AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

CONTEXTE septembre 1997 à août 1998

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
    INCRUSTE MAN
MESSAGES : 873
MessageSujet: CONTEXTE septembre 1997 à août 1998 Ven 1 Juil 2016 - 14:48




♦ SEPTEMBRE 1997

Les départs vers Poudlard étaient toujours un peu semblables. Chaque année, le quai 9 3/4 se voyait être le témoin passif d'une joyeuse cacophonie. Les élèves piaffaient d'impatience à l'idée de retrouver leurs camarades tandis que les parents, le cœur serré à la pensée de la séparation imminente, essayaient tant bien que mal de grappiller quelques minutes supplémentaires auprès de leurs rejetons adorés. Plus en retrait, les futurs premières années se faisaient discrets, observant les alentours d'un air où fascination et crainte étaient intimement liées. Oui, chaque premier septembre, le quai était une sorte de spectacle grandeur nature dans lequel rires, pleurs et inquiétudes étaient les acteurs du jour.

Cette année pourtant, il y avait eu quelque chose de différent dans cette rentrée. Était-ce les discussions des élèves qui s'étaient faites moins vives? Ou était-ce plutôt les dernières recommandations familiales qui avaient semblé davantage plus graves? A moins que cela ne soit tout simplement le poids des élèves disparus qui avait pesé sur la voie 9 3/4.  Difficile à dire, mais ce qui est certain c'est que l'atmosphère avait paru bien plus lourde, moins sereine que par le passé. Ce n'était guère étonnant quand on songeait à tout ce qui s'était déroulé l'an passé. D'abord, il y avait eu cet animagus fou qui avait semé la pagaille pendant toute l'année scolaire. Ensuite, alors que tout semblait sur le point de reprendre son cours de mal, les mangemorts étaient venus bafouiller la tranquillité de château. Avec ces événements, le mythe qui disait que Poudlard était l'un des endroits les plus sécurisés au monde s'était vu s'effondrer brutalement. Sans compter que le gardien du château, celui sur qui tout reposait, n'était désormais plus.

Albus Dumbledore était parti si vite en cette fin d'année scolaire que les résidents de l'école n'avaient pas vraiment eu l'occasion de mesurer l'impact de sa mort. Mais aujourd'hui, près de deux mois plus tard, le choc était passé et les consciences avaient pris le dessus. Et la réalité était effrayante… La mort du Directeur de Poudlard avait enhardi les mangemorts et celui auquel ils se soumettaient tous. Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom était bel et bien de retour. Tel le Phénix renaissant de ses flammes, il semblait encore plus fort que par le passé. Qui maintenant pourrait encore bien l'arrêter depuis que le seul sorcier qui l'effrayait avait été mis hors de course?

La plupart des sorciers reportaient tous leurs espoirs sur l'Elu, Harry Potter, mais le jeune sorcier lui-même avait disparu de la circulation. On le disait en fuite mais était-ce le cas? Peut-être avait-il déjà été capturé? Peut-être se cachait-il sans aucune volonté de combattre? L'Elu, comme on l'appelait, portait en lui toutes les espérances et tous souhaitaient ardemment qu'un signe leur serait fait bientôt. Chacun avait besoin de croire que la lutte n'était pas vaine. Beaucoup étaient prêts à se battre, oui, mais avec la conviction que cela pourrait servir à quelque chose. Les trop nombreuses pertes  de ces derniers mois menaçaient de plus en plus d'annihiler ce feu intérieur de l'espérance.

Ce qui était certain, c'est que, jour après jour, Tu-Sais-Qui augmentait son influence néfaste sur la communauté magique. L'un des points centraux de sa dominance avait été le renversement du Ministère de la Magie, en aout dernier. Le Ministre de la Magie, Rufus Scrimgeour, avait été froidement tué et remplacé par Pius Thicknesse.  Depuis que le mage noir avait le gouvernement magique sous son emprise, tout allait de mal en pis pour les sorciers de sang mêlé oui nés de deux moldus.  En effet, le Ministère avait décrété que ces derniers seraient tous convoqués à tour de rôle au Ministère pour subir un interrogatoire approfondi. S'ils s'y refusaient, ils seraient alors tués sans aucune hésitation. Le contenu exact de ces entretiens, tenus par Dolorès Ombrage, n'étaient pas très clairs mais on racontait qu'il s'agissait davantage de tortures et d'exécutions.  Tout ce que le Seigneur des Ténèbres voulait, c'est d'avoir tous les sorciers sous son contrôle. Et cela consistait notamment à supprimer le pouvoir à tous ceux qu'ils ne considéraient pas comme des sorciers.

Pour les familles aux origines moldues, l'avenir était très incertain et il était difficile de savoir comment réagir à tout cela. Certains avaient décidé de ne pas tenir compte des menaces et de fuir aussi loin que possible. Cela semblait être un choix judicieux puisque certaines familles étaient portées disparues depuis des semaines. D'autres malheureusement n'avaient pas eu cette chance. Retrouvées par l'un ou l'autre mangemort, elles avaient été décimées en entier, jusqu'au dernier nouveau né. Face à ces tragédies, d'autres familles avaient préféré se plier aux paroles du Mage noir. Cela consistait donc à attendre cette fameuse convocation ministérielle. Quant aux plus jeunes, ils étaient renvoyés à Poudlard, désormais aux mains de nombreux mangemorts. Cette décision paraissait insensée mais les parents redoutaient plus que tout le dernier discours du Mage Noir:

« Les sang de bourbe et sang mêlés qui ne viendront pas à Poudlard seront traqués, torturés et tués jusqu'au dernier. Le seul moyen de sauver votre enfant est de le laisser à ma portée. Sans cela, préparez-vous à l'enterrer dans les prochaines semaines…"

Tout le monde savait que ces menaces n'étaient pas à prendre à la légère. Le passé l'avait démontré. Le présent ne faisait que le confirmer. Alors, le cœur en berne, les parents avaient préparé le départ de leurs rejetons pour Poudlard avec l'horrible sensation que cette séparation pourrait bien être définitive… Qu'est-ce qui attendait ces enfants une fois entrés dans l'école, désormais aux mains du sinistre Professeur Rogue? Personne ne le savait mais mieux valait ne pas anticiper. Quoi que la réalité dépasserait certainement l'imagination.
Quant à ceux restés au dehors, loin de Poudlard, la réalité n'était guère plus reluisante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CONTEXTE septembre 1997 à août 1998

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [1er Septembre 1997] Diviser pour mieux régner» [13 Septembre 1997] Teach me all you know» [11 Septembre 1997] Le Géranium Dentu» Ce n'est que le nouveau bibliothécaire. [25 Septembre 1997]» [2 septembre 1997] Enfin de retour
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Premiers pas :: Contexte-