AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Février 1994] - Quand c'est pas ta journée - PV Enora -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERDAIGLE5ème année
    SERDAIGLE
    5ème année
AVATAR : Sean O'Donnel
MESSAGES : 111

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 22 octobre 1983. Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [Février 1994] - Quand c'est pas ta journée - PV Enora - Dim 21 Fév 2016 - 3:22

C’est les rayons du soleil qui réveilla Elliot en ce samedi matin. Il était presque 8h00 et la majorité des garçons dormaient encore dans le dortoir. En ce mois de février, il faisait très froid, mais le paysage était magnifique. Lorsque le jeune Serdaigle mit un pied en dehors de son lit, il se dépêcha d’attraper une de ses couvertures pour s’y emmitoufler pour ne pas avoir à supporter le froid glacial du matin. Il se plaça devant une des fenêtres et apprécia le magnifique paysage de Poudlard en pleine tempête de neige. Il aurait pu rester là des heures, avec un café ou un chocolat chaud tellement c’était magnifique. Être un Serdaigle avait ses avantages, notamment d’avoir sa salle commune dans les plus hautes tours du château et de pouvoir admirer le magnifique paysage et d’observer les oiseaux voler près de nous.  Cette pensée lui donna envie d’aller chercher son balai, mais il faisait si froid qu’il se résigna.

Sans faire de bruit pour ne pas réveiller ses coéquipiers, il se décida, après quelques minutes, de s’habiller. Comme c’était le week-end, il opta pour des vêtements ordinaires : des pantalons beiges et un sweater en laine gris, qui faisait ressortir ses magnifiques yeux bleus. Le jeune Serdaigle alla devant son miroir pour se placer les cheveux lorsqu’il découvrit un petit bouton d’acné sur son front. Il tira alors le tiroir de sa commode pour se rendre compte qu’il était à sèche de potion anti-acné. Elliot avait quelques boutons par-ci par-là une fois de temps en temps, rien d’effrayant et chose tout à fait normale pour un garçon qui aura bientôt 12 ans. Elliot prenait quand même soin de sa peau et soupira à la vue de son flacon vide. Non seulement il n’avait plus de potion, mais il lui manquait des épines de porc épique pour en fabriquer d’autres.

Comme il n’avait rien de prévu aujourd’hui, il décida que ça allait être une journée potions. Elliot prit ses lunettes sur sa table de chevet et descendit les nombreux étages afin de se rendre à la Grande salle avaler un petit déjeuner : un grand bol de céréales et quelques croissant au beurre. La grande salle était presque vide ce matin, comme il l’aimait. Rien ne l’énervait plus que de manger avec un brouhaha  d’éclat de rire autour de lui, surtout le matin.

Lorsque le jeune garçon eut terminé son déjeuner, il se rendit dans les cachots de Poudlard, lugubre et froid. Déjà qu’il faisait froid dans le château, les cachots étaient pires ! Elliot eut un frisson et sentit le poil sur ses bras se dresser lorsqu’il pénétra dans le territoire des verts. En effet, les cachots regorgeaient de Serpentard. Elliot n’avait rien contre eux, à condition qu’ils ne l’embêtent pas. En fait, Elliot ne portait jamais vraiment de préjuger envers les gens par rapport à leur maison, même s’il doit avouer que les verts sont pour la plupart plutôt chiants ! Enfin bref, pour trouver ce qu’il voulait, il n’avait pas meilleure place que les cachots. C’était ici qu’avaient lieu les cours de potions et la plupart des réserves d’ingrédients/antidotes et ect. C’était aussi ici qu’avait lieu la vente entre élèves de plusieurs ingrédients. Elliot lui-même venait souvent vendre ici, puisqu’il faisait pousser toutes sortes de plantes dans les serres de botanique donc la plupart sont des ingrédients fréquemment utilisés dans les potions. De plus, ce qu’il cherchait aujourd’hui n’était pas particulièrement dur à trouver puisque d’abord, les potions anti acné sont très facile à produire – on l’enseigne en première année – et puis parce que nombreux étaient ceux, et surtout celles à en concocté, ahh, la chère adolescence !

Elliot se rendit près de la salle de cours de potion et y aperçut deux Serpentard discuter entre eux. Il les connaissait déjà vaguement, puisqu’il leur avait déjà acheté quelques ingrédients de potions et vice-versa.  Le bleu avança vers les verts.

- Hey Alex,      dit celui-ci

- Bonjour Elliot, tu viens acheter ?

- Oui, as-tu des épines de porc épique en stock ? J’en ai plus.

- Bien sûr    répondit le Serpentard en fouillant dans un sac.

- Je prendrais aussi des crochets de serpents si tu en as, du coup.

- M’en reste deux, lui répondit Alex.

- Parfait, je les prends.

Elliot sortit 5 mornilles et 20 noises de sa poche et le déposa dans les mains de l’autre garçon.

- Ce n’est pas 5 mornilles, c’est 6 mornilles  répondit froidement Alex

- Depuis quand ? répondit froidement Elliot

- Depuis que j’ai décidé que c’était ainsi ! Alors tu les prends ou pas ? Répondit sèchement Alex.

- Bon ça va je les prends.

Elliot soupira et sortit une autre mornille de sa poche et se dépêcha à prendre ses ingrédients et à tourner le dos des deux serpentards. Il décida d’aller commencer quelque potion dans une salle de classe vide, mais en tournant le coin du mur, il tomba face à face avec quelqu’un et ses lunettes tombèrent par terre. Il se frotta la tête qui était douloureuse suite à cette collision et ramassa ses lunettes par terre et aperçut que l’un des verres était craqué.

- Ça ne te tente pas de regarder où tu vas ?

Elliot leva les yeux et découvrit qu’il connaissait bien la personne qu’il venait de heurter.


Dernière édition par Elliot B. Campbell le Mer 9 Mar 2016 - 0:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Février 1994] - Quand c'est pas ta journée - PV Enora - Mar 8 Mar 2016 - 20:22

Emmitouflée dans son pull, dont le col épais remontait jusque sous son nez, Enora se réveillait doucement tout en rejoignant les autres blaireaux dans leur Salle Commune. La blonde, déjà à douze ans, n'était pas vraiment du matin; en tout cas pas avant d'avoir avalé quoi que ce soit. Son ventre hurlait à tel point qu'elle se méritait quelques regards amusés de la part de ses aînés. Pas de doute, le choixpeau ne s'était pas trompé en envoyant Nora chez les Poufsouffle quelques mois plus tôt. L'odeur des pains au chocolat remontaient de la cuisine jusque dans leur tanière, et c'était vraiment le meilleur moment de la journée, jusqu'à ce qu'elle n'en fourre un entre ses dents bien sûr...

C'est d'ailleurs à ce moment précis, qu'installée dans la Grande Salle, Nora se rappela qu'elle devait apporter un devoir de rattrapage au professeur Rogue, dont le bureau était situé dans les cachots, soit un étage plus bas. Rien que l'idée de descendre plus bas que terre avait le don de faire frissonner la blairelle qui s'adressa aussitôt à Jenna, sa sacrée de Birmanie. « Hmm, à toi non plus ça te dit rien d'aller côtoyer l'humidité, n'est-ce pas ? » Et pourtant, l'enfant savait pertinemment qu'elle n'aurait pas d'autre choix que d'aller affronter la moiteur des cachots. Avalant d'une traite son petit-déjeuner, elle réserva toutefois un petit morceau de beurre pour son chat, qui en raffolait. « Allez, va. Je vais t'éviter de fréquenter les serpents pour cette-fois. » La jeune fille s'extirpait doucement des bancs de la Grande Salle et avança non sans mal jusqu'aux portes; elles devaient bien faire au moins vingt fois sa taille, si ce n'est plus...

Empruntant les escaliers de pierre qui menaient jusqu'au territoire vert, Enora était enfin d'attaque pour commencer sa journée. Descendre là-dedans ne l'effrayait absolument pas, après tout, elle était dotée d'une grande maturité pour son âge, même si elle semblait encore un peu naïve pour paraître tout à fait inébranlable. Fixant les jointures du sol, où l'eau semblait vouloir se faufiler pour rejoindre les profondeurs du lac, la fillette fouillait d'une main distraite l'intérieur de son sac d'écolière à la recherche du parchemin qu'elle devait aller donner à son professeur de potions. Heureusement pour elle, l'homme à l'aspect fermé semblait vouloir toujours lui donner quelques secondes chances. On ne peut pas dire qu'Enora soit vraiment dans ses petits papiers, mais elle était brillante et donnait toujours le meilleur d'elle-même. Et puis de toute façon, Severus Rogue était bien trop occupé à vouloir enlever des points à Gryffondor pour pouvoir vraiment se soucier du sort des élèves au blason jaune et noir.

Tâtonnant avec insistance dans le fond de son sac, la jeune fille n'arrivait pas à mettre la main sur le fameux parchemin. Elle fit donc pivoter son regard vers celui-ci tout en faisant intervenir sa seconde main. « Bon sang... Où-est ce que j'ai bien pu le fourrer, celui-là ? AH, voilà ! » Nora voulait remonter au plus vite pour se caler près du feu de la tanière des blaireaux, et tout en faisant volte-face, elle percuta un autre élève de plein fouet. Heureusement pour elle, son parchemin resta bien logé dans sa main, et seul le garçon qui lui était rentré dedans avait fait tomber ses lunettes au sol. D'un craquement sonore, l'un des verres se brisa à l'impact du sol, et la blonde voulu aussitôt s'excuser, mais la réaction de son interlocuteur la fit changer d'avis. « Ça ne te tente pas de regarder où tu vas ? » Tant d'insolence pour un uniforme bleu... Nora croisa les bras et toisa le garçon du regard, qui était occupé à ramasser l'objet, elle n'allait pas se laisser faire, oh non, c'était hors de question. « Et toi, ça ne te dirait pas de nettoyer tes lunettes de temps à autre ? Elles n'auraient sans doute pas fini à terre si tu avais toi-même regardé où tu allais. » Pas impressionnée pour une noise par le sexe opposé, la petite fille avait le regard lourd et attendait de pouvoir dévisager l'auteur de la collision. « Elliot ? Oh mince, pardon ! Je t'ai pris pour quelqu'un d'autre... Laisse-moi t'aider. » Se saisissant des mains de son ami, qui avait fini de ramasser l'armature de ses lunettes ainsi que les morceaux de verre brisés, Enora fit glisser son parchemin sous son bras et sortit sa baguette. « Bon je... je n'ai pas vraiment l'habitude de jeter ce sort, j'espère que ça ira. Oculus Reparo ! » Un sourire vint se loger au creux de lèvres de la jeune fille lorsqu'elle vit que le sortilège qu'elle venait de jeter lui obéit sans broncher. La magie était quelque chose de relativement nouveau pour la née-moldue, mais ses efforts semblaient payer, et elle s'imaginait que les divers maléfices et autres sortilèges étaient dotés de conscience; qu'ils obéissaient -ou non- au sorcier qui venait de l'invoquer. Ah, douce innocence de l'enfance.

Enora approcha son visage de celui d'Elliot, afin que lui seul puisse entendre ce qu'elle allait lui demander. « Dis-moi, c'est quoi ces ingrédients ? Qu'est-ce que tu peux bien mijoter en-dehors des cours du professeur Rogue ? J'espère que ce n'est pas illégal, sinon, je devrais te dénoncer. Je suis complice maintenant, et je n'ai pas envie d'avoir des ennuis. » Qui aurait pu se douter que la si sérieuse Enora allait filer un mauvais coton quelques années plus tard ? Je vous le demande...

Petit erratum !:
 

Revenir en haut Aller en bas
SERDAIGLE5ème année
    SERDAIGLE
    5ème année
AVATAR : Sean O'Donnel
MESSAGES : 111

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 22 octobre 1983. Angleterre
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Février 1994] - Quand c'est pas ta journée - PV Enora - Sam 19 Mar 2016 - 2:08

Lorsqu’Elliot leva les yeux, après avoir ramassé ses lunettes par terre, il découvrit que la personne à qui il venait impoliment de l’accuser de lui avoir foncé dessus était Enora Waldorf. Son uniforme jaune et noir se distinguait de la plupart des autres élèves vêtus de vert dans les cachots. Pour être honnête, il ne s’attendait pas du tout à tomber face à face avec son amie. Que venait-elle faire ici, dans les cachots froid et humide un samedi matin ?

- Et toi, ça ne te dirait pas de nettoyer tes lunettes de temps à autre ? Elles n'auraient sans doute pas fini à terre si tu avais toi-même regardé où tu allais.

Et apparemment, la jeune fille non plus ne s’attendait pas à tomber face à face avec son ami. La blairelle mit quelque seconde à reconnaître l’élève qui se tenait devant lui. Avant que ses yeux aient examiné le visage d’Elliot, la jaune avait répliqué aux paroles de l’aiglon, comme elle savait si bien le faire. Enora n’était pas le genre de fille à se laisser marcher sur les pieds, et ça, Elliot le savait. Affichant un sourire à la fois timide et à la fois amusé, il attendait que la blairelle pose son regard dans celui d’Elliot.

- Elliot ? Oh mince, pardon ! Je t'ai pris pour quelqu'un d'autre... Laisse-moi t'aider.
- C’est moi qui suis désolé, je t’ai aussi pris pour quelqu’un d’autre lui avoua le bleu.

Elliot affichait toujours un sourire timide, alors qu’il ne savait plus trop quoi dire ni faire. Sans qu’il s’y en attende, son amie prit les mains du jeune Serdaigle qui tenait entre ses doigts ses lunettes dont les verres étaient cassés. Elle glissa son parchemin sous son bras et pointa les lunettes d’Elliot de sa baguette magique.

- Bon je... je n'ai pas vraiment l'habitude de jeter ce sort, j'espère que ça ira.Oculus Reparo !

Elliot l’espérait aussi. Tout comme son amie, l’aiglon afficha un grand sourire lorsqu’il vit les verres de ses lunettes se réparer sous ses yeux. Il inspecta  les inspecta avant de les mettre sur son nez : elles étaient impeccables, comme neuves. Elliot était presque ravi de les avoir brisée quelques secondes plus tôt, ses lunettes étaient rendues assez vieilles et quelques égratignures endommageait  les verres, pourtant habitué de les avoirs ainsi, il ne s’était jamais rendu compte à quel point elles étaient grafignées avant leur chute sur le plancher des cachots.

- Je dois avouer que c’est pas mal pour quelqu’un qui n’a pas l’habite de jeter ce sort. Elliot lui sourit, Merci en tout cas !

Elliot vit Enora approcher son visage du sien, il fronça les sourcils, ne comprenant pas trop ce que la Poufsouffle avait en tête. Il recula d’un pas avant de comprendre que la jeune fille voulait en fait lui parler discrètement, pour qu’eux seuls puissent entendre la conversation.

- Dis-moi, c'est quoi ces ingrédients ? Qu'est-ce que tu peux bien mijoter en dehors des cours du professeur Rogue ? J'espère que ce n'est pas illégal, sinon, je devrais te dénoncer. Je suis complice maintenant, et je n'ai pas envie d'avoir des ennuis.

Elliot fronça encore les sourcils en regardant son amie. Il resta là quelques secondes à la fixer, sans trop savoir quoi dire. De quoi parlait-t-elle ? Illégal ? Elliot ne faisait absolument rien d’illégale. Se faire dénoncer ? Enora complice ? Elle était folle ou quoi ? Une chose était certaine : la blairelle se faisait des idées fausses. Elliot était un peu fâché et à la fois déçu se faire de dire par son amie (ou du moins, une très bonne connaissance) qu’il se ferait dénoncer s’il ferait quelque chose d’illégal. Et lui, que ferait-il s’il surprenait miss Waldorf à faire quelque chose d’interdit à l’école ? Rien du tout sans doute. En fait, Elliot était plutôt du genre à ne se pas mêler d’affaire d’autrui. Les autres, qu’ils fassent ce qu’ils veulent et tant pis s’ils se font prendre. Surtout du genre à s’attirer d’ennuis, Elliot ne va jamais dénoncer quoi que ce soit ou qui soit aux professeurs, à moins qu’il s’agisse de quelqu’un qu’il déteste particulièrement. De toute façon, ce que l’aiglon venait de faire, soit s’acheter quelques ingrédients de potions, était loin d’être illégale donc Enora n’avait absolument rien à dénoncer et elle n’avait pas à avoir peur d’être complice de quoi que ce soit. Quoi lui dire par contre ? Elliot n’avait pas vraiment envie de lui avouer qu’il était venu s’acheter des ingrédients pour faire des potions anti acnés et son visage vint rouge comme une tomate. Il tourna son regard vers le sol, planté là, tout rouge comme un idiot, à essayer de trouver une « raison » de ses récents achats.

- En fait c’est heu….. c’est pour un devoir… en potion !

Allait-elle le croire ? Voulant changer de sujet, Elliot fit un pas en arrière, s’éloignant ainsi d’Enora. Nul besoin de chuchoter :

-Et toi, tu faisais quoi dit-moi ? C’est samedi matin …

D’un ton moqueur, le sourire aux lèvres, il ajouta :

- J’espère que tu ne fais rien d’illégal, sinon je vais devoir de dénoncer.

L’aiglon tourna légèrement la tête et aperçu Alex, le Serpentard à qui il avait acheté les ingrédients quelques minutes plus tôt. Ce dernier était dans un coin de mur avec une autre fille, verte également. Ils regardaient Elliot et Enora de façon assez louche, avec un sourire en coin. Elliot paniqua un peu intérieurement, il avait l’impression qu’Alex avait une mauvaise idée en tête. Avait-il entendu Enora ? Voulait-il lui faire honte devant son amie ? Non, ce n’était pas possible qu’il aille entendu ce qu’Enora lui avait dit, puisqu’elle avait parlée tout bas. Sans dire un seul mot, essayant de n’afficher aucune émotion sur son visage, Elliot tira Enora par la manche de sa cape pour l’amener derrière un mur, à l’abri des regards des deux Serpentards…

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Février 1994] - Quand c'est pas ta journée - PV Enora - Aujourd'hui à 4:52

Revenir en haut Aller en bas

[Février 1994] - Quand c'est pas ta journée - PV Enora -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Chère vie, quand je dis que ma journée " Ne peut pas être pire ", c'est une remarque, pas un défi» OGM: Quand Monsanto sème la terreur» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: La pensine :: Avant sept.1995-