AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

(sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: (sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas) Mer 6 Juil 2016 - 17:41


2 septembre 1997

L’été touchait à sa fin. Jamais encore Tim n’avait vécu des vacances aussi … étranges. Il n’avait pas même sauté de joie en recevant les résultats de ses BUSEs, ni même en s’aventurant dans les allées du Chemin de Traverses à la conquête de ses nouvelles affaires scolaires. Non, cette fois-ci, il appréhendait sa rentrée à Poudlard. Son père fut obligé de fuir la maison pour se cacher dans les Highlands, encore plus au Nord de l'Ecosse, là où le froid vous flanque mille épines de gel dans le visage, là où le vent vous rend fou jusqu’à en perdre la raison. Sa mère, Line, quant à elle fut dans l'obligation de quitter son post au Ministère de la Magie, pour se créer une nouvelle identité et se cacher de la traque des Mangemorts.

Ainsi, Matt et Tim furent cloitrés pendant deux mois chez l’oncle Horan, supportant les railleries perpétuelles de Damelza leur cousine. Dans un sens, Tim espérait retourner au plus vite à Poudlard pour ne plus supporter cette ambiance, dans un autre sens il ne savait pas du tout à quoi s’attendre là bas. Il avait passé l’été dans les rues d’Edimbourg, en compagnie de Matt. Lui même tergiversait entre l'idée de rejoindre les rebelles et casser les dents à quelques mangemorts, ou retrouver sa place sur les bancs de Poudlard.

« Mais tu comptes quitter l’école sans aucun diplôme en poche ? Ce n’est pas vraiment la volonté de nos parents … » s’exclama Tim tout en évitant de faire tomber sa glace après s’être fait bousculer par un touriste chinois obèse.
« Nos parents ne sont plus vraiment là pour nous dire ce qui est bon ou ce qui n’est pas bon Tim. Et puis je suis un Gryffondor. Tu crois qu’il m’attend quoi à Poudlard ? Ca va être l’apothéose de Serpentard, je suis convaincu que Tu-Sais-Qui a mis en tête du corps professoral l’un de ses sbires. Alors oui, je préfère me rendre utile en regagnant l’Ordre du Phénix et en allant casser les dents à quelques mangemorts, plutôt que de subir l'écrasant mépris de certains. J’ai 17 ans passé, je suis majeur et je pense bien m’en tirer tout seul. » dit-il sur un ton grave et sérieux.

Ce n’était pas très habituel de la part de Matt. Tim déglutit. Il avait franchement peur de ce qui allait se passer. Allaient-ils revoir leurs parents, allaient-ils être séparés pour toujours ? Jamais il n’avait songé un jour que cela arriverait. Et pourtant, ce jour pointait le bout de son nez.

Malgré de nombreuses discussions au fil de l’été, malgré de multiples arguments réfléchis, Tim ne réussit pas à convaincre Matt de retourner à Poudlard. A la veille du départ, le Gryffondor s’échappa du Manoir des Horan. Pro Mangemorts, Ryan Horan, sonna l’alerte pour que chaque sorcier du Manoir fouille les environs, voire la région à la recherche de son neveu disparu. Tim prit le train sur le quai 9 ¾ en compagnie de Damelza. Ils ne se parlèrent pas. En fait, Tim sombra dans le mutisme le plus total jusqu’à leur arrivée. Poudlard ne lui évoquait plus aucun frisson de plaisir.

Ses pensées étaient totalement bloquées sur le devenir de Matt, de son père et de sa mère. Il avançait tel un automate vers les calèches, sans même accorder le moindre sourire à Isaac ni même à Jessicayumi, celle qui avait tant fait battre son cœur l’année dernière. Quand ils pénétrèrent dans le château, le Serdaigle s’installa à la longue table, située non loin des Serpentard. De là, il pouvait voir son ami Elyas assis à côté de ses deux fidèles compères. Il lui tendit un sourire, puis son attention se dirigea rapidement vers le nouveau directeur : Rogue. Un goût amer lui resta en travers de la gorge. Vu son discours et celui du professeur McGonagall, rien n’allait plus jamais être comme avant. Le regard triste, la tête basse, Tim plongea son attention vers son assiette dorée. Lui qui d’habitude avait si faim, n’éprouvait même pas l’envie de renifler les bonnes odeurs de ces mets savoureux que les Elfes de maison s’étaient donnés tant de mal à préparer.

A la fin du banquet, tous les étudiants suivirent leurs préfets dans un chuchotement discret.

La nuit fut longue et Tim ne ferma pas l’œil un seul instant. Tant de questions restaient sans réponses. Tant d’élèves manquaient à l’appel, pourquoi ? Où étaient-ils ? Il n’avait même pas encore croisé Jimmy et Pol. Isaac s’était plaint toute la nuit de cette affreuse rentrée … Où était Matt ? Est-ce que Ryan l’avait retrouvé ? Si c’était le cas, serait-il clément avec lui ? Il en doutait.

Le lendemain matin, Tim n’avait pas cours. On distribuait les emplois du temps et on essayait d’organiser au mieux cette nouvelle dimension avec la création de la cinquième maison. La maison de la honte … comment pouvait-on laisser passer une telle chose ? La peur … la peur marchait toujours, comme le disait si bien sa mère. Enfin, il trouva Elyas, seul, près de la grande porte du Hall d’entrée.

« Elyas ! Ca me fait plaisir de te voir mon ami ! » dit-il en accordant un accolade fort sympathique au serpentard.

Pendant quelques secondes, Tim le serra fort dans ses bras, ne voulant plus le relâcher. Il voulait vraiment être sûr qu’il était bien réel. N’ayant pas pu communiquer de l’été avec ses amis, Tim avait énormément de choses à raconter et surtout des points de vues à échanger. Il savait que ce n’était pas très prudent de le faire à Poudlard, vu que désormais tout le monde était prêt à dénoncer n’importe qui, n'importe quand, mais Tim avait confiance en Elyas. Ils avaient toujours été proches, dès leur première rencontre. Alors pourquoi les choses auraient elles changé en l’espace d’un été ?

Il attrapa son ami par l’épaule et le dirigea vers le parc. D’un pas silencieux, ils déambulèrent sous les saules pleureurs aux bordures encore fleuries du lac Noir. Tout était si beau, mais pourtant la peur et la terreur planait au dessus de leurs têtes.

« Ca va ? Tu as réussi à passer de bonnes vacances ? Tu es finalement retourné chez ton père, suite à la mort de .. tu sais… »

Il n’arrivait plus à prononcer le nom de Dumbledore. C’était si difficile de constater que leur directeur adoré ne reviendrait plus à Poudlard. Plus jamais. Ils devraient apprendre à se battre et se défendre sans ses précieux conseils. Tim avait le visage triste et ses yeux humides trahissaient son envie de fuir, de déguerpir le plus loin d’ici.

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Nathan O'Toole
MESSAGES : 133

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNUE
MessageSujet: Re: (sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas) Mer 6 Juil 2016 - 21:00

[2 Septembre 1997] Des nouvelles peu réjouissantes


Retrouvaille

Après le repas fructueux marquant la fin de la cérémonie de début d'année, tous retournèrent dans leur dortoir respectif accompagné des préfets responsables. Une nouvelle maison s'ajoutant en plus par rapport à d'habitude. Il n'avait pas répondu au sourire tendu par son meilleur ami mais, ses yeux avaient transmis quelque chose de similaire le temps de quelques secondes. Comme toujours, Elyas passa un temps à écrire dans son petit carnet avant de s'endormir, vidant ainsi son esprit. Le lendemain matin, il alla à sa table, quelques cernes se remarquant sous ses yeux, ne faisant que manger quelques morceaux de nourriture sans réel motivation. Les emplois du temps furent ensuite distribués à chacune des tables. Il détailla le sien quelque peu retenant la majeure partie, il n'aurai pas beaucoup de temps libre en vue de tout ce qu'il faisait en plus des cours et du temps consacré pour ses devoirs. Et oui, les BUSEs étaient à l'horizon pour lui cette année et il était hors de question d'avoir une note en dessous de A sauf peut être en Astronomie.

Puisque aujourd'hui Elyas était libre comme l'air, il pourrai prendre de l'avance sur ses différents projets en cours et sur ce qui les attendait. Il sortit rapidement de la grande salle, en même temps que quelques autres personnes, la plupart reprenant encore des forces du moins pour ceux qui avaient faim. Il s'arrêta devant les portes ouvertes du château observant les alentours, perdu dans ses sombres pensées. Les vacances n'avaient pas été fameuses et le retour, même mouvementé, à Poudlard avait soulagé le serpentard d'un poids. Alors que son regard dérivait sur l'extérieur, la voix d'une personne bien connue d'Elyas le fit sortir de sa rêverie. Il tourna la tête en direction de cette dernière qui avait maintenant pris une forme humaine. À peine avait-il eu le temps de bouger que Tim le prenait dans une forte accolade pendant quelques instants. Elyas resserra ses bras autour de lui, heureux aussi de le revoir. Son visage dur et froid laissa place à un air plus apaisé mais également un peu fatigué.

Même s'il ne l'aurai jamais avoué sous la torture, le jeune homme avait été inquiet pour ses amis et sa sœur, étant pour la plupart des sangs mêlés. La situation n'était pas en leur faveur, pire encore pour ceux ayant des parents partisans de l'Ordre. Et encore ceux qui avaient des parents mangemorts n'étaient pas non plus dans les meilleures situations. En tout cas, cela ne l'était pas pour Elyas surtout au vue des bêtises de son père. En se détachant, Elyas lui lança un sourire tournant un peu en grimace. Cette étreinte lui avait fait beaucoup de bien mais il avait quand même eu légèrement mal à son dos, résultat de l'affection de son très cher père.

« Moi aussi, Tim, moi aussi » lui avait-il répondu d'une voix un peu basse mais remplit d'émotion, quelqu'un qui n'était pas de son entourage proche aurai pu en être choqué.

Il se laissa entraîner dans le parc en sachant que la discussion à suivre n'allai pas forcément être des plus plaisante pour eux. Cependant, si cela pouvait soulager Tim cela ne posait aucun problème à Elyas. Il marchèrent un temps, silencieusement, non loin du magnifique lac. Elyas observa quelques minutes son ami, déduisant le plus possible. Il avait l'air fatigué et perdu, beaucoup de chose avait dû se passer pour lui aussi pendant les vacances. Il lança un regard autour de lui, le paysage lui apportant un peu de réconfort. Il s'arrêta à la question de Tim et s'assit contre l'un des saules présents, l'enjoignant à faire de même. Une fois assis tous les deux, il se plaça de façon à être en face de lui. Il prit ses mains dans les siennes et regarda le serdaigle plus âgé quelques minutes avant de se décider à répondre, il voyait bien qu'il allai craquer d'un instant à l'autre.

« Effectivement, ce n'est pas comme si je pouvais aller autre part de toute façon donc je suis revenu auprès de mon père, après la mort de Dumbledore » commença doucement Elyas, cherchant les mots pour ne pas blesser plus Tim qui ne l'était mais en essayant de lui faire comprendre qu'il devait avancer, même si s'était dur et que deux mois ne suffisaient pas à tout apaiser, effacer.

« Tu dois bien te douter que ça n'a pas été une partie de plaisir surtout qu'avec les fautes qu'il a commises, il a eu besoin de se défouler pour se réconforter. Enfin bref et de ton côté, je devine que ce n'était pas la forme non plus. J'aurai souhaité qu'on puisse communiquer mais je pense que nos chouettes et hiboux sont parfois interceptés pour être sûr qu'il n'y a pas de problème. Et puis, je n'étais pas sûr de ce qu'il se faisait chez toi. Je suis soulagé de voir que tu es entier... » finit-il sa voix gardant la même tonalité, les pouces de ses mains tournant en des cercles se voulant réconfortant sur les dessus des mains de Tim.

Une aussi longue tirade était très rare de la part d'Elyas mais là, auprès d'une des seules personnes en qui il avait confiance, il déchargeait les craintes et la peur qu'il avait ressentie pour les rares personnes qu'il appréciait après ses deux mois sans nouvelle.
014 © Lunay's invention

_________________


Même enchaîné, un Dragon reste dangereux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: (sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas) Mer 6 Juil 2016 - 22:02


Les eaux saumâtres du lac étaient étrangement calmes. Le calamar géant devait dormir tranquillement dans les profondeurs, tandis que les sirènes s’occupaient à de multiples tâches invisibles. Le hurlement des Sombrals se mourrait dans un vent frais, mais reposant. Tout ici aspirait à la vie, au simple bonheur de la contemplation. Ce parc était le gardien de tant de souvenirs, de tant de joie, de rires et de chagrins. Mais une guerre naissante allait-elle encore lui permettre de garder toutes ces couleurs et sa splendeur ? Cette année, il sera le gardien de nombreux secrets. Car le parc de Poudlard était encore le seul endroit où les élèves pouvaient se dissimuler des regards pour parler de choses plus sérieuses que de la pluie ou du beau temps.

Tim n’avait pas peur des remarques ou des punitions, mais avec des Mangemorts pratiquant la magie noire et la torture à tour de bras, il doutait des tournures que pouvaient prendre une heure de retenue. Il appréhendait tant cette nouvelle année, que son estomac en faisait des triples nœuds. Plus rien ici n’avait de sens. Plus rien ne paraissait magique à ses yeux. Son seul souhait était que tout redevienne comme avant. Mais comme lui avait si bien dit et redit Demelza, plus rien ne redeviendra jamais comme avant. Dumbledore était bel est bien mort. En effet, sa tombe se trouvait à quelques pas d’ici. Il suffisait de prendre la barque branlante attachée à un pilier en bois moisi et de rejoindre l’îlot qui somnolait au milieu du lac.

Poudlard avait une allure austère. Un inconnu aurait pu confondre le château Ecossais à celui de Dumstrang. Le Serdaigle soupira et resserra ses doigts dans ceux d’Elyas. Il était le seul avec qui il était si proche, et sans s’en rendre compte ce contact lui plaisait bien. Un léger sourire s’étira sur ses lèvres charnues. Elyas détournait souvent la conversation quand il s’agissait de parler de lui. Ils étaient un peu pareils et il fallait toujours creuser pour trouver le fond du problème.

« Il s’est passé quoi avec ton père ? Tu ne m’as pas dit … il a de graves problèmes ? J’espère qu’un jour tu pourras lui rendre la monnaie de sa pièce. Il n’a pas à se défouler sur son fils à cause de ses propres erreurs … »

Tim était un quelqu'un de juste et de droit. Ses parents lui avaient toujours appris l’honnêteté. C’était une valeur importante aux yeux des Murrays. Etre serviable, juste et droit. Une punition était tenue d'être justifiée, on ne frappait jamais quelqu’un juste parce qu’on en avait envie.

« Tu n’aurais eu aucune nouvelle de ma part si tu m’avais envoyé un hibou. Mes parents ont fuit l’Ecosse. Mon père s’est caché dans des terres bien solitaires et ma mère a changé d’identité. J’ai été logé chez mon oncle Horan. Un Manoir lugubre et austère. Ma grand-mère et mon oncle se sont rangés du côté de Tu-Sais-Qui. Ils sont prêts à dénoncer ma mère … je trouve ça tellement injuste ! Simplement parce qu’elle a épousé un moldu. Tu te rends compte ? »

Sa voix était chevrotante. Une larme non retenue s’écrasa sur son pantalon. Tim n’avait pas honte de pleurer, c’était un fait naturel et selon lui cela ne prouvait en aucun cas une marque de faiblesse. Il avait juste besoin d’évacuer, de parler.

« C’était horrible. Imagine, ma grand-mère que j’adorais, l’entendre cracher sur le dos de ma mère pendant tout l’été. En plus de ça, mon oncle a envoyé des hommes à sa recherche. Ils ne veulent pas l’aider, non … mais simplement lui faire payer le fait d’avoir bafouer le nom de la famille Horan. Moi je suis fier de mon nom ! Matt l’est un peu trop. Je sais pas ce qu’il est devenu. »

Là, il plongea son regard dans celui d’Elyas. Tim était perdu, son esprit brouillé par la panique. On percevait clairement qu’il s’inquiétait pour son frère, qu’il se projetait dans la pire des situations. Il avait tant de crainte, que déglutir lui faisait mal à la gorge.

« Je déteste tellement ce qui nous arrive Elyas … promets moi qu’on se soutiendra mutuellement cette année. Promets moi que tu feras des efforts si une injustice se présente en publique, et que tu ne feras pas celui qui ne voit pas. »

Il resserra plus fort ses doigts contre ceux du Serpentard. Il voulait être sûr que son ami serait là pour lui. Car Tim serait présent pour l’aider et le soutenir au moindre coup dur. Il ne fallait surtout pas s’isoler en une période aussi difficile. Enfin, Tim s'arrêta. Il n'avait jamais autant parlé en une seule fois. Sa gorge était sèche et ses yeux bouffis devaient certainement lui donner un drôle d'air.

"Je me suis emporté et je t'ai même pas laissé me répondre. Désolé. Je t'écoute ..." dit-il dans reniflement grossier, au fait de ses mains prisent dans celles d'Elyas et n'ayant aucun mouchoir à porté de main.

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Nathan O'Toole
MESSAGES : 133

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNUE
MessageSujet: Re: (sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas) Sam 9 Juil 2016 - 16:13

[2 Septembre 1997] Des nouvelles peu réjouissantes


Retrouvaille

Les yeux toujours posés sur Tim, Elyas pu voir le léger sourire qui s'étira sur les lèvres de celui-ci alors qu'il sentait la prise de son ami se resserrer un peu plus au niveau de ses mains. Il était soulagé de constater que Tim ne souhaitait pas rester dans un sombre mutisme. Elyas écouta silencieusement son meilleur ami déballer tout ce qu'il avait sur le cœur, les larmes finissant par couler sur les joues de ce dernier alors qu'il replongeait son regard dans le sien, ébranlé, perdu dans les nombreux derniers événements survenus. Avant de répondre à toutes les questions de Tim, Elyas sortit un mouchoir de sa poche en stoppant leur contact physique. Il le tendit à son vis à vis pour qu'il puisse se moucher. Le serpentard n'aimait pas observer cet air ravagé et triste sur celui de Tim mais il évacuait la pression et le trop plein d'émotion de ses derniers mois et ça ne pouvait que lui être bénéfique par la suite. Une fois qu'il a dans les mains le kleenex tendu, Elyas attendit de pouvoir lui reprendre les mains avant de s'exprimer.

« Il a commis des fautes auprès de son seigneur qui n'a pas du tout apprécié et qui lui a donc donné une punition mémorable : Les doloris de Malfoy Junior. Et il fait son possible désormais pour se racheter auprès de Lui, sa loyauté envers Lui n'ayant semble-t-il ni barrière ni limite.» Dit calmement Elyas en regardant son interlocuteur, l'air détaché comme si cela ne le concernait pas « Tu sais bien que m'aime si je le déteste pour ça, je ne pourrai jamais le torturer comme il le fait pour moi. C'est mon père et même s'il ne m'a pas élevé de la meilleure manière, je ne peux pas le détester complètement. Et puis j'en ai l'habitude alors ce n'est pas si grave... »

Il tourna la tête quelques minutes sur le paysage avant de revenir à Tim, cherchant ses mots et triant ses pensées. Un soupire passa ses lèvres alors qu'il reprenait la parole.

« Au moins, je suis assez tranquille à Poudlard et je vais pouvoir avancer sans problème dans mes projets. Il faut juste que je sois très discret. Les manoirs qui font peur ? Bienvenue au club. Je m'en rends bien compte Tim. Chacun choisit son clan, mangemort, rebelle ou neutre. Il n'y a pas d'échappatoire pour le moment, il faut juste observer comment les choses évolues sans trop s'y investir. Les gens révèlent maintenant leur vraie nature ou tentent de faire de façon à pouvoir survivre et à pouvoir continuer un semblant de vie et cela à n'importe quel prix, quitte à se faire détester par leur proche. L'équilibre dans les familles comme la tienne vole en éclat avec les changements, je peux t'assurer que si cela ne s'était pas passé comme ça il y aurai toujours autant d'adhésion entre les membres de ta famille. »

Décidément, Elyas n'était pas dans son état normal ! Il voulait montrer à Tim les conséquences des actions précédentes sur tous et les difficultés d'aujourd'hui. Certains préféraient ne pas combattre pour sauvegarder leur famille, leurs amis. Pour ne pas se trouver seul, en deuil et, comme la plupart des êtres vivants, ils avaient peur de la mort.

« Je suis sûr que ton frère ira bien. Étant un gryffondor dans l'âme, il aurai énormément souffert en voyant comment les choses sont régies maintenant et il se serai révolté à la moindre occasion. Je suis certain qu'au fond de toi tu le penses aussi, il a plus de chance de s'en sortir à l'extérieur en rejoignant des gens qui sont pour la même cause que d'être ici et de recevoir punitions sur punitions avec des mangemorts qui ne l'épargneront pas, tu le sais. Mais je comprends parfaitement ton inquiétude. »

Elyas pouvez-vous sembler cruel mais il voulait absolument que Tim réalise et comprenne tout dans son ensemble en réfléchissant posément à toutes les possibilités, si telle décision était prise ou non. Il décoinça un peu sa gorge avant de continuer.

« Tu sais bien que je ferai tout mon possible pour te venir en aide Tim mais il faut que tu me promettes d'essayer de te faire discret et de ne pas te faire remarquer. Je ne pourrai pas toujours être là s'il t'arrive malheur et je ne peux pas te garder à l’œil 24h/24 pour être sûr que tu vas bien et que tu ne te mettes pas dans les ennuis. Je peux plus ou moins être imperceptible dans mes manœuvres pour empêcher des injustices mais ça ne sera pas toujours le cas. Je te promets de faire mon maximum et de mon mieux pour être là pour toi Tim même si je pense que la tâche ne sera pas aisée. » termina Elyas, la fin étant dite d'une voix déterminée. Il y avait peu de personnes qu'il appréciait, plus qu'il ne l'aurai pensé, et il n'était pas prêts à laisser quelqu'un les toucher. Et oui, possessif le serpentard ! Il n'aime pas qu'on touche à ceux sous sa protection même quand personne n'est au courant de leur lien.

« Je n'ai jamais autant parlé dans toute ma vie qu'aujourd'hui, une première à mettre dans les annales Tim » déclara finalement le jeune homme pour détendre l'atmosphère faisant de son mieux pour apaiser les inquiétudes de Tim « Je pense que je ne vais plus dire un mot sauf dans les cours pour me rattraper, j'ai même mal à la gorge et à la mâchoire ! »

Un sourire fugace passa sur le visage d'Elyas qui gardait un œil constant sur les alentours, pour être sûr que personne n'était proche d'eux. Il fallait être très prudent par les temps qui cours, même un poufsouffle pourrai trahir sa philosophie pour sa propre vie. L'instinct de survie de chacun pouvait modifier leur être très facilement et donc, plus personne n'était digne de confiance sauf exception. Tous pouvaient vous dénoncer sans aucun regret, l'école devenait un peu comme un QG ennemi que vous infiltrez. Les espions et les gens jouant sur un double jeu allaient être nombreux cette année..
014 © Lunay's invention

_________________


Même enchaîné, un Dragon reste dangereux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: (sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas) Dim 10 Juil 2016 - 12:12


Malgré les paroles réconfortantes d’Elyas, Tim n’était pas convaincu. Matt avait quitté le Manoir sans informer son frère. Bien sûr, il lui avait fait part de ses projets pendant toutes les vacances d’été, mais jamais le Serdaigle n’aurait cru qu’il en aurait été capable. S’évader de leur prison dorée pour vaquer dans la nature. Même si Matt était un garçon devenu responsable, il n’était pas un super héros. Se retrouver seul dans la jungle humaine, sans endroit pour dormir, avec seulement quelques sous en poche, Tim avait ses raisons de craindre le pire. N’aurait-il pas mieux valu supporter quelques brimades à Poudlard, plutôt que de survivre en terre hostile ?

Car bien même si Poudlard avait changé, même si les règles n’étaient plus les mêmes, les élèves étaient protégés. Les Mangemorts ne faisaient pas dans la dentelle. Ils capturaient, torturaient et achevaient tous ceux qui semblaient être contre le nouveau régime. Certes, Poudlard n’était plus le lieu accueillant qu’ils avaient connu encore l’année dernière, mais ils pouvaient éviter ce genre de choses.

Les propos d’Elyas étaient durs et difficiles à entendre. Mais Tim devait l’accepter. Il connaissait son ami et savait qu’il parlait ainsi pour la bonne cause. Après tout, le Serdaigle ne pouvait que compter sur lui même. Il ne demandait pas à Elyas d’être vigilant et de lui venir en aide 24h/24, mais simplement de ne pas détourner le regard dès qu’il fallait apporter son aide. Car le Serpentard avait cette habitude étrange, de s’éclipser lorsqu’on avait le plus besoin de lui.

Tim était convaincu que le Serpentard lui viendrait en aide le moment venu, après tout, il ferait de même pour lui, mais il avait besoin de l’entendre de sa bouche.

« Ne t’inquiète pas, cette année je pense pas que je provoquerai qui que ce soit. J’appréhendais déjà cette rentrée et pour tout t’avouer, je suis déçu des tournures que Poudlard prend. Je ne pensais pas que les professeurs laisseraient Rogue prendre le pouvoir. A croire que seul Dumbledore était un véritable leader. Ou alors, ils ont peut être quelque chose derrière la tête. »

Il était songeur. Puis finalement, il laissa échapper un large sourire à la petite boutade d’Elyas. C’est vrai qu’ils n’avaient jamais autant parlé tous d’eux. Ca faisait du bien d’échanger, de partager ce qu’ils avaient sur le cœur. Tim en était reconnaissant. Il posa une main sur l’épaule du Serpentard et plongea son regard dans ses yeux.

« Merci d’être là. Ca fait toujours du bien de savoir qu’on est pas seul. J’avais peur de ne pas retrouver mes amis et dès que je t’ai vu, je me suis tout de suite senti soulagé. C’est con, et je te le dis chaque année … mais c’est dommage que tu ne sois pas à Serdaigle. » dit-il dans un sourire amusé.

Il détourna finalement son attention vers l’horizon. Le ciel commençait se couvrir légèrement. L’air était frais, l’été semblait encore présent et rien ne laissait penser qu’une guerre était en marche. La nature continuait son bonhomme de chemin, tandis que les sorciers vivaient des heures sombres. Quel paradoxe… Tim laissa échapper un soupir, puis desserra la cravate de son uniforme.

« En tout cas, j’espère que ta relation avec ton père s’améliorera un jour. Je sais que ce n’est pas toujours facile, mais les parents c’est quand même important. Moi mon père je l’ai toujours considéré comme un boulet et pourtant aujourd’hui je m’inquiète énormément. C’est un moldu et il n’aura aucune chance si des mangemorts le trouve. J’espère simplement qu’il est bien caché et que ma mère lui a assez donné pour qu’il tienne le coup. C’est juste que … on ne sait pas combien de temps cette guerre va durer. J’espère pas trop longtemps. »

Tous les espoirs étaient portés sur l’Elu. Harry Potter, celui qui doit terrasser Voldemort. C’est une chose à laquelle tout le monde pouvait espérer, mais n’était-il pas naif de porter tous ses espoirs sur un unique individu ? Tim le pensait. D’ailleurs, où était le Gryffondor à lunettes ?

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Nathan O'Toole
MESSAGES : 133

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNUE
MessageSujet: Re: (sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas) Mar 2 Aoû 2016 - 13:16

[2 Septembre 1997] Des nouvelles peu réjouissantes


Retrouvaille

Elyas remarquait bien le trouble et les doutes qui se peignaient sur les traits de son meilleur ami face à lui. Même s'il faisait de son mieux pour le rassurer et qu'il ferai son possible pour veiller sur lui, les choses allaient être compliquées à gérer. Rien ne sera plus comme avant, la ruse et l’ingéniosité primeront sur toutes les valeurs les plus importantes, nombreux seront ceux qui joueront un double jeu pour survivre. Non. Elyas n'abandonnera pas Tim ou les autres personnes en qui il avait confiance et qui ont toujours été un soutien pour lui. L'année promettait d'être riche en émotion et en événement sombre et tragique comme la répartition et la création de la nouvelle maison. La déchéance envahissait petit à petit l'Angleterre et peu seront les autres pays à leur venir en aide. L'Homme avait tant de défaut... Il comprenait les craintes de son ami pour un membre de sa famille et il espérai que son frère ne fasse pas trop sa tête brûlée car les conséquences sur Tim pourraient être dur à surmonter. Il devra essayer de faire des recherche à ce sujet lorsqu'il pourra avoir des mouvements plus libre pour retrouver le second Murray et réussir à le maintenir en vie si les résistants ne le faisaient pas.

Leur espoir reposait sur la prophétie d'une incompétente en divination un peu folle et surtout sur un jeune adolescent qui n'avait pas froid aux yeux et qui n'avait rien demandé. Le Serpentard voulait croire en ce miracle même si cela lui semblait un peu tiré par les cheveux. Il était un peu triste pour Harry Potter, devoir porter cette responsabilité alors que la population gagnerai en ce soulevant tous ! On percevait toute l’hypocrisie de la communauté à ce sujet sauf exception. On le montait sur un pied d’estrade pour le traîner dans la boue à la moindre erreur ou fait impossible avant de compter sur lui de nouveau et de le croire en voyant seulement la réalité sous ses yeux. Non, vraiment, Elyas  veillerai s'il en avait la possibilité un jour de faire de façon à ce qu'on laisse vivre le Gryffondor tranquille et en paix. Bien sûr, il lui viendrai en aide si l’occasion se présentait ! Après tout, certaines de ses idées qu'il défendait au point de mettre sa vie en jeu sans garantie de survivre correspondaient aux siennes. Elyas sortit de ses pensées lorsque Tim reprit la parole le faisant reporter son attention sur lui laissant ses pensées retourner dans le néant.

« Je suis d'accord avec toi, l'ambiance et le château en général risque d'être bien différents des autres années, l'atmosphère va être sombre et mélancolique. Cela va être dur d'étudier et d'apprendre dans de telles conditions sachant qu'on ne sait pas ce que certains nous réserve comme moyen d'apprentissage. Je sens que ça ne va pas être une partie de plaisir... Je préfère penser qu'ils ont un plan en tête plutôt que de voir que cela n'a rien de particulier à apporter pour améliorer notre situation. » commença-t-il par dire en jetant un regard vague vers l'imposante bâtisse.

« Je sais bien que peu d'entre vous apprécie notre ancien professeur Rogue mais, pour moi, il reste toujours le plus haut dans mon estime et je continuerai à l'apprécier comme à mon arrivée ici. Je sais que cela peut être choquant à entendre mais on aurai pu tomber sur bien pire question directeur. Rien que de penser qu'une personne comme mon père aurai bien pu être à la tête de Poudlard m'effraye bien plus... Et puis, Dumbledore semblait bien l'aimé, il ne faisait jamais rien sans une bonne raison alors là aussi l'ancien directeur avait sûrement une bonne raison pour faire confiance à Rogue. C'est ce que je pense en tout cas. » avait continué Elyas en posant de nouveau son regard, déterminé dans ceux de son interlocuteur.

Le geste du Serdaigle sur son épaule acheva de détendre complètement le jeune homme qui était resté légèrement crispé et sur ses gardes. À la fin de sa phrase concernant sa répartition, Elyas retourna le sourire amusé de son vis à vis avant que ce dernier se fasse un peu plus mélancolique quand il parla de son père et de ses propres parents. Connaissant ce dernier, il ne l'inviterai jamais dans son manoir car il risquerai de vouloir tuer son père quitte à y aller à mains nues. Il avait ensuite posé sa main libre sur celle qui était posée sur son épaule.

« Tu n'as pas à me remercier, je dois bien t'avouer que te voir et savoir que tu es toujours en vie, bien devant moi, me rassure énormément. Tu es également un soutien et une personne importante pour moi même si je m'étais juré que je ne l’avouerai jamais à haute voix. Mais la situation me montre bien que j'aurai bien pu te perdre et cette idée m'est déroutante et insupportable. » dit-il, sa mâchoire se serrant avec force, une mine un peu trop sérieuse sur le visage.

« J'espère aussi que cela ne durera pas longtemps, déjà trop de sang a été versé... »

Elyas eu quelques frissons et poussa un soupir fatigué, est-ce qu'un jour la paix se fera et durera pour les sorciers ? Il en doutait fortement, il y aurai toujours quelqu'un pour partir dans l'extrême... Le Serpentard lâcha son ami, se releva et se rassit du côté droit de ce dernier. Il se rapprocha de lui et posa sa tête sur son épaule en soupirant de bien être cette fois-ci. Il ferma les yeux et laissa quelque peu son poids reposer conte Tim. Il se surprenait lui-même par cette action, il n'était d'ordinaire pas très à l'aise avec les contacts physiques mais là, à cet instant précis, il voulait profiter de la présence de Tim et récupérer le plus de force avant le début des cours et des difficultés à venir.
014 © Lunay's invention

_________________


Même enchaîné, un Dragon reste dangereux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: (sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas) Jeu 4 Aoû 2016 - 11:43


La crainte, la peur … voilà des mots qui véhiculaient sans cesse dans les conversations des gens. C’était exactement ce que voulait propager le Seigneur des Ténèbres. Sa pleine domination sur le monde, son écrasant pouvoir sur le peuple sorcier, afin de soumettre à tous, ses idéologies folles et parfaites. La guerre, une bien dure épreuve à surmonter, minait le moral de chacun. Tim n’aspirait plus à grand chose. Il n’appréciait plus la magie, ni la vie comme il le faisait avant. Son regard était triste, perdu dans les méandres du passé. Il regrettait l’ancien temps, son enfance et sa naïveté.  Pourquoi l’homme avait-il ce besoin de domination ? Pourquoi ne pouvait-il pas se contenter des simples merveilles que lui offrait la nature ? Mais l’homme, justement, s’était tellement détaché de cette dernière pour se conforter dans un monde matérialiste et froid, qu’il en demeurait complètement détaché des sentiments du cœur.

Tim écoutait silencieusement Elyas. Il avait raison sur pas mal de points. L’année allait être difficile. Tim lui même ne savait pas si continuer ses études servait vraiment à quelque chose. Peut-être allait-il perdre un proche durant cette tension ? Ou même, peut-être qu’il ne verrait jamais le jour de ses 17 ans ? Qui sait de quoi l’avenir est fait. Cette pensée morose le minait cruellement. Il n’avait plus goût à rien. Sa seule envie était de savoir si son frère se portait bien, si son père avait trouvé un abri sûr et si sa mère réussirait à le contacter rapidement. Il avait besoin d’eux plus que jamais. Etre à Poudlard, l’absence totale de nouvelles, le laissait plus seul que jamais.

Même si Elyas montrait toute la compassion du monde, même s’il lui montrait son affection, Tim s’inquiétait d’avantage pour sa famille. Il ne pouvait s’empêcher de l’exprimer, par cette petite moue typique de ses mauvais jours. Il laissa échapper un soupir las, tout en contemplant l’étendue d’eau qui s’offrait sous ses yeux. Les nuages s’amoncelaient de plus en plus dans le ciel, préparant certainement un gros orage. Même le temps ne présageait rien de bon.

Le Serpentard posa sa tête contre l’épaule de Tim. Ce geste anodin, surpris le Serdaigle. Jamais son ami s’était montré aussi proche. Il ne savait pas trop comment réagir, ni quoi dire. Alors il resta immobile, le regard perdu vers le lointain. Son cœur battait un peu plus rapidement qu’à l’habitude, et son souffle paraissait plus saccadé. Mais malgré tout, il était bien. Elyas était son seul soutien véritable, en qui il avait une totale confiance et avec qui il avait partagé le plus de secrets. Isaac aurait pu lui faire cet effet, mais non … Les comportements n’étaient pas les mêmes.

Il se surprit à contempler discrètement Elyas du coin de l’œil. Mais rapidement, son attention se détourna vers l’envol d’un corbeau vers la forêt Interdite.

« J’espère que tu as raison pour Rogue. J’espère aussi qu’ils ne transformeront pas Poudlard en une sorte de camp ou d’endroit pour nous transformer en futures armes de guerre. Je ne veux pas y participer, mais je me connais … je sais que je plierais facilement l’échine face à la menace. Je ne suis pas fort comme Matt. Regarde, lui il a osé fuir pour rejoindre la résistance. Moi je me suis contenté de suivre comme un vulgaire mouton le train quotidien pour venir à Poudlard et continuer mes études. Mais ça m’apporte quoi ? Quel est l'intérêt de tout ceci ? Quelle peut être notre mission ? C'est pas le nez plongé dans des bouquins qu'on va aider à renverser le pouvoir de Tu-Sais-Qui ... »

Il angoissait par anticipation, comme si toute sa famille était perdue dans la guerre et qu’il ne restait plus que lui, seul héritier de la famille Murray.

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Nathan O'Toole
MESSAGES : 133

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNUE
MessageSujet: Re: (sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas) Ven 19 Aoû 2016 - 16:41

[2 Septembre 1997] Des nouvelles peu réjouissantes


Retrouvaille

Le fait de se laisser reposer ainsi contre son ami permettait à Elyas d'avoir une sorte de soutien, de point d'ancrage pour les quelques minutes calmes et sereines qui leurs restaient bien que la dernière n'était pas vraiment réelle, les tensions du futur demeurant puissantes. Ses neurones n’arrêtaient jamais d'être en fonctionnement, il réfléchissait aux possibilités offertes, aux éventualités des prochains événements qui surviendraient. Il rouvrit doucement les yeux lorsque Tim reprit la parole, se concentrant sur ses dires et laissant de côté pour quelques instants ses pensées et autres tourments du quotidien à venir. Il n'avait pas vraiment tenu compte du regard de son vis à vis juste avant la reprise de la discussion. Le serpentard fronça les sourcils à la réplique de son ami. Cela le gênait quelque peu. Effectivement, si Tim commençait à penser dans ce sens-là, il ne pourrai que s'enfoncer un  peu plus dans les ténèbres que chacun possédait en lui et risquer, en plus, de donner satisfaction à vous-savez-qui. Les soupirs pessimistes et de fatigues allaient être nombreux cette année et battre un record....

« Personnellement, je ne verrai pas beaucoup d'autres possibilités pour nous en étudiant ici avec l’épée de Damoclès au-dessus de nous. Il y a peu d'espoir qu'il ne nous transforme pas en arme de guerre et fidèle toutou mais une année n'est pas suffisante je pense pour qu'on finisse tous ainsi, c'est certain. » commença doucement le jeune homme en levant les yeux vers le ciel.

« Est-ce si mal selon moi de rester ici, à tenter de recréer ou de sauvegarder quelque chose ? Je ne vois pas où est la faiblesse de venir pour continuer à apprendre en secret et à comploter en silence... Je trouve qu'il faut autant de courage pour quitter ses proches afin de rejoindre la résistance que pour revenir faire une nouvelle année à Poudlard en sachant que cela serai difficile. Tu ne trouves pas ? On savait parfaitement pour la plupart d'entre nous ce qui nous attendait et ce qu'on risquait en prenant le poudlard express cette année, on savait que rien ne serai comme avant et que le danger et la surveillance seraient omniprésentes. Alors ne te reproche pas d'être venu. » continua avec un ton un peu plus volontaire Elyas, un air concentré et sérieux sur le visage.

« Tu connais mon opinion sur la magie dite '' sombre '' ou '' noire '' elle peut aider dans certaines situations et n'est pas de base négative. C'est une branche de la magie comme une autre qui doit être préservée comme les autres. C'est comment on l'utilise qui change les choses... Des sortilèges de magie blanche peuvent faire souffrir, blesser ou tuer également d'autres personnes si on le souhaite vraiment. Je trouve que cette vision manichéenne du bien et du mal est vraiment stupide. La magie est grise de base elle peut faire le bien comme le mal quelle que soit sa nature. C'est le sorcier qui décide comment il souhaite l'employé, pas la magie en elle-même ! »

Rowle fit une petite pause, un léger silence reprenant place entre eux. Il laissait à son meilleur ami le temps d'assimiler ses paroles avant de continuer pour ne pas lui donner trop à réfléchir en une seule fois. C'est vrai quoi, que le seigneur des ténèbres et les mangemorts soient méchants ok, ça, il pouvait le comprendre. Mais, rejeter également la faute sur le type de magie qu'ils employaient sans chercher plus loin, ça par contre, c'était à le faire sortir de ses gonds... La peur avait vraiment un effet anesthésiante sur l'intelligence de tous ses moutons sans cervelle !

« Tu me demandes ce que cela apporte, l'intérêt de tout ça ? » fit Elyas en se relevant et en se plantant devant son interlocuteur.

« Rassuré sa famille qui peut se détendre quelque peu en se disant qu'au moins un des êtres chères à leur cœur est un minimum protégé leur permettant ainsi de se concentrer et d'être plus vigilant à leur survie. Et ainsi, avoir plus de chance de s'en sortir. Le nez plongé dans les bouquins comme tu le dis n'a rien d'inutile, on peut trouver des moyens de sauver le plus d'entre nous en secret, comprendre des détails qui peuvent changer une situation en ta faveur et celle des autres si une situation dangereuse survient, augmenter ta puissance pour te protéger toi et autrui au moment opportun.... Personne n'a jamais dit que la vie était facile et que détrôner le méchant de l'histoire était d'une simplicité enfantine, cela prend du temps et chaque seconde est précieuse. Alors, ne gâche pas celles qui restent et les efforts de ceux qui combattent en s’apitoyant sur ton sort ou en fabulations douteuses sans fondement. Dans cet endroit, on a une chance d'apprendre par nous même et de nous préparer pour être prêt à se confronter à la guerre qui finira forcement par nous atteindre. On finira par être un moment donné sur le champs de bataille, tu peux en être sûr, alors profite de l’occasion que tu as en étant à Poudlard. Le fait qu'il y ai des changements n'est qu'une donnée supplémentaire à prendre en compte, rien d'autre... À toi de décider mais sache qu'on peut toujours faire quelque chose où que l'on soit... » dit en bloc l'adolescent, le souffle un peu cours à la fin.

Il se remit contre son ami une bouille boudeuse sur le visage, les bras croisés.

« C'est définitif, je n'ouvre plus la bouche pendant au moins un mois. J'ai même mal à la gorge à force de parler. » bougonna Elyas se renfrognant tout en mettant tout son poids contre l'épaule de Tim, montrant sa légère frustration. Voilà sa punition pour le faire virer en maudit gryffondor avec un discours tout dégoulinant. Heureusement que personne n'était là parce que sinon il aurai cassé le mythe des méchants et froids serpentards et en particulier sa réputation de glaçon qui ne parlait jamais et qui évitait tout le monde.
014 © Lunay's invention

_________________


Même enchaîné, un Dragon reste dangereux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: (sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas) Ven 19 Aoû 2016 - 20:36


Tim fut très étonné par la réaction de son camarde. Il écouta attentivement ses propos sans le couper un seul moment. Il n’avait jamais vu Elyas dans un tel état. Comme si le fait d’avoir dit qu’il n’était pas à la hauteur de cette guerre, mettait le Serpentard hors de lui. Mais pourtant c’était bien vrai. Tim ne se sentait pas l’âme d’un guerrier. Il était plutôt fuyard. Jamais il ne brandirait sa baguette magique sur quelqu’un pour lui faire du mal. Jamais il ne participerait à cette guerre stupide pour défendre ses idées. Il sentait que la peur le ferait agir stupidement. Plier l’échine, avancer vers l’ennemi et se ranger dans son camp. Il n’avait pas l’intention de rentrer dans le rang des Mangemorts, loin de là, mais sous la menace, il savait qu’au fond il n’aurait pas le courage de s’opposer. Le simple fait de mourir aussi jeune le démoralisait.

Pour lui, Matt était un héros. Le Gryffondor avait agit courageusement en prenant sa décision. Il se sentait bête de ne pas avoir suivit son frère ce soir là. Il avait cette amère impression de l’avoir lâchement abandonné, parce qu’il n’avait pas eu les tripes de le suivre. Maintenant il regrettait d’être ici. Sa famille lui manquait terriblement, et le seul fait de ne pas savoir s’ils étaient saints et saufs, le rendait encore plus nerveux.

Elyas parlait avec tant de passion et d’entrain, qu’il en oubliait presque la cause de leur malheur. Le Serpentard n’avait pas tort dans un sens. Avec leurs maigres connaissances en magie, ils pouvaient à eux seuls, créer leur petite révolution. Ils pouvaient se préparer à contrer les coups, à s’investir dans cette guerre. Ce discours était beau. Il redonnait de l’espoir à Tim. Mais au fond, l’adolescent savait qu’il n’appliquerait jamais tout ce que venait de dire Elyas. Il était bien trop trouillard. Non, il se contenterait d’agir comme d’habitude et de faire l’autruche. Après tout, Tim avait toujours joué la carte de la sécurité et jusqu’à présent ça avait plutôt bien marché. Jamais il ne s’était mis en danger et malgré les évènements, ce n’était pas aujourd’hui qu’il allait commencer.

Sentant le poids d’Elyas contre son épaule, Tim se détendit. Sa tête tapotait le tronc de l’arbre, tandis que son regard se perdait vers le lointain. Là bas, au cœur de la forêt interdite, les êtres magiques devaient certainement vivre en paix et en harmonie. Ils ne vivaient pas ce conflit absurde. Pourquoi l’homme avait-il besoin d’asservir les autres ? Pourquoi ce besoin de domination et de conquête était autant encré chez l’être humain, qu’il soit moldu ou sorcier ?

« Tu as peut être raison. Mais je doute faire parti des gens courageux. Je me connais, je n’aime pas prendre de risques. Enfin si … peut être pour sauver ma peau. » dit-il dans un murmure.

Lâcher prise, aller de l’avant et ne pas penser au futur. Ne pas trop se projeter, alors que le présent plus que chaotique ne laissait présager rien de bon. Ils étaient en sécurité à Poudlard, mais pour combien de temps ? Elyas lui avait fait toute une leçon de morale sur l’utilisation de la magie noire. L’éducation de Tim avait fait de lui quelqu’un de très catégorique. Il jugeait rapidement avant de connaître. On lui avait toujours dit que la magie noire correspondait au mal. Alors, jamais il ne s’y était attardé, ni même intéressé. Visiblement, ce n’était pas le cas d’Elyas.

« Tu as déjà pratiqué de la magie noire ? » demanda Tim légèrement offusqué.

Il dégagea la tête de son ami. Son épaule commençait à être engourdie. Il appréciait la présence d’Elyas et cette proximité, mais quelque chose d’étrange se passait en lui. Comme un sentiment neuf qu’il avait du mal à assimiler.

« Je veux dire … Je sais que tu t’y intéressais, mais tu l’as déjà mise en pratique ? Parce que bon, selon moi ce n’est pas très fréquent d’user de la magie noire à notre âge. On est loin d’être des sorciers aguerris. On a tellement de choses à apprendre encore. »

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Nathan O'Toole
MESSAGES : 133

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNUE
MessageSujet: Re: (sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas) Mer 2 Nov 2016 - 12:22

[2 Septembre 1997] Des nouvelles peu réjouissantes


Retrouvaille

Elyas avait à son tour écouté et observé attentivement les réactions de Tim face à ce discours qui ne lui ressemblait pas. Il n'avait pas aimé l'abattement du serdaigle à ce moment-là et avait dit ce qu'il en pensait pour tenter de le faire réagir, ce qui avait fonctionné d'une certaine façon. Il s'écarta légèrement quand son ami le repoussa quelque peu. Le vert et argent avait eu un petit sourire fugace face aux réponses et questions de Tim par rapport à la magie noire, prévisible... Bien que d'autres auraient été bien plus agressif concernant ce sujet sensible, ce tabou.

« Tu sais, je ne me considère pas comme ' courageux '. Je laisse cette partie pour les petits gryffis. Le monde pourrait bien s'écrouler du jour au lendemain que ça me serai égale. Cependant, pour ma propre survie, celle de la magie et celle de mes amis je ferai tout ce que je peux même si souvent je ne le montre pas et que je n'en parle pas ouvertement. C'est ainsi que je procède pour ma sécurité personnelle. » reprit tranquillement Rowle, son regard remplit de quelques doutes posé sur la silhouette de son vis à vis.

« Eh bien, ayant un père extrêmement fidèle à la cause des mangemorts plus mon opinion sur la question, oui j'ai déjà pratiqué la magie noire. Dans un premier temps, pour rendre fière mon père lorsque j'étais petit et naïf. Ensuite, pour réussir à survivre au sein de ma famille en découvrant et en ouvrant les yeux sur la vérité des manipulations de mon père. Enfin, pour mes propres convictions sur cette branche de la magie. Je n'ai cependant jamais exercé les trois sortilèges interdits et ceux qui sont trop violents si ça peut te rassurer... » continua un peu hésitant Elyas, tentant de déduire ce qu'en pensait Tim.

Il n'avait pas pour habitude de discuter sur ses opinions, presque personne dans ce monde pouvait comprendre son point de vue si différent. C'était un risque en soi de s'exprimer là-dessus avec le serdaigle et il avait peur de ce qu'il pourrai penser de lui après cette discussion. Toute personne saine d'esprit, enfin façon de parler, l'aurai sûrement traité de monstre et l'aurai dénoncé au premier Auror venu. Elyas n'aimerai vraiment pas devoir faire quelque chose contre son ami, s'il y en avait la force, s'il réagissait ainsi.

« Cela peut te paraître anormal mais dans les familles comme la mienne il en a toujours été ainsi... Cependant, contrairement à eux, j'essaye d'équilibrer ma magie. Pour chaque entraînement à la magie noire, je lance après des sortilèges de magie blanche pour que je ne bascule pas trop dans la ' mauvaise '. Les effets secondaires peuvent être nombreux, c'est pour ça que peu de gens la pratique en dehors de la pensée commune. Et le premier est la puissance qui s'en dégage, elle fait perdre facilement toute conscience à l'utilisateur. Il n'y a qu'à prendre l'exemple de Tu-Sais-Qui. Alors pour palier ce côté négatif, je pratique des sorts contraires. C'est la seule technique que j'ai trouvé qui marchait plutôt bien. Après, je pense que la pratique d'un maintien à ce niveau-là dépend également de la personne... » finit calmement Elyas faisant quelques poses entre ses phrases de temps en temps.

Il s'allongea sur l'herbe et laissa son regard dériver dans le ciel avant de le poser de nouveau sur Tim, attendant patiemment ce qu'il allai faire. D'ailleurs, la chouette du jeune homme les avaient rejoint entre temps et appréciait les caresses que lui administrait doucement le serpentard.
014 © Lunay's invention


*:
 

_________________


Même enchaîné, un Dragon reste dangereux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: (sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas) Dim 13 Nov 2016 - 14:12


Pensif, Tim regardait le ciel s’assombrir. Il ne pouvait pas reprocher à Elyas de s’intéresser au côté sombre de la magie. Mais c’était un domaine qui lui échappait complètement. Il n’avait jamais essayé d’apprendre un seul sort de magie noire. Dans un premier temps, parce qu’il avait trop peur de blesser un proche. Et dans un second temps, parce que l’utilisation de la magie noire se paie toujours, un moment donné. Il suffisait de voir la tête du Seigneur des Ténèbres pour en voir les conséquences. Et franchement, Tim préférait mourir que de ressembler à un cadavre ambulant.

Si c’était une coutume familiale, le Serdaigle ne pouvait pas reprocher à son ami de plonger son nez dans ces affaires là. Elyas était assez grand pour savoir ce qu’il faisait. Il n’était ni son professeur, ni son petit ami, ni même son père. Mais quoiqu’il en soit, Tim avait peur que son meilleur ami ne vire mal. Après tout, il n’avait jamais entendu une seule fois, qu’un sorcier usant de la magie noire, avait bien fini. Mais peut-être qu’avec les jours sombres qui s’annonçaient, Elyas se préparait à une nouvelle ère. Comment le gouvernement allait-il faire face au plus grand Mage noir de toute la Grande Bretagne ? Sans Dumbledore, Tim ne voyait pas un horizon joyeux.

Il laissa échapper un soupire lourd de sens. Il n’aurait peut-être pas du revenir à Poudlard après tout. Il aurait peut-être même du rester chez son oncle, dans ce manoir lugubre. Au moins, il n’aurait pas touché à la magie noire et n’aurait pas vu Poudlard se dégrader aussi rapidement.

« Je ne sais pas Elyas. Tu parles de ça comme si c’était naturel que d’utiliser la magie noire. Pour moi c’est une science occulte et beaucoup de sorciers se sont perdu dedans. On doit souvent avoir recours à un sacrifice et honnêtement je ne vois pas ce qu’il y a d’intéressant là dedans. C’est de la simple destruction. En Magie noire, il y a toujours des conséquences … et pas des moindres. »

Voyant le regard circonspect de son ami, Tim se sentit obligé de justifier ses propos.

« Je n’ai jamais pratiqué de Magie Noire, mais j’ai lu pas mal de bouquins là dessus. Par simple curiosité. Mais c’est souvent lié au mal, au diable … Faire revenir quelqu’un d’entre les morts par exemple, c’est un acte qui se paie. Qu’est-ce qui te fascine là dedans ? Autant utiliser de la magie blanche … c’est beaucoup plus beau et au moins ça n’apporte que du plus. »

Rien qu’à l’idée d’ouvrir un manuel de sorcellerie de magie noire lui donnait des frissons. Il repensait à toutes ces choses horribles qu’il avait lu l’année passée dans la bibliothèque.

« T’as l’air de maitriser ce que tu fais, mais … promets moi de ne pas pousser la barre trop haute. T’es un peu le seul ami qu’il me reste et je sais pas ce que je deviendrais si je me retrouve tout seul »

Tim n’était même pas certain de retrouver sa mère, ni même son père. Quant à son frère, il désespérait d’avoir des nouvelles de sitôt. Son regard se posa sur le visage d’Elyas et son cœur s’accéléra. Avait-il provoqué la colère du Serpentard dans ses propos ? Pour détourner le sujet, le bleu et bronze porta ses doigts sur le plumage de la chouette d’Elyas.

« Elle est vraiment douce. Tu as de la chance d’avoir une chouette. Mon chat n’est pas aussi affectueux … »

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Nathan O'Toole
MESSAGES : 133

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNUE
MessageSujet: Re: (sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas) Lun 14 Nov 2016 - 0:45

[2 Septembre 1997] Des nouvelles peu réjouissantes


Retrouvaille

Le soupir que laissa échapper Tim poussa Elyas à se relever lentement, son regard toujours posé sur la silhouette à quelques pas à peine face à lui. On pouvait ressentir tout ce que traduisait ce geste lourd de la part de son vis à vis, en tout cas, pour Elyas oui. Ce qui n'était pas bien dur à réaliser en déduisant facilement les pensées du serdaigle. C'était un souffle de lassitude, de fatigue comme si tout ce qui arrivait était trop pesant pour Tim à gérer et même à voir... Il montrait totalement comment se sentait définitivement le sixième année par rapport à tous les événements survenus jusqu'à présent et à venir bientôt. Cela donna d'ailleurs quelques frissons au serpentard qui ne pouvait apprécier un tel spectacle venant de l'un des êtres les plus proches parmi ceux en qui il avait un minimum confiance. Peut-être que ce dernier regrettait même d'être venu jusqu'ici mais, même si c'était égoïste de sa part, le Rowle ne voulait pas que Tim parte, s'en aille ou qu'il regrette d'avoir emprunté le train en début d'année scolaire. Le jeune homme savait qu'il ne devait pas avoir de faiblesse, sous aucun prétexte. Néanmoins, il ne pouvait être froid ou cruel avec son interlocuteur, il l'appréciait bien trop pour cela. Ce dernier ne l'avait encore jamais rejeté ou trahi malgré ses mœurs et ses idéaux... Même à présent il pensait à sa santé, à sa sécurité sans le rembarrer sur ce qu'il avait dit. La suite l'étonna vraiment, il pensait pourtant que son meilleur ami n'aurai jamais été assez curieux pour ouvrir un livre traitant de ce sujet surtout avec l'éducation qu'il avait reçue.

« Je comprends que tu es l'impression que cela me paraît naturel, après tout j'ai été élevé complètement entouré de celle-ci comme toi avec la blanche... Elle est fascinante pour moi à travers les effets qu'elle peut donner, ceux qui ne sont pas forcément néfastes mais aussi ceux qui permettent de protéger sa vie et celles des autres. On raconte que c'est Morgane la première sorcière à l'avoir pratiqué et que la magie noire vient avant tout de la terre. Comme toute légende, il y a une part de vérité et de conte. Et puis, c'est ce que l'on en fait qui définit si elle est mal ou non... »

L'aveu ensuite déclaré par le plus vieux fit sourire le plus jeune. Alors, lui aussi se sentait quelque peu ainsi envers l'autre. Le besoin de savoir qu'il était proche pour pouvoir être sûr qu'il était bien en vie et à proximité pour pouvoir lui venir en aide si besoin rapidement... Elyas espérai sincèrement que ce soit bien de cette manière que voulait s'exprimer Tim. Pourtant, le serpentard en douta tout à coup lorsqu'il finit définitivement sa phrase. Est-ce qu'il s'inquiétait simplement parce qu'il se retrouverai seul dans le cas contraire ? Une rage sourde bouillonna à l'intérieur du Rowle en pensant à une telle éventualité faisant fis du mot ' ami ' employé. Son aîné sembla s'en rendre compte en le regardant puisqu'il essaya de détourner rapidement la conversation sur sa chouette qui roucoulait, satisfaite qu'autant d'attention lui soit accordée. À cela, la pression qui montait au sein du cinquième année s’évanouit soudainement, il était stupide de s'imaginer que Tim restait avec lui seulement parce qu'il ne restait justement plus que lui. Il regrettait d'avoir été la cause de la peur qu'avait pu avoir le bleu et bronze en croisant son regard.

« Excuse moi, je ne suis pas en colère contre toi... Je vois parfaitement les dangers contre lesquels tu me mets en garde et je te promets de toujours faire attention en l'utilisant. De toute façon, les rituels sacrificiels morbides ou tout autre de ce genre ne m'intéresse pas. Sauf peut-être en simple lecture culturelle pour pouvoir reconnaître un cas similaire, si jamais un ennemi s'y adonnerai mais sans plus. Hors de question que je finisse chauve...» commença le vert et argent d'une voix calme et légère.

« Ce n'est pas ce sujet à proprement parler qui m'a... énervé mais j'ai cru puérilement que... tu restais avec moi seulement parce que tu serais seul sinon... » finit dans un souffle hésitant Elyas, le ton montrant clairement la question muette de ce dernier dans ses mots peu sûr. Est-ce que Tim démentirai cette idée farfelue qui lui avait traversé l'esprit l'espace d'un court instant ? Il n'en était pas certain et ça l'embêtait de ne pas savoir exactement ce que pensait le serdaigle de lui... Il baisa son regard et le promena partout où il le pouvait évitant de se confronter à celui de son ami de peur d'y lire ce qu'il redoutait.
014 © Lunay's invention


*:
 

_________________


Même enchaîné, un Dragon reste dangereux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas) Aujourd'hui à 2:56

Revenir en haut Aller en bas

(sept 97) Des nouvelles peu réjouissantes (pv Elyas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Des nouvelles de Fuveau !» Nouvelles d'Haiti; ce que les journalistes ne disent pas !» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim» La danse des sept voiles...» BD Sept Cavaliers
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ECOSSE; Poudlard & Pré-au-lard :: Extérieur du château :: Lac-