AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[1er septembre 1997] En route pour les ténèbres... (Pv Yuyu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
GRYFFONDOR7ème année
    GRYFFONDOR
    7ème année
AVATAR : Logan Lerman
MESSAGES : 137

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 06/02/1980 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [1er septembre 1997] En route pour les ténèbres... (Pv Yuyu) Dim 10 Juil 2016 - 0:35

- Tony, tu es prêt ?

- Oui, m'man, j'arrive !

Tony se hâta de fermer sa valise. Il oubliait sûrement quelque chose. En même temps c'était le risque lorsque l'on préparait ses affaires au dernier moment. Pour la première fois depuis ses onze ans, le jeune homme traînait les pieds pour aller à Poudlard. Sans Dumbledore, sans le Ministre de la Magie, tout paraissait très sombre. A vrai, il ne voyait pas d'un bon oeil le fait que Rogue devienne Directeur de Poudlard, ni même que sa mère doive passer un interrogatoire. D'ailleurs, il aurait préféré rester ici pour veiller sur elle ! Après avoir tué leur père, ils comptaient réitérer avec Mathilda ? Tout ça parce qu'elle était moldue ? Pas question de les laisser faire. Tony avait révisé ses sortilèges et rempli ses stocks de farces et attrapes. Il mettrait tous les moyens inimaginables pour la protéger. Personne ne lui ferait du mal, il se l'était juré. Et si cela impliquait de balancer des fusées pétaradantes au marshmallow du moindre Mangemort, alors très bien ! Il était partant ! Bon, sa mère voulait qu'il parte, qu'il finisse ses études et qu'il passe ses ASPICS. Il lui avait promis de travailler et de réussir ses examens. Il souleva son bagage à deux mains en maugréant, parce que c'était lourd ! Il descendit l'escalier de la maison, tout doucement, pour ne pas tomber. Arrivé au bas des marches, il s'essuya le front d'un revers de manche et il se rendit compte qu'il avait oublié Tétard ! Il remonta en trombe et se mit à la recherche de son crapaud buffle. Zut... où était-il allé celui-là... Pas sous le lit... pas dans l'armoire... ni dans la commode. Il commença à faire un bruit guttural et le batracien sortit du tas de linge sale qu'il avait mis par terre dans un coin de sa chambre. Tout sourire, Tony le glissa dans sa poche et regagna le rez-de-chaussée. Sa mère s'impatientait :

- Tu vas rater le train nom d'un chien ! Allez, dépêche-toi, tu n'as pas le temps de t'amuser ! Roooh ! Et regarde-moi ces cheveux...


Elle se mit sur la pointe des pieds pour tenter de remettre sa coiffure en ordre, en vain... Il tenait de son père ! Impossible de la coiffer correctement. La seule solution aurait été de couper très court, mais elle n'avait plus le temps. Tony mit la valise dans la cheminée.

- M'man, promets-moi que tu me tiens au courant... tu ne vas pas à cet interrogatoire toute seule...

- Oui, promis. Et toi, promets-moi que tu feras profil bas et que tu éviteras les bêtises, d'accord ? Veille sur tes frères et tes soeurs... Théo n'est plus là pour le faire maintenant.


- Oui, m'man... compte sur moi...

Il avait la poudre de cheminette entre les mains mais il ne semblait pas vouloir l'utiliser.

- Je ne veux pas y aller...

- Tu n'as pas le choix. On aura beaucoup plus de problème si tu n'y vas pas... tu le sais. Et puis, tu dois être fort, continuer à te battre, quoiqu'il arrive.

Elle l'enlaça tendrement et à défaut de pouvoir lui frotter la tignasse, elle se contenta de tapoter son dos. Les adieux furent déchirants. Tony sentait les larmes monter à ses yeux et il pouvait voir que sa mère était dans le même état. Ils finirent par se séparer, au prix d'un effort surhumain. Le jeune homme prononça le nom du café de la gare et il se retrouva à King's Cross, sa valise dans les pattes. Il essaya tant bien que mal de se dépêcher mais chargé comme il était, il ne parvenait pas à courir. Il arriva sur la voie 9 3/4, en nage. Le chef de gare lui intima de se hâter. Il grimpa dans le dernier wagon au moment où le coup de sifflet retentit. Le train se mit en branle. Tony ouvrit un compartiment. Il n'eut pas le temps de regarder qui s'y trouvait dedans. Il se prit les pieds dans son lacet défait et emporté par sa valise, il tomba en avant, sur la personne qui était confortablement installée. Il se releva, le plus rapidement possible et s'excusa :

- Désolé... j'ai trébuché...

Ses yeux se posèrent sur la jeune femme et il reconnut son amie...

- Yuyu ! Salut ! Désolé, j'étais tellement pressé et à la bourre que je te n'avais pas reconnue au départ ! Je peux m'installer ?

_________________

Garne(r)ment
Promis, cette fois, ça n'est pas moi ! Je n'y suis pour rien dans ta nouvelle couleur de cheveux... Mouhaha !!! Ce qu'elle est moche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8743

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: [1er septembre 1997] En route pour les ténèbres... (Pv Yuyu) Jeu 25 Aoû 2016 - 16:53

Citation du message.  
«Le train-train quotidien va bientôt dérailler, qui veut rester dedans n'a qu'à bien s'accrocher.»
( Robert de Houx )
----------------------------------------------------------------------------------

Trainant son imposante valise derrière elle, Jessicayumi Belmontet peinait à avancer. Fort heureusement, elle était en avance et il lui restait encore un peu de temps avant que le Poudlard-Express ne parte. Les années lui avaient appris à être prévoyante, car à chaque rentrée, la Serdaigle devait tirer ses lourds bagages derrière elle. Mine de rien, depuis déjà six ans. Elle entamait sa sixième rentrée. Merlin, il ne lui restait plus que deux années scolaires ! Cette pensée effrayait la Serdaigle, tout comme l'excitait. L'inconnu lui faisait peur. A contrario, elle connaissait les couloirs de Poudlard, la plupart des enseignants et y avait des amis. Elle s'y sentait la plupart du temps en sécurité.
Elle déchanterait bien vite, lorsqu'elle rencontrerait les Carrow. Son école ne serait plus la même.

Elle venait de monter dans le train. Elle avait rangé sa valise au-dessus de son siège et venait de s'asseoir dans un wagon encore vide. Alors que son regard parcourait les sièges libres autour d'elle, la Serdaigle constatait qu'elle était présentement seule. Les personnes qui auraient pu être potentiellement à ses côtés, n'étaient pas là.

Lara Ventdunord était mystérieusement absente. Jessicayumi ne l'avait pas aperçu sur les quais. Si elle espérait que rien de grave ne lui soit arrivé ou ne lui arrive, elle doutait que Lara se présenterait au château cette année. Après tout, elle était une fille de moldus. Déjà mal à l'aise dans le monde sorcier les années précédentes, les dernières prises de position du Ministère de la Magie avait dû la dissuader de revenir au sein de l'école de sorcellerie. Du moins, c'était ce que soupçonnait Jessicayumi.

Théo Garner avait terminé sa scolarité l'an passé. Son meilleur ami ne serait plus présent dans le château. La Serdaigle n'avait pas encore réalisé. Certainement le ferait-elle une fois au château... Il faudrait qu'elle lui écrive et prenne régulièrement de ses nouvelles si elle ne voulait pas le perdre de vue.

Neville Londubat, en tant que préfet se trouvait dans un autre compartiment. Et dans d'autres circonstances, il y aurait eu de grandes chances que le Gryffondor fasse le voyage avec ses amis, Harry Potter, Hermione Granger et Ron Weasley... D'ailleurs seraient-ils présents alors qu'ils étaient recherchés par le Ministère de la Magie ? Différents avis de recherche circulaient. Jessicayumi en avait aperçu dans la Gazette du Sorcier.

Ses pensées divaguaient tandis que le train commençait sa course. Elle serait certainement resté ainsi si les portes du compartiment ne s'étaient pas ouvertes et qu'un jeune homme ne s'était pas écroulé sur elle. Surprise, elle sursauta et mit quelques secondes à reconnaître Tony, son ami.


- Quelle entrée fracassante Tony ! Tu peux évidemment t'installer. Tu es même le bienvenue.

Il serait plus agréable de faire le voyage ensemble.
Elle se demanda si elle devait lui demander s'il  ne s'était pas fait mal en tombant, mais en l'observant s'installer devant elle, elle se raisonna. Il ne s'était pas blessé et allait bien. Au pire, il serait un peu sonné pendant quelques minutes.  


- Et une rentrée de plus... souffla t'elle en observant le paysage défiler avant de se tourner vers Tony. C'est la dernière pour toi ? Tu sais ce que tu vas faire après ?

Elle savait le Gryffondeur farceur et joueur, mais n'avait aucune idée de ses plans professionnels.  
Théo n'avait même pas passé ses ASPICs après le décès de son père et se retrouvait seulement avec un niveau BUSE. Si fort heureusement le jeune homme avait trouvé -semblait-il- un emploi à mi-temps en tant que serveur, la Serdaigle s'inquiétait également pour Tony. Elle pouvait aimer sincèrement les Garner, elle les savait parfois fainéant lorsqu'il fallait travailler. Mais toujours partant pour la moindre fourberie et bêtise. Ah les Garner...
Cette famille était nombreuse et finalement elle n'en connaissait que quelques membres. Principalement Théo, avec qui elle avait été particulièrement proche les années passées. Grâce à leur proximité, elle avait pu apprendre à connaître Tony avec qui elle s'était liée d'amitié. Dans la même maison que Zoé, Jessicayumi entretenait de bons rapports avec elle. La sixième avait également déjà rencontré la sœur ainée de la famille, Kiarah. Leurs échanges remontaient à bien longtemps et  la Serdaigle n'arrivait pas savoir si elle l'appréciait ou non. Quant aux jumeaux, Alex et Léo et tous les autres membres de la famille, la Serdaigle n'avait fait qu'en entendre parler. Elle ne les connaissait pas personnellement.

Ils se trouvaient à l'arrière du train. Par conséquent, ils furent les premiers à recevoir la visite de la sorcière au chariot de confiseries. Elle ouvrit les portes et proposa différents bonbons et chocolats à manger et partager. Après avoir attardé son regard sur ce que contenait le chariot, la Serdaigle finit par refuser poliment. Elle avait quelques sucreries dans sa valise si elle avait un petit creux. De plus, elle n'éprouvait plus la même frénésie au passage du chariot que durant ses premières années. Elle connaissait les Chocogrenouilles et les Suçacides maintenant... Et surtout, elle trouvait les prix de la sorcière relativement chers. Elle comprenait qu'on doive faire du profil sur les ventes de nourriture, mais la Serdaigle refusait d'y participer. Cependant, Tony serait peut-être plus gourmand et un meilleur client.

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR7ème année
    GRYFFONDOR
    7ème année
AVATAR : Logan Lerman
MESSAGES : 137

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 06/02/1980 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [1er septembre 1997] En route pour les ténèbres... (Pv Yuyu) Jeu 25 Aoû 2016 - 23:53

Tony était à la fois content et inquiet en cette rentrée. Il ne savait pas ce que serait Poudlard sans Dumbledore pour la protéger. Cette pouffiasse de Rita Skeeter pouvait bien écrire ce qu'elle voulait, l'ancien Directeur était une légende et on ne critique pas les légendes, point final. Même pour vendre son papier toilettes ! Garner avait d'ailleurs envoyé à la journaliste une lettre piégée. L'enveloppe une fois ouverte avait inondé sa destinataire d'urine de putois. Il fallait bien que ses fioles servent un jour. Il en riait aux éclats rien qu'en imaginant sa tête. Le comportement du jeune homme avait changé. Bien qu'il eut été turbulent depuis son plus jeune âge, Tony était quelqu'un qui aimait bien la paix et qui cherchait rarement le conflit. Seulement, les derniers événements jouaient énormément sur sa personnalité. Il avait la rage au fond de lui, après la mort de son père, après la Bataille de Poudlard... après cet été terrible où la maison familiale portait encore le décès du chef de famille. Et puis... il y avait Brave. Il ressentait toujours quelque chose pour elle, mais pas que de l'amour. Il était en colère contre ses origines, contre le fait qu'elle ne lui ai rien dit avant. Il se sentait trahi. Et d'un autre côté il s'en voulait d'avoir rompu. Tout était compliqué désormais. Tony se mettait plus facilement en danger, il vivait comme quelqu'un qui n'a plus rien à perdre, avec cette envie terrible de tout fracasser autour de lui. Si pour l'heure il se contenait, tôt ou tard, rongé par la colère, il exploserait en plein vol. Restait à savoir où et quand... et surtout comment. Y survivrait-il ? Cette question ne lui effleurait même pas l'esprit. Il hissa sa valise sur le porte bagages. Physiquement aussi, il avait changé. En l'espace de quelques mois, il culminait d'une plus grand hauteur. Sa silhouette s'était affinée et son visage se faisait plus anguleux. Sa voix, qui muait depuis l'an passée, semblait avoir trouvé sa tonalité d'adulte, dans les graves. Il commençait aussi à avoir une peu de barbe, de façon disparate et donc, assez moche, il fallait bien l'avouer.

Quand il se laissa tomber sur la banquette, ce fut sans aucune grâce, comme n'importe quel ado l'aurait fait ! Il regarda sa camarade qui fixait l'extérieur du wagon, pensive. Pour la première fois depuis le début de l'été, il se sentait apaisé. Comme si un visage amical suffisait à entourer son coeur d'un baume protecteur. Il écouta son amie parler. Une rentrée de plus, oui... et la der des ders. Tony languissait de ne plus aller à l'école pour être libre de faire ce qu'il voulait. Une attitude qu'il regretterait, dans quelques années, s'il survivait. Car, comme bien des adultes, le temps passait trop vite et apportait son lot de responsabilités. Beaucoup finissaient par regretter de plus être un écolier insouciant. Garner était cependant bien embêté. Parce qu'il n'avait pas de projet professionnel. Ce que serait sa vie après Poudlard ? Il n'en avait aucune idée ! Il haussa donc les épaules et répondit, sur un ton désinvolte, comme s'il souciait peu de son avenir :

- J'en ai aucune idée... Est-ce qu'il y aura vraiment un après ? Je ferais bien comme dans certains films moldus : un road trip, avec juste Tétard et ma baguette, loin de toutes ces règles et de tous ces gens sérieux. Cela dit, avant de faire mon ermite, je compte bien botter des fesses et faire la peau à ces raclures de Mangemorts.

Il avait dit ça avec un sérieux qu'on ne lui connaissait pas. Par essence, qu'il s'exprime avec aussi peu d'humour, ça ne lui ressemblait pas. Tony, avant la mort de son père, respirait la bonne humeur et la joie de vivre. Il avait réveillé dans son rêve éveillé de gosse, de la pire des façons. Une partie de lui était morte ce fameux jour de juin 96. Ses yeux bleus, aux couleurs de l'azur se posèrent sur le paysage et il ajouta, nostalgique, une humeur que personne lui connaissait :

- Quand j'étais plus petit, je me voyais bien professeur... en étude des moldus. En train de faire des expériences avec leurs objets, de faire découvrir leur monde épatant. Mais j'ai autant de chance d'être prof que de m'éviter des retenues. Et de toute façon, l'étude des moldus est supprimée... Et toi, que comptes-tu faire après Poudlard ?

Alors qu'il posait cette question, la sorcière au chariot de confiserie arriva. Ils étaient les premiers à recevoir sa visite et par conséquent, elle avait encore de tout en magasin. Par politesse il laissa Yuyu commander. Celle-ci déclina. Tony sortit ses pièces de sa poche et dépensa le tout pour s'acheter une quantité hallucinante de sucreries. Eh oui, la nature restait mal faite. En dépit de tout ce qu'il ingurgitait, Tony ne prenait pas un gramme. Il mangeait pourtant n'importe quoi ! Surtout des chocolats et des bonbons ! Sa banquette couverte de chocogrenouilles, de dragées surprises, de guimauves explosives et j'en passe, il laissa la sorcière poursuivre sa ronde... avec un chariot donc il manquait désormais le quart de ses victuailles. Alors qu'il engouffra deux chocogrenouilles dans sa bouche, il tendit un sachet de suçacides à Yuyu et lui lança :

- Allez, prends-en une ! J'adore quand tu fais la grimace ! Oh attends, faut que je te montre ma petite merveille !

Il se leva brusquement et monta sur la banquette pour chercher activement dans sa valise. Lorsqu'il eut trouvé ce qu'il cherchait, il se retourna, sauta au sol et tendit un sachet de pétards à la jeune femme.

- Je les achetés chez les Weasley ! Ils ont changé leur confection. Ceux-là sont incendiaires ! On va bien rigoler quand Rogue va courir dans les couloirs avec sa sale tignasse en train de cramer ! Haha ! J'ai fait le plein de bombabouses et de poil à gratter. Cette année va être grandiose !

Il se frotta les mains, un grand sourire sur le visage. Et le danger ? Rien à faire !

_________________

Garne(r)ment
Promis, cette fois, ça n'est pas moi ! Je n'y suis pour rien dans ta nouvelle couleur de cheveux... Mouhaha !!! Ce qu'elle est moche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8743

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: [1er septembre 1997] En route pour les ténèbres... (Pv Yuyu) Dim 19 Fév 2017 - 20:14

Citation du message.  
« Le but de l'ambition est comme l'horizon, il recule à mesure qu'on avance. »
( Chauvot de Beauchêne )
----------------------------------------------------------------------------------

Le paysage défilait sous ses yeux et la Serdaigle était éprise d'un drôle sentiment de mélancolie. Ce voyage avait beau signifier la fin des vacances et préméditer la reprise des cours, il ne pouvait aussi qu'annoncer leurs retours imminent à Poudlard. L'école de sorcellerie était pour beaucoup de ses habitants, un second foyer où on s'y sentait bien.  C'était notamment le cas de la Serdaigle qui depuis le décès de sa mère, se sentait mieux dans la tour des Serdaigles, que chez son oncle où elle vivait durant ses vacances scolaires. C'est pourquoi, l'adolescente se sentait soudainement triste en s'imaginant qu'un premier septembre, elle n'emprunterait plus le Poudlard-Express et devrait suivre des études supérieurs ailleurs...

Tony Garner, avec qui elle partageait le wagon, entamait sa dernière rentrée. Il était encore plus concerné qu'elle, car une fois sa scolarité terminée, il ne reviendrait plus. Jessicayumi avait trouvé intéressant de lui demander ce qu'il ferait une fois ses ASPICS obtenues, afin de connaître ses projets. Et bien qu'il haussait les épaules comme pour signifier qu'il ne s'en préoccupait que peu, le Gryffondor osa une confidence.


- Quand j'étais plus petit, je me voyais bien professeur... en étude des moldus. En train de faire des expériences avec leurs objets, de faire découvrir leur monde épatant. Mais j'ai autant de chance d'être prof que de m'éviter des retenues.

Elle ne put s'empêcher de rire devant la déclaration de son camarade.
Il était vrai que Tony n'était pas un étudiant modèle.


- Et de toute façon, l'étude des moldus est supprimée... Et toi, que comptes-tu faire après Poudlard ?
- Je veux écrire. Je pensais me tourner vers le journalisme, parce que j'aime l'idée qu'on puisse transmettre des connaissances à autrui. Je sais qu'en disant ça, je réponds clairement au cliché de la bonne Serdaigle. J'aimerais provoquer chez les autres "ce" même sentiment que je peux ressentir aujourd'hui en lisant d'autres textes... Après plus le temps passe et plus je me demande si c'est vraiment la bonne voie pour moi.

Alors qu'elle lui parlait, la sorcière au chariot arrivait devant leur compartiment et leurs proposait d'acheter différentes de ses confiseries. Si la Serdaigle refusa poliment, le garçon se montra beaucoup plus gourmand. Il n'hésita pas à prendre de tout, remplissant la banquette de mets divers. Hallucinée devant cet achat compulsif, le visage de la jeune fille exprima la surprise, l'amusement et un peu d'envie, il faut bien l'avouer. Elle avait beau trouver le prix des sucreries chères et connaître leurs parfums, elle ne pouvait s'empêcher de jalouser un peu son ami. D'ailleurs elle se sentait un peu honteuse d'éprouver un tel sentiment... Est-ce parce que Tony avait perçu son envie qu'il lui proposa de partager ses confiseries avec lui ? En tout cas, le visage de la Serdaigle s'illumina à cette proposition.

- C'est vraiment gentil de partager, le remercia -t'elle reconnaissante en prenant le sachet de suçacides qu'il lui tendait. Et je vois pas pourquoi tu dis que je vais grimacer !

Bien qu'elle était peut-être de mauvaise foi, Tony ne semblait pas s'en préoccuper, car il était déjà tout excité à l'idée de lui montrer quelque chose qu'il avait pris dans sa valise. Après s'être redressé et cherché -non sans mal- dans son bagage, l'étudiant revient à ses côtés et lui montra un sachet de pétards.

- Je l'ai acheté chez les Weasley ! Ils ont changé leur confection. Ceux-là sont incendiaires ! On va bien rigoler quand Rogue va courir dans les couloirs avec sa sale tignasse en train de cramer ! Haha ! J'ai fait le plein de bombabouses et de poil à gratter. Cette année va être grandiose !

Une nouvelle fois, elle fut prise d'un fou rire.
De toute évidence, elle aurait été incapable de se servir de ses pétards, elle.


- Tu es fou ! lui assura t'elle entre deux éclats de rire.

Toujours amusée, elle glissa une suçacide dans sa bouche, avant de grimacer devant le goût de celle-ci. Décidément, Tony avait raison.  La Serdaigle lui sourit, avant de chercher dans son sac une bouteille d'eau. Elle but une gorgée, essayant de retrouver son sérieux. Lorsque ce fut fait, elle reprit la parole, cette fois-ci d'un ton plus grave.


- Tu sais, tu as peut-être tendance à t'attirer les foudres des professeurs et t'attirer des ennuis aujourd'hui, mais je dois reconnaître que tu ne manques pas d'énergie. Tu sais fasciner les autres avec... Je sais pas quel est le terme juste, alors ne m'en veux pas si je dis "avec tes âneries". Elle sourit. Mais ça pourrait être ta marque de fabrique. Si tu devenais professeur. Tu pourrais de cette façon attirer l'attention même des plus indisciplinés. Bien sûr, il faudrait que tu saches tenir ta classe et te faire respecter pour ne pas que ton cours devienne un bazar sans nom... Mais tu ne devrais pas laisser tomber, je crois. Et si ce n'est pas en tant que professeur d'étude des moldus, tu finiras bien par trouver ta voie. Je sais pas... Peut-être qu'après avoir voyagé, ce sera une évidence pour toi. Tu aimerais visiter quels pays ?

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR7ème année
    GRYFFONDOR
    7ème année
AVATAR : Logan Lerman
MESSAGES : 137

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 06/02/1980 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [1er septembre 1997] En route pour les ténèbres... (Pv Yuyu) Mer 8 Mar 2017 - 23:38

L'avenir ? Tony avait du mal à s'y projeter. En réalité, la fin de sa scolarité ne l'enchantait pas. Il savait qu'après cette période, il serait adulte, donc responsable. Et ça, vous voyez, c'était limite un gros mot dans son langage ! Forcément cela impliquait de récupérer tout un tas de choses à faire, barbantes, pénibles. Travailler pour vivre, gérer les factures, la paperasse, la famille aussi ! Enfin, encore fallait-il en fonder une et trouver la bonne personne pour le faire. Durant une courte période, il avait que Brave pouvait être cette personne, par naïveté, parce qu'il s'agissait de la première fille avec laquelle il sortait. Innocemment, il supposait que leur couple durerait. Le destin en décida autrement. Au fond, Tony n'était pas encore prêt pour l'amour. Son âme d'enfant ? Il ne voulait pas la perdre. Il y tenait comme à la prunelle de ses yeux ! Jamais il n'accepterait de la ranger au placard. L'idée de devoir se montrer sérieux l'effrayait au plus haut point ! Il aimait rire, s'amuser, avant tout. Alors quand Yuyu parla d'un ton grave, sur son orientation, il l'écouta, en sentant son estomac se nouer. A son âge, en principe, les autres savaient tous ce qu'ils voulaient faire de leur vie ! Lui, à part faire exploser des pétards, se fendre la poire à longueur de temps et enfreindre les règlements, il peinait à trouver sa place. Il repensa à Théo, qui n'avait aucun diplôme et qui désormais travaillait hors de Poudlard. Il lui manquait. Son grand-frère restait son modèle, le bonhomme sur lequel prendre exemple, son ancre aussi. Son sourire s'évapora, tandis qu'il se trouva frappé d'un coup de blues. Il lui restait Kiarah, et les jumeaux aussi... mais bon, ce serait différent. Son frangin, c'était son idole. Vers qui allait-il se tourner maintenant ? Garner haussa les épaules :

- Je ne sais pas trop... j'aimerais juste voyager, peut-être pas loin d'ici... En Ecosse ? Ou en Irlande ? Bref, à des kilomètres de tout ça. C'est dur de revenir à Poudlard... ou à la maison...

Depuis la mort de son père, dont il se remettait difficilement, Tony n'était plus le même. La mélancolie le prenait parfois, sans crier gare et cela rendait la situation inquiétante. On sentait cette envie de tout envoyer valser, dans sa façon de parler comme dans ses gestes. Il regarda par la fenêtre du wagon. L'existence s'avérait étrange. Parce qu'à ce moment là, Tony faisait mature, adulte. Il rangea son trésor de guerre dans sa valise, désintéressé.

- Tu as de la chance de savoir où aller et quoi faire. J'imagine que de toute façon, on m'enverra là où il y a besoin... je n'arrive même pas à savoir l'importance que ça peut avoir. Je suis sûr d'une chose, c'est que même si je jetais des sorts d'amnésie, je ne pourrais jamais être Professeur. Et puis avec toutes ces ordures de Mangemorts dans les parages, on est pas près d'étudier les Moldus ! Finalement quand j'y repense, tout ce remue-ménage autour de Potter... les gens disaient qu'il avait vaincu Tu-Sais-Qui... en fait, pas du tout... bref...

Il engouffra plusieurs bonbons dans son gosier. On sentait que cette nouvelle année lui pesait. En dépit de tous les plans machiavéliques qu'il avait fomenté pour semer la zizanie, il gardait peu de conviction en l'avenir. Une lueur malicieuse traversa son regard, mystérieusement ! Et tout à coup, l'air de rien, il reprit, énergique :

- Sinon, j'avais pensé à devenir acteur ! C'est vrai je me débrouille bien au théâtre ! J'ai pas encore reçu de citrouilles pourries ! J'adorerais gagner ma vie à faire le clown ! Les Moldus font un truc génial ! Ca s'appelle des caméras cachées ! Ils se cachent dans des placards, font peur aux gens et filment tout ça ! Il faudrait que je te montre un jour à la télévision ! Tu t'esclafferais je suis sûr !


D'un naturel curieux, Tony aimait le monde moldu pour tout ce qu'il lui apportait : de la joie, du savoir aussi. Il avait tendance à oublie que Yuyu avait du sang-mêlé et qu'elle connaissait très certainement les caméras cachées. Paradoxalement, même s'il voulait être acteur, Garner parlait comme un "professeur", à vouloir transmettre une information et à en parler passionnément.

- Imagine, je suis acteur ! Bon j'irais à Hollywood ! J'irais troller les ouvriers là-bas ! J'attendrais qu'ils aient coulé le béton pour sauter à pied joints dedans ! Ce sera ma marque ! Hahahaha ! Paf ! Du ciment partout ! Ce serait bien ! Ils ont des blagues géniales aussi ! Tiens, tu sais ce que fait un canard quand il a soif ???

Tout sourire, il la regarda en attendant sa réponse. Puis, après quelques secondes, il dit en riant :

- Il se tape une canette ! Hahaha ! Tu la connaissais pas celle-là hein ? Et tu sais ce que c'est le comble d'une carpe ? Faire un film muet ! Hahaha !

Il mit un doigt devant ses lèvres, songeur :

- Du coup cette année je vais récupérer la Présidence du club de théatre... Il nous faut une pièce ! J'ai déjà ma petite idée ! Une parodie de Rogue dans un salon de coiffure ! D'ailleurs, si tu veux y adhérer, t'es la bienvenue tu sais ! Ca te dirait pas de jouer dans une pièce ?

_________________

Garne(r)ment
Promis, cette fois, ça n'est pas moi ! Je n'y suis pour rien dans ta nouvelle couleur de cheveux... Mouhaha !!! Ce qu'elle est moche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [1er septembre 1997] En route pour les ténèbres... (Pv Yuyu)

Revenir en haut Aller en bas

[1er septembre 1997] En route pour les ténèbres... (Pv Yuyu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Allez hop, en route pour l'aventure ! ♪» Le 09 juin... En route pour les plaquettes...» En route pour les havres gris ...» En route pour la gloire (sujet fini)» [98/99] En Route pour le Loch Ness
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANGLETERRE :: Autres lieux :: Gare de King's Cross-