AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[ 5 Juillet 1997 ] Books, like friends, should be well chosen. [ Ft. Jimmy Kent ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERDAIGLE7ème annéeJe veux pas être ton exMODO
    SERDAIGLE
    7ème année
    Je veux pas être ton ex
    MODO
AVATAR : Shay Mitchell
MESSAGES : 554

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 16 mars 1980, Aviemore, Écosse
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [ 5 Juillet 1997 ] Books, like friends, should be well chosen. [ Ft. Jimmy Kent ] Dim 3 Juil 2016 - 18:07

5 juillet 1997
The Old Clock Book Store  



Malgré que le chemin de traverse ne soit plus le même depuis que celui-dont-on-ne-devait-pas prononcer le nom était de retour et que Dumbledore avait été assassiné, plusieurs boutiques tenaient le coup et restaient ouvertes, persistant dans la tempête. C’était le cas de la librairie de la mère de Stella, où quelques CVs leur étaient parvenus par hibou, à la plus grande surprise de la sorcière. À croire que les Mangemorts s’infiltraient très sûrement partout, mais aussi lentement que douloureusement, comme une poignée de bestioles faisait son petit nid dans votre maison pour ensuite l’envahir graduellement avec son armée de vermine, et ce, devant toute votre impuissance. Autrement dit, certains restaient là, patientant avant de voir le monde qui leur appartenait se faire piétiner. C’était sans doute de la pure folie. Ou peut-être un amalgame de déni et de bravoure.

C’était le troisième été où Stella travaillait à la librairie aux côtés de sa mère, mais celui-là, comme tout le reste, était bien différent de ce à quoi elle était habituée. Généralement garnis de livres tous plus attrayants les uns que les autres, allant des manuscrits de collection aux couvertures en cuir, en passant par les contes pour enfants aux reliures hautes en couleurs,  jusqu’aux simples livres d’école attendant patiemment sur les tablettes que la rentrée ne pointe le bout de son nez, les lieux capturaient normalement toute l’essence de la magie que renfermait ces ouvrages et il y régnait une ambiance paradoxalement stimulante et apaisante. Pourtant, ce jour là, c’était le calme plat, et l’atmosphère à l’intérieur de la boutique était tout aussi grise que dans les allées dehors. Les rideaux étaient tirés malgré que la boutique soit ouverte, et seules Stella et sa mère se trouvaient sur les lieux. En conséquence aux récents évènements, plusieurs employés avaient tirés révérence. Certains avaient fait leurs adieux, d’autres avaient simplement fui sans jamais rien dire.

Depuis toute petite, Stella dévorait les bouquins comme d’autres enfants s’empiffraient de Dragées Surprise. Elle avait toujours aimé passer des heures le nez penché entre deux pages et l’esprit concentré sur les merveilles qu’elle y découvrait.  Elle n’avait pas envie de voir sa mère abandonner toute de suite, elle qui s’était entendue avec son père pour tenir jusqu’à la rentrée. C’était un peu comme si elle refusait de ne pas pouvoir voir les têtes de ces élèves assoiffés d’apprentissage une dernière fois…

Quelques jours plus tôt, la mère et la fille s’étaient donc mise d’accord: elles choisiraient quelqu’un parmi les jeunes sorciers ayant envoyés leurs CV pour travailler avec elles et servir les quelques braves clients qui viendraient faire leurs achats comme chaque année. Une petite enveloppe bourgogne à l’écriture penchée avait retenu l’attention de Stella. Elle avait tout de suite reconnu le nom de son envoyeur en observant l’endos : Jimmy Kent.

Bien qu’elle n’était pas proche du Gryffondor, elle savait parfaitement de qui il s’agissait et ils avaient quelques amis en commun. Elle n’avait pratiquement entendu que du bien de lui alors elle avait désigné le candidat comme idéal lorsque sa mère lui avait demandé si un étudiant lui semblait faire l’affaire pour le poste à combler. C’était donc ce jour là que le garçon d’un an son cadet devait se présenter à la librairie pour son premier jour de travail. Un peu nerveuse à l’idée de se retrouver en présence d’un garçon qu’elle connaissait à peine, Stella se rassurait en se disant qu’ils ne manqueraient pas de sujet de discussions puisqu’elle avait tout à lui apprendre concernant le fonctionnement de la boutique. Il n’avait peut-être pas la curiosité d’un Serdaigle, mais nul doute qu’il ne tarderait pas de lui demander si c’était eux qui avaient installés cette horloge tordue sur la devanture de la librairie, où si elle était là avant même que sa mère ne prenne possession des lieux, ce qui avait pu inspirer le nom de la boutique. Elle s’imaginait déjà réciter l’histoire, rythmée par les tours de ces trois aiguilles dictant les allées et venues du temps, mais elle fut interrompue dans son monologue mental lorsque le carillon de la porte d’entrée retentit.

Jimmy était moins grand que dans son souvenir et la mine un peu affligée qu’il portait contribuait à ce qu’elle détermine qu’il n’était pas si imposant, et peut-être même pas si intimidant.

- Salut, dit-elle. « Moi c’est Stella! ».

Mais quelle gourde. Il le savait surement déjà. Ou peut-être pas? Peut-être n’avait-il même aucune idée de son existence? Elle prit très discrètement une petite respiration pour se calmer. Elle était chez elle ici, et à moins que Jimmy ne soit un partisan des forces du mal, elle n’avait aucune raison d’être nerveuse en sa présence.

- C’est moi qui m’occuperai de ta formation, enchaîna-t-elle retrouvant un peu d’assurance et même son air bienveillant.

- Tu veux qu’on commence par une petite visite des différents rayons? Proposa-t-elle avec un signe de la main l'invitant à la suivre après qu’ils aient brièvement échangé.

Au final, ce ne serait pas si mal pour une fois, d’avoir à socialiser. Si elle ne voulait pas désespérer, elle allait bien devoir sortir de sa solitude et tisser des liens avec les seules personnes qui étaient encore là…

_________________

« Young but I'm not that bold »
Hope when you take that jump, you don't fear the fall, Hope when the water rises, you build a wall. Hope that you fall in love, and it hurts so bad
The only way you can know is give it all you have. © .bizzle


Dernière édition par Stella Rowell le Mar 9 Aoû 2016 - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 495

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Celibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [ 5 Juillet 1997 ] Books, like friends, should be well chosen. [ Ft. Jimmy Kent ] Dim 24 Juil 2016 - 6:46

Books, like friends, should be well chosen

Son grand-père y avait tenu. Il avait insisté longtemps. Il trouvait plus sage que Jimmy s’éloigne de Poudlard et de Pré-au-Lard pendant un moment. Les vacances tombaient bien pour cela. L’Antiquaire avait dû hausser la voix face à son petit-fils qui, buté et têtu comme il pouvait parfois l’être refusait obstinément de rejoindre sa mère à Londres. Il fallait dire qu’avec elle venait se beau-père que Jimmy ne supportait pas. Comment diable allait-il donc réussir à leur faire comprendre ce qui s’était passé ? Comment allait-il réussir à garder le morale alors que l’avocat qui avait marié sa mère se faisait un malin plaisir à lui faire tout un tas de remarque : La musique n’est qu’un loisir, une perte de temps.. ou encore Tiens-toi droit, souri. Sois aimable. On ne t’as jamais appris les bonnes manières ? Oh que si, on lui as appris les bonnes manières, mais Jimmy, d’ordinaire si gentil et sociable, se transformait en ours mal léché lorsqu’il se trouvait pas du londonien. Comment, par Merlin, sa mère avait-elle pu l’épouser, lui ? Enfin.. L’antiquaire avait bien raison.. S’éloigner de l’école de sorcellerie ne pouvait vraiment pas être une si mauvaise chose.. Avec tous les souvenirs qui remontent à la surface, les choses affreuses qui s’y sont passé. Les gens qui sont partis.. Jimmy n’avait aucun doute sur le fait que la rentrée de septembre allait être complètement différente que ce qui avait bien pu se passer jusqu’à présent. La mort de Dumbledore n’arrangeait rien.. Qui allait prendre la place de l’école ? Qui allait vraiment la prendre ? Oui. Son grand-père avait raison, il fallait qu’il s’éloigne de tout cela. Qu’il prenne du repos.. Qu’il se consacre à la musique, qu’il passe ses journées dans les magasins de Londres. En voilà un bon objectif de vacances !

Mais, pas question de trop se laisser aller non plus.. Son grand-père l’avait encouragé à trouver un travail et lui avait donner quelques tuyaux. Ayant l’habitude de donner des coups de mains dans la vieille boutique poussiéreuse de l’ancien serpentard, le jeune homme avait alors pris la décision d’envoyer des CV à des boutiques du chemin de traverse. Histoire de ne pas être coupé trop brutalement du monde des sorciers. Il avait envoyé Ava faire le tour des boutiques du monde magique, lettre entre ses serres. Voler avait fait du bien à la chouette de Jimmy. Elle n’avait de cette façon pas à rester enfermer dans sa chambre et c’était pour le mieux. Et, le lion avait reçu une réponse positive. Une mine soulagée apparue sur son visage. Il n’aurait jamais pensé qu’en ces temps sombres, les commerçants recherchaient encore des employés. Même si cela ne durait que le temps des vacances, Jimmy était simplement ravi d’avoir trouvé quelque chose. Il s’agissait d’une boutique de livre. Lui qui adorait lire, il serait servi !! Même s’il ne s’agissait pas de lire tous les bouquins de la boutique, mais plutôt de les vendre.. Enfin il aurait surement les explications plus tard.

Le grand jour arriva rapidement.. Un aurevoir douc et affectueux à sa chouette blanche, bien vêtu, baguette rangée contre son torse, le sorcier était prêt. Il lui fallait prendre le bus pour se rendre au chemin de Traverse, mais il connaissait le chemin par cœur. En une heure, le trajet était fait. Il passa à l’intérieur de chaudron baveur, passa derrière et d’un coup de baguette magique ouvrit la porte qui donnait sur le monde magique.. Le chemin de traverse, il s’en rendait compte, était bien triste et morose. Quelques boutiques avaient fermé.. Sauf la boutique des jumeaux Weasley. Aaaah. Les jumeaux. Quels phénomènes ces deux là ! La maison des lions était bien calme depuis qu’ils étaient partis. Mais c’est le cycle de la vie. On ne peut pas rester toute sa vie à l’école. Oh que non ! Jimmy adorait pourtant l’école de sorcellerie écossaise, mais il souhaitait aussi découvrir autre chose, voir le monde, jouer de la musique. Peut-être même qu’avec le temps, trouvera-t-il attrayant de faire un vrai métier.  Soufflant, Jimmy rassembla le courage qui lui restait et mis le premier pied dans le chemin de traverse. Le plan en tête, il ne mit pas longtemps avant de trouver la boutique dans laquelle il allait travailler. The Old Clock Book Store Quel joli nom !

Le lion poussa alors la porte de la boutique. Un petit carillon retentit, lui rappela celui qui se trouvait au-dessus de la porte d’entrée de la boutique de son grand-père. Aussitôt, une demoiselle aux cheveux noirs le salua ! Stella.. Oui.. Jimmy connaissait. Mais elle avait raison, ils ne s’étaient jamais vraiment parlé à Poudlard et cela ne pouvait pas faire de mal de partir sur de bonne base. Et pour cela, il fallait se présenter. Alors le lion, un sourire étant curieusement apparu sur son visage, répondit à la serdaigle.

« Enchanté.. Jimmy ! »


C’était peut-être exagéré.. ou trop poli. Mais au vu de l’ambiance générale du monde magique, cela ne pouvait pas faire de mal. Stella continua en lui expliquant qu’elle allait s’occuper de sa formation. Super ! Pendant un moment, Jimmy avait cru qu’il allait devoir travailler avec des personnes âgées, compte tenu de la boutique. Des livres, il ne pensait pas que cela intéressait beaucoup de jeunes ! Enfin, c’était bien tant mieux !

« Avec plaisir ! Je te suis !! Je dois dire que je suis bien surpris d’avoir eu une réponse positive. »

Un petit silence. Avait-il eu raison d’abordé le sujet aussi vite ? N’aurait-il pas dû attendre un peu ? Awkward. Allez, ce n’était pas avec le peu de temps qu’il avait rejoint sa mère à Londres qu’il était déjà devenu si mauvais en sociabilité ? Si ? Non ?

« Tu aimes les livres ? »

Voilà. C’était déjà mieux.. Oooh. Le jeune homme se maudit intérieurement. Tout cela c’était de la faute de son beau-père. Il le faisait douter. Toujours plus. Toujours davantage. Il aurait du rester chez son grand-père..

.
(c) AMIANTE

_________________
stand by me + When the night has come and the land is dark and the moon is the only light we'll see. No, I won't be afraid. No, I won't be afraid just as long as you stand, stand by me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème annéeJe veux pas être ton exMODO
    SERDAIGLE
    7ème année
    Je veux pas être ton ex
    MODO
AVATAR : Shay Mitchell
MESSAGES : 554

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 16 mars 1980, Aviemore, Écosse
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [ 5 Juillet 1997 ] Books, like friends, should be well chosen. [ Ft. Jimmy Kent ] Sam 20 Aoû 2016 - 23:03

« Avec plaisir ! Je te suis !! Je dois dire que je suis bien surpris d’avoir eu une réponse positive. »

Oh! Crottin de Botruc. Stella allait peut-être devoir calmer son enthousiasme d’avoir un nouveau collègue, car ce dernier ne partageait peut-être pas sa motivation à se trouver là. Tentant d’être optimiste, elle se réjouissait de se retrouver en la compagnie d’un autre élève avec lequel elle serait libre d’échanger sur qu’ils croyaient qu’il adviendrait de Poudlard. Certes, ce n’était pas un sujet de conversation très festif, mais il lui paraissait plus rassurant d’aborder la question avec quelqu’un d’autre que de faire tourner des scénarios désastreux en boucle dans sa tête concernant l’avenir du château.

Elle chercha ce qu’elle aurait pu dire pour lui assurer qu’elle ferait de son mieux pour que ses heures de travail passées à la libraire ne soit pas pénibles, mais heureusement, ce fût Jimmy qui se rattrapa en changeant de sujet.

« Tu aimes les livres? »

Elle fut légèrement prise au dépourvu par l’aspect un peu ridicule de sa question. Il lui parût soudainement presque un peu nerveux, et cela détendit Stella aussitôt. Il fallait qu’elle arrête de croire que tout le monde savait toujours quoi dire et qu’elle était la seule qui pouvait potentiellement ressentir de la gêne. Pour le coup, elle tenta même un peu d’humour, même si elle doutait d’être très douée pour les remarques rigolotes.

« Oui, bien sûr… J’espère que toi aussi, sinon ça devient vite un peu masochiste comme boulot! » enchaîna-t-elle.

Elle lui fit signe de passer devant elle et l’entraîna derrière un rideau aux teintes gris-mauve orné de motifs étoilés de couleur bronze. Une fois à l’arrière boutique, elle lui laissa quelques secondes afin de jeter un regard à la grande pièce où tous les volumes étaient placés de façon organisée. Les étagères allaient jusqu’au plafond qui avait une forme de dôme et qui possédait le même motif que le rideau qu’ils venaient de replacer derrière eux.

« Ici, comme tu peux le voir, c’est la réserve. » mentionna Stella. « Les ouvrages sont classés par catégories et en ordre alphabétique dans chaque catégorie. » poursuivit-elle. Elle continua ses explications en lui désignant chacune des bibliothèques qui se dressaient devant eux, puis lui expliqua comment fonctionnaient l’annuaire et l’inventaire magiques.

Elle poursuivit la visite tout en lui expliquant différentes notions et en vérifiant qu’il n’avait pas de questions et en lui répondant au mieux de sa connaissance lorsque c’était le cas.

Au bout de quelques heures, sa mère vint les interrompre pour leur dire qu’ils pouvaient prendre une pause et Stella détermina que c’était le moment de leur pause déjeuner. Elle n’attendit pas plus longtemps pour lui montrer la salle des employés qui se trouvait à l’étage, munie d’un hamac que Stella avait installé lorsqu’elle était petite pour ses heures inachevables de lecture. La pièce était assez grande et on y retrouvait également un minuscule réfrigérateur aux allures des années soixante et une petite cuisinière avec un poêle à bois, une table avec trois chaises, et quelques cartons posés à même le sol. Ils contenaient des effets personnels d’anciens employés qui avaient quitté leur poste sans même venir chercher leurs affaires, et sa mère n’osait pas s’en débarrasser, comme si le geste rendait leur départ plus réel et plus définitif.

D’un coup de baguette magique, elle attira des assiettes pour qu’elles viennent se poser devant eux, et mis une soupe à mijoter.

« As-tu continué à t’exercer depuis que les séances de l’A.D. ont arrêté? » demanda-t-elle trop curieuse pour se soucier de son indiscrétion. Ils étaient là pour travailler, bien entendu, mais ce n’était pas pour autant que Stella n’avait pas commencé à imaginer que ça pourrait lui être utile de retrouver un ancien membre de l’A.D. comme coéquipier. Depuis que le Professeur Rogue se chargeait du cours de Défense contre les Forces du Mal, Stella avait eu encore plus de mal à ne pas se mettre la pression pour maîtriser une multitude de sortilèges. Elle avait un plan en tête et c’était celui de se tenir bien préparée à toute éventualité. Nul ne savait comment les choses allaient tourner au sein de Poudlard dès la rentrée, mais il y avait fort à parier que profiter de l’été pour s’exercer était certainement une bonne idée. D’abord démotivée par toute l’atmosphère pesante qui entourait le monde sorcier, elle s’était sentie impuissante et se demandait à quoi bon tenter de se battre si c’était pour perdre la face, mais cette idée pessimiste l’avait enfin quittée et elle était prête à s’entraîner, ou du moins, à ne pas s’assoir sur ses Lauriers.

_________________

« Young but I'm not that bold »
Hope when you take that jump, you don't fear the fall, Hope when the water rises, you build a wall. Hope that you fall in love, and it hurts so bad
The only way you can know is give it all you have. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 495

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Celibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [ 5 Juillet 1997 ] Books, like friends, should be well chosen. [ Ft. Jimmy Kent ] Lun 14 Nov 2016 - 23:58

Books, like friends, should be well chosen

Jimmy se sentais petit dans cette librairie. Elle n’était poutant pas très grande, mais elle restait impressionnante. Et pour un passionné de livre comme lui, en voir autant l’impressionnait. Stella tenta une petite pointe d’humour et cela aidait le lion à être moins nerveux. Il n’était pas aussi apaisé qu’il pouvait l’être avec sa guitare dans les mains ou un bon livre sous les yeux accompagné d’un fond de musique moldu, mais c’était bien mieux que lorsqu’il eût passé le pas de la boutique.

-Ce serait pas très malin en effet. Mais j’ai grandi avec dans une main une guitare, et dans l’autre un roman, alors tout va bien de ce côté-là.

Il laisse échapper un petit rire léger. Parler l’aidait aussi à redevenir le jeune homme sociable qu’il était supposé être. Ce n’était déjà pas chose aisée lorsqu’il était chez lui, mais ça l’était encore moins en territoire inconnue. Certes Stella n’avait rien de repoussant ou d’inquiétant, mais ils ne s’étaient jamais trop parler avant et par les temps qui cours, il est prudent de se méfier des gens que l’on ne connait pas.

Le Gryffondor suivit les intructions de la Serdaigle et écouta attentivement tout ce qu’elle lui racontait. Il jeta un œil attentif à la réserve et nota la présence de quelques vieux livres poussiéreux qui pourraient certainement attirer l’attention de son Grand-père. Mais, il n’était pas ici pour faire des repérages pour l’antiquaire. Jimmy avait travaillé une fois dans la bibliothèque de son quartier à Londres, il avait donc quelques notions en termes d’inventaire. Il n’aurait simplement jamais pensé que la magie pouvait être utilisé ici aussi. Il en était comblé. Ces quelques semaines loin de Poudlard était d’autant plus compliqué qu’il passait d’un monde où tout était possible à un monde plus terne, plus plat. Il était ravi de retrouver la magie et c’était normal après tout, n’était-il pas un sorcier ? Si, et il en était fier. Autant qu’il était fier d’être le fils de sa mère et le petit-fils de son grand-père, il ne devait pas oublier non plus sa grand-mère maternelle qui était aller se perdre dans un cottage en plein milieu de l’écosse. Quelle idée !

Stella continua à lui expliquer tout ce dont il avait besoin jusqu’à ce que sa mère, charmante, leur annonça qu’il était temps de faire une pause déjeuner. L’aigle le guida alors vers la salle des employés. Elle avait dû servir dans le temps mais était maintenant bien calme. Jimmy avait prévu quelques sandwich moldu qui se trouvait dans son sac qu’il posa contre un mur mais jeta un coup d’œil à la soupe que faisait chaude sa camarade et souria. Une soupe, en été ! Cela lui allait. On ne dit jamais non à une soupe. Et puis il adorait ça. Celle de son grand-père était particulièrement agréablement. Surtout celle au potiron. Qu’il adorait ça ! Voilà ce qui lui manquait, lorsqu’il était chez sa mère, le jus de citrouille et autre mets spécialité sorciers. Lui qui passait son année à en boire un voire deux verres au petit-déjeuner se retrouver avec un verre de jus orange jaune. Un truc artificiel qui ne lui donnait absolument pas envie. Une expression de surprise passa un instant sur son visage lorsque Stella lui posa une question en rapport avec l’AD. L’Armée de Dumbledore. Jimmy perdit son sourire puis le retrouva rapidement. Il n’avait jamais fait partie de l’AD lorsque celle-ci s’était formée pendant la présence d’Ombrage. Il le regrettait un peu, d’ailleurs. Mais il était bien trop insouciant à cette époque pour penser à cela.

-Je ne faisais pas partie de l’AD.


Il posa ces coudes sur la table et sa tête sur ses bras.

-Mais je lis beaucoup, et même si rien ne vaut la pratique, j’essaie de ne pas me laisser distancer. Avec les temps qui cours, ce n’est pas recommandé d’attendre que les choses se passent.

Non, et cela avait secoué Jimmy qui était déjà près à retourner à Poudlard pour travailler et montrer de quoi il était capable. Fini la procrastination. Fini les après-midi calme, allongé sous un arbre du parc de Poudlard. Il était temps qu’il se reprenne en main. Il avait eu ses BUSES de justesse, il ne pouvait pas se permettre de faire une autre erreur.

-Et toi ? Tu continues ? Ça doit être plus facile avec une mère sorcière. La mienne est moldue et je crois que la magie lui fait un peu peur. Sans parler de mon beau père. Celui-là en tient une sacrée couche !

L’amour pour le mari de sa mère revint au galop. Qu’il était content d’être de retour dans son monde, qu’est-ce que cela lui avait manqué.

-Dis.. Tu crois que les choses seront… différentes à Poudlard ?

Oui, il avait besoin de posé la question, avoir un avis tiers. Il savait que la rentrée n’était pas avant un long moment, mais il ne pouvait s’empêcher de se poser de question. En espérant qu’elle pouvait avoir une réponse.



.
(c) AMIANTE

_________________
stand by me + When the night has come and the land is dark and the moon is the only light we'll see. No, I won't be afraid. No, I won't be afraid just as long as you stand, stand by me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème annéeJe veux pas être ton exMODO
    SERDAIGLE
    7ème année
    Je veux pas être ton ex
    MODO
AVATAR : Shay Mitchell
MESSAGES : 554

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 16 mars 1980, Aviemore, Écosse
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [ 5 Juillet 1997 ] Books, like friends, should be well chosen. [ Ft. Jimmy Kent ] Sam 11 Mar 2017 - 23:57

Aussitôt que les mots s’étaient échappés de la bouche de Stella, le visage de Jimmy avait pris un air stupéfait, effaçant toute fresque de sourire chez ce dernier.

- Je ne faisais pas partie de l’AD.

Stella sentit son cœur tomber au fond de son estomac, comme si elle venait de manquer de chuter du haut de la tour d’astronomie. Elle avait fait la maligne trop vite. Elle avait voulu se sentir à l’aise, combattre sa timidité et discuter amicalement avec Jimmy. Elle s’était elle-même prise au piège, aveuglée par sa solitude, oubliant de se méfier. Ce n’était pourtant pas dans ses habitudes de faire preuve d’une trop grande naïveté, mais elle avait essayé de jouer les demoiselles sociables et de créer des liens, et cela se retournait contre elle. Évidemment que Jimmy n’était pas dans l’A.D. C’était Pol, son meilleur ami, qui avait fini par rejoindre leurs troupes, et non le Gryffondor qui se tenait devant elle.

Elle sentait les pulsations de son cœur dans ses oreilles et fut rapidement envahie par la panique. Elle recula, son regard trahissant qu’elle réalisait avoir manqué de jugement et se heurta à la cuisinière, frappant de son poignet la cuiller de bois qui remuait magiquement la soupe, et renversant le contenu de celle-ci sur le sol dans un vacarme inévitable.

Profitant de la diversion pour éviter de regarder Jimmy dans les yeux, elle se pencha rapidement, ses longs cheveux ondulés venant couvrir les côtés de son visage. « Recurvite » dit-elle d’une toute petite voix, articulant à une vitesse impressionnante. Elle renvoya promptement le chaudron sur la cuisinière et la cuiller tombée par terre dans l’évier, puis s’affaira à faire sortir de leur cachette une multitude d’autres aliments pour remplacer le défunt potage. Sifflant dans l’air, deux courges musquées et un oignon s’éclipsèrent du réfrigérateur et vinrent atterrir devant elle, accompagnés d’une planche à découper, d’un couteau de cuisine, et d’un bol contenant une viande effilochée semblant déjà cuite. Elle pointa les objets de sa baguette les uns après les autres, et le couteau se mit à hacher l’oignon après avoir décapité les courges. Valsant en l’air, le porc se mélangea avec l’oignon et une fine pluie d’épices pour ensuite aller se loger dans le petit nid que formaient les légumes.  Elle voulut poursuivre, mais sa nervosité affectait ses sortilèges informulés et les ustensiles tremblaient légèrement, mais ne répondaient pas à son accio. Elle soupira d’exaspération puis se lèvre inférieure se mit à trembler.

-Mais je lis beaucoup, et même si rien ne vaut la pratique, j’essaie de ne pas me laisser distancer. Avec les temps qui cours, ce n’est pas recommandé d’attendre que les choses se passent.

Stella osa enfin un regard vers son nouveau collègue en formation. Il lui parut plutôt calme, comme s’il s’était fait à l’idée dece qui avait semblé le perturber précédemment. Stella arqua un sourcil, sceptique. « Attendre que les choses se passent » … mais que pouvait-il bien vouloir dire? Attendre d’être attaqué? Ou … était-ce plutôt l’inverse…?

Il coupa libre-court à ses hypothèses.

-Et toi ? Tu continues ? Ça doit être plus facile avec une mère sorcière. La mienne est moldue et je crois que la magie lui fait un peu peur. Sans parler de mon beau père. Celui-là en tient une sacrée couche !

Il la fixait, l’air de se demander pourquoi elle était soudainement si agitée, la nervosité émanant d’elle comme le parfum trop abondant d’une vieille dame. Inutile de tenter de le cacher. Elle savait bien que ses joues avaient pris une teinte rouge vif, que ses paumes étaient moites et que ses traits trop expressifs criaient son malaise. Alors que Jimmy attendait une réponse de son interlocutrice, ses yeux se portèrent vers la baguette qu’elle avait toujours en main, dressée vers le plafond, comme si elle n’attendait qu’à défendre sa propriétaire la tenant fermement. Il retint un petit rire, puis son regard amusé allégea finalement la tension qui crispait jusque là Stella des orteils jusqu’aux oreilles.

- Maintenant que je peux pratiquer la magie hors de Poudlard ça facilite beaucoup les choses effectivement…

Depuis qu’elle avait atteint l’âge, elle ne perdait pas une seule seconde pour tenter de se perfectionner. Ce n’était plus suffisant que d’obtenir de beaux résultats à des examens. Il fallait savoir réagir à de vraies situations, il fallait savoir se défendre, il fallait user de ruse et faire preuve d’ingéniosité pour se préparer à toute éventualité. Toutefois, avant de lui révéler tout cela, elle devait vérifier ses intentions et lui faudrait déterminer si Jimmy semblait digne de confiance.

- Tu n’es pas dans l’A.D. mais … mais… tu es euh?

Elle s’arrêta. Mais qu’est-ce qu’elle voulait lui demander au juste? « Tu n’es pas un vilain qui veut exterminer les impurs? » Cela sonnait atrocément ridicule. Jimmy avait une mère moldue, il venait de le lui dire…

- Tu es au courant de l’A.D.? finit-elle par demander, ce qui simplifiait énormément les choses. Es-tu contre?

Quelques minutes s’écoulèrent alors qu’ils discutaient et que Jimmy avalait les derniers morceaux de son sandwich et que les courges farcies grillaient tranquillement.

- Dis.. Tu crois que les choses seront… différentes à Poudlard ? lui demanda-t-il l’air déboussolé.

-Je crois, oui… dit-elle dans un premier temps, réfléchissant. Puis, elle posa le plat de résistance devant eux.

- En fait, je ne le crois pas, je le sais. Tout sera différent Jimmy… Il y a des gens qui ont disparus… D’autres qui ont … qui sont… Elle baissa les yeux et entama son repas. Elle voulait lui dire que certains de ses amis ne lui parlaient déjà plus. Leurs courriers habituellement nombreux dès le début de l’été n’étaient pas au rendez-vous. Les gens avaient peur. La boutique était abandonnée autant des employés que des clients. Dean ne serait plus là. Peut-être plus jamais.

- Rien ne sera plus pareil. Conclut-elle d’un ton grave.

- Alors… Tu vas nous rejoindre, oui ou non? Lui demanda-t-elle déterminée, en faisant évidemment référence à l’A.D.

Lorsqu’elle avait su que Jimmy travaillerait avec elle, elle avait tout de suite vu en lui un coéquipier avec qui non seulement elle aiderait sa mère à tenir la boutique, mais surtout, un allier avec qui elle pourrait se préparer à la rude année qui les attendaient à Poudlard, et malgré ses appréhensions et une certaine méfiance, elle n’allait pas reculer.

_________________

« Young but I'm not that bold »
Hope when you take that jump, you don't fear the fall, Hope when the water rises, you build a wall. Hope that you fall in love, and it hurts so bad
The only way you can know is give it all you have. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 495

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Celibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [ 5 Juillet 1997 ] Books, like friends, should be well chosen. [ Ft. Jimmy Kent ] Mar 11 Avr 2017 - 23:24

Books, like friends, should be well chosen

Il avait l’impression d’avoir dit quelque chose de mal. Avait-il dit quelque chose de mal ? Stella le regardait de ces grands yeux noisette et Jimmy pencha sa tête sur le côté, comme si ce geste allait lui permettre de mieux comprendre la réaction de la jeune femme. Rien n’y fit. Il ne savait pas ce qui lui passait pas la tête. Une fée était-elle venu lui murmurer quelque chose à l’oreille ? S’était-elle fait piquée par une Doxy ? Le Rouge et Or ne savait pas. Il espérait simplement qu’elle allait cesser de l’observer avec ces yeux là. Il avait envie de se faire tout petit, et de se faufiler sous une commode en bois, comme un petit chaton effrayé.

Mais Stella semblait encore plus embêtée que lui. Dans un faux mouvement, elle renversa la soupe, et Jimmy l’observa. Paniquait-elle parce qu’elle lui avait parlé de l’armée de Dumbledore alors qu’il n’en faisait, jusqu’à maintenant, pas parti ? Ce sentait-elle coupable ? Elle avait l’air, en tout cas, et le Lion s’en voulait un peu. Ce n’était pas de sa faute, évidemment, mais, sur un sujet sensible comme celui-ci, il aurait dû développer un peu plus, et lui dire que oui, il était au courant, mais n’avait jamais eu l’occasion ni l’envie de vendre la mèche. Après tout, son meilleur ami faisait partie de l’organisation secrète initiée contre Ombrage, et il n’avait jamais souhaité son ami, ou qui que ce soit d’autre, en retenue avec la vielle.

Elle lui demanda alors si s’il était au courant de l’AD, et il hocha la tête. Etait-ce mal ? Il ne pensait pas. Tant qu’il gardait l’information pour lui.

Il mordit dans son sandwich avant de répondre à la question de la demoiselle. « Non. Je suis loin d’être contre l’AD. Je n’étais simplement pas assez courageux pour en faire partie. » expliqua-t-il, avant de se ce qu’il venait de dire. « Oui, tous les Lions ne sont pas courageux. Disons que, bon, le courage peut prendre plusieurs formes. » essaya-t-il de se justifier sans trop paraître idiot. Y réussissait-il ? Pas sûr ! « En fait, j’avais juste pas envie, voilà. » Hm. Voilà qui expliquait les choses plus honnêtement. Il avait simplement préféré passer du temps sous un arbre de l’académie, une guitare dans les mains. Voilà ce qui le faisait rêvé ! Mais peut-être allait-il les rejoindre cette année ? Peut-être…

Et puis, il posa cette question, qui lui brulait les lèvres depuis le début des vacances. Cette question qui l’empêchait de dormir, cette question qui l’angoissait. Et la réponse de la septième année en devenir était encore plus terrifiante. Elle en était sûre ? Réellement ? Il n’y aurait plus de bataille de nourriture au petit déjeuner ? Il n’y aurait pu de course à travers les couloirs de l’école ? Elle souligna les disparitions, les.. les morts. Jimmy posa son sandwich sur la table. La tristesse l’envahit soudainement. Comment allaient-ils faire, sans tous ces visages amicaux ? Sans tous ses gens dont il avait besoin pour s’épanouir dans sa vie sociale ? Oh. Il ne savait pas. Et cela lui faisait encore plus peur.

Et puis, elle lui demanda s’il allait le rejoindre, et Jimmy supporta son regard déterminé. Oh, elle n’avait plus l’air d’avoir envie de rigoler. « Oui. » assura-t-il, bien décidé à progresser pour être en mesure de se défendre si jamais quelque chose se passait. Il n’avait pas été là pour protéger Amaryllis le soir de la mort de Dumbledore, et il n’avait pas envie de recommencer avec quelqu’un d’autre. La Poufsouffle était partie pour la France, en lui laissant de nouveaux doutes. Il ne fallait pas que cela recommence ! « Je pense oui. Pol m’y traineras forcément, de toute façon. Ce n’est qu’une question de temps ! Il est beaucoup plus enflammé et impliqué que moi ! » continua-t-il, avant de poser son regard dans celui de la serdaigle. « Tu connais Pol, n’est-ce pas ? Il fait partie de l’Armée de Dumbledore depuis l’époque d’Ombrage. Je crois il a très mal vécu sa première punition avec elle.. Comme tout le monde.. » ajouta-t-il, avant de se souvenir que ce n’était peut-être pas si facile que ça d’entrer dans l’organisation secrète de Pouldard. « Est-ce qu’il faut passer des espèces de tests pour être admis ? Ou une épreuve ? » demanda-t-il alors. « Parce que je ne sais pas vraiment comment me battre. Je veux dire. J’ai des notions, évidemment, mais je ne suis jamais trop aller faire de tour au club de duel ! » Eh oui. Mais, il pouvait toujours mettre des coups de guitares sur la tête des gens, ça, il savait faire.


.
(c) AMIANTE

_________________
stand by me + When the night has come and the land is dark and the moon is the only light we'll see. No, I won't be afraid. No, I won't be afraid just as long as you stand, stand by me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [ 5 Juillet 1997 ] Books, like friends, should be well chosen. [ Ft. Jimmy Kent ]

Revenir en haut Aller en bas

[ 5 Juillet 1997 ] Books, like friends, should be well chosen. [ Ft. Jimmy Kent ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Gazette de Juillet 1997» Recensement juillet 2010» Une vraie guerre - Paintball - 2 juillet 2011» Friends, we need your feedback» Manifestation FL, le 15 Juillet prochain
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANGLETERRE :: Chemin de Traverse :: Boutiques-