous prenait en pitié en nous donnant la chose dont nous avions le plus besoin.

Une marche, deux marches. Les escaliers étaient aussi malicieux qu'interminables. Nombreux étaient ceux qui s'étaient déjà perdus dans les dédales du château. Trop de pièces, trop de tours, trop de couloirs, aussi... Aurore, qui avait été habituée à ne pas trop naviguer de partout, avait perdu tous ses repères en arrivant à Poudlard. Quelques mois passés dans cet endroit, et elle commençait un peu à s'y faire. Cette deuxième année s'annonçait plutôt bien partie, exceptée l'arrivée des Mange... Je retire ce que j'ai dit. Au détour d'un couloir, Aurore s'aperçut qu'elle s'était totalement trompée de direction. Perdue dans ses pensées, elle s'était laissée guider par ses pas sans avoir réellement conscience d'où elle allait. Mais où est-ce que je suis ? se demanda la jeune blairelle. Elle s'arrêta un instant pour regarder le décor autour, histoire de voir si elle se souvenait de quel endroit il appartenait. Malheureusement pour elle, tous les murs se ressemblaient. En soupirant, elle continua son chemin la tête baissée. Ça allait être facile pour retrouver son chemin maintenant, tiens... La mine déconfite, elle accéléra le pas et pria de toutes ses forces de rencontrer quelqu'un qui pourrait bien l'aider. Et là, ce nouveau être invisible semble l'avoir entendu. Quelques instants après, BIM! elle se retrouva les quatre pattes en l'air, à regarder d'un air hébété la personne qui se trouvait devant elle. Aurore eu tout juste le temps d'apercevoir une robe aux couleurs de Gryffondor avant de constater avec désespoir que toutes ses affaires étaient éparpillées par terre. Il fallait les ramasser, à présent... Avec un soupir, elle se mit à genoux et commença cette fatigante tâche avant de lancer à haute voix :

« Je suis vraiment désolée... Je ne t'avais pas vu... »

La jaune et noir leva ses yeux bleus vers le Gryffondor, ne sachant pas vraiment ce qu'il allait lui répondre. Après tout, c'était elle qui lui avait foncé dedans. Ou c'était lui ? Dans tous les cas, Aurore était encore bien loin de sa Salle Commune...

Spoiler:
 

_________________

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR7ème année
    GRYFFONDOR
    7ème année
AVATAR : Logan Lerman
MESSAGES : 111

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 06/02/1980 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Septembre 1997] Une lueur d'espoir Lun 19 Sep 2016 - 0:09

La rentrée scolaire était désormais passée. Tony avait retrouvé ses camarades et aussi fou cela puisse-t-il paraitre, il avait l'impression que tout était comme avant et rien ne changeait. Bien sûr, il fallait faire abstraction de la mort de Dumbledore... de l'absence de Potter, Granger et Weasley, du fait que Rogue soit officiellement Directeur et pire : que la DFCM ait été supprimée au profit d'une nouvelle matière très obscure. Et bien évidemment, il fallait aussi oublier la création de la maison Nunanbouc et la présence des Mangemorts. L'école de sorcellerie n'avait plus rien à voir avec l'an passé. Mais de se retrouver dans ces murs, pour sa dernière année de scolarité et de cotoyer à nouveaux les copains, ça effaçait presque tout. Garner voulait croire que, l'espace de quelques instants, il pouvait demeurer dans l'insouciance. Son esprit s'évadait, il décompressait et cela devenait salutaire. Avec le décès de son père, Tony se montrait moins enclin à sourire, ou à blaguer. Ce choc émotionnel l'avait conduit à être plus mature. Il le savait, son enfance, son innocence étaient désormais brisées. Plus rien ne serait comme avant. Dans les moments dramatiques, où le doute et des sentiments obscurs tentaient de prendre le dessus, les amis restaient un remède efficace. Ils lui donnaient la force de continuer, de ne surtout pas sombrer. Pour tous ces bons moments, il relevait la tête, refusant de céder aux tenèbres.

Oui, enfin, au sens figuré... parce qu'au sens propre, il marchait à vive allure dans les couloirs, la tête baissée. A vrai dire, il réfléchissait ardemment à son nouveau mauvais coup. Où allait-il le faire ? Et quand ? Il fourra sa main dans sa poche pour en effleurer le contenu. Il ne savait pas ce que ça valait, ces sangsues purulentes. Dans leur emballage, elles avaient déjà l'air immondes. Et d'après la notice, une fois à l'oeuvre, le résultat n'était pas beau à voir ! Pour que Garner ait été dégouté par l'illustration, c'est bien qu'elles comportaient un côté très crade ! Consacré à sa réflexion, il continuait d'avancer, d'un bon pas. Il avait grandi et désormais, ses enjambées devenaient plus grandes. Malgré sa stature de jeune adulte, il fit un léger recul lorsqu'il prit une autre élève de plein fouet. Sur le coup, il parut surpris, mais lorsqu'il posa les yeux sur elle, il se rendit compte qu'elle avait du se faire sacrément mal ! Garner s'agenouilla aussitôt pour lui mettre une main sur l'épaule. Lorsqu'il s'exprima, c'était avec sa voix grave, mais encore éraillée par la mûe de l'adolescence :

- Ce n'est rien, je ne t'avais pas vu non plus ! Ca va, rien de cassé ?

Soucieux de sa réponse, Tony l'aida à rassembler ses affaires. C'était étrange de voir deux générations côte à côte. Garner avait connu des premières années à Poudlard assez sympa. Hormis la chambre des secrets et le feu Professeur Quirell, à cette époque, il n'y avait aucun danger à l'horizon. Le Seigneur des Ténèbres appartenait encore au passé, à la légende. La jeune fille qu'il avait fait tomber, n'avait connu que le chaos. Elle le regarda et Tony croisa ses prunelles encore marquées par l'enfance. Elle lui rappela ses jeunes soeurs. Quel drame qu'elle ne connaisse que cette sale période. Poudlard était tellement plus beau que l'image qu'elle percevait aujourd'hui ! Le jeune homme n'était pas très mûr, pour le moment, mais il perçut dans ses yeux, une appréhension certaine. En dépit de son calme de façade, elle semblait angoissée. Le Gryffondor se demanda s'il avait un furoncle sur le nez. Il sourit et il allait lui faire la blague avant que Peeves ne déboule dans le couloir, dans un bruit fracassant, en hurlant : "Mangemort !!! Mangemort à bord ! Hahaha !". Outre la crise cardiaque qu'il manqua leur coller, Tony se redressa, soudain à l'affût. D'instinct, il avait sorti sa baguette. En scrutant autour d'eux, il ajouta :

- Viens... ne restons pas ici...


Protecteur, il se mit en bouclier et la guida jusqu'à une alcôve dans la pénombre. Deux silhouettes vêtues de noir ne tardèrent pas à se montrer. Elles avançaient en silence dans le couloir. Il détestait ces patrouilles... Instinctivement, il posa une main rassurante dans le dos d'Aurore. Le duo infernal poursuivit sa route. Tout en restant dans la pénombre, Tony glissa :

- Saloperies de Mange... euh... je veux dire... fichus mangemorts... mieux valait sa cacher, au cas où...

A dire vrai, il n'avait pas la conscience tranquille, parce que si jamais on le fouillait, il était cuit ! Et il y avait fort à parier que la personne l'accompagnant le serait aussi. Or, la poufsouffle n'avait pas mérité une telle injustice.

- Je m'appelle Tony Garner. Et toi ? Tu es à Poufsouffle, pas vrai ? Je crois que tu t'es trompée de route, non ? La salle de Poufsouffle est de l'autre côté du château...

_________________

Garne(r)ment
Promis, cette fois, ça n'est pas moi ! Je n'y suis pour rien dans ta nouvelle couleur de cheveux... Mouhaha !!! Ce qu'elle est moche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Septembre 1997] Une lueur d'espoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Michel Martelly: Une lueur d'espoir pour les déclassés» Lueur d'espoir!» Mes origines ménent à l'amitié ! [PV : Lueur d'Espoir, Patte Noire, Neige des Pics]» Quand tout semble perdue, une lueur d'espoir apparaît soudainement» Esterial Falss
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ECOSSE; Poudlard & Pré-au-lard :: Dans les étages :: Couloirs-