AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Joyeux lurons [mi-Juin 97] | PV ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
GRYFFONDOR5ème année
    GRYFFONDOR
    5ème année
AVATAR : Nova Louna Castano
MESSAGES : 216

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Euh ?
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 novembre.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Joyeux lurons [mi-Juin 97] | PV ♥ Lun 15 Fév 2016 - 10:57



Saleté de Rogue. Gwenn dévala deux marches, manquant de s'écraser sur la troisième, les yeux plissés et toute crispée. Il a pas le droit. Même si elle savait qu'il avait le droit. Pas le droit. Aucun droit. C'est injuste. Au fond, depuis quand Rogue était - il juste ? Amabilité, justice et Rogue formaient en profond oxymore. Mais quand même. Là, c'était un peu trop. Un jour, il s'étranglera en avalant ses cheveux trop gras. Gwenn rata une marche, s'écrasa de tout son long dans l'escalier, sous les yeux ébahis de deux Serdaigles qui passaient à côté. L'une des deux éclata d'un rire peu charitable, suivie de l'autre. Se relevant, Gwenn attrapa son sac, qui était tombé, et passa en courant à côté d'elles en leur faisant un geste des doigts ... peu élégant. Mais bon, elle n'était pas d'humeur à être gentille.
Elle croisa un groupe de Serpentard qui rentrait dans sa salle Commune. S'arrêtant dans sa course, elle pointa du doigt un des plus petits, l'attrapa par le col et : « Si tu croises Dan, Dan Carter, 4ème année, dans ta Maison, si tu le croises, dis-lui qu'il est mort. Mais très mort. Voire mort plusieurs fois. Compris ? »
Le première année hocha la tête, impressionné, et toute sa bande de petits serpents se hâta derrière lui quand il fila se mettre hors de portée de la folle. La folle, qui, justement, allait le devenir. Il était vraiment, vraiment, vraiment très mort. Dan. Cet idiot. OK, cette fois - ci, c'était pas trop sa faute. Enfin si. Mais pas complètement. Mais il était mort quand même.
Il l'avait provoquée. Et elle avait répondu. La routine quoi. Sauf que, comme d'habitude, Dan touchait juste, comme d'habitude, Gwenn s'énervait, et comme d'habitude ... Ben, elle l'avait saisit par le col. ..Au moment où Rogue passait par là. ..Et elle avait sa baguette sous la gorge du Serpentard. ..Donc, l'ancien Maître des Potions l'avait gratifiée d'une retenue, de trente points (trente ! Quand même !) et d'un sourire à l'encontre de Dan. Gwenn avait attendu que Rogue s'en aille pour essayer de frapper Dan, par vengeance ... Mais il s'était déjà éclipsé. Argh.
C'est pour ça que la jeune fille se retrouva, à sept heures précises, devant la porte du bureau de Rogue, dans une colère aussi noire que les cheveux du Directeur de Serpentard (mais plus propre). Elle ne savait pas du tout en quoi consistait sa retenue. Elle avait un peu peur de le découvrir. Surtout que Rogue la haïssait. Il lui faisait un peu peur, mais surtout, il la méprisait d'une telle façon que ça la mettait en rogne. Argh. Cette retenue allait être des plus ... réjouissantes.
Elle soupira, tentant de se calmer, perdit la partie, se souvint qu'elle était déjà en retard, frissonna ... Frappa à la porte. L'entrouvrit. L'ouvrit complètement.
La referma, ignorant Rogue.
« B'jour. »
Oui, c'était laconique et un peu sec. Un peu irrespectueux. Mais bon, elle n'était vraiment, vraiment, pas d'humeur.

_________________
.


Je suis égoïste. Je suis égoïste. Je suis égoïste.
Je suis désolée, maman.

Mais ne t'inquiète pas.
J'attendrai la fin de l'été pour assumer mon choix.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR DE POUDLARDMangemort
    DIRECTEUR DE POUDLARD
    Mangemort
AVATAR : Alan Rickman
MESSAGES : 129

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureux frustré de très longue date
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 janvier 1960, dans une petite ville moldue sans intérêt
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Joyeux lurons [mi-Juin 97] | PV ♥ Sam 20 Fév 2016 - 11:53

Severus reposa lentement la copie qu'il tenait, pris soudain d'un doute particulièrement affreux. Et si par malheur... Un extrême et très profond malheur.... Sa bêtise était contagieuse ... ? Comment expliquer, sinon, que de plus en plus de Gryffondors plus jeunes deviennent aussi profondément stupides et irrationnels. Cette idée était terrible, une telle ignorance doublée d'une crétinerie si profonde devenait une arme de destruction massive. Quel dommage, ce ne serait pas un argument valable, devant une cour de justice, pour se défendre d'avoir mis fin aux souffrances de ce cornichon absolu qui n'avait rien dans le crâne à part du vide. Soupirant, le professeur mit un beau D bien tracé aux bords tranchants sur le parchemin avec un commentaire acide, qu'il laissa ensuite retomber dans un coin. Lamentable. Décevant. Pourquoi aussi peu d'élèves parvenaient à relever un tantinet le niveau ?! Cela lui faisait très mal de l'admettre mais Granger était sans doute la seule de toute cette maison qui obtenait une bonne moyenne, peu importe la matière. Une petite Miss Je-sais-Tout née-moldue et parfaitement insupportable ! Jamais il ne l'avouera, même sous la torture, bien que cela fasse rire Dumbledore qui savait très bien que le maître des potions songeait cela. D'un autre côté, sans cette fille, le binoclard à lunettes sera mort dès sa première semaine dehors à combattre le Seigneur des Ténèbres.

Son regard glissa sur la pendule, il était presque dix-neuf heures. Il avait deux idiots de Gryffondors, ce soir en retenue. Dont une gamine de quatrième année qui avait trouvé particulièrement amusant de tester sa nouvelle technique d'étranglement contre un autre élève au beau milieu d'un couloir bourré de monde en plein jour. Voilà une démonstration de plus de la si subtile intelligence des rouge et or, ils fonçaient sur les problèmes sans prendre la peine de réfléchir une seule et unique seconde, sans aucune stratégie, aucun plan, et surtout, de front. Grâce à cela, ils se faisaient toujours attraper la main dans le sac, en récoltant les pires ennuis au passage. Rogue désespérait qu'ils comprennent un jour les notions de ruse, stratégie, plan, réflexion, c'était bien trop compliqué pour eux. Et cette fille... Comment se nommait-elle, encore ? Ah, juste,  Gwenn Edelweiss, l'une des dignes héritières de Londubat. Une petite quatrième année sans talent particulier, mis à part celui d'être le moins douée possible, qu'il méprisait profondément. Le directeur de Serpentard méprisait et détestait bien des personnes, il est vrai, mais certaines l'agaçaient encore plus que les autres. Deux catégories de personnes, en vérité. D'un côté, les lâches et incompétents, de l'autre les faiblards naïfs sans aucune réflexion. La petite Gryffondor appartenait à cette seconde catégorie, comme bien des élèves de cette école.

Rangeant les copies qu'il venait de terminer dans un coin d'un coup de baguette, il jeta un nouveau regard à l'heure, voyant que les deux gamins étaient en retard. Cela devrait l'agacer mais ce fut un sourire qui vint étirer ses lèvres très minces. Il était d'humeur à aller chercher lui-même les élèves en question pour leur "expliquer" qu'une convocation à son bureau pour une retenue n'était pas une option et que toute absence pouvait valoir très cher... Avant qu'il ne puisse se lever, on frappa à la porte et la gamine de quatrième année entra, lâchant un "B'jour" renfrogné. Humph, dommage pour lui et tant mieux pour sa santé mentale à elle. Il ne répondit pas, jetant un regard à la table qu'il avait préparé, près de son bureau, couverte de diverses sacs et bocaux vides, ainsi que de très nombreuses plantes de toutes sortes. Il n'aimait guère donner des lignes à copier, des objets à nettoyer ou trier des livres poussiéreux, il fallait quelque chose de plus... exotique. Une retenue maintenant éveillé l'élève collé, ce serait dommage qu'il manque de s'endormir, après tout. D'autant plus que Severus avait des moyens peu recommandables pour la santé de réveiller un élève qui s'endormait lors d'un de ses cours, bien des Gryffondors en avaient déjà faits les frais.

– Voyez-vous ces plantes ? Beaucoup sont inoffensives, d'autres dérangeantes au contact de la peau, certaines sont mortelles. Vous allez devoir les trier, toutes, selon leur degré de nocivité. J'ajoute que cela servira ensuite durant certains cours... Si vous ne voulez pas être responsable de l'empoisonnement de vos petits camarades ou de la mort de l'un d'entre eux, je vous conseille d'être très attentive à ce que vous faites.

Le professeur comptait se servir de tout cela pour les cours de défense contre les forces du mal des sixièmes années. Il fit signe à la Gryffondor de se mettre au travail, précisant d'une voix glaciale qu'elle devait mettre des gants. Certains plants étaient si irritants qu'un simple contact pouvait suffira à couvrir la main de pustules ou la rendre raide et inutilisable durant des jours. Il suivit son élève du regard, croisant les bras, se demandant si elle aura toujours autant de rogne dans le ventre pour affronter les mois à suivre ou si elle en sera toujours qu'une vulgaire petite adolescente sans le moindre talent, incapable de s'en sortir sans aide et parfaitement inutile en combat singulier.

– Puis-je savoir la raison pour laquelle vous avez agressé M. Carter ? reprit-il d'un lourd glacial. Faites-vous votre crise d'adolescence ou n'avez-vous simplement pas réussi à réfléchir avant d'agir, à votre misérable habitude ? Ce n'est pas avec vous que le niveau de cette maison sera relevé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR5ème année
    GRYFFONDOR
    5ème année
AVATAR : Nova Louna Castano
MESSAGES : 216

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Euh ?
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 novembre.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Joyeux lurons [mi-Juin 97] | PV ♥ Dim 28 Fév 2016 - 18:32

Et bla-bla, responsable de l'empoisonnement de l'un de ses camarades, bla-bla, la mort de l'un d'eux. Comme si elle allait être assez stupide pour être distraite. OK, elle pouvait être rêveuse ou étourdie, mais pas autant que lui le disait. Cette espèce de chauve-souris noire que la jeune lionne haïssait avait la particularité de la mettre hors d'elle par un simple regard. Même Dan ne possédait pas un tel pouvoir d'explosion. Non, Gwenn était une dynamite, et cet imbécile de Rogue le briquet. Dan n'était qu'un silex. Il devait être utilisé pour pouvoir l'embraser. Non, vraiment, personne n'était pire que Rogue.
Gwenn s'approcha des fioles & plantes, réprimant un mouvement de recul quand l'une d'elle agita ses feuilles, vivante. Enfin ... Plus que d'habitude. La Botanique n'était pas son point faible, mais Rogue avait précisé que certaines étaient mortelles. Il ne fallait pas s'attendre à mieux de la part de ce Serpent vicieux et psychopathe. Quand il précisa que l'usage des gants était conseillé, elle se retint de lever les yeux au ciel, puis les enfila, sentant avec un soupir de soulagement qu'il n'y avait aucun trou. Puis elle commença à trier. Flippant à l'idée que l'une des plantes lui envoie un liquide sur le visage, elle les tenait à bout de bras, et refermait les pots aussi vite que possible. Elle en tria trois avant d'entendre à nouveau l'insupportable voix doucereuse du Directeur des Serpentards.

– Puis-je savoir la raison pour laquelle vous avez agressé M. Carter ? Faites-vous votre crise d'adolescence ou n'avez-vous simplement pas réussi à réfléchir avant d'agir, à votre misérable habitude ? Ce n'est pas avec vous que le niveau de cette maison sera relevé.

Gwenn frémit en entendant le ton glacial et se retourna, le dévisageant avec une haine transparaissant dans la moindre parcelle de son visage. Le professeur des Potions avait croisé les bras. La jeune fille renifla d'un air méprisant et retourna à son travail, ignorant la question volontairement dédaigneuse.
Il s'imaginait qu'elle allait répondre quand il le demanderait ? Il pouvait toujours courir. Elle ne devait pas de compte à une chauve-souris venimeuse, surtout quand ladite chauve-souris enseignait les Potions, parlait avec une voix plus froide que l'Antarctique et avait les cheveux trop gras. Elle allait répondre, bien sûr, mais quand elle le voudrait, et si ça ne lui plaisait pas, il n'avait qu'à pas lui adresser la parole.
Au moment où le silence devenait trop pesant, où elle sentait qu'il allait peut-être reprendre la parole, elle daigna enfin ouvrir la bouche.

- Il ne s'agissait ni de réflexion ni d'hormones. Il m'a énervée. J'ai répliqué avec mon langage. Il sait très bien que je n'allais pas lui faire mal. Vous n'avez qu'à lui demander. Sauf s'il se montre assez stupide pour mentir.

Gwenn posa violemment une plante à sa place, appuyant avec colère la dernière phrase. De toute façon, elle n'avait pas besoin de ses mensonges ou non pour être en colère contre lui. Dan allait crever.
De rire. Sûrement.

Elle soupira, puis enleva un de ses gants pour essuyer la sueur de son front. Elle flippait à l'idée de tomber raide morte en touchant une plante un peu trop offensive. La prochaine agitait ses épines, concentrées sur le haut de ... son crâne ? avec un mouvement ondoyant qui tétanisait la quatrième année.
Eh ! Elle était une lionne, ou pas ? Elle remit ses gants et tendit les doigts vers l'horrible plante. Elle la posa le plus vite à sa place et jeta un regard mauvais à la chauve-souris. Ses doigts la démangeaient. Elle avait envie de prendre une des plantes et de la balancer sur l'homme qui lui faisait face. Arriverait-il à esquiver ? Ou tomberait-il au sol, assommé ?
Telle est la question.

_________________
.


Je suis égoïste. Je suis égoïste. Je suis égoïste.
Je suis désolée, maman.

Mais ne t'inquiète pas.
J'attendrai la fin de l'été pour assumer mon choix.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR7ème année
    GRYFFONDOR
    7ème année
AVATAR : Logan Lerman
MESSAGES : 111

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 06/02/1980 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Joyeux lurons [mi-Juin 97] | PV ♥ Jeu 28 Avr 2016 - 1:52

En ce moment, Tony n'avait pas le coeur à la fête ou aux rires. Le décès de son père était tout récent, il n'arrivait pas à se divertir l'esprit et tout lui semblait extrêmement fade. Son absence à l'examen d'étude des runes avait été remarquée puisque Rogue avait croisé sa route par "hasard" dans le couloir menant vers le parc. "Faire l'école buissonnière et sécher une épreuver... voilà qui vous vaudra une heure de retenue", avait lâché l'enseignant. Garner détestait ce type, comme beaucoup. Et le Directeur de Serpentard le lui rendait bien. Il faut dire que Tony, comme tous les membres de sa famille n'avait rien de facile. Turbulent, joyeux luron et surtout abonné aux blagues et aux farces, il avait le défaut d'être aussi un Gryffondor. Au fond, il restait tout de même un élève intelligent, gentil, mais ça, ce n'était pas le genre de qualités qui rendait grâce aux yeux de Rogue. Il regarda sa montre et accéléra le pas. Il était en retard... et il savait déjà que ça allait lui coûter cher ! Pourtant, il était prêt, disponible pour en découdre avec cette formalité. Pris par ses révisions à la bibliothèque, il avait fini par s'endormir sur le livre. Et d'ailleurs, il ne s'en était pas aperçu, mais il avait des caractères imprimés sur sa joue.

Le jeune garçon n'était un fainéant, mais quand on ne dort quasiment plus depuis des semaines, puisque son propre sommeil est agité d'horribles cauchemars, alors on finit à un moment donné par s'assoupir ailleurs. Foutus mangemorts... s'ils n'avaient pas existé, rien de toute ça ne serait arrivé. Il évita de courir, car le règlement intérieur l'interdisait. Très franchement il voulait s'éviter une nouvelle retenue ! Après quelques minutes, il arriva devant la porte de la salle de retenue. Il leva la main pour frapper et sursauta lorsqu'il vit une araignée pendouiller du plafond devant ses yeux. Pas farouche la bestiole ! Il fit un recul. Il détestait les araignées... et les insectes en général. Ca le répugnait. Il attendit, le coeur battant qu'elle touche le sol et qu'elle se carapate ailleurs. Cela prit bien cinq à dix minutes. Il toqua enfin puis entra. Bien sûr, il ne s'attendait pas à ce que Rogue soit chaleureux, ni même humain. Il fut cependant soulagé de voir Gwenn. Au moins une personne amie, dans cette pièce sinistre. Tony fit une moue désolée et il dit, sur un ton sincère :

- Je suis désolé pour le retard... j'étais pris par mes révisions et je ne sais pas ce qu'il s'est passé, j'ai perdu la notion du temps...

Il n'avait pas dit bonjour, pas par impolitesse mais parce qu'il était pressé de se justifier, avant que Rogue ne lui assène une vilaine remarque. Il ne se sentait pas d'humeur à affronter le professeur. Outre l'encre, on pouvait voir des cernes sur son visage qui paraissait plus blanc qu'à l'ordinaire. La fatigue sautait aux yeux et pour quelqu'un comme Gwenn, qui l'avait vu pour la dernière fois avant la mort dramatique de son père, le contraste s'avérait saisissant. Difficile de dire que le garçon devant elle était Tony Garner. Il semblait tellement vide et tellement accablé que ça ne donnait pas envie de rire, ni même de blaguer. Le Gryffondor posa sa sac sur une table, en évitant de regarder le professeur et en gardant le silence. C'est à ce moment là qu'un crapaud buffle sortit de sa poche par un saut sur la table. Tony n'eut pas le temps de le rattraper. Tétard, puisque tel était le nom qu'il lui avait choisi, attiré par l'odeur d'une des plantes sauta sur les feuilles de celle-ci. Le végétal n'apprécia guère et s'agita dans tous les sens. Paniqué, Tétard sauta au visage de Rogue, tandis que la plante éjecta un liquide visqueux et malodorant tout autour d'elle. Cela faisait à peine quelques secondes qu'il se trouvait là, que Tony était responsable d'une catastrophe. Il récupéra Tétard qui, sans doute effrayé de voir Rogue de si près, avait bondi sa direction et le fourra dans sa poche.

- Désolé... j'avais oublié qu'il était là...

Pas sûr que cela suffise pour que Rogue garde son calme... surtout que du liquide avait été envoyé sur ses copies... décidément, Tony regretta de s'être réveillé... au moins pendant son sommeil, il ne déclenchait pas la zizanie...

_________________

Garne(r)ment
Promis, cette fois, ça n'est pas moi ! Je n'y suis pour rien dans ta nouvelle couleur de cheveux... Mouhaha !!! Ce qu'elle est moche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR DE POUDLARDMangemort
    DIRECTEUR DE POUDLARD
    Mangemort
AVATAR : Alan Rickman
MESSAGES : 129

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureux frustré de très longue date
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 janvier 1960, dans une petite ville moldue sans intérêt
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Joyeux lurons [mi-Juin 97] | PV ♥ Jeu 26 Mai 2016 - 18:32

Ne pas répondre aussitôt à une question posée ou plutôt une remarque devait apparaître comme une marque de courage absolue aux yeux de cette gamine incompétente et si naïve encore, Severus n'en doutait pas le moins du monde. Quelle belle preuve" de courage, après tout ! Faire la mauvaise tête et se comporter comme un gamin de première année en pleine crise d'adolescence ou d'hormones, il fallait un tel courage pour cela. C'était bien face à ce genre d'élèves que le professeur de potions était particulièrement tenté d'utiliser certains sorts très peu recommandables qu'il avait appris au cours de son existence ou même un ou deux qu'il avait inventé, lorsqu'il était lui-même élève à Poudlard. Son doigt glissa avec lenteur sur sa baguette, avec la tentation de plus en plus forte d'en essayer un ou deux "par accident" sur la frêle petite Gryffondor face à lui. Sa chère collègue n'allait tout de même pas lui faire un scandale pour un élève blessé, elle devrait avoir l'habitude, avec la tribu d'agités incapables peuplant sa maison, les imbéciles consanguins et attardés, ce n'était pas cela qui manquait, chez les rouges et or. Ceci dit, Rogue devait bien avouer que, même dans sa propre maison, le niveau baissait également. Quelle tristesse de perdre à ce point certaines valeurs, pourtant si primordiales dans toute une vie.

– Il ne s'agissait ni de réflexion ni d'hormones. Il m'a énervée. J'ai répliqué avec mon langage. Il sait très bien que je n'allais pas lui faire mal. Vous n'avez qu'à lui demander. Sauf s'il se montre assez stupide pour mentir.

Les sérums de vérité étaient interdits, officiellement, mais ce n'est guère cela qui allait vraiment empêcher Severus de passer à l'acte le jour où il y en aura un réel besoin. Des petites histoires stupides d'adolescent, ce n'était pas un motif suffisant pour gaspiller ce genre de potions, bien qu'il doive parfois menacer des gamins avec. Il ne prêta aucunement garde au mouvement de colère de la gamine, indifférent aux petites crises idiotes de colère des enfants de cette école. Au fond, Rogue n'aimait pas enseigner, donner des cours n'avait jamais été sa vocation première, il n'était là que pour sa propre protection et son rôle d'espion, rien de plus rien de moins. Là pour travailler avec Dumbledore et donner le change à Voldemort... Perdre des heures et des heures avec des morveux qui ne comprenaient même pas un mot sur quatre de ce qu'on leur disait et totalement inconscient des véritables forces et problèmes de ce monde. Alors oui, certes, ce n'étaient que des enfants, on ne pouvait pas trop leur en demander, ils devaient prendre le temps de grandir, etc., le vieux barbu aimait à lui tenir ce genre de discours ! Rogue avait un avis très différent sur la question, estimant qu'en pareil temps de guerre et de danger, même un gamin de douze ou quatorze ans doit grandir très vite et se servir de son cerveau. Et cela car personne dans cet univers ou cette galaxie n'atteindra qu'ils deviennent adultes pour leur faire connaître la souffrance.

C'était d'autant plus vrai que la fin approchait à très grands pas, tous pourraient déjà le ressentir. Rogue tapota de sa baguette contre la plume avec un air pensif, tout en observant la jeune élève travailler, du coin de l’œil. Tout évoluait très vite, bien plus vite qu'il ne l'aurait voulu car ils manquaient de temps pour se débarrasser de certaines personnes trop encombrantes ou dangereuses. Le Seigneur des Ténèbres était aussi devenu beaucoup plus méfiant, bien plus paranoïaque que de coutume. Rogue n'était pas encore parvenu à découvrir où le menait ces si nombreux voyages, ce qui l'agaçait fortement. Espionner Voldemort n'était pas une tâche aisée... Il devait tenter une autre approche, dans les deux prochaines semaines. Peut-être cela sera-t-il plus simple après la mort de Dumbledore ? Cet événement mettra sans aucun doute le chef des Mangemorts d'excellente humeur et le confortera dans son idéal de puissance, il fallait espérer que cela l'incite à baisser quelque peu sa garde. En parlant de ça, par ailleurs, il devait également s'occuper plus du cas Malefoy, ce gamina avait le don de l'inquiéter, l'angoisser et l'énerver en même temps. Son abruti de père aura tout intérêt à remercier Rogue lorsqu'il réalisera tout ce que le professeur avait dû faire pour son fils à sa place. Plongé dans ses pensées, il en fut tiré lorsque le second élève de la retenue du jour, Garner, frappa à la porte et entra. Tiens donc, plus personne n'espérait le voir arriver, celui-là.

– Je suis désolé pour le retard... j'étais pris par mes révisions et je ne sais pas ce qu'il s'est passé, j'ai perdu la notion du temps...

Il n'y avait pas que la notion du temps qu'il avait perdu mais aussi toute volonté de vivre et de redresser la tête. Severus secoua la sienne avec lenteur, avec une moue exaspéré. Ce n'était pas encore le temps de pleurer les morts ou les batailles perdues, la guerre était encore loin d'être terminée ! Le maître des potions aussi avait pleuré après rencontré violemment la mort, autrefois, pourtant, ils 'était redressé et avait continué le combat, se laisser aller était la pire des solutions. Un peu de courage, bon sang, le jeune Garner n'était-il pas censé l'être ? En le voyant ainsi, Rogue tendait à croire que non... S'enfermer dans une bulle de détresse et refusant de poursuivre n'avait jamais aidé qui que ce soit, sauf peut-être la Mort elle-même. Il ouvrait la bouche pour lui lancer de se mettre au travail et vite lorsqu'un gros crapaud bondit tout à coup de sa poche pour sauter sur la table, déclenchant l'ire d'une des plantes qui se redressa en crissant et jetant sa sève partout en emplissant la pièce d'une odeur insupportable. La bestiole, elle, manqua d'extrême justesse de finir sa carrière en brochettes grillées après lui avoir sauté dessus puis de nouveau vers son maître. Rogue oscillait entre l'ébahissement d'avoir trouvé une catastrophe ambulante encore pire que Londubat et la colère pure, noire, abjecte, celle qui lui donnait envie d'égorger ses victimes et de se servir de leur tête arrachée comme missiles pour en assommer d'autres.

– Désolé... j'avais oublié qu'il était là...

Ne pas le tuer, ne PAS le tuer, on respire et on ne lui jette pas ce sortilège absolument merveilleux qu'il brûlait férocement d'envie d'utiliser, la main serrée sur sa baguette avec un regard plus noir qu'une nuit d'orage. Parvenant, dans un effort surhumain, à se contenir, il répondit à Garner de se mettre au travail et plus vite que cela, d'un ton laissant parfaitement sous-entendre sa profonde envie de l'égorger. Pointant sa baguette sur les copies qu'il avait corrigé, il les nettoya du liquide de la plante et brûla sèchement cette dernière d'un petit coup de baguette, comme il ne pouvait pas brûler le Gryffondor à la place. Se levant, il les rangea avant qu'il n'arrive une autre catastrophe, jetant un regard acerbe au jeune homme.

– Redressez-vous, bon sang ! Le courage est censé être la qualité première de votre maison, se laisser aller n'est rien d'autre que de la stupidité.

Oui, c'était dur, oui, ça pouvait être perçu comme cruel, et oui, c'était la réalité, le professeur ne cherchait pas à l'envelopper dans un joli papier doré pour la rendre plus acceptable et facile à digérer. Il se rassit à son bureau, s'occupant des copies suivantes, une classe de quatrième année, justement. Tout en commençant à corriger la réponse à la première question, de la copie qu'il venait de prendre, il dû refréner une fois de plus son envie de secouer ces gamins en leur assénant noir sur blanc ce qui les attendait dans les prochains mois et en les obligeant à s'entraîner, dans la foulée, pour y faire face. Leur apprendre à se battre en duel puis dans une bataille rangée, leur faire avaler des sorts de protection et de soin, leur enseigner certains maléfices. De l'éducation utile, somme toute.

– Activez-vous donc, Miss Edelweiss, vous n'êtes pas ici pour dormir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Joyeux lurons [mi-Juin 97] | PV ♥ Aujourd'hui à 23:11

Revenir en haut Aller en bas

Joyeux lurons [mi-Juin 97] | PV ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les joyeux lurons de la plage du luberon °{ Groupe 1» L'auberge du Joyeux luron (PV)» Folie Meurtrière ♥ Joyeux anniversaire ! ♪» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)» Joyeux noel à tous!
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-