AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Septembre 1996] Un morveux à Poudlard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
DIRECTEUR DE POUDLARDMangemort
    DIRECTEUR DE POUDLARD
    Mangemort
AVATAR : Alan Rickman
MESSAGES : 129

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureux frustré de très longue date
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 janvier 1960, dans une petite ville moldue sans intérêt
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [Septembre 1996] Un morveux à Poudlard Mer 24 Fév 2016 - 15:31

Est-ce que cela se faisait de transformer un collègue en dindon ? Severus réfléchit très sérieusement à la question, tout en dévisageant son collègue, professeur d'études de Runes, confortablement installé dans un large fauteuil de la salle des professeurs, une tasse de thé en main et l'autre serrée sur une petite cuillère qu'il tournait dans ladite tasse pour le sucre roux qu'il venait d'y déposer. Il restait encore un bon après-midi avant que les gosses n'arrivent au château pour ce soir de rentrée, ils devaient être partis depuis deux bonnes heures, maintenant. Ses collègues arrivaient peu à peu au château, traînant d'énormes valises et de nombreux sacs, déposant le tout dans leurs appartements avant de venir dans la salle des professeurs pour les traditionnelles "retrouvailles" de rentrée. Severus, lui, serait rester cloîtré dans son bureau jusqu'au banquet de répartition du soir, s'il n'avait pas l'extrême plaisir d'entendre sa collègue de Gryffondor râler contre le fait qu'il ait obtenu le poste de DCFM. Douce musique à ses oreilles que d'écouter cette vieille chatte s'insurger en prenant tout le monde à témoin, la seule joie de cette rentrée maussade. Il lui adressa un sourire cynique lorsqu'elle croisa son regard, ce qui l'énerva encore plus.

Ce n'était gère une grande gloire que d'agacer les membres de cette maison, il ne lui en fallait jamais beaucoup. Portant la tasse à ses lèvres, il but une longue gorgée de thé, semblant parfaitement indifférent aux vociférations de McGonagall, en extérieur. Elle ne réalisait même pas que très peu de ses collègues l'écoutaient, personne ne voulait être de trop mauvaise humeur avec cette rentrée, même en prenant en considération le retour du Seigneur des Ténèbres et tout ce que cela allait engendrer. Une nouvelle guerre, des morts, de nombreux morts, des massacres, des disparitions. Un mort, en particulier, que tous ici allaient pleurer à en fendre les pierres d'ici la fin de l'année. Et Minerva qui s'inquiétait pour un poste de professeur ! Elle devrait plutôt s'en faire pour plus important... Comme le Ministère de la Magie, par exemple, si actifs. Il avait passé tout l'été à essayer de nouvelles mesures, maintenant qu'ils avaient enfin admis le retour du Seigneur des Ténèbres. Plus des promesses que de véritables protections mais soit. Rogue avait trouvé particulièrement drôle, dans le mauvais sens du terme, les prétendus conseils pour se protéger, publiés en juillet, à la fois pour les sorciers et pour les voisins moldus. Ce genre de truc était certes très efficace contre les cambrioleurs du dimanche ou des sorciers lambda mais certainement pas contre des mangemorts, comme Bellatrix, le genre fou furieux et assoiffé de sang, qui seraient capables de saigner toute une maison pour le simple plaisir du spectacle, au cours du petit-déjeuner.

– Madame Bibine est absente, apparemment, dit tout à coup Slughorn en s'asseyant sur le fauteuil d'à côté, une très grande tasse de café en main. Elle va avoir un remplaçant, il devrait arriver d'une minute à l'autre.

Voilà qui était fascinant, une professeur absente, quelle affaire d'état ! Qu'attendait-il pour prévenir les journaux ? Rogue haussa un sourcil avec dédain, sans répondre. Sa collègue n'était pas une amie, elle pouvait bien disparaître trois ans en Alaska à faire du ski que ça ne l'intéressera pas plus que cela. Se levant, avant que Slughorn ne puisse se lancer dans un de ses discours habituels, il allait filer hors de la salle des professeurs lorsque la porte s'ouvrit largement, laissant passer une tête qu'il aurait aimé ne plus jamais revoir, de toute son existence. D'autant plus lorsqu'il entendit que c'était lui, le fameux remplaçant. Un morveux... remplaçant ? Sérieusement ?! Après le loup-garou et l'ex-auror paranoïaque et cinglé, on avait droit à un bébé grinçant ?! Ce monde était fou. Severus le dévisagea comme s'il avait une saleté sur ses chaussures, les dents serrés.

– Que foutez-vous ici, Donovan ?! Vous pensez être assez mature et formé pour prendre en charge tout un groupe d'élèves ?!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Septembre 1996] Un morveux à Poudlard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion» Faut-il fêter le 30 septembre ?» 11 SEPTEMBRE AUGUSTO PINOCHET OU RAROUL CEDRAS ?» a propos du 11 septembre 2001
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-