AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

“Gémir sur un malheur passé, c’est le plus sûr moyen d’en attirer un autre.” W.Shakespear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: “Gémir sur un malheur passé, c’est le plus sûr moyen d’en attirer un autre.” W.Shakespear Ven 15 Avr 2016 - 19:08


FICHE DE PRÉSENTATION
DE Aeron Speare

 
IDENTITÉ DU PERSONNAGE


PRÉNOM(s) & NOM : Aeron Speare
DATE DE NAISSANCE & ÂGE : 13/05/1984, 13ans
ANNÉE : 2ème année
ORIGINE * : Sang-mêlé
ANIMAL ÉVENTUEL : Un hibou petit duc blanc
CLUB(S) : Aucun pour l’instant.
BAGUETTE : du charme, plume de Phoenix, légèrement rigide, 23, 7 cm
PATRONUS : Un oiseau-mouche

HORS-JEU


COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM ?  Heu… en cherchant sur google je crois

ÂGE IRL : 17ans.
PERSONNALITÉ ÉVENTUELLE SUR L'AVATAR : The Brother (dans la gallerie de Kiarah^^)
EST-QUE VOTRE PERSONNAGE POSSÈDE(RA) UN POUVOIR SPÉCIAL ?
Nop ! (sauf si l’oreille absolue et la mémoire eidétique sont vu comme pouvoir^^)
DÉSIREZ-VOUS ÊTRE PARRAINÉ(E) ? : Nop ! 
AVEZ-VOUS LU LE RÈGLEMENT ? :

 
APPARENCE (300 mots)


PHYSIQUE :

Aeron est quelqu'un qui ne marque pas les esprits par son physique. Celui-ci en en fait simple et banal. Des cheveux bruns doux et lisses coupés court avec des mèches rebelles sur son front qui frôlent ses fins sourcils, une bouille d'enfant, douce et enfantine, mais souvent figée dans une expression réservée, trop sérieuse pour un enfant diraient certains. Ses lèvres sont fines et clair et rarement souriante, accompagnant cet air trop sérieux de son visage. Ses yeux bleus-gris sont magnifiques et rendent son regard perturbant. Ils racontent tout le sérieux de cet enfant, mais un regard intelligent néanmoins. Ses dents, elles, sont parfaitement blanches et alignées, un sourire à la Colgate qui tel une comète est rare mais éblouissant. Le reste de son corps est mince, il est de ces gens qui pourraient manger comme 4 sans prendre 1kg, mais ça n'a que peu d'importance car il mange à peine, le minimum qu'il faut pour entretenir son corps et remplir ses besoins énergétiques mais pas un gramme de plus. Il n'est d'ailleurs pas très sportif :ni endurant ni rapide, et cela se voit sur son corps : il est mince et svelte et peu musclé. Ses mains, elles, sont douces comme de la soie et ses doigts longs, comme ceux d'un pianiste, ce qu'il est.


PERSONNALITÉ (300 mots)


CARACTÈRE :

Aeron est un garçon très peu bavard, il parle peu et récite à l'occasion des répliques de théâtre en guise de réponse, Shakespeare et Faust sont ses auteurs favoris mais il en cite parfois d'autres. Il est aussi fort méfiant, héritage parental, car ses deux parents sont tout deux aurors et tout deux légèrement paranoïaque, heureusement, cela n'a pas trop affecté le jeune garçon le laissant juste méfiant et renfermé plutôt que parano. Cela peu d'ailleurs facilement passer pour de la timidité, car il n'ira jamais vers les autres, ou presque. Pour l'approcher, il faut être patient et savoir apprivoiser sans trop brusquer, mais une fois que vous arrivez à l'apprivoiser, vous avez un ami en or : il est loyal et ne vous manipulera jamais, vous pouvez lui raconter votre vie, il vous écoutera en silence, sans vous interrompre et cherchera quoi dire pour vous aider et il retiendra tout, donc nul besoin d'expliquer encore et encore qui est qui. Néanmoins, il vous faudra être patient et user de ruse pour le pousser à se confier à vous. Avare de compliments, il ne faudra pas vous vexer si vous en recevez peu de sa part mais lesquelques qu'il lâche sont sincère et précieux.
Il est aussi intelligent et réfléchis, et pourtant, il doit ses points qu'au par-cœur (grâce à son étonnante mémoire), car entre la théorie et la pratique, se trouve tout un monde étrange et le plus souvent, la pratique est un mystère pour lui. En cours, ses connaissances le sauvent, le rendant bon partout ou presque, mais ni exceptionnel ni remarquable, il est loin d'être le premier de classe. Mais de toute façon, pour lui, seul compte la musique ou l'Art, s'il sait jouer de plusieurs instruments, son préféré est sans conteste le piano, et il est doué. Il adore jouer du Mozart ou du Chopin voir du Strauss. Il joue aussi parfois au feeling mais c'est rare. C'est peut-être les seuls domaines où il excelle, les Arts…Que de qualités, oui, mais pas que. Aeron est aussi un enfant rancunier, très rancunier, autre legs de sa mémoire. Faites-lui une crasse et jamais il ne l'oubliera. Il n'est pas assez fourbe pour se venger mais l'une ou l'autre réplique de théâtre placée ici et là ne pourront vous tromper sur ses sentiments à votre égard. Il est aussi assez têtu. Voir borné, il est dur de la faire changer d'avis une fois une décision prise. Et ce, même s'il a tort. Heureusement qu'il réfléchit avant d'agir…Et son côté peu bavard, il sait s'en servir, ignorant délibérément les personnes qui n'ont pas su comment l'approcher ou qui lui ont fait une crasse, ce qui revient au même pour lui. Et surtout, il est incapable de mensonge, il utilise des vérités détournées, il vous amène à des déductions erronées mais, jamais il ne ment. Un défaut ? Pourquoi ? Car la vérité n'est pas toujours bonne à entendre pardi ! Si vous portez du jaune et du noir, il ne dira pas que c'est joli, il comparera ça à une abeille ou une guêpe.
PROJET(S) D'AVENIR :

Il n’y pense pas encore, trop loin pour lui.



HISTOIRE DU PERSONNAGE (800 mots)


La lignée Speare est une vieille famille de sorcière, l'Ainée affirme d'ailleurs que celle-ci daterait du temps des druides celtes. Une vieille famille, oui, mais pas de sang-pur, nombre de moldu peuplent la lignée et la légende dit qu'une vélane intervient dans la lignée, ce dont les plus sensés doutent…Maïra, la mère d'Aeron, était une enfant d'une famille de sorciers du pays de Galles, dotée d'un sens de la justice à toute épreuve et d'une volonté de fer, et fut aussi une lionne de Gryffondor. Louis, le père d'Aeron, était issu de la lignée Speare, lui aussi doté d'un grand sens de la justice, mais dont la curiosité l'a fait aller chez les aigles. Ils ne se rencontrèrent pas à Poudlard, loin de là, ils faisaient partie de deux groupes ennemis, non, leur rencontre, la vraie, ce fit durant leur travail : Louis était en difficulté face à deux mangemorts, il était en train de perdre quand Maïra fit son apparition et tua l'un pendant que l'autre prit la fuite, le coup de foudre fut instantané, ils se sont tout de suite trouvé dans l'autre et ne se sont plus quittés…Idyllique…Non ? Malheureusement, leur bonheur ne dura pas, les mangemorts ne laissèrent pas la mort de leur confrère impunie et s'en prirent à la maison. Ils réussirent à les mettre en échec après l'arrivée de l'Ordre mais, pas avant qu'un mangemort ne dise avant de disparaître : « Ce n'est pas fini, tôt ou tard vous payerez pour sa mort ». Cette déclaration choqua le jeune couple qui, depuis, vit sur ses gardes ; attendant les conséquences de l'acte qui les a réuni. Deux ans après cet incident Aeron naquit, ce fut un enfant comme les autres, si ce n'est qu'il était un bébé très calme. Pour son début d'enfance rien de remarquable ne se produisit, il était dans une crèche pendant que ses parents travaillaient et ils le reprenaient en rentrant, il apprenait juste vite.
Puis un jour aux 7ans d'Aeron, la prédiction du Mangemort se réalisa : trois d'entre eux attaquèrent la maison. Les Spears, devenu paranoïaque depuis, étaient prêts. Mais pas assez, s'ils réussirent à se débarrasser vite des deux premiers, un troisième parvint à l'étage. Louis grimpa à vive allure, pensant à son fils et sa petite sœur endormis, pour combattre l'intrus. Le combat fut brutal et se conclut par la mort de l'ennemi, le père était heureux d'avoir sauvé ses enfants sans les réveiller. Mais, il n'avait pas remarqué les yeux bleus qui observait par embrasure de la porte, des yeux, ceux d'Aeron, qui avait vu tout le combat…A 7ans, il avait vu son père se battre contre quelqu'un qui lui voulait du mal et le tuer. Cela explique sans doute son côté renfermé, car jamais il n'a parlé de cet épisode à qui que ce soit, gardant ce souvenir en lui et cauchemardant dessus. Depuis ce jour, il voue une haine profonde contre toutes violences… C'est peut-être cet épisode qui retarda l'utilisation de ses pouvoirs au point que ses parents le pensaient cracmol…Mais un jour, il lisait et n'aimant pas ce qui passait à la radio, il souhaita écouter quelque chose de mieux… Et le piano familial, celui sur lequel si s'était tant entraîné à jouer au point de devenir un petit virtuose, ce piano-là qu'il connaissait si bien se mit à jouer « Mon beau Danube bleu », un de ses titres favoris. En l'apprenant ses parents furent aux anges : il irait à Poudlard !
Sa petite sœur fut, elle aussi, une sorcière et la découverte de ses pouvoirs se produisit le jour où il reçut sa lettre, elle souhaitait en prendre connaissance et celle-ci disparu des mains des adultes pour apparaître dans les siennes… Mis à part ces épisodes, la vie d'Aeron se résuma à lire du théâtre en se prenant pour tel ou tel personnage, à lire, beaucoup, à écrire et surtout, au piano. Le tout, dans un silence assez serein. Il ne sortait pas avec des amis ou ne dormait pas chez eux, beaucoup le trouvait bizarre avec sa stupéfiante mémoire, ses réponses de théâtre et le nez toujours fourré dans du Faust ou du Shakespeare.  Une fois, il a joué avec les autres enfants à cache-cache…il est resté caché durant 2heures avant que ses parents le trouvent, seul et frigorifié…. Et depuis ce jour, il ne fait plus confiance à ses condisciples, persuadé que l'humain est au mieux violent et au pire cruel et sadique. Ses parents, déjà parano, s'inquiétèrent pour leur enfant et le firent suivre par des psychomages qui ne purent rien pour lui… On ne peut faire boire la mule qui n'a pas soif… Les psychomages ne purent rien pour lui et le laissèrent jouer du piano durant les scéances, découvrant et son oreille absolue et sa mémoire eidétique. Ils étaient bluffés par ce garçonnet qui jouait (du piano debout c'est peut-être…reprenons) du Mozart parfaitement et sans ses partitions. Une fois sa lettre reçue, il fit ses achats pour Poudlard et attendit patiemment la rentrée. Dans le train, il passa son temps à lire Hamlet, son livre préféré, ne voyant le château qu'à la toute dernière minute, découvrant celui-ci dans toute sa splendeur dans l'obscurité de la nuit. Il lui faisait penser à un château d'un noble, ou du roi…Il rêvait déjà de jouer une de ses pièces de théâtre à l'intérieur ou de jouer du piano…
Sa première année à Poudlard fut calme, il était le gars étrange et discret qui ne parlait que très peu. Il fut donc à son grand dam solitaire au départ.  Malgré sa méfiance et son renfermement, il avait l'espoir que quelqu'un s'intéresserait assez à lui pour le connaître mieux malgré sa méfiance… Espoir vain…Mais peu étonnant… Aussi, il passa ses temps libre avec Mozart et Shakespeare…


EXEMPLE DE RP (1000 mots)



ON VOUS DEMANDE DE CHOISIR UN SUJET PARMI CEUX-CI :

1/ Vous êtes dans la bibliothèque en train de faire des recherches pour votre sujet à rendre le lendemain matin. Vous souhaitez tourner la page du livre que vous êtes en train de feuilleter, mais sans le vouloir vous la déchirez. Que faîtes-vous, sachant que Mme Pince, la bibliothécaire se trouve dans les parages ?

2/ Suite à une heure de colle injustement donnée, vous devez aider Mrs Pince à trier les livres et les ranger ceux qui vont dans la réserve. Cette dernière vous laisse seul(e) un moment, et alors que vous êtes à votre tâche, un grincement et un tour de clef se fait entendre : la bibliothécaire vous a oublié(e) et enfermé(e) au beau milieu des livres. La bonne nouvelle est que vous avez votre baguette, la mauvaise est que, depuis les balades nocturnes du trio Potter, Granger et Weasley, un Alohomora ne suffit plus pour ouvrir la porte.

3/ Vous souhaitez rentrer dans votre Salle Commune, mais vous avez oublié votre mot de passe/la solution à la devinette. Que faites-vous ? Il est tard (le couvre-feu est passé depuis longtemps et vous n'êtes plus sensé traîner dans les couloirs) et votre lit vous attend…

4/ Vous lisez tranquillement la Gazette matinal en prenant votre petit-déjeuner, quand vous tombez sur un article non fondé dans lequel votre nom est associé à un évènement qui ne vous plaît guère. Alors que vous maudissez l'auteur de cet article, vous vous apercevez que vous être en train de devenir la risée de la salle.

5/ Un ou une camarade de votre maison qui vous plait particulièrement vous a donné rendez-vous le lendemain matin devant la Grande Salle pour le petit déjeuner. Ravi, vous vous réveillez le lendemain avec entrain, jetez un coup d'oeil dans le miroir et ..HORREUR...découvrez un énorme et horrible bouton sur votre nez. Comment réagissez-vous ?  

6/ Un élève avec qui vous ne vous entendez pas, vous donne rendez-vous dans un endroit insolite ; les toilettes (ou autre ; mais un endroit où il n’y a pas grand monde). Par fierté, vous vous y rendez. Seulement, à votre arrivée, l’élève en question, vous lance une série de sortilèges et vous laisse seul, ligoté et amoché dans la pièce. Que faites-vous pour vous tirer d’affaire ?

7/ Mettez en scène votre personnage dans une situation de votre choix en pensant "ouverture de RP". En cas de validation, vous pourrez poster votre test RP comme un sujet libre et attendre qu'un membre vous réponde.

Il savait, il en était sûr, persuadé même, qu'il ne devait pas s'y rendre, à ce rendez-vous avec ce serpentard de malheur, mais il ne voulait qu'on le pense lâche même s'il n'était pas particulièrement courageux. Pourquoi avoir dit oui ? Il l'ignorait lui-même... Naïveté peut-être ? L'espoir que cela se passerait bien ? L'espoir que le genre humain n'était peut-être pas aussi violent que dans sa tête... ? Peut-être un peu de tout ça à la fois... À présent il en doutait... Pourquoi y allait-il ? Il n'aurait pas su répondre à ce moment-là ... Il se dirigeait donc vers les toilettes, ayant quitté la salle avant la fin du repas, il n'avait de toute manière presque rien mangé: à cette heure-ci elles devaient être vides de toute présence humaine. Il serait seul... Seul avec ce Serpentard ennemi, ce...À cette pensée, il se figeât devant l'entrée du lieu dit. Il se disait méfiant et intelligent et voilà qui venait de se faire avoir comme le plus ignorant des nargols qui ait pu exister, par cet… Un lieu vide comme endroit de rendez-vous avec un être hostile ? Même le plus abrutis des plus téméraires de Gryffondor ne se ferait pas avoir par un piège aussi grossier. Il se fustigea mentalement d'y avoir cru, d'avoir espéré ne serais-ce qu'une seconde que ce puisse être vrai, qu'un serpentard n'avait pas une idée tordue derrière la tête et violente de surcroît !Il se préparait à faire demi-tour lorsqu'il entendit du bruit et se retourna, le fourbe qui l'avait si aisément piégé se dressait devant lui de toute sa hauteur, il était plus grand qu'Aeron et plus fort aussi, le combat serait plus qu'inégal et certainement pas en sa faveur.Le serpent ricana et demanda d'une voix moqueuse:
-Tu ne pensais pas me poser un lapin tout de même, Si? Tu me déçois, je pensais que tu appliquais les grands principes de tes œuvres moldues...

Aeron resta muet, répondre à cet imbécile serait une perte de temps. Et de toute manière, à sa attitude, Aeron pensait savoir comment ça finirait, il le bousculerait un peu, l'insulterait, se moquerait et partirait et il en serait quitte... Son peu d'espoir s'envola rapidement

-Tu es sourd ? Je t'ai causé !

Dans sa rage le serpentard le plaqua contre le mur en le saisissant au col. Aeron daigna enfin de répondre dans un souffle :

- Comme tous les sots savent jouer sur les mots ! Je pense que la meilleure parure de l'esprit sera bientôt le silence, et que la parole ne sera plus louable que chez les perroquets.

Cette phrase du marchant de Venise lui semblait appropriée à la situation, même si ce n'était clairement pas une bonne idée de la prononcer à ce moment-là. Il lut dans le regard de son agresseur qu'il venait de détruire toutes les chances qu'il avait eue que cela se passe comme il l'avait prévu, il ne se contenterait pas de le bousculer... Ça serait pire... Bien pire... Le serpentard se sachant visé, s'éloigna et Aeron en profita pour se décoller du mur…Mauvaise idée, voir même très mauvaise idée, car le fourbe serpent lui lança un  Expulso qui le projeta avec force contre le mur, sa tête se cognant douloureusement contre la surface en pierres dures lui faisant perdre connaissance sur le coup, un début de migraine pointant le bout de son nez de fouine…
Quand il se réveilla, sa tête le faisant souffrir, il avait l'impression que son cœur avait choisi son crâne comme résidence et qu'il fêtait cela douloureusement pour lui... Clignant des yeux et secouant la tête pour tenter de chasser sa migraine, il vit qu'il était attaché dans les toilettes et un liquide coulait de l'arrière de sa tête, du sang sans doute et le sien. Le Serpent n'avait pas été tendre avec lui, mais au moins il n'avait pas eu l'intelligence de l'attacher à une canalisation pour qu'il ne puisse sortir de sa toilette, il avait de la chance dans son malheur...

"Ne donne pas de langue à tes pensées…"

Polonius était dans le vrai, il venait de faire cette erreur et voilà les conséquences…  Il l'avait cherché en quelque sorte et il le méritait, pas dans le mauvais sens, il méritait cette leçon de silence : Se méfier des mots. Son sang, chaud et poisseux, s'écoulait lentement de sa tête et il ne savait que faire… Si on ne le soignait pas vite, peut-être qu'il n'y survivrait pas? Il allait peut-être mourir ici, dans ces toilettes, seul et attaché, oublié de tous … Tout ça à cause de sa stupidité ! Sa mort... si jeune ?

*Mourir...dormir, dormir! Peut-être rêver! Oui, là est l'embarras. Car quels rêves peut-il nous venir dans ce sommeil de la mort, quand nous sommes débarrassés de l'étreinte de cette vie?*

Hamlet encore, il ne voulait pas mourir là, il avait ce besoin désespérant de vivre, d'espérer… D'y croire encore et encore, même s'il ne croyait plus guère en l'Homme, qu'il soit moldu ou sorcier. Un film sur un massacre dans un pays africain hantait encore ses nuits, le faisant se réveiller, transpirant, heureux de ne pas parler dans son sommeil, généralement après, il ne se rendormait plus et observait la nuit de son lit, la lune, mais surtout les étoiles,

“Le plus grand faible des hommes, c'est l'amour qu'ils ont de la vie.”
Molière maintenant.

Il se redressa tant bien que mal et fouilla la pièce du regard, nul objet tranchant en vue… Il allait rester ici, seul, sans que nul ne s'en inquiète...

Il avait deux solutions : continuer à chercher ou attendre que quelqu'un aille aux toilettes et l'aide à se détacher, ce qui risquait de prendre du temps… Il continua donc à chercher lorsqu'il remarqua qu'un miroir était brisé... Une aubaine ! Il coupa la corde avec un morceau de celui-ci et se fit une entaille à la main en même temps. Sa tête devenait lourde et sa vue s'obscurcissait mais, il pourrait trouver le chemin de l'infirmerie les yeux bandés. Il était sain et sauf !

Revenir en haut Aller en bas
APPRENTI(E)Filière déplacement
    APPRENTI(E)
    Filière déplacement
AVATAR : Kevin Zegers
MESSAGES : 877

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: NÉ(E) MOLDU(E)
MessageSujet: Re: “Gémir sur un malheur passé, c’est le plus sûr moyen d’en attirer un autre.” W.Shakespear Mar 19 Avr 2016 - 22:23

Bonjour Aeron,

Tout d'abord bienvenue parmi nous et merci pour ta fiche :)

Après avoir débattu de notre côté, nous avons quelques remarques à faire : nous avons eu l'impression que ton texte a manqué de relecture. Plusieurs fautes sont visibles rapidement et certaines de tes phrases sont beaucoup trop longues, ce qui les rend difficiles à comprendre par moment. Pour la plupart de tes fautes, une simple relecture d'attention devrait te suffire à les trouver. Sinon, n'hésite pas à t'aider de Word ou Bonpatron comme coup de pouce (car nous savons qu'à force d'être dans un texte, il peut devenir difficile d'avoir du recul sur le contenu).

Quelques exemples :

Caractère a écrit:
Il est aussi fort méfiant, héritage parental, car ses deux parents sont touts deux aurors et touts deux légèrement paranoïaques,. Heureusement, cela n'a pas trop affecté le jeune garçon le laissant juste méfiant et renfermé plutôt que parano.

Citation :
il ne faudra pas vous vexer si vous en recevez peu de sa part mais lesquelques qu'il lâche sont sincères et précieux.

Histoire a écrit:
Ils ne se rencontrèrent pas à Poudlard, loin de là, ils faisaient partie de deux groupes ennemis, non, leur rencontre, la vraie, ce fit durant leur travail : Louis était en difficulté face à deux mangemorts, il était en train de perdre quand Maïra fit son apparition et tua l'un pendant que l'autre prit la fuite, le coup de foudre fut instantané, ils se sont tout de suite trouvés dans l'autre et ne se sont plus quittés…
=> Cette dernière phrase est trop longue et lourde. Tu en as plusieurs comme ça qui nécessiterait une ponctuation au milieu.

Mais surtout, tu nous as un peu perdu dans ton histoire personnelle parfois (je n'ai par exemple pas compris l'arrivée de la petite sœur) mais surtout dans ton exemple de RP.

Autant le reste était très facile/original à lire, autant ton exemple de RP semble quelque peu confus (certaines phrases sont perturbantes ou n'ont pas toujours de sens), ce qui peut peiner la lecture. Avoue que ce ne serait pas trop agréable pour tes futur(e)s partenaires de RP ;)

Selon si tu es motivé à apporter ces modifications, nous sommes prêts à te donner une seconde chance. Préviens-nous quand tu auras terminé et n'hésite pas si tu as des questions ! Bon courage ;)


L'équipe

_________________
« Il y a des choses qui ne
s’expliquent pas.
»


"Troll en Divination, Piètre en Histoire de la Magie et en Botanique et Désolant en Potion. Mr Swart, vous pensez réussir votre vie professionnelle, avec de tels résultats ?" Pomona Chourave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“Gémir sur un malheur passé, c’est le plus sûr moyen d’en attirer un autre.” W.Shakespear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Missive de la Guilde Saint-Martin» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad» Le reflet du passé [Terminé]» Une fenêtre vers le passé [RP solo]» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches sans réponse ou en attente-