AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Severus Rogue [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
DIRECTEUR DE POUDLARDMangemort
    DIRECTEUR DE POUDLARD
    Mangemort
AVATAR : Alan Rickman
MESSAGES : 129

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureux frustré de très longue date
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 janvier 1960, dans une petite ville moldue sans intérêt
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Severus Rogue [Terminé] Jeu 31 Déc 2015 - 23:36


Severus Snape



IDENTITÉ DU PERSONNAGE


Nom et prénom : Severus Snape
Date de naissance : 9 janvier 1960, 37 ans
Origine : Sang-mêlé, une mère sorcière et un père moldu

Métier : Tout d’abord professeur de potions et directeur de Serpentard, puis directeur de Poudlard
Autres : Mangemort fidèle aux yeux de certains, agent double pour une autre personne, sale type pour tout le monde
Baguette : Bois de frêne très sombre, pour un cœur en ventricule de dragon et une longueur de 20 centimètres. Assez souple et parfaite pour les sortilèges.
Patronus : Une biche

HORS-JEU


Comment avez-vous connu ce forum ? Une simple recherche Google puis de longues hésitations devant plusieurs forums Harry Potter.
Âge IRL : 23 ans.
Avatar : Alan Rickman
Pouvoir spécial : Occlumens et légilimens
Parrainage : Pourquoi pas, ce serait même mieux
Avez-vous lu le règlement  :


Il était une fois…(1500 mots min.)


Le temps maussade qui s’abattait sur l’impasse du Tisseur était à l’image du futur caractère de l’enfant venant de naître. Eileen Prince ramena la couverture sur elle avec un long frisson, aussi glacée que si elle était restée des heures sous la pluie s’abattant au-dehors, glacée comme ne devrait l’être aucune femme venant d’accomplir le plus immense effort en ce monde, donner la vie. Elle tremblait, pleurant doucement, tenant dans le creux de ses bras l’enfant si maigre et fragile, son premier enfant, un bébé aux cheveux noirs et au teint d’une pâleur extrême, un bébé qui avait à peine tété avant de s’endormir contre son sein. Eileen croisa son reflet dans le petit miroir sur la table de chevet, voyant son teint encore plus cireux que de coutume, un air qu’on pourrait difficilement qualifier « d’aimable », une minceur du corps et du visage, des cheveux noirs corbeau, longs, extrêmement longs, qui se répandaient en vagues douces autour d’elle, l’entourant comme une cape. Elle n’avait jamais été belle, jamais été une de ces femmes vers qui les hommes se tournaient en chemin, une femme qui attirait, une femme dont on se rappelait le nom. Et pourtant, elle pouvait dégager cette aura, comme une émanation, quelque chose qui criait « Regardez-moi, vous ne me connaissez pas, vous ne pouvez vous approcher, mais il y a une chose en moi qui vous échappera à jamais, que vous ne pourrez jamais atteindre ».

Eileen savait qu’elle devrait être heureuse, en cet instant précis, une heure à peine après la naissance de son fils, baptisé Severus. Cependant, elle ne pouvait ressentir la moindre once de joie. Cet enfant était une marque de plus qu’elle avait échoué… Autrefois, alors qu’elle était une jeune adolescente avec des rêves pleins la tête, des projets à n’en plus finir, des envies et des rêves, elle n’aurait pu imaginer la vie qui l’attendait. Fille de sorciers, elle fit sa scolarité à Poudlard, envoyée dans la maison Serdaigle, imaginant déjà à onze ans la vie qu’elle mènera une fois adulte. Sa scolarité fut celle de toute jeune fille de son âge. Flirts, devoirs à rendre, équipe de quidditch à acclamer, fierté de sa maison à brandir, amis et ennemis, jeune femme en devenir. Elle pouvait passer des heures le nez fourré à la bibliothèque, en parfaite petite Serdaigle, apprenant parfois des sortilèges qui n’auraient jamais du lui tomber entre les mains. Fascinée malgré elle par la magie noire, elle avait en secret acheté beaucoup de livres sur le sujet, afin d’assouvir sa curiosité, dissimulant cet engouement à sa famille avec un soin maniaque, ils n’auraient pu la comprendre. Devenue adulte, elle s’était mariée sur un coup de tête au beau Tobias, un moldu, contre l’avis de sa famille. Elle était jeune, idéaliste, naïve. Elle l’aimait, voilà tout, rien d’autre ne comptait à ses yeux lorsqu’il lui avait passé la bague au doigt.

« Je ne te dis pas de ne plus être une sorcière mais de ne pas utiliser tes pouvoirs devant moi. »

Tobias n’acceptait pas sa nature, qu’il découvrit quelques jours après leur mariage. C’était un homme très cartésien, travailleur et avec les idées bien arrêtées. Employé dans une imprimerie locale, il gérait la comptabilité et occupait son temps libre à entraîner l’équipe de foot des enfants du quartier. Il détestait tout ce qui sortait de l’ordinaire, ce qui ne rentrait pas dans la vie cadrée qu’il désirait, ce qui échappait à ses raisonnements logiques et concrets. La magie lui faisait horreur et avoir une femme pour sorcière était pour lui le comble du malheur. Il lui interdit d’en dévoiler tout signe dès lors qu’ils étaient ensemble, commençant à montrer des signes de violence lorsqu’Eileen voulut s’affirmer comme sorcière et fière de l’être. Elle aurait pu le quitter, elle l’aurait fait, si elle n’était pas tombée enceinte. L’idée de se retrouver seule, sans ressource, sans plus de famille à qui elle avait tourné le dos, eut raison de sa volonté. Elle ne pouvait assumer seule son avenir et celui d’un enfant. La vie avait été cruelle, revenir en arrière était hors de question. C’est pourquoi elle pleurait en regardant ce bébé dormir, ce bébé dont l’annonce de la venue avait laissé le père indifférent. Il savait que cet enfant aura hérité des pouvoirs de sa mère. Il savait qu’il ne sera pas le fils dont il avait souvent rêvé, un fils ordinaire, un fils qui suivra ses traces, un fils dont il pourra être fier.

La maison était semblable à toute autre, dans ce quartier pauvre, où les usines désaffectées côtoyaient des immeubles gris, des maisons désaffectées, des réverbères brisées, des trottoirs fissurés. Comme si le temps et le progrès s’étaient arrêtés, laissant la place à des familles modestes, voire très pauvres. Lorsque le jeune Severus, âgé de quatre ans, grimpait sur une chaise pour regarder par la fenêtre, il voyait une grande rivière tumultueuses, des rues grises, des maisons fissurées en brique rouge et aux fenêtres grises. Il n’aimait pas cet endroit, bien qu’il reflète l’ambiance qui régnait chez lui. Sa mère n’était pas souvent là… Elle travaillait comme employée de bureau dans une entreprise moldue, passant son temps libre à sortir avec des amis qui n’en étaient pas, parlant sans cesse du passé lorsqu’elle était avec lui, parlant du temps où elle était une jeune sorcière, une jeune étudiante à Poudlard. Aujourd’hui, elle n’était plus qu’une femme amère, dissimulant sa baguette et ses pouvoirs, se morfondant dans une vie morne qui semblait avoir eu raison de ses dernières forces. Elle ne regardait jamais plus l’avenir mais sans cesse le passé. Severus ne savait pas s’il aimait ou non sa mère. En un sens, oui, car elle ne le battait pas et lui adressait la parole. Oui et aussi non. Non car elle était terne, sans vie. Non parce qu’il avait l’impression qu’elle ne vivait plus, qu’elle était comme cette maison où ils vivaient, sans chaleur.

« Elle est jalouse car elle ordinaire, alors que toi, tu es spéciale. »

Pour Severus, Lily était comme un rayon de soleil, le seul rayon de soleil qui existait dans sa vie. Plus petite que lui, les cheveux d’un roux éclatant, le visage constellé de tâches de rousseur, elle souriait, elle était vivante et heureuse, elle représentait tout ce que le jeune garçon recherchait depuis sa plus tendre enfance : l’affection, la joie, la chaleur, les rires, les jeux. Une amie à qui s’ouvrir, se confier, avec qui s’échapper, juste tous les deux, pour quelques heures d’un bonheur simple. Ils discutaient, jouaient de leurs pouvoirs tout  juste révélés, parlaient de Poudlard, cette école où tous les deux se rendront. Il affirmait à Lily qu’elle aussi recevra sa lettre, à onze ans. Comment pourrait-il en être autrement ? Elle ne devait pas écouter sa grande sœur, mauvaise, qui la traitait de monstre. Il ne perdait jamais une occasion pour dénigrer Pétunia, car pour lui, elle n’était qu’un des nombreux reflets de son père. Une moldue à l’esprit étriqué, violente par les paroles autant que son père l’était dans les gestes, une vulgaire moldue jalouse de ces pouvoirs qu’elle ne possédait pas, effrayée par ceux qui étaient différents. Le jeune garçon détestait les moldus, à cause de son père et de Pétunia. Il les méprisait, même, les jugeant comme de sous-hommes dont la vie n’avait guère de valeur. Mais Lily… Lily était différente, même si elle était née-moldue. Elle était sa meilleure amie.

Les mois passant ne faisaient qu’accentuer leur envie d’arpenter à leur tour les couloirs de la célèbre école de magie. Severus passait des journées entières absorbés par les livres que possédait sa mère. D’anciens livres de cours, quelques traités de magie, mais surtout, une montagne de livres traitant de la magie noire dont elle lui laissait un accès indifférent. Encore ben jeune pour saisir distinctement les nuances entre le bien et le mal, le jeune garçon ne voyait que les possibilités offertes par ces sorts, potions, filtres et enchantements. Ce monde qui s’ouvrait à lui, il voulait le dévorer, il voulait apprendre, il voulait devenir un formidable sorcier. Enfin, il allait avoir une chance d’échapper à cet endroit morne et à son père violent. Enfin, il allait fuir en un autre lieu. Ces sorts, ces potions… Il brûlait d’apprendre tout cela et d’être reconnu comme un sorcier capable et compétent. L’envie de devenir un sorcier puissant lui brûlait l’esprit, il était dévoré vif par une ambition intraitable. Tous ces sorts… Peu lui importait qu’on les classe comme de la magie noire. Il gravait chacun de ses sorts dans sa mémoire, n’attendant que d’avoir une baguette afin de pouvoir les pratiquer, s’exercer, s’entraîner, toujours plus, afin de servir ses objectifs.

S’il fut déçu de ne pas être réparti dans la même maison que Lily, Severus se consola bien vite en découvrant la noble et fière maison des verts et argents. Poudlard correspondait à tous ses rêves et tous les souhaits qu’il n’avait osé exprimer. Il pouvait affirmer son ambition sans honte, exprimer son besoin d’apprendre, enfin s’entraîner, dans les sombres salles des cachots, s’aidant de tous les livres de sa mère, parfois même aidé par des élèves de sa maison plus âgés qui trouvaient amusant ce petit garçon de première année testant des sortilèges dont il ne devrait jamais avoir entendu parler. Severus était relativement bien intégré, par sa haine des moldus, sa soif de pouvoir et d’ambition, son mépris de bien des personnes, un caractère hautain et des amis triés sur le volet. Le jeune sang-mêlé faisait honneur à sa maison, que ses condisciples dépeignaient comme la plus glorieuse et fière des quatre de Poudlard. Il n’y avait guère de faibles chez eux, chacun s’affirmait sans honte, avec un mépris évident pour les autres maisons, en particulier les Gryffondor. Severus participait tout naturellement à l’entretien de cette haine ancestrale existant entre les deux maisons, refusant d’avouer qu’il y avait sans aucun doute un bon nombre de ressemblances entre elles. Et qu’importe ? Il tenait à faire bonne impression et pouvait se révéler pour cela particulièrement manipulateur.

La seule avec qui il ne jouait aucune comédie restait Lily Evans, son amie d’enfance, la seule et unique personne avec qui il laissait tomber le masque de bon petit Serpentard bien dans les rangs. Elle était précieuse, pour lui. Le fait qu’ils soient amis dérangea beaucoup de leurs condisciples, on reprochait à Severus de continuer à fréquenter une née-moldue, qui avait en plus la tare d’être à Gryffondor. Il refusa pour autant de la jeter dans un coin, refusant de briser cette amitié si importante pour lui. Peut-être l’aimait-il un peu, aussi… Tout ce dont il était certain, du haut de ses onze ans, c’est que Lily passait avant son envie de bien paraître aux yeux des autres, avant le devoir dénigrer les moldus et les Gryffondors, avant tout le reste. Peut-être l’aimait-il un peu. Lorsqu’elle lui souriait, ses problèmes devenaient tout à coup dérisoires. Lorsqu’elle rencontrait un souci, il était le premier à lui proposer son aide. Il aimait marcher avec elle dans le parc e discutant des cours, des professeurs, de la vie au château, du prochain match de quidditch, de l’actualité du monde sorcier, riant ensemble, en jeunes premières années encore bien innocents et naïfs. Peut-être l’aimait-il un peu. La vie était encore si simple, une vie dont il se souviendra avec une profonde amertume, des années plus tard. Oui, peut-être l’aimait-il. Un peu.

« Paresseux. Arrogant. Si fier de lui-même et de sa popularité.»

Severus détestait ces quatre imbéciles qui s’étaient eux-mêmes surnommés les « Maraudeurs ». Et particulièrement deux d’entre eux, Sirius et James. Ils étaient si fiers d’être chez les Gryffondors, si fiers des petits parvenus populaires et imbus d’eux-mêmes qu’ils étaient ! James, surtout, était le pire des deux. Arrogant, si doué en quidditch, rabaissant tout le monde, se moquant de tout le monde, surtout de lui, passant sa vie avec les chevilles si gonflées qu’il était très étonnant qu’il puisse encore marcher. Severus le haïssait et le Gryffondor le lui rendait bien. Un ennemi pur et simple, voilà ce qu’ils étaient. Par-dessus tout, Severus ne supportait pas la façon dont ce Potter regardait Lily. Il la dévorait littéralement du regard, l’étudiait sous toutes les coutures, ne cessait de la coller, lui lancer des propositions de sorties grotesques, se rendait ridicule à chaque fois qu’il était prêt d’elle ! Même si Lily lui affirmait qu’il la laissait indifférente, le jeune homme ne pouvait s’empêcher d’être jaloux de Potter, jaloux de les savoir dans la même maison, jaloux qu’il puisse l’accaparer, soir après soir, jaloux qu’il puisse trop se rapprocher d’elle, jalouse de ces qualités qu’elle pouvait voir en lui et pas en Severus. Jaloux de ce type qui se croyait si supérieur ! Ils ne cessèrent de se défier, s’insulter, se dénigrer mutuellement, chacun crachant à la face de l’autre. Severus ne comptait pas se laisser faire. Il saura vaincre ce type et s’attirer les faveurs de Lily, elle cessera de regarder ce pantin brun ridicule et décoiffé à lunettes pour ne s’intéresser qu’au jeune Serpentard.

Peut-être aimait-il Lily. Un peu.

A ses yeux, la magie noire pouvait être une solution. S’il devenait assez puissant, comment Lily pourrait-elle ne pas être attirée vers lui, voir quel homme devenait son ami d’enfance ? Severus avalait déjà bon nombre de sorts inadaptés à son âge, la plupart interdits, dangereux, encouragés en ce sens par certains membres de sa maison se proclamant ouvertement pro-Seigneur des ténèbres et ravis de voir un jeune élève de plus s’aventurer sur ce chemin glissant qui pourra le conduire, à terme, à rejoindre les légions du mage noir le plus puissant des ces contrées. Sans arrogance inutile, Severus était bel et bien doué dans la pratique de la magie noire Talent hérité de sa mère ou prédisposition naturelle ? Quoi qu’il en soit, il retenait bien plus les sortilèges interdits que les sortilèges qu’on lui demandait en classe. Mais sa matière favorite restait, définitivement, les potions. Les doux effluves, la vapeur s’élevant en tourbillon au-dessus des chaudrons bouillonnants, la patience nécessaire à cette pratique, la précision exigée, la rigueur, il aimait cette matière autant que l’étude des forces du mal. Il aimait cette délicatesse exigée pour la préparation des philtres, ce moment où l’on devait se concentrer intensément pour avoir l’exact bon dosage. Les possibilités étaient infinies ! Son livre de potions était devenu son carnet de notes personnel, il lui arrivait de corriger certaines recettes et d’indiquer d’autres façons de travailler afin d’être plus efficaces. Ce livre reflétait une part de sa fierté bafouée, il avait noté à l’encre noire que ce livre appartenait au Prince de sang-mêlé. Son sang, le nom de sa mère, bien plus fier que le nom de moldu de son père.

Son « combat » contre les quatre imbéciles lui prenait presque autant de temps que les entraînements qu’il suivait. S’il vouait une haine quasi artistique à James Potter, un mépris condescendant à Sirius, un agacement mêlé de mépris à Peter, il ne pouvait en revanche s’empêcher de se méfier de Lupin bien plus qu’il ne le détestait. Certes, il était un plus calme que les idiots qui lui servaient d’amis mais il n’était pas clair pour autant. Toujours cet air absent, cette maladie qui le rongeait et n’en finissait pas, cette fatigue qui s’accrochait à lui, ses mystérieuses absences, tous les mois, à chaque période… Rogue piqué au vif par la curiosité, avait longuement espionné Remus et finit par l’apercevoir, à plusieurs reprises, se diriger vers le Saule Cogneur puis l’immobiliser avant de se glisser au-dessous, tous les mois, à la tombé de la nuit. Ce fut en troisième année que l’incident arriva. En troisième année que ce très cher Sirius Black trouva très amusant de lui avouer qu’il suffisait en réalité d’appuyer sur la plus grosse racine du saule avec un bâton pour calmer l’arbre et suivre Remus. Bien entendu, il avait essayé… et s’était retrouvé nez à nez avec un loup-garou fou furieux. Ce fut James qui vint le tirer de là d’extrême justesse, cette nuit-là, après avoir su pour la charmante blague de son ami. On aurait pu croire que le Serpentard lui en serait reconnaissant mais il ne l’en détesta que plus. Lui, Black, même Lupin. Il les haïssait.

En grandissant, il devint certain que le jeune Rogue ressemblait particulièrement à sa mère. Ses cheveux, tous aussi noirs mais plus graisseux, lui arrivaient jusqu’au menton, raide et fins, renforçant son teint cireux, presque maladif. D’un naturel mince, voire maigre, il n’avait pas un corps d’athlète ni de sportif. Ses yeux ne reflétaient aucune chaleur, bien qu’ils soient très expressifs et vifs. Même son apparence semblait montrer son monde son peu d’amabilité envers les autres. Les sourires lui étaient de plus en plus inconnus, si ce n’est des sourires cyniques, emplis d’amertume. Rogue, adolescent, était devenu l’archétype même du bon élève de Serpentard, à tel point que cela en devenait caricatural. Solitaire, passionné par la magie noire, passant des heures dans les cachots à concocter des potions et corriger les existantes, en inventer de nouvelles, créer de nouveaux sorts, pour la plupart dangereux, assez sombre et renfermé, les cheveux et les yeux noirs, rasant les mus comme une chauve-souris, terrifiant les premières années, méprisant les né-moldus et les insultant, traînant avec de futurs mangemorts, arrogant et cynique, il était un adolescent sans chaleur, comme il l’avait reproché à sa propre mère durant des années. Il venait d’avoir quinze ans et éprouvait déjà pour la vie un ennui blasé. Il était rongé par la jalousie contre certaines personnes, par l’amertume d’une vie qu’il n’avait pour le moment jamais réussi à combler comme il le désirait, par cette forme de solitude qu’il s’imposait malgré lui car il ne saurait dire ce qui pouvait le rendre heureux, car il ignorait qui il pourrait vraiment être, devenir.

« Je n’ai pas besoin de l’aide d’une sang-de-bourbe comme elle. »

Le soir même, Severus avait été retrouvé Lily à la tour des Gryffondor, la supplier de lui pardonner, ses mots avaient dépassé sa pensée, elle était la seule qu’il ne considérait pas ainsi. Oui, il insultait toutes les personnes de même naissance qu’elle, oui, il était ami avec des élèves qui l’insultaient elle, non, il ne voulait pas les laisser tomber, oui, il regrettait, si fort. Leur amitié fut détruire, brisée en miettes, ce jour-là. Rogue aurait pu la supplier à genoux toute la nuit. Il ne vit qu’une brève envolée de cheveux roux fuser dans l’obscurité avant de disparaître, le tableau de la salle commune des Gryffondors se refermant derrière elle dans un lourd grincement. Lily, Lily… Il n’avait rien pu l’avouer, il ne lui avait pas dit pourquoi elle était la seule née-moldue différente à ses yeux. Pourquoi… Il l’aimait. Peut-être. Un peu. Il en était certain. Il l’aimait. Revenu dans son propre dortoir, il enfouit sa tête dans son oreiller pour que personne ne puisse l’entendre pleurer, littéralement hanté par les beaux yeux verts de Lily. Dieu qu’il l’aimait, il aurait donné sa vie et son âme pour elle, il aurait tout fait pour la protéger, la rendre heureuse, elle lui était précieuse, et il avait tout gâché. Par sa seule faute, il avait tout gâché. Jamais un souvenir se grava avec autant de force dans sa mémoire que celui-ci, les yeux accusateurs de Lily, son mépris, son départ. Il ne put jamais se faire pardonner. Jamais il ne put être à nouveau son ami, retrouver la place qu’il avait gagné auprès d’elle, lors de plus tendre enfance.

Marqué à vie, encore plus rongé par l’amertume et la colère, cet incident fit s’évanouir les dernières barrières qui retenaient encore le jeune Serpentard. Plus personne n’osera bientôt se moquer de lui ni l’insulter, il deviendra un sorcier puissant et craint. La flamme de son ambition n’en fut que rallumée avec plus de force, il perdit peu à peu, au cours de sa cinquième année, ses derniers freins, ses dernières inhibitions, ses derniers états d’âmes. Il avait une place dans ce monde, lui aussi, et si ce n’était aux côtés de Lily, ce pouvait être à servir un immense projet, puissant et qui pouvait changer la place de ce monde. Severus avait à peine dix-sept ans lorsqu’il franchit le pas et reçut à son tour la Marque des Ténèbres. Encore collégien, en septième année, il rejoignit les rangs du Seigneur des Ténèbres, tel qu’il avait été destiné tout au long de sa scolarité. Le fossé entre lui et les autres s’était creusé comme un ouragan, il aimait user de son pouvoir pour martyriser ceux qu’il détestait, vouant une haine de plus en plus vivace à James Potter, d’autant plus lorsqu’il commença à sortir avec Lily. Devant elle, les deux jeunes hommes se retenaient, plus ou moins, mais une fois qu’elle était absente… Severus ne touchait toujours pas Lily. Il ne l’insultait pas, ne lui disait absolument rien, n’ayant plus jamais tenté de lui adresser la parole depuis ce fameux jour. Au fond de lui, il éprouvait toujours cet amour dévorant pour elle et ses beaux yeux verts, mais comment l’avouer ? Il était un mangemort, elle était une née-moldue, leurs chemins étaient déjà tracés.

Au sortir de Poudlard, Severus était devenu un homme très froid, bien plus sûr de lui qu’il ne l’avait été depuis sa plus tendre enfance. Maître dans l’art des potions, il cultivait bien des dons très utiles chez les mangemorts. Il était un legilimens accompli, don travaillé et renforcé tout au long de sa scolarité et au-delà, un don dont il pouvait se vanter sans aucun doute. Habile espion, sachant manipuler les gens, il pouvait autant se faire apprécier que détester lorsqu’il le désirait, sachant où appuyer pour faire mal et comment distiller la peur ou la crainte chez ses ennemis. Manipuler, certes, il savait le faire, il aurait pu être acteur dans une autre vie, tant il savait endosser tous les rôles qu’on lui confiait. Il gagna bien vite les faveurs du Maître des Ténèbres, devenant rapidement un de ses plus fidèles mangemorts, un homme de confiance, dévoué, prêt à le servir jusqu’à la mort. Rogue, après toutes ces années, touchait enfin tous ces espoirs du bout des doigts. Il était reconnu et respecté, les autres mangemorts le craignaient ou se méfiaient de lui,  il participait à un projet à la hauteur de son ambition, cette vie savait le combler. Enfin. Malgré tout, l’amertume ne le quittait toujours pas. Jamais il n’avait pu oublier Lily, gardant son souvenir au fond de son cœur prisonnier par la glace. Il savait qu’elle s’était mariée avec Potter…

« Aucun des deux ne peut vivre tant que l’autre survit. »

Le Seigneur des Ténèbres avait rit si fort lorsque Severus l’avait supplié à genoux d’épargner Lily. Il n’avait que vaguement répondu qu’il ne voulait que se débarrasser de l’enfant, si la mère ne s’interposait pas, elle ne craignait rien de lui. Mais comment y croire ? Comment penser que Lily ne voudra pas protéger son fils ? Son unique enfant. Severus était à moitié fou d’inquiétude et de peine lorsqu’il revint à Poudlard, cette nuit-là, suppliant Dumbledore à son tour pour qu’il protège Lily. Sa famille. Qu’il les mette hors de portée, tous les trois. Il fera tout ce que le directeur voulait, en échange de cela, il acceptera tout s’il mettait Lily et sa famille en sûreté. Il lui en faisait le serment. Rogue avait véritablement cru, oui, que le vieil homme pourrait protéger Lily. N’était-il pas le seul mage que le Seigneur des Ténèbres craignait ? Le seul qu’il n’osait attaquer ? Le mangemort l’avait cru, il pensait Lily en sécurité, maintenant, jamais le mage noir ne pourra plus l’atteindre, ni elle ni sa famille, jamais, elle était en sécurité, protégée, inatteignable, c’était certain. Rogue vivait dans l’angoisse, l’attente, espérant simplement que Lily soit saine et sauve. Malgré le temps, les chemins opposés qu’ils avaient tous deux emprunté, elle restait à ses yeux son amie d’enfance, la femme qu’il aimait. Il avait cru la sauver… Mais qui pouvait vraiment échapper à la haine du Seigneur des Ténèbres ?

Ce soir-là, le bureau du professeur Dumbledore avait le silence d’un tombeau. Silence lourd et oppressant, qui n’était brisé que par les sanglots de Severus. Il avait le visage d’un homme venant de traverser des siècles de misère, appuyé contre un mur de pierre, tremblant avec force, aussi livide qu’un cadavre, respirant avec difficulté tant la peine lui serrait la gorge. Dumbledore restait silencieux, tête baissée, assis à son bureau. Il murmurait que Lily et James étaient morts car ils avaient fait confiance à la mauvaise personne. Comme lui-même. Il eut un geste presque violent, mélange de colère et de désespoir, avec un soupir mêlé de sanglot. Qu’importe, à présent ! Le Seigneur des Ténèbres avait disparu, Lily était morte ! Morte… Elle était morte. Le monde se serait effondré autour de lui qu’il n’aurait pu s’y intéresser, seulement tourmenté par cette seule pensée, la mort de la belle rouquine aux yeux si verts. Il était harcelé par son image, la revoyant à huit ans dans le parc où ils allaient jouer, à onze ans lors de leur répartition, à quinze ans lorsque leur a moitié s’était brisée, à vingt ans lorsqu’il l’avait revu discrètement, puis cette nuit-là, dans cette maison détruire à Godric’s Hollow. Elle. Etait. Morte ! Et son fils… Qu’importe, là aussi, il n’avait plus besoin de protection, le Seigneur des Ténèbres était mort. Dumbledore pouvait confier l’enfant à n’importe qui, toutes les familles sorcières de leur monde seront heureuses de prendre en charge celui qui les avait débarrassés du mage noir.

« Harry a toujours besoin de protection. Voldemort reviendra et ce garçon courra alors un terrible danger. »

« Personne… Ne doit savoir. »

« Je tairai ce qu’il ya  de meilleur en vous ? »

« Personne ! »

« Alors que vous risquez votre vie chaque jour pour le protéger… »

Aussi paresseux que son père. Fier de sa célébrité. Naïf, n’écoutant rien ni personne, se croyant au-dessus de toutes les règles ! Cet enfant était une torture quotidienne, pour Severus. Il avait le visage de son père, ses lunettes et ces cheveux noirs ébouriffés, ce caractère hautain et irresponsable, son air inconscient, son comportement d’idiot toujours prêt à bafouer toutes les règles ! Et il avait ses yeux, les siens, les yeux de Lily. C’était son fils. Rogue ne cessait de le dévisager, une fois la cérémonie de répartition terminée. Son fils… Il avait les yeux de sa mère et pourtant, Severus ne pouvait que le détester, haïr cet enfant qui ressemblait tant à son père, haïr cet enfant pour lequel Lily était morte. Il le détestait, il lui donnait envie de  vomir… Il devait l protéger, pour elle, pour Lily. S’il n’avait su être un véritable ami pour elle, alors il pouvait faire cela pour son fils, être un protecteur de l’ombre pour lui. Oui, cet enfant le haïra, le détestera, le prendra pour le plus odieux des mangemorts, comme tout un chacun dans cette école et ce pays. Il sera un monstre pour eux tous, un meurtrier, un vautour. Dumbledore avait sa parole, il continuera à travailler dans l’obscurité pour lui, sous ses ordres. Pour Lily.



_________________


Dernière édition par Severus Rogue le Sam 9 Jan 2016 - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR DE POUDLARDMangemort
    DIRECTEUR DE POUDLARD
    Mangemort
AVATAR : Alan Rickman
MESSAGES : 129

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureux frustré de très longue date
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 janvier 1960, dans une petite ville moldue sans intérêt
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Ven 1 Jan 2016 - 17:21

Suite de l'histoire, et sorry, le sujet du dessus refusait d'être plus édité :


Comme une malédiction, cette école avait attendu la venue de l’enfant entre ses murs pour accumuler de problèmes de plus en plus graves. Severus se demandait très sérieusement si le fantôme ou l’esprit du père ne s’était pas réincarné dans le fils tant il avait l’art d’attirer les problèmes… Dumbledore avait beau trouvé le garçon attachant et doux, Rogue ne voyait en lui qu’un sale gosse impulsif bien trop fier de lui-même et toujours prêt à tout pour se faire encore plus remarquer. Aussi paresseux et arrogant que son père… Tout aussi simplet, idiot, sans intérêt. Un gamin qui attirait les ennuis… Il venait de débuter sa première année que déjà la foire revenait en force au château. Rogue n’était pas très ami avec ses collègues, mais s’il y en avait un de qui il se méfiait comme de la peste, c’était bien Quirrell. Ce type voulait la pierre philosophale, c’était évident. Gloire, richesse, pouvoir, tout cela étaient des désirs que l’on pouvait combler grâce à cette pierre et que le professeur de potions comprenait à la perfection. En revanche, pourquoi avait-il essayé de tuer le fils de Lily ? Rogue n’avait eu que peu de temps pour réagir, lors du match, ce qui n’avait guère arrangé le cas de son collègue lorsque celui qu’on surnommait la chauve-souris noire lui était tombé dessus pour qu’ils s’expliquent. Des années plus tard, en y repensant, Rogue admettait que ce ridicule petit homme n’aurait été rien sans l’esprit du Seigneur des Ténèbres accroché à lui.

D’une façon générale, Rogue n’appréciait pratiquement personne à Poudlard. McGonagall était à ses yeux une vieille aigrie trop rigide et bien trop facilement manipulable. Flitwick était un idiot, Chourave manquait d’ambition, l’infirmière parlait trop, il aurait pu continuer la liste ainsi durant des heures, en frappant tour à tour collègues, élèves, membres du personnel puis passer sur les habitants du village. Il méritait bien son surnom de chauve-souris, étant d’un naturel solitaire, sombre, cynique avec ceux qu’il détestait, incroyablement méprisant avec la majorité de ses élèves, souvent très injuste envers les élèves. Ses victimes favorites en cours étaient les rouges et or et particulièrement d’eux d’entre eux. Le Potter miniature décoiffé à lunettes, bien entendu, mais aussi le gamin Londubat, bien trop immature et irresponsable à ses yeux, qui arrivait à causer une catastrophe à chaque cours. Et dire que ce gosse ignorait qu’il aurait pu être à la place du fils Potter… Severus ne pouvait s’empêcher d’y songer, lorsqu’il le voyait. Cet enfant aurait pu être le garçon à la cicatrice, à la place du fils de Lily. Et elle sera toujours en vie, elle serait toujours là, avec ses boucles rousses et son sourire. Enfin… Londubat restait le cornichon le plus inoubliable de toute sa carrière, tellement nul qu’il pourrait en coller des dépressions à tout le corps professoral. Être *** à ce point, cela relevait du génie ! Pourvu qu’il n’ait jamais la mauvaise idée de se reproduire, ce monde ne le supporterait pas.

« Le journal qu’Harry a détruit aurait pu corrompre bien plus gravement la petite Weasley. Lucius Malefoy voulait jeter le discrédit sur cette famille, heureusement que tout s’est bien terminé.  »

Et comment Lucius avait-il eu la main sur un tel objet ? Il était très troublant que le Seigneur des Ténèbres ait égaré ce genre de choses… Et encore plus étonnant que Malefoy l’ait conservé. Rogue souleva le journal percé en son centre puis le feuilleta avec lenteur, assis sur un confortable fauteuil. Vu ainsi, ce journal n’avait rien de spécial, il ne s’agissait que d’un cahier de notes à la couverture noire, sans rien d’extraordinaire. Et pourtant, à cause de cet objet, Harry avait dû affronter le Seigneur des Ténèbres une seconde fois, quoi que sous une forme moindre et affaiblie. Son regard se posa avec lenteur sur l’épée de Godric Gryffondor, posée sur le bureau. On aurait pu croire à une fracture du temps, comme si les fondateurs de cette école avaient de nouveau surgi dans cette école cette année. Dumbledore examinait de nouveau le journal, pensivement, comme s’il espérait y trouver autre chose d’intéressant. Il n’y avait pourtant plus rien à y tirer, à présent, le vieillard perdait son temps. Severus fit quelques pas dans le bureau, sa main se posant inconsciemment sur sa marque des ténèbres, recouverte par ses vêtements noirs et à peine visible aujourd’hui. Quirrell aux deux têtes l’année précédente, le fantôme de Jedusor adolescent cette année. Qu’en sera-t-il l’année suivante ? Sous quelle forme reviendra-t-il ?

– Comptez-vous révéler la prophétie à Potter, Dumbledore ?

– A douze ans, il est encore un peu trop jeune. Il est très prématuré pour cela, Voldemort n’a encore aucun moyen de retrouver tous ses pouvoirs.

– Pour ma part, je pense que cela pourrait survenir bien plus rapidement que ce que nous croyons.

Peut-être était-il pessimiste mais les événements ne l’aidaient guère à songer autrement. Et ce ne fut pas la suite qui vint lui donner tord… Rogue, autant l’avouer, avait eu un minuscule espoir que l’année soit un peu plus calme que les deux précédentes. Espoir violemment anéanti, étouffé, lorsque Remus Lupin revint à son tour à Poudlard pour enseigner la DCFM. Le directeur de Serpentard ne détestait pas Lupin… Du moins, il ne le détestait pas tant que ça. Il dû lui préparer la potion Tue-Loup chaque mois pour lui permettre de mener un semblant de vie normale, sans cesser de se méfier de lui. Pour Rogue, une seule personne pouvait être une aide pour Black, échappé de prison, et cette aide se nommait Remus Lupin. Prendre un loup-garou pour professeur, au moment où Black s’évadait de prison ! Qui d’autre qu’un de ses anciens amis pouvait l’aider ?! Cette idée de vouloir apprivoiser un loup-garou… Dans un lieu rempli d’enfants, qui plus est. Et si ce cher Lupin avait tout à coup l’envie de quitter la sécurité de son bureau pour une petite balade au clair de lune ? Rogue passa l’année entière a essayé de convaincre Dumbledore que Lupin était aussi dangereux que Black. Ce dernier avait prouvé dès ses treize ans qu’il était capable de commettre un meurtre et Lupin, en tant qu’ami, ne pourra refuser de lui tendre la main.

Le fait que Black parvienne tout de même à s’échapper malgré tout fut la cause d’une très grande rage, pour Rogue. Ce type avait été un de ses pires ennemis, il ne pouvait tolérer de le savoir en liberté. Dumbledore pouvait raconter ce qu’il voulait, Black avait déjà prouvé qu’il pouvait être un assassin, n’importe qui n’avait que le regarder pour en être convaincu ! Avec ses yeux noirs de cafard et son air de tordu… Rogue n’avait peut-être pas plus belle apparence mais lui au moins avait une certaine classe, une prestance inconnue de Black. Dieu merci, Lupin avait quitté l’école… pour être remplacé par un ex-auror névrosé, paranoïaque et à moitié fou. Brillant, absolument brillant ! Si on ajoutait ça la petite scène lors de la coupe du monde de Quidditch et la marque des Ténèbres qui devenait de plus en plus visible… Assis à son bureau, au milieu de la nuit, Rogue leva lentement la manche de son habit pour la dévoiler, la contemplant d’un air pensif. Une fois de plus, le passé venait leur sauter à la gorge, jamais ils ne l’avaient vu si brillante depuis les temps où le Seigneur des ténèbres était au sommet de sa gloire. Karkaroff avait raison, leur ancien maître était proche… Mais le directeur de Durmstrang était un lâche. Il fuira si le mage noir revenait au sommet de sa force et il sera rattrapé puis tué assez vite, dès que les autres mangemorts lui seront tombés dessus.

Le professeur de potions serra le poing, l’autre main posée sur la marque, le regard sombre. Dumbledore n’ignorait pas que la marque reprenait plus de force, d’autant plus avec l’incident lors de la coupe du monde, plus personne ne l’avait ainsi invoquée depuis treize ans. Dans quelques semaines, quelques mois, ou seulement quelques jours… Cela sentait très mauvais. Rogue rabattit sa manche, de plus en plus sombre, regardant sans le voir ce qui était sur son bureau. Des livres de potions, des devoirs des deuxièmes années à corriger, des échantillons… Tout cela représentait son quotidien à Poudlard et jamais ce quotidien ne lui avait paru si menacé. Son regard tomba sur un bout de papier coincé dans un de ses livres. Il le tira, dépliant ce qui était en réalité une photo. Une photo de Lily, prise avec un appareil moldu et qu’il n’avait jamais enchantée pour qu’elle bouge. Une photo d’elle prise durant les vacances d’été, alors qu’ils avaient quatorze ans. Son fils était en danger… Mais Rogue pensait qu’il avait sans doute plus d’ennemis que prévu. Potter n’avait pas les capacités suffisantes pour avoir trompé la coupe de feu et s’inscrire à ce fichu tournoi… Mais Voldemort voulait le tuer de sa main, pas laisser le boulot à un dragon ou à des strangulots en manque de sensations. Peut-être tout cela n’était-il qu’un malheureux concours de circonstances ?

Pour une fois, il aurait adoré se tromper, que le renouveau de cette marque ne soit pas en effet la pire des annonces…

Potter avait une chance infernale… Une chance dont il ne se rendait peut-être même pas compte. Se tirer vivant d’une situation pareille… Et il ne savait toujours rien de la prophétie, bien que Dumbledore peine à trouver des excuses pour tout lui cacher. Rogue avait envie de lui crier qu’il n’était qu’un vieil imbécile, à ne jamais prendre assez de précautions, envie de lui hurler qu’il n’avait aucune idée de ce qu’il fallait réellement faire et qu’il restait là à bavasser avec les autres membres de l’Ordre, de nouveau réunis, au lieu de chercher un moyen de détruire le Seigneur des Ténèbres. Kingsbley, Balck, Lupin, Weasley, Maugrey, McGonagall… Tous les anciens et quelques nouveaux. Une « armée » qui n’allait sans doute pas faire long feu, exactement comme l’ancienne version de l’Ordre qui avait été décimée par les mangemorts. Juste une mascarade de plus, d bons et courageux anciens Gryffondors qui allaient tous sauter en cœur sur l’ennemi sans avoir le moindre plan ni faire preuve du moindre discernement, naviguant avec vue avec certes beaucoup de volonté mais un esprit bien trop rigide pour que cela fonctionne. Du genre « les gentils contre les méchants ». Aucun n’était capable de penser de la façon de l’ennemi alors que la clé était là ! Penser comme son ennemi, c’était trouver son point faible et la meilleure façon de l’abattre. « Pour vaincre ton ennemi, aime ce qu’il aime, déteste ce qu’il déteste, et alors seulement tu accéderas au fond de son âme et tu sauras comme le toucher. ».

Les Gryffondors étaient incapables de comprendre et surtout penser ainsi. Ils ne discernaient pas le vrai du faux, ne cherchaient pas à voir au-delà des apparences. Dieu merci, Albus était beaucoup moins idiot que tous les membres de l’Ordre réunis et il s’acharnait à comprendre Voldemort, connaître son passé, les pensées qu’il pouvait avoir, comprendre… Comprendre tout cela. C’était la clé. Sans oublier les charmants éléments extérieurs qui venaient leur pourrir la vie. La liste des personnes que le professeur détestait, déjà copieusement garnie, s’agrandit encore avec Dolorès Ombrage. Severus avait envie de vomir en admettant ça, mais à côté d’elle, même Black était agréable à côtoyer. Détail qu’il n’avouera cependant jamais, même sous la torture. Soupirant, il fit un sourire amer en écoutant Weasley assurer qu’il prenait le premier tour de garde au Ministère. Si le père était aussi maladroit que le fils, l’Ordre pouvait être rassuré. Les combats allaient recommencer, les morts s’accumuler de nouveau, tout cela pour rien car ils ignoraient comment détruire le mage noir. Et si on attendait Potter… Le gamin avait quinze ans ! A quinze ans, on se préoccupe des examens, des filles, des amis, pas d’entrer dans la tête d’un seigneur du mal dans le but de le tuer, même lorsqu’on s’appelait Harry Potter.

Avec ça, le problème quand on s’appelait Harry Potter et qu’on étudiait à Gryffondor, c’est non seulement qu’on fonçait dans tous les pièges possibles sans réfléchir une petite seconde et qu’en plus on y entraînait ses amis avec soi. Rogue poussa un profond juron en découvrant que les gamins avaient disparu, partis retrouver Black alors qu’il venait d’affirmer être en parfaite sécurité. Ce gosse n’aurait-il pas pu vérifier ?! Severus l’insulta de tous les noms en redescendant très vite dans son bureau, utilisant la poudre de cheminette pour recontacter le QG et prévenir les autres, qu’ils aillent chercher les mioches. Ombrage devait encore être dans la forêt mais tant pis, détail mineur et qui n’effleura son esprit qu’un centième de seconde avant de le quitter. Si Voldemort e dévoilait aussi ouvertement, c’était qu’il acculé au mur ou bien si puissant qu’il pensait que plus personne ne pouvait l’arrêter, désormais. Dumbledore ne pouvait trouver tout ce qui lui manquait, ils manquaient de temps et il partait à chaque fois seul. Du temps, voilà ce qu’ils manquaient le plus. Du temps… Mais ils n’avaient aucun moyen d’en obtenir plus.

« Le sort va se propager, Albus… »

La main, ridée et sans force, était presque entièrement noire, comme si on venait de la brûler gravement. Rogue l’examina avec un pincement, faisant un signe au directeur pour qu’il boive le reste de la potion. Quel fou avait-il été d’enfiler cette audite bague plutôt que de la détruire sur-le-champ ! Il avait été tenté… Tenté, tenté par ce pouvoir si noir, il allait le payer de sa vie. La bague fendue gisait sur un coin du bureau, semblant aussi inoffensive que n’importe quel autre objet de cette pièce, à présent. Donc cette bague avait appartenu au grand-père de Voldemort et sans doute à Serpentard lui-même, en des temps bien lointains. Rogue se redressa avec lenteur, pendant que Dumbledore lui demandait combien de temps il lui restait.

– Je dirai un an… Peut-être moins.

– Je vois. J’ignore ce qui m’a pris, j’ai été terriblement tenté… Mais la mort vient si sûrement à moi, désormais. Vous devez savoir quel ordre Voldemort a donné au jeune Malefoy. Il serait regrettable qu’il échoue, sa famille serait en grave danger.

– Et donc ? Vous comptez laisser Drago vous tuer ?

– Pas du tout. Je veux que ce soit vous qui me tuiez, Severus.

Le professeur se figea tout net, son cœur ratant violemment un battement avant de repartir de plus belle, le faisant trembler de tous ses membres. Se reprenant, il se retourna avec lenteur, espérant malgré lui voir un sourire moqueur sur le visage du vieil homme, quelque chose qui lui prouve qu’il faisait à nouveau preuve de son humour douteux. Mais il avait ce même regard sérieux que lorsqu’il préparait ses plans ou un combat. Ah… Donc il voulait que Rogue le tue ! Et il lui demandait ça comme ça, le plus simplement du monde, comme s’il l’envoyait juste à Pré-au-Lard lui acheter des sorbets au citron ! Mais bien sûr, voyons, c’était tout à fait commun que votre directeur vous demande de l’assassiner, qui pourrait être choqué par ça, on se le demande ? Le directeur de Serpentard pouvait tout à fait brandir sa baguette dès maintenant pour l’étendre entre quatre planches ! Avait-il une préférence pour le lieu de sa mort ou son bureau fera l’affaire ? Il voulait un peu de temps pour ses affaires avant ou n’importe quel moment sera bon ? Pourquoi ne pas faire cela en public, également, cela fera du spectacle !

– Et vous voulez que je le fasse maintenant ? grinça-t-il d’un ton ironique. Ou vous avez besoin d’un peu de temps pour rédiger une épitaphe ?

– Oh, je ne suis pas pressé. Mais la mort vient à moi, aussi sûrement que possible, et je ne souhaite pas que l’âme de Drago soit définitivement noircie à cause de moi. Ce jeune garçon n’est pas un assassin.

– Et que faites-vous de mon âme ?!

– A vous de juger si aider un vieil homme à mourir vite peut entacher votre âme, Severus. J’avoue que j’aimerai une mort plus rapide et moins douloureuse que celle qui m’attendrait face à Bellatrix. Ou même Greyback, j’ai cru comprendre que Voldemort l’avait pris à son service.

P**, il était sérieux. Rogue secoua la tête, marchant un peu dans le bureau en se demandant si cela pouvait vraiment être pire. Et oui. Ça pouvait toujours être pire ! Il écouta le professeur Dumbledore sans pouvoir véritablement bouger, les mots entrant dans son esprit et le traversant de part en part en le secouant profondément. Voldemort. Cette magie si noire. Les Horcruxes. Le sacrifice de Lily. Cette nuit d’horreur et de mort. L’âme du Seigneur des Ténèbres. Une part de cette âme… accrochée au jeune homme. Le gamin avait seize ans, aujourd’hui, mais il était déjà condamné à mourir depuis le jour même où il avait reçu cette cicatrice. Ce gosse était un mort en sursis ! Depuis des années ! Voilà des mois et des mois que Rogue devait veiller sur lui, le protéger, tout cela pour qu’il puisse mourir au moment opportun ?! Il se tourna vers le directeur, outré, dégoûté, imaginant sans aucune peine la réaction de Lily si elle pouvait savoir que sa mort avait été vaine. Elle n’avait été tuée que pour qu’on amène son fils à la mort seize ans plus tard. Il n’avait dû protéger le garçon que pour qu’il puisse mourir au bon moment. Simplement pour ça. Toutes ces années, ces pleurs, ces cris, ces effrois, pour ça. Une mort programmée, pour rendre le sacrifice de Lily inutile.

– Depuis des années, Albus… Voilà des années que je mens pour vous, que j’espionne pour vous, que je protège le fils de James pour vous, et aujourd’hui, vous m’annoncez que vous ne l’avez gardé en vie que pour qu’il puisse mourir au bon moment ! Que vous ne le destiniez qu’à ça, vous ne l’avez élevé que pour ça, comme un porc que l’on envoie à l’abattoir !

– Ne me dites pas que vous vous êtes attaché à ce garçon, Severus…

– Attaché à lui ?!

Un geste souple, une formule, une voix rauque de peine et de déception, de colère, d’amertume, de regrets. Une biche argentée, patronus puissante et brillant, jaillit de sa baguette, courant autour des deux hommes dans tout le bureau avant de disparaître dans la fenêtre et la nuit. Dumbledore avait une expression choquée, comme s’il ne pouvait y croire.

– Lily ? Après tout ce temps ?

– A jamais.

« Cette guerre pourra-t-elle être gagnée… »

On aurait pu croire qu’un esprit ou un Dieu avait brusquement décidé d’accélérer le temps, s’amusant avec les vies humaines comme avec de vulgaires pantins, se servant d’eux tous à l’instar de jouets personnels, si aisément cassables, telles de vulgaires brindilles. Le temps filait trop vite. Comment pouvaient-ils déjà être en Novembre ? Comment la neige était-elle arrivée si vite ? En d’autres circonstances, Rogue aurait savouré cette année comme une immense victoire personnelle, inoubliable, ayant enfin obtenu le poste dont il rêvait depuis des années ! Une victoire, la fin d’une longue lutte acharnée, lutte gâchée, déjà, étouffée dans l’œuf. Les mois passaient trop vite… Rogue en vivait plus qu’avec la hantise de cette fin d’année, il savait que tout allait basculer, il savait que la guerre allait prendre une toute nouvelle ampleur, que ces mois seront décisifs, dans la lutte contre Voldemort. Son visage, déjà bien cireux d’ordinaire, ne le devenait que plus au fil du temps. Il était de plus en plus sombre et renfermé, de plus en plus brutal et injuste avec les élèves, rêvant si souvent de leur hurler de s’entraîner plus que ça s’ils ne voulaient pas bêtement mourir comme le tas de cornichons apathiques et ignares qu’ils étaient tous.

Son plus gros souci restait néanmoins Drago. Il ne pouvait veiller sur lui comme il aurait voulu le faire. Dumbledore pouvait bien râler là-dessus comme il le désirait, surveiller le jeune Serpentard n’était pas aussi simple ! Il avait beaucoup changé depuis l’emprisonnement de son père et les nouvelles responsabilités qui pesaient sur lui. Le Seigneur des Ténèbres savait très bien que Drago n’avait aucune chance de réussir, il ne lui avait confié cette mission que pour torturer Drago et rendre fous ses parents, afin de les punir de leur échec. Le jeune homme était acculé, pris au piège, poussé aux derniers extrêmes. Cette opale était un coup d’épée dans l’eau… Comment Drago avait-il pu espérer une seule seconde que cela fonctionnerait ?! Tout comme le poison dans le vin, il n’avait pas assez réfléchi. Il refusait obstinément que Severus l’approche, le tenant désormais pour un des responsables de la disparition de son père, pour un ennemi, un monstre qui essaierait de lui voler sa tâche. En un sens, il avait raison, Rogue comptait bien lui « prendre » cette tâche, parvenu à la fin… Le jeune Malefoy n’était pas idiot mais cette pression qu’on lui imposait le rendait dangereux pour lui-même et pour les autres.

Rogue ne sut jamais qui avait provoqué qui le premier, ce qui s’était passé exactement, cette journée de mai, presque au mois de juin, mais le résultat était là. Drago à moitié mort par ce sort de magie noire, Potter debout devant lui qui n’avait apparemment ignorait tout des effets de ce maléfice. Rogue n’était parvenu que de justesse à sauver Malefoy et ce uniquement car il connaissait à la perfection ce sort, et pour cause. Il en était l’inventeur, le créateur, ce sort était l’un de deux qu’il avait noté dans son vieux livre de potions, livre qui avait atterri il ne savait comment entre les mains de ce binoclard décoiffé. Maintenant, il comprenait bien mieux pourquoi Potter était devenu si bon en potions, sous la houlette de Slughorn, après des années d’incapacité et de bêtise dans ses propres cours ! Ce sort… C’est lui qui avait récupéré son livre, ce livre où il avait noté d’une encre noire qu’il appartenait au Prince de sang-mêlé. Prince, le nom de sa mère… Bien plus fier que le nom de son moldu de père. Ce petit crétin utilisait des sorts dont il ne connaissait même pas les effets, à présent ! Jamais Severus n’avait eu autant envie de lui faire subir un petit endoloris, ne s’étant contenu qu’à très grande peine. Drago aurait pu y rester ! Comme si c’était le moment de rajouter de tels soucis…

Le mois de juin arrivait sur eux.

Ce soir-là, Dumbledore était parti avec Potter, chercher un nouvel Horcruxe. Restait à savoir si les leçons qu’il lui avait données cette année seront suffisantes pour qu’il termine le travail. L’école plongeait peu à peu dans le sommeil, sans se soucier une seule minute de ce qui allait arriver ce soir. Debout au sommet de la Tour d’Astronomie, Severus regarda la nuit envahir progressivement tout le domaine de l’école, faire briller le lac d’une lueur de ténèbres. Un vent léger agitait ses longs vêtements noirs et ses cheveux gras, la lune éclairant faiblement son visage très grave, sa main serrée sur sa baguette. Drago agira ce soir, il comptait profiter de l’absence du directeur. Ce soir… C’était ce soir du mois de juin que tout sera bouleversé. Reculant avec lenteur, il quitta le sommet de la tour, se préparant. Ce soir. Ce soir, il allait mettre fin aux jours d’Albus Dumbledore. Ce soir. Cette nuit. Son cœur battait si vite et forte qu’il en avait mal, frissonnant avec violence. Ce soir. Son regard se porta à nouveau vers les hauts murs du parc, la bouche entrouverte, le souffle court. Ce soir. Le directeur allait revenir, Drago sera devant lui, Rogue également. Ce soir. Il mourra ce soir...

« Fais-le, Drago ! »

Severus s’était dressé devant le jeune homme pâle et immobile, tétanisé, brandissant sa baguette, sous le regard du jeune Malefoy, de Potter, des mangemorts présents, debout seul dans l’espace vide devant le directeur, affichant une expression dévastée que seul le vieil homme pouvait voir. Il croisa son regard serein une dernière fois en annonçant la formule terrible, avant que le grand éclat de lumière verte n’éclaire la scène, avant que le corps d directeur ne bascule en arrière, avant qu’il ne tombe du haut de la tour d’astronomie. Il tomba, sans vie, il tomba avec une certaine grâce, jusqu’au pied de la tour. Mort. Severus l’avait tué. Il agit comme un automate, attrapant Drago par le bras, l’entraînant avec lui, le tirant au loin, se sentant « vide », brûlé de l’intérieur, sa baguette tremblant entre ses mains. Le dernier ordre du directeur avait été accompli, il avait chuté, tel terminait le plus grand sorcier que ce monde ait connu. Rogue restera à jamais, dans cette histoire, comme le mangemort qui avait mis fin aux jours du puissant mage, par fidélité au Seigneur des Ténèbres. Il l’avait tué, la guerre allait prendre un nouveau tournant, tout comme cette école. Severus courait sans plus avoir conscience de ce qui l’entourait, il courait en tirant Drago, il courait avec cette sensation amère, qui lui serrait la gorge.

Dumbledore était mort.

Potter voulut s’interposer, l’arrêter, sans doute venger celui qu’il admirait tant. S’il savait… Rogue ne pouvait tout lui dire maintenant, quand bien même il l’aurait voulu. Qu’il cesse de hurler comme un mioche ! Il n’avait encore aucune idée de la véritable souffrance, de l’horreur de ce monde ! Mais il allait l’apprendre. Très vite. Il était temps pour de lui de quitter les murs de Poudlard, temps de prouver qu’Albus avait eu raison de croire en lui, temps d’accomplir sa tâche avant de mourir, lui aussi, mourir comme il l’était destiné depuis ses un an, mourir pour cette guerre ! Il allait y rester, lui comme bien d’autres ! Sa mère s’était sacrifiée pour rien, Severus sentait une bile brûlante et amère couler dans sa gorge à cette simple pensée. Il aidera son fils une ultime fois, il le guidera comme le directeur l’avait voulu, il lui révélera tout lorsque viendra la fin. Une dernière fois, ce jeu mortel n’était pas encore terminé. Il saura tout bientôt, lorsqu’il sera prêt, lorsqu’il aura détruit tous les Horcruxes. Rogue le protégera jusqu’à ce moment, jusqu’au moment de sa mort. Puis ils mourront. Potter, Voldemort, lui-même, sans aucun doute.

Tout sera bientôt terminé…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR DE POUDLARDMangemort
    DIRECTEUR DE POUDLARD
    Mangemort
AVATAR : Alan Rickman
MESSAGES : 129

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureux frustré de très longue date
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 janvier 1960, dans une petite ville moldue sans intérêt
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Sam 9 Jan 2016 - 17:33

Voilà, c'est terminé !^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR2ème annéeMembre des sales gossesModératrice
    GRYFFONDOR
    2ème année
    Membre des sales gosses
    Modératrice
AVATAR : Maisie Williams
MESSAGES : 423

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 12 mai à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Dim 10 Jan 2016 - 12:22

Bonjour et bienvenue sur Rictusempra !

Tout me semble en ordre donc ta fiche va passer en discussion, nous te demandons un peu de patience :)

Bonne journée !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR DE POUDLARDMangemort
    DIRECTEUR DE POUDLARD
    Mangemort
AVATAR : Alan Rickman
MESSAGES : 129

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureux frustré de très longue date
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 janvier 1960, dans une petite ville moldue sans intérêt
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Lun 11 Jan 2016 - 18:24

Merci bien.^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR7ème annéeAdmin tout en douceur
    GRYFFONDOR
    7ème année
    Admin tout en douceur
AVATAR : Matthew Lewis
MESSAGES : 3179

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Mer 20 Jan 2016 - 22:08

Bonsoir Severus,

Navrée du temps d'attente qu'il nous a fallu pour te répondre. Cela valait le coup d'attendre, si je puis dire, car c'est avec un grand plaisir que nous te validons le rôle de Severus Rogue, en temps que professeur de Défense contre les forces du Mal plutôt que Potions, étant donné que tu arrives pile à l'année de transition 6ème\7ème à Poudlard.

Je te souhaite donc la bienvenue dans nos rangs ! Et je tenais à dire que j'ai aimé lire ta fiche. Quelques fautes ou erreurs de temps se glissent par ci par là, mais rien de significatif, surtout compte tenu du volume et du développement de l'histoire que tu as réalisé (qui est très convaincante).

Si tu souhaites toujours un parrain ou une marraine, tu peux toujours en faire la demande ici.

Compte tenu du fait que les dons Legilimens et Occlumens font partie intégrante du personnage, ils te sont également validés d'office.

Si tu as des questions autres, n'hésites pas à nous les poser, par MP ou formulaire de contact Staffien ou même à la suite de mon message.

Amuse-toi bien et à très bientôt, en RP qui sait (arf).

Nev.

PS : Je suis heureux d'être un cornichon à tes yeux Qui aurait cru que ce serait le fils Londubat qui t'ouvrirait les portes hein ? Ironie du sort or what ? :p

_________________





Longue vie aux Rictusempriens !
Gardez-nous au top en pointant votre baguette ici, ici et ici


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR DE POUDLARDMangemort
    DIRECTEUR DE POUDLARD
    Mangemort
AVATAR : Alan Rickman
MESSAGES : 129

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureux frustré de très longue date
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 janvier 1960, dans une petite ville moldue sans intérêt
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Mer 20 Jan 2016 - 22:29

Le cornichon numéro 2 en personne, ironie du sort ? Plutôt coup supplémentaire du destin, si je puis-je dire. Argh.

Mais merci beaucoup.^^ Dooonc je peux très officiellement pourrir la vie de tous les élèves. \o/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR7ème annéeAdmin tout en douceur
    GRYFFONDOR
    7ème année
    Admin tout en douceur
AVATAR : Matthew Lewis
MESSAGES : 3179

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Mer 20 Jan 2016 - 22:33

Fais-toi plaisir !

Edit :  Ah, oui, et bon Neville que je suis, petit oubli de présentation de ma part =>

   { A toi fier professeur rictusemprien :

Bienvenue sur notre forum !
Nous avons le plaisir de te compter parmi nos membres aujourd'hui et pour te permettre de démarrer dans les meilleurs conditions possibles, nous voudrions rassembler ici quelques petits indicateurs qui te seront sûrement utiles par la suite !
Première étape : réserve ton avatar ! Si tu veux t'assurer que ta célébrité ne soit pas utilisée par une autre personne, le bottin des avatars est fait pour ça.

Pour réunir tes rps et/ou en proposer, tu peux te rendre dans le coin RP (demande, recensement). De ça, découleront sûrement les relations de ton personnage que nous t'encourageons à alimenter autant que possible même si, on te l'accorde, tous les élèves ne sont pas des lumières ! (c'est bien pratique quand quelqu'un veut un lien avec ton personnage).

Nous avons mis en place un système de points qui te permet de faire énormément de choses. Pour te récompenser de ta validation, nous t'offrons généreusement 500 points (histoire de ne pas démarrer les poches vides, hé hé).

Bien sûr en tant que tout nouveau membre du corps professoral, tu pourras organiser des cours au rythme qu'il te conviendra et sous la forme que tu jugeras la plus dynamique pour enseigner ta matière. A cet égard, n'hésite pas à faire des salles de cours ton royaume ! Et si tu es vraiment très gentil, nous pouvons même te créer un sous forum spécialement dédié à l'étage de ton choix.

Pour que ton cours reçoive toute l'attention qu'il mérite, nous t'encourageons vivement à envoyer un MP à tous les élèves ainsi qu'à un membre du Staff afin qu'il puisse être affiché sur la  page d'accueil du forum

Enfin, n'oublie pas qu'un grand pouvoir implique de grandes responsabilités car si certains sont avides de savoir, ce n'est pas forcément le cas de tout le monde. Il sera ainsi de ton devoir de remettre un peu d'ordre là-dedans en te référant au système de punitions mis en place.

Si tu as des questions et que tu ne sais pas comment faire, en dehors du fait que tout le monde peut te répondre sur la chatbox ou ailleurs, tu peux poser ta question dans l'aide. Tu peux également tout simplement poser ta question dans le coin dédié au personnel de Poudlard qui est aussi l'endroit où nous te tiendrons au courant des évènements auxquels tu pourras participer en ta qualité de tortionnaire d'élèves professeur (intrigues, punitions, examens etc.) Il n'y a pas de questions bêtes, que des réponses constructives ! =)

D'ailleurs, un parrain ou une marraine peut t'être attribué si tu en fais la demande dans la partie parrainage. Ce sont des membres à part entière, qui prennent chaleureusement le temps de t'aider dès que tu en as besoin. Ton intégration n'en sera que plus facile donc n'hésite pas !
A ton tour, si tu veux nous aider à nous améliorer, dans n'importe quel domaine que ce soit, nous sommes ouverts à toutes suggestions.


   Nous savons que cela peut faire beaucoup d'informations d'un seul coup, mais rien n'est obligatoire, et maintenant que tu fais partie de notre navire, tu as tout le temps pour y regarder de plus près ! Le panneau d'affichage est là aussi pour te tenir au courant de toutes les nouveautés du forum. Pense à y jeter un petit coup d’œil de temps en temps ;)

Alors bon voyage chez nous, et à bientôt (peut-être sur la Chatbox) !

L'équipe de Rictusempra. }

_________________





Longue vie aux Rictusempriens !
Gardez-nous au top en pointant votre baguette ici, ici et ici




Dernière édition par Neville Londubat le Mer 20 Jan 2016 - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR7ème année
    GRYFFONDOR
    7ème année
AVATAR : Logan Lerman
MESSAGES : 111

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 06/02/1980 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Mer 20 Jan 2016 - 22:50

J'ai adoré, dévoré ta fiche.

Bienvenue sur Rictusempra !
J'ai hâte d'être maltraité par ce cher Rogue pour ma septième année !

_________________

Garne(r)ment
Promis, cette fois, ça n'est pas moi ! Je n'y suis pour rien dans ta nouvelle couleur de cheveux... Mouhaha !!! Ce qu'elle est moche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème année
    SERDAIGLE
    7ème année
AVATAR : Lily Collins
MESSAGES : 3080

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Plus compliqué que prévu
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Mer 20 Jan 2016 - 23:26

Bienvenue officiellement sur Rictu :D
Ta fiche est impressionnante (normal pour un perso de cet acabit) et tu l'as drôlement bien géré
Comme sur la box, j'ai hâte que tu te montres cruellement.... cruel par ici

_________________
Maya Livingstone


♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NUNCABOUC7ème année
    NUNCABOUC
    7ème année
AVATAR : Dylan O'Brien
MESSAGES : 1487

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Besoin de rien, Envie de rien.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 09 janvier à Londres
SANG SANG: né(e) de moldus
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Mer 20 Jan 2016 - 23:32

Très franchement, félicitation pour ta fiche. J'appréhendais un peu en voyant le choix du personnage, j'en reste sur les fesses '-' très belle appropriation du perso !
J'ai hâte de te lire en rp du coup °-°

Mais sinon, biiiienvenue ! T'arrive quand Dumby passe l'arme à gauche, quel timing !! ;)
J'espère que le privilège des élèves de Serpy doués en potion est toujours d'actualité (a)
J'espère que tu te sentiras bien par ici :) Edit Nev : arrête d'espérer, tu auras la nausée >_> j'en apprends d'ces expressions aujourd'hui xD j'avais pas pas vu que je me repetais *vieillesse* Très bien, Maître '-' <3

_________________
Maman, je suis magique !



Dernière édition par Wayoth Fawkes le Jeu 21 Jan 2016 - 9:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéePréfetMODO
    SERDAIGLE
    6ème année
    Préfet
    MODO
AVATAR : Kai (exo)
MESSAGES : 2321

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En état d'ivresse
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/01/1981-Bristol
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Jeu 21 Jan 2016 - 8:56

Bienvenue

_________________
Remember, you can't reach what's in front of you until you let go of what's behind you.



Ma femme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NUNCABOUC5ème année
    NUNCABOUC
    5ème année
AVATAR : Timothée Chalamet
MESSAGES : 237

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Friendzoné
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 5 décembre 1981 ~ Édimbourg
SANG SANG: né(e) de moldus
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Jeu 21 Jan 2016 - 17:02

BIENVENUE !

On va pouvoir se haïr iRP ! Enfin ! J'ai attendu ça avec impatience tu sais ! Et très belle fiche au passage !

_________________
And I ain't gonna hang my head for them, for them

Huehuehue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR DE POUDLARDMangemort
    DIRECTEUR DE POUDLARD
    Mangemort
AVATAR : Alan Rickman
MESSAGES : 129

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureux frustré de très longue date
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 janvier 1960, dans une petite ville moldue sans intérêt
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Jeu 21 Jan 2016 - 17:44

Merci beaucoup à vous tous.:p

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Jeu 21 Jan 2016 - 18:00

Aaaaaaaaah!! *danse de a joie* Je suis tellement contente! J'ai adoré lire et relire ta fiche, elle est extrêmement complète et j'ai vraiment hâte de lire les prochains RP! ♥

Bienvenue chez vous, Professeur!
Revenir en haut Aller en bas
    P'tit nouveau
AVATAR : Evanna Lynch
MESSAGES : 49

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Jeu 21 Jan 2016 - 18:59

Bienvenue professeur, sachez que le Choixpeau ne consomme aucune substance illicite, j'espère pouvoir vous montrer ce que Luna vaut dans un RP !
Bravo pour cette fiche !

_________________
You can laugh! But people used to believe there were no such things
as the Blibbering Humdinger or the Crumple-Horned Snorkack!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR DE POUDLARDMangemort
    DIRECTEUR DE POUDLARD
    Mangemort
AVATAR : Alan Rickman
MESSAGES : 129

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureux frustré de très longue date
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 janvier 1960, dans une petite ville moldue sans intérêt
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Jeu 21 Jan 2016 - 19:26

Un peu de vert, ça fait du bien.:p

Ça, miss Lovegood,j'attends d'être certain pour vérifier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème année
    GRYFFONDOR
    6ème année
AVATAR : Aaron Taylor-Johnson
MESSAGES : 119

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Jeu 21 Jan 2016 - 19:40

Bienvenue de façon officielle Severus! Hâte d'être collé par ce professeur en manque de shampoing!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR5ème année
    GRYFFONDOR
    5ème année
AVATAR : Eliza Taylor
MESSAGES : 855

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En PLS depuis que Tony Garner l'a larguée...
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1er juin 1982 - Londres
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Jeu 21 Jan 2016 - 21:12

OHHHHH ! Bienvenuuuuue pour de vrai !!!

Hâte de te voir torturer tout le monde !!!

_________________



Be Brave ★ :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE2ème année
    POUFSOUFFLE
    2ème année
AVATAR : Kristina Pimenova
MESSAGES : 151

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 3 Octobre 1984 - Hôpital Édouard Herriot - France
SANG SANG: né(e) de moldus
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Jeu 21 Jan 2016 - 22:17

J'ai vraiment adoré ta fiche ! D'autant plus que je plaçais la barre assez haute, étant donné de Rogue fait parti de l'un de mes persos préférés dans HP. Et tu m'as juste clouée et totalement convaincue par ta présentation. Donc bravo à toi et...

BIENVENUE !!!!!  

_________________

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR DE POUDLARDMangemort
    DIRECTEUR DE POUDLARD
    Mangemort
AVATAR : Alan Rickman
MESSAGES : 129

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureux frustré de très longue date
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 janvier 1960, dans une petite ville moldue sans intérêt
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Jeu 21 Jan 2016 - 22:34

Merci beaucoup.^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème annéeJe veux pas être ton exMODO
    SERDAIGLE
    7ème année
    Je veux pas être ton ex
    MODO
AVATAR : Shay Mitchell
MESSAGES : 355

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 16 mars 1980, Aviemore, Écosse
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Sam 23 Jan 2016 - 4:45

Bienvenue sur Rictusempra plus officiellement cette fois !!!

Amuse-toi bien monsieur l'agent double

Au plaisir de te recroiser sur la box ou en RP

_________________

« Young but I'm not that bold »
Hope when you take that jump, you don't fear the fall, Hope when the water rises, you build a wall. Hope that you fall in love, and it hurts so bad
The only way you can know is give it all you have. © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème année
    SERDAIGLE
    7ème année
AVATAR : Lindsay Morgan
MESSAGES : 235

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 08.02.1980 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Sam 23 Jan 2016 - 12:03

Enfin un Severus Rogue ! Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR DE POUDLARDMangemort
    DIRECTEUR DE POUDLARD
    Mangemort
AVATAR : Alan Rickman
MESSAGES : 129

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureux frustré de très longue date
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 janvier 1960, dans une petite ville moldue sans intérêt
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Sam 23 Jan 2016 - 18:00

Merci beaucoup !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR5ème année
    GRYFFONDOR
    5ème année
AVATAR : Nova Louna Castano
MESSAGES : 216

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Euh ?
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 novembre.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Dim 31 Jan 2016 - 17:10

J'en étais sûûûûûûûûûûûûûûûûûûûûûûûûûûûûûûûreuuuuuuuuh !
Bienvenue officiellement Sevichou ♥ Et comme tout le monde l'a si bien plus ou moins dit, j'ai hâte que tu nous tortures
Promis, j'vais me tenir à carreau maintenant (enfin je crois)

(Je suis très en retard pour te dire ça, par contre ><)

_________________
.


Je suis égoïste. Je suis égoïste. Je suis égoïste.
Je suis désolée, maman.

Mais ne t'inquiète pas.
J'attendrai la fin de l'été pour assumer mon choix.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR DE POUDLARDMangemort
    DIRECTEUR DE POUDLARD
    Mangemort
AVATAR : Alan Rickman
MESSAGES : 129

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureux frustré de très longue date
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 9 janvier 1960, dans une petite ville moldue sans intérêt
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Dim 31 Jan 2016 - 17:56

Merci la miss.:p

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Severus Rogue [Terminé] Aujourd'hui à 3:05

Revenir en haut Aller en bas

Severus Rogue [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Severus Rogue - terminé» Severus Rogue [Fiche TERMINÉE]» Severus rogue, Le mangemort....» Présentation de severus.rogue (alias rogue ^^)» HP et le pouvoir de l'Enamorento ou Severus Rogue amoureux
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Présentations adultes :: Fiches validées-